Rapport annuel2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Rapport annuel2010

on

  • 2,181 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,181
Views on SlideShare
2,179
Embed Views
2

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 2

http://paper.li 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Rapport annuel2010 Rapport annuel2010 Document Transcript

  • POUR LA SOCIÉTÉRAPPORT D’ACTIVITÉ 2010 DE L’ INFORMATION ENSEIGNEMENT RECHERCHE I N N O VAT I O N SUPÉRIEUR
  • En 2010, l’Institut Télécom a conforté la pertinence deson modèle consistant à développer en synergie ses trois métiers que sont unerecherche de haut niveau couvrant l’ensemble des thématiques du domaine desSTIC, la formation supérieure de futurs cadres ingénieurs, managers, docteursqu’il prépare aux défis de l’économie et de la société numériques, et enfin un sou-tien au développement économique et à l’innovation au cœur des territoires. Cesactions se concrétisent à la fois au niveau de l’Institut, en tirant parti de son modede fonctionnement collectif original, et à celui de chacune des écoles qui le com-posent, dont l’identité est respectée. Chacune dispose d’une large autonomie pourélaborer sa stratégie territoriale et développer ses partenariats, tout en bénéficiantde la « masse critique » et de la visibilité apportées par l’Institut dans son ensemble.Ce modèle fonde l’originalité et l’attractivité de l’Institut Télécom. Il lui a permisd’atteindre en 2010 un niveau de développement inédit en termes de nombre de Sommairediplômés (1 624) comme de volume de recherche partenariale. Il lui permet d’êtrereconnu et actif au sein des alliances nationales de programmation de larecherche Allistene et Aviesan, dont l’Institut est membre respectivement fonda-teur et associé. Il séduit d’autres grandes écoles du domaine des STIC quisouhaitent intégrer le réseau des écoles associées de l’Institut Télécom, ainsi enest-il récemment de l’Enseeiht, Sup’Com Tunis, l’Enseirb-Matmeca. Il permet àl’Institut de se positionner comme l’animateur d’un écosystème d’innovationparticulièrement dynamique.La création prochaine du futur Institut Mines-Télécom bénéficiera de cette expé-rience bâtie collectivement par l’Institut Télécom et ses écoles, et permettra aunouvel ensemble élargi aux écoles des Mines d’afficher une ambition digne du plusimportant groupe de grandes écoles de notre pays. Ce nouvel établissement seraà même de rivaliser avec des institutions prestigieuses à l’échelle mondiale, enoffrant à ses étudiants comme à ses personnels de nouvelles perspectives stimu-lantes. Jean-Bernard Lévy Jean-Claude Jeanneret Président du conseil d’administration Administrateur général de l’Institut Télécom de l’Institut Télécom 1
  • ÉCOLES ÉCOLES FILIALES 7 FORMATIONS D’INGÉNIEURS 2 FORMATIONS SUPÉRIEURES DE GESTION Nombre total de diplômés 65 31 MASTÈRES SPÉCIALISÉS 19 MASTERS OF SCIENCE 1 MBA 5 DOCTORATS 1 624 FORMATIONS ASSOCIÉES Une force de recherche de Chiffres hors écoles associées. 1900 personnes2
  • SOMMAIRE Prix et distinctions 2010 .....................................................................................................................4 1- Notre vision ............................................................................................................10 Panorama des événements 2010 .......................................................................................................6 L’international, pour apprendre à travailler dans un monde globalisé...........................................12 La formation comme vecteur de la reconnaissance des talents ....................................................14 Notre avenir sur le campus Paris Saclay .........................................................................................16 Une culture entrepreneuriale dans l’ADN de l’Institut.....................................................................18 Des ingénieurs, managers, docteurs qui contribuent au développement économique ................19 Un positionnement national renforcé...............................................................................................20 2- L’excellence pour toutes les formations .................................................................24 Le regroupement programmé avec les Mines en 2012 ...................................................................22 Des ingénieurs formés pour créer la société numérique ...............................................................26 Des managers pour évoluer dans la société numérique ................................................................28 Des doctorants moteurs de la recherche.........................................................................................30 31 mastères spécialisés pour compléter et adapter sa formation à la société numérique ..........30Pour naviguer dans le document, cliquer sur le sommaire. 19 Masters of Science pour attirer les meilleurs étudiants étrangers ...........................................31 3- La recherche en action............................................................................................32 Des formations pour les besoins des professionnels en activité ....................................................31 Les 8 défis scientifiques à relever par l’Institut Télécom ................................................................34 Objets communicants ......................................................................................................................36 Réseaux du futur ...............................................................................................................................37 Médias du futur ................................................................................................................................38 Usages de la vie numérique .............................................................................................................39 Santé numérique et dépendance......................................................................................................40 Développement durable ...................................................................................................................41 Services numériques ........................................................................................................................42 4- L’Institut Télécom moteur dans l’écosystème de l’innovation numérique..............44 Sécurité globale de la société numérique .......................................................................................43 Un écosystème d’innovation, puissant, rapide et foisonnant ..........................................................46 La détection des résultats de recherche à fort potentiel économique ...........................................48 La création d’entreprises ..................................................................................................................49 Le développement de l’écosystème .................................................................................................50 5- Dans les écoles et filiales........................................................................................52 Le développement à l’international ..................................................................................................51 Télécom ParisTech ............................................................................................................................54 Télécom Bretagne .............................................................................................................................55 Télécom SudParis .............................................................................................................................56 Télécom Ecole de Management .......................................................................................................57 Eurecom.............................................................................................................................................58 6- La Fondation Télécom, un levier pour les ambitions de l’Institut Télécom ............60 Télécom Lille1 ...................................................................................................................................59 7- Les instances de l’Institut Télécom.........................................................................62 Annexes .......................................................................................................................65 L’organigramme de l’Institut Télécom..............................................................................................64 Les chiffres-clés................................................................................................................................66 Les ressources humaines.................................................................................................................70 Les habilitations à diriger les recherches et les thèses soutenues en 2010..................................72 3
