RAPPORT D’ACTIVITÉS 2007POUR   L’ I N N O V A T I O N   ET   LE   DÉVELOPPEMENT   ÉCONOMIQUE          Enseignement supérie...
SOMMAIREI - L’INSTITUT TELECOM EN 2007.......................................................................................
EDITORIAL DU PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATIONAu cours de ces cinquante dernières années, les technologies de l’inform...
EDITORIAL DE L’ADMINISTRATEUR GENERALL’année 2007 a été pour l’établissement une année chargée, une année de progrès et un...
4
I - L’INSTITUT TELECOM EN 2007L’Institut TELECOM (ex-groupe des écoles des télécommunications) est l’un des principaux act...
I.1 - LA STRATEGIE DU GROUPEDans le cadre du plan stratégique 2005-2007, adopté par le conseil dadministration en novembre...
économique et social de la société de la connaissance et de la vie numérique et, enfin, comme une référencepour l’innovati...
I.2 - NOUVELLE IDENTITE DU GROUPELes écoles ont su installer au niveau national des excellentes images de marque. Cependan...
I.3 - LES FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE Formation         TELECOM Ecole de Management a reçu l’éligibilité pour l’accréditati...
International           TELECOM Ecole de Management est devenue membre du « Advisory Board », instance           internati...
I.5 - LORGANIGRAMME DE L’INSTITUT TELECOM                                                           Président du conseil  ...
12
II - FORMATION INITIALE ET CONTINUEL’Institut TELECOM est aujourd’hui un pôle de formation d’ingénieurs, de manageurs et d...
II.1 - TELECOM PARISTECHII.1.1 - Introduction du directeurÉcole dingénieurs créée en 1878, berceau du mot « télécommunicat...
II.1.2 - Formation d’ingénieursDans le cadre de son cursus d’ingénieur TELECOM ParisTech propose un système de formation «...
Le fort engagement de lécole dans le programme Athens qui permet d’organiser deux fois par an des échangesd’étudiants d’un...
le Mastère Spécialisé "Réseaux" offre 2 options après le suivi dun tronc commun : "Conception de           réseaux" et "Sé...
II.2 - TELECOM BRETAGNEII.2.1 - Introduction du directeurGrande École créée en 1977, TELECOM Bretagne forme, sur ses campu...
II.2.2 - La formation d’ingénieur généralisteLingénieur est un acteur éminent de la société actuelle ; sa responsabilité n...
services ; les élèves qui le souhaitent peuvent simultanément tester leurs aptitudes à la recherche en préparant undiplôme...
II.2.7 - La formation continueL’offre de formation continue de TELECOM Bretagne s’adresse aux ingénieurs et cadres des ent...
PerspectivesLa formation continue de l’école va étoffer son offre en proposant des parcours professionnalisants.Ces format...
23
II.3 - TELECOM & MANAGEMENT SUDPARISII.3.1 - Introduction du directeurTELECOM & Management SudParis puise sa force dans la...
II.4 - TELECOM SUDPARISTELECOM SudParis, grande école généraliste en technologies de linformation, forme tousles ans plus ...
Les "BADGE"Les BADGE (Bilan d’aptitude délivré par les grandes écoles) sont des cycles de formation orientés métier àdesti...
réalisés dans le cadre des projets de recherche sont ainsi présentés. Ces missions permettent une exportationefficace de n...
II.5 - TELECOM LILLE III.5.1 - Entre Université et Grandes EcolesFondée en 1990 par l’Université Lille1 et l’Institut TELE...
of Telecommunications and Post, Sofia ; Dublin Institute of Technology ; Universidad Politechnica, Valencia ; StPetersburg...
II.6 - INSTITUT EURECOM                         L’Institut EURECOM est une école dingénieurs et un centre de recherche en ...
31
32
III - LA RECHERCHE        33
III.1 - LA STRATEGIE DE RECHERCHE 2008-2012L’une des missions du conseil scientifique de l’Institut TELECOM est d’accompag...
être couverte par des sujets de recherche très pertinents pour le futur. Le potentiel de valorisation important decertains...
III.2.6 - L’Action innovante JEMTU - Jeux sur Mobiles : Technologies et UsagesEn 2007, le projet JEMTU a obtenu de nombreu...
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom

1,613

Published on

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,613
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rapport d'activité 2007 de l'Institut Télécom

  1. 1. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2007POUR L’ I N N O V A T I O N ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Enseignement supérieur et recherche
  2. 2. SOMMAIREI - L’INSTITUT TELECOM EN 2007....................................................................................... 5 I.1 - La stratégie du groupe .................................................................................................................... 6 I.2 - Nouvelle identité du groupe ........................................................................................................... 8 I.3 - Les faits marquants de l’année ....................................................................................................... 9 I.4 - Les chiffres clés du groupe ............................................................................................................10 I.5 - Lorganigramme de l’Institut TELECOM....................................................................................11II - FORMATION INITIALE ET CONTINUE .............................................................................. 13 II.1 - TELECOM ParisTech .................................................................................................................14 II.2 - TELECOM Bretagne...................................................................................................................18 II.3 - TELECOM & Management SudParis....................................................................................... 24 II.4 - TELECOM SudParis .................................................................................................................. 25 II.5 - TELECOM Lille I....................................................................................................................... 28 II.6 - Institut EURECOM.................................................................................................................... 30III - LA RECHERCHE ........................................................................................................... 33 III.1 - La stratégie de recherche 2008-2012........................................................................................... 34 III.2 - L’animation et l’évaluation de la recherche............................................................................... 34 III.3 - Le rayonnement de la recherche................................................................................................ 36 III.4 - La fondation............................................................................................................................... 38IV - L’INNOVATION............................................................................................................. 41 IV.1 - Les partenariats avec les entreprises .......................................................................................... 42 IV.2 - La valorisation des travaux de recherche ................................................................................... 43 IV.3 - La création d’entreprises............................................................................................................ 43 IV.4 - Le développement des TICE ..................................................................................................... 46V - LA GESTION DU GROUPE ................................................................................................. 49 V.1 - Les ressources humaines ............................................................................................................. 50 V.2 - La gestion financière et les achats publics .................................................................................. 53 V.3 - La communication....................................................................................................................... 55 V.4 - Le système dinformation de gestion .......................................................................................... 56 V.5 - Le patrimoine immobilier............................................................................................................ 58 V.6 - Le suivi réglementaire et administratif........................................................................................ 59VI - ANNEXE 1 : LES INSTANCES DE L’INSTITUT TELECOM ................................................. 63 VI.1 - Conseil d’administration de l’Institut TELECOM .................................................................... 63 VI.2 - Conseil scientifique du Institut TELECOM ............................................................................. 64 VI.3 - Conseil décole de TELECOM ParisTech ................................................................................ 65 VI.4 - Conseil décole de TELECOM Bretagne .................................................................................. 66 VI.5 - Conseil de TELECOM & Management SudParis..................................................................... 67VII - ANNEXE 2 : LES REALISATIONS EN RECHERCHE ........................................................... 69 VII.1 - Prix et distinctions .................................................................................................................... 69 VII.2 - Création de nouveaux laboratoires : ......................................................................................... 70 VII.3 - Les appels ANR........................................................................................................................ 70 VII.4 - Les appels européens.................................................................................................................71VIII - ANNEXE 3 : LIVRE VERT ............................................................................................. 73
