• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les consommateurs dans la france 2013 par IPSOS
 

Les consommateurs dans la france 2013 par IPSOS

on

  • 5,176 views

Les Consommateurs dans la France de 2013

Les Consommateurs dans la France de 2013
Présentation faite par Rémy Oudghiri , Ipsos France lors du Campus TF1 de la consommation le 23 Avril 2013

Statistics

Views

Total Views
5,176
Views on SlideShare
1,941
Embed Views
3,235

Actions

Likes
2
Downloads
73
Comments
0

5 Embeds 3,235

http://www.scoop.it 1801
http://being-test.com 1430
http://ltpjar.tumblr.com 2
https://twitter.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les consommateurs dans la france 2013 par IPSOS Les consommateurs dans la france 2013 par IPSOS Presentation Transcript

    • Les consommateurs dans la France de 2013Ce qui a vraiment changé depuis 2008Paris, 23 avril 2013Rémy Oudghiri
    • 2L’état d’esprit en 20131
    • Depuis 2008, l’économie mondiale peine à redécoller3Source : Global Advisor, Ipsos, 2007-201264%47%45% 43%61%41%51%24%0%10%20%30%40%50%60%70%Apr/07Oct/07Apr/08Nov/08Apr/09Nov/Jan/10Mar/10Apr/10May/10Jun/10Jul/10Aug/10Sept/10Oct/10Nov/10Dec/10Jan/11Feb/11Mar/11Apr/11May/11Jun/11Jul/11Aug/11Sept/11Oct/11Nov/11Dec/11Jan/12Feb/12Mar/12Apr/12May/12Jun/12Jul/12Aug/12Sept/12Oct/12Nov/12Dec/12Jan/13EuropeAsieAm. LatineAm. du NordÉvolution de la perception de la situation économique depuis 2007« La situation économique dans mon pays est bonne »
    • 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%Apr/07Oct/07Apr/08Nov/08Apr/09Nov/Jan/…Mar/10Apr/10May/10Jun/10Jul/10Aug/10Sept/10Oct/10Nov/10Dec/10Jan/11Feb/11Mar/11Apr/11May/11Jun/11Jul/11Aug/11Sept/11Oct/11Nov/11Dec/11Jan/12Feb/12Mar/12Apr/12May/12Jun/12Jul/12Aug/12Sept/12Oct/12Nov/12Dec/12Jan/13Feb/13Mar/13La situation économique vue de France…4Source : Global Advisor, Ipsos, 2007-2013FranceUSAAllemagneChineEspagneÉvolution de la perception de la situation économique depuis 2007« La situation économique dans mon pays est bonne »
    • 41%48% 50% 51%2006 2008 2010 2012Depuis 2010, plus de la moitié des Français disentavoir de la peine à boucler les fins de mois5« J’ai de plus en plus de mal àjoindre les deux bouts »
    • 14%27% 29% 33%2006 2008 2010 2012Une proportion toujours plus importante de Françaisanticipe une dégradation de leur situation financière6Projection sur l’évolution de leursituation financière dans un an :VA SE DEGRADER30%22% 20% 19%2006 2008 2010 2012Projection sur l’évolution de leursituation financière dans un an :VA S’AMELIORER
    • Toutes les catégories de revenu l’anticipent7Projection sur l’évolution de leursituation financière dans un an :VA SE DEGRADER34% 34% 32%27% 30%Moins de2000€De 2000 à3000€De 3000 à4000€De 4000€ à6000€Plus de 6000€Par niveau de revenu mensuel
    • Conséquence : la nostalgie a fortement progressé8« En France, c’étaitmieux avant »30%41%49% 50%2006 2008 2010 2012 45% des Français en 2012 :« Dans ma vie, je m’inspire de plusen plus des valeurs du passé »
    • 40%49% 51%2008 2010 2012Et les Français ont de plus en plus peur de l’avenir9« L’avenir me fait de plusen plus peur »34%41%50% 52%2006 2008 2010 2012« Le manque d’argent,vivre dans la misère »
    • 10La France connectée :retour sur une mutation accélérée2
    • utilisent internet au moins 1 fois / jour86%20092012Un Français sur deux est un MOBINAUTE44%x314%Trois Français sur quatre sont aujourd’hui internautes
