Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
126
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Business Bavaria NewsletterNuméro 04 | 2013 Sommaire 5 minutes avec... Wilhelm Friedl, directeur de Zambelli, basé à Grafenau Page 2 Focus : transferts de technologie Le moteur des nombreuses innovations de la Bavière Page 3 Bavaria in your briefcase Une tradition bien enracinée : les mâts de mai Page 4 IZB Martinsried« Centre de communication pour la recherche de pointe »un nouveau foyer d’hébergement au campus des sciences et de l’économie de Mar- région investit 4 millions d’euros dans le projet de l’IZB. Le foyer d’hébergementtinsried soutient le transfert des technologies dans le secteur des biotechnologies. disposera de 42 chambres pour accueillir les experts des instituts voisins et lesLes meilleurs scientifiques mondiaux du domaine des biotechnologies pourront hôtes des entreprises.bientôt profiter au mieux de leur séjour en Bavière. À l’issue de deux ans de pla-nification, le ministre bavarois Martin Zeil a posé, mi-mars, la première pierre Le campus de sciences et d’économie de Martinsried est l’un des plus grandsd’un foyer d’hébergement sur le centre de biotechnologie de Martinsried. «  Ici, centres d’Europe regroupant sur un site la recherche fondamentale, la rechercheun projet phare prend littéralement forme  », a commenté Martin Zeil au cours clinique et les innovations technologiques. De nombreux établissements univer-de la cérémonie. Le bâtiment donne naissance « à un centre de communication sitaires ainsi que les instituts Max-Planck pour la biochimie et les neurosciencesultramoderne pour la recherche de pointe ». sont notamment installés à proximité de l’IZB. Le cluster de Martinsried démon-« Grâce à cet établissement, les scientifiques de passage seront hébergés à proxi- tre l’intensité du transfert de technologie en Bavière, obtenu grâce à l’imbricationmité des instituts et des entreprises », se félicite Peter Hanns Zobel, directeur du de la recherche et du développement. « Le centre d’hébergement s’intégrera par-centre d’innovation et de création des biotechnologies de Martinsried (IZB). La faitement dans ce maillage mêlant recherche et économie », assure Martin Zeil.Communiqué interne : le printemps apporte une nouvelle identité visuelle etplus de services sur le site Internet d’Invest in Bavaria.Grâce au nouveau site Internet www.invest-in-bavaria.com, les investisseurs d’Invest in Bavaria « Bayern – Ihr Standort. Ihre Zukunft » (La Bavière – Votre ré-navigueront plus facilement à la recherche de lieux d’implantation. Au moyen gion. Votre avenir). C’est le célèbre réalisateur Joseph Vilsmaier qui a été engagéd’un guidage intuitif, de pages richement illustrées et de nombreux éléments pour ce projet. Un court métrage a été tiré du film à succès « Bavaria – Traumreiseinteractifs, la plateforme apporte des informations complémentaires sur le site durch Bayern » où des prises de vue aériennes et des séquences de chaque régionéconomique et l’art de vivre bavarois. emmènent les spectateurs dans un voyage divertissant. Celles-ci présententLa carte de la Bavière interactive est l’un des points forts du nouveau site Internet. l’identité et la variété de la Bavière en faisant ressortir ses hautes technologies,Un clic suffit pour découvrir la répartition des branches et des clusters. Dix-sept sa puissance économique et ses trésors culturels et naturels. Une version longuebranches peuvent être sélectionnées, de l’industrie automobile à la logistique en de 5 minutes du film est disponible sur la chaîne youtube d’Invest in Bavaria.passant par les nanotechnologies. Les chiffres affichés représentent le nombre Invest in Bavaria a aussi profité de la mise à jour de son site pour se doter d’und’entreprises implantées par branche. Les investisseurs intéressés obtiennent nouveau logo. Celui-ci représente une broche blanche et bleue en forme de