  3. 3. EDITORIAL DU PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATIONAu cours de ces cinquante dernières années, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont fortement modifié lesprocessus de création, de production et de consommation, en les irriguant par l’accès et l’échange de quantités toujours croissantesd’information – de nombreux secteurs d’activité en ont été totalement renouvelés, des transports à la santé en passant par ladistribution, pour ne citer que ceux là. Les TIC contribuent aujourd’hui directement à hauteur de 5% à 6% au PIB des grands pays européens et indirectement à 40% de la croissance de la productivité en Europe1. Et leur potentiel de croissance est loin d’être épuisé. Maîtriser les TIC et développer leur usage est donc un enjeu essentiel pour la France et pour lEurope. Lessor des TIC modifie en profondeur la société, transformée par léconomie de la connaissance. L’innovation en produits et services TIC, qui s’opère dans un cadre mondialisé, est extrêmement dynamique, notamment dans les pays émergents, en fort développement. La France et l’Europe disposent de solides atouts pour relever le défi de cette concurrence intense et doivent, en particulier, s’appuyer sur des établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’excellence alors que la concurrence entre ces établissements pour attirer les meilleurs étudiants et enseignants-chercheurss’exerce également de plus en plus au niveau mondial.Les TIC constituent un secteur de production matérielle et immatérielle, essentiel à la croissance et à la vitalité économique. Ellesreprésentent aussi un vecteur de transformation des usages. Dans ces domaines, l’Institut TELECOM a le privilège et laresponsabilité dêtre un acteur majeur.Notre première responsabilité, c’est de former, des responsables et des chercheurs, pour le secteur public comme pour l’entreprise privée,qui devront acquérir une excellente maîtrise initiale de leur métier. L’Institut TELECOM doit aussi leur transmettre davantage :la capacité dadaptation à un environnement de plus en plus évolutif technologiquement, de plus en plus ouvert sur linternational, deplus en plus coopératif et, en même temps, de plus en plus compétitif. Susciter et transmettre la curiosité, le désir dinnover et celuidentreprendre, voilà ce qui assurera au mieux lavenir des élèves de l’Institut TELECOM, ce qui préparera au mieux notre avenir.Pour atteindre ces objectifs, le modèle qui associe enseignement supérieur et recherche au seind’établissements bénéficiant de la synergie ainsi induite, est le mieux adapté. C’est le modèle del’Institut TELECOM, c’est aussi le modèle aujourd’hui dominant au plan international.La seconde dimension de l’Institut TELECOM consiste à conduire et animer une recherche de haut niveau s’appuyant sur lescompétences intrinsèques de ses laboratoires et de ses chercheurs, ainsi que sur sa capacité danimation des réseaux, des pôles decompétitivité, des réseaux de recherche, qui réunissent universités et « Grandes Ecoles », à l’échelle nationale, européenne etinternationale. Réunir les deux bouts de la chaîne, de la recherche fondamentale, donnant lieu à publication et reconnaissancescientifique au niveau mondial, à l’innovation, qui valorise les résultats scientifiques pour soutenir la croissance.Pour faire face à ces responsabilités, l’Institut TELECOM s’est doté en novembre 2007 d’une stratégiepour la période 2008-2012, adoptée par son conseil d’administration. Elle vise à ce que l’Institut soit reconnuau niveau international pour l’excellence de ses formations de niveau master et doctorat, comme un moteur dela recherche académique dans le champ des STIC pour le domaine des communications ainsi qu’un centre deprospective et d’expertise sur le développement technologique, économique et social de la société de la connaissance et de la vienumérique et, enfin, comme une référence pour l’innovation et le soutien à la création d’entreprise.Le rapport d’activité 2007 de l’Institut TELECOM témoigne de la dynamique du groupe, de ses écoles, de ses laboratoires. Il estaussi l’occasion de remercier tous ceux, au sein et hors du groupe, qui y contribuent. Pascal FAURE Président du conseil d’administration de l’Institut TELECOM1 Technologies clés 2010, Ministère de l’économie des finances et de l’industrie, 2006 2
  4. 4. EDITORIAL DE L’ADMINISTRATEUR GENERALL’année 2007 a été pour l’établissement une année chargée, une année de progrès et une année charnière, durant laquelle le Groupedes écoles des télécommunications, désormais appelé Institut TELECOM, a affirmé ses ambitions à travers la définition de sastratégie pour la période 2008-2012. La croissance du nombre de diplômés et de ses ressources propres, la progression de ses écoles dans les divers classements comme les nombreuses distinctions obtenues pour la qualité des travaux des enseignants-chercheurs confirment la capacité de l’établissement à apporter une contribution majeure dans les années qui viennent au développement scientifique, économique et social de notre pays. La place éminente occupée par les anciens élèves des différentes écoles de l’Institut TELECOM, dans les entreprises et les structures publiques qui ont été les acteurs opérationnels du déploiement des TIC dans la société, montre que leurs qualités dinnovation et dorganisation sont largement reconnues. Ils sont au cœur de linternet haut débit, de ladministration électronique, des systèmes dinformation etde communication des entreprises comme du secteur public, des nouveaux services de laudiovisuel, de l’innovation dans le domainespatial, etc. Mais la qualité et la richesse de nos formations se manifestent également par la place croissante prise par les anciens élèvesde nos écoles dans léconomie de la connaissance et par leur rôle dans la transformation des usages, dans la définition de nouveauxmétiers, dans la création de nouvelles entreprises dans des secteurs dapplication de plus en plus larges.De même, les résultats obtenus par les chercheurs de l’Institut TELECOM se sont traduits en 2007 par l’accroissement de leurvisibilité internationale, par l’attribution de prix renommés, ou encore par la contribution active aux différentes structures quimarquent de plus en plus fermement le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur, qu’il s’agisse des PRES ou des pôles decompétitivité, par exemple. A travers ces réalisations, l’Institut TELECOM montre son dynamisme, sa réactivité, sa qualitéintrinsèque, aujourd’hui reconnue par la communauté scientifique comme par les instances de décision nationales et européennes. Lemeilleur exemple en est peut-être l’élection à l’Académie des Sciences en décembre dernier de Claude Berrou de TELECOMBretagne, dont les travaux avaient déjà été récompensés fin 2005 par l’attribution du prestigieux prix Marconi.En octobre 2007 a été lancée la chaire TELECOM ParisTech - Polytechnique - France Telecom/Orange sur linnovation et larégulation des services numériques, dont la leçon inaugurale a été donnée par Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie 2001. Parailleurs, la Fondation Louis Leprince Ringuet, qui accompagnait l’Institut TELECOM depuis ses débuts, a été renommée« Fondation TELECOM », et transformée en fondation à capital et à flux, à laquelle lInstitut souhaite maintenant donner unedimension nouvelle en renforçant le nombre et la qualité des partenariats, et l’offre de services proposée aux partenaires.La qualité du travail des personnels de l’Institut est l’un de ses principaux atouts, et son maintien nécessite de constamment réviserles processus et de les adapter aux nouvelles exigences et aux nouvelles réglementations. Dans ce cadre, la mise en œuvre durantl’année 2007 d’une procédure de consolidation des comptes, pour laquelle l’Institut TELECOM a été « précurseur » parmi lesétablissements publics administratifs (EPA), a été couplée à leur certification par des commissaires aux comptes. Cela a induit uneconfrontation des principes comptables privés avec la tradition publique dun EPA, qui a mobilisé toute la chaîne financière pendantune bonne partie de l’année.Enfin, l’année 2007 a surtout été un temps pour lélaboration de la nouvelle stratégie de l’établissement pour les cinq ans à venir,avec en première réalisation laboutissement dune réflexion lancée depuis deux ans sur larchitecture de marques apportant ainsi plusde cohérence et de lisibilité aux noms des écoles comme à celui de létablissement public qui les regroupe, autour de notre patronymecommun TELECOM, renvoyant au mot « télécommunications », inventé en 1904 par un de nos anciens directeurs d’école. Jean-Claude Jeanneret Administrateur Général de l’Institut TELECOM 3
  5. 5. 4
  6. 6. I - L’INSTITUT TELECOM EN 2007L’Institut TELECOM (ex-groupe des écoles des télécommunications) est l’un des principaux acteurs de larecherche, de la formation et de l’innovation dans le domaine des télécommunications et plus largement dessciences et technologies de l’information et de la communication. Il est composé de « Grandes Ecoles » :TELECOM ParisTech située à Paris, TELECOM Bretagne implantée à Brest et Rennes, et au sein de TELECOM &Management SudParis, situé à Evry, une école d’ingénieurs, TELECOM SudParis, et une école de gestionTELECOM Ecole de Management.Il est également membre fondateur de deux établissements d’enseignement supérieur et de recherche créés 2sous forme de filiale : TELECOM Lille 1 situé à Lille, et Institut EURECOM implanté à Sophia-Antipolis.Les écoles de l’Institut TELECOM forment des élèves ingénieurs dotés à la fois d’une culture scientifique dehaut niveau orientée vers l’innovation dans le domaine des STIC et de compétences managériales. L’école demanagement (TELECOM Ecole de Management) forme des managers capables de gérer des projets impliquantles technologies de l’information et de la communication. En 2007, les écoles ont diplômé plus de 1000ingénieurs et managers, environ 130 docteurs, et ont délivré plus de 300 Mastères Spécialisés et une centainede « masters of science ». Avec 39 % de diplômés étrangers , les écoles de l’Institut TELECOM se placent en 3tête des grandes écoles françaises.L’Institut TELECOM est un des tout premiers organismes de recherche publics dans le domaine destechnologies de l’information et de la communication. L’institut représente une force de recherche de plus de1600 personnes dont environ 600 chercheurs, 800 doctorants et une production de plus de 1500publications en 2007. Il participe au programme cadre de recherche et de développement technologique(PCRDT) de lUnion européenne. Parmi ces chercheurs, Claude Berrou, fréquemment récompensé pour soninvention des turbo-codes, a été élu membre de l’Académie des Sciences en décembre 2007. L’InstitutTELECOM est également très impliqué dans les recherches partenariales avec les grandes entreprises et lesPME. Depuis mars 2006, avec sa filiale EURECOM, il est labellisé Carnot en reconnaissance du niveau et de laqualité de sa recherche partenariale. Les ressources propres liées à la recherche et à la valorisation sont del’ordre de 26M€, ce qui représente environ un tiers du coût consolidé de la recherche.Témoignage de sa participation à la vie de la cité, l’Institut TELECOM a réalisé en 2007 un Livre Vert « Sociétéde la connaissance et vie numérique, sens, enjeux, avenirs » dont la présentation officielle a été faite àloccasion dun colloque, organisé pour les 10 ans du groupe, le 29 juin 2007 au Conseil économique et social.L’Institut TELECOM, au travers de ses écoles, s’inscrit dans la dynamique régionale des pôles de recherche etd’enseignement supérieur (PRES), renforçant ainsi ses relations académiques locales : TELECOM ParisTechest membre fondateur du PRES ParisTech ; TELECOM Bretagne du PRES Université Européenne de Bretagne etTELECOM&Management SudParis membre associé du PRES UniverSud Paris au travers du Pôle scientifiqueEvry Vals de Seine.2 GIE - groupement dintérêt économique3 Diplômés étrangers en formation dans les écoles de l’Institut TELECOM et ses filiales dans les filières de formation d’ingénieurs, de managers, mastersof science, DNM, mastères spécialisés et doctorats. 5
