Business bavaria 4-2012_fr

533 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
533
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Business bavaria 4-2012_fr

  1. 1. BUSINESS BAVARIA The Business Promotion Agency of the State of BavariaNUMÉRO 04 | 2012 SOMMAIRE 5 MINUTES AVEC ... Karl Schweisfurth du développement rural de Herrmannsdorf Page 2 FOCUS : UN RÉSEAU MOBILE ET SÛR La tendance vers les paiements mobiles Page 3 BAVARIA IN YOUR BRIEFCASE Le yodel – une culture qui chatouille la gorge Page 4HOLLYWOOD DANS LA POCHEQuand les organisateurs du NAB Show, le plus grand salon de broad- choisira l’appareil le plus adapté pour la consommation médiatique. Le déficasting au monde, présentent à Las Vegas les concepts innovants de pour la technique se situe dans la mise à disposition des contenus – indépen-la technologie des médias, des experts commerciaux des entreprises damment de l‘emplacement, de la connexion et de l‘appareil de lecture – dansbavaroises sont également présents : Bayern International, une entre- une qualité de son et d‘image optimale. » L‘Institut Fraunhofer pour les circuitsprise du gouvernement fédéral de Bavière, soutient les entreprises intégrés d’Erlangen, en Franconie, est l’un des cinq Instituts Fraunhofer parti-bavaroises des secteurs du film et des médias avec un stand commun. cipant à l‘alliance numérique.Sous le slogan « Where Content Comes to Life », l‘association nationale améri- LTE, DVB-T2 ou UMTS – peu importe comment les films arrivent sur le télé-caine de radiodiffusion (National Association of Broadcasters) invite à rejoindre phone portable, l’ordinateur ou le téléviseur, la qualité dépend principalementla ville située dans le désert du Nevada du 16 au 19 avril. Les contenus y ont vu de l‘enregistrement d‘origine. Ici, les entreprises bavaroises disposent tra-le jour, au plus tard avec l’apparition de la tendance de la technique 3-D lors du ditionnellement d‘une forte compétence. Ainsi, sur le stand communautairerendez-vous annuel. Cette année, la question est plutôt de savoir où les films, bavarois du NAB-Show, 26 entreprises basées en Bavière présentent, sur uneles contributions radiophoniques et d‘autres formats médiatiques pourront être surface d’exposition de près de 400 m², leurs innovations dans le secteur desvécus à l‘avenir. Comme au FICCI Frames en Inde, le Mobile World Congress à micros haute-technologie, des équipements de caméra et de technique de filmBarcelone et l‘ITB à Berlin, la question de l‘utilisation de l‘Internet mobile est numérique. Toutes les entreprises ayant une filiale en Bavière peuvent profiterégalement à l‘ordre du jour à Las Vegas. du programme de participation de la Bavière à ce salon.En ce qui concerne la consommation médiatique, Siegfried Fößel, le porte- LE STAND BAVAROIS DE BAYERN INTERNATIONAL AU NAB SHOWparole de la Fraunhofer Allianz Digital Cinema, estime également que nous HALL CENTRAL C4, STAND C8740sommes à l‘orée d‘une nouvelle ère. « Les contenus audiovisuels seront utilisés www.nabshow.comà l‘avenir dans des environnements les plus divers. Selon l‘emplacement, on www.bayern-international.de/en/international-business/bavarian-pavilionL’ALLIANCE BAVAROISE POUR LES recherche et l‘industrie est renforcée. Ainsi, au Japon, l‘agence Kansai TLOBREVETS RENFORCE LE TRANSFERT présentera à l‘avenir les nouveautés des établissements d‘enseignement supé- rieur bavarois à l‘industrie japonaise. La priorité a été donnée aux secteurs desDE CONNAISSANCES ENTRE LE sciences de la vie et des sciences physiques – l’expertise des experts est aussiJAPON ET LA BAVIÈRE particulièrement utile dans le cadre de demandes concrètes comme celles de l‘octroi d‘une licence et du transfert des brevets. Selon un porte-parole de l’al-L‘accès central à 28 universités et établissements d‘enseignement supé- liance pour les brevets, l‘objectif est une « coopération rapide, pragmatique etrieur bavarois offre une nouvelle plateforme d‘innovation entre le Japon et non bureaucratique ». L‘agence centrale des brevets évalue et commercialisela Bavière. Sous le couvert de la Patentallianz GmbH, la coopération entre la entre autres les inventions de plus de 17 000 scientifiques en Bavière.W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 1
