Le Magicien de guerre. La victoire d'El-Alamein ou la guerre créative
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Le Magicien de guerre. La victoire d'El-Alamein ou la guerre créative

on

  • 281 views

 

Statistics

Views

Total Views
281
Views on SlideShare
278
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 3

http://www.linkedin.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Le Magicien de guerre. La victoire d'El-Alamein ou la guerre créative Presentation Transcript

  • 1. Version de 34,7 Mo pour 145 slides. Dernière mise à jour : le 16 janvier 2004 Jean-Louis Swiners WWWarketing Consultants LE MAGICIEN DE GUERRE La victoire d’El-Alamein La victoire d’El-Alamein ou la guerre créative Nexia, 17 janvier 2003
  • 2. I. EN AVANT-PREMIÈRE DU FILM DE TOM CRUISE : THE WAR MAGICIAN QUI DOIT SORTIR l’ANNÉE PROCHAINE
  • 3. Un livre, traduit en français © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 3
  • 4. COMMENT VAIS-JE FAIRE DISPARAÎTRE LE CANAL DE SUEZ ET LE PORT D’ALEXANDRIE ? QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 4
  • 5. II 1942, ANNUS HORRIBILIS
  • 6. Nous sommes en 1942, année de toutes les défaites Des défaites et aucune victoire, nulle part. Ni contre les Allemands qui sont aux portes de Moscou, de Stalingrad et du Caire. Ni contre les Japonais qui, après avoir conquis les Philippines et la Malaisie menacent de la Nouvelle-Guinée et de Guadalcanal. l’Australie et la Nouvelle-Calédonie. Le 17 août, une équipe de chasseurs alpins allemands fait l’ascension du mont Elbruz dans la Caucase et y plante la croix gammée. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 6
  • 7. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 7
  • 8. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 8
  • 9. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 9
  • 10. Les raids des SAS sur Tobrouk © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 10
  • 11. QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 11
  • 12. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 12
  • 13. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 13
  • 14. La vision de Rommel : retrouver son copain Guderian dans le Caucase © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 14
  • 15. III CHURCHILL VIRE TOUT LE MONDE ET MET LA PRESSION
  • 16. Tout commence avec Graziani © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 16
  • 17. C’est le début d’un va-et-vient © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 17
  • 18. Hitler envoie Rommel au secours des Italiens… Ce dernier est battu par la consomption logistique et par Auchinlek qui le refoule… © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 18
  • 19. Mais Rommel désobéissant à Hitler, repense sa logistique et repart dans l’autre sens © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 19
  • 20. Winston Churchill, 68 ans, mille idées par jour, (hélas ! on ne savait jamais quelle était la bonne) © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 20
  • 21. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 21
  • 22. « Une victoire pour fin octobre au plus tard, ou bien je vire de nouveau tout le monde. » © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 22
  • 23. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 23
  • 24. I V LA SITUATION Battre Rommel avant fin octobre ou bien être viré. To fire or be fired
  • 25. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 25
  • 26. Un champ de bataille plat comme un désert de cailloux © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 26
  • 27. Un rapport de forces de 1 à 2 absolument insuffisant pour l’emporter Rommel Montgomery Chars 500 1 000 Infanterie 100 000 200 000 Canons 1 200 2 300 Avions 350 500 Rapport des forces 1 à 2 © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 27
  • 28. Une victoire réellement IMPOSSIBLE Il faut en effet — pour emporter une bonne position bien retranchée comme celle de Rommel à El-Alamein et défendues par de bonnes troupes — un rapport de forces d’AU MINIMUM de 3 à 1 (pour certains de 5 à 1). Et il n’est ici que de 2 à 1. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 28
  • 29. La tactique devenue la tactique  traditionnelle de cette guerre du désert Feinte Une feinte le long de la côte, un large crochet par le désert. Exemple : Bir-Hakeim. 29 © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés
  • 30. La grande idée de Montgomery Attaquer Rommel sur un autre terrain (près de la côte) que celui sur lequel ce dernier l’attend plus ou moins (loin de la côte). Attaquer autrement : l’infanterie va dégager le terrain aux chars en déminant devant eux, à l’inverse de la tactique habituelle À une autre date : plutôt que prévu par Rommel avant qu’il n’ait le rapport de force favorable en fonction des renforts qui arrivent tous les jours. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 30
  • 31. Faire l’INVERSE de ce que ferait tout bon général Feinte © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 31
  • 32. Et, de façon prémonitoire À un autre moment de la journée : de nuit, au clair de lune (d’une pleine lune) © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 32
  • 33. Winston Churchill « À la guerre, la vérité est une chose si précieuse qu’elle doit toujours être entourée d’un rempart de mensonges (a bodyguard of lies) . » (À Yalta, à l’oncle Jo, Staline, en novembre 1943, à son dîner d’anniversaire) © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 33
  • 34. V LE RENARD DU DÉSERT
  • 35. Parade à Tripoli © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 35
  • 36. Retour par des rues adjacentes © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 36
  • 37. Parade à Tripoli GP Espions © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 37
  • 38. Les Attrapen de Rommel © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 38
  • 39. VI L’ADVERSAIRE : UN REPORTER-PHOTOGAPHE DE TALENT, UN VISUEL
  • 40. Avec Lucie et Manfred © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 40
  • 41. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 41
  • 42. Et alors ? Il ne sera pas le mardi 6 juin 1944 sur les plages de Normandie, étant parti à chez lui à Herlingen, à côté d’Ulm, pour être avec sa femme Lucie le jour de son anniversaire. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 42
