Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
128
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. BUSINESS BAVARIA The Business Promotion Agency of the State of BavariaNUMÉRO 10 | 2012 SOMMAIRE 5 MINUTES AVEC ... Harald Rueß, directeur de fortiss, centre d’innovation pour les systèmes à logiciel pré- pondérant de l’université technique de Munich Page 2 FOCUS : HAUS DER FORSCHUNG Spécialiste des demandes de financement Page 3 BAVARIA IN YOUR BRIEFCASE L’appel de la montagne – la saison de la randonnée en Bavière Page 4RÉGION VERTENOUVEAU PROGRAMME D’AIDES DANS LE SECTEUR DE L’ÉNERGIEGrâce au nouveau programme de recherche en énergie BayINVENT, programme. Une entreprise qui lance un projet innovant peut se voir allouerles entreprises bavaroises peuvent désormais solliciter des sub- une subvention qui couvre jusqu’à 50% de ses investissements. En 2012, leventions pour des projets innovants dans le secteur de l’énergie. Le ministère a débloqué 15 millions d’euros. Pour 2013-2014, la région a mêmegouvernement fédéral soutient également massivement la recherche prévu un budget de quelque 180 millions d’euros pour la recherche en éner-dans ce secteur. gie et les nouvelles technologies énergétiques.Le renouveau énergétique est l’un des défis les plus importants que la socié- Les aides visent avant tout à favoriser l’efficacité énergétique des procédésté devra relever dans les années à venir. Les entreprises bavaroises sont déjà de production. Les demandes des entreprises intéressées seront traitées enpionnières dans le développement de nouvelles technologies, aidant ainsi à priorité. Toutefois, la région a, jusqu’à présent, apporté son soutien prin-réaliser ce projet titanesque. Pour conserver cet avantage, le ministère bava- cipalement aux entreprises innovantes du secteur des technologies éner-rois de l’Économie a lancé en août son nouveau programme de recherche en gétiques, comme la Wackersdorfer Suntec BHKW GmbH. Cette société duénergie et de technologies BayINVENT. Les entreprises de la région peuvent Haut-Palatinat développe un nouvel échangeur de chaleur de graphite, des-désormais solliciter des aides pour des projets innovants dans le secteur de tiné à augmenter l’efficacité des unités de valorisation de la biomasse, toutl’énergie. en réduisant les émissions de particules fines.Le soutien de la recherche industrielle est l’élément principal de ce nouveau www.stmwivt.bayern.de/energie-und-rohstoffe/foerderprogramme/energietechnologienAMÉLIORATION DES GÉNÉRATEURS :LA BAVIÈRE INVESTIT DANS LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ÉNERGÉTIQUESLe rôle de la Bavière dans le domaine des énergies renouvelables gagne doivent notamment être utilisés afin de transformer l’énergie mécanique enencore en importance. La région soutient à hauteur de 8 millions d’euros le électricité. Ce programme fait partie du concept « Alliance bavaroise pourprojet « DEGREEN » de l’institut Fraunhofer pour la recherche silicate (ISC) la recherche en énergie et la technologie énergétique  ». Une productionde Wurtzbourg. Ce programme de recherche doit permettre le développement électrique décentralisée et plus efficace permettra également de protégerde nouveaux générateurs électriques à partir des énergies éoliennes et hy- le paysage et les fleuves.drauliques utilisant des matériaux innovants. Des élastomères diélectriquesW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 1
