Your SlideShare is downloading. ×
Tendances 2012 your circles-2012-04
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Tendances 2012 your circles-2012-04

1,632
views

Published on

Published in: Business

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,632
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. / / / Tendances 2012/ SOCIETE/ E-COMMERCE/ DIGITAL/ TECHNOLOGIESAvril 2012 ycircles@gmail.com www.your-circles.fr / / / YOUR CIRCLES
  • 2. / / / SOCIETE : Transparence, contrôle, dématérialisation et réenchantement / / / YOUR CIRCLES
  • 3. /1 La dictature de la transparence « Transparency Triumph » ou « Crystal World » L’exigence publique de transparence associée à la multiplication des outils en ligne qui permettent aux internautes de livrer leurs moindres faits et gestes a inscrit la transparence comme valeur voire idéologie d’un nouveau paradigme dont les représentants sont Mark Zuckerberg et Julian Assange. Pour Robert Ebguy, sociologue, on est passé « dune culture du secret dans le monde réel à une culture de la transparence dans le monde virtuel ». Selon Bernard Cathelat, être présent sur le Net est « une obligation sociale ». Georges Orwell n’est pas allé assez loin dans son roman 1984. Pas besoin d’imposer une société de la surveillance lorsque c’est l’internaute lui même qui produit et divulgue de l’information. Il suffit juste de la collecter. Car en ligne ce sont les internautes qui distillent leur vie privée et sacrifient une partie de leur intimité pour obtenir de la reconnaissance, construire, asseoir ou structurer leur réputation. / / / YOUR CIRCLES
  • 4. De l’empathie pour l’imperfection, de l’aversion pour l’opacitéSelon Trendwatching, société indépendante d’étude de tendances, « les consommateurs préférerontles marques qui sont FLAWSOME : les marques demeurent géniales avec leurs défauts, ainsi êtredéfectueuse (et transparente à ce propos) peut-être excellent. Les marques qui montrent delempathie, de la générosité, de la flexibilité, de la maturité, de lhumeur, et (allez, on le dit) de lapersonnalité et de lhumilité». L’exemple type est celui de la SNCF qui avec le lancement d’une «garantie voyage » s’oriente vers une stratégie de la transparence. L’aveu de faiblesse plutôt quel’opacité, la confession de l’imperfection plutôt que la dissimulation, voila l’idée développée par laSNCF. / / / YOUR CIRCLES
  • 5. /2 La dématérialisation totale ou l’intérêt « égologique » Le besoin de mobilité Les problèmes environnementaux pourraient-ils être partiellement éludés non par une baisse de la consommation mais par une dématérialisation de celle-ci ? La dématérialisation répondant de manière pragmatique à deux problématiques majeures, l’une globale, celle environnementale et l’autre individuelle, le besoin de mobilité. / / / YOUR CIRCLES
  • 6. L’écologie politique est morte, vive l’égoïsme écologiqueLes consommateurs ne percevant pas la protection de l’environnement comme étant une nécessitécollective mais plutôt comme revêtant une dimension individuelle, l’écologie politique ne parvenant pasà trouver sa place, on peut penser qu’un parti écologiste n’a pas de sens. On peut considérer que cen’est ni la défense d’une vision du monde ni la compassion ni l’altruisme qui sauveront l’écologiepolitique mais bien la défense d’intérêts individuels (santé et bien être). D’ailleurs, selon l’écrivainDominique Simmonet « On peut aussi le dire comme ceci : un parti écologiste na pas plus de sens quunparti humanitaire ou féministe. Voilà pourquoi, dans leur majorité, les écologistes, ceux de la premièreheure comme ceux des nouvelles générations, ne voteront pas pour les Verts. Ils le savent, eux : lécologiepolitique est morte » / / / YOUR CIRCLES
