• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Perspectives entreprises en Ile-de-France au 1T 2013
 

Perspectives entreprises en Ile-de-France au 1T 2013

on

  • 427 views

Des opportunités à saisir pour les entreprises en quête de productivité ...

Des opportunités à saisir pour les entreprises en quête de productivité
Une offre de bureaux à double vitesse
Face à ce marché porteur, les entreprises font massivement le choix de la rationalisation
Demain : dans un contexte toujours chahuté, d’intéressantes opportunités à saisir

Statistics

Views

Total Views
427
Views on SlideShare
427
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Perspectives entreprises en Ile-de-France au 1T 2013 Perspectives entreprises en Ile-de-France au 1T 2013 Document Transcript

    • Perspectives Entreprises Ile-de-France1er trimestre 2013Des opportunités à saisir pourles entreprises en quête deproductivitéUne offre de bureaux à double vitesse- A l’issue du 1er trimestre, l’offre de bureauximmédiatement disponible en Ile-de-France restestable, autour de 3,6 millions de m² , l’équivalent d’untaux de disponibilité de 6,8% de l’ensemble des bureauxfranciliens.- Toutefois, les disponibilités restent très inégalementréparties, et la part des immeubles neufs disponiblescontinue de s’amoindrir.- Résultat : des disparités notables subsistent d’un secteurà l’autre en termes de disponibilités, avec dansl’ensemble un marché parisien sous-offreur, paropposition à la 1ère périphérie- Ces importantes disponibilités en banlieue parisiennepeuvent s’expliquer par deux phénomènes marquants :d’abord, d’importants programmes de bureaux neufs,récemment livrés et toujours disponibles ; ensuite, unnombre non négligeable de bureaux de seconde mainvenant d’être libérés et peinant à retrouver preneur.- Le marché est donc toujours à la faveur deslocataires, avec des loyers qui continuent de s’éroder etdes conditions de négociation – ou renégociation -toujours plus intéressantes, de la part de propriétaires-bailleurs prêts à beaucoup de concessions pour attirer denouveaux locataires... ou pour sécuriser leurs loyersactuels, via des renégociations de baux.- Les loyers « haut de gamme » actent ainsi denouvelles baisses ce trimestre : passant de 770 €/m² fin2012 à 760 €/m² dans le Quartier Central des Affaires etde 530 €/m² à 520 €/m² à La Défense.- Au-delà de ces valeurs prime, l’Ile-de-France offre unelarge gamme de loyers ; mais si les écarts entre zonescentrales et périphériques tendent à se creuser, le loyermoyen de seconde main, quant à lui, reste stable.Face à ce marché porteur, les entreprises fontmassivement le choix de la rationalisation- Depuis maintenant de longs mois, les entreprisesbaignent dans un contexte morose et incertain, peupropice aux décisions de déménagement, qui pousse à larecherche d’économies, via l’optimisation des mètrescarrés, ou la renégociation des loyers.- Lorsqu’elles franchissent le cap du déménagement,les entreprises sont essentiellement motivées pardes regroupements d’effectifs.- Grâce aux conditions financières attractives qu’ellespeuvent obtenir, les entreprises choisissent laplupart du temps de rester dans le même secteur ouà proximité. Une façon de limiter le risque socialéventuellement lié à un changement trop important delocalisation. La 2ème couronne est ainsi moinsplébiscitée, son attrait financier diminuant avec l’érosiondes valeurs dans les marchés centraux.1er Trim.20121er Trim.2013 ÉvolutionOffre immédiate debureaux disponibles3586 000 m² 3581 000 m² - Taux de disponibilitédes bureaux6,8% 6,8% - Part des bureauxneufs ou restructurésdans loffre debureaux25% 20% -20% Loyer "haut degamme"820 €/m² 760 €/m² -7% Loyer moyen deseconde main318 €/m² 314 €/m² -1% 