cou-ainsi un rapide aperçu des forces des régions bavaroises. Le nouveau site Internet ronne, composée de sept losanges qui correspondent aux sept circonscriptionspropose également un résumé compact de l’éventail des prestations d’Invest in régionales. Le « guide pour investisseurs » (Reiseführer für Investoren) est aussiBavaria, accompagné de larges possibilités de prises de contact, d’infos sur les une nouveauté. Cette brochure présente les forces économiques et les program-événements actuels et de liens vers les communautés internationales en Bavière. mes d’aides de la Bavière ainsi que les offres culturelles et les différents loisirsLe site Internet fera la joie des amateurs de belles images avec le nouveau film proposés par les circonscriptions.w w w. i n v e s t - i n - b a v a r i a . c o m Page 1
  • 2. 5 minutes avec...Wilhelm Friedl,directeur de l’entreprise Zambelli, basée à GrafenauDepuis plus de 50 ans, le nom Zambelli est synonyme de transformation métallurgique de haute qualité. L’entreprise fabrique et exporte dans le monde entierdes articles d’évacuation des eaux du toit, des unités de stockage et des systèmes de toit métallique. La qualité a toujours joué un rôle prépondérant au coursde ces cinquante années, comme en témoigne le prix bavarois de la qualité. dans de différents domaines grâce à de nombreux Quand l’entreprise Zambelli a-t-elle été fondée, brevets et inventions. par qui et pourquoi ? Zambelli a été créée par Franz Zambelli en 1957 à Haus Quel rôle joue la Bavière pour Zambelli ? im Wald (localité rattachée à la commune de Grafe- Outre ses trois centres de production en Basse-Baviè- nau), en tant qu’entreprise artisanale pour la restaura- re, Zambelli compte également six sites en République tion d’églises. Celle-ci est aujourd’hui devenue une so- tchèque, en Hongrie, en Roumanie, en Autriche et en ciété industrielle employant quelque 900 personnes. Italie. Les centres bavarois constituent les quartiers Malgré son positionnement international, l’entreprise généraux pour nos quatre segments de produits – se distingue par la structure familiale typiquement évacuation des eaux du toit, RIB-ROOF, systèmes de bavaroise qu’elle a su conserver.  stockage et transformation métallurgique industrielle – mais aussi pour nos sites étrangers. C’est en Bavière Vous êtes le directeur de Zambelli. Avez-vous le que les décisions stratégiques sont prises et que les temps de profiter des plaisirs de la Bavière ? innovations et les développements de nos produits Dans le groupe, je suis responsable du segment RIB-Monsieur Friedl, vous venez de remporter le prix voient le jour. La Bavière est très importante pour nous ROOF. Je suis donc souvent en déplacement. C’estbavarois de la qualité. Qu’est-ce qui vous distingue ? car le succès de notre groupe se base sur la main d’œu- dans ma patrie, dans la forêt bavaroise, là où d’autresDans l’entreprise, nous cherchons constamment à vre qualifiée et motivée disponible dans la région. viennent passer leurs vacances et se reposer, que jedévelopper et améliorer des procédés, des produits trouve le calme nécessaire et puise mes forces pouret des services aussi simples, sûrs et agréables que La Bavière est donc une région adaptée pour le déve- relever les défis quotidiens.possibles. Le prix nous prouve que nous sommes sur loppement d’idées innovantes ? la bonne voie ! Comme je viens de l’expliquer, nous comptons beaucoup sur nos employés qualifiés et bien for-L’équilibre entre tradition et innovation  est-il més pour mettre en place des idées innovantes.important pour vous ? Ainsi, les réseaux se trouvant en Bavière – comme«  Zambelli est visionnaire de tradition  » est l’une de le campus technologique de Freyung, l’école supé-nos devises. Franz Zambelli, fondateur et propriétaire rieure de Deggendorf et les nombreux établisse-principal, a posé les jalons d’une entreprise florissante ments – jouent un rôle