  7. 7. I.1 - LA STRATEGIE DU GROUPEDans le cadre du plan stratégique 2005-2007, adopté par le conseil dadministration en novembre 2004, 17 axesstratégiques ont été retenus. En 2007, de la même manière que les autres années du plan, l’Institut TELECOMavait retenu de progresser en priorité selon quelques uns des axes du plan.Afin de guider l’action de l’Institut TELECOM pour les cinq années à venir, une nouvelle stratégie a été adoptéepar le conseil d’administration en novembre 2007.I.1.1 - Axes de progrès prioritaires en 2007En 2007, l’Institut TELECOM a poursuivi ses efforts pour « éclairer et promouvoir le développement de lasociété de l’information », en organisant notamment un colloque qui s’est tenu le 29 juin au Palais d’Iéna àParis, à l’occasion des dix ans de l’Institut TELECOM, sur les thématiques abordées dans le Livrevert : l’économie de la connaissance, le lien social numérique, les territoires virtuels, et l’évolutioncognitive de l’être humain.Une nouvelle dimension a été donnée à la Fondation Louis Leprince-Ringuet, instance privilégiée dedéveloppement des liens entre l’Institut TELECOM, lindustrie et les entreprises de services dans le domaine destechnologies de linformation. Sa transformation en Fondation TELECOM à capital et flux, entérinée à lafin de lannée 2007 par la signature dun avenant avec la Fondation de France, qui abrite actuellementla Fondation TELECOM.L’Institut TELECOM s’est également investi en 2007 dans les actions qui visent à acquérir un référencementinternational pour lexcellence de ses programmes denseignement. Dans ce cadre, TELECOM ParisTech acontribuée à la création d’un groupe thématique STIC au sein de ParisTech et d’un « excellence cluster » ICT ausein d’IDEA league dont TELECOM ParisTech a pris le pilotage pour réaliser des projets d’enseignement-recherche en partenariat industriel. TELECOM ParisTech s’est également investie dans l’instruction du projet decréation de l’école franco-chinoise d’ingénieurs à Shanghai. TELECOM Ecole de Management s’est engagéepour obtenir la labellisation EQUIS. Un audit de léligibilité de lécole au label EQUIS a été entamé par lEFMD(European Fondation for Management Development) en 2006. L’école reçoit en 2007 l’éligibilité pourl’accréditation AACSB.Au travers de TELECOM Bretagne, l’Institut TELECOM a poursuivi son engagement dans le développementde PRACOM, pôle de recherche avancée en communications, qui a démarré véritablement son activité en 2007.Son objectif d’être un centre de recherche de référence en communications et de développer des relations departenariat entre quatre départements de TELECOM Bretagne et le milieu industriel s’est concrétisé par la miseen place de séminaires thématiques annuels (systèmes MIMO et télécommunications pour les transportsintelligents), par la rédaction de rapports annuels (réseaux domestiques et bilan/aspects prospectifs), par l’achatd’une plate-forme numérique pouvant intégrer des fonctions complexes, par la mise en place de projetscollaboratifs (type ANR) entre plusieurs adhérents, par la création d’un intranet à l’usage des adhérents. Fin 2007,12 industriels avaient adhéré à PRACOM.I.1.2 - Stratégie 2008-2012L’Institut TELECOM, groupe de « Grandes Ecoles » qui forment des cadres de haut niveau leadersdans le domaine des TIC, fort de la qualité de son action tant en enseignement qu’en recherche et en soutien àl’innovation, de l’excellence de son corps professoral pluridisciplinaire et de la performance de sa gestion, acomme ambition pour 2012 d’être un des meilleurs établissements d’enseignement et de rechercheeuropéens dans son domaine de compétence, contribuant de manière exemplaire à l’innovation et audéveloppement économique des territoires.La stratégie de l’Institut TELECOM pour la période 2008-2012 vise en conséquence à ce quel’établissement soit reconnu au niveau international pour l’excellence de ses formations de niveau masteret doctorat, comme un moteur de la recherche académique dans le champ des STIC pour le domaine descommunications ainsi qu’un centre de prospective et d’expertise sur le développement technologique, 6
  8. 8. économique et social de la société de la connaissance et de la vie numérique et, enfin, comme une référencepour l’innovation et le soutien à la création d’entreprise.Cette stratégie est articulée autour de cinq orientations majeures : deux orientations qui situent l’espace d’actionde l’institut et trois orientations qui fixent les lignes directrices de l’action.L’Institut TELECOM retient tout d’abord de [1] s’affirmer dans l’action et la compétition internationales tout encontinuant à [2] amplifier son action au cœur des territoires. En matière d’enseignement, l’Institut TELECOMentend [3] développer son offre de formation pour répondre à des besoins croissants de compétencesscientifiques et managériales aux meilleurs niveaux. En recherche, l’ambition est [4] d’être un acteur mondial dela recherche en STIC dans le domaine des communications (télécoms, contenus et usages). En tantqu’établissement relevant du ministère de l’économie, des finances et de l’emploi, l’Institut TELECOM entendenfin [5] favoriser le développement économique et l’innovation.Pour que la mise en œuvre de cette stratégie soit pleinement réussie, l’institut a identifié six conditionsessentielles de succès sur lesquelles il doit également porter son effort : une mobilisation de toutes les forces de l’institut dans tous ses métiers ; l’affirmation d’une identité de groupe nouvelle dès le 1er janvier 2008, partagée en interne et facilement reconnaissable en externe, accompagnant des identités de diplômes renforcées ; l’évolution des modèles économiques des activités de l’institut pour dégager des marges de manœuvre nouvelles ; la contractualisation des moyens de l’Etat sur un plan pluriannuel ; le renforcement de l’écoute des besoins des entreprises nationales et internationales pour garantir la valeur des diplômes délivrés ; une internationalisation du corps des enseignants-chercheurs. 7
  9. 9. I.2 - NOUVELLE IDENTITE DU GROUPELes écoles ont su installer au niveau national des excellentes images de marque. Cependant, l’institut et sesdifférentes composantes avaient des noms très différents qui empêchaient chacun de profiter des retombées dessuccès des autres. De plus, chaque école avait des dénominations multiples et parfois incohérentes (ENST,ENST-Paris, Télécom Paris, ENST B, Sup Télécom Bretagne, Télécom Bretagne, ....). Il a donc été retenu defaire évoluer les marques pour renforcer la lisibilité et limpact, notamment à linternational, pour fédérer lesécoles et montrer la cohésion de lensemble; pour identifier clairement lensemble de son domaine daction (lestechnologies de linformation) et marquer lappartenance des écoles à certains réseaux (PRES).Au terme d’un chantier qui a impliqué le personnel, les élèves et les anciens élèves de toutes les écoles, unesolution basée sur le radical « TELECOM », évocatrice à l’international et capitalisant sur l’image la plus « grandpublic » des écoles a été retenue : Institut TELECOM pour le nom du groupe, TELECOM ParisTech en remplacement de Telecom Paris, TELECOM Bretagne en remplacement de ENST Bretagne, TELECOM SudParis en remplacement de Telecom INT, TELECOM Ecole de Management en remplacement de INT Management, TELECOM & Management SudParis en remplacement de INT, TELECOM Valorisation en remplacement de GET Valorisation Fondation TELECOM en remplacement de Fondation Louis Leprince-Ringuet, 8
  10. 10. I.3 - LES FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE Formation TELECOM Ecole de Management a reçu l’éligibilité pour l’accréditation AACSB ; EURECOM a négocié pour le compte de Télécom ParisTech des accords de doubles diplômes avec les universités de Darmstadt et Munich ; Accréditation du premier BADGE de TELECOM Lille 1 « Ingénierie radio » ; Recherche Claude Berrou, professeur au département électronique de TELECOM Bretagne a été élu à l’Académie des sciences ; La revue de l’IEEE « spectrum » a consacré aux turbo-codes, inventés par TELECOM Bretagne, un numéro spécial intitulé : « Turbo-information processing: algorithms, implementations & applications » ; L’Institut a organisé un grand colloque pour ses 10 ans au Palais d’Iéna, siège du Conseil économique et social (Paris), et édité à cette occasion un Livre vert « La société de la connaissance à l’ère de la vie numérique » ; TELECOM & Management Sud Paris a créé son unité de recherche en management sous la direction de Madeleine Besson (département Management, marketing et stratégie) : CEMANTIC. Cette unité a pour mission de soutenir et de donner une plus grande visibilité à la recherche en gestion et en sciences humaines et sociales ; TELECOM ParisTech et EDF R&D ont créé le "BILab", un laboratoire commun sur l’informatique décisionnelle ; Innovation LÉcole Polytechnique, France Télécom/Orange et TELECOM ParisTech (département Sciences économiques et sociales) se sont associés pour lancer une Chaire denseignement et de recherche sur le thème "Innovation et régulation des services numériques" ; Lancement du projet TERROP dans le cadre des projets interCarnot, coordonné par l’Institut TELECOM en partenariat avec 3 Instituts Fraunhofer ; TELECOM Bretagne a organisé, au Palais du Luxembourg à Paris, les 8è Tribunes de l’Institut TELECOM sur le thème « TIC et transports : la solution ? » ; L’Institut TELECOM a accueilli la première Bourse aux Technologies Télécoms Mobiles en partenariat avec l’IE-Club et Seventure. Une centaine de responsables de PME ont découvert à cette occasion les innovations des chercheurs de l’Institut mais aussi du CNRS, de l’INRIA, de l’INSA et du CEA ; L’un des projets de création d’entreprise de l’incubateur d’EURECOM a reçu le prix GALILEO les étudiants de TELECOM Lille1 ont reçu le 1er prix au concours SNCF « Imaginez ! la SNCF de demain » ; Territoire André Chomette, directeur de TELECOM Bretagne, a été nommé vice-président du conseil d’administration de l’Université européenne de Bretagne (PRES) ; L’Institut TELECOM a initié un partenariat avec le Pôle Transactions électroniques sécurisées (TES) de Normandie ; 9