  • 7. /3 Réenchantement Réenchanter le rêve français et européen Dès les primaires socialistes « le réenchantement » a été retenu comme élément de langage par François Hollande. « Réenchanter le rêve français et européen » c’est en utilisant ces termes que le candidat socialiste espère « apporter de l’espoir aux français ». Marcel Gauchet, Bernard Stiegler, Jean Staune sont autant d’intellectuels qui portent cette idée de réenchantement de la politique et du travail. C’est le cabinet Terra Nova qui aurait largement développé ces idées en participant à l’évolution voire la révolution de « la matrice intellectuelle du Parti socialiste ». / / / YOUR CIRCLES
  • 8. Réenchanter la rue et les points de venteSelon Influencia Tendances la rue se réenchante et devient une valeur marchande ens’ouvrant aux marques et aux consommateurs (buzz et guerilla marketing, affichageinteractif, flash mob). Selon un article paru dans le Nouvel Economiste daté du 22 mars2012 « Réenchanter le point de vente grâce aux nouvelles technologies est le mot d’ordredes retailers qui se lancent dans une digitalisation globale de leurs enseignes ». Cabinevirtuelle, miroir magique, tables interactives, visio-assistance sont autant de technologiesqui permettent de créer de l’interaction, procurer de l’évasion dans un mondedésenchanté. / / / YOUR CIRCLES
  • 9. /4 Maîtrise et contrôle Le consommateur omniscient Contrôle et maitrise des décisions d’achat, contrôle à distance vocal et gestuel, l’hyper connexion a transformé, selon Trendwatching, le consommateur en « dealer chic » quasi omniscient. En capacité de tout savoir ou presque, les consommateurs sont perpétuellement à l’affut des bonnes affaires. Selon Trendwatching « Chaque jour, les consommateurs continueront leur chasse aux deals, car faire des économies n’est plus à considérer comme un facteur isolé : ce qui importe à présent, c’est aussi le frisson, la recherche, le contrôle et le déclic intellectuel que cela révèle. C’est aussi une source de reconnaissance en terme de statut. ». / / / YOUR CIRCLES
  • 10. L’Etat protecteur et l’idéologie protectionnisteContrôle des frontières, des flux financiers, maitrise de la mondialisation et des équilibres financiers : ledébat politique actuel semble empreint d’une idéologie protectionniste voire souverainiste. D’ailleurs,Guillaume Peltier, spécialiste des sondages à l’UMP, a érigé le terme « frontière » comme élément delangage majeur de la campagne car les études d’opinion montrent que le terme trouve un échofavorable chez les Français. Par ailleurs, Christophe Guilluy géographe, et son ouvrage «Fracturesfrançaises» auraient largement inspiré l’UMP. Selon lui « Il y a une thématique simple pour parlerdirectement aux classes populaires : le protectionnisme. Evoquer ce terme il y a dix ans, c’était passer aumieux pour un crétin en économie, au pire pour un nationaliste fou. Grace à des hommes commeEmmanuel Todd, mais grâce aussi à un contexte, la crise, le débat peut enfin avoir lieu, plus rationnel. Leprotectionnisme doit il se développer au plan européen, national ? » / / / YOUR CIRCLES
  • 11. / / / E-COMMERCE : Flexibilité, mobilité et collaboration / / / YOUR CIRCLES
  • 12. /1 Lachat depuis un téléphone mobile appelé « m-commerce »n’est pas encore une habitude des consommateurs en France Chiffres clés Selon une étude Ipsos pour Google, 24% des Français ont déjà passé commande via leur smartphone. Selon la régie publicitaire mobile InMobi 12M de Français auraient déjà procédé à des achats via leur mobile. Les produits les plus achetés depuis les mobiles sont les biens culturels, à 49%, les appareils électroniques à 19%, puis des produits de mode à 11%. / / / YOUR CIRCLES
