Présentation Humour et Pédagogie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Présentation Humour et Pédagogie

on

  • 3,369 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,369
Views on SlideShare
3,365
Embed Views
4

Actions

Likes
0
Downloads
19
Comments
0

1 Embed 4

http://storify.com 4

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Présentation Humour et Pédagogie Présentation Humour et Pédagogie Presentation Transcript

  • HUMOUR et PEDAGOGIE Christine Escallier, ethno-anthropologue Universidade da Madeira 1 CRIA-Centro em Rede de Investigação em Antropologia (Lisbonne-Portugal)
  • cc11 I - Postulat Pédagogie et Humour : deux concepts antinomiques ? Enseigner, transmettre un savoir est chose sérieuse. Pourtant lhumour peut se révéler être un outil didactique déterminant. Il permet de créer une atmosphère propice à lapprentissage en agissant comme un « filtre affectif » entre l’enseignant et l’apprenant, tout en favorisant la transmission et la mémorisation d’un discours formatif. 2
  • Espace/distance physique In Babette Harper, Danger: school , 1978 3
  • Cours magistral vs Cours interactif : quel ton employer? Scène d’école primaire de filles, Bretagne, 1896 ,Albert Ardail 4Académie de chirurgie, Paris, 1780
  • Distance sociale : Proxémie (E.T. Hall) Hommes et choses montent et descendent, séloignent et sapprochent. Tout est comédie de distances. Antonio Porchia 5
  • Resserrer les liens avec humour !• Sympathie/Empathie = voir quelqu’un rire fait sourire/rire = participer aux émotions• Connivence = quand on rit de la même chose• Confiance = filtre affectif MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME D’ÉCHANGES 6
  • II - Qu’est-ce que l’Humour? 7
  • Humeur - Humour !« Humour » (latin humour) : matières mobiles du corps : sang, bile (bile noire = mélancolie), salive, etc., pensées comme influençant le comportement.Sous l’Ancien Régime, en médecine, les maladies étaient attribuées aux humeurs peccantes (mauvaises).Le terme humeur s’applique également au moral de l’Homme : tristesse, mécontentement, fantaisie, caprice, bizarrerie, irritabilité, etc.Les théories fondées sur les fluides étaient nommées humorismes et les médecins les pratiquant des médecins humoristes !! Argan (médecin) et M. Purgon 8 (Le malade imaginaire, Molière)
  • 1 - C’est un langage2 - Un moyen d’expression3 - Humour vs Trait d’esprit vs Ironie 1er Rire de soi 2e Rire d’une situation, de l’autre 3e Prise de distance avec le locuteur Le rire… dangereux !? 9
  • Pourquoi le rire et l’humour ont-ils longtemps été interdits à l’école?« Rire et jeu s’apparentent par le plaisir, la suspension du réel, la transgression des normes et la substitution de règles nouvelles, la liberté de l’enfance ou le retour à l’enfance. Le rire c’est le plaisir de se retrouver momentanément enfant.Je ris quand, un instant, subitement se relâchent mon attention, mon respect, mon sérieux, mes sphincters. Adieu la révérence envers tout ce qui pèse, fait de moi un adulte sérieux, soumis, routinier, laborieux et en peine, rassis, convenable et convenu, censuré et responsable, bref raisonnable. » (Eric Blondel, in Le rísible et le désespoir, PUF, 1988 : 81) 10
  • Le Rire dans l’AntiquitéLe rire est assimilé à la moquerie :- Socrate = comportement social considéré comme hors norme.- Aristote = on rit d’une laideur, d’un défaut, d’une tare, c’est-à- dire d’un signe distinctif, d’un élément ou d’une caractéristique qui ne correspond pas aux normes d’une société idéalement définie par les philosophes grecs. 11
  • Le rire est dangereux :Platon reprend l’idée en développant un aspectparticulier du rire : selon lui, le rire est vu comme unegrimace. Platon et AristoteIl est laid, indigne des hommes responsables, et dangereux pour la cité.Il faut le laisser aux fous, aux méchants et aux esclaves. 12
