Business bavaria 03-2013_fr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share
  • 383 views

 

Statistics

Views

Total Views
383
Views on SlideShare
383
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Business bavaria 03-2013_fr Document Transcript

  • 1. BUSINESS BAVARIA The Business Promotion Agency of the State of BavariaNUMÉRO 03 | 2013 SOMMAIRE 5 MINUTES AVEC… Konrad Häusler, directeur de la REC Deutschland GmbH Page 2 FOCUS : NUMÉRISATION Spécial régionS : Digital Bavaria – connecté au futur la BaSSe-Bavière Page 3 Notre série sur les régions bavaroises vous fait découvrir la diversité de la Bavière. BAVARIA IN YOUR BRIEFCASE Dans ce numéro, nous vous présentons la Les fontaines de Pâques circonscription de Basse-Bavière. On qualifie Page 4 volontiers de « région montante » cette zone de vie et de labeur délimitée par les villes de Passau, Straubing et Landshut où la culture n’est pas un vain mot.l’AVENIR dE lA BAVIèRE SERA NUMÉRIqUELa Bavière investit plusieurs milliards d’euros pour soutenir l’avancée de domaines importants de l’économie, le soutien de compétences ainsidu numérique dans la région. Cette offensive, baptisée « Digital Ba- que la mise en réseau internationale et la communication de l’économievaria », prévoit notamment d’investir un milliard d’euros dans le déve- numérique. Avec sa campagne, la région souhaite également encouragerloppement du réseau à large bande. D’après le ministre de l’Économie la création d’activités numériques et soutenir l’implantation d’entreprisesbavarois Martin Zeil, l’Internet à grande vitesse est le « pilier de la numériques en Bavière.numérisation ». L’éventail des champs d’application est large : l’un des projets soutenus est ainsi consacré à la « mobilité connectée ». Le but de la recherche : la voitu-« La numérisation transforme profondément l’économie et la société, a expli- re du futur munie d’un ordinateur contrôlant seul les freins et la direction.qué Martin Zeil lors de la présentation du programme. Il est donc nécessaire BITKOM, la fédération de la branche, a salué les efforts du gouvernementd’y réagir à temps. » Outre le développement du réseau à large bande, le mi- bavarois. « Grâce à cette stratégie, l’économie de la Bavière fait notammentnistère a ciblé sept secteurs clés qu’il souhaite soutenir – avec à chaque fois un pas important en direction de l’industrie 4.0 », estime le porte-parole de lala participation de scientifiques et d’entreprises. La région a choisi d’investir fédération Martin Kinne. Le géant Siemens affiche également sa satisfaction :en tout 250 millions d’euros dans douze projets de référence. d’après Marion Horstmann, responsable stratégique du secteur Industrie chez Siemens, la force de la Bavière repose dans sa capacité à développerLes projets soutenus concernent les secteurs de la sécurité des systèmes des logiciels propres à la branche. Le groupe munichois réalise 60% de sond‘information, le développement de la recherche appliquée, la numérisation chiffre d’affaires total avec les logiciels.AU RENdEz-VOUS dES TAlENTS« Work in Bavaria », c’est le nom du site Internet très fouillé que le ministèrede l’Économie bavarois a créé afin de présenter aux entreprises et aux tra-vailleurs qualifiés des informations essentielles sur le travail, le logementet la vie en Bavière. On peut également trouver de nombreuses informationssur le programme gouvernemental « Study and stay in Bavaria », qui est uneinitiative collective du ministre de l’Économie bavarois Martin Zeil et duministre des Sciences Wolfgang Heubisch en coopération avec les écolessupérieures bavaroises. www.work-in-bavaria.de www.work-in-bavaria.de/employees/work/study/study-and-stayW W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 1
