• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
2.pub examen
 

2.pub examen

on

  • 1,644 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,644
Views on SlideShare
1,644
Embed Views
0

Actions

Likes
3
Downloads
122
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    2.pub examen 2.pub examen Presentation Transcript

    • Cours de Publicité Année académique 2009-2010 Classe: CE 1x24 Professeur: Nicolas Massin Auteur: Julie Friend
      • Table des matières
      • L’hyper concurrence
      • La Tripartite +
      • Les bonnes & les mauvaises idées…
      • Les 6 conditions d’une bonne campagne de communication.
      • Comment bien démarrer? Les questions à se poser.
      • Tout commence par Une analyse complète de l’annonceur.
      • Mass Media & Hors Médias
      • Above, Below or on the 360° line?
      • Vision holistique
      • R.O.I.
      • La Cible de communication
      • Mix de communication
      • Les Objectifs publicitaires
      • Les Types de Stratégies de communication
      • Les 8 principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
      • Annexes :
          • Dossier: la génération Y et les autres
          • Le briefing
          • Les Vidéos
    • Introduction: L’Hyper concurrence Depuis quelques années nous ne vivons plus dans un monde de concurrence mais bien dans un monde d’ hyper concurrence . Locale Internationale Nationale (« Epicerie du coin », boulanger,…) (vente sur Internet au monde entier,…) (Vandenboor, Aldi,…) + + Hyper concurrence Car au niveau de concurrence Locale se sont ajoutés le niveau de concurrence Nationale mais Aussi celui de concurrence Internationale
      • L’annonceur Les Médias Les Agences
      • + Les Régies + Les Agences médias
      • Définitions :
      • L’annonceur : la marque, le possesseur d’un produit/service
      • Les Médias & les Régies : les médias sont les supports d’espaces publicitaires. Les régies sont chargées de commercialiser les espaces
      • publicitaires pour les médias.
      • Les Agences & les Agences Médias : les agences établissent les stratégies publicitaires pour l’annonceur de manière plus « globale »,
      • les grandes lignes. Les Agences médias, plus conséquentes que les simples agences, peuvent établir des stratégies plus précises, plus ciblées.
      • Ensembles, ils forment un triangle Tripartite.
      • Les Agences Médias étant liées aux Agences, de même pour les Régies qui se lient au Médias nous parlerons de Tripartite +
      • le triangle étant entre plus de 3 parties. Les stratégies sont très variées entre les 3 (+2) pointes de ce triangle.
      La Tripartite (+) Annonceur Régie / Médias Agences / Agences médias
    • La Tripartite (+) Annonceur Régie / Médias Agences / Agences médias Quelques exemples de stratégies possibles : - L’annonceur moyen fait appel à une Agence pour élaborer une stratégie publicitaire pour son produit/service. L’agence va ensuite louer des espaces publicitaires auprès de différents médias, voir auprès d’une régie. - Le petit annonceur ayant une idée très précise de la publicité qu’il veut faire, et ayant un petit budget, choisi de s’adresser lui-même à une régie qui redistribuera la mini publicité vers différents médias. - Le Gros annonceur avec un budget conséquent va s’adresser à une Agence Médias pour que celle-ci établisse une stratégie de publicité précise ensuite l’agence médias s’occupera d’acheter le média et/ou la régie pour publier la publicité.
    • Il y a les bonnes et les mauvaises idées… … Tu préfèreras Tu ne feras point… Return on Invest Pas de Feedback Esprit à court, moyen & long terme Esprit à court terme uniquement Pas de réflexion Analyse fouillée, en profondeur Pas d’analyse Développer une stratégie conquérante Travailler dans l’Urgence Chercher les compétences Travailler à l’économie
    • Les 6 Conditions d’une bonne campagne publicitaire
      • 6 conditions d’une bonne
      • campagne publicitaire…
      Ouverture d’esprit Remise en question Moyens réalistes Réflexion quotidienne Bouleverser les habitudes Évolution sécurisée
    • Les 2 angles à observer pour bien démarrer
      • L’angle créatif:
      • Originalité / surprise
      • Promesse
      • Force du message
      L’angle Cartésien: Recherche Études & analyse Learning
    • Quelques exemples de questions à se poser
      • 1. Quel Budget ?