  • Au Moyen Âge- Conception diabolique du rire de l’Église chrétienne (Cf. Umberto Eco)- Jésus n’aurait jamais ri…- L’Église hostile à l’égard du théâtre, en raison de la question du rire.- Descartes et Hobbes condamnent le rire parce qu’il manifeste une perte de contrôle de soi. 13
  • Du Haut Moyen Âge à la RenaissanceRabelais (1494-1553) affirme« Rire est le propre de lhomme. »Montaigne (1533-1592)« Le rire est bénéfique pour l’individu. »Erasme (1469-1536) souligne limportance des bouffons auprès des rois : Gargantua , Rabelais« (…) les bouffons, eux, procurent ce que les princes recherchent partout et à tout prix : lamusement, le sourire, léclat de rire, le plaisir. » (Éloge de la folie, XXXVI) Triboulet, bouffon sous 14 Louis XII et François Ier
  • XVIIe et XVIIIe siècles LÉglise cherche à retrouver son influence lutte contre le libertinage.Le chrétien, conscient de la misère Spinoza et Voltaire portent lede l’homme après sa chute, est sur rire et la joie en haute estimeterre pour sauver son âme, et non ( thérapeutique et hygiénique).pour se divertir : « Nous navonspoint sur la terre, depuis le péché,de vrai sujet de nous réjouir.»(Bossuet - Maximes et Réflexions (1694) 15
  • XIXe et XXe sièclesNietzsche : le gai savoir « se rit de tous les maîtres qui ne se moquent pas d’eux-mêmes.»Bergson, dans Le Rire, reprend la théorie du rire de supériorité. Le rire vise aussi à corriger les défauts pour rendre la vie sociale plus harmonieuse.Jankélévitch valorise l’humour et l’ironie car ils permettent à l’homme de dépasser sa condition, d’aiguiser sa lucidité et de retrouver une certaine harmonie avec lui-même et le genre humain. 16
  • Le Rire du SageDevant la Fédération française du bouddhisme tibétain, en 1993, le Dalaï Lama termine son exposé ainsi :« Dernier point : il faut avoir l’esprit heureux et savoir rire. » Cheou-lao, dieu stellaire de la longévité. 17
  • Le Rire Anthropologique- Souligner l’aspect culturel du comportement (donc il s’apprend, s’enseigne. Il est « contagieux ».)- Sur l’aspect de convivialité, les anthropologues considèrent le rire comme un mode de communication (donc fonction sociale; élément essentiel de la communication entre les hommes; témoigne de la cohésion d’une société).Pour Desmond Morris, le rire est étroitement lié au développement de la vie sociale chez l’homme primitif. 18
  • III - HUMOUR et RIRE .comme moyen de construction d’un public attentif 19
  • Le travail suscite, en général, des émotions fortes, souvent négatives, par :- la charge du travail qui fait naître l’anxiété,- l’absence de défi qui origine l’ennui et l’inquiétude dus à l’incertitude face à l’avenir,- l’encadrement qui laisse à désirer lorsque les éducateurs, souffrant parfois des mêmes maux, pratiquent une pédagogie monotone et répétitive.Dans une société de plus en plus anxiogène, le rire est devenu un moyen d’alléger ses tensions. 20
  • Le rire est un phénomène qui accomplit une conversion du négatif. Par l’effet « miroir», l’humour agit donc sur les comportements.Le recours à une pédagogie de lhumour peut alors être l’une des solutions possibles à lennui qui règne trop souvent dans une salle de classe. 21
  • Le Travail par le Rire à la Ron ClarkAcademy Une autre forme de Pédagogie ? www.ronclarkacademy.com http://www.wat.tv/video/ecole-en-fo 22
  • Exemples de Pédagogie Humoristique 23
  • Rôles de l’outil didactique dans la construction de l’objet enseigné 24
  • 18« Ils agissent de manières différentes: tandis que l’un doit être actif et fort, 25l’autre doit être passif et faible... » J.J. Rousseau
  • 26
  • 27
  • L’Humour dans les entreprisesAu-delà du cadre scolaire, l’humour en tant qu’instrument pédago-gique s’adapte à bien d’autres univers, notamment professionnels,comme le monde des entreprises, des hôpitaux et de la médecine,etc.” 28
  • ULTIME PARADOXE :Trouver l’équilibre dans un contexte studieux où se côtoient : - Humour et Sérieux - Souplesse et Fermeté - Présence et Distance 29
  • FIN 30