Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
214
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. BUSINESS BAVARIA The Business Promotion Agency of the State of BavariaNUMÉRO 01/02 | 2013 SOMMAIRE 5 MINUTES AVEC ... Felix Sprick, directeur régional de Netlight en Allemagne, dont le siège est à Munich Page 2 FOCUS : COMMUNAUTÉS Chine, Japon, Inde en Bavière Page 3 BAVARIA IN YOUR BRIEFCASE Courses de chiens de traîneaux dans la forêt de Bavière Page 4 Le drapeau bavarois flotte dans le monde entierÀ L’OCCASION DU RASSEMBLEMENT DES REPRÉSENTANTS DU 26 FÉVRIERAU 1 ER MARS 2013 EN BAVIÈRELE RÉSEAU À LA CROISÉE DES CHEMINSC’est un réseau qui relie le monde à la Bavière  : 23 représenta- de transmettre aux entreprises des informations élémentaires et de lestions bavaroises aident les entreprises du monde entier à s’installer aider à s’installer avec succès. Pour assurer la pérennité de la qualité deet à se développer dans la région. Le 26 février, les représentants leur travail, les représentants se retrouvent chaque année en compagnieéconomiques se retrouvent pendant plusieurs jours pour leur tradi- d’employés du ministère de l’Économie bavarois. Leur rencontre se tienttionnel rassemblement annuel. cette fois-ci à Augsbourg.L’histoire des représentations étrangères de Bavière s’inscrit en lettres d’or. Les représentants se rassemblent cette année du 26 février au 1er mars. IlsEn ouvrant en 1988 à Tokyo sa première représentation étrangère, la ré- s’entretiennent sur leurs projets et se renseignent notamment sur les pro-gion a donné le coup d’envoi au développement d’un vaste réseau mondial. grammes d’aides proposés aux entreprises étrangères et sur les dernièresPlus d’une vingtaine de représentants étrangers sont aujourd’hui installés évolutions de la politique économique bavaroise. Ils vont rencontrer cettesur quatre continents et apportent leur soutien aux entreprises voulant année la commission économique de la chambre du parlement de Bavières’installer dans la région économique la plus puissante d’Allemagne. ainsi que la secrétaire d’État bavaroise Katja Hessel et participer à desLe travail des représentants est fructueux. L’année dernière, la région a groupes de travail consacrés notamment à la garantie du personnel spé-encore accueilli un grand nombre d’entreprises de renom. Le savoir-faire cialisé et au marketing local. L’accent sera également mis sur les technolo-et l’expertise des représentants de Bavière sont les garants de ce succès. gies de l’environnement.Leurs connaissances de la région et des différents secteurs leur permettentLA « SOLUTION AUX PROBLÈMES » EST À COBOURGLa Bavière se définit autant par ses innovations que par la Hofbräu- déjà reconnu l’importance économique de l’analyse sensorielle. C’est lui,haus. L’institut des technologies de capteurs et d’activateurs (ISAT) cette année-là, qui a fondé l’établissement. Aujourd’hui, l’ISAT est de loin lede Cobourg en est le meilleur exemple. Le nouveau bâtiment de plus grand centre de recherche de l’école supérieure de Cobourg. Vingt-deuxl’institut, source d’innovations, vient d’être inauguré sur le campus personnes y travaillent actuellement, toutes spécialisées dans différentesuniversitaire « Hofbräuhaus ». disciplines (le génie mécanique, l’électrotechnique, le génie physique, laLa surface de plus de 1  000 m² accueille également des laboratoires de chimie et la biologie).recherche pour l’électrotechnique et l’analyse sensorielle ainsi que des bu- L’étroite collaboration des sciences et de l’économie a déjà favorisé dereaux scientifiques et administratifs et des salles de réunions. Le nouveau nombreux projets et des développements de produits sur le site de l’ISAT.bâtiment permet aux