Festi Santé 2014 Guide de prévention
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Festi Santé 2014 Guide de prévention

on

  • 1,925 views

Ce guide a pour objectif de permettre l'intégration pratique d'une dynamique de prévention santé dans l'organisation d'un festival et/ou événement festif.

Ce guide a pour objectif de permettre l'intégration pratique d'une dynamique de prévention santé dans l'organisation d'un festival et/ou événement festif.

Statistics

Views

Total Views
1,925
Views on SlideShare
253
Embed Views
1,672

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 1,672

http://www.educationsante-pch.org 1668
http://www.google.fr 2
http://ireps.suruneligne-prod.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Festi Santé 2014 Guide de prévention Festi Santé 2014 Guide de prévention Document Transcript

  • 1 Editorial Les Deux Sèvres est un département très actif dans le domaine de la lutte contre les addictions et l’éducation pour la santé. Les conduites à risques touchent, nous le savons tous, plus particulièrement les jeunes entre 18 et 25 ans. Ceux-ci sont dans une phase de prise de risque et ont souvent des comportements dit orda- liques. De nombreuses actions sont menées par les acteurs de santé en direction de ce public. Cependant, elles ciblent rarement les organisateurs d’événements festifs. C’est toute l’originalité et la pertinence de ce guide que vous propose l’Instance Régionale d’Educa- tion et de Promotion pour la Santé Poitou-Charentes et qui recense à votre attention des actions de prévention et d’éducation pour la santé concrètes, ainsi que des acteurs susceptibles d’intervenir en milieu festif. Ce guide montre la richesse et le dynamisme du tissu associatif deux-sèvriens. Dynamique, qui je l’espère, se pousuivra dans une volonté d’agir pour le bien être de tous.
  • 2 Pourquoi intervenir ? Un évènement festif axé sur le bien-être, sans conflit avec le voisinage, sans violence, où l’on peut venir et répartir en sécurité est un festival réussi. Il peut ainsi réunir les seniors, les jeunes, les adultes, la famille dans un seul et même but : s’amuser, passer un moment festif ensemble. En rédigeant ce guide, l'IREPS et ses partenaires ont souhaité proposer aux associations et organisa- teurs des pistes d'actions faciles et peu onéreuses, pour donner une place plus importante à la santé et au bien-être des participants. Il est possible de réduire certains risques en distribuant des éthylotests et des préservatifs. Il est possible de promouvoir une consommation d’alcool raisonnable. Il est aussi possible d’aller plus loin Les astuces et les partenaires identifiés ici sont des ressources à votre disposition pour lancer une dy- namique de réduction des risques, ou pour vous donner de nouvelles idées si vous vous êtes déjà en- gagés dans des démarches visant à protéger et à promouvoir la santé des personnes qui participent à votre évènement. Elles peuvent être utilisées sans modération, pures ou mélangées ! Ces actions respectent les valeurs et les principes de l'éducation pour la santé. Pour rappel, l'éducation pour la santé c’est « l’ensemble d'activités d'information et d'éducation qui incitent les personnes à vouloir être en bonne santé, à savoir comment y parvenir, à faire ce qu'ils peuvent individuellement et collectivement pour conserver la santé, à recourir à une aide en cas de besoin ». Alors, puisque notre but est de permettre à chacun de devenir plus acteur de sa santé et non pas spec- tateur : si vous avez d'autres idées, des expériences réussies dans ce domaine et envie de transmettre vos bonnes recettes, n'hésitez pas à nous contacter pour nous proposer des contacts ou de nouvelles fiches, pour développer la dynamique "Festi Santé" !
  • Comment intervenir ? Voici quelques principes d'interventions pour des actions en éducation pour la santé en milieu festif sont (principes non exhaustifs) - Répondre aux besoins de bien-être et de sécurité des festivaliers - Définir ce que l’on souhaite faire pour répondre à ces besoins et quels moyens mobilisables. - Délivrer un message de santé cohérent aux festivaliers. - Mobiliser les associations de prévention, la mairie, la sécurité routière, la préfecture, la gendarmerie pour créer une dynamique commune. - Former l’équipe organisatrice à la réduction des risques, aux premiers secours (PSC1) et les sensi- biliser à l'addictologie. Des solutions gratuites ou à faibles coûts existent pour cela. - Communiquer sur sa démarche de prévention auprès des festivaliers mais aussi des partenaires et des financeurs. - Évaluer l’effet des actions sur les festivaliers, les partenaires et l’image du festival. - Valoriser les comportements responsables des festivaliers.