  • 2. 5 MINUTES AVEC ...HARALD RUESS, DIRECTEUR DE FORTISS, CENTRE D’INNOVATION POUR LESSYSTÈMES À LOGICIEL PRÉPONDÉRANT DE L’UNIVERSITÉ TECHNIQUE DE MUNICHfortiss, le centre d’innovation pour les systèmes à logiciel prépondérant de l’université technique de Munich a été créé en 2008.Le 16 octobre, l’institut présentera ses projets actuels lors de sa « vitrine de la recherche ». Nous avons rencontré son directeur, Harald Rueß. tut. Il a été la locomotive du projet avec ses elle doit le rester. Le moment semble venu d’oser collègues, les professeurs Knoll et Krcmar. Le quelque chose de nouveau comme dans les 60 ministère bavarois de l’Économie soutient les et 70, où des industries bavaroises clés comme travaux de recherche et de transfert de fortiss l’aéronautique, l’aérospatiale ou l’industrie auto- dans le cadre du programme BayernFIT pour la mobile se sont fortement développées. Je pense recherche, l’innovation et la technologie. Là notamment aux possibilités offertes par les robots aussi, le premier objectif est d’augmenter clai- domestiques autonomes ou à un secteur de l’éner- rement le rythme des innovations dans le sec- gie décentralisée commandé par logiciel. Mais je teur des technologies de l’information et de la pense aussi à des formes de coopération et des communication en Bavière. marchés complètement nouveaux, rendus pos- sibles uniquement par des technologies de logi- ACTUELLEMENT, QUELS SONT LES DOMAINES ciels modernes. En tous cas, l’ordinateur portable DE RECHERCHE PRIORITAIRES ? apposé à la culotte de cuir ne suffira pas à faire de En ce moment, nous nous intéressons tout particu- la société une société digitale. lièrement aux logiciels sous toutes leurs facettesQUEL EST LE TRAVAIL D’UN CENTRE DE RE- et leurs applications dans la vie privée ou profes- QUELLE IMPORTANCE A LA COHABITATIONCHERCHE ET DE TRANSFERT POUR LES SYS- sionnelle – aussi bien dans les industries clés de ENTRE L’HOMME ET LA MACHINE?TÈMES À LOGICIEL PRÉPONDÉRANT ? l’automobile, la médecine, la logistique et l’automa- Êtes-vous sérieux  ? Pouvez-vous imaginer unfortiss est une société spin-off de l’université tisation, que dans le quotidien des gens. Comment monde seulement peuplé de machines  ? Outechnique de Munich dont le but est de transfé- développer et exploiter des logiciels de haute qua- seulement d’êtres humains  ? Voici un exemplerer, dans des laps temps aussi courts que possible, lité, fiables et sûrs ? Quelles nouvelles fonctions et de cohabitation  : dans le cadre d’un programmeles résultats de la recherche fondamentale et du chaînes de transformation, quels nouveaux services de recherche européen, nous développons desprototypage logiciel pour les mettre en pratique et modèles économiques peuvent être développés postes où humains et robots produisent ensemble.au niveau industriel. fortiss sert avant tout de lien grâce aux technologies de logiciels les plus mo- Dans ce cas, le robot est plutôt considéré commeentre la recherche fondamentale universitaire sur dernes ? Les systèmes de logiciels participent déjà à un prolongement de la main et sert à soutenir lales systèmes informatiques et leur application hauteur de 40% à l’augmentation de la productivité production de manière efficace et flexible, tout enchez des leaders technologiques. Elle comble ainsi en Europe, et 80% des innovations dans les indus- évitant de longs temps d’adaptation. Au lieu deun manque souvent décrié. tries clés de l’automobile, la médecine, la logistique devoir écrire des séquences de programme mysté- et l’automatisation reposent sur des logiciels. rieuses, les robots sont simplement programmésQUI A EU L’IDÉE DE FONDER UN INSTITUT à l’aide de gestes.COMME FORTISS ? ET POURQUOI ? LA BAVIÈRE JOUE-T-ELLE UN RÔLE IMPORTANT « Voyage dans le futur » – fortissCela fait plusieurs années que le professeur DANS CE DÉVELOPPEMENT ? portes ouvertes,Broy de l’université