important. Hauptbahnhof Wien 555 000 Chiffre du moisL’industrie du bâtiment se retrouve du 15 au 21 avril à Munich pour la trentième construction qui prendront le parc d’assaut. Ce salon d’envergure mondiale pré-édition du bauma – le salon professionnel international pour les machines de sente aux visiteurs des produits innovants du monde entier, rassemblés dansconstruction, les machines pour le travail des matériaux, les engins miniers, les quatre segments  : «  Tout pour le chantier  », «  Exploitation des mines, extrac-véhicules de chantiers et les appareils de construction. Sa surface d’exposition tion et transformation des matières premières », « Production de matériaux » etde 555 000 m² fait de ce rendez-vous le plus grand salon du monde. La précé- « Fournisseurs et prestations de services ». Cette année, c’est l’Indonésie qui estdente édition de 2012 a rassemblé 3 256 exposants originaires de 53 pays ainsi mise à l’honneur. Grâce à des investissements dans son infrastructure à hauteurque 420 000 visiteurs en provenance de 200 pays. de 465 milliards de dollars d’ici à 2025, ce pays d’Asie du sud-est offre un fortUne telle surface est nécessaire pour héberger les imposantes machines de potentiel de développement et d’investissement.w w w. i n v e s t - i n - b a v a r i a . c o m Page 2
  • 3. Focus: Les transferts de technologie : un atout de tailleLe moteur des nombreuses innovations de la Bavière À lui seul, le cluster des biotechnologies de Martinsried emploie par exemple 3  000 personnes. Encouragé notamment par le climat favorable aux innova- tions créé par ce cluster de biotechnologie munichois, le géant pharmaceutique suisse Roche agrandit nettement son site de Penzberg (Haute-Bavière). Des substances pour des tests immunologiques y seront développées à partir de la fin de l’année 2014. En mars, au cours de la pose de la première pierre des tra- vaux d’expansion, le président du groupe, Franz B. Humer, a salué les infrastruc- tures existantes « sans équivalent dans le monde ». « Les Bioparks, comme à Ratisbonne ou Martinsried près de Munich, favorisent une collaboration étroite entre l’économie et la recherche », estime Jürgen Schmude, professeur de géo- graphie économique à la LMU de Munich. Dans le cluster « Neue Werkstoffe » (nouveaux matériaux), des chercheurs de l’insti- tut Frauenhofer travaillent actuellement, avec l’aide de l’industrie, sur des matériauxEn Bavière, de nombreux instituts scientifiques collaborent étroitement avec les en- très légers pour la construction automobile. Le but de ces recherches est de réduiretreprises et offrent ainsi un avenir économique aux innovations dans la recherche. les émissions de dioxyde de carbone des véhicules. « C’est avant tout la rentabilité qui permettra de choisir le matériau à utiliser », explique le professeur Rudolf Stauber,La crise de l’euro ne fait pas tousser le moteur innovant de la Bavière : l’année der- porte-parole du cluster Nouveaux Matériaux.nière, les entreprises et inventeurs de la région ont dominé le classement national desdépôts de brevets. C’est ce que révèlent les chiffres présentés mi-mars par l’Office Le centre Technologie Centrum Westbayern de Nördlingen est aussi un bon exem-allemand des brevets et des marques. Avec 14 340 inventions, la Bavière a repris la ple de la réussite des transferts de technologie. Ce complexe de recherche souabe setête du classement national des dépôts de brevets qu’elle avait cédée en 2006 au compose d’un « centre d’innovation et de création », d’un « centre de compétencesBade-Wurtemberg. En 2012, près de 25% des brevets allemands provenaient de la d’information et de communication » ainsi que d’un « centre d’application en recher-région bavaroise. che et développement ». Sur place, les chercheurs développent avec leurs clients du secteur privé de nouveaux procédés, composants et produits. Le centre collabore« Le rythme important des innovations montre