  • 43. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 43
  • 44. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 44
  • 45. Le tout nouveau Leica III C avec un Elmar de 3,5 repliable QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 45
  • 46. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 46
  • 47. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 47
  • 48. Son Leica III C avec un Summitar et ses croquis de bataille © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 48
  • 49. Photo prise par Rommel © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 49
  • 50. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 50
  • 51. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 51
  • 52. Binoculaire © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 52
  • 53. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 53
  • 54. Rommel, un visuel type Il passera son mois d’août 1940 à réaliser un film de propagande sur sa victoire en France. Un « V » archétypal du système VAKOG de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) qui analyse nos cinq modes prioritaires d’appréhension de la réalité :    • Visuel    • Auditif    • Kinesthésique (la sensation, le toucher)    • Olfactif    • Gustatif Sa force et sa faiblesse. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 54
  • 55. QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 55
  • 56. VII UN PORTRAIT PSYCHOLOGIQUE DE SON ADVERSAIRE
  • 57. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 57
  • 58. La PC tactique de Montgomery © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 58
  • 59. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 59
  • 60. Dans la caravane + Model © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 60
  • 61. Dans la caravane + Kesselring © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 61
  • 62. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 62
  • 63. Montgomery dans ses Mémoires « Un général doit toujours comprendre — ou, du moins, essayer de comprendre — la façon de penser de ses adversaires. « Aussi, durant la Deuxième Guerre Mondiale, ai-je toujours eu dans la caravane qui me servait de P.C. tactique de grandes photographies de mes adversaires. « J’étudiais leurs visages, essayant toujours de deviner leurs réactions à toutes les actions que je pouvais imaginer. « Et, curieusement, cela m’a toujours aidé. » Montgomery of Alamein © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 63
  • 64. VIII L’ARRIVÉE D’UN ILLUSIONISTE
  • 65. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 65
  • 66. Les Royal Command Magicians QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 66
  • 67. QuickTime™ et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 67
  • 68. Jasper Maskelyne, le David Copperfield des années quarante Un peu comme si le célèbre David Copperfield l’homme qui a fait disparaître la statue de Liberté et passe à travers la Grande Muraille Chine — s’engageait dans les Forces Spéciales l‘armée américaine pour lutter contre Ben Laden Al Quaïda… © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 68 — la de de et
  • 69. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 69
  • 70. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 70
  • 71. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 71
  • 72. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 72
  • 73. Pagination noire © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 73
  • 74. IX L’OPÉRATION BERTRAM 17 septembre-23 octobre
  • 75. Une assez curieuse équipe Winston Churchill, peintre, écrivain, homme politique, omniprésent (ENTP). Geoffrey Barkas, metteur en scène de cinéma, Les Mines du roi Salomon, avant la guerre. Jasper Maslelyne, un illusioniste et magicien professionnel (ENTP). Bernard Montgomery, général, un perfectionniste (un STJ). © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 75
  • 76. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 76
  • 77. Plan Barkas léger © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 77
  • 78. Plan simple © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 78
  • 79. 1. AU SUD Pour faire croire que l’attaque principale viendra de là :    1. Opération Diamond (un faux pipe-line)    2. Opération Brian (de faux dépots de munitions)    3. Opération Munassib (de faux canons) © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 79
  • 80. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 80
  • 81. 1. Operation Diamond Un fausse conduite d’eau en tubes de fer blanc aboutissant à une fausse station de pompage. Début: 27 septembre. Date d’achèvement prévisionnel au train auquel avancent les travaux : 10 novembre (ceci pour tromper Rommel sur la date de l’attaue en lui faisant croire que celle-ci n’aura pas lieu avant le 11 novembre). © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 81
  • 82. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 82
  • 83. Photo station de pompage © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 83
  • 84. 2. Opération Brian De faux dépots de munitions, de nourriture et de carburants. Mais pas besoin de dessin… © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 84
  • 85. Faux dépots © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 85
  • 86. Faux village, ghost town © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 86
  • 87. 3. Opération Munassib Trois régiments d’artillerie équipés de 360 faux canons de 105. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 87
  • 88. Canon de 105 © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 88
  • 89. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 89
  • 90. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 90
  • 91. Plus subtil : un double-bluff Camouflage baclé et mal entretenu de façon que les Allemands s’aperçoivent que ce sont de faux canons. « Si ce sont des faux canons et que l’on a voulu me faire croire que ce sont des vrais, donc … » Remplacés la veille de l’attaque par des vrais. Les Allemands, les croyant faux, contreattaqueront dans ce secteur le dimanche 25 octobre et tomberont sur des vrais. Surprise ! © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 91
