Rapportd'activitév4

  • 877 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
877
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 1/28
  • 2. 2/28SommaireLe mot de la présidente................................................................................................................... 3Lannée 2012 de lIREPS en chiffres............................................................................................... 6Lannée 2012 de lIREPS à travers quelques événements.............................................................. 8Services ressources et expertise .................................................................................................. 10Promotion de la santé et mode de vie........................................................................................... 13Promotion de la santé et milieux de vie......................................................................................... 15Promotion de la santé et territoires ............................................................................................... 16Promotion de la santé et population spécifiques ........................................................................... 18Perspectives 2013 : Le projet associatif et stratégique.................................................................. 20Léquipe de lIREPS : Organigramme (mai 2013).......................................................................... 22Composition du Conseil dAdministration (Décembre 2012).......................................................... 23Nos activités peuvent être réalisées grâce à nos partenaires :...................................................... 24Candidature au conseil dadministration........................................................................................ 27Carte des points info santé et des relais documentaires ............................................................... 28
  • 3. 3/28Le mot de la présidenteJe savais la situation particulièrement difficile : Conseil d’Administration démobilisé par une annéede tensions, de crispations et de craintes stérilisantes ; Salariés démobilisés, inquiets de leuravenir ayant plus subi la fusion que participé à celle-ci et s’interrogeant légitimement sur l’avenir ;Relations avec nos partenaires financiers et de travail incertaines ; Situation financièreparticulièrement inquiétante, avec un verdict alarmant de notre commissaire au compte.Le tout dans une ambiance nationale morose.Il fallait donc toute ma naïveté et ma conviction de « préventologue » d’œuvrer pour une causeindispensable, toute la confiance que j’avais dans les salariés, pour m’engager dans ce challengeen espérant remonter le moral des troupes, redonner l’envie de prospecter, construire, dans uncadre très contraint.Je dois donc particulièrement remercier, les administrateurs qui se sont mobilisés ainsi quel’équipe des salariés et tout particulièrement les cadres, pour le travail considérable et efficacequ’ils ont accompli (mise en place des outils de gestion financier et RH, installation d’un véritableencadrement – CODIR, recherche de nouveaux projets, rationalisation de la gestion, mutualisationdes fonctions socles), et celles et ceux qui ont accepté de s’engager dans une évolution de leursfonctions et qui ont fourni les efforts nécessaires.Je me suis efforcée de les accompagner :• En organisant un véritable lobbying auprès de nos instances de « tutelle » : ARS,INPES, notamment mais aussi des collectivités locales• En suivant techniquement le travail, en procédant en lien avec le bureau aux choixet arbitrages nécessairesL’année 2012 a donc été consacrée à la consolidation de la structure, ce qui passait :• Par une clarification de l’organisation des RH, à Masse salariale constante voireinférieure, tout en dégageant les nécessaires compétences permettant d’assurer lebon fonctionnement, en particulier en identifiant les postes et fonctions dits de façonpéjorative « emplois non productifs » et pourtant indispensables pour assurer unegestion correcte de notre structure (secrétariat, comptabilité, suivi RH)• Par la poursuite de la recherche de la cohérence régionale, la mise en place denouvelles méthodes de travail, tout en ne perdant pas de vue notre place territoriale• Par la recherche des différents moyens permettant de revenir à l’équilibrebudgétaire : augmentation des ressources et diminution des dépensesC’est évidemment sur la masse salariale que l’effort principal a du être porté et nous avons duÉcrire un rapport moral, préambule au rapport d’activité etprésentant la vie de l’IREPS, ses points forts, les avancées pourune année écoulée depuis déjà plusieurs mois est toujours unegageure, et retracer l’année 2012 est d’autant plus difficilequ’elle a été particulièrement chargée en qualité et en quantité.En acceptant de prendre la Présidence de l’IREPS début 2012,ma motivation principale était de ne pas lâcher au milieu du guéune équipe très bouleversée par la récente fusion, et uneconstruction inachevée.