que les PME allemandes ne se repo- étroitement avec l’université d’Augsbourg et fournit la base du « Process Automationsent pas sur leurs lauriers », a expliqué la présidente de l’Office des brevets, Corne- Cluster ». L’association d’entreprises rassemble des activités des secteurs des tech-lia Rudloff-Schäffer, à l’occasion de la présentation des statistiques. Le nombre de nologies et des ressources humaines, de l’approvisionnement en commun ainsi quedépôts d’idées et d’inventions a progressé en Bavière de 4,5% par rapport à 2011. des fournisseurs et des créations de partenariats.La force d’innovation de la Bavière ne doit rien au hasard. Une collaboration entre larecherche publique et privée est nécessaire pour permettre à la recherche scientifique Plus d’une centaine d’institutions et d’établissements de recherche proposent éga-de présenter un large éventail de produits innovants ou même de nouvelles techno- lement leurs compétences dans l’association bavaroise de transfert de technolo-logies. L’association parfaite des grandes écoles et des établissements de recherches gies. Avec des spécialisations et des offres différentes, elles font profiter de leurnon-universitaires avec les bureaux de recherches des entreprises est sans équivalent longue expérience et de leurs importants réseaux régionaux. Les grandes écolesen Allemagne. bavaroises de sciences appliquées, les universités, les chambres de commerce et d’industrie ainsi que divers établissements de recherche non-universitaires, commeAu cours des vingt dernières années, le gouvernement régional a investi plusieurs les instituts Frauenhofer, sont également membres du réseau de transfert de tech-milliards, générés par des privatisations, dans le développement d’un vaste paysage nologies. Soutenue par la région, la Fortiss GmbH développe par exemple avec desde recherche. Dans la région, les compétences et les dispositifs de recherche sont partenaires du secteur de la recherche une nouvelle architecture de système pourregroupés dans de nombreux clusters, notamment dans les secteurs du génie biomé- les voitures électriques.dical ou de l’automobile. Les entreprises de recherche sont conseillées et accompa-gnées par des établissements fondés spécialement dans ce but par le gouvernement Fondée en 2010 par le gouvernement régional, la Haus der Forschung joue égale-bavarois, comme la Haus der Forschung (Maison de la recherche) ou une multitude ment un rôle prépondérant dans l’aide aux entreprises innovantes. Elle soutient lesde pépinières d’entreprises. Avec sa Cluster-Offensive la Bavière investit également entreprises basées en Bavière pour l’obtention d’aides technologiques. Les quelqued’importantes sommes dans la mise en réseau d’entreprises, d’établissements de 140 employés de cette « Maison de la recherche » ont déjà conseillé plus d’un millierrecherche, de prestataires de services et d’investisseurs. d’entreprises dans la demande et l’obtention d’aides de l’État et de l’Union euro- péenne. Là aussi, la mise en réseau des sciences, de l’économie et du secteur publicLa région dispose actuellement de 19 clusters, actifs dans les secteurs de la mobilité, fait son œuvre. Quatre partenaires coopèrent au sein de la Haus der Forschung àdu développement de matériaux, des Hommes et de l’environnement, des technolo- Nuremberg (Gewerbemuseumsplatz) et à Munich (dans la Prinzregentenstraße)  :gies de l’information et de l’électrotechnique ainsi que dans les prestations de servi- l’alliance bavaroise de recherche (BayFOR), la fondation bavaroise de recherche,ces et les médias. Ces conglomérats sont des moteurs pour la recherche et l’emploi. Bayern Innovativ et le centre bavarois d’innovation et de technologie (ITZB).w w w. i n v e s t - i n - b a v a r i a . c o m Page 3
