• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Communication ACEDLE Nantes 2012
 

Communication ACEDLE Nantes 2012

on

  • 306 views

Présentation au colloque de l'ACEDLE "Apprendre les langues autrement", Nantes, juin 2012.

Présentation au colloque de l'ACEDLE "Apprendre les langues autrement", Nantes, juin 2012.

Statistics

Views

Total Views
306
Views on SlideShare
305
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 1

http://innofle.wordpress.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Il s’agit d’une recherche exploratoire. Notre étude a été désignée pour identifier les usages du RSN en liens avec les activités proposées par un enseignant et en dehors des activités prescrites, et pour examiner la perception des étudiants des bénéfices associés à leur usage d’un RSN pour leur apprentissage du français.
  • Il s’agit d’une recherche exploratoire. Notre étude a été désignée pour identifier les usages du RSN en liens avec les activités proposées par un enseignant et en dehors des activités prescrites, et pour examiner la perception des étudiants des bénéfices associés à leur usage d’un RSN pour leur apprentissage du français.
  • Le dispositif propose ainsi 2 modalités de travail : face à face et en ligne, avec accompagnement pédagogique. Les «parcours en ligne» reposent sur une approche par tâche. Chaque parcours aboutit à une tâche écrite envoyée au tuteur et corrigée par lui. L’étudiant a ensuite à publier son texte sur le réseau. Le début du parcours propose des micro-tâches de compréhension et/ou proposant un focus sur la langue. Les étudiants étaient censés faire 7 parcours en ligne, au choix parmi 13. Les étudiants devaient rendre à la fin du semestre un portfolio de leur apprentissage en ligne.
  • Le RSN, tel qu’il se présente aux utilisateurs, en mettant en exergue le niveau horizontal des membres, et par ses fonctions web 2.0, nous parait inciter les étudiants à percevoir l’apprentissage comme consistant en la participation à un environnement socio-culturel. Il permet soutenir l’apprentissage comme un processus social soutenu par l’interaction et le dialogue, le partage d’expériences personnelles, le soutien du tuteur et des pairs. Il permet de mettre en valeur les voix personnelles des apprenants en plaçant celle de l’enseignant au même niveau et permet l’accès à des flux d’information variés.
  • On a observé la participation de 59 étudiants répartis en trois groupes. Le corpus de données a été collecté pendant et après le cours. Il consiste en divers questionnaires en ligne ou sur papier et en une série d’entretiens Les entretiens ont été conduit de manière semi-dirigée. Ces entretiens, d’une durée de 15 minutes à 1 heure ont été soit individuels soit en groupe de 2 à 4 étudiants, principalement pour permettre à des étudiants d’un niveau intermédiaire (B1) de participer à une conversation. Ces entretiens ont été enregistrés et sont en cours de transcription. Les questionnaires ont servis à recueillir des informations personnelles sur les habitus numériques des participants et sur leur évaluation du RSN et du cours en ligne. Les entretiens ont portés sur leur usage du réseau et leur évaluation de ces activités pour leur apprentissage. De plus, nous avons collecté toutes les traces écrites (productions et interactions) des étudiants sur le réseau. Pour ces données, nous adoptons une analyse de contenu qui nous permet de chercher à identifier les traces de la présence sociale.

Communication ACEDLE Nantes 2012 Communication ACEDLE Nantes 2012 Presentation Transcript