  • 2. 5 MINUTES AVEC…KONRAd HäUSlER, dIRECTEUR dE lA REC dEUTSCHlANd GMBHLe monde du numérique se retrouve chaque année au CeBIT à Hanovre – le plus grand salon mondial des technologies de l’information.La Pologne est le pays mis à l’honneur en 2013. REC Global, groupe multinational fondé en Pologne, conduit ses activités sur le marchégermanophone depuis son siège d’Ismaning près de Munich. Comptant aussi d’autres représentations en Europe et en Amérique du Nord,il propose des services de logiciels innovants. qU’ENTENDEZ-VOUS PAR OPTIMAL ? qUEL RôLE jOUE AUjOURD‘HUI LA fILIALE Outre la proximité de nos clients, Munich dispo- ALLEMANDE AU SEIN DE REC GLOBAL ? se également d’une bonne infrastructure grâce à REC Global est basé depuis 2009 à Munich et ce l’aéroport international, aux autoroutes et au large bureau occupe aujourd‘hui une place prépondé- réseau ferroviaire. S’ajoutent à cela les entrepri- rante au sein du groupe. Plusieurs gros clients ses de hautes technologies innovantes installées en Allemagne et Autriche nous ont rejoints pour en périphérie, l’université technique et la ville travailler avec nous sur le long terme. La filia- en elle-même avec sa grande qualité de vie. Les le allemande est parfaitement intégrée dans innovations et les produits de haute technologie l’organisation générale. confèrent à l’Allemagne, et à la Bavière en parti- culier, une excellente réputation dans le monde, qUELS SONT VOS OBjECTIfS ET VOS ATTEN- ce qui explique aussi pourquoi l’Allemagne est un TES EN BAVIèRE ? marché clé pour REC Global. La Bavière compte un Le manque persistant de travailleurs spé- grand nombre de PME actives dans les secteurs cialisés en Allemagne offre à REC Global de du développement de logiciels pour les systèmes belles opportunités de collaborations avec embarqués et l’automobile. De plus, les organisa- d’autres entreprises. Nous voulons aider les tions publiques aident fortement les entreprises à entreprises à surmonter cet enjeu et partici- faire leurs premiers pas en Bavière. D’autres ré- per durablement à la solidité de la Bavière.POURqUOI AVEZ-VOUS CHOISI DE VOUS gions d’Allemagne pourraient s’en inspirer.INSTALLER EN BAVIèRE ?REC Global prend ses racines dans la Siemens AG. MUNICH VOUS A-T-ELLE OUVERT DE NOU-De plus, nous réalisons la plus grande partie de VELLES PERSPECTIVES ?notre activité sur le marché allemand. Munich a Le positionnement de Munich nous a tout d’abordconstitué un emplacement optimal pour atteindre facilité l’approche du marché allemand. La colla-rapidement nos objectifs en Allemagne et com- boration avec les clients est beaucoup plus simplemuniquer avec nos sites de développement en avec un interlocuteur local et des contrats répon-Pologne, Slovaquie et Croatie. dant au droit allemand. 31 176 908CHIffREDUMOISVacances, voyages d’affaires ou escapades d’une journée – la Bavière cours de la conférence de presse annuelle Tourismus. Le tourisme enn’avait jamais accueilli autant de voyageurs. En 2012, la région a enregis- Bavière est une branche en plein développement et une économie detré un nombre record de visiteurs. D’après les statistiques officielles, le référence dans la région. En particulier, les visiteurs étrangers sont tou-nombre de visites a progressé de 4,7%, à 31 176 908, et celui des nuitées jours plus nombreux à succomber aux charmes de la Bavière : les statis-de 4,2%, à 84 069 964. tiques font état d’une progression de 8,5% (à 7 298 848 unités) des visites«  Grâce à cela, 2012 constitue l’année la plus forte du tourisme bava- en provenance de l’étranger.rois  », a commenté le ministre de l’Économie bavarois Martin Zeil, auW W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 2
  • 3. fOCUS : NUMÉRISATIONdIGITAl BAVARIA – CONNECTÉ AU FUTURLa sécurité des données et de l’Internet est un thème essentiel du ent, Oracle, ARM, EADS/Cassidian, Rohde & Schwarz, Bosch Sicherheits-programme de soutien « Digital Bavaria ». Mais les technologies de technik, IABG, TÜvSüd, ESG et Siemens ont ainsi installé leur siège ou leurréseau, l’approvisionnement en énergie, la circulation et la santé consti- filiale en Bavière. S’ajoutent à cela de nombreuses PME de sécurité de sys-tuent également des marchés d’avenir pour les entreprises et le minis- tèmes d‘information comme validas, Secunet, GeNUA, Milkovski, Mixedtère bavarois de l’Économie. Mod, Dallmeier Electronic, Prozesswerk ou certgate à Nuremberg ainsi que d’importants utilisateurs de technologies de sécurité tels qu’Allianz, O2 ouQuel choc pour cet habitant de Nördlingen qui, mi-février, serait presque l’aéroport de Munich. Chaque année se tient à Nuremberg l’it-sa, le seuldevenu la victime de cybercriminels. Sur une page Internet parfaitement salon germanophone dédié aux technologies de sécurité. Ces technologiescontrefaite de sa banque, il avait tapé son code pour