collections numeriques et bibliotheques
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

collections numeriques et bibliotheques

on

  • 4,414 views

intervention au seminaire DRAC / Lille 31 mai 2007

intervention au seminaire DRAC / Lille 31 mai 2007

Michel Fauchié pour l'Addnb

Statistics

Views

Total Views
4,414
Views on SlideShare
4,223
Embed Views
191

Actions

Likes
1
Downloads
61
Comments
0

5 Embeds 191

http://www.scoop.it 173
http://2185267531.nvmodules.netvibes.com 13
http://kotkot.blogspirit.com 3
http://www.slideshare.net 1
http://51y6jm.widget.uwa.netvibes.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as OpenOffice

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Bonjour, C'est avec plaisir que je réponds à votre invitation et me joins à vos travaux pour apporter une modeste contribution, un éclairage en fait sur les pratiques très ordinaires dans les bibliothèques intéressées par le numérique. L'ADDNB oeuvre en ce sens depuis 1996, et tente d'apporter à ses adhérents les éclairages nécessaires à la compréhension des mutations que vivent les professionnels depuis déjà plusieurs années. Notre fonctionnement repose sur des journées d'étude, les deux dernières ont été consacrées d'une part aux blogs de bibliothèques, wikis et outils de veille, d'autre part à la RFID. En 2006, nous avions reçu plusieurs prestataires de plateformes de doc électroniques afin de recueillir des avis et des expertises nécessaires. Site ADDNB

collections numeriques et bibliotheques collections numeriques et bibliotheques Presentation Transcript