  • PRIX ET DISTINCTIONS 2010 FORMATION rédigé un article sur l’apport de l’analyse Engelberg, en Suisse, du 29 juin au 2 juillet. Sa présentation s’intitulait Spectro-Imaging JANVIER stratégique à la pratique du droit. properties of annular diffractive axicons. Alzennyr GOMES DA SILVA est lauréate du FORMATION une mention spéciale à Laetitia SOUCHON Le jury du prix de thèse ASTI 2009 a décerné MAI FOLL, département Informatique de Télécom prix de thèse Simon Régnier 2010, dans le cadre des 17e rencontres de la SFC (Société francophone de classification) qui ont eu lieu SudParis (UMR SAMOVAR) pour un travail Le jury du prix 2009 de thèse de doctorat en à Saint-Denis de la Réunion du 9 au 11 juin pluridisciplinaire, relevant des sciences éco- ingénierie biomédicale a décerné le prix de 2010. Elle est actuellement postdoctorante à Guillaume DARDENNE, doctorant au nomiques et des sciences de l’environne- la meilleure thèse, catégorie « Innovation » au département Informatique et réseaux de ment, contribuant de manière pionnière à Télécom ParisTech, sous la direction du pro- une meilleure compréhension de l’impact Latim de Télécom Bretagne, pour son travail fesseur Georges Hébrail. économique et environnemental des TIC. Sa sur l’évaluation de la dynamique pelvienne thèse intitulée TIC et énergétique : tech- RECHERCHE FORMATION par échographie. Application à l’arthroplastie niques d’estimation de consommation sur la totale de la hanche en chirurgie naviguée. JUILLET hauteur, la structure et l’évolution de l’impact des TIC en France a été effectuée sous la double bannière Télécom SudParis et François-Xavier SOCHELEAU, en thèse au Dominique VENTRE, de Télécom ParisTech, Ana CAVALLI, professeure à Télécom Télécom Ecole de Management. département Signal et communications de a été élevé au grade d’officier dans l’ordre Annie GENTES, Lirida NAVINER, Silvana Télécom Bretagne, a reçu le 2e prix du poster des Palmes académiques. étudiant de la conférence IEEE Oceans qui RECHERCHE TAILLEFER, Serge KRIEF, Gérard POGO- SudParis, a été élevée au grade d’officier REL de Télécom ParisTech ont été nommés dans l’ordre des Palmes académiques. s’est tenue en mai 2010 à Sydney (Australie). Sa présentation portait sur la modélisation DIVERS du canal de propagation acoustique sous- marin. chevalier dans l’ordre des Palmes acadé- Catherine DOUILLARD, Didier HERVÉ et Nicolas WIDYNSKI, doctorant au départe- miques. Daniel BOURGET, de Télécom Bretagne, ont ment Traitement du signal et des images à Bernadette DORIZZI, professeure à Télécom Télécom ParisTech, a eu le prix du meilleur papier à la conférence RFIA 2010 qui s’est Nicolas WIDYNSKI, Séverine DUBUISSON tenue à Caen du 19 au 22 janvier 2010 : SudParis a été élevée au grade de chevalier été nommés chevalier dans l’ordre des (UPMC), Isabelle BLOCH (Télécom Jean-Pierre BRIFFAUT de Télécom Ecole dans l’ordre national du Mérite. Palmes académiques. FORMATION ParisTech) : Intégration d’informations spa- de Management a été nommé chevalier dans tiales floues dans le filtre particulaire : ap- JUIN l’ordre des Palmes académiques. plication au suivi de formes. Suneth Namal KARUNARATHNA, étudiant RECHERCHE FORMATION AOÛT MARS du MSc COMNets de Télécom SudParis/ Asian Institute of Technology (AIT), a reçu le Noël CRESPI a gagné le Best Paper Award Bertrand PIVARD, élève de dernière année prix Aoyagi, en reconnaissance de sa remar- quable performance académique dans le do- à la conférence ICSEA 2010 pour le papier à Télécom Bretagne, a obtenu le premier prix maine de l’information et des communica- Business and Information System Alignment: A Formal Solution for Telecom Services. Sraddha ADHIKARI, étudiante du MSc de la Fondation Télécom pour son stage de fin tions. RECHERCHE d’études effectué chez Sagem Communications : Prototypage d’un robot de surveillance. RECHERCHE Télécom SudParis/ Asian Institute of Technology (AIT), a obtenu le prix de la meil- SEPTEMBRE Grégoire MERCIER, leure thèse de master AIT 2010 dans le do- Alexandre GRAELL I AMAT, maine ICT. Le sujet portait sur Content enseignant-chercheur au Discovery Using People Social Pattern in Peer-to-Peer Networks. Nancy BERTIN, docteur de Télécom département Image et maître de conférences au dé- traitement de l’informa- partement Électronique de tion à Télécom Bretagne, ParisTech, a été lauréate du prix de thèse du Télécom Bretagne, est a été élu président du GdR-Isis/EEA/GRETSI. Sa thèse a été primée nommé éditeur associé de la chapitre français de la so- dans le cadre du prix de thèse 2010 Signal- revue IEEE Communications ciété IEEE GRS (Geoscience and Remote Letters. Éric MOULINES, professeur au département Image-Vision décerné par le Club EEA (Club Sensing) qui regroupe les activités scienti- des enseignants et chercheurs en électro- fiques dédiées au traitement et à l’exploita- nique, électrotechnique et automatique), le tion de données d’observations de la Terre. GRETSI (Groupe de recherche et d’étude en Traitement du signal et des images de traitement du signal et des images) et le Télécom ParisTech, a reçu la médaille d’ar- RECHERCHE RECHERCHE groupe de recherche ISIS (Information, si- gent du CNRS. Il a été distingué par l’Institut AVRIL des sciences informatiques et de leurs in- gnal, images et viSion). teractions pour l’originalité, la qualité et l’im- Émilie BIALIC, docto- portance de ses travaux dans le domaine de l’apprentissage stochastique et des mé- Le 8 avril 2010, le Cercle thodes probabilistes appliquées au traite- Montesquieu a remis son rante au département prix annuel à Stratégies ment du signal. Optique de Télécom juridiques des entre- Bretagne, a reçu le prix prises, ouvrage collectif du meilleur poster publié aux Éditions étudiant lors de la 5e teurs, Nabyla DAIDJ, enseignante-cher- Larcier. Parmi les coau- conférence EOS Topical Meeting on Advanced cheuse à Télécom Ecole de Management, a Imaging Techniques qui s’est tenue à4
  • Christophe LAOT, dé- pair, conçu et mis en œuvre par Télécom dans le domaine de la modélisation électro- partement Signal et SudParis dans le cadre du projet européen magnétique. Michel NEY est professeur au communications de CAM4Home. Il permet une collaboration sim- département Micro-ondes et responsable de Télécom Bretagne, a été plifiée pour le partage, l’agrégation et la four- l’équipe thématique Modélisation des dispo- nommé Vice-Chair niture de tout type de contenu multimédia sitifs et systèmes du Labsticc. Il est le qua- (Europe) du comité tech- quels que soient le terminal et le réseau de trième Fellow IEEE à Télécom Bretagne nique Underwater com- communication. Elle ouvre la voie au concept après Claude BERROU, Christian ROUX et munication Navigation & Noël CRESPI et son équipe ont gagné le Vincent GAUTHIER, Marc GIROT et d’accès ubiquitaire. René GARELLO.positionning IEEE Oceanic EngineeringSociety. Best Exhibition Award pour le projet DiYSE Hossam AFIFI, de Télécom SudParis, reçoi-Lors de la conférence internationale Ocean’s (Do-it-Yourself Smart Experiences) présenté vent le prix spécial du jury de la Croissance10 IEEE, trois enseignants-chercheurs de lors du Symposium ITEA2. Ce projet permet verte numérique des mains de ClaudieTélécom Bretagne ont été confirmés dans de créer un espace marchand pour des ap- Haigneré, présidente de la Cité des sciencesdes positions techniques au sein de la société plications et des services créés par des utili- et de l’industrie. Ce prix vient récompenser– Christophe LAOT, en tant que co-chair dusavante OES (Oceanic Engineering Society) : sateurs non spécialistes. Ils pourront ainsi les travaux portant sur la gestion de l’énergie créer leur propre espace interactif supportant renouvelable dans le cadre de la grille intel-comité technique Underwater Communication, tous types d’objets ou médias. ligente (Genial). La grille intelligente (Smart Grid) est un concept écologique qui consiste– René GARELLO, en tant que co-chair duNavigation, and Positioning. Sommaire INNOVATION à réguler l’énergie électrique à grande NOVEMBREcomité technique Air/Space Remote Ocean échelle, à diminuer la consommation et à– Christophe SINTES, en tant que cores-Sensing. mieux exploiter les énergies renouvelables. RECHERCHEponsable du concours Poster étudiant. Les Trophées régionaux de l’innovation 2010 trielle (Inpi) ont récompensé le laboratoire DÉCEMBREété attribué à Charles-Alban DELEDALLE,IEEE-ICIP 2010 Best Student Paper Award a de l’Institut national de la propriété indus- FOTON (Fonction optiques pour les télécom-Florence TUPIN et Loïc DENIS pour l’article munications) de Télécom Bretagne pour saPoison NL Means : Unsupervised Non Local RECHERCHE politique dynamique en matière d’innovationMeans for Poison Noise. Charles-Alban et de propriété.DELEDALLE est doctorant au départementTraitement du signal et des images de Gwendal SIMON, ensei- DIVERSTélécom ParisTech et Florence TUPIN estprofesseure au département TSI. Annie GRAVEY du département Informatique gnant-chercheur au dé-La direction de la communication de et Claude BERROU du département partement InformatiqueTélécom Bretagne a reçu le prix européen de Télécom Bretagne, a reçu le Best Paper Award Électronique, tous deux de Télécom Bretagne, lors de The Second Laurent FRANCK de l’antenne toulousaine2010 EUPRIO dans la catégorie Outstanding sont devenus membres émérites de la SEE. International Conferencecommunication vision, practices and work in on Creative Content Technologies (CONTENTeuropean higher education pour la série de 2010) pour son article The Community de Télécom Bretagne, a été nommé présidentvidéos La minute du chercheur. Six ensei- Network Game