  • 4. 4/28malheureusement réduire les effectifs par des départs volontaires et par une suppression de poste.De nombreux changements sont intervenus, complexes et difficiles à gérer, source de beaucoupd’inquiétude au sein de l’équipe. Le départ début septembre de notre directeur général, chevilleouvrière principale du processus de fusion a été l’ultime bouleversement, fort heureusement sonremplacement a pu être rapidement assuré en interne et nous ne pouvons que nous féliciter dunouveau choix.Dans le courant du dernier trimestre, nous avons eu une rencontre décisive avec la DirectionGénérale de l’ARS et les équipes en charge de la Prévention et de la Promotion de la Santé etnous avons enfin obtenu un engagement sur un dispositif de financement pluriannuel.Le PRC a lui aussi pu obtenir de l’INPES l’agrément nécessaire à son maintien, dans le cadred’une convention pluriannuelle également.Ce faisant de multiples projets ont été mis en place, dont certains dans la durée en multipliant lesparticipations dans le cadre de CLS, ASV, etc.Une démarche de Projet Associatif a été engagée en fin d’année pour construire le cadre de travailet les perspectives de développement de l’IREPS, et lui donner de la visibilité.Malheureusement plusieurs administrateurs nous ont quitté encore au cours de cette année,fragilisant beaucoup l’exécutif. Nous savons cette désaffection assez générale dans le milieuassociatif, je regrette seulement que ces départs soient intervenus alors que la situations’améliorait de façon significative et visible. Un effort particulier devra être engagé maintenant pourretrouver des vocations et reconstruire un conseil étoffé et de qualité, espérons que le projetassociatif constitue un support explicite et convaincant pour mobiliser de nouveaux membres.Malgré tous les aléas, et encore une fois grâce à l’engagement de chacun, l’année 2012 setermine dans la satisfaction et l’optimisme.Les efforts ont produit des résultats qui ne seront visibles que dans les premiers mois de 2013 etne devraient pas figurer dans ce rapport moral mais il est difficile de les passer sous silence.Je ne peux conclure sans une note de fierté partagée puisque les résultats comptables sontparticulièrement satisfaisants, nous terminons l’exercice dans le « vert » et avons commencé àreconstituer les fonds propres indispensables à la sécurisation de l’IREPS, les relations avec l’ARSsont apaisées et constructives (nous semblons reconnus et appréciés), notre visibilité s’amélioresans suspicion de concurrence, de nouveaux salariés arrivent porteurs d’ambition.J’emprunte à Christophe Barbier, Directeur du magazine l’Express le mot de la fin :« Dans la brume contemporaine (nous voulons) souffler le vent des convictions, aussi loin desrésignations létales que des indignations stériles. Il ne s’agit pas de faire tourner les moulins àjérémiades, mais de gonfler la grand-voile pour cingler vers l’horizon et découvrir demain »Au moment ou je m’apprête à passer le relais, je veux renouveler mes remerciements à tous ceux,administrateurs engagés, salariés, partenaires, qui, au sein de l’IREPS Poitou-Charentess’impliquent et œuvrent pour la Promotion de la Santé et continuent d’y croire. Rien ne se ferasans cette conviction.Véronique Héraud, médecin de Santé PubliquePrésidente de l’IREPS Poitou-Charentes
  • 5. 5/28
  • 6. 6/28Lannée 2012 de lIREPS en chiffresLa 2ème année dune association régionale unique,ayant pour objet le développement de la promotion de la santé en Poitou-CharentesUne association qui reste ancrée sur le territoire :Des antennes dans les 4 départements,ayant noué des partenariats avec des structures de proximité dans les 5 territoires de santé,afin de faciliter laccès à linformation et aux ressources, dans 11 Relais documentaires, 11Points info santé et 4 Points info bien-être sur le territoire.Une équipe pluridisciplinaire et intergénérationnelle :• 10 administrateurs au collège des territoires et 8 administrateurs au collège des personnesqualifiées (au 31 décembre 2012)• 18 salariés (au 31 décembre 2012)• 5 jeunes volontaires différents dans lannée en service civiqueDes partenariats divers, des efforts importants pour stabiliser la santé financière :• Budget prévisionnel 2012 : 1 079 000€• 60 partenaires financiers et de nombreux partenaires opérationnels dans tous les domaines(santé, éducation, accompagnement social et médico-social, loisirs, formation, etc.)• 141 projets ou actions, soit 7 de plus quen 2011• Dont 25 actions "reportées" de 2011 sur 2012 et 116 actions initiées en 2012.Répartition du volume dactivité par domaine dintervention47%14%14%11%14%Expertise & Ressources en PSSanté et Modes de VieSanté et Milieux de VieSanté et TerritoiresSanté et Population SpécifiqueRépartition du volume dactivité par public rencontré49%26%9%5%5%4%2% Professionnels relais / opérateurs locaux(santé, social, éducation, …)Tout public / public adulteAdolescents et jeunesHabitants de zones spécifiques / personnesrelais / pairsPetite enfance, enfants et préadolescentsPersonnes de plus de 55 ansAutres populations spécifiques
  • 7. 7/28Une évolution des projets et des activités,En termes de sources de financements :Des partenaires financiers structurels stables qui nous permettent de réaliser nos activités demanière de plus en plus professionnalisée……Mais aussi des efforts pour expérimenter et pour renouveler nos pratiques, par exemple :• Créer un catalogue de formation adapté aux besoins,• Aller vers les collectivités territoriales avec de nouveaux projets au cœur de leurspréoccupations (Conseil régional, communes),• Animer des prestations et des actions déducation pour la santé pour les caissesdassurance maladie et de retraite, etc.Répartition des sources de financement(report 2011 + financement 2012)55%18%5%4%4%2%2%1%2%2%2%1%1%1%1%0%1%ARSINPESConseil régionalCatalogue de formationsACSEConseil général des Deux-SèvresDREALLigue contre le cancer 16MILDT (Charente, Charente Maritime, Deux-Sèvres)Communes, communauté de communes et CCAS (Angoulême, LaRochelle, Niort, La Crèche, St Maxire)Associations partenaires (ASEPT, UDAF, France Alzheimer, ADSEA,CIDFF, Aspros, LAppui, AACC, Centres sociaux ou de loisirs, CIJ…)Centre hospitalier La RochelleCaisses dassurance maladie (CPAM, CAMIEG, MSA) et de retraite(Malakoff Médéric, AG2R)Etablissements scolaires (collèges, écoles, MFR..)Autres financements Etat (DDCS 17, DDCS 79, SDFE)FNESPrestations diverses auprès dautres types de structuresEn termes de typologie dintervention :Des activités toujours affirmées, en éducation pour la santé et en ingénierie de projets :• Documentation, supports et conseils pédagogiques,• Information, communication sur les messages de santé publique,• Conseil aux porteurs de projets, accompagnement des acteurs de terrain,• Coordination de réseaux thématiques et territoriaux,• Animation, éducation pour la santé auprès de publics jeunes ou vulnérables…… Avec des efforts pour innover et pour défendre les méthodes et les thématiquestransversales de promotion de la santé, comme :• Animation de temps de sensibilisation à destination des élus et décideurs locaux sur ladémarche de promotion de la santé et limpact sur la santé de décisions structurelles dansdautres domaines,• Conception de projets territoriaux sur la santé des enfants et des adolescents, de manièreglobale et transversale, inspirés de loutil de catégorisation des résultats (développementdes compétences psychosociales, implication et formation des adultes au contact desjeunes, actions autour de la parentalité et de conditions locales favorables, etc.)• Déploiement de formations et de sensibilisations sur léducation thérapeutique du patient,• Augmentation du volume dactivités consacrées aux thèmes des inégalités sociales desanté ou destinés à des populations vulnérables,• Appropriation progressives des démarches et thématiques en santé environnement, etc.