      • 2. Pour faire Quoi?
      • 3. Comment ?
      • 4. Quel(s) Message(s)?
      5. Une Stratégie utile ? 6. Quels médias utiliser ? 7. La pub pour vendre ? 8. La politique d’Image ça sert à quoi ? 9. Y’a-t-il des règles à respecter ? 10. C’est quoi la cible de communication ? 11. Return on invest : rêve ou réalité ? 12. Par quoi commencer ? 13. La Pub c’est du vent ? 14. Concurrence, qu’en penser ? 15. Nouveaux médias : effet de mode ou outil de vente ? 16. Stratégie ou tactique ?
    • Les étapes d’une stratégie de communication
      • Que veut-on atteindre ?
          • Objectifs ?
          • Cibles ?
      • 2. Comment pense t’on y arriver?
          • Avec quel Budget ?
          • Avec quelle stratégie de création ?
          • Avec quel(s) média (s)?
          • Avec quel calendrier (planning, timing,…)?
      • Après décisions
      • Stratégie marketing (obj. & cible marketing, positionnement, plan de manœuvre, différenciation, 4P, SWOT)
      • Analyse diagnostique de l’annonceur
      • Stratégie de communication
      • Mis en œuvre du plan de campagne
      • Analyses des résultats
    • Analyse Diagnostique de l’annonceur
    • Analyse : L’entreprise
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Est-ce: une multinationale, une PME?
      • Quel est son statut légal?
      • Le chiffre d’affaire ?
      • Sa santé légale?
      • L’ évolution sur le marché?
      • L’ objet de la société?
      • Son fonctionnement ?
      • Quelles est la personnalité du président du conseil d’administration?
      • Quelle est la culture de l’Entreprise?
      • Est-elle sensible aux changements économique? Technique? Politique?
      • Travaille t’elle avec d’autres sociétés ?
      • Avec de la consultance?
    • Analyse : Le produit
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Quelle est sa physionomie?
      • Comment a-t-il été créé?
      • Breveté?
      • Sa durée de vie?
      • Son remplacement?
      • A quoi sert le produit?
      • Son emploi est-il subordonnant à d’autres produits?
      • Est-il sujet à des améliorations possibles? Comment?
      • Son Packaging?
      • Ses conditions de vente?
      • Son Prix (de fabrication & de vente) ?
      Vocabulaire PARR : Produit A Rotation Rapide
    • Analyse : La concurrence
      • Concurrence directe : se concentrer au minimum sur les 3 concurrents les plus directs.
      • Concurrence indirecte : peu d’importance à ce stade.
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Quels sont leur chiffres d’affaires?
      • Leur Budgets pub?
      • Leur Cœur de Cible?
      • Packaging?
      • Quels médias utilisent-ils?
      • Quel aspect créatif utilisé?
      • Code pub utilisé?
      • Quelle fréquence?
      • Émotionelle? Démographique?
      • Quel style de pub?
      • Quelle agence utilisent-ils?
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Dans Quel univers se situe le marché?
      • Pour exemple d’univers prenons Coca Cola :
      • Qui est-on sur le marché? Leader? Co-leader? Challenger?
      • Quelle est la perspective du marché?
      • La Prospective (son avenir)? ( très difficile à étudier )
      Analyse : Le marché Eau Soft Alcool Jus Cola Limo Pepsi River Coca Boissons Soft Cola Energy
    • Analyse : La distribution
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Où? Comment?
      • Par quel canal de distribution?
      • Partout? Territoire?
      • études de géomarketing?
      • Difficulté de négociation?
      • Coût de distribution?
      • Combien de points de vente?
    • Analyse : Les consommateurs
      • !!Attention!!
