Your SlideShare is downloading. ×
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
166
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. BUSINESS BAVARIA The Business Promotion Agency of the State of BavariaNUMÉRO 3 | 2012 SOMMAIRE 5 MINUTES AVEC Dr. Valentin Kahl, fondateur et directeur d’ibidi GmbH Page 2 FOCUS : LES REPRÉSENTANTS DE LA BAVIÈRE À L’ÉTRANGER des intermédiaires clairvoyants Page 3 BAVARIA IN YOUR BRIEFCASE Pâques en Bavière – Une tradition bien ancrée Page 4POUR LA BAVIÈRE, DANS LE MONDEFort de 23 représentations bavaroises vingtaine de représentants, répartis sur quatre bles pour les entreprises étrangères aux nouvellesréparties dans le monde entier, le land de continents, apportent leur soutien aux entreprises évolutions de la politique pour la recherche et laBavière dispose d’un réseau dense de re- étrangères attirées par la force économique de la technologie. Cette année, le programme compre-présentants étrangers sans équivalent en Bavière. Et ce, avec succès : en 2011, les sociétés nait une visite du Campus Life Science de Mar-Allemagne. La rencontre annuelle des am- ayant choisi de s’installer en Bavière ont encore tinsried, près de Munich. Les représentants ont pubassadeurs économiques s’est tenue en été nombreuses (cf. le chiffre du mois). Une con- y découvrir l’un des centres de biotechnologie lesfévrier à Munich. naissance de la région et des branches est le ga- plus performants d’Europe. rant de ces bons chiffres. Afin d’assurer la conti-La dynamique ayant entraîné le développement nuité, les représentants des bureaux étrangers sedu réseau d’experts bavarois a de quoi impres- retrouvent chaque année à Munich pour échangersionner : la première représentation bavaroise fut leurs expériences et s’informer des derniers déve-mise en place en 1988 à Tokyo. Depuis, plus d’une loppements en Bavière. Cela va des aides possi-VICTOIRE D’UN CLUSTER DE POINTE BAVAROIS À BERLINLes centres de compétence bavarois sont abonnés au succès. Le Cluster MAI- domaine technologique « plastique à renfort fibre de carbone » (appelé aussiCarbon – un réseau portant sur la région Munich, Augsbourg, Ingolstadt – a PRFC) – un matériau composite dont l’importance ne cesse de grandir dansété reconnu par le ministère fédéral pour l’éducation et la recherche comme l’industrie automobile et aéronautique. Répondant à la devise « Cluster alle-l’un des cinq Clusters les plus performants d’Allemagne en raison de son con- mand de pointe – Plus d’innovation. Plus de croissance. Plus d’emplois », deuxcept d’innovation. Le but de MAI-Carbon est de renforcer les connaissances Clusters bavarois ont déjà été récompensés au cours de ces dernières années.technologiques de pointe en matière d’intégration d’éléments en fibre de Le Cluster de biotechnologie munichois m4 et le Cluster médical Valley EMNcarbone dans la production de masse. Au total, le gouvernement met à dis- (installé à Erlangen, en Franconie) ont obtenu ce prix lancé en 2007, figure deposition un budget de 40 millions d’euros, sur une période de cinq ans, pour proue de la stratégie de haute technologie fédérale allemande.soutenir le Cluster. Une somme équivalente est également fournie par lesentreprises participantes. MAI-Carbon est composé de 68 entreprises, cen-tres de formation et de recherche ainsi que d’organisations œuvrant dans le www.carbon-composites.euW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 1
  • 2. 5 MINUTES AVEC...DR. VALENTIN KAHL,FONDATEUR ET DIRECTEUR D’IBIDI GMBHInstallée près de Munich, ibidi GmbH a été fondée dans le but de développer et de commerciali-ser des systèmes simples et bon marché d’analyses et de diagnostics des cellules vivantes. Lesétapes d’analyses se font sur une lamelle en matière plastique (appelée µ-Slide). L’entreprise,basée au centre d’innovation biotechnologique de Martinsried, accumule les prix. Fin 2011, elle aencore reçu le « Deloitte Technology Fast 50 Award », intégrant par ce biais – en tant qu’uniquereprésentant du domaine des sciences et de la biotechnologie – le classement des