  • 8. 8/28Lannée 2012 de lIREPS à travers quelques événementsJanvierRéalisation des premiers bilans des projets 2011Inauguration dun nouveau Point Info Santé au CLIC du Mellois1èreréunion 2012 du Réseau Prévention Sida 861ères réunions 2012 de la coordinatrice Atelier Santé Ville de Niort pour le développement de partenariats et de nouveaux projets dans la ZUS :CPAM, Maison des Adolescents, Unis-citésFévrierSoirée de sensibilisation sur le rôle des élus en promotion de la santé à ThouarsRelais de lappel à projets de lARS dans le cadre du PRAPSLancement du "Guide conseils et astuces pour les aidants familiaux des personnes âgées du département de la Vienne"Journée régionale de travail de léquipe des salariés et des administrateurs de lIREPSMars1èreréunion 2012 du Comité prévention des addictions – COPRAD161ercomité de pilotage du Pôle Régional de Compétences en éducation pour la santé dans sa nouvelle compositionRéunion du groupe de travail "Actions nutrition" en Pays Sud CharenteAvrilElection de la nouvelle Présidente de lIREPSAssemblée générale de lassociationCampagne régionale de communication sur la semaine de la vaccinationDiffusion de létude "Quelles méthodes de repérage de lhabitat indigne" réalisée par lIREPS dans le cadre du PRSE2MaiFormations des correspondants CESC dans les départements 17 et 791ersateliers collectifs 2012 sur les outils pédagogiques, à Châtellerault et à SoyauxAction de communication sur la Journée mondiale sans tabac en Charente-Maritime dans différents établissements scolaires et hospitaliers1erjour de la formation " Inégalités sociales de santé ", mise en œuvre dans le cadre du PRC, à destination des conseillers méthodologiquesJuinJournée régionale de travail de léquipe des salariés et des administrateurs de lIREPS1eratelier régional collectif sur le thème "Activité physique à destination des touts petits", à destination des professionnels de lenfanceEnvoi de la 1ère lettre 2012 dinformation sur les sélections documentaires et pédagogiques de lIREPS "Des Clés pour vos actions – Spécial été"Evaluation du programme régional "La qualité de lair et ma santé", mis en œuvre dans le cadre du PRSE 2
  • 9. 9/28JuilletAtelier collectif sur le thème "Les jardins : outils de promotion de la santé et de réduction des inégalités sociales de santé ?" à destination desporteurs de projets du CUCS de NiortFormation-action sur la santé des gens du voyage, à destination des travailleurs sociaux de lADVG 17Formation sur la santé en milieu pénitentiaire, à lUniversité de BesançonAoût Expertise des fonds pédagogiques existants en éducation thérapeutique dans les centres de ressources de lIREPSRelais des recommandations du Ministère de la Santé sur la caniculeSeptembreRéunion du réseau départemental sur léducation affective et sexuelle des Deux-Sèvres et adoption du nom "PRAEVAS"Lancement du projet "BD tabac" avec le lycée professionnel de Sillac en CharenteParticipation de la nouvelle Directrice de lIREPS Poitou-Charentes à la journée nationale des directeurs dIREPSParticipation de la Directrice adjointe à la réunion nationale sur la Démarche qualité de la FNESRéalisation du bilan intermédiaire de la COM 2012 pour lARSOctobre1ère journée portes ouvertes 2012 à l’antenne 17 de lIREPS sur le thème de la nutritionRéalisation des premières formations en région auprès des opérateurs de terrain sur le thème des inégalités sociales de santé1eratelier déchanges à destination des professionnels sur loffre alimentaire dans les crèchesJournée d’Echanges “Sexualité en parler” dans le cadre du Réseau Prévention Sida 86NovembreForum séniors à Airvault (79)1ère journée 2012 de formation organisée par le Réseau addictions 79 sur la qualité des actions en préventionFormation "Comment s’ouvrir au territoire pour développer des actions autour de l’alimentation et de l’activité physique ? », à destination desmembres des CESC des établissements inscrits au projet 3S1èresensibilisation à destination des élus et décideurs de Cognac (16) sur la promotion de la santéDécembreRéunion de lancement du projet Festisanté 17 avec la PréfecturePrésentation de létat des lieux et du répertoire des acteurs intervenants dans le champ de l’addictologie en Charente MaritimeRelais de communication sur la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida dans tous les départementsFinalisation de la préparation du colloque sur la santé des gens du voyage, ayant lieu le 17 Janvier 2013Mise en œuvre des derniers ateliers méthodologique en région autour des inégalités sociales de santéForum santé à Angoulême (animations tabac, nutrition)