      • Il est important de distinguer le consommateur qui Veut/Utilise le produit du consommateur qui Achète le produit !
      • Exemple :
      • Un garçon de 10ans Veut/Utilise une voiture téléguidée.
      • Son papa lui achète une voiture téléguidée au magasin de jouets.
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Pourquoi la cible consommerait-elle? Pourquoi PAS?
      • Quelle est la cible générale?
      • Quel est le cœur de Cible?
      • NB : plus de détails sur la Cible en page 40
      • Définition : Déterminer les moments où l’on communique.
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Communique t-on Avant, pendant ou Après le Pic des Ventes?
      • En règle générale, on remarque que les annonceurs communiquent Pendant les Pics de Ventes.
      • Et bien souvent, ils vont également anticiper le Pic.
      • De combien de temps faut-il anticiper?
      • Avec quel budget?
      • Comment les concurrents ont fait? Avec quel Budget? Sur quelle ligne du temps?
      • Analyse de fin d’année :
      • coûts/budget/bénéfices.
      • Part du marché
      • Ensemble du marché
      Analyse : Le programme des ventes Pic des Ventes Avant Pendant Après Vocabulaire GRP : Gross Rating Point. Traduction : Point de couverture brute / cible. C’est-à-dire : Indice de répétition. Indice de pression d'une campagne publicitaire sur une cible définie
    • Analyse : Les promotions des ventes
      • Les annonceurs sont friands de ces méthodes tactiques.
      • Quelques questions types pour établir une analyse:
      • Quand?
      • A quel rythme? (pas trop d’enchaînements)
      • Quel est l’objectif?
      • Recruter de nouveaux consommateurs?
      • Re-fidéliser?
      • Analyser les même questions auprès de la concurrence.
    • Analyse : Les relations publiques
      • Quelques conseils pour la Relation de Presse :
      • Se mettre au niveau des journalistes
      • Être intéressant dans son information; offrir des angles intéressants, des explications simples et claires,…
      • Quelques conseils pour les Relations Publics en général :
      • Toujours s’assurer de la cohérence avec:
      • Les Leaders d’Opinion (Un acteur célèbre pris en photo portant un Lacoste.)
      • Le public interne
      • Tenir compte du phénomène du « bouche-à-oreille ».
      Il est important de Toujours rester cohérent entre les différents leviers de la communication. Rester rigoureux mais toujours ouvert d’esprit . Savoir se remettre en question et être le plus curieux possible.
    • Mass Media – Hors Médias Above, Below or on the 360° line?
    • Mass Media
      • Qu’entend-on par « Mass Media » (« médias de masse ») ?
      • Les moyens de communiquer avec les consommateurs suivants:
      • La Télévision
      • La Radio
      • La Presse
      • L’ Affichage
      • Le Cinéma
      • L’ Internet
      • Ce sont les médias publicitaires qui s’adressent à une masse de consommateurs
      • à un Grand nombre de personnes - & De manière impersonnelle .
      • Ces médias ont une approche et un retour rapide et une possibilité de faire des études fiables. Principalement utiliser pour créer et entretenir la notorité de la marque.
    • Hors Médias
      • Qu’entend-on par « Hors Médias » ?
      • Les moyens de communiquer avec les consommateurs suivants:
      • Le bouche-à-oreille
      • Le Direct Marketing (e-mailing, courrier postal nominatif, etc.)
      • La Promotion des ventes (flyers, toutes boîtes, etc.)
      • Les Evénements (« events »)
      • Le Sponsoring
      • Les Salons & foires
      • Le Field marketing (hôtesses qui distribuent des « goodies »,etc.)
      • Les annuaires (page d’Or,etc.)
      • Les Relations publiques (= conférences de presse où les médias sont invités à venir => Publicité gratuite)
      Le contact avec le consommateur est beaucoup plus restreint , ciblé, personnel , voir même nominatif, c’est du « hors médias de masse ».Implique une réaction directe du consommateur. L’approche et le retour sont beaucoup plus lents. Les études moins fiables.