  • 13. Les magasins physiques : des showrooms pour le monde virtuelGrace aux succès des tablettes et des smartphones, à l’avenir ils pourraient être nombreux à faire leurshopping en situation de mobilité faisant du magasin physique un showroom pour le monde virtuel. Denombreuses études offrent une vision précise de ce que pourrait être le m-commerce en 2015. Selonl’institut Juniper Research, en 2015 nous serons 2,5 milliards à payer avec nos téléphones, contre 1,8 milliardaujourd’hui. Le montant des transactions devrait quant à lui être multiplié par plus de six et atteindre les 670milliards de dollars. Selon le cabinet Deloitte plus dun demi-milliard de smartphones à bas prix (moins de100 $) seront vendus dici fin 2012. / / / YOUR CIRCLES
  • 14. Freins au développement du m-commercePour l’instant, plutôt que dacheter, les Français utilisent leurs smartphones comme un outil permettant deprofiter des meilleurs avantages, comparer les prix et obtenir des informations en cas dachat. Le NouvelEconomiste, dans un article daté du 8 mars 2012, revient sur les freins qui pourraient entraver ledéveloppement du m-paiement (électrochoc des usages, le frein commerçant, banques vs opérateurs). Live more…spend less / / / YOUR CIRCLES
  • 15. /2 Le social-commerce : Les sites dachats groupés, partagés etd’échange de services se multiplient et se spécialisent De l’achat groupé… Dominé par Groupon on compte en France une quarantaine de sites spécialisés dans l’achat groupé et plus d’une vingtaine d’agrégateurs et comparateurs de sites d’achat groupés (données extraites du blog ludodeal). Une étude menée par Lightspeed Research en juin 2011 révèle que 65% des internautes français connaissent les sites de coupons. / / / YOUR CIRCLES
  • 16. …à l’échange de servicesEchanges de services, location de perceuses, autopartage ou covoiturage, les sites de partage et d’échangede services se multiplient et se thématisent. Récemment Rue 89, évoquant cette tendance, mettait en avantquelques sites et initiatives qui participent au développement de ce modèle de consommation dite «collaborative ». « Peuplade.fr, un site déchanges de services par quartier. Zilok.com est un site qui met enrelation les particuliers pour louer perceuses, ordinateurs. Colis-voiturage.fr , un site pour simproviserpostier-VRP des acheteurs du bon coin. Livop.fr, un site dautopartage. » / / / YOUR CIRCLES
  • 17. /3 Flexibilisation, personnalisation et interactivité ou commentréinventer l’expérience client L’interactivité pour personnaliser Le passage d’un marketing de masse à un marketing personnalisé permet de réenchanter la vente en ligne. L’idée est de rassurer et verrouiller la décision d’achat de l’internaute en diminuant voire ôtant ses doutes sur le produit. En testant le produit virtuellement (réalité virtuelle), en dirigeant et assistant l’internaute (Visio-assistance). / / / YOUR CIRCLES
  • 18. La flexibilité pour rassurerAu delà de la capacité à interagir avec l’internaute, l’important réside dans le fait de pouvoir répondre auxattentes du consommateur en matière de conditions d’achat. En multipliant les conditions de paiement, encréant de la proximité et en s’adaptant aux besoins des consommateurs, les e-commerçants peuventfidéliser et surtout rassurer l’internaute dont la versatilité est à la hauteur de la multiplication de l’offre surInternet. / / / YOUR CIRCLES
  • 19. / / / DIGITAL : Tracking, monétisation et professionnalisation du contenu / / / YOUR CIRCLES
  • 20. /1 Une part importante dutilisateurs se déclare prêts à payerlaccès à des contenus Web Ce qui est gratuit n’a pas de valeur Tel pourrait être l’adage de Mediapart qui a montré que l’on pouvait construire sur Internet un modèle économique mixte basé sur de l’accès payant et gratuit. Jugé à rebours et inadapté, aujourd’hui ce modèle tend à s’imposer. / / / YOUR CIRCLES