  2. 2. 5 MINUTES AVEC ...KARL SCHWEISFURTH DU DÉVELOPPEMENTRURAL DE HERRMANNSDORF(HERRMANNSDORFER LANDWERKSTÄTTEN)Les Herrmannsdorfer Landwerkstätten ont été créées en 1986 par Karl Ludwig Schweisfurth.Pour des raisons éthiques, cet entrepreneur avait auparavant revendu le groupe de produitscharcutiers Herta qu‘il avait développé. Au lieu de choisir l’élevage de masse, il s‘est alors consa-cré à un élevage respectueux de l‘animal dans une ancienne ferme à Glonn, en Haute-Bavière.Son fils Charles, qui dirige aujourd‘hui l‘entreprise biologique, a pesé lourd dans sa décision.LES HERRMANNSDORFER LANDWERKSTÄT- L‘artisanat est à nouveau très moderne. Ce n‘estTEN ONT ÉTÉ RÉCOMPENSÉES PAR LE PRIX que dans l‘artisanat que naissent des produitsDE LA PROMOTION FÉDÉRALE DE L‘AGRI- alimentaires vraiment bons. Et les « écoproduits »CULTURE ÉCOLOGIQUE. DEUX DES TROIS alimentaires ne doivent pas seulement être écolo-LAURÉATS SONT BAVAROIS. LA BAVIÈRE giques mais aussi avoir du goût.PRÉSENTE-ELLE DES AVANTAGES PARTICU-LIERS ?Il existe encore en Bavière beaucoup d‘entreprises QUE SIGNIFIE EN RÉALITÉ LE NOM «  LAND-rurales, avec une exploitation de petites surfaces WERKSTÄTTEN » ?et, de ce fait, moins d‘élevage de masse. Ces Les «  Landwerkstätten  » sont des ateliers à la HERRMANNSDORF EST CÉLÈBRE POUR SONentreprises se prêtent particulièrement à l‘agricul- campagne. Le boucher, le boulanger, le fromager ÉLEVAGE RESPECTUEUX DE L’ANIMAL, MAISture écologique. sont des artisans de produits alimentaires qui FABRIQUE ÉGALEMENT DU PAIN ET DE LA travaillent dans des ateliers. Les ateliers sont BIÈRE. QUELLES TRADITIONS ARTISANALESPROMOUVOIR AVEC DES «  PRODUITS ALI- implantés à la campagne, près de l‘agriculture qui CULTIVEZ-VOUS ?MENTAIRES MAISON » – CELA NE FAIT-IL PAS fournit les animaux et les céréales. Les produits Nous fabriquons nous-mêmes tous les produitsUN PEU DÉPASSÉ ? alimentaires sont produits pour la ville. de première nécessité. Dans tous les ateliers de produits alimentaires, les traditions ancestrales sont associées à des procédures et techniques mo- dernes. Dans la boucherie de viandes chaudes, la viande encore chaude de l‘abattage est transformée en saucisses – comme autrefois lors de l‘abattage à domicile. Dans la fromagerie, nous ne produisons que du fromage au lait cru. Dans la boulangerie, nous travaillons avec du levain naturel, du blé com- plet, une pâte levant lentement et sans additifs pour la cuisson. La bière Schweinsbräu est naturellement trouble. www.herrmannsdorfer.de 10CHIFFREDUMOISdes arrondissements affichant une forte croissance sont en Bavière. fédéral pour la recherche des constructions, des villes et des espaces.La prospérité économique et la qualité de vie en Bavière attirent de Selon cette étude, les augmentations les plus importantes se situentplus en plus de monde. Les dix arrondissements allemands affichant dans les arrondissements de Freising (16%) et d’Erding (15%) au nordla plus forte croissance démographique d’ici 2025 se trouvent préci- de Munich. En dehors de la Haute-Bavière, l’arrondissement de Lands-sément en Bavière. C‘est le résultat de l’étude INKAR (indicateurs et hut, en Basse-Bavière, attire particulièrement les nouveaux habitantscartes sur le développement des villes et des espaces) de l‘institut avec un taux de 13%. C’est en Bavière que l’on construit aujourd’hui le plus de logements en Allemagne.W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 2