effectuer un virement. sont également importantes pour les entreprises œuvrant dans le secteurPlusieurs milliers d’euros lui avaient ensuite été débités à son insu. des systèmes embarqués à l’instar de BMW, Audi ou MAN.Les associations de défense du consommateur et l’Office fédéral de la La sécurité des données et de l’Internet occupe une place importante danspolice criminelle (BKA) constatent depuis quelque temps une nette augmen- le nouveau programme de soutien « Digital Bavaria ». L‘institut Fraunho-tation des cas de phishing, technique utilisée par les criminels pour obte- fer pour la sécurité appliquée et intégrée (AISEC) à Garching près de Mu-nir, au moyen de sites et de mails contrefaits, les identifiants des utilisa- nich va ainsi être transformé en un centre de recherche. « Nous sommesteurs de services bancaires en ligne. Il en va de même avec les logiciels toujours plus dépendants du fait que les technologies d’information et deespions installés sur les ordinateurs à l‘insu des utilisateurs. « Et la partie communication fonctionnent et qu’elles ne soient pas manipulées », ex-immergée de l’iceberg est difficile à imaginer », a expliqué dernièrement plique la responsable Claudia Eckert.Jürgen Maurer, chef adjoint du BKA, lors d’un congrès de la police. Le BKAa recensé en 2011 quelque 60 000 cas de cybercriminalité en Allemagne, Mais la Bavière n’est pas leader qu’en matière de sécurité de systèmessoit deux fois plus qu’il y a cinq ans. L’Union européenne estime qu’un mil- d‘information. La branche de l’information et de la communication est l’unelion de personnes par jour sont victimes de cybercriminalité dans le monde. des industries clés de la région. Près de 40% des 75 500 entreprises al-Certaines entreprises ont aussi déjà été touchées. lemandes de la branche y sont installées, notamment nombre de dévelop- peurs de logiciels et de prestataires de services de l’IT.Mais il sera bientôt plus difficile de détourner les données personnellesdes internautes : le ministère bavarois de l’Économie appuie le développe- L’attrait de l’économie numérique de la Bavière provient de sa concen-ment d’un clavier d’ordinateur sécurisé devant parer les cas de phishing. tration presque unique d’établissements de recherche, de producteurs etLes données seront immédiatement codées, c‘est-à-dire à partir du clavier, de l’industrie utilisatrice avec à chaque fois la présence de représentantset envoyées au serveur web au moyen d’une transmission parfaitement leaders. Le gouvernement bavarois investit dans les « Cyber-Physical Sys-sécurisée. Les entreprises bavaroises Applied Security et Imbus ainsi que tems » pour renforcer l’attrait de la région. Il s’agit de systèmes où desla filiale, installée dans le Haut-Palatinat, de ZF Friedrichshafen AG parti- processus et ressources chiffrés et physiques sont associés et coordonnéscipent à ce projet de recherche. mais aussi communiqués sur des réseaux globaux publics.La région soutient également de nombreux autres projets dans le secteur Les Smart Grids, qui servent à améliorer l’approvisionnement en éner-de la sécurité des ordinateurs et de l’Internet. Notamment un projet qui de- gie, constituent un autre thème clé de recherche. Le programme soutientvrait nettement limiter les délits avec les cartes de crédit. En collaboration également la technologie « Car-to-X ». Ici, les systèmes de circulation etavec l’université technique de Munich, les sociétés munichoises Giesecke d’assistance de pilotage interagissent grâce à une mise en réseau des vé-& Devrient et validas développent un procédé devant permettre de vérifier hicules entre eux et avec leur environnement.la fiabilité et la sécurité des cartes à puces. Ce procédé permettra ain-si d’augmenter la sécurité des paiements mais également de réduire les Le potentiel économique du domaine eHealth est particulièrement impor-coûts de production. tant. Comparé aux autres branches, nombre de secteurs du système de santé affichent un retard de dix ans en matière d’utilisation de solutionsLa Bavière est déjà leader en Allemagne dans le secteur des technolo- IT. Fidèle à son mot d’ordre « Industrie 4.0 », la Bavière entend investirgies de l‘information et de la communication et joue également un grand massivement dans le développement d’unités de production flexibles etrôle en Europe. La région héberge depuis des années un grand nombre auto-configurantes. Pour le ministre Martin Zeil, il n’y a pas de doute, « lad’entreprises et d’établissements de recherche dans le domaine des tech- numérisation est le moteur de l’innovation du XXIe siècle ».nologies de sécurité. Des entreprises comme Infineon, Giesecke & Devri-W W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 3
