TP 19 – Etude du réflexe myotatique.Le maintien d’une posture donnée résulte de contractions musculaires ; celles-ci sont ...
Effectuer cette opération pour le 1er adaptateur puis pour le second en choisissant unecouleur différente.Sélectionner lic...
Bien appuyer sur les électrodes et nettoyer préalablement la peau avec de l’alcool pourpermettre un meilleur contact.Après...
Cliquer sur synchronisation ; cocher la case synchronisation ; sélectionner à laide delascenseur « synchro » comme voie de...
Q-3 : Décrire le résultat obtenu.Q-4 : Sachant que le choc du marteau sur le tendon provoque le « départ » du tracé,formul...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Tp 19 Etude du réflexe myotatique.

1,457

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,457
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tp 19 Etude du réflexe myotatique.

  1. 1. TP 19 – Etude du réflexe myotatique.Le maintien d’une posture donnée résulte de contractions musculaires ; celles-ci sont laconséquence d’une activité réflexe, donc involontaire, appelée réflexe myotatique.On étudiera ici l’activité des muscles impliqués dans le maintien de la posture deboutainsi que les voies nerveuses mises en jeu dans le réflexe myotatique.Le réflexe myotatique se définit comme la contraction d’un muscle en réponse à sonpropre étirement.I. Activité des muscles antagonistes lors de mouvements volontaires.1. Principe de l’enregistrement.Un muscle qui se contracte est le siège d’une activité électrique dont l’importance estd’autant plus grande que la contraction musculaire est intense. A l’aide d’électrodesréceptrices et d’un système d’amplification, il est possible d’explorer cette activité :c’est l’électromyographie. Les tracés obtenus, appelés électromyogrammes (EMG),traduisent donc sous forme graphique l’activité musculaire.2. Montage expérimental.L’interface « Atelier scientifique » étant affichée, réaliser le protocole suivant :Glisser les deux adaptateurs Electrophy (filtré) sur l’axe des ordonnées et le « Temps »sur l’axe des abscisses.En cliquant sur licône de ladaptateur Electropohy, vous disposez dun onglet affichagequi permet de paramétrer le mode représentation.
  2. 2. Effectuer cette opération pour le 1er adaptateur puis pour le second en choisissant unecouleur différente.Sélectionner licône Temps symbolisé par le réveil sur laxe des abscisses puisparamétrer lacquisition comme indiqué ci-dessous :Mise en place des électrodes :Placez les électrodes sur le soléaire et sur le jambier antérieur, comme indiqué sur le ci-dessous, en respectant les branchements préconisés. On veillera à ce qu’il y ait unedistance égale entre les électrodes (environ 10 cm) et qu’elles ne soient pas trop prochedu tendon d’Achille (ce qui n’est pas respecté sur le document !)
  3. 3. Bien appuyer sur les électrodes et nettoyer préalablement la peau avec de l’alcool pourpermettre un meilleur contact.Après avoir lancé la mesure, en appuyant sur la barre d’espace, réaliser des mouvementsalternés de flexion / extension du pied (talon / pointe), lentement mais bien appuyéspendant la durée de l’enregistrement (30 secondes).Q-1 : Après avoir décrit l’EMG, justifiez le terme de muscles antagonistes pour les 2muscles étudiés.Q-2 : Proposez une hypothèse pour expliquer l’activité observée des 2 muscles.Si besoin demander un document de secours.II. Etude expérimentale du réflexe myotatique.Le réflexe achilléen est un réflexe myotatique qui intervient dans le maintien de laposture.Dispositif expérimental :Au niveau logiciel positionner en ordonnées l’adaptateur Electrophy (non filtré)Glisser licône Temps sur laxe des abscisses et paramétrer :
  4. 4. Cliquer sur synchronisation ; cocher la case synchronisation ; sélectionner à laide delascenseur « synchro » comme voie de synchro.Le sujet sur lequel est réalisée l’expérimentation est jambe et pied nus, agenouillé surune chaise. Ne laissez que les 3 électrodes du muscle soléaire.Vérifier que le marteau-réflex est relié à l’interface (fiche rouge sur douille rouge =synchro et fiche noire sur douille noire = masse).Incliner le marteau d’un angle d’environ 25° puis le laisser tomber sur le tendon dusujet ; la percussion déclenche le début de l’enregistrement.
  5. 5. Q-3 : Décrire le résultat obtenu.Q-4 : Sachant que le choc du marteau sur le tendon provoque le « départ » du tracé,formulez une hypothèse sur l’origine du délai observé sur le tracé, séparant ce« départ » de la réponse musculaire.Si besoin demander un document de secours.Q-5 : Sachant que les contractions musculaires sont déclenchées par des messagesnerveux en provenance de la moelle épinière (et non directement par l’étirement dutendon), formulez des hypothèses sur l’origine et le trajet du message nerveuxresponsable de la réponse réflexe observée.Réaliser un nouvel enregistrement en conservant le résultat précédent avec la mêmeinclinaison du marteau mais avec les muscles de la jambe légèrement contractés.Q-6 : Que constatez-vous ; quelle explication peut-on proposée.Sans conserver les résultats précédents réaliser une série d’enregistrementssuperposés en faisant varier l’angle d’inclinaison du marteau avant sa chute.Q-7 : Décrire le résultat obtenu et formuler une explication sachant qu’un muscle estconstitué d’un ensemble de fibres musculaires.

×