  • 10. 10/28Services ressources et expertiseAgir en proximité pour linformation en santéPar exemple : les activités de documentation et de diffusionObjectifs :• Développer et relayer la documentation en santépublique et en promotion de la santé, par la mise àdisposition de ressources dans 4 centresdocumentaires et pédagogiques.Publics touchés :• Professionnels, bénévoles dassociations œuvrant enéducation pour la santé.• Étudiants, particuliers.Descriptif :Les 4 centres de documentation de lIREPS assurent, grâce au soutien de lARS et du Conseilgénéral des Deux-Sèvres :• laccueil et linformation du public,• la diffusion de documents de prévention : brochures, dépliants, affiches, …,• laccompagnement à la recherche documentaire,• laccompagnement au choix doutils pédagogiques dintervention (dvd, cd-rom, jeux deplateaux, de cartes, expositions, livres illustrés, guides pédagogiques, …),• le prêt de documents et doutils pédagogiques dintervention,• la promotion de linformation par notamment la réalisation de produits documentaires.A retenir :• La fréquentation des centres a représenté 1083 visites.• Les usagers fréquentant les centres sont issus principalement des structures médicales,sanitaires et sociales et des établissements scolaires.• Les centres ont renouvelé leurs fonds en faisant lacquisition de 392 documents, dont241 outils pédagogiques dintervention. Les achats ont porté principalement sur lesthématiques suivantes : nutrition, éducation thérapeutique du patient,...• 113 246 documents ont été diffusés (brochures, dépliants, affiches)• 688 supports ont été empruntés dans les centres, dont 630 outils pédagogiquesdintervention et 58 documents scientifiques (ouvrages, périodiques). Lalimentationreste majoritaire dans les demandes de prêts, suivie par léducation à la vie affective etsexuelle.• 18 ateliers de découverte doutils pédagogiques ont été proposés par les centres durantlannée, avec une participation de 148 personnes.• Une veille documentaire en matière de santé publique et de promotion de la santé a étéa été valorisée par le biais du blog Eveil :http://docsantepoitoucharentes.worpress.com/• Un réseau maillé de partenaires dans toute la région, développé depuis plusieursannées, permet de faciliter laccès aux ressources documentaires de lIREPS, grâce à22 Relais et Points info Santé, ainsi que 4 Points info Bien-être (ces derniers enpartenariat avec le CIJ dans la ZUS de Niort).
  • 11. 11/28Promouvoir des méthodes permettant dêtre acteur de sa santéPar exemple : les activités sur léducation thérapeutique du patientObjectifs :• Soutenir la mise en œuvre des programmesd’Education Thérapeutique du Patient par :- une formation,- des ateliers collectifs,- une mise à disposition de documentation.Publics touchés :• Professionnels de santé hospitaliers et libéraux.Descriptif :Fort des démarches communes entre l’Education Thérapeutique du Patient et l’Education Pour laSanté, l’IREPS propose des actions de soutien à la mise en œuvre des programmes d’ETP, ce enpartenariat et concertation avec l’ARS Poitou-Charentes.En 2012, l’IREPS a proposé 4 sessions du Certificat de 42h en ETP, avec 56 participants :39,5% de Charente, 27% de la Vienne, 22,5% des Deux Sèvres, 11% de Charente Maritime.57,5% d’entre eux exerçaient en secteur hospitalier.37,5% sont des infirmiers, 14% des diététiciennes, 14% des médecins, 9% sont des cadres desanté et également 9% des pharmaciens. Les autres professions représentées étantorthophoniste, pédicure podologue … Un patient a également participé à une des sessions deformation.Grâce au soutien de lARS, l’IREPS a également proposé 2 Ateliers collectifs méthodologiquespour l’écriture de programmes d’ETP, avec 18 participants : 72% exerçaient en milieuhospitalier, en Charente (62%), en Charente Maritime (23%) et en Vienne (15%).Enfin, l’IREPS a développé la mise à disposition d’ouvrages et d’outils pédagogiques enETP en faisant lacquisition de 16 outils pédagogiques relatifs à l’ETP et 2 ouvrages. Ces supportsportent sur les thèmes de l’approche globale (corps, hygiène…), diabète, asthme, Alzheimer, rein.LIREPS a valorisé cette offre par :- lélaboration d’un catalogue régional des Outils pédagogiques en Education Thérapeutique duPatient, qui répertorie 63 outils disponibles dans les centres documentaires de l’IREPS ;- lélaboration d’une sélection bibliographique en ETP.A retenir :L’IREPS a commencé en 2012 à structurer une offre de ressources et de services en ETP dans lecadre des priorités de la Politique régionale de Santé.Les participants aux ateliers ou aux formations ont exprimé leur grande satisfaction quant auxcontenus, aux méthodes pédagogiques, aux intervenants. Ils ont exprimé une grandemotivation à contribuer à un programme d’ETP.Leurs demandes se portent aujourd’hui sur l’aide à la mise en œuvre des programmes etdanimations.L’IREPS amplifiera ses services en 2013 en ETP, notamment en matière d’accompagnementméthodologique à la mise en œuvre des programmes.