entreprisestechnologiques allemandes affichant les plus grands taux de croissance. QUE PEUT-ON EXACTEMENT OBSERVER ? Il est par exemple possible d’étudier le comporte- ment d’une agglomération cellulaire entière. C’est notamment utile pour comprendre le développe- ment de cancers, de maladies auto-immunes ou de maladies cardiovasculaires au niveau moléculaire afin de mettre en place des traitements efficaces d’échantillons pour la microscopie est apparue durables. pendant le doctorat à l’université technique de Munich. La possibilité d’utiliser ce procédé notam- LA VILLE DE MUNICH A PLACÉ VOTRE ENTRE- ment pour l’analyse de cellules vivantes a été PRISE DANS SA LISTE DES « ENTREPRISES- développée peu après la création de l’entreprise. Petite taille, grands effets : μ-Slide. CLÉS DE NANOTECHNOLOGIE  ». COMMENT VOTRE PROCÉDÉ EST-IL APPLICABLE DANS POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI DE VOUSPEU APRÈS SA CRÉATION, IBIDI GMBH RE- CE DOMAINE ? INSTALLER AU CENTRE D’INNOVATION DECEVAIT DÉJÀ EN 2003 LE PRIX BAVAROIS DE Nos µ-Slides sont actuellement utilisées en com- BIOTECHNOLOGIE IZB ?LA FONDATION D’ENTREPRISE. QU’EST-CE binaison avec les technologies dites de «  super- Peu d’endroits offrent une densité de clients aussiQUI DISTINGUE VOS LAMELLES ? résolution  ». Peuvent ainsi être visualisées les grande dans un rayon aussi restreint. Nous coo-Les lamelles en matière plastique (µ-Slides) se dis- structures à l’intérieur des cellules se trouvant en pérons avec beaucoup d’entreprises égalementtinguent par la possibilité d’analyser des cellules dessous de la résolution optique et ce jusqu’au ni- installées à l’IZB. La proximité des Instituts Max-vivantes dans conditions proches de l’in vivo. Les veau du nanomètre. Planck, de l’université technique et de la LMU ontcellules de mammifères, par exemple, se dévelop- également favorisé des projets communs qui ontpent dans des bio-chips à cellules micro-structu- COMMENT DES PROCÉDÉS TECHNOLOGI- positivement abouti.rées. Des réponses peuvent ainsi être apportées QUES ONT-ILS PU ABOUTIR À UN MODÈLEaux questions complexes posées par la recherche ÉCONOMIQUE ? www.ibidi.dede base allant de la recherche clinique à la recher- L’idée de départ de se servir de matières plas-che pharmaceutique. tiques à haute performance comme support 86CHIFFREDUMOISC’est le nombre de projets d’investissements qu’a soutenus Invest in lables (presque 14%) et des technologies de l’énergie (environ 12%)Bavaria en 2011. Cela équivaut à une hausse de 15% par rapport à qui ont profité de ces investissements. Au total plus de 3 600 emploisl’année précédente. La plupart des entreprises encadrées proviennent supplémentaires directs ont pu être créés en 2011. L’encadrement desde Chine (près de 19%) et des États-Unis (18%). En y regardant de plus projets d’investissements donne lieu à une étroite collaboration entreprès, ce sont surtout les entreprises des secteurs des technologies Invest in Bavaria et les représentants de la Bavière à l’étranger.de l’information et de la communication (22%), des énergies renouve-W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 2
  • 3. FOCUS : LES REPRÉSENTANTS DE LA BAVIÈRE À L’ÉTRANGERDES INTERMÉDIAIRES CLAIRVOYANTSIls aident à trouver des sites, transmettent d’importants contacts com- bonnes infrastructures, du personnel qualifié et d’excellentes conditionsmerciaux et favorisent les investissements en Bavière. Forts de leur d’investissements – ce sont les points forts de la Bavière pour les Améri-expertise et de leurs contacts, les 23 représentants de la Bavière à cains », confie Wolfgang Hübschle, directeur de la représentation étrangèrel’étranger persuadent les entreprises de venir s’installer dans la région. à New York. La représentation bavaroise a été fondée en 1996 sur la côte estLes clichés ont aussi leur avantage. des États-Unis. Depuis, de nombreuses entreprises américaines ont concréti- sé leurs projets en Bavière. Un total de quelque 850 sociétés « US » se sontCulottes de cuir, bière et montagnes. Voici trois termes que Fedor Khoroh- déjà