Your SlideShare is downloading. ×
2011 Parasitologie parasitology Poster  97 ONYCHOMYCOSES  DIAGNOSTIQUÈES  AU LABORATOIRE CENTRAL  DU CHU HUSSEIN DEY  ( 20...
Introduction: Les onychomycoses sont définies comme toute atteinte d’un ongle par un champignon, elles englobent des attei...
<ul><li>Matériel et méthodes :  </li></ul><ul><li>Nous avons  réalisé   379  prélèvements de lésions unguéales sur  une pé...
Résultats :  I) Répartition des malades selon l’âge , le sexe et le siège  de la lésion   :  La majorité de nos malades so...
II) Résultat de l’examen direct et de la culture : Sur les 379 prélèvements ;   285  se sont révélés positifs à l’examen d...
IV) Répartition des agents mycosiques selon la localisation  :  Les levures sont localisées  surtout au niveau des mains (...
VI) Répartition des champignons levuriformes  selon les espèces  : Parmi les champignons levuriformes (n=152),  Candida al...
<ul><li>Discussion : </li></ul><ul><li>*En fonction de l’âge ,  88%   des malades sont des adultes, ceci s’explique par le...
<ul><li>Conclusion   </li></ul><ul><li>Les onychomycoses représentent un motif fréquent de consultation en dermatologie. <...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Poster 97 parasitologie

1,655

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,655
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Poster 97 parasitologie"