  • 12. 12/28Accroitre la qualité des actions et la professionnalisation des acteursPar exemple : La version 2 du pôle régional de compétenceObjectifs :• Améliorer la qualité des programmes et des actions enéducation pour la santé en Région Poitou-Charentes enprofessionnalisant les acteurs, en fédérant etmutualisant les services et ressources en éducationpour la santéPublics touchés :• Les professionnels relais et les acteurs de terrain de la régionDescriptif :Positionné comme un outil au service de la politique régionale de santé en région Poitou-Charentes, le PRC est une plateforme régionale de compétence en éducation pour la santéfinancée par lINPES, qui associe les professionnels de santé de Poitou-Charentes et propose uneoffre de services en Conseil méthodologique et évaluation, Formation, Documentation / Outilspédagogiques.Suite à la non obtention en 2011 de la conformité par lINPES pour le projet, l’IREPS a engagéavec l’ARS une restructuration du projet et de sa gouvernance. En 2012, cette restructuration aété mise en œuvre, avec la constitution d’un nouveau comité de pilotage et de groupes de travailpour la mise en œuvre des actions.Le comité de pilotage est aujourd’hui constitué de AIDES, ANPAA, ORS, Mutualité Française etVille de la Rochelle et s’est réuni 6 fois en 2012.Diverses actions ont été mises en œuvre en 2012 :- Une formation de 4 jours sur les inégalités sociales de santé, destinée aux conseillersméthodologiques de la région- Une expertise de l’outil pédagogique « l’intimité en question »- Une journée de sensibilisation « Communication et promotion de la santé : quels outils ? »- Une amélioration de l’ergonomie du site internet www.prc-poitou-charentes.org- Des rencontres ont été faites auprès de l’IRTS, des IFSI, de Unirès, pour travailler conjointementà l’intégration de l’éducation pour la santé dans les formations initiales de travail social, sanitaire,...D’autres actions ont été organisées en 2012 et seront mises en œuvre début 2013 : ColloqueInégalités sociales de santé, Outils Party….A retenir :La restructuration proposée par l’IREPS a retenu l’adhésion de l’INPES et a permis l’obtention dela conformité fin 2012.Une nouvelle dynamique émerge aujourd’hui au sein de ce projet : le comité de pilotage estmobilisé et motivé, les actions se mettent en œuvre, en soutien à la politique de l’AgenceRégionale de Santé.Les participants aux différentes actions organisées en 2012 ont tous exprimé leur grandesatisfaction quant aux contenus des actions, aux intervenants et méthodes pédagogiques utilisées.La dynamique partenariale sera amplifiée et consolidée en 2013 par un travail commun surl’élaboration du projet 2014 – 2016 et de nouvelles actions sur la qualité des actions en EPS/PSseront proposées.
  • 13. 13/28Promotion de la santé et mode de vieAgir en partenariat pour la cohérence des initiatives et des parcoursPar exemple : lanimation dacteurs départementaux thématiquesObjectifs :• Permettre aux acteurs de mieux se connaître et detravailler davantage en partenariat (cohérence,pertinence, mutualisation, …)• Développer les connaissances et les compétences desacteurs de chaque territoire• Améliorer la notoriété de loffre de prévention, dedépistage et daccompagnement / soinsPublics touchés :• Professionnels et bénévoles spécialistes des thématiques ciblées (addictions, éducation à lavie affective et sexuelle) dans les domaines de la prévention, de léducation pour la santé, delaccompagnement et de la prise en charge• Tout acteur pouvant bénéficier des services et des conseils des spécialistes de la thématique.Descriptif :En 2012 dans le cadre de sa convention dobjectifs et de moyens avec lARS, lIREPS a animédes dynamiques partenariales de manière variée selon les thématiques et les départements,en liens avec les compétences en présence localement :Autour des questions de sexualité et de prévention des IST, lIREPS a poursuivi en Vienne lacoordination du Réseau Prévention Sida (RPS86) et de son programme dactions en direction dutout public et des acteurs locaux. En Deux-Sèvres, les partenaires régulièrement réunis depuis2007 ont adopté le nom de PRAEVAS (Partenariat, Recherche sur les Actions d’Education à la VieAffective et Sexuelle) et ont pu faire le point sur les supports dinterventions.En ce qui concerne les addictions, lIREPS a poursuivi en Charente la co-animation avec le CIJdu COPRAD (COmité de PRévention des ADdictions) grâce au soutien financier de la MILDT etde lARS, et notamment sa fusion avec le CLT16. En Deux-sèvres, le Réseau addictions 79 a misen place 2 nouvelles journées communes à destination des acteurs de la jeunesse et du travailsocial. Enfin, lIREPS a réalisé un état des lieux des besoins en Charente Maritime, lerecensement des activités et un répertoire des spécialistes des addictions dans le départementdans le cadre de sa convention avec lARS, ce qui a été complété par la mise en place datelierset de formations sur le tabac, grâce au soutien du Centre Hospitalier de La Rochelle.A retenir :Les objectifs de ces animations dacteurs sont de faire en sorte que les acteurs se rencontrent etéchangent, de donner du sens aux interventions de chacun, de faire connaître les services despartenaires et éventuellement dagir ensemble en mutualisant les connaissances, les compétenceset les réseaux de chacun.LIREPS a collaboré avec environ 60 structures cette année dans le cadre de ces animationsthématiques.Cet axe sera particulièrement important dans les années à venir, en fonction de lorganisationattendue de la santé publique par lARS. Les modalités dintervention dans ce domaine peuventdonc évoluer, en fonction des besoins de lARS et des attentes des partenaires thématiques.
  • 14. 14/28Intervenir auprès des publics, pour leur donner les moyens de faireleurs propres choix pour leur santéPar exemple : les projets de prévention des conduites à risques auprèsdes jeunes en CharenteObjectifs :Aider les jeunes à développer les ressources nécessaires pour être acteur de leur santé et fairedes choix responsables quand aux consommations de produits psychoactifs.Publics touchés :700 personnes dont une majorité de jeunes de 12 à 25 ans.Descriptif :Grâce au financement de la Ligue contre le Cancer de Charente, 2 ateliers d’éducation pour lasanté autour du tabac ont été proposés par classe, dans 5 établissements.Les contenus sont adaptés à l’âge du public et aux questions qu’il se pose : effets du tabac et loi,où demander de l’aide, l’effet groupe, stratégies marketing des industries…Ces ateliers sont également l’occasion de réaliser des supports d’information avec et pour lesjeunes : par exemple, une vidéo a été réalisée à la MFR de Jarnac avec des jeunes de 4e, enpartenariat avec l’ANPAA.Enfin l’IREPS Poitou-Charentes est référent depuis plus de 2 ans de l’espace tabac lors de lasemaine du forum santé : environ 2000 jeunes de la Charente participent à ce temps fort.A retenir :• L’IREPS est le seul intervenant sur le tabac en Charente,• De nombreux partenariats développés ces dernières années avec les MFR, Lycées, CFA,ANPAA,• Des jeunes satisfaits des interventions et des échanges libres,• Une bonne couverture géographique des interventions en Charente,• Un partenariat fort avec la Ligue contre le Cancer de Charente.