Project: Enriching Online du groupe de travail SATEC (Satellitegnants-chercheurs ont contribué à cette sé- Gamers Experience with User Generated Emergency Communications) de l’ETSIrie en 2010. Content. (European Telecommunication Standard Institute). Jean-Luc DUGELAY, pro- Le Best Paper Prize de la conférence ACCV RECHERCHE OCTOBRE 2010 (10e conférence asiatique de reconnais- sance des formes, novembre 2010, Nouvelle- fesseur au département Zélande) a été décerné à l’article Context ba- Communications multimé-Le projet ITEA2 ParMA, impliquant des sed support vector machines for dias à Eurecom, a reçu de SAHBI, CNRS, et Xi Li, postdoctorant au dé- interconnected image annotation de Hichem la SEE (Société de l’électri-chercheurs de Télécom SudParis, a reçu la cité, de l’électronique et desplus haute distinction attribuée par les technologies de l’informa-membres du consortium ITEA2, le Gold partement Traitement du signal et des tion et de la communica- Ruan HE, doctorant CIFRE Orange Labs /Achievement Award, pour ses résultats in- images de Télécom ParisTech. tion) la médaille Blondel 2010 pour ses tra-novants obtenus rapidement. Le défi scien- vaux remarquables en biométrie, notammenttifique relevé porte sur l’exploitation optimum Télécom ParisTech (directeurs : Marc sur le tatouage d’image et l’analyse de visagede la puissance des architectures multicœurs LACOSTE, Orange et Jean LENEUTRE, au service de l’imagerie criminalistique.pour des applications de calcul haute per- Télécom ParisTech) obtient la mention hono-formance (HPC). Frédérique SILBER-CHAUS- rifique dans le cadre des PhD/MSc Award deSUMIER et les membres de l’équipe G2 du CONET (Cooperating Objects Network Ofdépartement Informatique de Télécom Excellence). Sa thèse, terminée en novembreSudParis ont particulièrement contribué à 2010, s’intitule Security Architecture andl’augmentation de la productivité du déve- Mechanisms for Self-protection of Pervasive Systems. Michel NEY a été élevéloppement d’applications parallèles en pro-posant, à partir d’un paradigme de program-mation de haut niveau, de dériver des au grade de Fellow de laprogrammes optimisés en fonction de société américaine IEEE,Le projet CAM4Home a reçu le Silverl’architecture cible. sa plus haute reconnais- sance au sein de sesAchievement Award du prix de la réalisation membres. Il a été distin-ITEA2 2010. La sémantique est la clé du nou- gué pour ses fruc-veau type de réseau communautaire pair-à- tueuses contributions 5
  • PANORAMA DES ÉVÉNEMENTS Le 19 janvier 2010, lors de la polémique sur les quotas de boursiers dans les grandes écoles, Denis Lapert, directeur de Télécom Ecole de Management, publie une tribune dans Les Échos : Boursiers grandes écoles : comment faire ? L’Enseirb-Matmeca intègre le réseau des écoles associées Téléco de l’Institut Télécom, c’est la troisième école à intégrer le m Paris des éco Tech d réseau des écoles associées de l’Institut Télécom pour les euxièm Télécom d’ingénieurs e du cl assem de l’Us ine Nou ent renforcer les collaborations dans le domaine des ParisTe technologies de l’information et de la communication. positio n, derr ch y fig ure en velle. Centra ière Po deuxièm le, ISAE lytechn e Télécom Bretagne lance « La minute du chercheur » ! ou Sup ique, e élec. t devan Téléco t Une nouvelle série de vidéos consacrées aux activités de m SudP NIDays aris pr recherche de ses départements. En moins de deux minutes, 20 ésente l’instru 10, conférenc au sa un chercheur présente une simulation ou une expérience mentat e mond lon pédago ion iale su illustrant une technologie de son département. Chaque mois, gique in virtuelle, un r d’élect teractiv e innov une nouvelle vidéo est mise en ligne sur le site de l’école et ronique e. « Mo ation départe à domic n TP sur les plateformes YouTube et DailyMotion. ment É ile » dé lectron veloppé Le For ique et par le um des physiqu accueil Téléco e. le 80 e mmun 4 000 v ntrepr ication isiteur ises et s 2010 SudPar s. Les plus de is, T étudian Télécom élécom Ecole ts de Télécom JANVIER ParisTe de Man la dix-h ch s’as ageme uitième socient nt et recrute édition pour or ment e de cet ganise n Franc événem r e. ent du FÉVRIER s cachées de ier deux face va nte pour étud pport marchés inno e nouveau su crée une salle des bl anchiment. C le pôle Management es (ISR) et le té Générale et com Ecole de ent responsabl ance, la Socié Télé ents socialem Banque de Fr rect. La salle s investissem enariat avec la ancières en di la finance : le e es t créé en part nit les données fin i souhaitent et de recherch Telekurs four s banques qu pédagogique ce Innovation. SIX t aux besoins de 1 500 Mds$). mondial Finan ond notammen blanchiment de compétitivité cole de M anagementrép Europe dé but 2008) et le de Télécom E (2 665 Mds€ en des marchés es sur les ISR ations d’exce llence. et d’étud lité des plus d’ informations ns l’a ccès aux form rte pour l’éga té des chances da s 2010 la « Cha l’égalité e pour l’égali gné le 23 mar diversité et à re de la Chart l’Industrie, a si missaire à la Signatu tre chargé de zid Sabeg, com tutelle du si, alors minis nce » avec Ya toutes sous la Christian Estro rmat ions d’excelle et des Télé coms, qui sont l’accès aux fo oles des Mines chances dans eurs des dix éc les direct mploi. oupe, des chances et ustrie et de l’E tene. Elle regr co nomie, de l’Ind de l’alliance Allis le CEA, ministère de l’É coordination C : la CDEFI, iè re réunion de la re cherche en STI une er mars 2010 s’es t tenu la prem ux majeurs de commune et Le 1 eurs, les ac teurs nationa rer une réflexion embres fondat ur but d’assu formation en tant que m . Allistene a po ratégie global e, d’enjeux de titut Télécom relation PU, l’INRIA et l’Ins pective et de st valorisation et le CNRS, la C termes de pros ionaux, et de tre ses membr es en ens et internat coordination en ariats europé programmat ion, de parten supérieure, de industrielles. MARS6
  • 2010 Management com Ecole de rin classe Télé laire annuel sion-Towers P quête L’Expan er ncernant le sa ce française co 0 euros, L’en ole de commer diplôme : 50 00 cinquièm e meilleure éc ention de leur s après l’obt plômés trois an moyen des di ces Po Paris. Bretagne, 10,50 Télécom dhec et Scien à égalité avec l’E ’h ba ptise le Pogo , alors qu’il navigateur A rmel le Cléac n 1999 et 2000 Le ille de l’école. E reprises iral de la flott a skippé à deux rmais navire am gricole, Arm el Le Cléac’h spoir Crédit A déso était encore E l’Edhec. ur la course de léco m Bretagne po essaimage le bateau de Té lunettes E3S, Century Fox adoptent les et Twentieth Disney, Pixar retagne ier de Télécom B y. Digiteo, prem ateau de Sacla n Digiteo sur le pl de l’informatio lécom rejoint et technologies L’Institut Té aux sciences ablissements français dédié sormais dix ét parc de recherche C) regroupe dé unication (STI EA, CNRS, et de la comm de renom — C eur et de recherche 11, École cent rale d’enseig nement supéri ersité Paris-Sud lécom. ec, INRIA, univ et l’Institut Té École polyte chnique, Supél Versailles S aint-Quentin n, université de Sommaire Par is, ENS Cacha AVRIL Lauréats du pr ix des techno Nicolas de Ta logies numér vernost (M6) et iques 2010 : D PTN 2010 orga Éric Garcia (C aniel Kaplan (F nisé par Téléco ovalia) sont di ING), association de m ParisTech et stingués par le s ingénieurs. Télécom Paris jury du Nathalie Kosci Les prix sont Tech alumni, usko-Morizet remis, à l’hôtel son du développem , alors secrétai de Lassay, pa ent de l’écono re d’État char r mie numérique gée de la pros . pective et EvryOne, la ra dio étudiante deuxième radi du campus de o étudiante de Télécom Sud CSA pour ém France, et l’u Paris est auss ettre sur la ba ne des très ra i la étudiantes de nde FM (95.4) res accréditées toute la France , accueille des par le d’ateliers de pr pour deux jour représentants oduction. s de formatio de radios ns sur les méd ias et L’Institut Téléc om présente Incubée à Télé sa 400 entrep com ParisTech rise incubée pour la rentré , la start-up a : Lelivrescola e 2010, deux pr produit, sur un ire.fr. 110 professeur emiers manue mode collabo s. Les conten ls scolaires av ratif et licence Creativ us spécifiquem ec plus de es Commons. ent produits pa r la société so nt sous L’Institut Téléc om s’installe dans la Silicon une antenne en Valley. L’Institu la Silicon Valle plein cœur de avec Carnegie y. Ce site, créé t Télécom ouvr Mellon Univers e ity - Silicon Va lley Campus, plaque tourna en collaboratio nte pour acco n et start-up pr mpagner sur constituera un MAI oches de l’Ins place le dévelo e et industriels. titut et nouer ppement des de nouveaux pa PME e rtenariats acad émiques 7