  11. 11. International TELECOM Ecole de Management est devenue membre du « Advisory Board », instance internationale de consultation, qui interviendra sur les questions clés en matière de formation. La TU Munich, Université d’élite allemande, est devenue membre académique du GIE EURECOM à compter du 1er Janvier 2008 Rencontre européenne internationale (European Students Meeting), à TELECOM Lille 1, dans le domaine des Télécommunications et la Gestion des Ressources Humaines Interculturelles. Signature dune entente cadre entre lÉTS de Montréal et TELECOM Lille 1 pour la promotion de la formation, la recherche, et les échanges d’idées et de personnes (élèves, professeurs, chercheurs).I.4 - LES CHIFFRES CLES DU GROUPEEn 2007, le personnel du groupe a su se mobiliser pour obtenir de très bons résultats que reflètent lévolution deses chiffres clés. En préparation du suivi de la stratégie 2008-2012 le périmètre d’un certain nombre d’indicateursa été modifié par rapport à la période précédente pour consolider les élèves et les moyens des filiales. Formation Plus de 5000 étudiants Plus de 1600 diplômés par an 12 M€ de ressources propres issues de la formation Plus de 7M€ de chiffe d’affaires en formation continue Recherche Une force de recherche d’environ 1600 personnes Plus de 1550 publications par an Environ 130 thèses soutenues Plus de 26 M€ de ressources propres issues de la recherche Innovation Plus de 20 brevets déposés Environ 50 nouvelles créations d’entreprises Un taux de placement des docteurs en entreprise d’environ 75% Moyens Plus de 1300 personnes contribuent tous les jours à l’activité de l’institut Un budget annuel de plus de 144 M€ 48 M€ de ressources propres 10
  12. 12. I.5 - LORGANIGRAMME DE L’INSTITUT TELECOM Président du conseil d’administration de l’Institut TELECOM Pascal Faure Administrateur général de l’Institut TELECOM Jean-Claude JeanneretSIEGE Direction de la stratégie et Telecom ParisTech des affaires financières Yves Poilane Godefroy Beauvallet Directeur Directeur Direction du développement TELECOM et de la prospective Bretagne Pierre Baylet André Chomette Directeur Directeur Direction des ressources TELECOM & Management humaines SudParis Brigitte Rouède Christian Margaria Directrice Directeur Agence Comptable Nicole Delval TELECOM TELECOM Ecole Agent Comptable SudParis de Management Pierre Rolin Denis Lapert Service d’administration générale Direction scientifique TELECOM Lille 1 Francis Jutand Bertrand Bonte Directeur Directeur Institut EURECOM TELECOM Valorisation SAS Ulrich Finger Directeur Godefroy Beauvallet 11
  13. 13. 12
  14. 14. II - FORMATION INITIALE ET CONTINUEL’Institut TELECOM est aujourd’hui un pôle de formation d’ingénieurs, de manageurs et de docteurs deréférence au niveau national et reconnu au niveau international grâce à un tissu de coopération fourni et varié.Les écoles de l’Institut TELECOM forment des élèves ingénieurs dotés à la fois d’une culture scientifique dehaut niveau orientée vers l’innovation dans le domaine des STIC et de compétences managériales. L’école demanagement (TELECOM Ecole de Management) forme des managers capables de gérer des projets impliquantles technologies de l’information et de la communication. Les écoles diplôment chaque année plus de 850ingénieurs et environ 160 managers.Les deux filiales de l’Institut TELECOM, EURECOM et TELECOM Lille 1, élargissent et renforcent l’offre deformation de l’institut. EURECOM associe à l’Institut TELECOM des partenaires industriels et académiquesmajeurs pour concevoir des formations internationales de master et d’ingénieur. TELECOM Lille 1, créée enpartenariat avec l’Université de Lille 1, propose une formation en cinq ans après le baccalauréat et desformations en alternance.L’Institut TELECOM compte actuellement au sein de ses écoles et filiales environ 5000 étudiants, dont environ3500 ingénieurs et managers, 750 doctorants, 600 élèves en Mastères Spécialisés, 80 en DNM et 160 élèves enmaster of science.Le niveau de qualité des enseignements dispensés au sein des écoles de l’Institut TELECOM vise les meilleursstandards internationaux, et repose sur le nombre et de la qualité de ses enseignants-chercheurs, qui couvrentlargement tous les domaines des STIC, de l’électronique et du traitement du signal jusqu’aux applications etaux usages. Ces derniers participent à des projets de recherche nationaux et européens en partenariat avec desorganismes de recherche de premier rang tels que le CNRS, l’INRIA, le CEA, l’INSERM, le CNES et savents’impliquer dans l’innovation technologique en collaboration avec les entreprises de pointe françaises etinternationales du domaine des STIC.Enfin, pour accompagner les ingénieurs / managers qui doivent s’adapter aux nouvelles technologies et auxnouveaux métiers, et ont besoin de se former tout au long de la vie, les écoles de l’Institut TELECOMdéveloppent leur activité de formation continue, et accueillent ainsi chaque année environ 4500 stagiaires.Ajoutée à la formation initiale et à la recherche, cette activité permet de rendre complète la réponse de l’institutaux attentes des entreprises et de la société. 13
  15. 15. II.1 - TELECOM PARISTECHII.1.1 - Introduction du directeurÉcole dingénieurs créée en 1878, berceau du mot « télécommunications » inventé en 1904 par l’anciendirecteur de l’école Edouard Estaunié, TELECOM ParisTech a aujourdhui deux missions principales :lenseignement et la recherche dans le domaine des technologies de linformation et deuxmissions complémentaires : la formation continue et l’aide à la création d’entreprise. Lécole est au servicede ses étudiants, de leurs employeurs et de la société tout entière à travers les innovations qui découlent de ses recherches, à travers lexpertise dont elle fait bénéficier les pouvoirs publics, à travers les entreprises quelle aide à faire naître et grandir au sein de son incubateur. Au début du XXIème siècle, le «terrain de jeux» des « Grandes Ecoles » nest plus seulement français, ni même européen : il est mondial. C’est pourquoi TELECOM ParisTech sunit avec des partenaires au sein densembles visibles et reconnus au plan mondial : cest la condition absolue du maintien de la qualité de son corps enseignant, de sa formation, de ses diplômes et de ses diplômés. Cest pourquoi TELECOM ParisTech participe activement à la construction de ParisTech, devenu depuis mars 2007 Établissement Public de Coopération Scientifique.Intégrée à lInstitut TELECOM pour la reconnaissance et la valorisation de son engagement dans les sciences ettechnologies de l’information et ancrée dans ParisTech, pôle dexcellence à légal des meilleures universitésmondiales, TELECOM ParisTech est ainsi en mesure de relever les défis qui lattendent.En 2007 l’école a diplômé environ 300 ingénieurs, 60 master of science, 170 Mastères Spécialisés et 60docteurs. L’ensemble de ses promotions regroupe 1300 étudiants. Le taux de placement à six mois desingénieurs dans la sphère économique est de l’ordre de 99%.Sappuyant sur une recherche de haut niveau, les enseignements de TELECOM ParisTech se caractérisent par larichesse, la qualité et linnovation pédagogique. Outre une formation approfondie sur les dernières technologies,les étudiants peuvent suivre des cours déconomie, de gestion ou même dentrepreneuriat. Ces formationsrépondent parfaitement à la diversification croissante des métiers de la société de linformation. Un accent toutparticulier est mis sur les qualités humaines, la maîtrise du management, la capacité à travailler dans un contextepluriculturel et la responsabilisation face à la puissance des technologies dont les diplômés de TELECOMParisTech seront experts. Yves Poilane Directeur de TELECOM ParisTech 14
  16. 16. II.1.2 - Formation d’ingénieursDans le cadre de son cursus d’ingénieur TELECOM ParisTech propose un système de formation « sur mesure »qui permet à chacun de se construire un parcours de formation personnalisé, directement relié à son propreprojet professionnel.Les élèves de 2e et 3e année peuvent choisir de suivre leur cursus de formation sur le site de Paris ou de Sophia-Antipolis. La troisième année est aménagée pour permettre de suivre soit des cursus complémentaires (masterrecherche co-habilité) soit des cursus de substitution (études à l’étranger, cursus du mastère spécialisé« Management des Nouvelles Technologies » avec HEC, cursus « STIC et Santé » ou « TélécommunicationsSpatiales » de TELECM Bretagne,…)La formation d’ingénieurs a été réorganisée en une trentaine de parcours thématiques couvrant l’ensemble desdomaines de l’école pour mieux guider les élèves dans le choix de leur parcours de formation et pour rendre pluslisible lorganisation des enseignements de l’école pour ses partenaires extérieurs (universités, écoles, entreprises).Une attention toute particulière a été portée sur les formats des unités d’enseignement pour encourager le travailpersonnel de ses élèves.Les relations avec les entreprises sont au cœur de la formation à TELECOM ParisTech. Le monde del’entreprise est une référence permanente dans les enseignements et la pédagogie.II.1.3 - Master of scienceLe master of science de TELECOM ParisTech sadresse aux titulaires dun « Bachelor » ou dun diplômeéquivalent à 4 années détudes universitaires dans le domaine des technologies de linformation et de lacommunication.Ce programme est dédié en priorité aux étudiants étrangers de très bon niveau. Dune durée de 3 semestres, ilcomporte 2 semestres académiques où les enseignements se déroulent entièrement ou partiellement en langueanglaise, suivi d’un stage dun semestre (22 semaines), soit dans un laboratoire de recherche, soit en industrie.Six programmes master of science ont été parmi les premiers habilités Diplôme National de Master (DNM) dansle domaine des sciences et technologies en France. Lhabilitation DNM est délivrée par le Ministère de laJeunesse, de lÉducation Nationale et de la Recherche français.Ce cursus permet aux élèves d’acquérir des compétences spécifiques dans l’un des domaines des TIC pourtravailler en entreprise en France ou à l’étranger. Il permet également d’accéder aux études doctorales pour descandidats motivés par la recherche.II.1.4 - Mastères SpécialisésLes Mastères Spécialisés de TELECOM ParisTech apportent un complément de formation original et de hautetechnicité susceptible d’élargir les perspectives de carrière. Ils permettent à un ingénieur généraliste d’entrer deplain-pied dans le secteur économique des hautes technologies de l’information. Ils permettent aux ingénieursspécialistes d’autres domaines d’acquérir une double spécialité soit en vue de leur premier emploi, soit pourréorienter leur carrière après quelques années d’activité.L’offre de formation est composée de 10 cursus à temps plein et 4 formations à temps partiel de type «Executive Mastère Spécialisé » étalées sur deux années scolaires.II.1.5 - Ouverture à l’internationalTELECOM ParisTech apporte à ses étudiants une ouverture à l’international au travers d’une forte présenced’étrangers représentant plus de 40% de l’effectif total de l’école, de séjours à l’étrangers dont ceux de plus de sixmois sont suivi par 8% des élèves, des cours dispensés en anglais et des cours de langues. 15