    • La tablette s’impose irrésistiblement dans les foyers…Ventesmondiales(en millions)60 M 118 M2011 2012 2016369 MLe marché des tablettes : prévisionsLa France est au 4ème rang mondial
    • De nouveaux usages se sont imposésMOBILITÉSIMULTANÉITÉ30% des Français surfent sur Internet quand ilsvoyagent en train,26% dans les transports en commun.47% envoient des SMS devant leur télévision,26% sont sur les réseaux sociaux en regardant latélévision.
    • Via les écrans, la recherche des bonnes affairess’est banalisée14« Je passe beaucoup de temps àrechercher les bonnes affaires »52%
    • Boom des promotions :Sur la toile, on ne parle que de ça…15WEB LISTENING : « pas cher » + « bon réduction » + « en réduction »
    • Les soldes et les promotions se sont banalisées16« Je profite souvent des soldes ou despromotions de dernière minute »64% 64% 68%63%2006 2008 2010 2012
    • Plus on communique, moins on se voit…1754%65% 65%71%84%2006 2008 2010 2012 2013« Avec les nouvelles technologies, les genspassent moins de temps ensemble »55%59%65%2008 2010 2012« Les nouvelles technologiesme simplifient la vie »
    • Les réseaux sociaux suscitent un nouvel état d’esprit18La vraie influence ce n’est pas :l’individu a pris le pouvoir……mais : les individus prennentl’habitude d’entrer en relationles uns avec les autres.
    • 19L’art de la débrouille version XXL3
    • Acheter et vendre de particulier à particulier le phénomène le plus emblématique de la période20 Le 8ème site Internetle plus visité en France
    • Entraide, petits services, compléments de revenus :les individus s’organisent en marge des institutionsAccéder à des services gratuitsou en rendre soi-même.Trouver dans son voisinage des personnespouvant acheter ou vendre des « tâches ».
    • L’esprit « CO » se diffuse• Emergence des réseaux sociaux qui permettent de trouver des personnes souhaitanteffectuer des activités à plusieurs.22CO- lunchingCO- brunchingCO- diningCO-SportCertaines stations, comme « Les Ménuires», proposent de partir à la neige encovoiturage, se loger en colocation etfaire du ski en co-skiant.CO-vacancesLes initiatives se multiplient visant à faciliter l’organisation de vacanceset voyages pour personnes seules. (TripTrib, Qui veut partir?)Créé en 2011, le siteColunching.com est actif dans30 pays
    •  Faire appel aux autres ou partager avec eux est de plus en plus considéré comme unesolution simple et économique.Le « CO » : faire appel aux autres, c’est plus simple23« C’est moins cher, plus accessible,flexible. Je l’ai fait il y a deux mois. Onavait besoin d’un mini van pour neufpersonnes, les prix étaient le triplechez un concessionnaire classique etla personne elle, était sérieuse et àdeux pas de chez moi » Margaux,France
    • État des lieux des pratiques « CO » en France2452116621383830Vendre des produits à d’autres particuliers via dessites d’annonces en ligne (ex : leboncoin.fr)Echanger / troquer des produits ou des servicesavec d’autres personnesAdhérer à une AMAPLouer un bien ou un équipement qui vousappartient à une personne qui en a besoinVous lavez déjà pratiquée Vous ne lavez jamais pratiquée mais cela vous intéresserait de le faire8 13CovoituragePratiquants mensuels ou hebdomadaires Pratique moins fréquenteA quelle fréquence utilisez-vous chacun le transport suivant?
    • Au-delà du « CO »,la famille retrouve sa fonction de solidarité2532% des Français consacrent plusde temps qu’il y a cinq ans à leursproches20% les soutiennent davantagefinancièrement