technique de Munich L’agglomération munichoise est l’un des sites de 16 octobre 2012, de 11 à 18 heuresavait constaté le besoin de créer un tel insti- haute technologie les plus importants au monde et www.fortiss.org/enCHIFFREDUMOIS 1 000 000 000 EUROSAu cours des cinq prochaines années, la Bavière investira un milliard ter des machines performantes, des installations de récupération d’aird’euros dans les projets pour le climat et l’énergie. La banque régionale chaud ou froid ou bien de l’éclairage à faible consommation d’énergie.LfA Förderbank Bayern vient de lancer un nouveau programme d’aides La part de financement du crédit peut englober jusqu’à 80% de l’investis-destiné aux PME : avec l’aide de l’Investivkredit Energie, une PME ba- sement total. Pour profiter des conseils gratuits de la LfA, les entrepre-varoise voulant réduire durablement sa consommation d’énergie peut neurs peuvent appeler le 0800/21 24 24 0.emprunter depuis juillet jusqu’à un million d’euros à des taux d’intérêt https://experten.lfa.deavantageux. Avec cet argent, les entreprises peuvent par exemple ache-W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 2
  • 3. FOCUS : HAUS DER FORSCHUNGLE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR OBTENIR DES SUBVENTIONSL’Union européenne, l’État fédéral et la Bavière soutiennent à coup ministre-président de la Bavière, Horst Seehofer, avait déclaré qu’elle repré-de milliards la recherche des entreprises et des universités. Les sentait « un élément important pour la recherche dans la région bavaroise etdémarches au niveau européen restent toutefois très compliquées. pour Nuremberg en tant que métropole économique et scientifique ». Elle aAfin de faciliter l’accès aux subventions de Bruxelles et de Berlin aux insufflé un nouveau souffle à la politique bavaroise pour l’innovation et lesentreprises basées en Bavière, la région a fondé en 2010 la « Maison technologies. « Grâce à la Maison de la Recherche, nous serons à l’avenir plusde la Recherche ». efficaces et il sera plus simple pour nos entreprises et nos écoles supérieures d’obtenir des subventions de l’État fédéral et de l’Union européenne », avaitL’Allemagne est l’un des pays possédant le plus grand nombre de programmes promis Horst Seehofer.d’aides aux entreprises actives dans la recherche. Au milieu d’une telle diversité,les guides sont les bienvenus. Martin Zeil, ministre de l’Économie, et Wolfgang Grâce à l’aide de l’institution, de nombreuses entreprises et grandes écolesHeubisch, son homologue des Sciences, ont une solution. Ils ont fondé en 2010 de la région ont déjà pu déposer des demandes de subventions auprès dela « Haus der Forschung » (Maison de la Recherche). Depuis, des conseillers Bruxelles et de Berlin. De plus, l’institution – porteuse, avec la fondation pourà Nuremberg et à Munich accompagnent les entreprises ainsi que les écoles la recherche et l’ITZB, de nombreux programmes de subventions – est unesupérieures spécialisées et les universités dans leurs demandes de subventions plateforme importante pour l’attribution de moyens régionaux dans le secteurpour la recherche. Avec son rôle de centre d’accueil pour les sciences et l’écono- scientifique et technologique.mie, cet établissement consolide aussi le transfert de technologie. L’aide est attribuée simplement et rapidement aux entreprises. « Nous consul- tons les demandes dès leur ébauche pour aider les entreprises à constituer cor-Quatre partenaires coopèrent à la Maison de la recherche : l’Alliance bavaroise rectement leur demande, augmentant ainsi leur chance d’obtention », expliquepour la recherche (BayFOR), la fondation bavaroise pour la