  • PANORAMA DES ÉVÉNEMENTS Un entreprene ur français di au G20. Brice plômé de Télé Alzon, ambass com ParisTech l’entrepreneu adeur des Jour r (JDE), associ nées de des entreprene ation loi 1901 urs et de leur pour la promot pour faire part s valeurs, a ét ion ie de la déléga é sélectionné sommet des je tion française présente au Entrepreneur unes entrepre Summit de To (G20 Young neurs du G20 ronto). L’ensemble de la recherche A+ par l’AERE Télécom Paris S. Tech est noté e Sup’Com Tuni s rejoint le ré l’Institut Télé seau des écol com. Sup’Com es associées école du rése Tunis devient de au des écoles la quatrième première à l’int associées de ernational, fo l’Institut et la de longue date rmalisant ains avec les écoles i des partenar de l’Institut. iats Ouverture d’un e filière à l’int Télécom Sud ernational pa Paris avec so r n partenaire S L’INP-Enseeih up’Com Tunis. t, cinquième l’Institut Télé école associée com. L’INP-E de domaines de nseeiht spécia la technologie lisée dans les communicatio de l’informatio n, l’aéronautiq n et de la à son tour le ré ue, le transpor JUIN seau des écol t, l’énergie re es associées joint de l’Institut. che en ntre de recher Trevor Hall, directeur du ce ite au Le professeur ofesseur émér Ottaw a (Canada), pr l’université d’ mé, pour un an , à la photonique à res, a été nom King’s College de Lond r le PRES m soutenue pa aire intern ationale Sisco Bretagne le prestigieuse ch joint Télécom retagne. Il a re ropéenne de B département Université eu eur associé au en ta nt que cherch maine des 1er juillet 2010 rtise dans le do Hall ap porte son expe les futurs rése aux Optique. Trevor radiofré quences pour photoniques et l réduit. technologies vironnementa pact en d’accè s sans fil à im m à Séoul nstitut Téléco s écoles de l’I te étudiants de irst de la Voyage de tren programme F ns le cadre du et Shanghaï da com. Fondation Télé JUILLET8
  • 2010 us, d’une nieur. Ce curs plôme d’ingé ation uisant à son di lui de sa form entissage cond même que ce filière en appr arisTech — le ch ouvre une de Télécom P Té lécom ParisTe au diplôm e d’ingénieur ans, conduira durée de trois asserelle le concours P erative le. rbo Codes & It initiale actuel ement intègre posium on Tu ag Ecole de Man rnational Sym èles : Télécom rest, le 6 Inte rall Admissions pa au Quartz, à B gne organise, 1 Panthéon-S orbonne Télécom Breta ing. rocess niversité Paris Information P es. Cursus co mmun entre l’u éd ias, technologi dustrielle. ter Design, m de création in Nouveau mas tiona le supérieure Tech, l’École na anciliennes. Télécom Paris numériques fr ier concou rs de start-up is lance le prem Té lécom SudPar « 1 000 cherch eurs parlent réuni les port d’avenir ». Le photographe th raits de mille Pierre Maraval courte phrase chercheurs fr a pour exprimer ançais qui on leur vision de t chacun four visages et de l’avenir. Cette ni une mots a été pr mosaïque de pendant la Fêt ojetée sur les e de la scienc murs du Panth l’Institut Téléc e. Onze enseig éon à Paris, Sommaire om ont été sé nants-cherch lectionnés. eurs de Inauguration de la chaire M et création cr odélisations éée en parten des imaginaire s, innovations SEPTEMBRE Rennes 2 et pi ariat par Télé lotée par Pierr com ParisTech « l’imaginaire e Musso. Elle et l’université comme une m relève le défi archétypes, vo atière premiè de travailler ire la « gramm re », et de décr processus d’in aire » des imag ypter les novation. Cette inaires à l’œuv reçoit dès son chaire souten re dans les lancement le ue par la Fond Dassault Systè soutien d’indu ation Télécom mes, Ubisoft, striels comm PSA Peugeot e Citroën et Ora nge. Télécom Ecole de Management achève la conception de cinq nouveaux cursus OCTOBRE bidiplômants « Ingénieur-manager » avec les écoles des Mines d’Albi, d’Alès et de Douai, Télécom SudParis et Télécom Lille1. Les premières promotions démarreront en septembre 2011. Le magazine Challenges classe Télécom Ecole de Management huitième meilleure école de commerce française concernant le salaire annuel moyen des jeunes diplômés débutants (37 500 euros). Télécom ParisTech cinquième du palmarès 2011 des écoles d’ingénieurs de L’Étudiant. Pour la première fois, le palmarès de L’Étudiant répertorie les écoles d’ingénieurs après bac + 2 par groupes de niveau (de A+ à D, en fonction des points obtenus sur 14 critères). Toutes les écoles Télécom sont classée A+ ou A. Télécom ParisTech, qui fait partie du groupe A+, est classée cinquième. Le cahier de veille 2010 de la Fondation 2010 sur les identités numériques est en ligne. Nicolas Auray (maître de conférences en sociologie à Télécom ParisTech), Claire Levallois-Barth (docteur en droit à Télécom ParisTech), Frédéric Cuppens (professeur) et Nora Cuppens-Boulahia (chercheur) de Télécom Bretagne, ont collaboré à la rédaction de ce rapport de veille. DÉCEMBRE 9
  • Notre visionL’international, pour apprendre à travailler dans un monde globalisé.............12La formation comme vecteur de la reconnaissance des talents .......................14Notre avenir sur le campus Paris Saclay..........................................................16Une culture entrepreneuriale dans l’ADN de l’Institut .....................................18Des ingénieurs, managers, docteursqui contribuent au développement économique ..............................................19Un positionnement national renforcé..............................................................20Le regroupement programmé avec les Mines en 2012......................................22
  • Sommaire
  • L’international, pour apprendre à travailler dans un monde globalisé Un des principaux objectifs de l’action internationale consiste à développer les échanges d’étudiants avec des universités étrangères de qualité. La prescription par nos partenaires académiques étrangers reste le principal vecteur de recrutement d’étudiants étrangers. 20 % des étudiants rejoignent l’Institut grâce aux salons étudiants et à CampusFrance. Enfin, les congrès où les principaux acteurs du marché international de l’enseignement supérieur se retrouvent chaque année sont une autre source de recrutement. NAFSA aux États-Unis, APAIE pour l’Asie-Pacifique, EAIE en Europe permettent aux équipes internationales de l’Institut de resserrer les Stand de l’Institut Télécom à l’EAIE liens avec leurs partenaires académiques étrangers et de mettre en chantier de nouveaux accords de coopération. Ceux-ci s’apparentent à des accords commerciaux qui facilitent les échanges réciproques d’étudiants et d’enseignants-chercheurs. En 2010, le salon EAIE s’est tenu en France, à Nantes. L’Institut Télécom a saisi cette opportunité pour réaliser une opération d’envergure. Pour la première fois, l’Institut disposait d’un stand sur lequel une animation permanente a permis de nouer plusieurs dizaines de nouveaux contacts avec des partenaires australiens, brésiliens, norvégiens, turcs… et de consolider les partenariats existants. L’antenne de l’Institut Télécom dans la Silicon Valley a été inaugurée en duplex lors de la première Convention PME de l’Institut Télécom en mai 2010 L’INSTITUT TÉLÉCOM DANS LA SILICON VALLEY Dans le cadre de l’internationalisation de ses activi- tés et pour être présent sur le « hot spot » de l’inno- vation qu’est la Californie, l’Institut Télécom a ouvert en avril 2010 une antenne dans la Silicon Valley ayant pour mission d’aider les PME à se développer sur le continent américain. Ce « hub californien » a été créé en partenariat avec Carnegie Mellon University (CMU). Basée à Pittsburgh (côte est des États-Unis) et à San Francisco, CMU est l’une des meilleures universités américaines dans le domaine des STIC. Le partenariat de l’Institut avec cette université prestigieuse, initié par notre impli- cation conjointe dans l’innovation, est une opportu- nité unique pour étendre les missions de cette antenne à la recherche et l’enseignement.12
  • SommaireAnne-Marie Castagnos,chargée de missionTechnologiesde l’information etde la communicationpour l’enseignement PADEN, UN DISPOSITIF ORIGINAL POUR LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS Qu’est exactement Paden ? Nos écoles reçoivent de nombreux étudiants non francophones dans le cycle ingénieur. Avoir un niveau de français satisfaisant pour suivre les cours ne leur suffit pas forcément pour comprendre et s’adapter aux pratiques pédagogiques de l’enseignement scientifique en grandes écoles. L’objectif que se sont donné l’Institut Télécom, le GEM*, l’EPF et l’ESTP, partenaires de PADEN, est de favoriser la compréhension du système pédagogique français par les étudiants étrangers. Cette formation à distance leur permet après leur recrutement et AVANT leur arrivée de découvrir les différences existant entre l’enseignement dans leur pays et l’enseignement en France. Concrètement, qu’offre le service Paden aux étudiants ? Paden permet à l’étudiant d’aborder quatre situations de communication caractéristiques à travers des activités pédagogiques qui s’appuient sur des documents réels de cours scientifiques. Les quatre situations proposées sont : • lire et utiliser les documents de cours ; • suivre et intervenir en cours ; • faire une présentation orale ; • participer à un projet en petit groupe. Comment est né ce dispositif original ? Est-il déjà opérationnel ? L’ensemble du dispositif a été piloté et réalisé par l’Institut Télécom avec le soutien de ses parte- naires et de la Fondation UNIT. L’année 2010 a vu la finalisation du projet et la mise en place du site web permettant aux étudiants non francophones des établissements partenaires d’accéder à distance à soixante heures de cours et à un outil permettant à l’étudiant de choisir son parcours. En 2010, 83 étudiants des écoles de l’Institut et écoles partenaires ont été tutorés et ont suivi la formation Paden. La formation sera ouverte en accès libre sur internet en 2011. * Groupe des Écoles des Mines http://paden.wp.institut-telecom.fr/ 13