  • Les collections numériques en bibliothèque ?
  • De quoi parle-ton ?
    • De ressources en ligne, gratuites ou payantes
    • de prêts d'ouvrages ou de documents numériques
    • de documents numérisés « sur place »
    • d'accès privilégié par le Web au document numérique
    • DE QUOI PARLE T'ON ?
    • En fait, le bibliothécaire entend le terme de collections et admet difficilement - sans doute avec raison – que le livre numérique puisse avoir un avenir sui generis
    • On peut donc identifier 3 types de choses numériques :
    • - des ressources en ligne identifiées et signalées dans un catalogue, sur un portail (on y reviendra), dont l'ancêtre est la sitothèque
    • - des services (plate formes) de livres/documents numériques consultables et/ou empruntables
    • - des documents numérisés « maison » : fonds locaux, patrimoniaux? Etc..
  • Qui fait quoi ? Et qui agit sur qui et sur quoi ?
    • Coller à la modernité
    • Ne pas perdre « ses » lecteurs et abonnés
    • Des acteurs multiples dans la bibliothèque
    • QUI FAIT QUOI ?
    • Le livre numérique permet de donner des gages sur l'évolution de la bibliothèque. En collant à cette actualité-là, on anticipe un abandon possible des lecteurs : jeunes par exemple ou forts consommateurs de supports numériques (CD, DVD) en fait multimédia
    • De l'enquête ADDNB de 2005, on retient que pas moins de 4 acteurs interviennent ou peuvent intervenir dans le processus: le management (directeur), le responsable des collections, le technicien des systèmes, le médiateur Multimédia.
  • Freins et difficultés
    • L'appropriation par les bibliothécaires des nouvelles approches
    • La professionnalisation des pratiques : choix, mise en oeuvre, outillages (portails)
    • Le dialogue avec l'usager
    • FREINS ET DIFFICULTES
    • L'irruption d'une offre de livres numériques n'est pas un phénomène récent dans les bibliothèques publiques. Mais l'onde de choc crée une petite panique de ne pas être à la hauteur, avec une pression stressante qu'entretiennent les médias, les élus et... les « techno-bobos ».
    • Il faut donc raison garder, sans perdre de temps = organiser la maîtrise de nouvelles pratiques professionnelles , ce qui commence par la récupération de notices, apprendre à apprivoiser le Web dans toutes se dimensions (recherche, Web 2.0 [fils RSS, commentaires, blogs, etc;..)
    • et donc être en capacité de se positionner comme un médiateur « numérique », expression qui commence à circuler ici ou là.
  • 1. « ASK A LIBRARIAN ! »
    • Médiateur numérique, quel métier !
    • Pro-actif dans la bibliothèque
    • L'usager est au centre de l'attention
    • 1. ASK A LIBRARIAN !
    • Passer d'un rôle dominant à celui de dialoguant est sans doute l'évolution la plus importante qui est demandée . Ce qui suppose d'abandonner (un peu) de son instinct de propriété sur la bibliothèque, les abonnés (ou lecteurs), les colllections.
    • L'évolution demandée ne peut se passer de cette conversion collégiale, essentielle, pour comprendre les nouvelles demandes, y répondre et faire vivre la bibliothèque.
  •  
  • 2. l'usager est ....
    • « averti » des potentialités du Web
    • sélectif, rapide, exigeant
    • partagé entre plaisir, utilité
    • adepte du dialogue (à distance)
    • friand de nouveaux services
    • 2 L'USAGER
    • Le cadre d'action est bien celui que nous donne l'usager, finalement. Même si nous ne souhaitons pas renier les missions des bibliothèques (on y reviendra), Au centre de nos préoccupations, donc, une nouvelle approche de « tout » : la constitution des collections, leur mise en valeur,(animations), l'accès à la bibliothèque, question cruciale que ne résoud pas l'accès à distance
    • Cette prise en compte demande de la réactivité, des choix, des savoir-faire.
  •  
  •  
  • 3. la bibliothèque / ses collections
    • L'espace social
    • Le centre de ressources
    • La vocation culturelle dans/sur le territoire
    • Les collections qui font sens
    • STRATEGIE
    • 3 LA BIB SES COLLECTIONS
    • Quels que soient le progrès et les formes qu'il revêt, la mutation est d'autant plus difficile qu'il existe un décalage entre l'usager et les usages qu'il attend de la bibliothèque et le bibliothécaire naturellement défenseur d'une formule qui a fait ses preuves.
    • D'où la nécessité de redéfinir la place de la bibliothèque : son ou ses territoires, ses fonctions, sa mission, ses contenus
    • Du coup les collections numériques/physiques prennent de l'importance stratégique.
    • Sans oublier la cohérence liée au territoire d'usage, de projet, de service public
  •  
  • 4. Le portail
    • Fédérateur des « services »
    • Ouvert aux usagers (Web 2.0)
    • Producteur éditorial, documentaire, et donc numérique
    • Bibliothèque hybride
    • 4 LE PORTAIL
    • La sortie par le haut : un portail de services et de collections, agrégateur de plateformes diverses permettant l'accès à des collections numériques, des documents numériques, des ouvrages numériques, des services numériques et à distance.
    • En fait, en commençant par fabriquer le portail - tourné vers l'usager bien évidemment,- sans nul doute a bibliothèque se met en situation d'être partenaire de l'usager, dans le dialogue, la proposition de services, l'écoute.
    • Portail proche des formats vernaculaires, modes de recherche s'apparentant aux services les plus communs.
  • 5. Des collections numériques en partage
    • Mutualiser dans les réseaux
    • Mais lesquels ?
    • Comment ?
    • Collections vs « services »
    • 5 COLLECTIONS NUMERIQUES EN PARTAGE ?
    • Mutualiser, c'est réduire les temps, les coûts et agréger tout ce qui existe (Moccam)
    • Réseaux : par grands catégories de bibliothèques, par type de publics, par domaine ?
    • Et comment créer de tels réseaux dans l'éparpillement des équipements et l'autonomie au goût prononcé des bibliothécaires ?
    • L'offre de documents numériques est faible, si l'on entend celle qui est organisée correctement : droits, accès sécurisé, liens avec l'Opac, et encore faudrait-il améliorer notablement l'insertion des plate-formes dans le portail.
  • 6. Répertoire/réservoir : le K2R
    • Idée avancée par l'IABD dans la discussion DLL sur la loi DADVSI
    • Répertoire : droits, accès à l'information
    • Réservoir : accès au document
  • En conclusion : pourquoi « y aller ? » 
    • 1. une démarche raisonnée
    • demandes des publics
    • élargissement des collections
    • la vanité des bibliothécaires
    • Pourquoi y aller ?
    • Résumons-nous :
    • Nous devons construire une démarche raisonnée, incluant les doc numériques en complément, en substitut, en suppléance, mais jamais au hasard.
    • Aux demandes des publics de lire autrement, différemment, de consulter en permanence, 24h/24, le numérique peut répondre
    • en étendant les collections et leur accès, nous avançons vers une bibliothèque hybride :
    • - parce que mêlant doc physiques et numériques
    • - parce qu'offrant un service permanent
    • - parce que mobilisant le meilleur du Web
  • Comment y aller ?
    • 2. Des briques nouvelles de savoir-faire et de compétences
    • les repérages : maîtrise de l'Internet (moteurs, veille, nouveaux usages ...)
    • la mise en forme de la valeur ajoutée : apprendre à publier, choisir, hiérarchiser ...
    • les outils : portail / centres de ressources, droit d'auteur /statut des doc
    • COMMENT ?
    • Sans aucun doute, y aller demande de s'embarquer avec des « munitions »
    • Au moins trois sont nécessaires :
    • - 1 repérer les nouveaux usages du numérique, susceptibles de générer des améliorations notables, ce qui suppose une connaissance et une maîtrise de l'Internet, « et pis c'est tout ! »
    • - 2, s'engager résolument vers la production éditoriale, avec des choix, des hiérarchies, des priorités
    • - 3 s'entourer d'outils comme les portails transformés en centres de ressources, accepter et affirmer le statut des documents, manier la dialectique des droits (droits d'auteur) comme un jésuite confirmé...
    • POUR QUOI FAIRE ?
    • Finalement, le numérique nous aura ramené à un beau point de départ : un partage public de la bibliothèque, dans une étonnante symbiose avec l'usager : l'eden (le paradis pour les mécréants) n'est pas loin.
    • Dans cette aventure, le livre numérique, vous l'aurez compris, a toute sa place comme service intégré dans une mission de service public à renouveler.
    • Merci de votre attention.
    • Michel Fauchié / Addnb
    • http://addnb.fr
  • déjà
      • Plug in Chambéry et BU Angers
  • Déjà (2)
    • http://deweyresearch.oclc.org/ddcbrowser/ebooks
  • Et demain : http://livreetnumerique.wordpress.com /
      • Dans le cadre de la manifestation annuelle des « Polyphonies du livre »,
      • une journée de débat et d’information consacrée au livre numérique se tiendra
      • le vendredi 1er Juin 2007 à l’IUT de La Roche-sur-Yon :
      • Livre et numérique
      • Polyphonies du livre
      • «Le livre numérique :
      • à l’Ouest, quoi de nouveau ?»
  • Pour en savoir plus : http://livreetnumerique.wordpress.com/11-approfondir
  • Introducing the book