L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication

2,500
-1

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,500
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication

  1. 1. François Kuss / Directeur de la Communication « L’impact des réseaux sociaux sur les organisations » Ecole Nationale Supérieure des Officiers Sapeurs-Pompiers – Novembre 2012
  2. 2. François Kuss / Directeur de la CommunicationI / Réseaux sociaux, modernité d’une pratique sociale au fondement de l’âge démocratiqueA/ Comment définir un réseau social, hier et aujourd’hui ?
  3. 3. François Kuss / Directeur de la CommunicationHier, à l’avènement des Lumières démocratiques…Tableau du Salon de Mme Geoffrin, 1699 – 1777. Riche bourgeoise, elle reçoit dans son hôtel de la rueSaint-Honoré les artistes, écrivains, savants de son temps de 1749 à 1777. Se côtoient chez elle Marivaux,Marmontel, Grimm, dHolbach, Helvétius et dAlembert, mais aussi Boucher, Van Loo, etc… Ellesubventionne lEncyclopédie, son Salon acquiert une renommée européenne, et les étrangers "les plusconsidérables" sempressent de se rendre chez elle.Aujourd’hui, à l’heure du monde « always on » du net.. Créés au début des années 2000, les réseaux sociaux sont devenus une habitude du quotidien des internautes. Facebook et Twitter, initiateurs du mouvement, sont aujourd’hui en France les détenteurs d’un quasi-monopole en termes de visibilité, de densité et d’impact parmi la galaxie toujours grandissante des réseaux sociaux. Leurs effets bouleversent au quotidien les positions acquises dans tous les domaines (économique, politique, social, etc.).
  4. 4. François Kuss / Directeur de la CommunicationDéfinition.Un réseau social est donc un ensemble didentités sociales, telles que des individus ou encore desorganisations, reliées entre elles par des liens créés lors dinteractions sociales.Il se représente par une structure ou une forme dynamique dun groupement social, réel ou virtuel : salons etloges maçonnes au XVIIIème siècle, clubs sous la Révolution, syndicats durant la révolution industrielle,partis politiques avec l’avènement du parlementarisme, affirmation des associations avec l’ère du temps libreet aujourd’hui, demain, quelles sont les formes de vos réseaux ? Une fanpage « Obama » sur facebook ? Uncompte « pigeons » sur twitter ?Du réseau social aux médias sociaux ?La révolution technologique du web a fait de chacun des émetteurs de messages et ce, par : - la démocratisation, - la décentralisation, - et la démultiplication des moyens et des possibilités de s’exprimer.
  5. 5. François Kuss / Directeur de la CommunicationB/ Les réseaux et médias sociaux en chiffres. - 60 millions de français – 38 millions d’internautes (y compris chez les seniors, présents à 72%) - Les 38 millions d’internautes français passent en moyenne 4h / jour sur le web. 31% de ces internautes se connectent depuis leur smartphone. - Pour ces 38 millions de personnes : 47% se considèrent comme « addicts » (web, élément constitutif de leur vie) => génération Y. La moitié se connecte à facebook dès le réveil (majoritaire avec la génération Z dans la population d’ici 10 ans), 52% font un usage régulier du web (pratique utilitariste : achat, info, mails) => Réticents / réseaux et médias sociaux car peur / identité numérique ou création de contenus.. (plutôt actifs et âgés). 1% d’inactifs.
  6. 6. François Kuss / Directeur de la CommunicationCes 38 millions d’internautes sont-ils sur les réseaux sociaux ? Il y a en France 26 millions d’utilisateurs actifs sur facebook , soit les 2/3 des internautes. Par utilisateur actif, entendez quelqu’un qui s’y connecte au moins une fois dans le mois. La moitié de ces utilisateurs utiliseraient leur téléphone mobile pour se connecter, soit 13 millions de personnes. Le nombre moyen d’amis serait de 177 et le temps passé en un mois de 5 heures et 18 minutes.
  7. 7. François Kuss / Directeur de la Communication 63% des utilisateurs actifs en France s’y connectent tous les jours.
  8. 8. François Kuss / Directeur de la CommunicationPour aller plus loin, infographie sur http://www.blogdumoderateur.com/26-millions-utilisateurs-actifs-sur-facebook-en-france/ = 8% des internautes français.Pour aller plus loin, comment fonctionne twitter en vidéohttp://www.dailymotion.com/video/xt4vgb_decouvrir-twitter_newsViadéo :
  9. 9. François Kuss / Directeur de la CommunicationVidéo pour aller plus loin sur les chiffres clés de la présence des internautes français sur les médias sociaux :http://vimeo.com/48938142
  10. 10. François Kuss / Directeur de la CommunicationC/ Les effets : une révolution dans tous les domaineshttp://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QUCfFcchw1w
  11. 11. François Kuss / Directeur de la CommunicationII/ Les réseaux sociaux et les organisations.A/ Du point de vue de la communication « externe » d’une organisation, pourquoi y être ?Communiquer c’est IMPOSER SON AGENDA.Etre en réaction à quelque chose, c’est être en retard, c’est subir, donc être en position de faiblesse.Par ailleurs réagir, c’est parler sur ce que les autres veulent dire, et non pas parler sur ce que nous avonschoisi de raconter.Si votre organisation a besoin de communiquer, il faut donc, faire voir, faire savoir, montrer et démontrer,donner vie et envie, en un mot RACONTER UNE HISTOIRE ! Un des moyens de le faire = médias sociaux.Médias sociaux et VISIBILITE ?A quoi servent les abeilles dans la production agricole ? A multiplier le rendement par 790.