  • 4. BAVARIA IN YOUR BRIEfCASEdES FONTAINES COlORÉES : EN FRANCONIE À pâqUES, lES VIllES dÉCORENTlEURS FONTAINES d’ŒUFS pEINTSLa première fontaine de Pâques aurait vu le jour il y a exactement peints à la main. Ce petit village est placé sur les hauteurs du Jura franconien,cent ans, à Engelhardsberg en Suisse franconienne. On ne connaît entre Gößweinstein et Egloffstein. Les fontaines de Pâques de Betzenstein,pas bien les raisons de cette coutume de décoration des fontaines : de Birkenreuth, du château de Greifenstein ou du château Pottenstein sontOutre les influences chrétiennes, le manque d’eau en Suisse fran- également réputées. À partir des Rameaux ou du vendredi saint, les fontainesconienne pourrait aussi avoir joué un rôle. restent décorées pendant deux à trois semaines – en fonction de la météo. www.fraenkische-schweiz.comL’approvisionnement en eau des vallées reculées de la région a été très com-pliqué jusqu’au XXe siècle. Il n’existait pas de distribution d’eau centraleen Suisse franconienne. Les habitants construisaient donc des citernes et« réservoirs » pour collecter ce liquide précieux. On ne trouvait généralementdes sources dans le Jura franconien qu’au fond des vallées. Le transport del’eau vers les villages de montagne s’avérait pénible et se faisait au moyende jarres et de véhicules tirés par des vaches. À certains endroits, il fallaitparfois creuser des galeries d’une centaine de mètres pour atteindre la nappephréatique. Un bâtiment en béton servait souvent à protéger l’accès à cessources. Avant de décorer les fontaines, on procède d’abord à un nettoyageappelé en allemand « Brunnen fegen ». vient ensuite le « Brunnen putzen »,où la fontaine est décorée. Le nettoyage et la décoration de la fontaine sontassurés par des associations de village qui s’affairent pendant plusieurs jourssur les créations colorées.D’après le livre Guinness des records, c’est à Bieberbach près d’Egloffstein quese trouve « la plus grande fontaine de Pâques du monde » – avec 11 108 œufs Fontaine de Pâques – Marienplatz, HollfeldSALONS ET ÉVÉNEMENTS... À MUNICH … dE ET AVEC INVEST IN BAVARIAINTERNET WORLD 2013 INVEST IN BAVARIA à L’ÉVÉNEMENT « LA ATELIER « INVEST IN BAVARIA » POUR LES19 ET 20 MARS 2013 RÉUSSITE EN MOYENNE-fRANCONIE » ENTREPRENEURS RUSSES LE 18 MARS 2013 àSalon international professionnel « ExPLOITER LES POTENTIELS – RÉALISER kAZAN | RUSSIEconsacré à l’Internet LES IDÉES » LE 21/03/13 à BAD WINDSHEIM | votre interlocuteur : www.internetworld-messe.de/eng BAVIèRE Svetlana Huber | Tél. : +49 89 24210-7505 votre interlocuteur : Philipp Gleißner svetlana.huber@invest-in-bavaria.com Tél. : +49 89 24210-7517 | vlr@invest-in-bavaria.com... À NUREMBERG INVEST IN BAVARIA AU TRANSPORT LOGISTIC INVEST IN BAVARIA à L’ÉVÉNEMENT MARkE- SALON INTERNATIONAL PROfESSIONNEL POUREUROPEAN COATINGS SHOW TING « HIGHTECH-STANDORT BAYERN » LA LOGISTIqUE, LA MOBILITÉ, L’IT ET LA GES-19 - 21 MARS 2013 LE 14/03/2013 à IZMIR | TURqUIE TION DE LA CHAîNE D’APPROVISIONNEMENTSalon international professionnel de 4 - 7 jUIN 2013 à MUNICH | BAVIèREl’industrie des laques RÉUNION MARkETING LOCAL ET ÉVÉNEMENT HALL B 5 | STAND 319/418 www.european-coatings-show.com/en DE MISE EN RÉSEAU AU SENSOR + TEST à votre interlocuteur : NUREMBERG DU 14 AU 16 MAI 2013 Maciej Czauderna | Tél. : +49 89 24210-7519 votre interlocutrice pour ces deux événements : maciej.czauderna@invest-in-bavaria.com Meike Jäckel | Tél. : +49 89 24210-7512 meike.jaeckel@invest-in-bavaria.comVOTRE pORTE d’ENTRÉE pOUR lA BAVIèRE EdITEUR BUSINESS BAVARIAInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of DR. JOHANN NIGGL COORDINATION : ALEXANDRA SCHMIDHUBEREconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. PRINZREGENTENSTRASSE 28 RÉDACTEUR : WWW.TEXTBAU.COM 80538 MÜNCHEN TRADUCTION : WWW.TRANSLATE-ME.INFOIMAGE SOURCES : S. 1: © Thinkstock.com | S. 3: © Susann Städter/Photocase TEL.: +49 89 24210-7500 ART DIRECTION | INTERNET : ALEX PODOLAyS. 5: © Roland Amschlinger | S. 6: © Thinkstock.com FAX: +49 89 24210-7557 DESIGN : WWW.TREIB-STOFF.COM WELCOME@INvEST-IN-BAvARIA.COMW W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 4