    • Les solidarités familiales se sont renforcées265129262396AU MOINS UNE PRATIQUERendre des services (ménage,courses, garde des enfants...)Aide financièreAide matérielle (hors argent)Paiement de facturesPaiement de loyer ou aide àlachat de logementVos parents vous aidentrégulièrementVous aidez régulièrementvos parents544514932AU MOINS UNE PRATIQUERendre des services (ménage,courses, garde des enfants...)Aide matérielle (hors argent)Aide financièrePaiement de facturesPaiement de loyer ou aide àlachat de logement+5pts+6pts+3pts+4pts+2pts+5pts+4pts+2ptsEvolution 2010-2012
    • La valeur famille : un consensus national2774%80%2010 2012« Je souhaiterais consacrer beaucoup plusde temps à ma famille »80% des Français =« Je me sens très proche de chacundes membres de ma famille»
    • Les retraités viennent au secours des actifs28En France, les retraités sont ceux qui aidentle plus, tout en étant les moins aidés.> 76% des retraités déclarent aider leurs enfants.
    • 29En France, 1 célibataire actif sur 2……vit chez ses parents
    • 30
    • 31Le retour du plaisir4
    • 32La crise a fait passer le souci de l’environnement ausecond plan : les éco gestes sont moins systématiquesEteindre la lumière quand on sortd’une pièceDéposer les piles usagéeschez le revendeurEviter de prendre des sacs enplastique au supermarchéEteindre la TV plutôt que la laisseren veilleEviter d’acheter des produits quicontiennent trop d’emballagesEviter d’acheter des produits quiparcourent de longues distances
    • Avoir des moments pour pouvoir se lâcherest jugé indispensable34%47%16%3%« C’est indispensable »Disposer de moments à vous pour pouvoir lâcher prise…33« C’est nécessaire »« C’est secondaire »« C’est inutile »
    • Une large majorité ne ressent aucune culpabilitéà l’idée de « lâcher-prise »34… plutôt sereins : vous vous ditesque vous en aviez besoin et quevous avez bien fait de faire ce quevous avez fait80%… plutôt coupables : vous vousdites que vous n’auriez pas dû, quece n’est pas bien20%
    • Vivre avec quelques kilos en plus…35« J’essaie de perdre du poids »selon l’Indice de Masse Corporelle des individus (IMC)Individusà IMC normalIndividusen surpoids modéréIndividusobèses
    • « Lâcher prise » : le nouveau crédo ?36« J’ai souvent besoin de m’isoler desautres, de passer du temps seul »« Je ressens souvent l’envie de medéconnecter, d’éteindre mes appareilstechnologiques »« J’ai besoin d’aller moinsvite, de ralentir mon rythmede vie »« Il m’arrive souvent de faireun achat d’impulsion, de« craquer » pour un produit(vêtement, accessoire…) »57%47%18%30%
    • 37
    • Le plaisir : première motivation de la consommationSource : Etude Ipsos / NRJ Global, 2012 384336363228222017171616131212111085Acheter des produits pour vous faire plaisir avant toutAcheter des produits de qualitéAcheter des produits made in FranceAcheter des produits locauxAcheter des produits respectueux de l’environnementAcheter des produits en promotionAcheter des produits qui font gagner du tempsAcheter des produits biosAcheter des produits qui expriment votre personnalitéAcheter les produits les moins chers possiblesAcheter de beaux produits, agréables à regarderAcheter des produits de grandes marquesAcheter les produits les plus simples possiblesAcheter des produits de luxeAcheter des produits éthiques, issus du commerce équitableEchanger des produits, faire du troc plutôt qu’acheterAcheter des produits d’occasionLouer ou emprunter des produits plutôt qu’acheterQuelles sont parmi cette liste les 5 choses prioritaires que vous aimeriez faire plus qu’avant dans les prochains mois ?