recherche, Bayern une responsable au centre bavarois d’innovation et de technologie (ITZB).Innovativ et le centre bavarois d’innovation et de technologie (ITZB) travaillentsous un même toit, à Nuremberg (Gewerbemuseumsplatz) et dans la Prinzre- Les employés de la Maison de la Recherche ont déjà conseillé plus d’un milliergentenstraße à Munich. Leur rôle est de conseiller les patrons d’entreprises d’entreprises depuis la création de l’établissement. Le service a aidé nombreet les scientifiques sur les possibilités de subventions et de les accompagner d’entre elles à obtenir les subventions souhaitées. L’aide de la Maison de ladans leur dépôt de dossier à l’Union européenne. La région emploie plus d’une Recherche est particulièrement appréciée par l’économie bavaroise, car ellecentaine de personnes qualifiées au siège de Nuremberg et plus d’une quaran- facilite l’accès souvent compliqué aux programmes d’aides européens. D’aprèstaine à Munich. une employée, il arrive que des subventions soient versées quelques semaines après le dépôt du dossier.La région a prévu d’investir 20 millions d’euros dans ce projet d’ici à 2015.«  Nous voulons être le numéro un en Allemagne en matière d’obtention de La Maison de la Recherche a constaté que les écoles supérieures sollicitentsubventions européennes  », avait annoncé Katja Hessel, secrétaire d’État en général des subventions de l’Union européenne tandis que les entreprisesbavaroise à l’économie, au cours de la célébration du premier anniversaire du s’intéressent plutôt aux programmes d’aides de l’État et de la région. Elle aideprojet, en octobre 2011. La Maison de la Recherche est « une étape importante tous types d’entreprises, des start-up aux PME réputées. Les projets concernéspour mobiliser les forces et pour faciliter l’accès des entreprises bavaroises par les subventions sont principalement issus des secteurs du génie biomé-aux conseils et aux subventions  », s’était félicité Markus Lötzsch, directeur dical, des technologies de l’information ou de la technologie automobile. Lesprincipal de l’IHK de Nuremberg. innovations du secteur de la mobilité électrique obtiennent plutôt facilement des subventions. Les aides publiques se concentrent également sur les nou-Cette institution s’inscrit dans le programme d’avenir mis en place par le gou- velles technologies énergétiques (cf. page 1).vernement régional « Aufbruch Bayern ». Lors de son inauguration en 2010, le www.hausderforschung.bayern.de/enW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 3
  • 4. BAVARIA IN YOUR BRIEFCASEL’APPEL DE LA MONTAGNE – LA SAISON DE LA RANDONNÉE EN BAVIÈRE région forestière d’Europe centrale. Outre les forêts, les marais avec des lacs alpins comme le Latschensee, ainsi que les Schachten, d’anciennes prairies alpines, sont également très populaires. Les amateurs d’altitude, de dénivelés et d’ambiance alpine trouveront leur bonheur dans le Berchtesgadener Land, le Werdenfelser Land et dans les Alpes d’Ammergau. D’abrupts sommets, de magnifiques vallées et de su- blimes lacs de montagne font de l’Allgäu l’une des plus belles régions de ran- donnée de toute l’Allemagne. Les sentiers s’étendent de Füssen à Oberstdorf, Bindalm – Vallée de Klausbach en passant par Kempten et Lindau. On citera notamment le Heilbronner Weg dans les hautes Alpes à Oberstdorf. Long de 3 027 mètres, il est le sentier ro-La nature bavaroise est très attrayante pour les adeptes de randon- cheux le plus ancien et le plus connu des Préalpes orientales septentrionales.nées avec les moyennes montagnes de Haute, Moyenne et Basse- Pour cette randonnée, il faut avoir un pas sûr, l’expérience de la montagne