spécialistes de l’analyse sensorielle d’effectuer des L’institut affiche en particulier des compétences dans le développement etrecherches précises à l’aide d’appareils de haute technologie. «  Ce nou- l’utilisation de capteurs et d’activateurs, notamment dans les techniquesveau bâtiment soutient l’ISAT et les sciences mais renforce également d’ultra-son. L’institut a également mis en place des collaborations avec desl’économie de la région  », estime Stephan Horn, directeur du bureau de entreprises locales comme Brose, Kapp, BestSens et Lasco. «  L’économiedéveloppement économique de Cobourg. régionale fait souvent appel à la force d’innovation des scientifiques pourEn 2006, le professeur Gerhard Lindner, l’actuel directeur de l’institut, avait trouver une solution à ses problèmes », explique la porte-parole Uschi Diehl.W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 1
  • 2. 5 MINUTES AVEC ...FELIX SPRICK,DIRECTEUR RÉGIONAL DE NETLIGHT EN ALLEMAGNE, DONT LE SIÈGE EST À MUNICHPour Netlight, la responsabilité et l’économie durable sont des valeurs prioritaires. La société indépendante de conseil scandinave lesapplique à l’échelle européenne dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Fondée en 1999, Netlight estaujourd‘hui une entreprise internationale employant 300 personnes. Depuis plus d’un an, elle est également présente à Munich. des employés et des clients nous encouragent à et de travailler dans un environnement captivant poursuivre le renforcement de notre site et à miser avec des clients de qualité. Nous avons fait mentir sur le facteur «  local  ». L’avenir de notre groupe ceux de notre groupe qui croyaient que nos collè- se trouve à Munich et nous sommes curieux de gues d’Oslo, d’Helsinki ou de Stockholm n’avaient découvrir ce qu’il nous réserve. Nombre d’entre- emménagé à Munich qu’à cause de l’Oktoberfest, prises scandinaves ont encore peur de s’avancer du Bayern de Munich et de la proximité des Alpes. sur la « terre ferme » ou n’ont pas réussi à s’établir Le nouveau site munichois profite à l’ensemble de de façon durable. Notre première année à Munich l’entreprise. nous prouve cependant qu’il est possible d’y lais- ser sa marque sur le long terme. QUELS SONT VOS PROJETS ET VOS ATTEN- TES EN BAVIÈRE ? QUELLE IMPORTANCE REVÊT LA COLLABO- Nous sommes impatients d’affronter les défis que RATION AVEC « INVEST IN BAVARIA » ? l’avenir nous réserve à Munich. Sur ce point, nous «  Invest in Bavaria  » nous a donné des conseils ne voulons pas grandir à tout prix mais faire évo- précis et compétents pour faire nos premiers luer l’entreprise de manière responsable et dura- pas sur un nouveau marché et demeure un inter- ble. Nous voulons être de plus en plus considérés locuteur essentiel. La longue expérience de ses comme un prestataire de services local, capableVOTRE ENTREPRISE EST PRÉSENTE À employés est vraiment bienvenue. À tous ceux qui de faire profiter les chaînes de valeur de sesL’ÉTRANGER – À LONDRES, OSLO, STOCKHOLM veulent s’appuyer sur la Bavière pour leur dévelop- clients de son expérience et de ses connaissancesET, DEPUIS UN AN, À MUNICH. QUEL BILAN pement économique, je recommande pour de nom- issues de centaines de projets.TIREZ-VOUS DE VOTRE PREMIÈRE ANNÉE EN breuses raisons une collaboration avec « Invest inBAVIÈRE ? Bavaria ».La Bavière, et en particulier Munich, correspondparfaitement à Netlight Consulting ainsi qu’à COMMENT VOTRE FILIALE MUNICHOISEmes goûts personnels. J’ai passé de nombreuses S’EST-ELLE INTÉGRÉE ET ÉTABLIE AU SEINannées à Munich pour y être né et avoir étudié DE VOTRE ENTREPRISE INTERNATIONALE ?l’informatique à la LMU. Ce qui me fascine en Comme je l’ai déjà expliqué, la force d’attractionBavière, c’est la