    • Pulse •Perspectives Entreprises • 1er trimestre 2013 - Page 2- Par ailleurs, tant qu’à déménager, les entreprises fontle choix de la qualité. Une orientation particulièrementmarquée dans le cas des grosses opérations : en effet,80% des déménagements dans des surfacessupérieures à 5.000 m² se portent sur des immeublesde grade A au cours des 12 derniers mois, alorsqu’aucun d’entre eux ne concerne un immeuble de gradeC. La recherche de locaux performants pousse de ce faitles grandes entreprises à se positionner en amont surdes projets non livrés. De cette manière, l’importantedemande d’immeubles de grade A vient se porter, auchoix, sur des immeubles immédiatement disponibles ousur des projets non livrés, et l’anticipation des acteurspermet d’éviter un éventuel goulot d’étranglement sur lesimmeubles de qualité.Demain : dans un contexte toujours chahuté,d’intéressantes opportunités à saisir- L’érosion des loyers faciaux, qui avait débuté l’anpassé, devrait se confirmer dans les mois quiviennent sur l’ensemble des secteurs de l’Ile-de-France. De plus, les loyers économiques, obtenus aprèsnégociation, devraient continuer à être particulièrementattractifs, compte tenu des mesuresd’accompagnement que les propriétaires sontaujourd’hui prêts à accorder.- L’offre, déjà bien pourvue, pourrait évoluer à lahausse dans certains secteurs : la majeure partie desdéveloppements disponibles se situe en effet en 1èrepériphérie, notamment dans le Croissant Ouest - eten particulier à La Défense - en raison de l’arrivée degrandes opérations qui seront livrées en blanc, et quipour le moment n’ont pas encore trouvé preneur.- Pour les entreprises à la recherche de bureaux, et deproductivité, d’intéressantes opportunitéscontinueront donc à se présenter, avec la possibilitéde s’installer dans de très beaux immeubles, dotés desdernières certifications environnementales, à des niveauxde loyers particulièrement attractifs.Evolution du nombre de transactions > 5 000 m²par secteur et par année glissanteComparaison entre Offre et Demandeen Grade A sur les 12 derniers moisM² consommés sur du Grade Ahors pré-commercialisations surles 12 derniers moisPré-commercialisations sur duGrade A sur les 12 derniers moisM² de Grade A immédiatementdisponibles (immeubles livrés)M² de Grade A livrables en 2013 etdisponibles à la commercialisation
    • Pulse • Perspectives Entreprises • 4ème trimestre 2012- Page 3Part et nombre de mètres carrés neufs dans l’offredisponible de bureauxSource: Jones Lang LaSalleTaux de disponibilité des bureaux en Ile-de-FranceCartographies de l’offre de bureaux immédiatement disponibleSource: Jones Lang LaSalle
    • Pulse •Perspectives Entreprises • 1er trimestre 2013 - Page 4Loyers haut-de-gamme(en €/m²/an)Cartographies des loyersLoyers moyens de seconde main(en €/m²/an)Source: Jones Lang LaSalleSource: Jones Lang LaSalle
    • Pulse • Perspectives Entreprises • 4ème trimestre 2012- Page 5Les livraisons d’immeubles attendues : nombre de mètres carrés actuellementen chantier et encore disponibles à la commercialisationCartographie des livraisons de bureaux pour demain et del’évolution des loyers « haut-de-gamme »Source: Jones Lang LaSalleEvolution des loyers « haut-de-gamme » sur les12 derniers mois20132014Source: Jones Lang LaSalle
    • Bureaux Jones Lang LaSalle FranceParis40-42 rue La Boétie75008 ParisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 22 28 28La DéfenseImmeuble Le Berkeley19-29, rue du Capitaine Guynemer92903 Paris La Défense CedexTél. : + 33 (0)1 49 00 32 50Fax : + 33 (0)1 49 00 32 59Saint-Denis3, rue Jesse Owens93210 Saint-DenisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 48 22 52 83Le Plessis-Robinson“La Boursidière”BP 17192357 Le Plessis-RobinsonTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 01 06 37Lyon55, avenue Foch69006 LyonTél. : + 33 (0)4 78 89 26 26Fax : + 33 (0)4 78 89 04 76ContactsContactswww.joneslanglasalle.frCOPYRIGHT © JONES LANG LASALLE IP, inc. 2013 - Tous droits de reproduction, de représentation, de traduction et dadaptation par tous procédés réservés pour tous pays. Toute reproductionintégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans lautorisation de Jones Lang LaSalle ou de ses ayants droits est illicite (art. L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle) et constitueune contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Jones Lang LaSalle ne saurait en tout état de cause être tenu responsable de tout dommagedirect ou indirect ou de toute perte subie en raison dune inexactitude ou dune incorrection de ce document.Printing information: paper, inks, printing process, recycle directive.Joël de LafondDirecteurCorporate SolutionsParis+33 (0)1 40 55 15 57joel.de-lafond@eu.jll.comVirginie HouzéDirecteurEtudes et RechercheParis+33 (0)1 40 55 15 94virginie.houze@eu.jll.comJacques BaggeDirecteurDépartement AgenceParis+33 (0)1 40 55 15 40jacques.bagge@eu.jll.comFlore SaulnierResponsableRecherche CorporateParis+33 (0)1 40 55 85 72flore.saulnier@eu.jll.com