  • Sommaire Les fiches actions............................................................................................................................p 3 C'est moi qui ramène !.....................................................................................................................p 3 Attention à la Girafe.........................................................................................................................p 4 Eau à volonté !.................................................................................................................................p 5 Espace détente................................................................................................................................p 6 Soufflez dans le ballon.....................................................................................................................p 7 Sans alcool, la fête est plus folle !....................................................................................................p 8 Boissons attractives !......................................................................................................... .............p 9 Affiches de prévention.....................................................................................................................p 10 Mobilisation des acteurs du territoire...............................................................................................p 11 + / - 18 ans......................................................................................................................................p 12 Tous en activité !.............................................................................................................................p 13 Animation de prévention.................................................................................................................p 14 Sécurité du public...........................................................................................................................p 15 Ne réveillons pas les voisins...........................................................................................................p 16 La fête pour tous !!..........................................................................................................................p 17 A vous de jouer !!............................................................................................................................p 18 Annuaire des structures en Deux-Sèvres.......................................................................................p 19 Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie ...............................................p 20 AIDES..............................................................................................................................................p 21 Prév'alcool.......................................................................................................................................p 22 Instance Régionale d’Education et de promotion pour la santé Poitou-Charentes.........................p 23 Comité Départemental des Deux Sèvres, Association Prévention Routière...................................p 24 Sécurité routière..............................................................................................................................p 25 La Colporteuse................................................................................................................................p 26 Fournisseurs d'alcootest................................................................................................................ p 27 Fournisseurs borne d'éthylotests........................................................................... ........................p 28 Retro-planning................................................................................................... .............................p 29 Croix Rouge Française ...................................................................................................................p 30 Association Nationale de la Protection Civile.............................................................. ....................p 31 La Croix blanche..............................................................................................................................p 32 CSAPA Nord Deux-Sèvres...............................................................................................................p 33 CSAPA Sud Deux-Sèvres...............................................................................................................p 34 3