  • Un réseau social dédié pourlenseignement/apprentissage du FLE : perceptions et usages de lapprenant. Etape dune recherche- action. Jean-François Grassin Centre International d’Etudes Françaises Université Lumière Lyon 2 Laboratoire ICAR
  • Cadre Théorique Logique lecture / écriture Le web social Architecture de la Participation active, participation ou web 2.0 Connectivité, Collaboration, Partage de connaissances et d’idées entre utilisateurs (MC Laughlin et Lee 2007) Sociabilité Support des interactions conversationnelles Support du feedback social Support du réseau social (Danah Boyd 2003)
  • Cadre Théorique Services web basés sur : - les profils des individus, Une définition - les listes dutilisateurs et le partage de liens, - le suivi dynamique de l’activité des autres Réseaux sociaux Interest-driven Activity / 2 orientations Numériques participatives Friendship-driven Activity (Ito 2008) (RSN) un RSN n’est pas une communauté virtuelle mais «un terreau sur lequel peuvent RSN et communauté émerger des communautés» (Stenger et Coutant 2010)
  • Cadre Théorique = une dynamique des liens sociaux une communauté liens forts = usage horizontal de discussion liens faibles = verticalité informationnelle - l’interdépendance Réseau social et le sentiment de communauté communauté - les relations interpersonnelles d’apprentissage - formelle le processus de réification (Wenger) - informelle
  • Cadre Théorique mesurer la dynamique sociale Ciussi 2007
  • Cadre Théorique Formel / Non-formel / Informel
  • Cadre Théorique la trajectoire appropriative (Proulx) Discontinuité des pratiques selon les contextes d’usage (Fluckiger 2011, Ito 2008) le concept Variation / Variété de ces trajectoires d’appropriation Pluralité individuelle des régimes d’engagement (Thévenot 2009 repris par Fluckiger) logique d’appropriation / logique d’imposition (Guichon 2011)
  • Questions de recherche Dans quelle mesure ce réseau constitue-t-il un potentiel pour activer / soutenir les apprentissages en langue ? Quelles sont leurs Quels usages les étudiants perceptions de leur activité font-ils du RSN ? sur le site pour leur apprentissage de la langue ?
  • Terrain de recherche le contexte de l’étude Centre de français à 59 étudiants octobre 2011 luniversité en France 3 groupes à janvier 2012 un cours en ligne cours en présentiel «Parcours en ligne» Préparation du DUEF B1 17h30 / semaine tutoré 20h / semestre
  • Terrain de recherche Le dispositif usages du réseau social usages type Réseau social présentiel enrichi usages informels Présentiel Parcours Parcours en ligne en ligne usages tutorés Modalité en face à face en ligne Accompagnement Enseignant Tuteur par les pairs ?
  • Terrain de recherche Design orienté utilisateur Outils de communication synchrones et asynchrones EspaceS communautaires / de groupe
  • Méthodologie Procédure de recueil des Contenu Source Nombre données Informations Questionnaire 1 Début basiques sur 12 (en ligne) l’étudiant et les TIC Questionnaires : - papier Evaluation et 52 - en ligne Fin réflexions autour 13 Entretiens des usages individuels et 10 conjoints Productions sur tous Recueil des traces et les espaces partagés productions des Pendant le projet ou individuels : 240 étudiants sur la textes et plateforme interactions
  • Discussion des premiers résultatsConnectivité et appropriation
  • Discussion des premiers résultatsConnectivité et appropriation
  • Discussion des premiers résultats Analyse des traces 27 septembre 2011 15 janvier 2012
  • Discussion des premiers résultats Analyse des traces Types de productions240 productions écrites (59 étudiants) ratio : 4 42 étudiants ont laissé des traces - pour le cours (62%) écrites. ratio : 5,7 - pour l’autonomie guidée (18%) 18 étudiants des commentaires - informelle (20%) informels Types de participation - aucune participation (visible) - participation avant tout éducative - participation avant tout sociale - participation mixte
  • Discussion des premiers résultats Peu d’engagement Peu d’interaction sociale Analyse des Usages du site d’une manière essentiellement traces éducative Communication avant tout informationnelle et verticale