  • 4. Bavaria in your briefcaseUne tradition bien enracinée par la Basse-Franconie. C’est du « mât de mai » dont il est question. Un événement d’ampleur. Les villages et villes se livrent une véritable compétition pour savoir qui érigera le mât le plus haut, le plus grand et le plus beau. Ces mâts, superbement ornés et décorés, peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de haut. Conformément à une tradition ayant gagné l‘ensemble de la Bavière à partir du XVIe siècle, le mât est érigé pendant la nuit du 30 avril ou le 1er mai. Pointant vers le ciel, le mât de mai est une impressionnante œuvre d’art ornée de couronnes, de drapeaux, de rubans et de précieux emblèmes locaux faits main. L’installation du mât de mai s’accompagne souvent d’une fête où jouent et se produi- sent les orchestres, les associations de costumes traditionnels et les sociétés de tir. Les jeunes garçons possèdent une ambition et une créativité démesurées en matière de « vol du mât de mai ». Celui qui parvient à voler le mât de mai du village voisin peut réclamer une rançon – correspondant souvent à une grande quantité de bière et de mets. Faute de rançon, le mât de mai en question, devenant le « mât de la honte », est dressé à côté du mât du village. Il est alors peint en noir et orné de plumes d’oies. Dans la région de Passau, on grimpe également aux mâts de mai. À RottenstubenMême si elle apparaît archaïque à notre époque, l’installation d’un mât de mai par exemple, les jeunes du village s’enduisent les pieds de poix, se crachent dans lesest une coutume toujours aussi vivace. mains et grimpent à l’arbre.Le 1er mai, c’est reparti. Rares sont les villages et communes de Bavière à ne pas faire www.bayern.byperdurer cette vieille coutume ancestrale – d’Allgäu à la Basse-Bavière en passant www.allgaeu-erleben.comSalons et événements… à Munich … à Nuremberg … de et avec Invest in Bavariabauma 2013 Powtech Invest in Bavaria vous invite à une table ronde franco-allemande15 - 21 avril 2013 23 - 25 avril 2013 lors du BAuMA le 17/04/2013 à 17 heures au restaurant Seeblick |30e salon professionnel international pour Salon international professionnel des Parc des expositions de Messe Münchenles machines de construction, les machi- technologies pour le traitement méca-nes pour le travail des matériaux, les nique et l’analytique Invest in Bavaria au sensor + testengins miniers, les véhicules de chantiers http://www.powtech.de/en/ réunion de marketing et mise en réseau avec le cluster Sensoriket les appareils de construction 14 - 16/05/2013 à Nuremberg | Bavière     www.bauma.de/en/home.php technoPharm 23 - 25 avril 2013 Votre interlocutrice pour ces deux événements :High End 2013 23 - 25/04/2013 Meike Jäckel | Tél. : +49 89 24210-751209 - 12 mai 2013 Salon international professionnel meike.jaeckel@invest-in-bavaria.comPremier salon d’Europe de l’électronique des technologies de procédés pourgrand public l’industrie pharmaceutique, alimen- www.highendsociety.de/index.php/ taire et cosmétique.highend-society-english.html www.technopharm.de/enLASEr World of PHOtONICS 2013 Sensor + test13 - 16 mai 2013 14 - 16 mai 201321e salon mondial et congrès pour les Salon international de la technologiecomposants, les systèmes et les applica- des capteurs et des techniques detions des technologies d’optique mesure et de contrôle http://world-of-photonics.net/en/laser/start www.sensor-test.de/welcome-to-the- measurement-fair-sensor-test-2013Votre porte d’entrée pour la Bavière EDItEur Business BavariaInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of Dr. Johann Niggl Coordination : Alexandra SchmidhuberEconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. Prinzregentenstraße 28 Rédacteur : www.textbau.com 80538 München Traduction : www.Translate-ME.infoImage Sources Tel.: +49 89 24210-7500 art direction | internet : Alex PodolayP. 1: © IZB Martinsried | P. 2: © Zambelli welcome@invest-in-bavaria.com Design : www.treib-stoff.comP. 3: © www.thinkstockphotos.de | P. 4: © www.thinkstockphotos.dew w w. i n v e s t - i n - b a v a r i a . c o m Page 4