  • 21. Les orphelins de MegaUpload s’orientent vers l’accès payantLa fermeture de MegaUpload ainsi que d’autres sites Internet de téléchargement tend à accélérer cettetendance. Ainsi, comme le précise TheSiteOueb, dans un article intitulé La fin de MegaUpload profite à laVOD et au rattrapage avec +25,7 %, ces fermetures ont été profitables aux offres payantes de vidéo à lademande (VOD). Ces fermetures successives ont également été l’occasion pour Spotify d’asseoir un peu plussa notoriété puisque lapplication de musique en ligne légale passait de 155.000 à 653.000 utilisateurs enFrance. Dans le monde Spotify compte dix millions de membres, dont 3 millions payants. / / / YOUR CIRCLES
  • 22. /2 Les services contextualisés : tracking à tous les étagesSelon le sociologue Bernard Cathelat «suivre les individus ou les internautes, autant sur un plan physique quepsychologique, est une tendance fondamentale, qui amène vers un monde digital (et réel) sousomnisurveillance. ». « Qui êtes-vous, où êtes-vous et que faites-vous ? » voila les questions que doivent seposer les entreprises à légard des consommateurs. Une entreprise qui saura parfaitement maitriser ces «données contextuelles » tirera son épingle du jeu sur lannée à venir. Cest lune des tendances mises enévidence par le rapport 2012 dAccenture sur lévolution des technologies de linformation. / / / YOUR CIRCLES
  • 23. /3 Perte de vitesse de Facebook au profit de Google Plus ou Twitter ? Fidéliser et capter des utilisateurs versatiles La croissance de Facebook est continue au niveau mondial, pourtant le réseau social semble en perte de vitesse dans certains pays, comme les Etats-Unis, indiquait un rapport paru en juin 2011. On peut se demander si cela se fait pour l’instant au profit de Google Plus qui joue sur la transparence et le contrôle total de son identité numérique, mais qui contrairement à Twitter, ne parvient pas encore à fidéliser ses utilisateurs. / / / YOUR CIRCLES
  • 24. La société du « live-blogging » et de la « feuilletonisation » de l’informationEn France, Twitter a profité des élections présidentielles pour booster son audience (En 2008, lélectionprésidentielle américaine avait généré une gigantesque demande d’inscription) et plus largement de la «feuilletonisation » de linformation. Le besoin d‘information en quasi temps réel explique en partie le succès deTwitter qui a su se positionner, contrairement à Google Plus, non pas comme un concurrent mais comme uncomplément à Facebook. / / / YOUR CIRCLES
  • 25. /4 Multi-Id : gérer son identité numérique pour se protégerLes internautes utilisent la « stratégie du brouillard » en multipliant les identités sur la toile. C’est selonBernard Cathelat la tendance Multi-Id. « Confrontés à une exigence de transparence toujours plus forte,certains internautes se créent plusieurs identités sur la Toile, passant de l’une à l’autre selon les intérêtspoursuivis. Serait-ce la naissance d’une schizophrénie virtuelle ? Quoi qu’il en soit, l’internaute a toute laliberté de se subdiviser dans un jeu de rôles constant, grâce à des identités numériques flexibles,remodelables ». / / / YOUR CIRCLES
  • 26. /5 Baisse de l’User-generated content : de la production à la propulsion ? Professionnalisation du contenu L’User-generated content, cest-à-dire le contenu généré par les utilisateurs baisse au profit d’un contenu de plus en plus pro. Progressivement, le blog est délaissé au profit d’un compte Twitter. «Twitter ou Facebook ont provoqué un grand ménage: ceux qui se satisfaisaient dun blogging limité à léditorialisation de liens ont très logiquement migré vers des outils qui suffisent à combler leurs aspirations » selon le blogueur Koztoujours. Plusieurs publications mettent en évidence ce désintérêt pour les blogs. Ainsi, Rue 89 constatant cette tendance considère que le blog politique est carrément en état de mort clinique. / / / YOUR CIRCLES