  • C’est moi qui ramène ! Rappel à la loi Article R234-1 du Code de la Santé Publique Modifié par Décret n°2004-1138 du 25 octobre 2004 - art. 1 JORF 26 octobre 2004. - Même en l'absence de tout signe d'ivresse manifeste, est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe le fait de conduire un véhicule sous l'empire d'un état alcoolique caractérisé par : 1° Une concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,20 gramme par litre ou par une concentration d'alcool dans l'air expiré égale ou supérieure à 0,10 milligramme par litre et inférieure aux seuils fixés à l'article L. 234-1, pour les véhicules de transport en commun ; 2° Une concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre ou par une concentration d'alcool dans l'air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre et inférieure aux seuils fixés à l'article L. 234-1, pour les autres catégories de véhicules. II - L'immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévue aux articles L. 325-1 à L. 325-3. III - Toute personne coupable de l'une des infractions mentionnées au I encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle. IV - Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de six points du permis de conduire. V - Les dispositions du présent article sont applicables à l'accompagnateur d'un élève conducteur. Article L3421-1 du Code de la Santé Publique : " L'usage illicite de l'une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende. Les personnes coupables de ce délit encourent également, à titre de peine complémentaire, l'obligation d'accomplir un stage de sensibilisation aux dangers de l'usage de produits stupéfiants, selon les modalités fixées à l'article 131-35-1 du code pénal. Si l'infraction est commise dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, ou par le personnel d'une entreprise de transport terrestre, maritime ou aérien, de marchandises ou de voyageurs exerçant des fonctions mettant en cause la sécurité du transport dont la liste est fixée par décret en Conseil d'Etat, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende. Pour l'application du présent alinéa, sont assimilés au personnel d'une entreprise de transport les travailleurs mis à la disposition de l'entreprise de transport par une entre- prise extérieure. ". Enfin cette loi met en place un stage de sensibilisation aux dangers des stupéfiants qui doit être exécuté dans un délai de 6 mois, et dont le coût (jusqu'à 450 € actuelle- ment) peut être mis à la charge du condamné. Pourquoi ? - Réduire les risques routiers liés à la consommation de substances psychoactives (alcool) - Promouvoir une démarche citoyenne Comment faire ? Proposer la signature d’un contrat moral : le festivalier s’engage à rester sobre et à ramener ses ca- marades. Son engagement sera mis en valeur par un signe distinctif (tampon, brassard...). En échange, il a accès à des boissons sans alcool gratuites ou à tarifs préférentiels. Avec qui ? Bénévoles du festival proposant la démarche et faisant signer les contrats / bénévoles sécurité routière Fournisseurs Concrètement ? - Achat de boissons non alcoolisées - Mise à disposition de bénévoles à l’entrée / la sortie des lieux (pendant toute la durée de l’évène- ment) 4
  • Attention à la Girafe* Rappel à la loi Article L3322-9 du Code de la Santé Publique Modifié par loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 - art. 94 (V) Il est interdit de vendre au détail à crédit, soit au verre, soit en bouteilles, des boissons des troisième, quatrième et cinquième groupes à consommer sur place ou à emporter. Il est interdit de vendre au détail à crédit, soit au verre, soit en bouteilles, des boissons du deuxième groupe à consommer sur place. Sauf dans le cadre de fêtes et foires traditionnelles déclarées, ou de celles, nouvelles, autorisées par le représentant de l'Etat dans le département dans des conditions définies par décret en Conseil d'Etat, ou lorsqu'il s'agit de dégustations en vue de la vente au sens de l'article 1587 du code civil, il est interdit d'offrir gratuitement à volonté des boissons alcooliques dans un but commercial ou de les vendre à titre principal contre une somme forfaitaire. Pourquoi ? Réduire les risques d’une consommation aiguë et rapide Comment faire ? Eviter les ventes aux mètres «happy hour», actions promotionnelles incitant à consommer rapide- ment de l’alcool, girafe Avec qui ? Un soutien de bénévole n’est pas nécessaire Concrètement ? Aucun dispositif particulier pour l’organisateur * Fontaine à bières 4