    • Above / Below the line : concept
      • Above
      • La Télévision
      • La Radio
      • La Presse
      • L’ Affichage
      • Le Cinéma
      • L’ Internet
      • Below
      • Le bouche-à-oreille
      • Le Direct Marketing
      • La Promotion des ventes
      • Les événements
      • Le Sponsoring
      • Les Salons & foires
      • Le Field marketing
      • Les annuaires
      • Les Relations publiques
      The Line Médias essentiellement Stratégiques. Communication de Création & d’entretien d’Image (de la marque) Médias Tactiques. Communication plus agressive, plus commerciale. Il y a parfois des exceptions
    • Roger, We have a Problem…
      • La Fragmentation des audiences
      • Lorsqu’on allume sa télévision une grande diversité de chaînes s’offre à nous.
      • En Belgique, nous recevons à peu près une trentaines de chaînes sans passer
      • par un quelconque re-distributeur (canal+, le bouquet, …)
      • Lorsqu’on allume la radio une 15 de radios publiques et privées sont joignables.
      • Envie de lecture? Et là, encore, plus d’un millier de journaux & magazines
      • rien que dans la presse Belge.
      • Face à cette variété, cette fragmentation, le choix est vaste pour l’annonceur
      • et un Mass Media peut se trouver déforcé.
      La Saturation publicitaire Dans la masse de diffusions publicitaires où se noie le consommateur, il faut savoir se faire remarquer . Ce qui déforce partiellement le Mass Media. «  Le téléspectateur se décourage face à 12min de Pub entre le JT et le film qu’il veut voir  »
    • La Vision Holistique
      • Qu’est-ce?
      • C’est une vision de communication à 360°, Globale et Multicanale
      • Concept :
      • L’annonceur souhaite toucher l’ensemble des médias en retirant la Ligne ( the Line ) qui sépare Above de Below.
      • Biensur, il ne saurait tous les toucher mais redistribuera
      • son budget entre les médias above et below the line.
      • Il opèrera donc Through the line .
    • R.O.I.: Return On Invest
      • Schéma du
      • retour sur investissement
      Visibilité Répétition Durée de Campagne La production (la créativité, la promesse, L’offre,…)
    • La Cible
    • La Cible Ce sont les cibles qui vont acheter le produit. Ce sont les cibles intéressées , attirées par le produit. Ceux susceptibles d’utiliser , de consommer le produit Cible de Marketing Cible de communication
    • La Cible
      • L’ acheteur n’est pas toujours le consommateur du produit.
      • Pour mieux comprendre la cible de communication,
      • il faut tenir compte des «  Influenceurs  » à l’achat:
      • Utilisateur du produit : n’est pas forcément celui qui achète.
      • Prescripteur : prescris l’acte de consommation
      • Préconisateur : conseille de manière avertie, expérimentée
      • Distributeur
      • Institutionnel : institution respectée, de confiance, qui conseille les consommateurs qui s’y renseignent.
      • Leader d’Opinion
      • Processus d’influence dans le milieu familial :
      • Autonomie : quelqu’un d’autonome achète ce qu’il souhaite
      • Domination : un membre de la famille domine la décision d’achat d’un type de produits.
      • Communauté : La décision est commune à toute la famille, est prise par toute la famille ensemble.