  • La formation comme vecteur de la reconnaissance des talents Les écoles de l’Institut Télécom sont depuis plusieurs avec les élèves ingénieurs et les enseignants- Améliorer le système de bourses et années fortement sensibilisées à la question de chercheurs de l’école. Plus tard dans l’année certains développer les soutiens financiers l’égalité des chances et de l’ouverture sociale. Le de ces lycéens ont pu accomplir un stage au sein de rapport sur l’ouverture sociale dans les grandes l’école. écoles, remis à la tutelle de l’Institut Télécom en 2007, identifiait des actions à mettre en œuvre par les écoles autour de six chantiers visant notamment à désacraliser ces filières, à accompagner les jeunes L’Institut Télécom avait mis en place, de manière avant et pendant leurs cursus, à leur donner les volontariste, un système spécifique de bourses sociales qui bénéficiait en 2010 à environ 22 % de ses moyens financiers nécessaires, à diversifier les élèves. modes d’accès et les cursus. Ce système a été récemment actualisé pour s’aligner Les écoles de l’Institut Télécom, signataires depuis sur les règles du système de bourses du ministère de Sensibiliser, motiver et accompagner mars 2010 de la Convention sur l’égalité des chances, l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR). portent des actions de diverses natures. Les principales évolutions concernent la prise en compte de critères plus variés, comme notamment l’éloignement géographique du domicile de l’étudiant, le nombre d’enfants à charge et le nombre d’étudiants Les opérations de sensibilisation auprès des jeunes de dans l’enseignement supérieur au sein de la famille. milieux défavorisés sont menées en partenariat avec L’alignement sur les règles MESR, approuvé par le des acteurs publics et privés et des associations telles conseil d’administration de l’Institut en novembre 2010 que Passeport Avenir, Cordées de la réussite, pour une mise en œuvre à la rentrée 2011, conduira à Association Tremplin, Zup de Co, Prépa Plus ou une amélioration sensible de la situation des Pourquoi pas moi. boursiers au sein de l’Institut Télécom puisque 85 % Elles sont constituées d’actions de découverte du d’entre eux auront une bourse supérieure. La bourse milieu de l’enseignement supérieur, de tutorat, de moyenne de l’Institut pour ces étudiants est de suivi et d’accompagnement pendant la scolarité, 2 500 € aujourd’hui et passera à 3 150 €. Le coût facilitant l’accès à l’enseignement supérieur. supplémentaire pour l’Institut de cet alignement est évalué à 350 K€ pour l’année universitaire 2011/2012. Ainsi, la « Journée de la réussite » qui s’est tenue le 29 janvier 2010 à Télécom SudParis en présence de Il est en outre à noter la suppression des droits Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité d’inscription au concours pour les étudiants boursiers. des chances, a permis à plusieurs dizaines d’élèves du D’autres dispositifs spécifiques interviennent tels que collège Georges Méliès (Paris 19e) de visiter les l’aide au financement des ouvrages, l’aide au laboratoires de l’école, de rencontrer et d’échanger logement, la participation aux séjours à l’étranger…14
  • SommaireDiversifier les cursus d’accès et développerTélécom Ecole de Management demande à ses élèves SudParis ont ouvert des filières par apprentissagel’apprentissagedes droits et frais de scolarité nettement inférieurs à spécifiques. Désormais, toutes les écoles de l’Institutla moyenne des autres grandes écoles de management. offrent cette modalité de formation, plus sécurisante et financièrement plus accessible, tout en gardant les mêmes niveaux d’excellence académique.Outre les filières d’accès sur titres habituelles, desefforts visant à accroître la mixité sociale sontréalisés. Ainsi le recrutement ATS (adaptationtechnicien supérieur), l’ouverture de filières parapprentissage permettent aux élèves issus deformations technologiques de niveau BAC+2 (DUT,BTS…) de suivre une formation d’ingénieur adaptée.Télécom Lille1 en 2000, Télécom Bretagne en 2004puis Télécom Ecole de Management en 2009,Télécom ParisTech en 2010 et bientôt Télécom 15
  • Notre avenir sur le campus Paris Saclay Lors de sa visite sur le campus du plateau de Saclay Cette annonce constitue une étape marquante pour Dès janvier 2012, le 24 septembre 2010, le président de la République l’Institut Télécom dont l’installation programmée à une cinquantaine de personnes Nicolas Sarkozy a officiellement annoncé la décision Palaiseau est une des composantes du projet de d’installation sur ce campus de plusieurs campus du plateau de Saclay validé en février 2009 s’installera établissements d’enseignement supérieur et de dans le cadre de l’opération Campus du ministère de dans les nouveaux bâtiments l’Enseignement supérieur et de la Recherche. recherche, dont l’Institut Télécom et Nano-INNOV Mines ParisTech. L’arrivée en 2016 de l’Institut Télécom sur le campus du plateau de Saclay lui permettra de renforcer ses liens avec ses partenaires déjà présents sur le site (université Paris-Sud 11, CEA, CNRS, INRIA, École polytechnique, Supélec), Digiteo (le seul RTRA STIC de France) et System@tic, le premier pôle de compétitivité français, pour contribuer à créer le campus leader français de l’enseignement supérieur et de la recherche en STIC. Cette annonce fait suite à une série d’avancées structurantes pour la mise en œuvre de ce projet collectif d’envergure qui bénéficie d’une part d’une dotation de 850 millions d’euros au titre du plan campus et d’autre part de 1 milliard d’euros dans le cadre de l’Emprunt national (investissements d’avenir). Ainsi, la promulgation le 3 juin 2010 de la loi relative au Grand Paris a donné lieu à la création de © MDP - XDGA - FAA16
  • l’établissement public Paris Saclay en charge collège des établissements d’enseignement supérieurnotamment de l’aménagement du campus. et de recherche.Celui-ci s’est doté de moyens au travers d’une équipe C’est sous le pilotage de la FCS que les partenaires dud’urbanistes-architectes-paysagistes dont la mission projet Campus Paris Saclay ont répondu aux appels àa conduit à déterminer l’emplacement futur de projet dans le cadre du plan d’investissementsl’Institut Télécom sur la zone dite « QoX » (quartier d’avenir. L’Institut Télécom s’est très fortement engagéouest de Polytechnique) au voisinage immédiat de dans plusieurs projets : deux équipementsDigiteo, du LIX, de Nano-INNOV, du centre R&D d’EDF d’excellence lauréats (Digiscope et Fit), troiset de Thales-RT. candidatures aux laboratoires d’excellence dont uneCette localisation, au cœur du futur quartier des STIC majeure intitulée Digitex, l’IRT System X, la SATTdu campus, situera l’Institut Télécom à faible distance (Société d’accélération des transferts de technologies)des bâtiments Nano-INNOV qui accueilleront à partir de Saclay, et la candidature du campus à l’appelde janvier 2012 une équipe d’une cinquantaine de d’offre initiative d’excellence.personnes (majoritairement des enseignants- Sur le plan de l’environnement du projet, la Sommairechercheurs et doctorants issus de Télécom SudParis thématique des conditions d’accès au campus a faitet de manière moindre de Télécom ParisTech) aux l’objet d’une attention prioritaire lors de l’année 2010.côtés d’équipes du CEA-LIST. Le conseil d’administration du STIF (Syndicat desLa structuration du campus s’est matérialisée en 2010 transports en Île-de-France) a en particulier retenu lepar l’adoption de nouveaux statuts par la Fondation de tracé de la section de TCSP (Transport en commun encoopération scientifique, antérieurement « Digiteo – site propre) qui reliera l’École polytechnique auTriangle de la physique » devenue à cette occasion « Christ de Saclay » et la phase de « concertation« FCS du Campus Paris Saclay », traduisant la volonté préalable » s’est achevée en juin. La mise en serviced’une gouvernance renforcée en concordance avec les de ce tronçon est prévue fin 2013.enjeux du campus. Par ailleurs, dans le cadre du débat public sur leL’Institut Télécom est ainsi devenu membre fondateur réseau de transport public du Grand Paris qui s’estde la FCS. Jean-Claude Jeanneret, administrateur déroulé du 30 septembre 2010 au 31 janvier 2011,général, a depuis cette date désigné Yves Poilane, l’Institut Télécom s’est engagé en portant les intérêtsdirecteur de Télécom ParisTech, comme représentant de ses personnels et étudiants au travers d’unde l’Institut Télécom au sein de l’assemblée générale, « cahier d’acteurs ».et Pierre Rolin, directeur de Télécom SudParis, Enfin, au plan opérationnel, l’Institut Télécom etcomme suppléant. Cette assemblée générale Mines ParisTech procèdent désormais à la maturationconstitue l’un des organes de la gouvernance de la conjointe et coordonnée de leur projet d’implantationFCS, avec le conseil d’administration. Les intérêts de respectif.l’Institut Télécom sont portés auprès de ce dernier parle biais des représentants (dont Yves Poilane) du 17