installées dans la région.kordin entend souvent quand il questionne les entrepreneurs russes sur laBavière. Le représentant de la Bavière à Moscou a depuis longtemps compris De nombreuses entreprises – soutenues par Wolfgang Hübschle et son ho-qu’une telle image n’était pas un désavantage. «  Ces clichés positifs nous mologue Lucie Merkle, de la représentation à San Francisco – sont issuesaident à faire comprendre aux investisseurs que la Bavière est aussi un centre des branches de l’IT, des servi-de haute technologie et une région modèle », explique-t-il. Il soutient depuis ces commerciaux, des médias2010 les entreprises de la Fédération de Russie voulant s’installer en Bavière. et, de plus en plus, du secteur POUR TROUVER UN REPRÉSEN- de l’énergie. À l’instar de son TANT DE BAVIÈRE PROCHE DERépartis dans 22 pays – de la Chine à la Russie en passant par la Roumanie, collègue russe, Wolfgang CHEZ VOUS :l’Inde et le Brésil –, les représentants aident les entreprises à s’installer en Hübschle sait tirer profit des www.invest-in-bavaria.de/Bavière. « Nous savons qu’il est important pour les investisseurs étrangers préjugés : « La Fête de la bière bayerische-repraesentanzend’avoir un interlocuteur dans leur pays. Celui-ci connaît leurs besoins, ainsi et les voitures sportives neque le potentiel économique de la Bavière », explique Ulrike Wolf, directrice connaissant aucune limitation de vitesse », voici les images que les clientsdu département économie extérieure et marketing au sein du ministère de ont en tête. «  Même si ce n’est que l’une des nombreuses facettes de lal’Économie, résumant ainsi l’idée de base du concept des représentants. Bavière, c’est un avantage que le nom de la région soit associé à des images positives », explique le représentant.En 1995, la Bavière est devenue le premier land d’Allemagne à ouvrir unereprésentation à Moscou. Beaucoup de choses ont évolué depuis : « Cela fait Lorsqu’il établit des contacts entre des partenaires potentiels ou des Clus-longtemps que les relations entre la Bavière et la Russie ne sont plus à sens ters, Wolfgang Hübschle tient compte de la composante humaine. «  Notreunique  », assure Fedor Khorohkordin. Plus d’une soixantaine d’entreprises aide est importante pour éviter tout malentendu interculturel lors des accordsrusses, telles que Kaspersky Lab, Optogan ou le groupe LSR, ont adopté la commerciaux », décrit-il. Les différences en termes de culture commercialeBavière et sa haute technologie. Ces entreprises sont issues de branches sont souvent importantes : « Les Américains sont plus audacieux et rapidesdiverses : l’IT, la logistique, les prestations de service, la construction et la que les Allemands ».technologie des microsystèmes. Avant l’aboutissement des installations, Fe-dor Khorohkordin décrit, à quelque 2 000 kilomètres de Munich, les opportuni- Une fois installées en Bavière, les entreprises peuvent encore profiter des ser-tés économiques et le potentiel de la Bavière. Il transmet aussi des contacts vices des représentants bavarois à l’étranger : quand ils veulent, par exemple,commerciaux et dispense ses services en matière de création d’entreprise. utiliser la région comme tremplin pour gagner de nouveaux marchés. Le sou-La traditionnelle « convivialité bavaroise » est naturellement entretenue par tien à l’export est une autre tâche importante qu’assurent Fedor Khorohkordin,les ambassadeurs économiques de Bavière : la représentation à Moscou or- Wolfgang Hübschle et leurs collègues.ganise régulièrement des événements tels que la « rencontre sous le drapeaubavarois » – un rendez-vous culte pour les représentants de la politique et de Le soutien culturel des ambassadeurs, ajouté à leur expertise économique,l’économie. est également d’importance en Asie. Voici le conseil que Christian Geltinger, directeur de la représentation étrangère à Tokyo, donne à ses clients : « AvantLes ambassadeurs de Bavière s’impliquent également à l’autre bout du de porter des costumes typiques ou de consommer des spécialités bavaroises,monde. «  Un solide environnement de recherche et de développement, de il vaut mieux demander l’avis des employés et amis locaux ».W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 3