  • Eau à volonté ! Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? - Se réhydrater : l’alcool et les produits psychoactifs favorisent la déshydratation (donc les ma- laises) - Permettre une pause dans sa consommation festive Comment faire ? Ce point d’eau fraiche peut prendre plusieurs formes : bar à eau ou fontaine à eau libre d’accès, eau distribuée gratuitement à la buvette Avec qui ? - Bénévoles du festival pour réapprovisionner la fontaine à eau - Bénévoles du festival sur le stand de la buvette/du bar Concrètement ? Ce point d’eau sera proportionnel au public accueilli. Il nécessite : - La location de bonbonnes d’eau - Le branchement de la buvette à l’eau de la ville 5
  • Espace détente Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? - Espace calme et confortable - Permettre de se détendre, de discuter - Permettre de récupérer, notamment pour les festivals qui durent plusieurs jours Comment faire ? Proposer un espace en retrait de la fête avec : tonnelle(s), tapis, chaises, tables, espace réservé à la vente de boissons et colations Avec qui ? - Bénévoles du festival - Partenaires Concrètement ? - Mise à disposition de bénévoles du festival - Prix du matériel et de la marchandise 6
  • Soufflez dans le ballon ! Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? - Impulser une dynamique santé sur le festival - Sensibiliser autour des risques routiers et de la consommation abusive d’alcool - Exemple : achat d’éthylotests pour les festivaliers Comment faire ? Augmenter le prix du billet d’entrée au festival d’environ 50 centimes d’euros Avec qui ? - Contacter les fournisseurs, pour permettre l’achat d’éthylotest (Cf. Annuaire) Concrètement ? Exemple d’un devis auprès du fournisseur d’éthylotest : Copack10 50 éthylotests 0 ,85 Euros H.T Frais de port 4 euros 100 éthylotests 0,82 Euros H.T Frais de port 4 euros 200 éthylotests 0,78 Euros H.T Frais de port 7 Euros 300 éthylotests 0,75 Euros H.T Frais de port 7 Euros 7
  • Sans alcool, la fête est plus folle ! Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? Rendre plus accessible les boissons sans alcool Comment faire ? Proposer un écart de prix significatif entre les boissons alcoolisées et non alcoolisées Avec qui ? Négocier les tarifs avec les fournisseurs Concrètement ? Aucune perte de bénéfices pour l’organisateur Exemple : - Organisation avant «Festi-Santé» : bière : 2€ / jus de fruits : 2€ - Organisation après «Festi-Santé» : bière : 2,50€ / jus de fruits : 1,50€ 8
  • Boissons attractives ! Rappel à la loi : Aucune loi Pourquoi ? - Permettre de faire une pause dans sa consommation d’alcool - Décrouvrir de nouvelles boissons Comment faire ? Proposer à la vente un choix varié et de qualité de boissons sans alcool : jus de fruits, coktails sans alcool, bières sans alcool (bouteille ou pression) Avec qui ? - Négocier les tarifs avec les fournisseurs - Contacter l’école hôtelière la plus proche, pour animer un stand de jus sans alcool ou pour pro- poser des idées de coktails sans alcool - La Colporteuse (Cf. Annuaire) Concrètement ? Acheter au prorata de la population accueillie sur les festivals 9
  • Affiches de prévention Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? - Informer, sensibiliser les festivaliers à propos de la consommation d’alcool (réglementation, temps d’élimination...) Comment faire ? Disposer au niveau de la buvette et /ou du point vente de tickets des affiches sur : Avec qui ? - IREPS Poitou-Charentes Antenne79 (Cf. Annuaire) - Prévention Routière (Cf. Annuaire) Concrètement ? Gratuit source : Mission interministérielle de la Lutte contre les Drogues et Toxico- manies source : Fédération des Commerces et de la Distribution 10
  • Mobilisation des acteurs du territoire Rappel à la loi : Aucune loi Pourquoi ? Impulser une dynamique santé cohérente autour du festival Comment faire ? - Créer une charte morale autour de la vente d’alcool dans les supermarchés - Penser des alternatives à la promotion d’alcool lors de ces événements : en plus des offres sur les alcools, proposer à côté des offres pour les jus sans alcool - Proposer aux commerçants et producteurs du territoire un stand, pour valoriser les produits locaux et promouvoir une alimentation saisonnière équilibrée. Avec qui ? - Organisateur(s) du festival - Commune - Commerces - Associations locales Concrètement ? - Temps de préparation à l’écriture de la charte morale - Mise en lien avec la commune, les commerces, les associations 11