  17. 17. Le fort engagement de lécole dans le programme Athens qui permet d’organiser deux fois par an des échangesd’étudiants d’une durée de dix jours entre grandes universités européennes (Madrid, Milan, Prague, Budapest,Louvain, Munich, etc.). TELECOM ParisTech est membre de ce réseau qui rassemble chaque année 2000étudiants dont plus de 800 suivent une session dans un autre pays du réseau.Ce programme comprend un cours scientifique dune semaine à choisir parmi 95 cours proposés dans l’année etdes activités socioculturelles.Ainsi, 150 élèves de TELECOM ParisTech ont participé à la semaine Athens de novembre 2007: 33 ont suivi uncours dans une université européenne partenaire, 79 dans une école de ParisTech et 38 dans un des coursorganisés à TELECOM ParisTech. Dans ces derniers, lEcole a accueilli 40 élèves des écoles de ParisTech et 53élèves des universités partenaires européennes.II.1.6 - Formation continueTELECOM ParisTech est présente sur deux segments dactivité du marché de la formation continue : lesformations courtes et les formations diplômantes. L’école a réalisé 3,7 M€ de chiffre d’affaires en formationcontinue et formé plus de 2000 stagiaires.Les formations de courte durée permettent de mettre à jour les compétences des cadres et ingénieurs enactivité. Loffre est principalement constituée de sessions de type séminaires de veille dans les technologies depointe ; elles sont offertes sous forme de sessions inter-entreprises, intra-entreprises ou sur mesure. Lesdomaines proposés sont les réseaux sans fil, larchitecture des réseaux, les systèmes dinformation, la sécurité,lélectronique et le traitement du signal et de limage ;Les formations diplômantes ou qualifiantes sont destinées à accompagner les individus dans leur mobilitéprofessionnelle et dans lévolution de leur carrière. L’offre est constituée des Mastères Spécialisées, du BilandAptitude Délivré par les Grandes Ecoles (BADGE), et du Parcours de professionnalisation. Ces formationssont compatibles avec une activité professionnelle.Le public de la formation continue de TELECOM ParisTech est concentré en région parisienne (80 % environ).Il est constitué dutilisateurs des technologies de linformation (administrations, grandes entreprises),déquipementiers et dopérateurs de télécommunications. Activités sur le marché Inter et IntraL’activité « Inter » a poursuivi la forte croissance en termes de chiffre d’affaires et du nombre de stagiaires. Ellereprésente plus d’un tiers du chiffre d’affaires de la formation continue. Cumulée avec l’activité « Intra » ellereprésente environ 50% du chiffre d’affaires de la formation continue. Signal, Audio, Dispositifs et Architecture de Management Mobilité Sécurité Image et Techniques de réseaux Economie Multimédia communication 54 % 20 % 7% 10 % 5% 4% Les formations diplômantes et qualifiantesTELECOM ParisTech propose 12 programmes de Mastères Spécialisés, dont 10 à temps plein et 2 à tempspartiel.Les dix Mastères Spécialisés à temps plein se déroulent sur un an. 7 dentre eux sappuient sur lesenseignements de la formation initiale. Les autres sont élaborés exclusivement sur des modules spécifiques ;Les deux Mastères Spécialisés à temps partiel sétalent sur deux ans et sont réalisés à partir de modulesentièrement spécifiques. Ils accueillent des professionnels et des jeunes en continuation de formation. Lascolarité de ces Mastères Spécialisés alterne périodes de cours à lécole et activité en entreprise : 16
  18. 18. le Mastère Spécialisé "Réseaux" offre 2 options après le suivi dun tronc commun : "Conception de réseaux" et "Sécurité des réseaux" ; le Mastère Spécialisé "Management des systèmes dinformation répartis" peut être suivi dans le cadre dun contrat dapprentissage (CFA). Il est, en outre, un diplôme de niveau 1 homologué par la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) et figure, à ce titre, au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).Parmi ces 12 Mastères Spécialisés, 4 dentre eux sont réalisés en partenariat paritaire : 2 avec lESSEC, 1 avecHEC et 1 avec lINA (Institut national de laudiovisuel).A ces formations diplômantes s’ajoutent les formations qualifiantes dans les domaines du management dessystèmes d’informations, des réseaux de télécommunications, de l’ingénierie technico-commerciale.II.1.7 - Les principaux développements de l’année 2007Durant l’année 2007, TELECOM ParisTech a lancé une ligne de « Executive MS » avec un renforcement desliens avec les entreprises, un accent particulier porté sur le développement personnel des étudiants et dont lapédagogie est basée sur l’étude de cas et d’un projet « fil rouge »Deux nouveaux MS ont été lancés (ouverture en Octobre 2008) : Architectes Telecom Ouverts sur les Multi-Services, en partenariat avec Orange et Ingénierie des affaires en Systèmes d’information et en Télécom.L’offre s’est également enrichie sur les produits de la gamme BADGE et parcours professionnalisant labellisés« ParisTech ».Plusieurs séminaires en en partenariat avec l’AIST ont été organisés. La formule expérimentée en 2006 (Wimaxet HSPDA) et 2007(Télévision Mobile Personnelle) a prouvé son efficacité par le nombre de participants et leniveau des débats.Enfin l’offre « inter-entreprises » a été étendue, avec la gamme « comprendre pour dialoguer avec les experts »avec chacune 5 stages. 17
  19. 19. II.2 - TELECOM BRETAGNEII.2.1 - Introduction du directeurGrande École créée en 1977, TELECOM Bretagne forme, sur ses campus de Brest, Rennes et Toulouse quiregroupent plus de 1100 élèves, des ingénieurs généralistes (FIG) pragmatiques et de haut niveau dans ledomaine des télécommunications. Cette formation initiale a été complétée depuis les années 90-2000 par la miseen place d’une formation d’ingénieurs par apprentissage (formation d’ingénieur en partenariat – FIP), pardes formations de master recherche (MR), mastères spécialisés (MS), masters of science (MSc) et dedoctorats. Les cursus et les pédagogies mis en œuvre assurent des formations de haut niveau reconnues internationalement, et pour lesquelles de nombreux partenariats internationaux ont été noués. En 2007, TELECOM Bretagne a diplômé environ 200 ingénieurs, 25 élèves en DNM, 60 élèves de mastères spécialisés et 40 doctorants. La composante internationale est forte, d’une part grâce au fort pourcentage d’élèves étrangers (50%), mais aussi par l’obligation de séjours à l’étranger ou l’étude de deux langues vivantes pour les élèves de la FIG. Une soixantaine d’accords internationaux et des formations « offshore » complètent l’offre à l’international.Deux nouvelles formations de MSc (ingénierie biomédicale et réseaux convergents), adossées à des mastersprofessionnels et destinées aux élèves étrangers, ont été accréditées récemment et devraient permettred’augmenter le nombre d’étudiants de ces formations.Par ailleurs, les formations font une place importante à la découverte, à la compréhension des secteurséconomiques, des entreprises, de leurs métiers, de leurs contraintes, de leurs méthodes d’organisation.Elles s’appuient sur des méthodes pédagogiques innovantes telles que la pédagogie par projets ou la pédagogieactive. Ces innovations pédagogiques ont été mises en œuvre à travers le projet formation de la FIG (2003) et lacréation de la FIP (2002). La dynamique des enseignants autour de la pédagogie est à l’origine, en 2001, de lacréation du colloque « Question de pédagogie dans l’enseignement supérieur », dont la cinquième édition setiendra à Brest en juin 2008.Enfin, depuis 2006, une démarche qualité a été initiée dans le domaine de la formation, mène à la définition deprocédures d’amélioration continue, essentiellement en ce qui concerne la FIG jusqu’à présent. André Chomette Directeur de TELECOM Bretagne 18
  20. 20. II.2.2 - La formation d’ingénieur généralisteLingénieur est un acteur éminent de la société actuelle ; sa responsabilité nen est que plus grande, sa vie pluspassionnante.Les ingénieurs de TELECOM Bretagne, par leur polyvalence, par létendue de leurs connaissances générales, parleur maîtrise des techniques, par leur ouverture à linternational et par leur expérience de lentreprise sont lesmieux armés pour contribuer aux grands projets technologiques de demain. Lorganisation du cursusLorganisation du cursus permet à chaque élève, au delà dun socle commun, de construire un parcours personnelorienté vers la recherche ou vers lingénierie, avec un profil dexpert ou de généraliste.Le cursus, en 3 ans, est organisé en deux phases. Les deux premières années sont consacrées à la formationgénérale, scientifique, technique, économique et humaine et à une initiation aux méthodes de lingénieur. Latroisième année, qui précède lentrée dans la vie professionnelle, met laccent sur lingénierie des systèmes et des 19
  21. 21. services ; les élèves qui le souhaitent peuvent simultanément tester leurs aptitudes à la recherche en préparant undiplôme national de master (ancien DEA). La pédagogie par projet ou la pédagogie activeLa pédagogie active sappuie sur le principe de létudiant acteur de sa formation et du développement de sespropres compétences. En dautres termes, il participe directement à son propre apprentissage, en questionnantson environnement, en recherchant les informations, en les partageant et en les validant, lors des projets.Cette approche, qui développe la capacité à apprendre, est centrée sur lapprenant ; lenseignant devient, quant àlui, tuteur : son rôle nest pas de transmettre ses connaissances sur la matière ou le projet, ni de diriger le travaildu groupe mais bien de faciliter lapprentissage et dorienter le groupe vers les objectifs assignés.II.2.3 - Des formations pluridisciplinairesOutre la formation d’ingénieurs généralistes, TELECOM Bretagne offre des formations spécialisées d’ingénieurspar apprentissage, de master(e)s, de doctorats. La compatibilité des cursus avec le système LMD permet unegrande mobilité des élèves tant en Europe que dans le monde et confère un caractère international marqué àlétablissement avec plus de 40% délèves étrangers.II.2.4 - La formation en partenariatL’attrait de la formation en partenariat, tant du point de vue des diplômés d’IUT que des entreprises, seconfirme. Une soixantaine d’entreprises n’a pu recruter les apprentis qu’elles souhaitaient embaucher, du fait dela limitation à 40 du nombre d’apprentis en FIP.II.2.5 - Action internationaleÀ la rentrée 2007, pour la première fois, des places pour des séjours d’études à l’Université Aalborg (Danemark),à l’École polytechnique de Montréal, à l’Université de Buenos Aires et à lUniversité technologique deQueensland (Australie) ont été proposées. Neuf élèves partiront dans ces universités début 2008.L’effort de communication (rénovation du site web international, travail sur le référencement du site,affichettes…) entrepris en 2006-2007 a été payant puisque le nombre d’étudiants en 1e année de MSc a triplé.Cet effort sera donc poursuivi en 2008.Deux nouvelles spécialités de MSc (Ingénierie biomédicale et Réseaux convergents), adossées aux mastersprofessionnels récemment accrédités, devraient permettre d’augmenter le nombre d’étudiants de ces formations.II.2.6 - Nouvelles offres de formationsLe ministère de lEnseignement et de la Recherche a, par ailleurs, habilité pour deux ans de nouveaux mastersprofessionnels « Ingénierie biomédicale » et « Conception et ingénierie de réseaux convergents ».Deux nouveaux MSc seront adossées à ces masters professionnels et permettront d’augmenter très sensiblementle nombre d’étudiants étrangers de ces formations2007 a vu la création du mastère spécialisé « Ingénierie avancée en télécommunications » qui se déroule enpartenariat avec l’Université de Damas (Syrie). 14 élèves y ont commencé leurs études fin 2007.Les formations off-shore regroupent actuellement 66 étudiants répartis sur 4 formations (Mexique, Maroc,Vietnam, Syrie). 20