  12. 12. François Kuss / Directeur de la CommunicationParallèle à faire avec la modélisation de la puissance d’un tweet = puissance exponentielle dedéploiement de l’information.
  13. 13. François Kuss / Directeur de la CommunicationLa stratégie d’Obama en 2012 ?Passage des relations presse classiques aux médias sociaux : tweet de la victoire à la place d’uncommuniqué, photo la plus vue et partagée de l’Histoire !Pour aller plus loin, voir l’article « Yes twitter can » http://francoiskuss.over-blog.com/article-yes-twitter-can-112210955.html
  14. 14. François Kuss / Directeur de la CommunicationLes réseaux sociaux permettent donc à la fois de : - CIBLER sa communication vers des « communautés » membres du réseau qui se rassemblent autour de centres d’intérêts communs - tout en cumulant une PUISSANCE de diffusion comparable à d’autres médias (TV, radio, etc..) car le potentiel viral de l’information ne dépend plus de ce qu’elle est mais des éventuels partages, commentaires, échanges qu’elle pourra provoquer parmi les membres du réseau.Les particularités de chaque média. 1. FACEBOOK.Le réseau a vocation généraliste et universelle. Y être sous la forme d’une « fanpage » pour les institutions,organisations, maque, est le moyen de créer une communauté d’appartenance, de valeurs et d’objectifs.Toutefois diverses études montrent que tous les types de contenus ne sont pas appréhendés avec le mêmeintérêt par les membres du réseau.
  15. 15. François Kuss / Directeur de la CommunicationCe qui marche ou pas sur Facebook :
  16. 16. François Kuss / Directeur de la Communication
  17. 17. François Kuss / Directeur de la CommunicationLes images, albums photos, les quizz / sondages / questions et enfin les messages postés en Une ou encouverture d’une page sont des contenus à forte viralité.Pourquoi ?Malraux => « La prochaine alphabétisation se fera par l’audiovisuel ».Une image vaut 1000 mots.Les messages avec des liens renvoyant vers un site ou vers une vidéo sont des contenus à moindreviralité.Pourquoi ?Parce qu’ils retiennent l’attention trop longtemps pour l’utilisateur, qui n’a besoin que de trois secondes afinde se faire une idée. Il faut donc avant de penser à l’article vers lequel on veut renvoyer l’internaute, avanttout au TITRE. Et AVANT TOUT, NE PAS PARLER DE SOI, PARLER DES GENS !Pour aller plus loin : http://www.blogdumoderateur.com/quels-contenus-marchent-le-mieux-sur-facebook/
  18. 18. François Kuss / Directeur de la Communication 2. TWITTER Sa vocation première est de toucher de décideurs (presse, lobbys, institutions, marques, etc..), moyen utile de remplacer un communiqué, une déclaration, ou tout simplement d’envoyer du contenu (photo, vidéo, lien, article), vers des cibles ultra-spécifiques. Avec les deux derniers cycles électoraux des présidentielles en France et aux Etats-Unis, dans la continuité des révolutions arabes (Egypte, Tunisie), l’outil est aussi devenu en France un moyen de mobilisation de masse qui, s’il ne fait pas l’élection ou l’opinion, sert de caisse de résonnance très forte à une action. Il séduit enfin une nouvelle cible jeune qui vient sur twitter car elle veut aussi retrouver un espace de liberté plus grand que sur facebook, où sont venus les parents, voire les grands-parents ! Pour aller plus loin : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/07/08/01016-20120708ARTFIG00188-les-adolescents- francais-migrent-vers-twitter.php http://francoiskuss.over-blog.com/article-e-seniors-la-nouvelle-frontiere-des-communicants- 105176795.html
  19. 19. François Kuss / Directeur de la Communication Enfin, aujourd’hui, le # est de plus en plus positionné devant chaque nom d’une émission de TV, car les audiences de la TV reculent et il est nécessaire d’investir le « 2ème écran » pour fidéliser les téléspectateurs. 3. VIADEO => réseau professionnel (recrutement, échanges sur des problématiques communes, etc..),Donc, si votre institution a quelque chose à dire à une / des cibles, la présence sur les réseaux sociauxest aujourd’hui tout aussi nécessaire que ne le fut la création d’un site web il y a 10 ans pourcommuniquer / informer.B/ Comment y être, les exemples de la Région Auvergne.La Région Auvergne, institution de service public représentée par des élus, a fait le choix très tôt d’uneprésence active sur les réseaux sociaux pour : - Etre visible comme institution, - Rendre lisible ses actions, - Promouvoir l’image du territoire, - Rendre service aux citoyens.