  • Une culture entrepreneuriale dans l’ADN de l’Institut En 1994, Télécom Bretagne lançait le prix « L’esprit Les relations quasi natives des écoles avec le monde d’entreprendre » récompensant un entrepreneur industriel pour la formation, l’intensité de la recherche d’une PME ou d’une grande entreprise. partenariale et l’implication de l’Institut Télécom dans l’écosystème de l’innovation constituent une culture En 1999, Télécom ParisTech ouvrait son incubateur d’entrepreneuriat tout à fait originale qui bénéficie suivi de près par les autres écoles. bien sûr de la dynamique du secteur numérique. En 2009, les élèves gagnants de la dixième édition du Cependant, rien n’est jamais acquis, le cadre de l’entrepreneuriat se modifie rapidement : les rythmes challenge Projets d’entreprendre© réunissant les s’accélèrent, les marchés se mondialisent, les projets élèves deuxième année de Télécom SudParis et s’ouvrent du fait de la multiplicité des plateformes, de l’open source, du crowd sourcing et de l’apparition de Télécom Ecole de Management, gagnaient dix jours de coaching dans l’incubateur partenaire de nouveaux business model. La culture entrepreneuriale Virginia Tech pour participer au Challenge mondial doit elle aussi évoluer : des promotions d’élèves des créateurs d’entreprise. internationales, des projets multiculturels, du travail à distance, des interactions avec le monde de En 2010, l’Institut Télécom fêtait son 400e incubé et ouvrait une antenne dans la Silicon Valley pour l’entreprise tout au long du cursus, des chercheurs et des élèves ouverts à la créativité et au design, et accompagner ses start-up et les entreprises de son intégrant les enjeux économiques et de la club PME. communication, et la nécessité de coopérer à l’intérieur et à l’extérieur des entreprises. En 2010, le Lelivrescolaire.fr, 400e start-up incubée dans les écoles de l’Institut Télécom, fêtée à l’occasion de la première Convention PME18
  • développement économiqueDes ingénieurs, managers, docteurs qui contribuent auL’analyse et le suivi du marché de l’emploi et des en recherche d’emploi, situation nettement plusmétiers exercés par nos diplômés se font au travers de favorable que la moyenne des grandes écoles. Près deplusieurs dispositifs pilotés par l’Institut, les écoles et 50 % de nos diplômés en situation professionnelleles associations d’anciens élèves. L’enquête « Insertion avaient trouvé leur emploi avant leur sortie d’école etdes jeunes diplômés » coordonnée par la Conférence 28 % dans les deux mois suivant l’obtention de leurdes grandes écoles, l’enquête « Conjoncture forum » diplôme.pilotée par l’Observatoire des métiers de l’Institut (OMI) En termes de secteur, c’est le Conseil/Audit qui vientet diverses études également gérées par l’OMI en tête avec 26 % des recrutements de jeunespermettent d’avoir une vision globale des débouchés diplômés. 9 % de nos diplômés travaillent dans le(métiers et secteurs) de nos jeunes diplômés. secteur SSII Ingénierie et 9 % chez les éditeurs deL’enquête « Conjoncture Forum » réalisée en février logiciels. Si 21 % de nos diplômés travaillent dansauprès des entreprises présentes sur le Forum des l’industrie, seuls 9 % sont dans l’industrie télécom et Sommairetélécommunications constitue un bon indicateur électronique. Les opérateurs télécoms et les servicesavancé de la situation qui sera celle du marché de hors SSII ont recruté chacun 11 % de nos étudiants.l’emploi au moment de l’arrivée de nos jeunesdiplômés sur le marché du travail (à l’été). La majorité des diplômés exercent leur activité dans des entreprises de plus de 500 salariés et enL’enquête a constaté un retour de l’optimisme des Île-de-France. 14 % de nos diplômés travaillent àentreprises quant à leur activité mais ne se traduisant l’étranger.pas par des perspectives de recrutement très fortes,sauf pour le secteur Conseil/Audit, et les diplômés Les métiers de nos jeunes diplômés sont pour 27 %ayant trois ans d’expérience. Par rapport à l’étude dans les études et développement informatique etmenée en 2009, la tendance globale était toutefois réseaux, pour 7 % dans les études et développementnettement plus positive. électronique et communications ; 26 % exercent un métier de conseil et 5 % sont en audit/finances.La synthèse des enquêtes « Insertion des jeunesdiplômés » début 2010 dans les écoles de l’Institut sur L’Observatoire des métiers a commencé fin 2010 une étude sur la motivation de nos diplômés à démarrer et MÉTIERSles promotions 2009, a montré que 70 % d’entre euxétaient en activité professionnelle au moment de poursuivre une carrière dans le domaine scientifique etl’enquête, 17 % poursuivaient leurs études, 8 % étant technique. 27 % 26 %SECTEURS 8% Conseil et audit 7% Autres industries 5% 3% Opérateurs télécoms 9% 7% 5% 26 % Secteur des services (hors SSII) 5% 6% 6% Éditeurs de logiciels (internet, audiovisuel, multimédia) 9% Industrie télécoms et électronique Conseil SSII et ingénierie Management de projet Autres Étude et développement 9% Recherche / Enseignement électronique et communications 12 % Architecture et ingénierie Marketing / Commercial 9% Audit et finances 11 % 11 % Exploitation / Déploiement Recherche / Enseignement Autres Étude et développement informatique et Réseaux 19
  • Un positionnement national renforcé… ... dans les écosystèmes régionaux Le concept d’école associée, mis en place dans le Les trois nouvelles écoles, composantes de cadre de la stratégie 2008-2012, vise à construire ou l’Université, sont toutes trois reconnues en formation renforcer des relations privilégiées et des comme en recherche. Elles sont leaders au niveau partenariats équilibrés avec les écoles reconnues, régional et reconnues au niveau national dans leurs totalement ou essentiellement orientées sur les domaines de compétences. technologies de l’information et de la communication, Au total, le réseau actuel représente près de bien implantées dans leur région au niveau 450 enseignants-chercheurs, 4 500 étudiants et académique, scientifique et industriel, ayant une 900 ingénieurs en TIC diplômés par an. Ces effectifs, activité de recherche significative, ainsi qu’un cursus ajoutés à ceux de l’Institut Télécom et de ses filiales et un personnel d’enseignement de bon niveau. (650 enseignants-chercheurs, 5 550 étudiants, 900 ingénieurs et managers) représentent une part Dès son origine, ce nouveau concept a montré son très importante des ingénieurs diplômés en France efficacité, par des réalisations concrètes dans tous les dans le domaine des TIC. Ceci permet de positionner domaines avec les deux premiers partenaires. clairement l’Institut Télécom comme chef de file de (Télécom Saint-Etienne et l’ENSPS). l’enseignement supérieur et de la recherche en France dans son domaine. L’établissement de relations régulières et la participation des représentants de l’Institut à diverses instances des écoles associées ont permis de développer des coopérations pour favoriser les séjours d’étudiants à l’étranger, l’échange d’étudiants entre écoles, les actions de recherche communes dans le cadre de programmes Futur et ruptures, d’élargir l’Institut Carnot Télécom-Eurecom, de soutenir leurs actions stratégiques (dossier CTI…), et globalement d’étendre la zone d’influence de l’Institut Télécom. En 2010, le réseau des écoles associées de l’Institut Télécom est passé à la vitesse supérieure avec la signature de conventions avec l’Enseirb- Signature de la convention avec l’Enseeiht, Matmeca à Bordeaux (le 11 janvier), Sup’Com Tunis école associée de l’Institut Télécom. (le 7 juin), et l’Enseeiht à Toulouse (le 15 juin).20
  • ... dans les alliances nationales de programmation de la recherche Sommaire La recherche en France est organisée localement autour des universités et des écoles, et des organismes nationaux du domaine incluant des organismes de recherche généraliste comme le CNRS, ou spécialisés comme l’INSERM, l’INRA, l’INRIA, le CEA… Le ministère de la Recherche a décidé pour mieux coordonner les activités de program- mation de la recherche de créer des alliances thématiques réunissant les grands acteurs nationaux.Créée en 2009 par les principaux acteurs académiques L’Institut Télécom, grâce à la structuration des activités de recherches opérées dans sesdu domaine, Allistene, l’alliance des sciences écoles et à sa capacité de mutualiser des actions de programmation transverses, estet technologies du numérique, a lancé ses six groupes devenu un acteur national reconnu de la recherche en numérique. Il est ainsi membreprogrammatiques en avril 2010.www.allistene.fr fondateur de l’alliance pour le numérique au côté de l’INRIA, du CNRS, du CEA, de la CPU et de la CDEFI. Créée en décembre 2009, cette alliance appelée Allistene a été mise en place en 2010, l’Institut Télécom en assure la vice-présidence en charge de la programmation. Par ailleurs, grâce à son implication dans les activités du domaine d’Aviesan, l’alliance dans le domaine du vivant et de la santé, l’Institut Télécom a été admis comme membre associé. Il y apporte une contribution active pour les technologies pour la santé comme l’image ou le traitement des informations médicales et y travaille également au soutien de l’innovation. Enfin, Allistene est devenu membre d’Athéna, l’alliance pour les sciences humaines et so- ciales et c’est l’Institut Télécom qui la représente. 21