  22. 22. II.2.7 - La formation continueL’offre de formation continue de TELECOM Bretagne s’adresse aux ingénieurs et cadres des entreprises privéesou publiques, des administrations ainsi qu’aux personnels des collectivités locales. Elle leur permet délargir ou demettre à jour leurs connaissances sous la forme de stages inter ou intra entreprises.L’école met son savoir-faire et ses ressources à la disposition de ses partenaires pour les conseiller dans laconstruction de leur plan de formation. Avec eux, le besoin est analysé et les actions pédagogiques adaptées sontmises en œuvre : contenu, niveau, durée, méthode, lieu de réalisation.TELECOM Bretagne conçoit et réalise des formations spécifiques allant de quelques jours à plusieurs semaines.Ce type d’action se décline dans tous les domaines d’expertise de l’école.Nos domaines d’intervention en Formation Continue : architecture de réseau, réseaux sans fil, réseauxcellulaires, informatique et système d’information, systèmes d’exploitation et gestion de réseaux, sécurité,électronique, radiofréquences et optique, signal, communications et image, langues et culture internationales,manager high-tech.Notre offre : Formation « courte » inter ou intra entreprise, Formation « longue » qualifiante ou diplômante desix mois à un an, FIP (Formation d’Ingénieur en Partenariat) par alternance, mastères spécialisés.L’ensemble des formations proposées peut être consulté sur : http://www.telecom-bretagne.eu/formation-continue Les résultats 2007L’année 2007 se caractérise par une croissance du chiffre d’affaires qui s’établie à 1,4M€ et une forte progressionde l’activité intra-entreprise liée à un développement important de l’offre sur mesure. On entend par offre surmesure la création ou l’adaptation d’un programme de formation à partir d’un cahier des charges rédigé parl’entreprise. Ces stages sur mesure ont représenté environ 40% du total des recettes de l’année.Plusieurs partenaires ont fait appel à TELECOM Bretagne pour concevoir et animer des stages avec ce typed’approche. Les thèmes demandés ont concerné la conception et le développement logiciel, les réseaux IP, leshyperfréquences ou encore la sécurité.L’activité intra-entreprise a représenté 75% des recettes, avec de nombreux intra stages réalisés sur nos sites deRennes et Brest, à la demande de nos clients, afin de bénéficier de nos infrastructures (salles de travauxpratiques, matériel pédagogique, etc…).Le nombre de clients de la formation continue de TELECOM Bretagne situés hors du Grand Ouest, a encoreprogressé. Si l’École continue a affirmer sa présence auprès des grands comptes parisiens, elle a égalementdéveloppé des partenariats dans l’Est et le Sud Ouest de la France.La répartition du chiffre d’affaires 2007 par grands domaine est la suivante : Domaine Pourcentage des recettes Réseaux et télécommunications 37 % Informatique, systèmes d’information 44 % Électronique et composants 2% Micro-ondes 5% Signal, image et communication 3% Optique 6% Usage des TIC, actuariat, management 2% Langues et cultures internationales 1% 21
  23. 23. PerspectivesLa formation continue de l’école va étoffer son offre en proposant des parcours professionnalisants.Ces formations, d’une durée minimale de 100 heures, sont construites à partir des stages inter-entreprises de TELECOM Bretagne. Elles s’adressent à des ingénieurs ou cadres qui souhaitentacquérir de nouvelles compétences professionnelles ou renforcer leurs expertises. A l’issue du parcours,une certification est remise aux participants, après un contrôle de connaissances.Le développement de la formation à distance sera également un axe fort en 2008. Après uneexpérimentation réussie sur une formation longue en techniques actuarielles, TELECOM Bretagnetravaille actuellement à l’introduction de ce nouveau mode d’apprentissage dans des modules liés auxsystèmes d’information.II.2.8 - Une démarche de qualité et damélioration continueLa démarche dexcellence, en enseignement et en recherche, est une caractéristique de TELECOM Bretagnedepuis de nombreuses années.Pour aller plus loin dans cette direction, une démarche Qualité a été lancée depuis la rentrée 2005. Dans unpremier temps, laccent a été mis sur la formation initiale (au sens large, cest-à-dire du recrutement des élèvesjusquà leur sortie de lÉcole) : des processus ont été décrits et des groupes de travail œuvrent à la définitiondindicateurs et à la mise au point de boucles damélioration.La démarche sera étendue, à partir de 2008, à lensemble des activités de lÉcole : formation continue, écolesdoctorales, recherche, logistique…Lobjectif de la démarche est de sensibiliser lensemble du personnel à lintérêt danalyser les méthodes de travailpour éviter certains dysfonctionnements chronophages et de mettre en place des boucles damélioration quipermettront à chacune des grandes fonctions de lÉcole daugmenter son efficacité et la satisfaction de sesclients. 22
  24. 24. 23
  25. 25. II.3 - TELECOM & MANAGEMENT SUDPARISII.3.1 - Introduction du directeurTELECOM & Management SudParis puise sa force dans la synergie qui unit TELECOM SudParis etTELECOM Ecole de Management sur son campus francilien : une originalité unique dans le paysage desgrandes écoles françaises. Ce campus compte plus de 1300 étudiants. L’innovation est une caractéristique forte de son développement. TELECOM & Management SudParis s’est impliqué, en collaboration avec l’université scientifique de Lille 1, dans le développement de TELECOM Lille 1, école d’ingénieurs pionnière de l’alternance dès 1990. Chacune des écoles bénéficie d’un corps important d’enseignants-chercheurs permanents et offre aux étudiants la possibilité d’apprendre à travailler avec des profils divers. La variété des filières de recrutement et l’internationalisation du campus facilitent l’apprentissage de la gestion de projets innovants et transverses au sein d’équipes multiculturelles. Notre objectif est de faire de nos étudiants des leaders innovantsavec de réelles compétences en sciences, en gestion et en technologies. Notre ambition est de les aider àdévelopper leurs propres principes déthique et dhumanisme, qu’ils apprennent à se connaître, à exprimer leursopinions et à raisonner dans un référentiel international.Cette spécificité irrigue la structuration même des départements d’enseignement-recherche, les axes scientifiqueset les opportunités de partenariats industriels. Elle contribue par ailleurs fortement au développement de nosactivités entrepreneuriales et d’incitation à la création d’entreprises innovantes. Christian Margaria Directeur de TELECOM & Management SudParis 24
  26. 26. II.4 - TELECOM SUDPARISTELECOM SudParis, grande école généraliste en technologies de linformation, forme tousles ans plus de 600 des ingénieurs innovants destinés à tous les secteurs économiques.Elle forme également une quarantaine d’élèves en « master of science », plus de 50 enDNM, environ 170 en Mastère Spécialisé et plus de 130 doctorants.L’objectif est ainsi de répondre aux besoins des entreprises à vocation internationale : le recrutement de jeunesdiplômés capables d’adapter rapidement leurs compétences techniques à des spécificités humaines locales.Dans cette voie de l’excellence et de l’international, TELECOM SudParis souhaite devenir "la" formationeuropéenne de référence. La direction de l’école a ainsi mis en œuvre, pendant lannée 2007, une nouvellestructure d’enseignement.La formation, organisée en 3 semestres de tronc commun suivi de 3 semestres d’approfondissement, est enconformité avec les critères LMD. Chaque cours permet dobtenir un certain nombre de crédits ECTSproportionnel à la charge de travail demandée à létudiant. Dans le cycle d’approfondissement, la modularité del’enseignement et des cours en anglais permettent l’accueil d’étudiants étrangers en échange académique.Laccent est mis sur le développement international et la pluri-culturalité avec un taux d’étudiants étrangers del’ordre de 40%. L’innovation, le travail en équipe, le développement personnel et lélaboration du projetprofessionnel ont également été incorporés dans la réflexion, tout en ne négligeant pas le développement de lacréativité et de l’esprit entrepreneurial.II.4.1 - TELECOM Ecole de ManagementTELECOM Ecole de Management est une grande école de commerce, reconnue et ouvertesur les défis du monde contemporain. Elle forme tous les ans environ 700 managers, 20élèves en master of sciences, 120 élèves en Mastère Spécialisé, et 30 doctorants. Elle apour originalité de proposer une approche intégrée des sciences et technologies del’information et de la communication (STIC). Ces dernières constituent un espace, encore peu exploré, dedéveloppement des différentes disciplines du management : marketing, logistique, organisation, finance… Cetespace est, par essence, multiculturel et justifie la forte orientation internationale de TELECOM Ecole deManagement avec un taux d’étrangers d’environ 30%.Les pratiques de management sont en perpétuelle évolution. TELECOM Ecole de Management sy adapte enpermanence et mise sur une formation de haut niveau pour développer aussi bien les connaissances quelouverture desprit.Elle forme ainsi des leaders responsables et innovants, capables danticiper et de répondre aux enjeux de notresociété dans un environnement multiculturel. Pour parfaire cet objectif, l’école a revu le programme de 1e année,en renforçant lenseignement des matières de base afin de permettre aux étudiants de se spécialiser dès la 2eannée. Par ailleurs, le programme de 2e année a été scindé en deux semestres pour faciliter les départs àlétranger.II.4.2 - La Formation ContinueLe pôle de formation continue de TELECOM & Management SudParis a réalisé un chiffre d’affaires de plus de640 K€. Il propose de nombreuses formations intra et inter-entreprises. En 2007, le contenu de cette offre a étérevu en profondeur en prenant appui sur les compétences et l’expérience du corps enseignant de TELECOMSudParis et de TELECOM Ecole de Management. La stratégie définie intègre, dans la conception desprogrammes, les évolutions majeures en développement de compétences des entreprises. Les cycles dequalification professionnelle, agréés BADGE (Bilan d’aptitude délivré par les grandes écoles), restent un pilier del’offre. 25
