Les experts de l'industrie se penchent sur la disponibilité croissante du capital-risque en Ontario Octobre 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les experts de l'industrie se penchent sur la disponibilité croissante du capital-risque en Ontario Octobre 2013

on

  • 307 views

Investir en Ontario a réuni cinq experts renommés du capital-risque ...

Investir en Ontario a réuni cinq experts renommés du capital-risque
autour d'une même table pour discuter du climat entourant les fonds
d'investissement consacrés aux entreprises en démarrage en Ontario.
L'une des questions clés consistait à mesurer en quoi le Fonds ontarien
de capital-risque (FOCR) et le Fonds ontarien de développement des
technologies émergentes (FODTE) stimulent l’industrie et attirent les
investissements.

Statistics

Views

Total Views
307
Views on SlideShare
307
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Les experts de l'industrie se penchent sur la disponibilité croissante du capital-risque en Ontario Octobre 2013 Les experts de l'industrie se penchent sur la disponibilité croissante du capital-risque en Ontario Octobre 2013 Presentation Transcript

  • Prendre des risques et accélérer la croissance : Les experts de l'industrie se penchent sur la disponibilité croissante du capital-risque en Ontario. Octobre 2013
  • 2 Participants Animateur Mark Evans Propriétaire ME Consulting Experts invités Ian Carew Directeur Northleaf Capital Partners Simon Chong Directeur général Georgian Partners David Unsworth Associé RBC Partenaires en Capital-Risque Michelle McBane Directrice des investissements Director Investment Accelerator Fund Suresh Bhat Associé, capital-risque Extreme Venture Partners
  • 3 Introduction Investir en Ontario a réuni cinq experts renommés du capital-risque autour d'une même table pour discuter du climat entourant les fonds d'investissement consacrés aux entreprises en démarrage en Ontario. L'une des questions clés consistait à mesurer en quoi le Fonds ontarien de capital-risque (FOCR) et le Fonds ontarien de développement des technologies émergentes (FODTE) stimulent l’industrie et attirent les investissements. La foire aux questions qui suit présente le point de vue de ces experts du capital-risque sur les moyens les plus propices à soutenir la réussite des nouvelles entreprises en Ontario.
  • 4 Comment le paysage ontarien actuel du capital-risque favorise-t-il le démarrage des nouvelles entreprises? • En 2008, le gouvernement a créé le FOCR pour aider les nouvelles entreprises à démarrer en facilitant l'accès aux capitaux. • Le FODTE, qui gère 250 millions de dollars, investit dans trois grands secteurs : • • • les technologies propres les sciences de la vie et les technologies de pointe en matière de santé les médias numériques et les technologies de l'information et de la communication • Aujourd'hui, les entreprises peuvent recevoir un capital d'amorçage et l'aide d'investisseurs providentiels, et bénéficier d'un capital de développement plus généreux. • Il existe maintenant toute une gamme de fonds disponibles pour toutes les étapes de financement d'une entreprise, du capital d'amorçage au capital de développement.
  • 5 Quels sont les changements dans le paysage ontarien dont mon entreprise peut bénéficier? • L'écosystème ontarien en entier s'est amélioré pour ce qui est du financement d'amorçage. • L'Ontario réussit beaucoup mieux à attirer les jeunes entrepreneurs dynamiques et talentueux qui sortent de ses programmes universitaires en ingénierie et à leur donner ce premier coup de pouce qui leur permettra de franchir leur premier stade de financement.
  • 6 Quelles sont les occasions uniques qu'offre Toronto aux nouvelles entreprises? • L'Ontario est réputé pour ses firmes qui développent des logiciels d'entreprise et a vu la création de grands produits tels qu'Algorithmics. • Toronto a tous les services financiers. Il est donc facile de savoir comment travailler avec les logiciels d'entreprise, que ce soit pour le soutien technique, les ventes, la vente au détail, le pétrole et l'essence, la fabrication : tout! « Ici, vous vendez aux GRANDES entreprises. » • L'Ontario regorge de brillants talents en génie informatique : ce sont 30 000 diplômés et plus qui sortent chaque année des 40 et quelque universités les plus renommées. • Par exemple, le fondateur de BumpTop a créé une application de personnalisation de bureau, inspirée de son mémoire de maîtrise qu'il a réalisé à l'Université de Toronto. Lorsqu'il a obtenu son diplôme, il a reçu un financement pour son entreprise, pour ensuite vendre celle-ci à Google.