  • avec les Mines Le regroupement programmé en 2012 Dès la création du Conseil général de l’industrie, de Après la remise d’un premier rapport d’étape, l’énergie et des technologies (CGIET) en février 2009, la ministre a demandé au vice-président du CGIET la ministre de l’Économie, de l’Industrie et de de proposer des modalités de regroupement de l’Emploi a souhaité que la mise en place d’une tutelle l’ensemble des écoles préservant l’identité de chacune unifiée pour les écoles des Mines et les écoles des d’elles. Au terme d’une réflexion collective impliquant largement les acteurs concernés, le vice-président du Télécommunications déjà regroupées au sein de CGIET a remis à la ministre le 29 janvier 2010 des l’Institut Télécom, permette d’aller au-delà des propositions opérationnelles alliant l’ambition de la stratégies propres de ces établissements, pour vision stratégique et le pragmatisme d’une démarche élaborer et mettre en œuvre une stratégie progressive. d’ensemble. La ministre a confirmé par lettre du 29 avril 2010 son accord sur les orientations proposées de création d’un institut unique, avec l’objectif d’une mise en place effective au 1er janvier 2012. Ce projet a été officiellement pris en compte par le comité de modernisation des politiques publiques le 30 juin 2010. La mise en place d’un tel institut faisant référence en matière de développement de nouvelles technologies, de politiques publiques et de régulation économique, de formation d’entrepreneurs ainsi que de création d’activités et d’entreprises innovantes devra ainsi permettre à chacune des écoles, selon les souhaits de la ministre, de réaliser une double ambition : – contribuer de manière déterminante au développement économique, technologique et scientifique du pays dans les domaines relevant du ministère de l’Économie par un enseignement supérieur et des activités de recherche d’excellence ;22
  • – s’engager pleinement, et en cohérence avec la consultation formelle prévue au printemps 2011. construction de l’institut, dans la dynamique des Il s’agit notamment : partenariats locaux, voulue par le Gouvernement et – d’éléments sous-tendant les diverses dispositions visant à renforcer notre système d’enseignement du projet de décret statutaire du futur Institut Mines- supérieur et de recherche face à la concurrence Télécom ; internationale pour mieux répondre aux impératifs – d’un projet de convention type de rattachement de compétitivité de notre économie. d’une école des Mines au nouvel établissement ;Le projet consiste à créer un institut ayant le statut – et d’un recueil d’hypothèses de travail concernant led’EPSCP (Établissement public à caractère fonctionnement du futur institut.scientifique, culturel et professionnel) - grandétablissement, qui intègre dès sa création les écoles Le cadre de gestion actuel des personnels dedes télécommunications comme le fait actuellement l’Institut Télécom sera par ailleurs adapté courant Sommairel’Institut Télécom, les écoles des Mines lui étant, dans 2011 pour pouvoir s’appliquer comme cadre de gestionun premier temps, rattachées en application de unique des personnels contractuels au sein du futurl’article L719-10 du code de l’éducation, en conservant Institut.leur statut d’établissement public à caractère Par ailleurs, plusieurs actions concrètes ont déjà étéadministratif. menées par l’Institut Télécom en partenariat avec lesCette démarche a été préparée par la mise en place écoles des Mines dès l’année 2010, comme l’ouverturede structures de pilotage du projet et de plusieurs en septembre de la filière de formation « TIC etgroupes de travail, qui ont fortement mobilisé les Santé » montée à Montpellier avec l’École des Minespersonnels de l’Institut Télécom tout au long de d’Alès et les universités UM1 et UM2, la signature enl’année 2010 et au-delà. septembre d’une convention de partenariat avec l’Indian Institute of Technology (IIT) de Bombay, ouLes réflexions conduites dans ce cadre ont débouché encore la mise en place concrétisée début 2011 desur la rédaction de plusieurs documents doubles diplômes entre Télécom Ecole decommuniqués aux différents conseils d’administration Management et quatre écoles des Mines.et conseils d’école ainsi qu’aux organisationssyndicales, ce qui a permis des échanges approfondiset des enrichissements avant même la phase de 23
  • L’excellencepour toutes les formDes ingénieurs formés pour créer la société numérique..................................26Des managers pour évoluer dans la société numérique ...................................28Des doctorants moteurs de la recherche .........................................................3031 mastères spécialisés pour compléter et adaptersa formation à la société numérique ...............................................................3019 Masters of Science pour attirer les meilleurs étudiants étrangers.............31Des formations pour les besoins des professionnels en activité.....................31
  • ations Sommaire
  • la société numérique Des ingénieurs formés pour créer > Le renouvellement des méthodes pédagogiques Faisant référence au niveau national et largement reconnues au niveau international, les formations d’ingénieurs de l’Institut Télécom sont en prise directe – investissement dans les usages pédagogiques avec l’évolution de leur environnement technologique, des TICE économique et social. – développement de la formation par apprentissage En 2010, les initiatives des écoles ont concouru à > L’approfondissement de thématiques à l’élévation constante de la qualité des enseignements – implication accrue des élèves dans leur fort enjeu, en partenariat avec d’autres grandes qui visent à former des ingénieurs disposant de la apprentissage et importance accordée au travail en culture scientifique et des compétences managériales projets Ces initiatives ont été conduites autour de nécessaires pour exercer les plus hautes – utilisation du référentiel de compétences CDIO trois grands axes : responsabilités dans la transformation numérique de > L’ouverture notre société. écoles, avec l’université et le monde économique et social – double-diplômes (Masters) « bio-ingénierie médicale/ bio-imagerie » et « design, médias, – ouverture internationale, (filière de formation en technologies / arts et médias numériques » partenariat, visites de partenaires académiques en – filière TIC et santé Europe et aux États-Unis…) – cofondation du Collège des hautes études de – ouverture à l’entreprise (échanges avec des développement durable et renforcement de ce thème industriels, intervenants du monde de l’entreprise dans la formation dès la première année) – ouverture sociale (voie d’accès facilitée au diplôme d’ingénieur par l’apprentissage, signature de la Charte pour l’égalité des chances pour l’accès aux formations d’excellence, politique de bourses et d’aides renforcée) – dialogue avec les aînés (élèves, anciens élèves et enseignants) Cours en salle immersive entre les sites Télécom Bretagne de Rennes et Brest26
  • Pierre Baylet Directeur du développement et de la prospective SommaireZOOM SUR UNE NOUVELLE FILIÈRETIC ET SANTÉPouvez-vous nous dire quelques mots sur la création d’une filière TIC et Santé à Montpellier ?Il s’agit d’un projet né des complémentarités entre quatre partenaires qui souhaitaient créer ensemble une nouvelle filière orientéeTIC et Santé pour leurs étudiants. Portée par l’Institut Télécom, l’université Montpellier II, l’École des Mines d’Alès et l’universitéMontpellier 1, le projet s’est matérialisé par la signature le 17 mai 2010 d’une convention quadripartite.À qui s’adresse cette formation ?La formation s’adresse aux étudiants en dernière année de formation d’ingénieur issus des écoles d’ingénieurs de l’Institut et deses écoles associées, de l’École des Mines d’Alès et à des salariés du secteur pharmaceutique en formation continue. Un « bouquet »de formations sur ce thème se développera progressivement avec dès la rentrée 2011 un master, puis des formations adaptées àdes publics particuliers.Quand cette filière a-t-elle ouvert ?Nous étions tous très motivés pour ouvrir au plus vite la formation et nous avons bénéficié d’un soutien fort des collectivités ter-ritoriales. Du coup, nous avons pu accueillir les premiers étudiants quelques mois après la signature de la convention, enseptembre 2010.Quel a été l’accueil réservé par les étudiants à cette nouvelle formation ?Excellent ! La rentrée s’est effectuée le 14 septembre 2010 avec 26 élèves, ce qui confirme la pertinence de cette formation en TICet Santé. 26 élèves, c’est très satisfaisant pour un démarrage aussi rapide et supérieur aux estimations que nous avions faites.Le soutien des collectivités territoriales reste très fort et la formation reçoit aussi un très bon accueil des milieux économiques,professionnels et hospitaliers. 27
  • la société numérique Des managers pour évoluer dans L’essor de la société de l’information fait de l’industrie numérique un secteur leader de la création d’activités et de richesses pour l’économie mondiale. Au côté des chercheurs et des ingénieurs qui produisent la connaissance et créent de la valeur, notre économie a besoin de managers capables de mener les projets technologiques, accélérer les processus d’innovation et démultiplier la valeur ainsi créée. Télécom Ecole de Management forme ces perles rares : des managers dotés de solides compétences en sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC), et capables de comprendre le monde des ingénieurs. Depuis trente ans, les étudiants, les enseignants- chercheurs et le personnel de Télécom Ecole de Management font campus commun avec la jumelle ingénieure Télécom SudParis. Cette synergie historique entre les deux écoles s’est renforcée fin 2010 par la création d’un cursus bidiplômant « ingénieur manager » dont les cours débuteront en septembre 2011. Ce cursus bidiplômant est également proposé avec d’autres écoles d’ingénieurs du groupe. Aujourd’hui, Télécom Ecole de Management est l’école de management de l’Institut Télécom, et demain celle de l’Institut Mines-Télécoms. Avec les entreprises au cœur de ses enseignements et de sa stratégie, l’école est un centre de compétences et de ressources complémentaires pour tous les ingénieurs du groupe. Forte de son positionnement singulier au sein d’un puissant groupe de grandes écoles d’ingénieurs, Télécom Ecole de Management forme les managers de la société numérique : la société d’aujourd’hui et de demain.28