  • +/- 18 ans Rappel à la loi : Article L3342-1du Code de la Santé Publique Modifié par LOI n°2009-879 du 21 juillet 2009 - art. 93 (V) La vente des boissons alcooliques à des mineurs est interdite.L'offre de ces boissons à titre gratuit à des mineurs est également interdite dans les débits de boissons et tous commerces ou lieux publics. La personne qui délivre la boisson peut exiger du client qu'il établisse la preuve de sa majo- rité. Article L3342-3 Il est interdit de recevoir dans les débits de boissons des mineurs de moins de seize ans qui ne sont pas accompagnés de leur père, mère, tuteur ou toute autre personne de plus de dix-huit ans en ayant la charge ou la surveillance. Toutefois, les mineurs de plus de treize ans, même non accompagnés, peuvent être reçus dans les débits de boissons assortis d'une licence de 1re catégorie Article L3342-4 Créé par LOI n°2009-879 du 21 juillet 2009 - art. 93 (V) Une affiche rappelant les dispositions du présent titre est apposée dans les débits de boissons à consommer sur place. Un modèle spécifique doit être apposé dans les débits de boissons à emporter. Les modèles et les lieux d'apposition de ces affiches sont déterminés par arrêté du ministre chargé de la santé. Pourquoi ? Favoriser la mise en application de la loi d’interdiction de vente d’alcool aux mineurs Comment faire ? - Proposer un prix du billet d’entrée différent pour les + et les - de 18 ans - Sensibiliser via des affiches informatives au bar et au point de vente des tickets boissons - Distribuer à l’entrée du festival ou au point vente des tickets boissons, des bracelets de couleurs différentes pour distinguer les âges (mineur/majeur). Le personnel de bar n’aura plus à effectuer le contrôle de l’âge et se référera simplement à la couleur du bracelet. Avec qui ? Bénévoles et organisateurs du festival Concrètement ? - Affiches : gratuite via le COmité Départemental d’Education pour la Santé 79 (cf Annuaire) - Bracelets : coût de la marchandise 12
  • Tous en activité ! Rappel à la loi Aucune loi Pourquoi ? - Accroitre l’attractivité du festival - Favoriser l’activité des festivaliers entre les concerts, pour les petits comme pour les grands évé- nements - Diminuer la consommation de produits psychoactifs Comment faire ? - Proposer des animations, jeux, rencontres (hors-consommation) - Faire un calendrier des activités selon les espaces, les créneaux horaires Avec qui ? - Club sportif (éducateur sportif) - Office du tourisme - Bénévoles du festival intéressés pour mettre en place un programme d’activités Concrètement ? Négocier les tarifs avec les acteurs ou leur mise à disposition gratuite 13
  • Sécurité du public Rappel à la loi : Décret n°97-646 du 31 mai 1997 relatif à la mise en place de services d'ordre par les organisateurs de manifestations sportives, récréatives ou culturelles à but lucratif. Version consolidée au 02 avril 2005. Article 1 Les organisateurs de manifestations sportives, récréatives ou culturelles à but lucratif dont le public et le personnel qui concourt à la réalisation de la manifestation peuvent atteindre plus de 1 500 personnes, soit d'après le nombre de places assises, soit d'après la surface qui leur est réservée, sont tenus d'en faire la déclaration au maire et, à Paris, au préfet de police. La déclaration peut être souscrite pour une seule ou pour plusieurs manifestations dont la programmation est établie à l'avance. La déclaration est faite un an au plus et, sauf urgence motivée, un mois au moins avant la date de la manifestation. Article 4 Les préposés des organisateurs de la manifestation composant le service d'ordre ont pour rôle, sous l'autorité et la responsabilité des organisateurs, de prévenir les désordres susceptibles de mettre en péril la sécurité des spectateurs et des participants. Ils doivent notamment remplir, en tant que de besoin, les tâches suivantes : - procéder à l'inspection du stade, des installations ou de la salle avant que ne commence la manifestation pour déceler les risques apparents pouvant affecter la sécurité ; - constituer, avant la manifestation mais aussi dès l'arrivée du public et jusqu'à l'évacuation complète de celui-ci, un dispositif de sécurité propre à séparer le public des acteurs de la manifestation et à éviter dans les manifestations sportives la confrontation de groupes antagonistes ; - être prêts à intervenir pour éviter qu'un différend entre particuliers ne dégénère en rixe ; - porter assistance et secours aux personnes en péril ; - alerter les services de police ou de secours ; - veiller au maintien de la vacuité des itinéraires et des sorties de secours. Pourquoi ? Anticiper les situations à risques et leurs conséquences sur la santé des festivaliers (coma éthy- lique, accident, bagarre...) Comment faire ? - Former quelques bénévoles volontaires aux premiers secours (formation de Prévention et Secours Civiques) - Faire appel à un poste de secours à partir de 1500 personnes ou lorsque certains risques sont iden- tifiés (à prévoir en amont) Avec qui ? Structures de premiers secours sur le 79 (Cf. Annuaire) Concrètement ? Dispositif différent selon les manifestations 15