  20. 20. François Kuss / Directeur de la CommunicationLa présence des collectivités locales (villes, départements, régions) sur facebook et twitter.
  21. 21. François Kuss / Directeur de la CommunicationLe classement des Régions les plus activesL’étude intégrale : http://visual.ly/collectivites-territoriales-et-reseaux-sociaux-octobre-2012
  22. 22. François Kuss / Directeur de la CommunicationLa déclinaison des 4 objectifs de la Région sur facebook http://www.facebook.com/RegionAuvergneIllustration n°1 : Etre visible comme institutionExemple avec les Olympiades des Métiers, un évènement organisé par la Région.
  23. 23. François Kuss / Directeur de la CommunicationIllustration n° 2 : Rendre lisible ses actions.Exemple avec le Train Express Régional, via un lien et une image vers les tarifs réduits.
  24. 24. François Kuss / Directeur de la CommunicationIllustration n° 3 Promouvoir l’image du territoireExemple avec le Domaine Royal de Randan, propriété de la Région ouverte au public (communication plutôttouristique)
  25. 25. François Kuss / Directeur de la CommunicationIllustration n°4 Rendre service aux citoyensExemple avec la Carte Jeunes Nouveau Monde (dispositif d’aide pour les 18 - 25 ans), et le service dequestions – réponses directement sur facebook pour avoir des renseignements.
  26. 26. François Kuss / Directeur de la CommunicationAu sein d’autres médias sociaux, la Région agit de même :Sur dailymotion par des vidéos pour rendre lisible ses actions et expliquer à quoi sert l’institutionhttp://www.dailymotion.com/RegionAuvergne. 220 vidéos, 292.000 visionnages cumulés.
  27. 27. François Kuss / Directeur de la CommunicationSur twitter pour promouvoir les initiatives du territoire et toucher une cible plutôt « influente ».
  28. 28. François Kuss / Directeur de la CommunicationExemple d’un tweet pour annoncer un évènement (olympiades des métiers), qui peut être repris par la presse.
  29. 29. François Kuss / Directeur de la CommunicationPour aller plus loin, lire les fondements de la stratégie web et réseaux sociaux de la Région Auvergne (ITWde Nejla Yucel, Responsable du Pôle communication Interactive au sein de la Direction de la Com ) :http://www.informer-autrement.fr/?post/2012/10/01/R%C3%A9seaux-sociaux-%3A-les-choix-de-la-R%C3%A9gion-AuvergneC/ En interne, comment se servir enfin de ces nouvelles pratiques ?Les réseaux sociaux incarnent des modes de travail collaboratif, coopératif, transversal et horizontal. Celapermet un décloisonnement, une meilleure transmission et circulation de l’information, du partage, despossibilités nouvelles d’implication des agents, une amélioration de leur image / aux citoyens.Mais, l’organisation en mode « réseaux » présente des inconvénients : rupture du mode d’organisationhiérarchique de la plupart des structures (entreprises et administrations) ; « infobésité » (comment trier ?) ;pression accrue d’une interactivité permanente (le web est un phénomène « always on » c’est-à-dire 7/7 –24H/24H).Malgré ce, alors que le management traditionnel était fondé sur la détention par un cercle restreint del’information, désormais les organisations peuvent largement gagner en efficacité en déployant desmodes d’organisation ou l’information circule rapidement.
  30. 30. François Kuss / Directeur de la CommunicationIllustration : le journal TV interne de la Région Auvergne « Coulisses »Pour aller plus loin sur le concept du JT interne, ses moyens, ses résultats :http://fr.slideshare.net/capcom/coulisses-le-jt-des-services
  31. 31. François Kuss / Directeur de la CommunicationLe nouveau management : la wirearchie remplace la hiérarchie.La Wirearchie, pourrait se traduire en français par « Connectarchie » et se définit par une multitude deréseaux dindividus interconnectés.Le Web permet aux individus et aux groupes connectés de « récupérer » l’information qu’ils souhaitent et/oudont ils ont besoin selon moult combinaisons et procédés pour ensuite la distribuer via de multiplesconnections selon n’importe quelle configuration.Les flux dinformations rapides que nous connaissons aujourdhui sont tels des grains de sable, érodant lespiliers des hiérarchies rigides. Cette nouvelle configuration a de réels impacts sur les structuresorganisationnelles et sur la façon dont nous agissons et nous nous comportons.Pour aller plus loin : http://www.entreprisecollaborative.com/index.php/fr/articles/511-wirearchieVoir également : - le magazine Stratégies n°1697 du 31 octobre 2012 « Les réseaux sociaux d’entreprises comme outil de partage de connaissance », - Le magazine Brief n°2 (Communication publique) de novembre 2012 « Les réseaux sociaux internes, fausse bonne idée ? »

×