  • 15. 15/28Promotion de la santé et milieux de viePromouvoir lamélioration des déterminants environnementauxPar exemple : des sensibilisations sur la qualité de lair intérieurObjectifs :• Sensibiliser les enfants et leurs parents sur lesproblèmes de santé liés à la pollution de l’air intérieur.Publics touchés :• Enfants de 8 à 12 ans, leurs parents et les directionsd’établissements scolaires.Descriptif :L’action s’est déroulée en 2 temps : un apport de connaissances et outils de compréhension surlair et la respiration ; une identification des sources allergènes et polluantes en intérieur etrecherche de solutions pour améliorer la qualité de l’air.A retenir:Evaluation positive des participants quant au déroulement et au contenu du projet qui a mis enévidence la cohérence et la complémentarité des actions menées par les différents partenaires(Mutualité Française, Petits Débrouillards, Betapi).Agir sur les déterminants de santé grâce à des projets structurels enpartenariat avec des structures accueillant du publicPar exemple : la contribution à lamélioration de la qualité de la nutritiondans les structures petite enfance de la régionObjectifs :• Contribuer à améliorer la qualité de la nutrition des enfantsaccueillis dans les structures petite enfance de la région.Publics touchés :• Professionnels des 18 structures petite enfancevolontaires, enfants de 1 à 3 ans, parents.Descriptif :Ce projet s’est déroulé sur 1 an et demi, en plusieurs phases :mise en place d’un comité de pilotage partenarial ; audit de l’offre alimentaire ; formations"Nutrition et Petite Enfance" proposées par le CNFPT ; Ateliers : « activité physique chez les toutpetits » avec la DRJSCS, « modifications de l’offre alimentaire », « actions pour les parents et lesenfants » ; évaluation.A retenir :Grace au succès des formations et des temps d’échanges proposés, nous avons constaté uneévolution très positive de l’offre alimentaire dans les structures (77% des structures). Des actions àdestination des parents, des équipes et des enfants ont été mises en place.
  • 16. 16/28Promotion de la santé et territoiresCoordonner des dispositifs territoriaux danimation des acteurs, sur lasanté globale et de manière transversalePar exemple : lAtelier Santé Ville de NiortObjectifs :• Instaurer un cadre favorable au développement dinitiatives pérennes en lien avec lespriorités locales de santé publique et les objectifs du contrat urbain de cohésion sociale.Publics touchés directement :• 232 habitants, dont 206 des quartiers situés en Zone Urbaine Sensible• 182 professionnels, bénévoles ou volontaires travaillant auprès des habitants de la ZUSDescriptif :Depuis 2007, ce dispositif est reconnu par les acteurs locaux comme une des structuresressources pour le bien-être et la santé des habitants de la ZUS. La coordination par lIREPSpermet non seulement la dynamisation du réseau local, mais également des apports pour lesporteurs de projets en termes de : méthodologie et qualité des projets, informations et contenusthématiques, découverte doutils et de supports, développement dinitiatives novatrices.En 2012, les objectifs et les activités de lASV ont été recentrés, afin dêtre cohérent avec leContrat Urbain de Cohésion Sociale 2012-2014 et le PRAPS 2012-2016, sur :• la promotion du bien-être des enfants, des adolescents et des jeunes (développementdes compétences psychosociales des enfants, animations avec les Points Info Bien-être)• lestime de soi des personnes vulnérables (groupe de travail, accompagnementméthodologique et enquête sur lisolement des personnes âgées ; ateliers alimentation parun groupe partenarial, relais du PRAPS et conseil auprès des opérateurs locaux)• laccès aux soins et aux dépistages ("tournées de quartier" et communication via lesréseaux sociaux, stands dinformations en lien avec les journées mondiales, relaisdOctobre Rose par un projet spécifique)En fin dannée, le lancement du travail sur la création dun outil unique de valorisation desstructures de santé niortaises, avec la participation des partenaires locaux (CIJ, CSC) et deshabitants, a permis de faire le lien entre ces trois priorités.Le dispositif a perçu des financements de : ACSE, ARS, Communauté dAgglomération de Niort.A retenir :Les forces de lASV de Niort sont dans :• la proximité du dispositif et de son animatrice, les partenariats et la communication"humaine" quil entretient ou quil fait naître, le développement dinitiatives et de projetscohérents entre des acteurs variés ;• La coordination de ce dispositif par lIREPS, dont les missions, lexpertise et le réseaupeuvent être mises au service du dispositif.Les pistes daméliorations et de perspectives 2013 sont : le renouvellement du partenariat avecles acteurs du soin et du dépistage (centre hospitalier, centre dexamen de santé, Arcande,professions de santé libérales) ; la poursuite de projets sur laccès aux soins et aux droits, enprivilégiant toujours la participation des habitants ; le développement dactions à destinationdes parents et des acteurs de la réussite éducative.Les évolutions de lASV seront pensées en liens avec les démarches en cours de Schéma durablede cohésion sociale, de diagnostic préalable à la mise en place dun éventuel Contrat local desanté, et avec les priorités régionales de santé publique.