  • Pourquoi ? - Prévention des traumatismes sonores des musiques amplifiées. Le véritable danger n'est pas tant le volume sonore que la dose de son, c'est-à-dire le volume associé à un temps d'écoute. Rappel à la loi : En application de la loi Bruit de 1992, le code de la santé publique (décret n° 95-408 du 18/04/95 révisé par décret n°2006-1099 du 31 août 2006) prévoit que toute personne qui aura été à l’origine par elle-même ou par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde, ou d’un animal placé sous sa responsabilité, d’un bruit de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage par sa durée, sa répétition ou son intensité, est passible d’une contravention de troisième catégorie. L'émergence globale dans un lieu donné est définie par la différence entre le niveau de bruit ambiant, comportant le bruit particulier en cause, et le niveau du bruit résiduel constitué par l'ensemble des bruits habituels, extérieurs et intérieurs, correspondant à l'occupation normale des locaux et au fonctionnement habituel des équipements, en l'absence du bruit particulier en cause. Les valeurs limites de l'émergence sont de 5 décibels A en période diurne (de 7 heures à 22 heures) et de 3 dB (A) en période nocturne (de 22 heures à 7 heures), valeurs auxquelles s'ajoute un terme correctif en dB (A), fonction de la durée cumulée d'apparition du bruit particulier : Selon les lieux, la législation peut différer (proximité d’une école ou autres). Il est donc préférable de se renseigner auprès de votre mairie lors du choix de votre site. Attention , la législation est différente pour les structures fermées accueillant régulièrement du public (professionnels, association, salle polyvalente). Il faut alors se référer au décret du 15 décembre 1998 Comment faire ? - Affichage de document de prévention - Distribution de flyer (techno+,...) - Distribution de bouchon d’oreille Avec qui ? Agi-son, IREPS Poitou-Charentes (Cf. Annuaire) Concrètement ? Grâce à Agi-son, les festivals peuvent bénéficier de coût réduit pour les protections auditives Ne réveillons pas les voisins 16
  • La fête pour tous !! Rappel à la loi l’ivresse publique est incriminée (article R. 3353-1 CSP : amende de 2è classe), mais également le fait pour les débitants de boissons de donner à boire à des gens manifestement ivres ou de les re- cevoir dans leurs établissements (article R. 3353-2 CSP : amende de 4è classe)… Enfin, des dis- positions spécifiques concernent les mineurs. Ainsi, le fait pour un débitant de boissons de recevoir dans son établissement des mineurs de moins de seize ans non accompagnés de leur père, mère, tuteur ou de toute personne de plus de dix-huit ans en ayant la charge ou la surveillance (article R. 3353-8 CSP : amende de 4è classe) ; la vente à titre onéreux ou gratuit est incriminée et constitue un délit pour les mineurs de seize ans (article L. 3353-3 CSP : amende de 3750 euros) et une contra- vention au delà (article R. 3353-7 : amende de 4è classe) ; faire boire jusqu’à l’ivresse un mineur est également un délit (article L. 3353-4 CSP : amende de 3750 euros)… Toutefois, toutes ces dispositions se sont avérées insuffisantes . C’est la raison pour laquelle, la ju- risprudence a complété le dispositif existant en admettant la responsabilité pénale des personnes ayant assisté ou incité à l’alcoolisation et ce, malgré l’absence de dispositions législatives en ce sens. Pourquoi ? Les fêtes d’école, fête de village ou fête de centre socioculturels sont des moments conviviaux entre parents, voisins et citoyens. Ils sont soumis à la même législation que les festivals et sont considé- rées comme des évenements festifs. La prévention et la promotion de la santé durant ces moments est donc aussi importante. Comment faire ? - Informer les bénévoles de son association des dispositions légales - Mettre en place des actions de prévention du fuide festisanté Avec qui ? Bénévoles Concrètement ? Dispositif différent selon les manifestations 17
  • A vous de jouer !! VOuS POuVez RetOuRneR Cette FIChe POuR ACtuALISeR Le guIDe IRePS Poitou-Charentes Antenne Deux-Sèvres 10 bis avenue Bujault 79000 nIORt 18
  • Annuaire des structures en Deux-Sèvres 19
  • Référente Brigitte Sainson, animatrice de prévention Mission : Information, formation, sensibilisation sur l’alcool et les conduites addictives à destination du tout public Contact : 10 bis avenue bujault 79000 Niort Téléphone : 05.49.28.25.57 comite79@anpa.asso.fr Pourquoi faire appel à cette organisme ? - Information et conseil sur les addictions - Formation des bénévoles - Mise à disposition de réglettes, d’éthylotest et de documentations type de structure : Association 20