  1. 1. 2011 Parasitologie parasitology Poster 97 ONYCHOMYCOSES DIAGNOSTIQUÈES AU LABORATOIRE CENTRAL DU CHU HUSSEIN DEY ( 2008- 2010) M.Bouamama , A.Mekhalfia, Z.Guechi. Laboratoire central de biologie, CHU Hussein Dey, Alger, Algérie
  2. 2. Introduction: Les onychomycoses sont définies comme toute atteinte d’un ongle par un champignon, elles englobent des atteintes dues aux dermatophytes (Tinea unguinum), aux levures et aux moisissures. A travers cette étude rétrospective , nous avons voulu souligner l’importance des onychomycoses dans notre pratique quotidienne et identifier les espèces incriminées. (M.N.VOGELEERE 2005). Feuilhade de chauvin 2011). Trichophyton rubrum (macroscopie) Blastopores et pseudomycélium ( microscopie )
  3. 3. <ul><li>Matériel et méthodes : </li></ul><ul><li>Nous avons réalisé 379 prélèvements de lésions unguéales sur une période de trois années (Janvier2008 à Décembre 2010), repartis-en : </li></ul><ul><ul><li>209 prélèvements au niveau des ongles des mains. </li></ul></ul><ul><ul><li>170 au niveau des ongles des pieds. </li></ul></ul><ul><li>Pour chaque prélèvement nous avons effectué : </li></ul><ul><li>Un examen direct , fait sur lame après traitement par un mélange éclaircissant (Noir chlorazole) en vue de rendre visible les éléments fongiques. </li></ul><ul><li>Une culture systématique sur milieux usuels de mycologie (Sabouraud Chloramphénicol et Sabouraud Chloramphénicol Actidione) incubés à 27°C pendant 24h à 48h pour les levures, et une semaine à 1 mois pour les dermatophytes. </li></ul><ul><li>Une identification  : </li></ul><ul><li>- Macroscopique et microscopique pour les champignons filamenteux. </li></ul><ul><li>- Par Galeries Auxacolor 2 (Bio-Rad) pour les levures.  </li></ul><ul><li>On a considéré comme positif les prélèvements présentant un examen direct et/ou une culture positive . </li></ul>
  4. 4. Résultats : I) Répartition des malades selon l’âge , le sexe et le siège de la lésion   : La majorité de nos malades sont des adultes (88%), avec une prédominance féminine (72%). L’atteinte des ongles des mains est plus fréquente chez les femmes (Voir figure 1et 2).
  5. 5. II) Résultat de l’examen direct et de la culture : Sur les 379 prélèvements ; 285 se sont révélés positifs à l’examen direct et/ou à la culture, soit une fréquence de 75% . La répartition des résultats obtenus est reportée à la figure 3 ED= Examen direct Cul= Culture Figure 3:Résultats de l’examen direct et de la culture Sur les 229 souches isolées , les levures sont les plus fréquentes (66 %) suivi des dermatophytes (27%). (cf.fig 4). III) Répartition des agents mycosiques isolés : Figure 4: Répartition des agents mycosique isolés
  6. 6. IV) Répartition des agents mycosiques selon la localisation  : Les levures sont localisées surtout au niveau des mains (82%), les dermatophytes sont plus isolés au niveau des pieds (86%). V) Répartition des champignons filamenteux selon les espèces  : Pour les dermatophytes le Trichophyton rubrum (n=69) est la seule espèce incriminée.les moisissures ont été isolées dans huit cas (cf .fig6) Figure 6 : Fréquence d’isolement des champignons filamenteux
  7. 7. VI) Répartition des champignons levuriformes selon les espèces  : Parmi les champignons levuriformes (n=152), Candida albicans est l’espèce la plus isolée à une fréquence de 57%, suivie du Candida parapsilosis (25%) (cf. fig 5). Figure 5: Fréquence d'isolement des espèces de champignons levuriforme Blastopores et pseudomycélium ( microscopie )
  8. 8. <ul><li>Discussion : </li></ul><ul><li>*En fonction de l’âge , 88% des malades sont des adultes, ceci s’explique par le fait que les onychomycoses chez l’enfant sont rares ( D.Chabasse ) ; dans 72% des cas il s’agit de sujet de sexe féminin ce qui est certainement dû d’une part à la gêne causée et d’autre part à l’inesthétique des lésions ce qui poussent probablement les femmes a consulter plus que les hommes. </li></ul><ul><li>*Sur les 379 prélèvements ; 285 se sont révélés positifs à l’examen direct et/ou à la culture, soit une fréquence de 75% , ce taux est légèrement supérieur à celui obtenu au CHU Mustapha ( R.Gougam 60 %). </li></ul><ul><li>-208 prélèvements étaient positifs à l’examen direct et en culture soit un taux de 55 % , </li></ul><ul><li>- Dans 49 cas soit 13 % l’examen direct seul a permis de poser le diagnostic, ceci correspond aux données de la littérature où on estime de10 à 20% les cultures négatives ( Koenig .H) . </li></ul><ul><li>28 soit 8 % de cultures ont corrigé des examens directs négatifs, d’où l’intérêt de mettre systématiquement les prélèvements en culture. </li></ul><ul><li>*La répartition des espèces que nous avons isolées est conforme aux autres études réalisées dans la région de l’Algérois (Z.Hamroune ). </li></ul>
  9. 9. <ul><li>Conclusion   </li></ul><ul><li>Les onychomycoses représentent un motif fréquent de consultation en dermatologie. </li></ul><ul><li>Il ressort de notre travail que les onyxis candidosiques sont les plus rencontrés ; ils se localisent surtout au niveau des ongles des mains et Candida albicans demeure l’espèce la plus isolée. </li></ul><ul><li>Les onyxis dermatophytiques touchent surtout les ongles des pieds ; Trichophyton rubrum prédomine. </li></ul><ul><li>Bibliographie  : - Chabasse D , Mycologie médicale Edition Masson ; 1999,154p </li></ul><ul><li>Gougam. R , Onychomycoses diagnostiquées au laboratoire de parasitologie-mycologie de CHU Mustapha mémoire de fin d’étude dans le but d’obtention du diplôme d’études médicales spécialisées ; 2008 </li></ul><ul><li>- Hamroune. Z , Onychomycoses diagnostiquées au laboratoire de mycologie de l’institut pasteur d’Alger de 2005 à 2009 ; communication orale, XIIème journée nationale de parasitologie-mycologie, Novembre 2009 </li></ul><ul><li>- Koenig H , Guide de mycologie médicale Edition Ellipses ; 1995,60p. </li></ul>

×