  3. 3. FOCUS : UN RÉSEAU MOBILE ET SÛRSYSTÈMES DE PAIEMENT MOBILE réseau se sont associés à l‘entreprise de Munich Giesecke & Devrient, spécialiste desPlus rapide, plus plat, plus grand – avec la technologie LTE, les nano- systèmes de paiement et de l’ingénierie decartes SIM et un affichage sur des écrans de cinq pouces, l‘Internet sécurité. Depuis plus de 150 ans, l‘entre-mobile devient de plus en plus attrayant. Des experts comme Ralf Opal- prise imprime des billets de banque pourka d‘O2 et Stefan Waldenmaier de Giesecke & Devrient s’accordent des États du monde entier et, à l’heure dupour dire que nous payerons à l‘avenir la plus grande partie de nos numérique, est une référence en matière deachats avec le téléphone portable. À l’heure de la recherche de la pro- cartes à puce et de cartes SIM. «  Une ins-cédure la plus sûre, les entreprises bavaroises jouent un rôle important. tallation sûre des programmes nécessaires à cette technologie sur le téléphone portableUne simple caresse du doigt – et la tablette se transforme en cinéma, en est aussi importante qu’une transmission sécurisée du paiement », expliqueconsole de jeux ou en revue. Quand le 16 mars dans la zone piétonnière de Stefan Waldenmaier, attaché de presse chez Giesecke & Devrient. « Pour nous,Munich, le magasin phare d‘Apple en Allemagne a démarré la vente du nouvel c’était logique d’avoir recours à ces technologies sécurisées pour le paiementiPad, les clients avaient déjà formé une file d‘attente pendant la nuit. Plus que par téléphone portable », ajoute-t-il. La carte SIM doit satisfaire aux mêmesles prouesses techniques, ce sont surtout les médias qui attirent les clients normes de sécurité que la puce d‘une carte de crédit. Stefan Waldenmaierdans l‘App-Store et sur iTunes. Ainsi, Apple a prouvé que les consommateurs est convaincu que notre téléphone portable deviendra à l‘avenir un moyen deutilisent volontiers des systèmes de paiement mobiles lorsque l’offre est inté- paiement normal : « Ce n‘est qu‘une question de temps ». Les habitudes desressante. utilisateurs ont changé avec la diffusion croissante des smartphones.L‘institut d‘études de marché de l‘association fédérale des services d’infor- Pour qui veut déjà payer avec le téléphone portable, nul besoin d’attendre lamation, de télécommunication et de nouveaux médias (BITKOM) prévoit pour nouvelle puce, s‘il utilise déjà le système de paiement « SMS & park ». L‘entre-2012 une nouvelle croissance des ventes globales de téléphones portables de prise Sunhill Technologies, installée à Erlangen en Franconie, fait partie des3%, pour alors atteindre près de 1,5 milliard d’appareils mobiles. Affichant leaders mondiaux du système de stationnement par SMS. Grâce à ses sys-un taux de 5,5%, les chiffres des ventes en Allemagne progressent plus vite tèmes de paiement par téléphone portable, les automobilistes peuvent payerque la moyenne : près de 29 millions de téléphones portables y seront proba- par texto leur ticket de stationnement à l‘échelle européenne dans près deblement vendus cette année – et pour la première fois plus de smartphones 150 locations. La procédure est parfaitement sûre et simple pour l‘utilisateur :que de téléphones portables. Si, dans un avenir proche, chacun s’apprête à aucune identification nécessaire, le conducteur inscrit dans un SMS sa plaqueporter partout sur lui son téléphone portable avec accès à Internet, pourquoi d‘immatriculation et la durée du stationnement. Le compte du téléphone por-ne pas s’en servir dès maintenant pour payer ? Pour Friedrich Joussen, membre table sera débité après la réception du SMS de confirmation. Particulièrementdu directoire de BITKOM, l’avenir du paiement est mobile. « On constate que pratique : dix minutes avant l’expiration