  • 27. Des blogs plus structurés et segmentésLe blog devient plus corporate, plus professionnel et plus structuré avec de fortes segmentations. On peutpenser que ces espaces d’expression peuvent tout à fait cohabiter et coexister car comme le souligneFrançois Guillot, conseil en influence digitale, les blogs sont de la production, quand les tweets sont de lapropulsion. / / / YOUR CIRCLES
  • 28. / / / TECHNOLOGIES : Rattrapage, dématérialisation et mutualisation / / / YOUR CIRCLES
  • 29. /1 Le Digital Video RecorderLe Digital Video Recorder c’est la visualisation en différé des programmes télévisuels ou radiophoniquesaprès téléchargement préalable. Deloitte annonce que ce type de consultation (surtout effectuée entransport en commun) ne cessera d’augmenter grâce aux 14 millions de smartphones et aux 3 millions detablettes prévus pour 2012. Les orphelins de Megaupload qui s’orientent vers des offres légales sont unlevier de croissance pour cette technologie. Ainsi, laudience de la télévision de rattrapage a augmenté de25% pendant la période de fermeture des sites de téléchargement en janvier 2012. / / / YOUR CIRCLES
  • 30. /2 Le Near Field CommunicationLe nombre de téléphones portables équipés d’une technologie NFC embarquée devrait atteindre les 300millions d’ici fin 2013. «La NFC peut servir à de nombreuses applications, comme le couplage dappareils pourlactivation du Bluetooth ou du protocole WLAN, léchange dinformations, le paiement sans contact sécuriséou lémission de billets électroniques», a expliqué Berg Insight dans son rapport du 26 mars. » En 2011,Nokia, Samsung, LG et HTC ont lancé plus de 40 modèles différents dotés de la NFC. Google tentedimplanter Google Wallet, un service de paiement sans contact, et Apple développe son propre système,liWallet. La prochaine génération diPhones pourrait également être équipée de la technologie NFC. / / / YOUR CIRCLES
  • 31. /3 Le Cloud ComputingLe «cloud computing» crée une nouvelle manière daccéder à ses informations, à distance, à partir dun PC,dun smartphone ou dune tablette. Le cabinet détude Forrester annonce que le cloud computing devraitpénétrer le marché des entreprises dici à 2015. Près de 14 millions demplois dans le monde seront créésdici à 2015, dont 189.000 en France, grâce au «cloud computing», selon une étude commandée par le géantdes logiciels Microsoft au cabinet détudes IDC. Selon «Lintérêt de la dématérialisation, cest davoir moinsde coûts, dêtre plus flexible, et un partage des donnés plus simple ». Selon Gartner, la fourniture de logiciels en SaaS (Software as a Service) devrait générer 14,5 milliards de dollars de chiffre daffaires cette année, soit une croissance de 17,9% comparé à 2011. Dici 2015, le cabinet détudes sattend à ce que la taille du marché atteigne 22,1 milliards de dollars. «La familiarisation des entreprises avec ce modèle de mise à disposition dapplications, lattention continue portée aux budgets IT, lélargissement des communautés de développeurs autour des plates-formes de type Paas (Platform As A Service) et lintérêt pour le Cloud Computing poussent plus loin ladoption du SaaS», explique Sharon Metz, directeur en charge de la recherche au Gartner. / / / YOUR CIRCLES
  • 32. /4 Les smart grid : quand Edison rencontre BellLe cabinet PikeResearch décrit l’année 2012 comme une année charnière pour les technologies duSmartGrid. Le concept de « smart grid », traduit par lappellation « réseau de distribution intelligentdélectricité » en français, consiste à établir une communication entre diverses sources dénergies, demanière à les mettre en relation pour les gérer et en assurer un flux continu. Ces réseaux misent sur lesénergies conventionnelles (pétrole, gaz naturel, charbon, énergie nucléaire), mais avant tout sur les énergiesalternatives (éolien, solaire, géothermie, hydroélectricité). / / / YOUR CIRCLES
  • 33. / / / ycircles@gmail.com http://your-circles.com/ / / / YOUR CIRCLES

×