  • Référent : Hugo Henneton Mission : - Sensibilisation, Information, Formation, Prévention, Réduction des risques du VIH/Sida et des Hépatites. - Soutien des personnes touchées par le VHC, VIH Contact : 16 Rue de Nambot 79000 Niort Téléphone : 05.49.17.03.53 caarud79@aides.org AIDES CAARUD 79 Pourquoi faire appel à cette organisme ? - Intervention possible dans les festivals (sous reserve de la disponibilité de bénévoles) - Interventions en milieu festif (Festiv’été, Jeudi Niortais, free-partys, etc.). - Maraude (si nombre de bénévoles suffisant). - Test Rapide à Orientation Diagnostic (depistage rapide VIH 30minutes) type de structure : Association 21
  • Référent : Christophe Fuzeau Mission : Information, formation et prévention à destination du tout public Contact : 15 rue Jacques Bujault 79300 Bressuire Téléphone : 05.49.65.59.48 christophe.fuzeau@prevalcool.fr type de structure : Association Pourquoi faire appel à cette organisme ? - Formation des bénévoles et responsables de structures (sous réserve d’acceptation du devis) - Intervention possible dans les festivals (sous réserve d’acceptation du devis) 22
  • Référents Sébastien Lodeiro Camille Renaud Fabienn Ayraud Julien Tramaux Mission : Documenter, conseiller, accompagner les porteurs de projets en éducation pour la santé, sensibili- ser les publics à l’éducation et à la promotion de la santé Contact 10 bis avenue Bujault 79000 Niort Teléphone : 05.49.28.30.25 niort@educationsante-pch.org Pourquoi faire appel à cet organisme ? Centre de documentation (affiches et flyers mis à disposition gratuitement), accompagnement gra- tuit dans la mise en place d’action de santé pendant le festival, intervention possible sur devis. type de structure : Association 23
  • type de structure : Association Mission : Etudier et mettre en œuvre toutes les mesures et encourager toutes les initiatives propres à ré- duire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière. Pourquoi faire appel à cet organisme ? - Documentation (affiches et flyers mis à disposition gratuitement), kits Capitaine de Soirée, éthylotests, affiches, flyers... - Mise en place d’action pendant le festival. Référents Daniel Phillipe Contact 164, avenue de La Rochelle 79000 NIORT Téléphone : 05.49.79.56.97 preventionroutiere79@wanadoo.fr Comité Départemental des deux sèvres Association Prévention Routière 24
  • type de structure : Prefecture des Deux-Sèvres - Mission Sécurité Routière Mission : - Lutter contre l'insécurité routière dans le département des Deux-Sèvres. - Faire prendre conscience que des comportements dangereux et peu responsables peuvent faire basculer des vies. Pourquoi faire appel à cet organisme ? Documentation (mise à disposition gratuite d'affiches, dépliants, flyers, etc) Portage de la politique nationale de s├σcurit├σ routi├ρre Soutien aux projets Aide au financement dans le cadre de subventionsdans le cadre du Plan Départemental d'Actions de Sécurité Routière. Date limite le 31 janvier de chaque année. La Préfecture mets gracieusement à disposition des organisateurs d'évenements festifs une borne de controlle d'alcoolémie, moyennant un chèque de caution de 1500 euros, restitution au retour de l'appareil s'il est en bon état. Référents Martine RIMBAULT : 05 49 08 67 12 Carole SUCHON : 05 49 08 67 11 Contact PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 4, rue Duguesclin BP 70 000 79099 NIORT CEDEX 9 pref-securite-routiere@deux-sevres.gouv.fr Mission Sécurité Routière 25
  • type de structure : Association Missions : - Colportages itinérants (animations) - La compagnie la « Java des orteils » (contes) Pourquoi faire appel à cet organisme ? Colportages itinérants, ce sont 2 caravanes : - la boite à rêves avec sa bibliothèque/ludothèque (livres adaptés aux besoins du festival) - le bar où sont vendus des produits locaux, avec espace détente (hamac...) Tarifs : Boite à rêve : 300€/jour Bar : 500€/jour + complément pour la ou les journée(s) supplémentaire(s) Référent Frédéric Billy Contact Téléphone : 05.49.65.22.53 - 06.16.43.02.01 lacolporteuse@gmail.com http://lacolporteuse.net/ La Colporteuse 26
  • Fournisseurs d'alcootests(à titre indicatif) Alcoroute AJC MEDIA / ALCOROUTE 19 Avenue Brunetière 75017 PARIS Téléphone : 01.43.80.44.29 contact@alcoroute.com COntRALCO tests d'alcoolémie Sandrine MIGUEL - Service Commercial Téléphone : 04.67.91.32.33 smiguel@contralco.fr COPACK 10 62 RUE J EAN BAPTISTE COLBERT 10 600 LA CHAPELLE T LUC Téléphone : 03.25.75.74.18 eurlcopack10@orange.fr Prévenkit Direction Commerciale 11, Rue du Général Gouraud 67000 STRASBOURG Téléphone : 03.90.23.62.36 Fax : 03.90.23.62.37 contact@prevenkit.fr www.prevenkit.fr 27
  • Fournisseurs de bornes éthylotests (à titre indicatif) ALCOBORne Jérôme SCHAFFNER ETHYLO SAS 2 rue Gustave Eiffel - Rosières près Troyes Technopole Aube en Champagne - BP601 10901 TROYES Cedex 9 - FRANCE Téléphone : 03.25.45.33.90 - Fax : 03.25.45.33.94 Mobile : 06.07.18.70.87 www.ethylo.com "C KI KI COnDuIt" Daniel Orgeval, Chargé de Mission et Conseiller technique éthylométrie Téléphone : 06.14.18.61.52 Tarifs : Borne éthylotest : 1 433 €HT avec 1000 embouts individuels, hors frais de livraison Prix de lancement pour les 500 premières bornes : 1 200 €HT Embouts individuels jetables supplémentaires : 95 €HT le lot de 1000 28