  • 4. BAVARIA IN YOUR BRIEFCASEPÂQUES EN BAVIÈRE – UNE TRADITION BIEN ANCRÉE à Jérusalem, accueilli par le peuple agitant des branches de palmiers. Les palmiers ne poussant bien sûr pas à Kößlarn, des branches de saule et de buis sont utilisées pour former des palmes. À Kößlarn, les habitants de tous âges accompagnent la procession en portant ces espèces de bouquets liés par des rubans colorés pouvant atteindre un mètre de hauteur. Dimanche 25 mars, le marché de Pâques dans le musée d’Amberg vaudra également le détour. Là, la créativité des artistes de tous horizons est infinie quand il s’agit de décorer les œufs. Le musée est alors… plein comme un œuf. On y retrouve de tout, des œufs d’oie, de poule et de canard, décorés selon différentes techniques : peinture, batik, grattage, broderie, gravure ou collage. De nombreux exposants font découvrir aux visiteurs les techniques utilisées pour la réalisation de leurs œuvres. Plus loin sont présentées de très vieilles pièces artisanales du Haut-Palatinat par exemple en vannerie. La courPour qui veut connaître une région, ses habitants et ses traditions, la intérieure du musée accueille, elle, un véritable zoo de Pâques avec des ânes,plus grande fête de l’année se prête à merveille. Pendant la période des moutons, des agneaux, des chèvres naines, des poules et bien sûr desde Pâques, les cultures traditionnelle et paysanne se fondent et se lapins de Pâques (tradition allemande équivalente aux cloches de Pâques enconfondent à de très nombreux endroits. France) pour le bonheur des petits et grands.Le dimanche des Rameaux marque le début de la période de Pâques en Ba- MARCHÉ DE PÂQUES AU MUSÉE D’AMBERGvière, soit une semaine avant la fête de Pâques. Lors du dimanche des Ra- 25/03/2012meaux – cette année le 1er avril – un passage par Kößlarn (en Basse-Bavière) www.stadtmuseum.amberg.devaut son pesant d’or. Niché au creux des collines entre trois stations therma-les (Bad Füssing, Bad Griesbach et Bad Birnbach), cette commune idyllique MARCHÉ DE PÂQUES D’OBERALTEICHest le théâtre depuis plus de 500 ans d’une impressionnante procession. La 10 - 11/03/2012tradition de la procession des Rameaux célèbre l’entrée sur un âne de Jésus www.bogen.deSALONS ET ÉVÉNEMENTS… À MUNICH … À NUREMBERG … DE ET AVEC INVEST IN BAVARIASALON INTERNATIONAL DE HOLZ-HANDWERK ÉVÉNEMENT DE NETWORKING INVEST IN BAVARIA AU NABL’ARTISANAT 21 – 24/03/2012 FRANCO-BAVAROIS AVEC DÉ- SHOW14 – 20/03/2012 Salon professionnel européen des BATS PUBLICS SUR LE THÈME 16 – 19/04/2012 à Las Vegas, www.ihm.de/en/home machines et des équipements pour DES « NOUVELLES TECHNOLO- États-Unis le travail du bois GIES ÉNERGÉTIQUES »AVIONICS & DEFENCE www.holz-handwerk.de/en 29 mars 2012 à Munich, BavièreELECTRONICS EUROPE21 – 22/03/2012 … À AUGSBOURG Votre interlocutrice: Votre interlocuteur:Exposition et conférence internationales Madame Meike Jäckel Monsieur Peter Englertpour l’avionique et l’électronique de GRINDTEC Tél : +49 89 24210-7512 Tél : +49 89 24210-7520défense 14 – 17/03/2012 meike.jaeckel@invest-in-bavaria.de peter.englert@invest-in-bavaria.de www.avionics-event.com Salon professionnel international pour les technologies de rectification www.grindtec.de/enVOTRE PORTE D’ENTRÉE POUR LA BAVIÈRE EDITEUR BUSINESS BAVARIAInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of DR. JOHANN NIGGL COORDINATION : ALEXANDRA SCHMIDHUBEREconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. PRINZREGENTENSTR. 28 RÉDACTEUR: WWW.TEXTBAU.COM D-80538 MÜNCHEN TRANSLATION: WWW.TRANSLATE-ME.INFOIMAGE SOURCESV P. : Portrait Foto Herr Kahl: © Foto: Christoph Vohler | P. 3: Le- TÉL.: +49 89 24210-7500 ART DIRECTION | INTERNET: ALEX PODOLAYderhosenspringer: © lube / photocase.com | P. 4: Ostereier: © antikarium - Fotolia. FAX: +49 89 24210-7557 DESIGN: WWW.TREIB-STOFF.COMcom INFO@INVEST-IN-BAVARIA.COMW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 4

×