du délai, l’automobiliste reçoit un rap-les smartphones modifient de plus en plus le comportement des consomma- pel et il peut prolonger par SMS son temps de stationnement – « c’est un grandteurs », explique-t-il. Selon lui, les chaînes commerciales et les stations service avantage par rapport au système NFC où le téléphone portable doit être direc-auraient déjà commencé à équiper leurs caisses de systèmes adaptés : « Nous tement placé devant l’appareil de lecture », explique Melanie Kreß, attachéepourrions là assister enfin à une percée ». de presse de Sunhill Technologies. L‘entreprise veut étendre le succès de son concept « SMS & Ride » aux billets de trains et de bus. La mobilité électroniquePour que les gens puissent régler le plus facilement possible leurs factures dispose déjà de sa propre application avec « SMS & Charge ».avec leur téléphone portable, l‘exploitant de réseau O2 Telefónica Germany,basé à Munich, s‘est associé à Vodafone et Telekom. « Le paiement mobile re-présente pour O2 Telefónica Allemagne un marché de croissance important », LA TÉLÉCOMMUNICATION « INTELLIGENTE » EN BAVIÈREassure l‘attaché de presse Ralf Opalka. Le but de cette coopération est d’accé- 1809 Samuel Thomas von Soemmerring construit à Munich unlérer le développement des achats mobiles avec le service de paiement mpass télégraphe électrique.qui mise sur la communication appelée Near Field Communication (NFC). À 1991 L’entreprise Giesecke & Devrient fournit les premièresl’image d’une carte d‘entreprise utilisée pour le pointage, le lecteur reconnaît, cartes SIM commerciales à un exploitant de réseausans contact direct, la puce NFC placée dans le téléphone portable. L‘institut finlandais.d‘études de marché Juniper Research estime déjà à 50 milliards de dollars 2001 L‘entreprise Sunhill Technologies d’Erlangen introduit unle chiffre d‘affaires qui sera réalisé en 2014 dans le monde entier avec des système de stationnement de téléphonie mobile à Zagreb.smartphones NFC. Ralf Opalka partage cette estimation : « Aujourd‘hui déjà, 2006 Le fournisseur de télécommunications O2 Telefónicaun Allemand sur deux serait prêt à payer avec son téléphone portable de façon Allemagne transfère son siège dans l‘immeuble le plusmobile ». Après le succès des premiers projets pilotes, la commercialisation haut de Munich.du système mpass doit être lancée au cours du second semestre 2012. « Des 2007 Google ouvre à Munich son premier centre de développe-clients pourront alors payer de façon mobile dans les magasins en utilisant la ment et de recherche en Allemagne.technologie NFC, ajoute Ralf Opalka. Dans ce cas, nous nous adressons en 2007 Microsoft ouvre sa filiale allemande à Unterschleißheim.particulier au commerce de détail national. » Celui-ci porterait un grand intérêt 2008 Apple ouvre son premier Apple-Store allemand à Munich.au paiement mobile. 2011 l‘Institut Fraunhofer pour les circuits intégrés d’Erlangen, en Franconie, présente pour la première fois son systèmeLe succès d‘une telle innovation dépend généralement de la confiance que de téléphonie mobile LTE en qualité full-HD pour la paroleles consommateurs accordent à la technologie. De ce fait, les exploitants de et le son.W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 3