    • La Cible
      • Cible conformiste
      • Moins de risque car Plus facile à convaincre
      • Beaucoup de consommateurs déjà
      • conformés chez les concurrents
      • Marché hyper travaillé, fréquenté
      Cible spéculative Plus de risque car Moins facile à convaincre Pas encore reprise chez les concurrents non plus. Marché beaucoup moins usurpé par les concurrents Cible différenciée Cible précise, facile à identifier. Le type de cible le plus commun. Cible indifférenciée Cible très large. Le plus souvent visée lorsque l’annonceur n’a pas le choix (leader de marché qui doit le rester, voir croître,…) et/ou qu’il propose un produit large, touchant une vaste population (ex: voiture)
    • Mix de Communication Objectifs Publicitaires Stratégies de communication
    • Mix de Communication
      • 1. Les niveaux de communication
      Communication Commerciale Produit/service Communication Corporate Entreprise
      • Produit
      • Cartésienne
      • Objective
      • Marque
      • Univers créé
      • Subjective
      Entreprise -Objective Institutionnelle -Subjective
    • Mix de Communication: Push - Pull
      • 2. Mass Media / Hors médias
      • 3. Push – Pull
      • Push: on pousse le produit vers le consommateur. (Below the line / Hors médias)
      • Pull: On tire le consommateur vers la marque. (Above the line / Mass Media)
    • Les objectifs publicitaires
      • 3 éléments définissent l’objectif publicitaire :
      • L’intention
      • La Proposition
      • Le Délai
      • 3 Catégorie dans lesquelles l’objectif publicitaire se situe :
      • Faire Connaître
      • Faire Aimer
      • Faire Agir
    • Stratégies de communication
      • 3 Types de stratégies de communication :
      • Concurrentielle
      • Augmentation de la demande globale
      • Fidélisation
      • Type 1 : Stratégie Concurrentielle
      • Positionnement
      • Comparatif (ex: Coca Cola vs Pepsi)
      • Financier (+ de spots, + de contact que…)
      • Promotionnel (échantillons,…)
      • Suivisme (suit, copie la concurrence)
    • Stratégies de communication
      • Type 2 : Augmentation de la demande globale
      • Agrandi l’ensemble du marché tout en essayant de faire perdre des parts de marché à la concurrence.
      • De manière Extensive : pour gagner de nouveaux clients sans s’en prendre à ceux des concurrents mais plutôt en visant ceux qui ne sont pas encore sur le marché.
      • De manière Intensive : Gaver le client afin qu’il consomme plus sans pour autant aller chez les concurrents.
      Type 3 : Fidélisation En B2B - Business To Business Marketing direct, personnalisé, du 1 to 1. En B2C - Business To Consumer Publicités d’entretien, de lifting, pour rappeler que la marque est là.
    • Les 8 Principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
    • 8 principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
      • 1. Principe d’Existence
      • Beaucoup de marques n’utilisent, à tord, que des stratégies à Court terme.
      • Le principe d’existence veut que la Marque Existe aussi à moyen et Long terme.
      2. Principe de continuité Dès qu’une stratégie de communication est établie, il est important de rester fidèle à la stratégie, à sa valeur ajoutée. Il faut Rester Continu.
      • 3. Principe de différenciation
      • La marque doit se distinguer de ses concurrent via son « code publicitaire » (son langage).
      • Plus la stratégie publicitaire se différencie plus elle devrait marquer les esprits.
      • (Pas absolu)
      4. Principe de Clarté « Droit au But! » Si la stratégie publicitaire est trop compliquée, elle ne touchera pas la cible. Il faut toujours rester Clair et Simple. 8 principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
    • 8 principes fondamentaux
      • 5. Principe de Réalisme
      • Par rapport :
      • Aux cibles bien délimitées
      • Aux objectifs clairs et précis
      • Au Budget
      • A la concentration Médias (on ne peut pas tout faire en même temps, il faut choisir)
      6. Principe de Déclinaison S’assurer que la publicité est déclinable par rapport à la taille du marché, selon la culture Et selon le(s) support(s) médias. Exemple : La publicité Coca cola diffusée en Inde en spot TV, ne sera pas celle diffusée en Belgique en spot TV. De même, elle sera déclinée en Belgique en support Internet mais n’utilisera pas ce support en Inde. 8 principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
    • 8 principes fondamentaux
      • 7. Principe de Cohérence
      • A travers tous les éléments de la stratégie de communication (Cible, médias, budget, axe,…)
      • s’assurer de garder une homogénéité , une cohérence, une harmonie.
      • S’assurer que tous les éléments convergent harmonieusement vers la même « Image ».