  • Discussion des premiers résultats j’ai le premierréférence à soi-même, employés pour partager une opinion, des termes faisant commentaire sur ta page sentiments... C’est vrai qu’un jour tu ris et un jour tu pleure... Mais en France tu pleure tout Dévoilement de soi (1ère étape) le suis désolée je temps. Je vous l’assure Je trouve que c’est unintéressant pour trouver à Lyon ! [...] Donc, si vous je pense ça peut-être peu difficile Ma photo, je l’aime bien voyageriez à Portland, il faut que vous mangeriez =-)) Il est mon auteur préférer !!! j’adore le petit prince !! là ! Voici, les vous propose ces deux photos J’ai peur des cette petites rues comme J’aime je petites rues de cette ville -> Rép. celle-ci Cette tenue est complètement simple, est-ce que vous la préférez ? Ce photo j’ai pris à Briançon où j’ai travaillée dans cet été cette ville Jadore les robes amis, au milieu de quelqu’un c’est moi. C’est ma deuxièmedes courtes. Pendant l’été vous me verrez toujours avec La photo avec des Analyse des robes ou shorts. préférée. traces Je ne peux pas t’envoyer un message que l’on est pas ami sur Rezo [...] Je vais te montrer la liste, et le numéro 2 tu doit le faire tout seul C’est clair ? kkk en tout cas on se verra dans la classe Ciao Mijoo, où tu prends la photo, où est la plage ? le dernier cours tu étais absente, donc je n’ai pas pu te donner mon adresse c’est [...] envoie-moi STP Établissements de liens socio-affectifs Je suis aussi fan du col roulé de Steve Jobs que de ses ordinateurs. Et vous (2e étape) qu’en pensez-vous ? Salut Somnyin je vous écris pour vous souhaiter un joyeux Noël et Nouvel An ! à bientôt, bisous !
  • Discussion des premiers résultats Analyse des traces Object-centered socialityActivités de négociation du sens
  • Discussion des premiers résultats «je n’ai pas utilisé le réseau pour communiquer. Il fallait que ce soit habituel et on avait pas l’habitude. on connait bien le site social FB qui est plus habituel pour l’instant pour nous.» Gu Analyse des «En général, on peut parler de ce qui nous attire pour être sur un site social, c’est que on voit des amis qui nous intéresse, qu’on peut communiquer avec discours eux librement et ici, dans RL, on a peu de gens qu’on connait et pour créer une conversation tout ça, ça va être plus compliqué.» Gu «au début quand j’ai été m’inscrire sur le réseau, j’ai tout cherché, j’ai regardé et j’ai cherché mon groupe par exemple, SB14. Il n’y a pas mon groupe. Ca m’intéresse plus. Parce que en fait, c’est le début de mon installation à Lyon 2 et je Attente d’un réseau pour vais voir mon groupe car je ne connais pas beaucoup de gens. J’aurais pu parler communiquer avec mes nouveaux camarades, savoir plus parce que je n’ai pas leur contact et c’est tout et j’ai regardé le chat, il y avait juste une fille avec qui je parle et qui étais dans mon groupe» As «Ca dépend du semestre car le 1er on peut utiliser le site du RL mais au 2e on l’utilise moins qu’avant car au 1er semestre, c’est important d’apprendre le français par ce que la plupart des étudiants vient en septembre ou en août mais au 2nd «Je pense que FB c’est juste pour s’amuser, c’est pas semestre, la situation a un peu changé. Donc on a beaucoup pour travailler. En fait, je pense que FB est plus d’amis entre les groupes, et après avoir fait des amis, on utilise célèbre que RL, c’est la seule raison. C’est facile à le FB ou le Twitter pour se communiquer. Mais le 2e comprendre.» We semestre, ça ne m’intéresse plus.» Th «J’ai utilisé le RL le dernier semestre mais c’est juste pour faire les devoirs. Mais pour communiquer, j’ai utilisé le FB mais en français avec mes amis ; parce que sur le RL, il n’y a pas beaucoup de personnes dans le chat oui, peut-être juste une ou deux, c’est vraiment pas beaucoup.» Yt
  • Discussion des premiers résultats «Je propose que tous les étudiants peuvent s’inscrire dans ce site et tous les professeurs peuvent proposer des devoirs sur ce site. Si on l’utilise très Analyse des courant, je pense il va être mieux. Mais je pense qu’ils ont besoin de temps.» Dx discours «Moi, je pense qu’il faut commencer par là, pour que tous les profs soient dans le réseau» Gu «je crois que ça doit être présenté comme un site réseau pour avoir relation avec d’autres personnes et après introduire qu’il est aussi pour le travail» Su Besoin de réseau «On peut lui (l’étudiant) dire, c’est un outil, peut-être on peut se faire des amis, parce que nous sommes nouveaux, on ne connait pas beaucoup de gens, on peut aller sur RL pour faire connaissance.» We «A Lyon, je pense que c’est la chose attractive [...] mais après on peut demander du travail sur RL, quand il y a plus d’étudiants qui utilisent ça. [...] D’abord, il faut attirer les nouveaux étudiants.» We