  • 92. 2. AU NORD Pour masquer l’attaque principale et faire croire à l’ennemi qu’elle ne sera qu’une diversion :    1. Opération Cannibal 1        Camouflage de 360 pièces d’artillerie    2. Opération Stage Loading        Camouflage de 2000 tonnes — 2 millions de litres — de carburant et de 300 tonnes de munitions    3. Opération Martello        Camouflage de 600 chars © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 92
  • 93. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 93
  • 94. 1. Opération Cannibal 1 Comment faites-vous disparaître en plein désert 360 pièces d’artillerie ? C’est-à-dire 360 canons de 105 (2 m de large x 4 m de long x 1 m 50 de haut) et leurs remorques à accessoires et leurs camions-tracteurs. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 94
  • 95. Canon de 105 avec son tracteur © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 95
  • 96. Comment ? •1. ……………………………………………………………………………………… •2. ……………………………………………………………………………………… •3. ……………………………………………………………………………………… •4. ……………………………………………………………………………………… © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 96
  • 97. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 97
  • 98. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 98
  • 99. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 99
  • 100. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 100
  • 101. 2. Stage Loading Comment faites-vous disparaître 2 000 tonnes de carburant et 3 000 tonnes de munitions ? © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 101
  • 102. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 102
  • 103. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 103
  • 104. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 104
  • 105. 3. Opération Martello Base de départ de 12 km sur 20, à 20-30 km des premières lignes. Comment faîtes-vous disparaître 700 chars en plein desert ? © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 105
  • 106. Solution… En habituant les Allemands à voir des camions. Puis en remplaçant ces vrais camions par des chars transformés en camions. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 106
  • 107. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 107
  • 108. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 108
  • 109. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 109
  • 110. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 110
  • 111. Dummy de profil © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 111
  • 112. Dummy vu de dos © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 112
  • 113. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 113
  • 114. 3. À L’EST, À 80 KM DU FRONT •À l’arière à deux jours de route pour les chars : •    1. Murrayfield North •    2. Murray fiel Soth •    3. Melting Pot © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 114
  • 115. Les opérations Murrayfield North, Murrayfield South et Melting Pot Chacun des 1000 vrais chars qui y étaient stationnés et qui, camouflés en camion ont pris la place des vrais camions stationnés à Martello, est remplacé par un faux char en contreplaqué — puis en toile quand le bois viendra à manquer — fabriqué au Fayoum, l’oasis le plus proche. Le remplacement se fait la nuit. Les traces de chenilles, bien visibles d’avion, partent vers le sud-ouest. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 115
  • 116. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 116
  • 117. Un tour de magie en 3 temps 80 km © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 117
  • 118. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 118
  • 119. Vrai Crusader © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 119
  • 120. Faux Matilda © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 120
  • 121. Fabrique de faux-chars au Fayoum © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 121
  • 122. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 122
  • 123. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 123
  • 124. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 124
  • 125. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 125
  • 126. TREATMENT Une veille ruse de guerre. Employée en particulier par Yamamoto à la veille de Pearl Harbor. Permission générale pour la dernière semaine d’octobre. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 126
  • 127. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 127
  • 128. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 128
  • 129. X LE WARGAMING DE ROMMEL
  • 130. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 130
  • 131. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 131
  • 132. Vous êtes Rommel, que faites-vous ? En fonction de ce que vous voyez ? ……………………………………………………………………………………………… Rommel, lui, divisa ses forces en deux : deux divisions blindés au nord et deux division au sud. Il ne pouvait pas faire autrement. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 132
  • 133. Face à deux menaces équiprobables, Rommel divise ses forces © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 133
  • 134. XI FINAL
  • 135. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 135
  • 136. Le 27 © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 136
  • 137. Les trois composantes de la créativité et de la victoire 1. Un choc émotionnel : Dunkerque où il est battu à plate couture par Rommel. 2. Une idée (et peu en importe l’auteur) 3. L’obstination et la… PUGNACITÉ © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 137
  • 138. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 138
  • 139. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 139
  • 140. Et termine Viscount of El-Alamein © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 140
  • 141. Churchill, le 10 novembre « This is not the end. It is not even the beginning of the end. But it is, perhaps, the end of the beginning." « Ce n’est pas la fin. Ce n’est même pas le commencement de la fin. Mais c’est peutêtre la fin du commencement.  » © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 141
  • 142. En fait, la guerre a basculé ce jour-là … © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 142
  • 143. …la Lybie, Leclerc,la Tunisie … © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 143
  • 144. Ce n’était pas la fin du commencement, mais grâce à Jasper Maskelyne, le commencement de la fin. © 2003 Jean-Louis Swiners. Tous droits réservés 144
  • 145. FIN Version de 34,6 Mo pour 145 slides. Dernière mise à jour : le 16 janvier 2004 JLSwiners@wanadoo.fr