  • Démarche Où Quand Logistique Assurances Il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile et dommage couvrant les dégâts matériels occasionnés à la salle, dégâts des biens et sinistres occasionnés aux personnes accueillies. Au minimum 15 jours à l'avance Sécurité - Demande d’autorisation d’organiser la - manifestation dans l’espace public. - Demande d’une autorisation d’ouverture d’un Etablissement - Recevant du Public 1 (ERP1) ou d’utilisation exceptionnelle d’un ERP non destiné à accueillir des manifestations - Demande d’une autorisation pour implanter des éléments de signalisation - Déclaration de rassemblement susceptible d’accueillir plus de 1500 personnes - Demande d’une modification du plan de circulation ou l’interruption de la cir- culation sur certaines voies - Demande d’autorisation de tir d’éléments pyrotechniques et dépôt d’un dossier de sécurité Mairie Au minimum 15 jours à l'avance Le débit de boisson Demande d'autorisation d'ouverture d'un débit de boissons temporaire Mairie Au minimum 15 jours à l'avance Demande d’une autorisation d’ouverture tardive d’un débit de boisson Mairie + Préfecture Au minimum 15 jours à l'avance Les spectacles Sacem (droit d'auteurs) Demande d’autorisation d’utiliser en public les œuvres du répertoire musical de la SACEM. Sacem Au minimum 15 jours à l'avance Les professionnels du spectacles embauchés pour l'occasion Procédures administratives liées à l'embauche et à l'emploi Guichet Unique http://www. guso.com.fr Au minimum 15 jours à l'avance 29
  • Référent Madame la Présidente Mission : - Urgence et secourisme - Action sociale - Santé et autonomie - Formation - Action internationale Contact 6 bis rue de la Rochette 79000 NIORT Téléphone : 05.49.24.23.31 dl.niort@croixrouge.fr Pourquoi faire appel à cet organisme ? Dispositif prévisionnel de secourisme. type de structure : Association 30
  • Référent Monsieur le Président Mission : - Les missions de secours - La formation aux premiers secours - L’aide humanitaire et sociale sur le territoire national et à l’étranger Contact 62 bis, avenue de Limoges 79000 NIORT Téléphone : 05.49.28.49.49 infos@adpc79.com Pourquoi faire appel à cet organisme ? Dispositif prévisionnel de secourisme type de structure : Association Association Nationale de Protection Civile des Deux-Sèvres 31
  • type de structure : Association La Croix Blanche Comité Départemental des Deux Sèvres Mission : - Les missions de secours - La formation aux premiers secours Pourquoi faire appel à cet organisme ? Dispositif prévisionnel de secourisme Référent Monsieur le Président Contact La Charmille - 79200 POMPAIRE Téléphone : 05.49.95.27.80 - 06.99.61.99.85 secouristes-croixblanche-79@hotmail.fr 32
  • 33 CSAPA Nord Deux Sèvres type de structure : Centre de Soins d’ Accompagnement et de Prévention en Addictologie Missions : Pour toute personne ou son entourage en difficulté avec une conduite addictive Pourquoi faire appel à cet organisme ? - Information - Accueil - Ecoute - Prévention - Soin - Orientation Modalités d’intervention : Gratuite et anonyme Sur les sites de Thouars, Bressuire et Parthenay. Possibilité d’intervention sur les lieux festifs avec le Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit pour information et action de prévention. Contact : CSAPA Rue du Dr COLAS – CS 30181 79103 THOUARS Cedex 05.49.68.31.03 Du lundi au vendredi : 9h/18h Courriel : csapa@chnds.fr
  • 34 CSAPA Sud Deux-Sèvres type de structure : Centre de Soins d’ Accompagnement et de Prévention en Addictologie Missions : Pour toute personne ou son entourage en difficulté avec une conduite addictive Pourquoi faire appel à cet organisme ? - Information - Accueil - Ecoute - Prévention - Soin - Orientation Modalités d’intervention : Gratuite et anonyme Consultation à Niort Consultations avancées à Melle, Parthenay, Saint-Maixent-l’Ecole, Mauzé-sur-le-Mignon Contact : CSAPA 35 avenue Saint Jean d’Angely 79 000 Niort Tel : 05.49.78.26.93 Du lundi au vendredi : 9h/17h15
  • Notre partenaire financier : Ce guide a été réalisé avec le concours de : Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement gratuit dans la mise en place d’un projet santé, proposer des actions ou nous faire part de vos remarques, n’hésitez pas à contacter : Julien Tramaux IREPS Poitou-Charentes Antenne des Deux-Sèvres 10 bis avenue Bujault 79000 NIORT Tél: 05.49.28.30.25 Courriel : julien.tramaux@educationsante-pch.org www.educationsante-pch.org