  • 17. 17/28Accompagner des projets locaux sur des thématiques de prévention, entenant compte de la complexité des phénomènes et de la diversité desacteurs locauxPar exemple : le programme global de prévention des addictions chezles jeunes, dans la commune de La CrècheC’est ainsi que de nombreuses actions sont mises en œuvre : par exemple, des actions permettantle renforcement des compétences psychosociales des élèves et des collégiens ; des actions deformation destinées aux équipes éducatives des écoles, du collège et des centres de loisirs ; desactions de sensibilisation destinées à la police municipale, aux gendarmes et aux pompiers ; dessoirées d’information destinées aux élus de la commune, aux professionnels des auto-écoles etaux familles ; un travail avec les associations sportives et les commerçants et des soirées ciné-santé destinées aux habitants de La Crèche. Une campagne de communication a été réalisée en2012. Celle de 2013 s’appuiera sur la créativité du Conseil Municipal des Jeunes.L’implication des élus facilite l’opérationnalisation du projet et sa pérennisation sur deux ans, voireau-delà, ce qui sera une des garanties de son efficacité.A retenir :Les points forts de cette démarche globale de prévention des addictions en direction des jeunesde La Crèche repose sur :• L’implication de la municipalité de La Crèche et le soutien des institutions,• Le travail sur les différents milieux d’intervention : le jeune dont on veut maintenir oupromouvoir la santé mais aussi la prise en compte de son environnement interpersonnel,social et des communautés et organisations dans lesquelles il évolue.• La complémentarité des professionnels engagés sur le programme.Objectifs :• Impulser une démarche globale de prévention desconduites addictives, d’application de la loi et deprévention des risques à destination des jeunes de LaCrèche (2012 – 2013)Publics touchés :• Elus de La Crèche, professionnels, bénévolesd’associations, familles et jeunes.Descriptif :La commune de La Crèche a mis en œuvre, depuis 2012, unedémarche de prévention globale des conduites addictives endirection des jeunes. Ce programme reçoit le soutien et l’appui del’ARS (Agence Régionale de la Santé) et de la Préfecture desDeux-Sèvres (MILDT).Il repose sur un travail multi partenarial, coordonné par l’IREPSPoitou-Charentes et l’ANPAA Poitou-Charentes, qui permet deprendre en compte plusieurs déterminants de santé.
  • 18. 18/28Promotion de la santé et population spécifiquesAgir pour légalité daccès aux soins pour tous, en prenant enconsidération les inégalités sociales de santéPar exemple : des dispositifs de sensibilisation et daccompagnementméthodologique sur les ISS à destination de structures diversesObjectifs :• Mettre en œuvre des actions de sensibilisation sur les inégalités sociales de santé àdestination de professionnels travaillant avec des publics précaires.• Contribuer à la professionnalisation des conseillers en méthodologie.Publics touchés :• 84 personnes de 65 structures différentes lors des formations « santé précarité »,• 14 personnes formées de 5 structures lors de la formation « Inégalités Sociales de Santé ».Descriptif :Objectif : Mettre en œuvre des actions de sensibilisation sur les ISSGrâce au financement de lARS dans le cadre de la convention dobjectifs et de moyens, uneformation « santé précarité » de deux jours par département a été mise en place. Le contenu aporté sur les questions de : la santé, la précarité, les ISS, le repérage de dispositifs ou deprogrammes existants, le partage d’expériences, la place de l’estime de soi. Pour donner suite àcette formation, deux ateliers d’accompagnement méthodologique ont été proposés auxparticipants.Une journée de sensibilisation par département a été réalisée sur le thème des ateliers cuisines’adressant aux bénévoles / professionnels développant des ateliers cuisine ou souhaitant endévelopper.Objectif : Contribuer à la professionnalisation des conseillers en méthodologie.Dans le cadre du Pôle Régional de Compétence en Education Pour la Santé, une formation de 4jours a été organisée sur le thème « Les Inégalités Sociales de Santé », sous le format dejournées d’échanges de pratiques, avec l’intervention de l’INPES et de l’IREPS Bretagne. Lesobjectifs étaient de permettre aux conseillers méthodologiques de se former sur les concepts liésaux Inégalités Sociales de Santé et leur permettre d’accompagner les acteurs de la région quisouhaitent prendre en compte les Inégalités Sociales de Santé pour construire un projet.A retenir :A l’issue des journées de formation :• plus de 60 % des participants déclarent avoir une meilleure connaissance des dispositifs deprévention et de prise en charge des publics vulnérables dans une perspective deréduction des inégalités sociales de santé.• 70 % des participants se sentent en grande partie capables de mettre en application lescritères de qualité d’un atelier cuisine entrant dans une démarche de promotion de lasanté et d’inclure dans leur pratique professionnelle les messages des 9 repères deconsommation du PNNS.La formation à destination des conseillers en méthodologie de projet a été très appréciée par lespersonnes présentes en raison des apports théoriques et pratiques. Le principal frein est lamobilisation des conseillers en méthodologie.