quantité de personnes qualifiées de Munich est très élevée au sein du groupe. Laet motivées, la variété fantastique de clients et qualité de vie à Munich joue bien sûr un rôle maisl’accueil réservé à des entreprises axées sur les tous les employés ont aussi la possibilité de par-technologies comme la nôtre. Les bons retours ticiper au développement d’un nouveau bureau 2 050CHIFFREDUMOISInvest in Bavaria, l’agence d’aide à l’implantation en Bavière, a favo- de la moitié des postes (45%) profite aux zones rurales. Ces chiffresrisé en 2012 la création de 2 050 nouveaux emplois grâce au soutien soulignent l’importance que joue Invest in Bavaria dans le soutiende 83 projets d’investissements. Point particulièrement positif : près apportés aux régions rurales de Bavière.W W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 2
  • 3. FOCUS : COMMUNAUTÉSCHINE, JAPON, INDE EN BAVIÈREC’est presque comme à la maison : le coiffeur japonais est juste à côté, sino-bavarois, basés à Bayreuth et Qingdao, viennent d’être ouverts dans lele supermarché chinois se trouve quelques rues plus loin et le restau- but de soutenir les échanges. L’esprit et l’économie ne sont pas les seuls fac-rant indien vous rassasie avec des plats du pays. La Bavière est devenue teurs liant la Chine et l’Allemagne : des vols desservent aussi directement lespour nombre de cultures une deuxième patrie. Et ça n’est pas un hasard. villes de Pékin, Shanghai et Hong Kong. Toutefois, pas besoin de rentrer auLa puissance de son économie rend la Bavière très attractive pour beaucoup pays pour trouver supermarchés, restaurants, librairies et magasins chinois.d’entreprises internationales. Nombre d’entre elles s’implantent dans la région – Aujourd’hui, les grandes villes bavaroises en regorgent. L’offensive des clus-et avec elles, des personnes de différentes cultures. Les entreprises profitent ters du gouvernement bavarois participe également à la croissance de la com-ici d’un environnement exceptionnel d’instituts de recherches et d’entreprises, munauté chinoise en Bavière : elle crée des réseaux et coopérations entre lestandis que de larges communautés accueillent les nouveaux-venus qui y per- entreprises, les établissements de recherches, les prestataires de services etpétuent leurs propres cultures. les investisseurs. C’est pourquoi il existe aujourd’hui en Bavière de nombreux prestataires de services parlant chinois tels que des conseillers fiscaux, desLe Japon en Bavière avocats et des experts comptable.La communauté japonaise représente à merveille la vivacité des différentsgroupes culturels en Bavière. Quelque 250 entreprises japonaises sont instal- La culture indienne est à la mode en Bavièrelées dans la région et près de 6 450 Japonais y ont élu domicile. Cette commu- La Bavière est aussi devenue une deuxième patrie pour les voisins de la Chine,nauté japonaise locale est la deuxième d’Allemagne. Cette situation s’expli- au sud de l’Asie : la communauté indienne de Bavière fait également partieque notamment par la proximité des clients et les vols directs vers le Japon. des plus importantes d’Allemagne. Plus de 8 500 Indiens vivent dans la région,Comment la Bavière devient-elle un nouveau lieu de vie ? C’est rendu possible dont pas moins de 3 400 à Munich. Qu’est-ce qui leur rappelle leur pays ? Depar la variété de l’offre qui permet aux étrangers de vivre leur culture – mais nombreux programmes font vivre leur culture en Bavière. Aux côtés des restau-également de se familiariser à l’art de vivre bavarois. Les Japonais fréquen- rants indiens se développent également des centres pour le yoga, l’Âyurveda,tent en nombre l’école internationale japonaise, le jardin d’enfants japonais la culture indienne et