    • 39Prime à la qualité ?Les nouveaux arbitrages5
    • Qualité, « made in France » et produits « locaux »Source : Etude Ipsos / NRJ Global, 2012 404336363228222017171616131212111085Acheter des produits pour vous faire plaisir avant toutAcheter des produits de qualitéAcheter des produits made in FranceAcheter des produits locauxAcheter des produits respectueux de l’environnementAcheter des produits en promotionAcheter des produits qui font gagner du tempsAcheter des produits biosAcheter des produits qui expriment votre personnalitéAcheter les produits les moins chers possiblesAcheter de beaux produits, agréables à regarderAcheter des produits de grandes marquesAcheter les produits les plus simples possiblesAcheter des produits de luxeAcheter des produits éthiques, issus du commerce équitableEchanger des produits, faire du troc plutôt qu’acheterAcheter des produits d’occasionLouer ou emprunter des produits plutôt qu’acheterQuelles sont parmi cette liste les 5 choses prioritaires que vous aimeriez faire plus qu’avant dans les prochains mois ?
    • Les marques renforcées ?41« Pour moi, les marques sontun gage de qualité »33% 36%2010 2012
    • Les films publicitaires des grands du luxe sont plébiscités42
    • Pourtant le luxe est de plus en plus inaccessible43Le luxe = « un monde inaccessible pour moi »70%74%2007 2011
    • Source : Ipsos, World Luxury Tracking, vague 2011.Le luxe offre un condensé de rationalité et d’émotionLe luxe, pour moi= « un investissement à long terme »40%45%52%20072009201155%20072009 2011Une marque de luxe= « vous permettre de rêver, devous évader dans un autre monde »64%57%
    • Malgré la crise, le luxe fait toujours rêver4555 57644050 52395254CE QU’ON ATTEND D’UNE MARQUE DE LUXE« qu’elle vous permettede rêver, de vous évader dans un autre monde »2007 2009 2011
    • Certains sont prêts à des sacrifices pour se faire plaisir4633% C’est le pourcentage de Françaisde 18-65 ans qui disent « être prêt(e) à seserrer la ceinture pendant plusieurssemaines pour pouvoir sacheter desproduits chers, qui leur font vraimentplaisir ».Je traverse des périodes assez frugales oùje fais très attention, cela peut durerquelques semaines ou quelques mois. Plusça dure, plus ma réponse et mes dépensesvont être excessives ensuite. »J’aime acheter certaines belles pièces. Là jepeux, ou je pourrais…mais il faudrait que jeme prive de manger pendant 3 mois ! … jesuis prête à ça ceci dit ! je l’ai déjà fait !Pour mes 25 ans, c’était un grand tournant,je voulais marquer le coup : je me suisacheté une robe à plus de 400€. Mais çafaisait des mois que je travaillais pour mela payer ! Ça peut paraître fou…Mais jesuis prête à ne pas manger pour ça ! »««
    • Pour continuer à séduire, le low cost monte en gamme47
    • 48De nouveaux modèles émergent6
    • Le digital au service du physique et…le physique au service du digital49Du digital dans le magasin Vitrine digitale et interactive M-paiement en magasinDu digital au magasin Click’n’collect Newsletter Shopping list
    • La vogue des offres « free »50Inventer un nouveau modèlesans contraintes La voiture sans contrainteLes offres « Freemium »
    • 51Le fast food prend du galon
    • Succès des marques de mode premium
    • 53Pour conclure
    • 54 Culte du présent, Alternance de périodes de frugalité et de périodes de dépense, Essor de la coopération via l’entraide familiale et les plateformes collaboratives, Désir de positif : dé-dra-ma-ti-ser….
    • Les consommateurs dans la France de 2013Ce qui a vraiment changé depuis 2008