etFranconie, l’imposante forêt bavaroise, qui s’étend dans le Haut- ne pas être sujet au vertige.Palatinat et la Basse-Bavière, ainsi que la ravissante Allgäu dans la Il existe aussi de nombreuses alternatives tout autour d’Oberstdorf pour lesSouabe ou les Alpes et la Zugspitze en Haute-Bavière. novices – d’ailleurs la plus haute commune d’Allemagne sera en 2013 la capi-Là-bas, on profite d’un air pur, du calme, de la convivialité et de la gastro- tale allemande de la randonnée. Les randonneurs ne sont pas les seuls à cédernomie traditionnelle dans des chalets d’alpage. La randonnée est bien plus aux charmes d’un réseau de sentiers de randonnée de plus de 200 km, de troisqu’un sport, elle fait aussi partie des traditions bavaroises. Commençons par via ferrata ou de l’exceptionnel panorama aux 400 sommets à Nebelhorn.le Jura franconien : ce paradis naturel s’étend entre Nuremberg, Bamberg, La Bavière n’est donc pas uniquement urbaine mais elle offre également uneBayreuth et Amberg. Il est réputé auprès des amateurs d’escalade grâce à ses culture idyllique sur fond de randonnées, tout au long des sommets, des lacs etpics rocheux, pointant au-dessus des forêts touffues. Les randonneurs l’ap- des prairies colorées. L’appel de la montagne est partout, que ce soit en Fran-précient également, notamment la Suisse franconienne et l’Hersbrucker Alb. conie, dans le Haut-Palatinat, dans la Souabe ou la Basse et la Haute-Bavière !A l’est de la Bavière, on découvre le premier parc national d’Allemagne (fon- www.frankenjura.comdé en 1970). Sa superficie atteint 24 250 hectares. Avec le parc national de www.nationalpark-bayerischer-wald.deSumava en République-tchèque, la forêt bavaroise constitue la plus grande www.oberstdorf.deSALONS ET ÉVÉNEMENTS… DE ET AVEC INVEST IN BAVARIA … À MUNICH … À NUREMBERGINVEST IN BAVARIA AU FORUM BAVARO- INVEST IN BAVARIA AU TRI-STATE MAINTAIN IENATURC SUR L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INVESTORS SUMMIT 22/10/2012 16 – 18/10/2012 01 – 04/11/2012DANS LE BÂTIMENT 15/11/2012 NEW YORK, ÉTATS-UNIS Salon international professionnel Salon international professionnelÀ ISTANBUL, TURQUIE Votre interlocutrice : de la maintenance industrielle « idées-inventions-nouveautés » Veronika Gosling www.maintain-europe.com/en www.iena.de/en/home.htmlINVEST IN BAVARIA AU CONGRÈS BAVIÈRE, Tél. : +49 89 24210-7501RÉGION AUTOMOBILE. OPPORTUNITÉS DE veronika.gosling@invest-in-bavaria.com ECARTEC MÜNCHEN 2012DÉVELOPPEMENT ET D’AFFAIRES POUR LES INVEST IN BAVARIA À LA CONFÉ- 23 – 25/10/2012SOUS-TRAITANTS AUTOMOBILES TURCS LE RENCE « ENTRÉE DES ENTRE- 4e salon international de la mobilité13/11/2012 À KOCAELI, TURQUIE PRISES RUSSES SUR LE MARCHÉ électrique ALLEMAND » LE 25/10/2012 www.ecartec.de/index.php?id=3&L=5Votre interlocutrice pour les deux événements : À IEKATERINBOURG, RUSSIEMeike Jäckel Votre interlocutrice :Tél. : +49 89 24210-7512 Svetlana Huber | Tél. : +49 89 24210-7505meike.jaeckel@invest-in-bavaria.com svetlana.huber@invest-in-bavaria.comVOTRE PORTE D’ENTRÉE POUR LA BAVIÈRE EDITEUR BUSINESS BAVARIAInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of DR. JOHANN NIGGL COORDINATION : ALEXANDRA SCHMIDHUBEREconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. PRINZREGENTENSTR. 28 RÉDACTEUR : WWW.TEXTBAU.COM 80538 MUNICH | GERMANY TRADUCTION : WWW.TRANSLATE-ME.INFOIMAGE SOURCES: P. 1: © www.thinkstockphotos.de | P. 3: © lio / photocase.com TÉL.: +49 89 24210-7500 ART DIRECTION | INTERNET : ALEX PODOLAYP. 4: © Nationalparkverwaltung Bayerischer Wald FAX: +49 89 24210-7557 DESIGN : WWW.TREIB-STOFF.COM INFO@INVEST-IN-BAVARIA.COMW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 4