      8. Principe d’acceptabilité interne S’assurer que toutes les personnes impliquées dans la stratégie de communication ont la même perception de cette dernière et renvoient la même image cohérente vers l’extérieur. (les personnes: annonceur, agence, médias, …) 8 principes fondamentaux d’évaluation d’une stratégie de communication
    • ANNEXES
    • La Cible Dossier sur: La « Génération Y » Et les autres…
    • Les Générations
      • Pourquoi subdiviser notre société en générations?
      • Les Baby Boomers (1945-55) : Définition
      • La Génération X (1955-75) : Définition
      • La Génération Y (1976-1991) :Définition – caractéristiques principales
      • La Génération Z (ou C for Connected ) : Définition – caractéristiques principales
      • Conclusion
      C versus X
    • Les Générations: Baby Boomers & X Gen
      • 1. Baby boomers : (personnes nées entre 1944 et 1955)
      • L’après-guerre fût un moment d’euphorie, où les villes se reconstruisaient, mais aussi les foyers.
      • Ainsi lorsqu’on observe l’évolution démographie de l’époque on constate que, durant ces quelques
      • années, les Pics des taux de naissance ont étés les plus importants de ces 2 derniers siècles.
      • l’appellation « Baby » Boom.
      • 2. Génération X : (personnes nées entre 1955 et 1975)
      • Appelée également les «  68tards  », «  génération Woodstock  » ou encore les «  médiors  »,
      • c’est la première génération de «  libres penseurs  ».
      • Le « X » de cette génération exprime leur recherche d’identité.
      • Issue d’une jeunesse de révolution sociale, où ils étaient les premiers à ne pas vouloir
      • ressembler à leur parents, les Gen-X réunissent les caractéristiques suivantes:
      • Conservateurs et progressistes
      • Moraux et rebelles
      • Actifs en entreprise mais fidèles à leur idéaux et à leur vie sociale
      • Recherche d’accomplissement spirituel mais soucieux du confort matériel.
      • Leurs caractéristiques en opposition reflètent leur perpétuelle recherche d’identité,
      • le « X » de leur génération.
    • Les Générations: The Y Gen 3. Génération Y – The Why Generation (personnes nées entre 1976 et 1991) Au départ, le «  Y  » était la simple succession alphabétique de la génération précédente. Eric Chester lui donne une définition à part entière dans son œuvre « the Why generation ». En effet, c’est une génération qui demande «  pourquoi  » & qui remet en question chaque contrainte que l’on voudrait lui imposer. C’est une génération de transition, d’évolution qui, contrairement à la précédente, a grandi avec l’arrivée des nouvelles technologies, tout en ayant connu l’époque sans ces technologies. Ce qui lui donne une approche intuitive du monde.
      • Leur caractéristiques principales :
      • Ils étaient suffisamment jeunes lors de l'introduction massive de l'informatique grand-public et de l'électronique portable (téléphonie mobile, photo numérique, GPS) pour en avoir acquis une maîtrise intuitive qui dépasse généralement celle de leurs parents (d'où le nom de " digital natives ").
      • La télévision n’est plus le média roi
      • Ils se foutent de la publicité et s’intéressent à ce que pensent leurs amis
      • Le travail n’est pas leur vie
      • Leur sens de la hiérarchie est différent
      • Ils ont une conscience sociale
      • L’actualité et la politique n’est plus la même
      • Ils sont nés avec les débuts de l'intérêt du grand public pour l'écologisme.
      • Ils considèrent comme dépassées les transformations morales des années 1960-1970.
      • Ils n'ont pas connu le monde sans le SIDA.
      • Seuls leurs grands-parents ont connu la guerre sur leur territoire
      • En France & en Belgique cette génération est aussi appelée «  génération Club Dorothée  » ayant grandi avec l’introduction massive des mangas.