  27. 27. Les "BADGE"Les BADGE (Bilan d’aptitude délivré par les grandes écoles) sont des cycles de formation orientés métier àdestination des professionnels. Le dispositif d’évaluation de compétences comprend trois niveaux : des connaissances nouvelles, la maîtrise de « problèmes types » du métier visé, la capacité à traiter une situation caractéristique du métier.L’obtention du BADGE est une certification professionnelle des écoles de TELECOM & ManagementSudParis, reconnue par le label « Grandes Ecoles », qui consacre une capacité à exercer un métier dans ledomaine des technologies de l’information et de la communication tels que l’ingénierie, l’installation etl’exploitation de réseaux, la conception de système d’information, la sécurité, la gestion des services decommunication, l’ingénierie et la gestion de projet autour de solutions “nomades”L’enseignement dispensé partiellement à distance permet la continuité de la vie professionnelle. Il combine lesséances en présentiel sur le site de TELECOM & Management SudParis, les cours en ligne, le tutorat synchronedistant par conférence téléphonique et le tutorat asynchrone distant par messagerie et forum thématique sur laplate forme e-learning de TELECOM & Management SudParis.Des cursus professionnalisants tels que les Certificats d’enseignement spécialisé (CES) ont été spécialement crééset permettent de répondre à des besoins métiers spécifiques d’entreprises : CES Management de projets SI etTelecom et CES Supervision de réseaux. L’intra-entreprises et l’intra-entreprisesLes activités intra-entreprises confirment la demande de formations relevant de l’expertise technique et desnouvelles technologies, notamment dans le domaine des technologies mobiles, comme l’UMTS/EDGE, leWIFI, ou le WIMAX, et dans les technologies IP, les systèmes d’Informations, le pilotage de projets SI, etc.Le partenariat CISCO s’est poursuivi avec deux séminaires sur des thématiques liées aux challengestechnologiques de la sécurité globale et intégrée, et au nouveau réseau de campus.II.4.3 - TELECOM & Management SudParis : un campus multiculturelEn 2007, l’international à TELECOM & Management SudParis représentait : 147 étudiants à l’étranger et 46 étudiants accueillis en échanges académiques ; 535 étudiants d’origines diverses présents sur le campus, soit 49 nationalités ; 68 étudiants accueillis dans le cadre des Summer Schools (European INT Summer School et Summer School mexicaine).Parmi les 49 nationalités présentes sur le campus, pour un total de 535 étudiants internationaux (Master ofScience, Mastères spécialisés ou échanges), les étudiants en provenance du Maghreb représentent 57% desétudiants étrangers, et la place occupée par la population asiatique est en constante croissance.Tous ces étudiants, qu’ils soient en formation initiale, doctorat, Mastère Spécialisé ou Master of Science, ontl’occasion de se rassembler lors du Global Village organisé pendant la semaine internationale. Cette soirée leurpermet de présenter, aux étudiants et au personnel, la culture de leur pays par le biais de danses, de chants et despécialités culinaires.II.4.4 - TELECOM & Management SudParis à l’étrangerAttentif à l’image de son enseignement et à sa reconnaissance dans le domaine de la recherche au niveauinternational, TELECOM & Management SudParis est très présent dans les salons éducatifs internationaux et lesconférences associées. Les différents programmes d’enseignement des deux écoles et les nombreux travaux 26
  28. 28. réalisés dans le cadre des projets de recherche sont ainsi présentés. Ces missions permettent une exportationefficace de nos compétences.TELECOM & Management SudParis était présent sur 11 salons dans le cadre de la promotion de l’InstitutTELECOM. Ces salons se sont déroulés en Grèce, Roumanie, Bulgarie, Brésil, Canada, Hong-Kong, Inde,Mexique, Philippines, États-Unis, Taiwan et Vietnam.Dans le cadre du programme « SOCRATES mobilité enseignants », six enseignants ont pu dispenser des coursdans nos universités partenaires en Roumanie, en Suède et en Pologne.490 missions ont par ailleurs été organisées dans le cadre de la participation des enseignants-chercheurs(responsables de départements ou doctorants…) aux conférences, colloques ou projets, ou lors de visitesuniversitaires par les responsables de départements, directeurs d’études, et membres de la Direction des affairesinternationales.En formation continue, des projets ont été mis en œuvre en Afrique pour l’ESMT du Sénégal, notamment, etd’autres opérateurs locaux. TELECOM & Management SudParis est également intervenu en soutien à FranceTélécom Sofrecom, au profit de participants du Vietnam, du Venezuela et de la Thaïlande. 27
  29. 29. II.5 - TELECOM LILLE III.5.1 - Entre Université et Grandes EcolesFondée en 1990 par l’Université Lille1 et l’Institut TELECOM, TELECOM Lille1 est l’exemple le plus aboutid’un partenariat original entre l’université et les « Grandes Ecoles ». Dans ce cadre, les deux tutelles Lille1 etInstitut TELECOM participent aux grandes orientations de TELECOM Lille1 en matière de formation, destratégie et de fonctionnement de l’école.Depuis 15 ans le développement continu de TELECOM Lille1 a hissé notre formation aux premiers rangs des grandes écoles d’ingénieurs publiques. Pionnière de l’alternance dès 1990, TELECOM Lille1 a réussi à construire une école d’ingénieurs de nouvelle génération, avec le concours d’une grande université scientifique et des meilleures écoles d’ingénieurs Télécoms de France. La formation TELECOM Lille1 diplôme des ingénieurs de haut niveau via des parcours adaptés à chaque profil : la formation initiale par alternance, pour les bacheliers la formation par apprentissage, pour les diplômés de DUT ou BTS la formation continue, pour les techniciens supérieurs en activité Chaque parcours mène à un diplôme unique et reconnu, très apprécié du mondedu travail. Notre formation couvre toutes les technologies de la révolution numérique : télécommunications,réseaux, informatique, multimédia, Internet, communications mobiles, etc.D’abord destinés aux marchés prometteurs de l’informatique et des télécoms, nos ingénieurs évoluentaujourd’hui dans tous les secteurs d’activité et dans tout type d’entreprise, en France comme à l’international.Forte de son ancrage dans le monde de l’enseignement supérieur, de son expertise en recherche et de sesnombreux partenariats industriels, TELECOM Lille1 conserve toute sa volonté d’innovation et de créativité, auservice du passionnant métier d’ingénieur.En 2007 TELECOM Lille 1 a diplômé environ de 170 ingénieurs et docteurs.II.5.2 - Des formations multiples, ouvertes et accessiblesÉcole publique, ouverte aux bacheliers, aux titulaires d’un Bac+2 et aux professionnels, TELECOM Lille1multiplie depuis sa création les voies d’accès au diplôme d’ingénieur. Les réussites professionnelles de chacun denos diplômés témoignent de la pertinence de notre offre de formation.II.5.3 - Créée pour les EntreprisesNotre école a construit ses formations en étroite collaboration avec les entreprises. Alternance, apprentissage,formation à distance, tutorat, travail par projet : chacune de nos initiatives donne à nos ingénieurs les clés d’uneintégration et d’une carrière réussies.II.5.4 - InternationalTELECOM Lille1 élabore une politique de mobilité internationale avec des partenariats existants à lintérieur delUSTL et de lINT, mais aussi par des partenariats propres (nous pouvons citer entre autres la signature duneconvention avec lEcole de Technologie Supérieure de Montréal au Canada qui débouche sur lobtention dundouble diplôme, la création dun Consortium appelé SEMEISTVO qui se compose de : Deutsche TelekomFachhochschule, Leipzig ; University of Zilina, Slovaquie ; Szechenyi Istvan University, Györ, Hongrie ; College 28
  30. 30. of Telecommunications and Post, Sofia ; Dublin Institute of Technology ; Universidad Politechnica, Valencia ; StPetersburg State University of Telecommunications).Durant son cursus à l’école, chaque élève doit réaliser au moins un stage à l’étranger. Durant l’année 2006/2007,108 stages (sur 469) ont été réalisés dans différents pays. Plus d’un tiers environ des élèves réalisent deux stages àl’étranger durant leur cursus.En 2007/2008, 10 élèves étudient à l’étranger (5 au Canada et 2 au Danemark, 1 au Mexique, 1 en Suède, 1 enItalie).II.5.5 - Formation continueLe diplôme national d’ingénieur de TELECOM Lille 1 peut-être préparé en formation continue dans le cadre dedeux cursus : Cursus intensif de 16 mois comprend 10 mois d’enseignements à l’école et 6 mois de projet en entreprise ; Le cursus à distance Tuttelnet de 30 mois, utilise les TICE, les regroupements à l’école et les tutorats en ligne.Un cycle préparatoire est intégré au processus de sélection. Les salariés utilisent majoritairement les heuresacquises au titre du DIF pour leur inscription à ce cycle organisé partiellement à distance.En 2007, les candidatures pour la formation promotionnelle se sont maintenues pratiquement au même niveauque celui de 2006 : 33 inscrits au cycle préparatoire. Sur les 27 candidats ayant passé la sélection, 10 n’ont pas étéadmis.Le cursus intensif n’accueille que 3 salariés (12 en 2006), leur inscription dépendant totalement de la prise encharge du Congé individuel de formation, majoritairement sollicité pour ce cursus.Le nombre d’inscrits en cursus Tuttetnet à distance a quant à lui augmenté (13 au lieu de 6 l’année précédente) :mobilisation du dispositif « périodes de professionnalisation » par les entreprises rendue possible par l’alternanceet le volume horaire de ce cursus. 29
