• Save
Local vs. global
 

Like this? Share it with your network

Share

Local vs. global

on

  • 399 views

Lors de sa publication, un livre voit bien souvent certains de ses passages être coupés, quelques uns de ses chapitres retirés, le plus souvent en raison de contraintes éditoriales, comme un ...

Lors de sa publication, un livre voit bien souvent certains de ses passages être coupés, quelques uns de ses chapitres retirés, le plus souvent en raison de contraintes éditoriales, comme un nombre de pages à respecter. Ces coupes ne signifient pas que les pages écartées soient de moindre intérêt ou mauvaises.
L’ouvrage Le Journal de BJ au bureau, publié en 2003 aux éditions Maxima, 320 pages, traduit en chinois et en coréen, n’a pas échappé à cette règle.
Ce document est l’un de ces passages.
Pour acheter Le Journal de BJ au bureau, cliquez ici.

Statistics

Views

Total Views
399
Views on SlideShare
399
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Local vs. global Document Transcript

  • 1. Entreprise Savoir-faire Savoir-être Bonus Extra bonus Local / Global www.lejournaldebjaubureau.com
  • 2. Local / GlobalTraditionnellement, lentreprise sadresse àun grand nombre de clients. Elle sefforce deles répartir en segments auxquels elleadresse alors une offre spécifique. Mais lessegments comprennent encore beaucouptrop dindividus pour que chaqueconsommateur se voit proposer une offrepersonnalisée. La commercialisation demasse rend impossible une véritablepersonnalisation.A lautre extrême, une très fortepersonnalisation de la relation existe entre leclient et le vendeur à léchelle dun magasinde quartier par exemple. Mais la contre partiede cette personnalisation est quelle ne peutpas être appliquée à un grand nombredindividus.Commercialisation de masse oupersonnalisation sont donc restésincompatibles pendant des siècles. AvecInternet, les protocoles de communicationsse sont standardisés (TCP IP) ainsi que lesformats de contenu (HTML). Il est doncdevenu possible, pour la première fois defaire de la personnalisation à grande échelle.Le site web de Dell en est certainement lundes plus beaux exemples. Le consommateurpeut littéralement choisir la configuration deson ordinateur : taille de lécran, type desouris, puissance du processeur, importancewww.lejournaldebjaubureau.com
  • 3. de la mémoire, logiciels... et donc le rapportperformance-prix qui lui convient le mieux.Aujourdhui, Dell produit autant dordinateursdifférents quil y a de clients. Quand Dell vendun million dordinateur, cest un million deproduits différents.La personnalisation est devenue possible àl’échelle planétaire.www.lejournaldebjaubureau.com