  • 7 Combien de fonds existe-t-il au Canada? • Vous n'avez pas besoin de 50 ou de 100 fonds au Canada. Il vous suffit de 10 ou 20 fonds qui misent sur les meilleures occasions d'investissement. • Le FOCR s'élève à 205 millions de dollars (90 millions investis par le gouvernement ontarien et 115 millions par d'autres investisseurs institutionnels). • Ces fonds sont accordés sous forme de capital d'amorçage, de capital de départ, de capital de développement : tout ce qu'il faut pour générer un bon rendement.
  • 8 Comment les programmes des gouvernements fédéral et provincial soutiennent-ils les entreprises en démarrage? • Le FOCR recourt à un gestionnaire externe pour prendre des décisions d'investissement selon le potentiel de rendement des fonds. • En offrant un soutien à long terme : l'obtention d'un rendement prend de cinq à huit ans. • Les fonds doivent investir leurs capitaux pour obtenir un rendement, et c'est ce qui incite les autres investisseurs à choisir cette classe d'actifs. Ce soutien à long terme est essentiel pour donner à l'industrie la chance de se développer.
  • 9 Quels types de financement l'Ontario a-t-il à m'offrir en tant qu'entrepreneur? • Des fonds comme le Fonds d'accélération des investissements de l'Ontario offrent des capitaux d'amorçage actifs (plus de 65 investissements réalisés au cours des quatre dernières années). • Les fonds accordés pour le développement d'une entreprise de grande qualité peuvent atteindre jusqu'à cinq fois le montant des fonds d'amorçage reçus. • Bon nombre d'investisseurs providentiels et d'entrepreneurs qui ont quitté le milieu reviennent pour fonder de nouvelles entreprises et faire de nouveaux investissements. Il en résulte la production dans l'écosystème d'entreprises plus solides et d'entrepreneurs plus avisés se classant dans les deuxième, troisième et quatrième types. • Les programmes ontariens offrent des occasions de travailler de près avec d'autres entrepreneurs et permettent aux entreprises de bénéficier de perspectives différentes, de l'aide de mentors et de conseils de grande qualité, tout cela pour accroître leurs chances de réussite.
  • 10 Quels montants peuvent être accordés? • Les programmes d'accélération peuvent accorder dès le départ aux entreprises qui en sont à leurs tout premiers débuts des ressources de mentorat et un montant variant entre 50 000 $ et 200 000 $, si ces entreprises font preuve un tant soit peu de diligence, si elles disposent d'une bonne équipe, si leur projet est réellement intéressant et si les perspectives de marché sont prometteuses. Ces entreprises se voient accorder une aide immédiate. • Pour chaque dollar réinvesti, ces entreprises ont reçu près de 30 $ en fonds de développement.
  • 11 Quels avantages financiers le gouvernement ontarien offre-t-il? • Un accès à des fonds par l'entremise de la BDC (Banque de développement du Canada), une société d'État et l'une des sociétés de capital-risque les plus dynamiques et les plus actives au Canada. • Un accès aux fonds du FOCR, qui a été un acteur majeur dans toutes les opérations consistant à amasser des fonds d'importance en Ontario au cours des cinq dernières années. • Des programmes de crédits d'impôt très généreux. • Pour chaque dollar investi dans une activité de développement technologique admissible, l'entreprise reçoit 0,35 $ par l'intermédiaire du crédit d'impôt pour la R et D. • Des prêts sans intérêts. Le programme FedDEV Ontario – Investir dans l'innovation des entreprises (un fonds de 175 millions de dollars) consent des prêts aux entreprises en les exemptant de tout intérêt pendant 60 mois.