  31. 31. II.6 - INSTITUT EURECOM L’Institut EURECOM est une école dingénieurs et un centre de recherche en systèmes de communications, de petite taille et très dynamique, créé en 1991 à Sophia Antipolis par TELECOM ParisTech et l’école Polytechnique Fédérale de Lausanne.II.6.1 - La formationLInstitut EURECOM forme chaque année 217 étudiants qui viennent des écoles de l’Institut TELECOM oud’autres organismes partenaires pour suivre deux types de cursus : un cursus ingénieur organisé autour de 7filières denseignement (réseaux, sécurité des systèmes de communication, applications internet, multimédia,communications mobiles, techniques de transmission, et systèmes temps réel et embarqués) et deux cursus deMaster of Science (mobile communications, communication and computer security).Un professeur responsable est nommé pour chacune des filières denseignement et pour chaque master ofscience. Ils sont là pour aider et conseiller les étudiants dans leurs choix de cours et à la construction de leurparcours.Un partenariat avec l’école de commerce EDHEC permet aux étudiants du cursus ingénieur qui le souhaitent desuivre des cours spécifiques à la gestion et l’économie.L’ensemble des cours sont dispensés en anglais. En 2007, une deuxième langue est rendu obligatoire pour tousles étudiants du cursus ingénieur. Les enseignements de langues se font en partenariat avec CERAM, école decommerce du site Sophia-Antipolis.II.6.2 - Une démarche qualitéEn 2007, lInstitut EURECOM sest attaché à mettre en place un processus qualité.Compte tenu de la grande diversité de provenances des étudiants et des différents cursus pour lesquels ilsviennent (Ingénieurs, double diplôme, AST, Master of Science), il a été décidé de mettre en place un systèmecomplètement anonyme de tests de rentrée dans deux grands domaines : informatique et mathématiques.Les résultats anonymes qui sont communiqués aux professeurs, permet la mise en place de nouveaux cours demise à niveau, ce qui a été le cas cette année, avec louverture dun module de Mathématiques de lIngénieur.Il a également été décidé de faire repasser ces tests aux étudiants avant leur départ en stage pour que le corpsprofessoral puisse voir la progression globale de la promo dans ces domaines et chaque étudiant sa propreprogression.Afin de garantir la qualité des enseignements, un système dévaluation des cours a été mis en place àEURECOM. Ces questionnaires permettent aux professeurs, dapporter les aménagements nécessaires et de faireévoluer les cours au fil des années.Un groupe de travail "Conseil de lEnseignement" a été créé pour suivre les aspects qualitatifs et quantitatifs desenseignements et préparer les décisions qui seront prises collégialement dans une réunion où tous les professeursse réunissent. 30
  32. 32. 31
  33. 33. 32
  34. 34. III - LA RECHERCHE 33
  35. 35. III.1 - LA STRATEGIE DE RECHERCHE 2008-2012L’une des missions du conseil scientifique de l’Institut TELECOM est d’accompagner la réflexion stratégique dugroupe en matière de recherche.Lors de la séance du 5 avril 2007, Francis Jutand a présenté au nom du comité directeur de la recherche lespremiers éléments de la préparation de la stratégie 2008-2012 de l’institut pour ses activités de recherche.Plusieurs points ont été présentés et discutés : la vision et le positionnement de l’Institut TELECOM, lespremiers éléments des orientations scientifiques principales qui en découlent et des orientations pour développernos activités de recherche.Les membres du conseil scientifique ont souligné la richesse et la pertinence de la vision autour de l’émergencede la société de la communication, de l’information et de la connaissance qui sous-tend l’élaboration de lastratégique de recherche, ainsi que la qualité de la réflexion menée autour des éléments d’orientationsscientifiques.Sur ces bases, la stratégie recherche pour la période 2008-2012 a été finalisée afin de répondre à l’ambition del’Institut TELECOM d’être un acteur mondial de la recherche en STIC dans le domaine des communications(Télécoms, Contenus, et Usages). Elle s’articule autour de 6 objectifs majeurs : Structurer et consolider la base de recherche scientifique et technologique autour de quatre pôles disciplinaires clés et deux disciplines transversales. Organiser nos recherches finalisées autour de quelques grands thèmes pour le développement des communications du futur, notamment par la création des Instituts des communications du futur. Accroître l’effort de diffusion des compétences technologiques et des avancées sur les systèmes et services de communications vers les domaines économiques à forts enjeux tels que la santé, la défense, la culture, l’environnement, les transports et l’éducation. Intensifier l’internationalisation de nos partenariats et accompagner nos partenaires dans leur développement international. Accroître et structurer nos partenariats avec les grandes entreprises et développer les bases pour une coopération renforcée avec les PME et les start up. Etendre notre réseau de partenaires associés pour renforcer et compléter notre spectre de compétences.Les indicateurs de suivi de mise en œuvre de ces orientations seront définis et mis en place en 2008.III.2 - L’ANIMATION ET L’EVALUATION DE LA RECHERCHEIII.2.1 - L’évaluation de la recherche par le Conseil scientifiqueLe Conseil scientifique de l’Institut TELECOM a parmi ses attributions de procéder à lévaluation des activitésde recherche de l’Institut et de donner un avis sur ses grandes orientations. Cette évaluation, qui est un élémentessentiel pour la définition de la politique scientifique du groupe, porte sur un secteur d’activité par an.En 2007, l’évaluation a porté sur principalement sur le secteur des « communications mobiles » qui correspondpour une large part au programme « Réseaux de communication mobile ». Les conclusions et recommandationsont été présentées par MM. Klaus Rischmüller (ST-Microelectronics) et Eric Perrin Pelletier (Alcatel-Lucent) lorsde la réunion du conseil scientifique, le 6 décembre 2007.Elles soulignent la qualité et la diversité des recherches menées dans les laboratoires de l’Institut TELECOM etde sa filiale EURECOM dans le domaine, l’ensemble de la problématique des communications mobiles semblant 34
  36. 36. être couverte par des sujets de recherche très pertinents pour le futur. Le potentiel de valorisation important decertains domaines a également été souligné. Le conseil scientifique a cependant souhaité une amélioration de lalisibilité et de la visibilité de la recherche en particulier à travers une politique de publication adaptée.Parmi les points forts cités, on trouve notamment : les simulations, conceptions et réalisations hyperfréquence,les techniques de codage et décodage, les plateformes « 3-4G+ » et les travaux sur les MIMO, la gestion de lamobilité / coopération, les études sur la QoS et l’ingénierie de trafic et les approches sécurité / confiance.Le conseil scientifique a enfin proposé que les recherches soient renforcées sur les architectures orientéesterminaux, les réseaux à domicile, l’auto-organisation et l’autonomie des réseaux mobiles et la vision globale dudéveloppement des services mobiles.III.2.2 - Groupes de réflexionSuite au conseil scientifique 2006, la direction scientifique a lancé en 2007 l’animation de deux groupes deréflexion "TIC santé" et "TIC & éducation". Les retombées dans le domaine « TIC et santé » sont la définitiond’un axe de recherche fédérateur portant sur l’extraction et la gestion d’informations et de connaissancesmédicales et l’établissement de liens avec INSERM sur ce thème.III.2.3 - Groupe de travail INRIA/Institut TELECOM sur l’Internet du futurFin juillet 2007, la DGE a créé un groupe de réflexion sur la problématique du futur de lInternet afin dassurer laparticipation française à la conception du réseau du futur. Ce groupe, dont la présidence est assurée par lINRIAet la vice-présidence par l’Institut TELECOM, rendra son rapport au premier semestre 2008.III.2.4 - Les crédits incitatifsLa restitution des projets sur crédits incitatifs de l’année 2006 a eu lieu en mars et avril 2007 sur les campus deParis, Brest et Evry.Lappel pour la campagne 2008 s’est quant à lui déroulé au second semestre 2007. Il était centré, pour partie, surquatre thèmes issus des orientations scientifiques de l’Institut TELECOM identifiés dans le cadre de la définitionde la stratégique 2008-2012 : réseaux et communications du futur création, traitement et diffusion de contenus multimédia nouveaux usages de la société de la connaissance services et usages pour la santé.Cet appel a permis de retenir 17 projets (dont 4 plus spécifiquement financés par la Fondation LouisLeprince-Ringuet) pour l’année 2008 avec un budget de 720 K€.III.2.5 - Les Programmes InitiativesLe « Programme réseaux autonomes et spontanés » a donné lieu à deuxième atelier les 30 et 31 octobre 2007 àTELECOM ParisTech. Il a permis de faire le point sur les travaux de thèses entrepris sur cette thématiquedepuis 2005.Parallèlement les équipes du Programme Usages des TIC dans les organisations ont préparé leur premiercolloque prévu en janvier 2008 sur le campus de TELECOM ParisTech.Ces deux événements feront l’objet de parution d’actes courant 2008. 35
  37. 37. III.2.6 - L’Action innovante JEMTU - Jeux sur Mobiles : Technologies et UsagesEn 2007, le projet JEMTU a obtenu de nombreuses avancées scientifiques :spécifications de systèmes d’affichage 2D, implantation d’un décodeur 3Doptimisé, déploiement et amélioration de la plateforme intergicielle GASPpermettant une meilleure cohérence et fluidité.Dans le domaine des usages, l’analyse des pratiques de jeu vidéo en réseau sur téléphone mobile a étéapprofondie à l’aide d’interviews, comme celle du coach de l’équipe féminine du jeu en réseauCounterstrike, championne du monde des jeux vidéo en 2006. JEMTU a également mené un travail dediffusion en participant à la Fête de la Science 2007, avec une démonstration sensibilisant les auditeurs auxcontraintes techniques du jeu sur mobile et présentant des solutions.L’année 2008 sera consacrée à la finalisation des différents travaux 2007, à leur intégration dans unedémonstration, et à leurs prolongements dans le cadre de contrats de recherche externes à l’InstitutTELECOM (PLUG avec l’ANR et POPS dans le cadre du pôle System@tic). Enfin, des contacts sont encours avec l’Université du Québec, pour développer un pôle francophone du jeu vidéo. Pour plusd’informations : http://projetsrecherche.int-edu.eu/JEMTU/III.3 - LE RAYONNEMENT DE LA RECHERCHEIII.3.1 - Participation aux instances de pilotageL’Institut TELECOM joue un rôle important dans les instances de pilotage et de suivi des différentsprogrammes de recherche de l’ANR, en étant membre notamment : du Comité sectoriel « Sciences et technologies de l’information » chargé de faire des propositions sur les thèmes des programmes et les grandes orientations des appels à projets. du Comité de pilotage du programme ANR/télécom : ce comité contribue à lévolution du programme et à lélaboration du contenu de l’appel à projet ; il établit, pour chaque appel et après lévaluation des projets par le comité dévaluation, la liste des projets proposés au financement de lANR ; du Comité d’évaluation ANR/multimédiaEn 2007, l’Institut est entré au Steering Board de la plateforme technologique européenne NEM (Networked andElectronic Media) et est devenu co-animateur du groupe thématique « TIC MNT » au sein de l’Association desInstituts Carnot.III.3.2 - Les partenariats internationaux Partenariats académiques internationaux avec les Instituts FraunhoferDans le cadre de l’Association des Instituts Carnot, l’Institut TELECOM a joué un rôle moteur dansl’établissement de collaborations avec les Instituts Fraunhofer du domaine. Outre le projet TEROPP labellisé aupremier appel, les chercheurs de l’Institut ont largement contribué à la définition des thèmes devant donner lieuà des projets de partenariat en 2008. CODEST avec la ChineLa participation de l’Institut au programme CODEST a offert un contexte de partenariat R&D franco-chinoispropice et permis des rencontres avec des partenaires chinois potentiels (académiques, opérateurs etéquipementiers) à suivre en 2008. 36

×