la musique – ainsi que des bazars où l’on parle même leou les écoles japonaises du samedi à Munich ou à Nuremberg. On retrouve hindi. Le centre indo-bavarois pour l’économie et les grandes écoles (BayIND)également des cours interculturels, des traducteurs et des interprètes dans soutient également la collaboration entre la Bavière et l’Inde, en particuliertoutes les grandes villes ainsi que dans des cités plus petites comme Murnau dans le domaine des grandes écoles. Les étroites relations entre la Bavièream Staffelsee, Ingolstadt, Fürth et Freising. et les pays d’Asie font aujourd’hui partie de la tradition. L’économie bavaroiseUne passion commune rassemblent la Bavière et les Japonais et facilite l’inté- mais également la culture s’enrichissent à chaque fois qu’une entreprise et desgration  : le goût de l’art et de la musique classique. Son vaste programme personnes originaires du Japon, de la Chine et de l’Inde arrivent.culturel, avec ses nombreux concerts, ses pinacothèques et ses musées, fait deMunich une destination privilégiée par tous. La société germano-japonaise, quiest installée dans la capitale bavaroise, organise également un grand nombre LIENS EN RAPPORT AVEC LE JAPON EN BAVIÈRE :d’événements sur le thème du Japon. www.japan-in-bayern.de www.muenchen.de.emb-japan.go.jp/de/index.htm www.djg-muenchen.de www.djg-nordbayern.de www.japanclub-munich.de3 000 Chinois étudient dans les grandes écoles bavaroises www.jism.de www.hoshuko.de http://siebold-museum.byseum.de/de/homeL’économie n’est pas le seul facteur qui compte en Bavière pour l’Empire dumilieu. Plus de 150 entreprises chinoises se sont installées dans la région et LIENS EN RAPPORT AVEC LA CHINE EN BAVIÈRE :quinze villes et communes bavaroises sont jumelées avec des villes chinoi- www.chinaforumbayern.de www.chinaforumbayern.de/cnses. La communauté est de fait importante et ne cesse de grandir. Près de www.baychina.org www.bayern-shandong.com.cn13 000 Chinois vivent actuellement en Bavière – un tiers d’entre eux environrésidant dans l’agglomération munichoise. Ceux-ci apprécient particulièrement LIENS EN RAPPORT AVEC L’INDE EN BAVIÈRE :le niveau d’excellence des universités de Bavière. Près de 3 000 Chinois étu- www.munichmela.de www.indien-institut.de www.bayind.de/enter.htmldient dans les grandes écoles bavaroises. Des centres d’écoles supérieuresW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 3
  • 4. BAVARIA IN YOUR BRIEFCASECOURSES DE CHIENS DE TRAÎNEAUX DANS LA FORÊT DE BAVIÈRE sports d’hiver. C’est le rêve pour les chiens et leurs mushers ainsi que pour les spectateurs. » Le niveau de neige le permettant, les participants s’entraînent déjà sur le par- cours. La partie nord du parcours mesure 6 kilomètres, celle située au sud s’étend sur 10 kilomètres. Le programme du championnat d’Europe se compose de courses de distance (40 km) et d’épreuves de sprint (8 – 18 km) – dans les catégories classiques de quatre ou six chiens. «  Dans la catégorie libre, on retrouve même des traîneaux tirées par huit à douze chiens, précise CorinnaUn conte bavarois Fröschl. Mais on peut aussi faire du ski tiré par son chien. »Des forêts sans fin, de vastes prairies et vallées mais aussi des ruisseaux écu- Les traîneaux traversent à près de 40 km/h Haidmühle, petit village de la forêtmants, des gorges profondes et des chutes d’eau assourdissantes – la forêt de de Bavière situé à la frontière tchèque. Sans paraître se fatiguer, les animauxBavière, l’un des paradis naturels d’Allemagne, est une chaîne de moyennes glapissent, courent et tirent ensemble le traîneau, tandis que le musher leurmontagnes s’étendant sur quelque 100 kilomètres à cheval sur les frontières lance des commandements. «  Le meneur doit