  • 12 Comment les fonds de capital-risque en Ontario concurrencent-ils avec ceux des États-Unis? • Très avantageusement. Le FOCR comprend huit fonds, tous dirigés par de grands experts du domaine et du milieu de l'investissement, et tous compétitifs sur la scène nord-américaine. • Les fonds choisissent les entreprises dans lesquelles ils investissent non pas pour leur position dans les marchés locaux, mais pour leur excellence. • Un bon exemple d'entreprise faisant partie du portefeuille ontarien est Fixmo. L'entreprise est partie d'un projet mené en Ontario par deux personnes dans le domaine de la sécurité des services mobiles. Quand elle a atteint un certain stade de développement, les gens de la Silicon Valley se sont intéressés à elle, puis Kleiner Perkins y a investi. • Fixmo a commencé petit au Canada, puis s'est développée grâce à l'aide d'investisseurs qui y ont injecté 40 millions de dollars. • Fixmo est un exemple d'entreprise fondée ici, puis prise sous l'aile d'investisseurs étrangers qui l'ont conduite à la prochaine étape de son développement.
  • 13 Le capital de développement est-il géré par des programmes d'ici ou par un consortium comptant des investisseurs en capital-risque des États-Unis? • Cela dépend du montant demandé. • Si l'entreprise demande de 15 à 25 millions de dollars, il faudra un fonds dépassant les 300 millions de dollars. • Par exemple, RBC Partenaires en Capital-Risque possède deux fonds axés sur les logiciels d'entreprise qui pourraient assurer tout le financement demandé dans ce domaine. Mais dans bien des cas, il est plus profitable de recourir à un consortium partenaire américain pour diriger cette croissance des capitaux propres et obtenir une diversification, car ce type de consortium apporte l'expertise nécessaire pour aider l'entreprise à se développer dans le marché américain.
  • 14 Quels sont les autres avantages que l'Ontario peut offrir aux entreprises en démarrage par rapport aux États-Unis? • Du talent! « Toronto est un endroit plus favorable que la Silicon Valley aux entreprises en démarrage, qui savent que les professionnels du domaine technique à Toronto sont plus compétents et en demandent moins pour leur travail. » • L'Université de Toronto et l'Université de Waterloo adoptent une mentalité qui favorise le développement d'entreprises. L'université ne s'approprie pas une part des entreprises et des créations de leurs étudiants; tout revient à l'entrepreneur, de qui l'on s'attend qu'ils redonnent ensuite à l'université. • De plus, l'Université de Toronto offre de solides programmes en transfert de technologie et en génie informatique. Elle forme d'excellents bassins de professionnels.
  • 15 Quels sont les autres avantages que l'Ontario peut offrir aux entreprises en démarrage par rapport aux États-Unis? (la suite) • Son réseau de soutien et son écosystème (dont font partie les programmes gouvernementaux provinciaux et ceux financés par le secteur privé) forment les entrepreneurs de la prochaine génération et leur permettent de passer à la prochaine étape : transporter ailleurs les pratiques qui ont cours dans les universités. • Les services d'accélération (p. ex. Extreme Startups, Jolt et Hyperdrive) fournissent d'excellentes occasions d'apprendre à bâtir une entreprise. • La fidélité et la rétention des talents : • Il est rare de voir les gens quitter leur entreprise après trois ou quatre mois, contrairement à ce qui se passe dans la Silicon Valley, dont on entend souvent dire que le butinage y est chose courante. • Les gens restent fidèles à l'entreprise qu'ils bâtissent.
  • 16 Pourquoi l'Ontario? • Parce que vos dollars y prennent beaucoup plus de valeur, surtout à cette étape cruciale du départ où votre entreprise ne génère ni revenu, ni mouvement de trésorerie pour vous permettre de continuer. • En Ontario, les entreprises peuvent prendre des risques et se développer rapidement pour atteindre ce point de confirmation où les investisseurs acceptent de s'asseoir à leur table. • Si vous désirez vous entretenir immédiatement avec un représentant à propos des occasions de développement en Ontario, veuillez composer le 1 800 819-8701 en Amérique du Nord, ou le 1 416 313-3469 ailleurs dans le monde. (Heures de service : 8 h 30 à 16 h 30, HNE) • Vous pouvez également nous écrire à l'adresse info@investinontario.com. Un représentant communiquera avec vous dans les deux jours ouvrables suivants.