  • 19. 19/28Contribuer au développement des connaissances régionales sur létatde santé et les besoins des populationsPar exemple : réalisation détats des lieux sur les besoins et lesinitiatives pouvant être développées en milieu pénitentiaireObjectifs :• Coordonner un réseau d’acteurs régionaux autour de la prévention et la promotion de lasanté en milieu pénitentiaire• Contribuer à un diagnostic sur la faisabilité des actions déducation thérapeutique dupatient à la maison centrale de Saint Martin de RéPublics touchés :• Administration pénitentiaire• Soignants des UCSA, Centres hospitaliers, représentants SPIP, Réseau Atlantique Diabète,ARS.Descriptif :En 2012, lIREPS a coordonné et participé à différentes actions visant laccompagnement deprogrammes de promotion de la santé en direction de personnes détenues :• une étude sur la faisabilité et les besoins en matière d’ETP à la maison centrale de SaintMartin de Ré auprès des détenus (financement DGS / Centre Hospitalier La Rochelle),• la coordination dun groupe de travail, la mise en place dune enquête sur les besoins ensanté des personnes détenues en Charente Maritime, la définition de recommandations(financement Convention dobjectifs et de moyens avec lARS).A retenir :L’IREPS a développé un réseau d’acteurs locaux et initié une démarche inédite de promotion dela santé au sein des établissements pénitentiaires de la région en travaillant à partir des besoinsdes personnes détenues.Ce travail nécessite une inscription dans le temps et un travail partenarial. Il va donc sepoursuivre en 2013, dans un premier temps sur le thème de la nutrition, qui sest avéré unepriorité.
  • 20. 20/28Perspectives 2013 : Le projet associatif et stratégiqueFin 2012, le travail sur un projet associatif et sa déclinaison stratégique a été lancé. Ce travailassocie les administrateurs, les salariés et des partenaires de lIREPS. Il se déroulera tout au longdu premier semestre 2013.Un projet associatif : POURQUOI ?• Donner du sens, affirmer nos valeurs socles• Donner de la légitimité et de la visibilité• Donner de la cohérence à nos organisations et à nos actions, objectif qui a sous tendu laconstruction d’une entité régionale• Donner de l’avenir : montrer nos capacités d’adaptation, d’évolution, nous donner lesmoyens de nous développer qualitativement et quantitativement• Donner de l’ambition• Affirmer notre appartenance à un réseau, un système• Affirmer notre place d’acteur de Politique Publique• Réduire les aléas, anticiper les évolutions conjoncturelles• Affirmer et fixer des objectifs stratégiques pour permettre la construction d’un projetopérationnel pour le moyen et le long termeUn projet associatif : POUR QUI ?• En interne pour :o Les salariés eux mêmes « militants » à travers la reconnaissance et l’affirmation desvaleurs socleso Les administrateurs actuels pour clarifier et consolider les motifs de leurengagement et les réaffirmer• Au sein du réseau des IREPS pour y affirmer notre place et nous permettre d’y prendreappui et de contribuer à la définition des politiques publiques nationales• En externe, pour mieux nous faire connaître :o Auprès de nos partenaires actuels et à veniro Auprès de nos financeurs tant publics que privéso Auprès des autres acteurs qui peuvent nous ressentir comme des concurrents alorsque nous devons tous rechercher des complémentarités• Auprès de notre fédération, la FNES (Fédération Nationale des Comités d’Education et dePromotion de la Santé), afin de marquer notre adhésion à la réflexion nationale et lareconnaissance de sa place de représentant de la Promotion de la SantéCe projet permettra de définir ensuite les priorités stratégiques de lassociation pour les 3 ans àvenir, ainsi quun plan daction pour les décliner et en évaluer le processus.LIREPS Poitou-Charentes étant impliquée dans la démarche qualité spécifique au réseau FNES,le processus continu danalyse, dévaluation, et de planification des progrès attendus sera intégréà ce plan dactions stratégiques.Tout ceci permettra à lIREPS délaborer un cadre de travail reconnu et accepté par tous, gage desolidité, de développement et d’épanouissement.
  • 21. 21/28
  • 22. 22/28Léquipe de lIREPS : Organigramme (mai 2013)
  • 23. 23/28Composition du Conseil dAdministration (Décembre 2012)NOM Prénom Fonction Fonction au sein duBureau ?ARSICOT Daniel Membre du Collèges des Territoires Vice-PrésidentBAEHR Jean-Claude Membre du Collèges des Territoires NonBALEY Béatrice Membre du Collèges des Territoires Trésorière-AdjointeCABANNES Joëlle Membre du Collège des Territoires NonCHAMARD Isabelle Membre du Collège des Territoires NonCHAPPE Frédérique Membre du Collèges des Territoires Secrétaire-AdjointDAMBREVILLE Philippe Membre du Collèges des Territoires SecrétaireDELCOURTE Christian Membre du Collèges des Territoires TrésorierHERAUD Véronique Membre du Collèges des Territoires PrésidentePENICAUD Bernard Membre du Collèges des Territoires Vice-PrésidentAYME Monique Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonANDRE Marie-Thérèse Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMr JP MARNAY Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMr C. POUPLIN Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMme BARTHELEMY Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMme BALIMA Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMme BOUFFARD Membre du Collège des Personnes Qualifiées NonMR BOUGNAUD Membre du Collège des Personnes Qualifiées Non
  • 24. 24/28Nos activités peuvent être réalisées grâce à nos partenaires :
  • 25. 25/28
  • 26. 26/28
  • 27. 27/28Candidature au conseil dadministrationJe soussigné (e)M(me)....................................................................................................................désire être candidat pour devenir membre du conseil dadministration de lIREPS Poitou-Charentes.au collège des territoiresau collège des personnes qualifiéesLe............./................./ 2013, A.............................................................Signature....................................................................................................................................................................................................................................................................................................
  • 28. 28/28Carte des points info santé et des relais documentaireswww.educationsante-pch.orgRapport dactivité – IREPS – 2013