travailler avec ses chiens dede Bavière et de République tchèque. En hiver, la neige donne à cette région façon très harmonieuse, explique Corinna Fröschl. Car on ne peut pas forcerune atmosphère féérique faisant la joie des touristes du monde entier – ainsi des chiens. Ils ne courent que lorsqu’ils en ont envie. Mais dès lors, on ne peutque des chiens. plus les arrêter, ils foncent sans se ménager à travers la neige et le froid. »Du 15 au 17 février, la forêt de Bavière sera en effet le théâtre du championnat La forêt de Bavière n’est pas le seul bastion des courses de chiens de traî-d’Europe de course de chiens de traîneaux. Sont attendus quelque 600 chiens neaux. On pratique également ce sport à Unterjoch dans l’Allgäu ainsi qu’àet 120 mushers (meneurs de chiens) originaires de pays comme la Norvège, la Inzell et Wallgau en Haute-Bavière et à Warmensteinach en Haute-Franconie,Suède, l’Autriche, la République tchèque, les Pays-Bas, la Slovaquie, la Suisse dans la Fichtelgebirge. Un sport qui demande plus d’investissement que le footet la France. « Ce spectacle organisé par la fédération internationale et le SC ou le ski. Mais qu’importent le coût et le temps, la passion l’emporte toujours :Haidmühle s’annonce beau et palpitant, explique Corinna Fröschl, la présiden- « Ce qui est fascinant dans les courses de chiens de traîneaux c’est le mélangete de la fédération sportive bavaroise des chiens de traîneaux (SSVB). La forêt de la nature, de la vitesse, de l’harmonie et des amitiés magnifiques – entrede Bavière est un endroit parfait pour notre sport avec ses vastes espaces et l’Homme et le chien, détaille Corinna Fröschl. Ça compte plus que tout. »sa nature vierge. De plus, elle n’est pas assaillie par les autres adeptes de Informations complémentaires : www.ssvb.deSALONS ET ÉVÉNEMENTS… À MUNICH … DE ET AVEC INVEST IN BAVARIAISPO INVEST IN BAVARIA À L’ÉVÉNEMENT CONSA- INVEST IN BAVARIA À L’AVIONICS EUROPE03 – 06/02/2013 CRÉ AU MARKETING LOCAL HIGHTECH-STAN- (STAND COMMUN BAVAIRIA)Le salon professionnel international DORT BAYERN LE 14/03/2013 À IZMIR | TURQUIE 20 ET 21/02/2013 À MUNICH | BAVIÈREdes articles de sport et de la mode Votre interlocutrice  : Votre interlocuteur :sportive Meike Jäckel | Tél. : +49 89 24210-7512 Bernd Buchenberger | Tél. : +49 89 2162-2582 www.ispo.com meike.jaeckel@invest-in-bavaria.com bernd.buchenberger@invest-in-bavaria.com… À NUREMBERG INVEST IN BAVARIA À LA MANIFESTATION INVEST IN BAVARIA VOUS INVITE AU SÉMI- « EXPLOITER LES POTENTIELS EN BASSE- NAIRE SUR L’IMPLANTATION « DIGITAL BAVA-BIOFACH FRANCONIE – CONCRÉTISER LES IDÉES » RIA » LE 20/02/2013 À BOMBAY | INDE13 – 16/02/2013 LE 07/03/13 À BAD KISSINGEN | BAVIÈREPremier salon mondial des Votre interlocuteur : INVEST IN BAVARIA VOUS INVITE AU SÉMI-produits bio Philipp Gleißner | Tél. : +49 89 24210-7517 NAIRE SUR L’IMPLANTATION « DIGITAL BAVA- www.biofach.de/en vlr@invest-in-bavaria.com RIA » LE 5/03/2013 À LONDRES | ANGLETERRE Votre interlocuteur pour ces deux événements : Peter Englert | Tél. : +49 89 24210-7520 peter.englert@invest-in-bavaria.comVOTRE PORTE D’ENTRÉE POUR LA BAVIÈRE EDITEUR BUSINESS BAVARIAInvest in Bavaria – The Business Promotion Agency of the Bavarian Ministry of DR. JOHANN NIGGL COORDINATION : ALEXANDRA SCHMIDHUBEREconomic Affairs, Infrastructure, Transport and Technology and Bayern International. PRINZREGENTENSTR. 28 RÉDACTEUR : WWW.TEXTBAU.COM 80538 MUNICH | GERMANY TRADUCTION : WWW.TRANSLATE-ME.INFOIMAGE SOURCES : P. 3: © thinkstockphotos.de | P. 4: © www.ssvb.de TÉL.: +49 89 24210-7500 ART DIRECTION | INTERNET : ALEX PODOLAY FAX: +49 89 24210-7557 DESIGN : WWW.TREIB-STOFF.COM INFO@INVEST-IN-BAVARIA.COMW W W. I N V E S T- I N - B A V A R I A . C O M PA G E 4