  4. 4. BAVARIA IN YOUR BRIEFCASELE YODEL – UNE CULTURE QUI CHATOUILLE LA GORGENon loin du sommet de la montagne Hochfelln corps et le fait vibrer soit rapidement soit douce-culminant à 1674 mètres. Installé sur un pâtu- ment, entre les aiguës et les graves », souligne-t-il.rage, un groupe de trente personnes jouit d’unevue imprenable sur les Alpes du Chiemgau. Quand A l’origine, le yodel était en fait un appel au bétailsoudain un puissant cri retentit. Peu après, tout pour amener les vaches vers des pâturages éle-le groupe se met à yodler. Quelques randonneurs vés. De plus, les agriculteurs communiquaientsemblent d’abord déroutés – puis, finalement, d’un pâturage à l’autre en yodlant. Aujourd‘hui,affichent un large sourire. la tradition bavaroise des hautes Alpes est pour les citadins synonyme de repos, de liberté et deD’après Josef Ecker « yodler permet d’exprimer la nature. Des artisans, des directeurs généraux, desjoie et le sentiment de bonheur et transmet non ménagères, des directeurs et des acteurs viennentseulement la bonne humeur au yodleur mais aussi apprendre à yodler dans le Chiemgau avec Josefaux auditeurs ». Josef Ecker est bien placé pour le Ecker.savoir. Il a été sacré « pape du yodel ». En culottede cuir, chemise à carreaux rouges et blancs et un Le plus important est la technique correcte deaccordéon en mains, il organise des séminaires de respiration qui passe du diaphragme au nombrilyodel non seulement dans les Alpes bavaroises, et prête à la voix volume et sonorité. Mais toutemais aussi à Berlin, à Cologne, à Hambourg et la musculature du visage, la langue et les lèvresmême à Sylt. « Le yodel est un bien culturel bava- sont également mises à contribution avec le yodel.rois très ancien, une forme artistique qui n‘a rien à «  Cela semble peut être compliqué, mais ça ne SITE INTERNET DE JOSEF ECKER :voir avec des cris ou une musique populaire pous- l’est pas du tout », dit Josef Ecker. Le yodel est un www.jodelseminar.desiéreuse », assure le chanteur de formation et pé- art que chacun peut apprendre. « Un plaisir vrai-dagogue musical. « La voix devient l‘instrument du ment céleste », ajoute le pape du yodel. LE VÉRITABLE YODEL SONNE COMME CECI : www.youtube.com/watch?v=fF1Z0WtvGxcSALONS ET ÉVÉNEMENTS... À NUREMBERG ... À MUNICHIFH INTHERM SMT HYBRID PACKAGING ANALYTICA 2012 IFAT ENTSORGA 201218 – 21/04/2012 08 – 10/05/2012 17 – 20/04/2012 07 – 11/05/2012Salon professionnel des sanitaires, Salon professionnel international Salon international leader des tech- Salon international leader de ladu chauffage, de la climatisation et et congrès sur l‘intégration des niques de laboratoire, de l’analyse et gestion de l’eau, des eaux usées, desdes énergies renouvelables systèmes en microélectronique des biotechnologies déchets et des matières premières www.ifh-intherm.de/en/home/ www.mesago.de/en/SMT/home.htm www.analytica.de/en www.ifat.de/enEUSAR 2012 PCIM EUROPE ... DE ET AVEC INVEST IN BAVARIA23 – 26/04/2012 08 – 10/05/2012European Conference on Synthetik Salon professionnel et conférence ATELIER WELCOME NEWCO- INVEST IN BAVARIA AU NABAperture Radar internationale pour l‘électronique MERS POUR LES ENTREPRISES SHOW www.eusar.de de puissance, les mécanismes de JAPONAISES À MUNICH 16 – 19/04/2012 à Las Vegas, commande intelligente, les énergies Le 20/04/2012 à Munich États-Unis renouvelables et la gestion de l‘énergie Votre interlocutrice : Votre interlocuteur : www.mesago.de/en/Mesago/home.htm Madame Kaori Yamaguchi-Humpert Monsieur Peter Englert Tél : +49 89 24210-7503 Tél : +49 89 24210-7520 kaori.yamaguchi-humpert@invest-in-bavaria.com peter.englert@invest-in-bavaria.comVOTRE PORTE D’ENTRÉE POUR LA BAVIÈRE EDITEUR BUSINESS BAVARIAInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of DR. JOHANN NIGGL COORDINATION : ALEXANDRA SCHMIDHUBEREconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. PRINZREGENTENSTR. 28 RÉDACTEUR: WWW.TEXTBAU.COM D-80538 MÜNCHEN TRANSLATION: WWW.TRANSLATE-ME.INFOIMAGE SOURCES P.1 : © Kelvin Lung - Fotolia.com | P. 2 : Portrait Foto Herr Karl TÉL.: +49 89 24210-7500 ART DIRECTION | INTERNET: ALEX PODOLAYSchweisfurth: © Foto: Herrmannsdorfer | P. 3 : © Dukes - Fotolia.com | FAX: +49 89 24210-7557 DESIGN: WWW.TREIB-STOFF.COMP. 4 : Portrait Foto Herr Josef Ecker: © www.jodelseminar.net INFO@INVEST-IN-BAVARIA.COMW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 4

×