    • Les Générations: The C Gen 4. Génération C (ou Z) – the Connected Gen (personnes nées entre 1986 et 2000) La génération des Connectés , des branchés. Pas encore de pouvoir d’achat en main mais déjà des influenceurs capitaux au foyer. Cette génération n’a pas connu le monde sans Internet ou sans GSM. Grands fans des gadgets technologiques, qui sortent en masse depuis une dizaines d’années, ils ont aussi une vie sociale très large. Petits frères du Web 2.0, ils excellent en réseaux sociaux & dactylo-portable (écrire des sms très rapidement). … Et sortis de leurs écrans? Ils ont l’âme écologiste & fraternelle… Nous, futures conseillers en publicité, devons les garder à l’œil, leur force de persuasion auprès de leur aînés risque de nous apporter bien des rebondissements. Conclusion Pour mieux appréhender, comprendre et satisfaire la cible d’un produit, sur un marché en général, il est important de bien l’identifier . Son identification passe également par la génération à laquelle est appartient.
    • Le Briefing
      • A quoi ça sert?
      • Le briefing est le point de référence commun entre toutes les parties (annonceur, agence, médias)
      • qui permet de définir les objectifs de communication et les résultats à atteindre.
      • C’est une approche concise claire et logique de la stratégie de communication à adopter
      • Comment composer un bon briefing?
      • Toutes les parties autour d’une table définiront oralement et par écrit:
      • Le but de la démarche, l’objectif.
      • La cible précise à atteindre
      • La réaction recherchée de la cible
      • En quoi le Message sera-t-il différent de celui des concurrents
      • Les arguments rationnels et émotionnels rendant le message crédible auprès de la cible
      • Quels médias utiliser
      • Comment, Quand et par qui la campagne sera évaluée.
      • Les impératifs à respecter
      • Les aspects pratiques:
              • Le budget
              • Le Timing
              • L’ approbation et la personne la remettant
              • autres commentaires
    • Vidéo: La Pub, tout ça pour ça !
      • Les Agences ont pour but de comprendre la situation d’une marque et d’avoir les idées qui répondent à cette situation. Une bonne pub rempli les spécificités émises à la base.
      • Il faut être très attentif à ne pas mentir ou tricher au consommateur car ça serait la perte de toute crédibilité.
      • Le publicitaire doit toujours garder précieusement son sens de l’éthique et sa conscience morale, il faut savoir dire « non » quand cela dépasse les limites.
      • La Pub tend à faire rêver les consommateurs.
      • La pub est omniprésente.
      • La pub n’impose rien, elle séduit.
      • La pub c’est de la vente et pas de l’info.
      • La pub fait « semblant »  de croire aux objets.
      • Il faut toujours rester ouvert, se remettre en question, car le monde et les consommateurs changent tout le temps.
    • Vidéo: Le monde Merveilleux de la Pub
      • Des publicitaires cherchent à vendre par tout les moyens.
      • Ce raisonnement abouti à une perte d’écoute.
      • Se constituer une réserve de « stéréotypes » en tout genre, ce qui permettra d’avoir une base pour la création d’idées.
      • Il faut travailler, modeler, la nature des objets.
      • Rester sensible, ressentir l’émotion qui découle des objets et rester original dans son approche.
    • Vidéo: Coca Vs Pepsi, Let the Combat begin ! Résumé : Dans ce long documentaire nous découvrons toutes les facette d’une stratégie de communication concurrentielle comparative. Tout d’abord, Coca, son Image forte, sa bouteille féminine tiré d’une première Image de marque. Son histoire, sa légende de boisson soignante. Bref, Coca et le Grand Rêve américain. Arrive par la suite, Pepsi, boisson du peuple, des «  petites gens  », qui fait pourtant trembler la grande Amérique de bambins blonds et de femmes girondes & souriantes, Coca. Plus actuellement, le combat continue entre les deux marques de cola. Un test à l’aveugle fût mené auprès des consommateurs de Cola. Au goût leur préférence semble clairement être Pepsi. Si l’on refait le test en montrant le packaging, Coca l’emporte haut la main. Il est donc important pour Coca, leader du marché des cola, de ne pas s’endormir sur son succès et d’entretenir voir de renouveler son Image de marque.