  • Conclusions et Pistes de recherche Un dispositif dont les potentialités pour l’apprentissage des langues qu’offre l’architecture de réseau web 2.0 ne sont pas actualitées «L’institution éducative intègre chaque nouvel objet en fonctionDécalage entre usages sociaux et usages de ses modes habituels d’activité et ses finalités propres pédagogiques indépendamment des particularités de celui-ci et de ses usages dans le contexte social.» Albero 2011 Valoriser le potentiel éducatif de ces dispositifs en précisant les Du côté de l’apprenant modalités d’accompagnementUne nouvelle approche pédagogiques Du côté de l’enseignant Prendre en compte les enjeux de ce web social pour l’apprentissage dans la conception des cours.
  • Conclusions et Pistes de recherche Quelle appropriation (usages et perceptions) du réseau par les enseignants ? Pistes derecherche Portraits d’étudiants : «patterns of behaviors» Quels contextes ? Requestionner les Quels conditions et facteurs potentiels du web 2.0 et d’actualisation ? des RSN pour Quelles conséquences l’apprentissage des langues didactiques ?
  • Merci de votre attentionjean-francois.grassin@univ-lyon2.fr
  • Albero B. (2010). «Penser le rapport entre formation et objets techniques. Repères conceptuels et épistémologiques», in Leclerc G. etVarga R. Dispositifs de formation et environnements numériques : enjeux pédagogiques et contraintes informatiques. Hermès /Lavoisier, pp. 38-69Anis J. (1998) Texte et ordinateur. L’écriture réinventée ?, Paris-Bruxelles, De Boeck Université, 290 p.Boyd, s. (2003). Are you ready for social software? Darwin Magazine. Retrieved 8 November 2006, fromhttp://www.darwinmag.com/read/050103/social.htmlBoyd D. et Ellison N. (2007). «Social network Sites : définition, History and scholarship, Journal of Computer MediatedCommunication, vol. 13, n°1Ciussi M. (2007) «Dynamique des liens sociaux à distance : genèse des formes et processus observables», Symposium «Processus desocialisation et apprentissages en ligne», Congrès international AREF, en ligne :http://www.congresintaref.org/actes_pdf/AREF2007_Melanie_CIUSSI_BOS_125.pdfFluckiger C. (2011). «De l’émergence de nouvelles formes de distance. Les conséquences des nouvelles pratiques de communicationordinaires sur la FAD dans le supérieur», Distances et Savoirs, Vol.9, n°3, pp. 397-417.Guichon N. (2011) Les usages des TIC par les lycéens : déconnexion entre usages personnels et usages scolairesHenri F., « Où va la distance ? Est-ce la bonne question ? », Distances et savoirs, 2011/4 Vol. 9, p. 619-63Henri, F. et Pudelko, B. (2006). Le concept de communauté virtuelle dans une perspective dapprentissage social. A. Daele et B.Charlier (éds) Comprendre les communautés virtuelles denseignants : pratiques et recherches. Paris, L Harmattan, p.105-123.Ito, M. (dir.) 2008. Living and learning with new media: summary of fi ndings from the digital youth project. Berkeley [en ligne ].http://digitalyouth.ischool.berkeley.edu/fi les/report/digitalyouth-WhitePaper.pdfJeljeli Riadh (2008) «Réseaux sociaux et communication médiatisée des connaissances», ISDM n°32 / 2, 2008. [http://isdm.univ-tln.fr/PDF/isdm32/isdm32-jeljeli.pdf]Kabilan et al. (2010). «Facebook : An online environment for learning of English in institutions of higher éducation», The Internet andHigher Education volume 13 issue 4, (décembre 2010). pp.179-187.Lee M. J. W. et McLoughlin C. (2010). « Beyond distance and time constraints : Applying social networking tools and Web 2.0approaches in distance education”, G. Veletsianos (dir.), Emerging Technologies in Distance Education, Athabasca University Press,Athabasca, 2010, p. 61-87. http://www.aupress.ca/books/120177/ebook/04_Veletsianos_2010-Emerging_Technologies_in_Distance_Education.pdfMompean Annick Rivens, (2011). « Distances plurielles pour lapprentissage des langues », Distances et savoirs, 2011/3 Vol. 9, p.375-396.Pakdel A. et Springer C. (2010). «Languages, cultures and virtuals communities», Eurocall Bordeaux 2010.Paquelin D. (2009). L’Appropriation des dispositifs numériques de formation. Du prescrit aux usages. L’Harmattan.Stenger T. et Coutant A. (2010). «Les Réseaux sociaux numériques : des discours de promotion à la définition d’un objet et d’uneméthodologie de recherche». Hermès - Journal of Language and Communication Studies, n°44.Wenger E. (1998). Communities of Pratique. Cambridge University Press.Wise A. F. et al. (2012). «Micro analytique case studies of individuel participation patterns in an asynchrones online discussion in an