  • 5. SpÉCIAl BASSE-BAVIèRERéputés pour leur ouverture d’esprit, les habitants de Basse-Bavière, la région englobant Landshut, sont fiers de leur patrie. Des valeursque l’on retrouve dans le « Landshuter Hochzeit », l’une des reconstitutions historiques les plus connues au monde qui a lieu tous les quatreans. La prochaine édition est prévue pour 2013.Le festival culturel « Europäische Wochen » à Passau, la fête du Gäuboden forêt Bavaroise (aux alentours de Zwiesel) réputée pour sa verrerie. Saluonsà Straubing, la vieille ville gothique de Landshut ainsi que l’idyllique ville également le dynamisme des ports fluviaux du Danube à Passau, Kehlheim,baroque de Passau sont également mondialement connus. La tradition et la Deggendorf et Straubing – des sites adaptés aux convois exceptionnels etmodernité jouent aussi un grand rôle dans les technologies du verre – avec aux transports de vrac. La nature occupe également une grande place : le parcson industrie du verre, la Basse-Bavière donne le ton dans la région de la national de la forêt de Bavière est la seule forêt intacte d’Allemagne. recherche et innovation Données économiques >> Université de Passau, écoles supérieures pour les sciences appliquées de >> 42% des employés travaillent dans Landshut, Deggendorf le secteur de la transformation des >> Centre de compétence des ressources renouvelables matières premières >> Centres de transfert de technologies à Teisnach, Freyung et Ruhstorf >> Taux d’exportation d’environ 50% >> Clusters régionaux pour les technologies de constructions légères, les >> Croissance économique supérieure à technologies de microsystèmes, la bionique, les ressources renouvelables ainsi que la moyenne la forêt et le bois >> Nombre très important d’apprentis >> Nombreux réseaux d’entreprises dans les professions spécialisées ainsi que main-d’oeuvre très spéciali- sée dans les secteurs technologiquesW W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 5
  • 6. À voir en Basse-Bavière vivre en Basse-Bavière >> Parc national de la forêt de Bavière, seule forêt intacte d’Allemagne >> Région de tourisme et de relaxation >> Festival culturel Europäische Wochen de Passau avec de nombreuses offres de loisir >> Fête du Gäuboden à Straubing >> Région de vacances à l’année avec des >> Landshuter Hochzeit stations de sports d’hiver à >> vieille ville gothique de Landshut l’enneigement assuré dans la forêt >> ville baroque idyllique de Passau Bavaroise >> Les gorges du Danube, l’abbaye de Weltenburg près de Kelheim >> Triangle thermal de Bad Füssing / Bad >> L’abbaye baroque de Metten Griesbach / Bad Birnbach ainsi que >> « Hundertwasserturm » à Abensberg, tour dessinée par l’artiste Friedensreich villes thermales du Danube de Bad Hundertwasser Abbach et Bad Gögging >> Plus grand site de golf d’Europe infrastructure >> Autoroutes internationales de transit et liaison au réseau à grande vitesse ICE >> Ports fluviaux du Danube de Kelheim, Straubing, Deggendorf et Passau pour les convois exceptionnels et les transports de vrac >> Liaison au canal Rhin-Main-Danube >> Centre de transport de marchandises de Straubing >> Proximité des aéroports internationaux de Munich et de 4 aéroports régionaux les caractéristiques de la Basse-Bavière >> Plaque tournante pour la logistique et le transport vers l’Autriche, la République tchèque, les pays traversés par le Danube et l’Europe de l’Est >> Niveaux de salaires et prix de terrain relativement bas associés à la proximité des agglomérations de Munich et Nuremberg Branches clés la Basse-Bavière en chiffres >> Automobile >> Superficie : 10 330 km² >> Technologies de l’information et électrotechnique >> Habitants : environ 1,2 million >> Génie mécanique et construction métallique >> Répartition régionale : 3 villes indépendantes >> Ressources et énergies renouvelables (Landshut, Passau, Straubing), 9 circonscriptions >> Technologie et industrie du verre >> Bâtiment et travaux publics >> Technologies de l’optique et de radiofréquenceW W W. I N v E S T- I N - B A v A R I A . C O M PA G E 6