  • SommaireUNE GAMME COMPLÈTE DE FORMATIONS À LA GESTION ET AU MANAGEMENT Les formations de Télécom Ecole de Management, de niveau bac + 3 à bac + 8, sont ouvertes sur le monde grâce à des accords entretenus avec 81 universités étrangères. Les étudiants issus de classes préparatoires, de filières universitaires ou technologiques bac + 2 ou bac + 3 peuvent intégrer le prestigieux Programme grande école, reconnu parmi les meilleurs en gestion et management en France. Depuis 2009, il est possible de suivre le Programme grande école par apprentissage. Une large gamme de Masters of Science et mastères spécialisés (marketing numérique, sys- tèmes d’information pour l’entreprise, manager télécom…), un MBA et un doctorat complètent l’offre de formation de Télécom Ecole de Management. En fort développement, l’école lance également en 2011 de nouveaux mastères spécialisés ainsi qu’un Executive MBA pour les cadres en activité. Un Bachelor International Management and IT, nouvelle formation professionnalisante en trois ans destinée aux bacheliers, est également en cours d’élaboration et devrait voir le jour dans les deux ans. Axée sur le management, l’international et les nouvelles technologies, cette forma- tion professionnalisante permettra à ses diplômés d’embrasser des carrières de commerciaux, d’experts marketing ou de managers dans l’économie numérique. 29
  • Des doctorants moteurs de la recherche 31 mastères spécialisés Au côté des chercheurs, professeurs et maîtres de laboratoires de recherche. Leur recrutement est conférences qui consacrent une part importante de devenu aujourd’hui une question stratégique. La leur activité à la formation, les doctorants ou PhD réduction continue en France et en Europe du vivier de constituent une force motrice essentielle pour les bons étudiants scientifiques pose des problèmes que activités de recherche. le recours aux étudiants étrangers permet de Leur nombre a crû considérablement en dix ans, résoudre en partie. pour compléter et adapter sa formation accompagnant la montée en performance de la L’attraction des meilleurs chercheurs est donc une à la société numérique recherche des laboratoires de l’Institut Télécom et les préoccupation forte et ce d’autant que les niveaux de besoins considérables en production de financement standards ne sont pas compétitifs avec connaissances dans le domaine du numérique. une carrière commencée dans l’entreprise. L’étudiant en thèse est devenu ainsi un acteur clé pour L’attractivité s’alimente à plusieurs sources : le bon déroulé des activités de recherche. Il se forme, une source interne résultant de l’implication des bien sûr, auprès de son encadrant et des équipes du chercheurs dans la formation d’ingénieurs et de laboratoire et suit le programme de l’École doctorale. mastère, pour donner envie ; une deuxième source, De plus en plus souvent, il enseigne ou fait bénéficier constituée par les réseaux de chercheurs de par le des entreprises de sa jeune expertise. Très monde, alimentant les laboratoires en étudiants qui doctorants rapidement, il est impliqué dans la rédaction des viendront ensuite pourvoir ces laboratoires en post- nombreux projets à soumettre aux différentes sources doc et futurs chercheurs ; une troisième source, la de financements et doit participer aux projets de réputation des laboratoires attirant des étudiants publications, qui lui permettront par la suite de désireux de faire de la recherche d’excellence et de postuler aux postes dans l’enseignement supérieur et pouvoir rapidement la faire reconnaître par des la recherche. Il doit aussi, de plus en plus, contribuer articles dans les revues faisant référence. au maintien et au développement d’outils pour la recherche. Les qualités des doctorants, excellence, implication, initiative, sont au cœur de la performance des (au 21/12/2010) étudiants Télécom ParisTech Télécom Bretagne Télécom SudParis Télécom Ecole de Management 802 (348 diplômés en 2010) 221 128 23 148 = 52030
  • 19 Masters of Science pour attirer les meilleurs étudiants étrangers professionnels en activitéDes formations pour les besoins des étudiants Télécom ParisTech Télécom Bretagne Télécom SudParis Télécom Ecole de Management (140 diplômés en 2010) SommaireLes écoles de l’Institut Télécom apportent aux Les formations de mise à niveau sur des technologiesprofessionnels en activité les compétences requises spécifiques en interentreprises ou en intra ont été enpour accompagner leurs projets professionnels et légère décroissance avec 2 539 stagiaires formés enmaintenir leur employabilité. 2010 pour un chiffre d’affaires de 1 540 Keuros.Les formations couvrent les technologies les plus Les formations « métiers » sous forme de parcours deavancées (LTE, FTTH, etc.) et constituent un professionnalisation, de certificats d’étudesaccompagnement efficace à la performance des spécialisées (CES) ou de certificats de qualificationéquipes dans l’étude et le déploiement des projets professionnels (CQP) sont de plus en plus demandéesinnovants. par les entreprises pour accompagner la mobilité interne des équipes. En 2010, 177 stagiaires ont été formés pour un chiffre d’affaires de 340 Keuros. 67 80 87 48 = 282Télécom Bretagne à lancé plusieurs actions Une formation en alternance de 122 jours 200 cadres et ingénieurs des autorités deauprès de l’écosystème breton telles que : apporte les compétences nécessaires au métier régulation africaines s’est constitué.I formations, en partenariat avec le pôle Images d’administrateur de réseaux d’entreprise : Un opérateur a confié à Télécom ParisTech la et réseaux, autour de thématiques de pointe administrer, des réseaux locaux et d’infrastructure réalisation de quatre parcours de profession- telles que LTE et la transmission de la télévision jusqu’au support aux applications utilisateurs nalisation : ingénieur technico-commercial et numérique ; (messagerie, accès internet…), dans le respect responsable service, expert intégration et ar-I la mise en place de l’axe formation continue des contraintes technologiques et des contrats chitecte logiciel et technique. Ces formations (FTLV) au sein du PRES UEB avec des premières de service conclus avec les utilisateurs. fondées sur des référentiels de compétences actions autour de l’international et de la for- Télécom ParisTech a réalisé la cinquième session spécifiques ont donné lieu à la délivrance de mation à distance, avec l’UEB numérique. du badge Régulations des télécommunications certificats d’études spécialisées.Le CQP Administrateur de réseaux d’entreprise au Cameroun avec 35 stagiaires venant de plusmonté par Télécom SudParis a été retenu par de dix pays d’Afrique francophone. Au traversle Fafiec. de cette formation, un réseau de près de 31
  • La rechercheen actionLes 8 défis scientifiques à relever par l’Institut Télécom ................................34Le défi Objets communicants ..........................................................................36Le défi Réseaux du futur .................................................................................37Le défi Médias du futur ...................................................................................38Le défi Usages de la vie numérique ................................................................39Le défi Santé numérique et dépendance ..........................................................40Le défi Développement durable ......................................................................41Le défi Services numériques ...........................................................................42Le défi Sécurité globale de la société numérique ...........................................43
  • Sommaire
  • Les 8 défis scientifiques à relever par l’Institut Télécom Réseaux du futur Les activités de recherche puisent à deux sources : la production de connaissances autour d’avancées mondiales et la mobilisation sur de nouveaux défis scientifiques d’une part, et la réponse aux grands besoins de la Société d’autre part. Ces besoins mobilisent souvent des chercheurs de plusieurs disciplines autour de la levée de verrous scientifiques ou Objets techniques, de l’architecture de solutions innovantes, de communicants l’expérimentation et de l’interaction avec les utilisateurs. L’Institut Télécom dispose, dans ses écoles, de chercheurs et d’équipes de pointe travaillant à l’état de l’art au niveau mondial, et dont les compétences sont au cœur de son attractivité. Il s’est doté depuis 2008 d’une stratégie pour organiser sa réponse aux besoins sociétaux, autour de huit grands défis. Les quatre premiers regroupent les forces des laboratoires autour du développement du socle de la société numérique : réseaux du futur pervasifs et ubiquitaires ; objets intelligents et communicants ; services de création, d’accès et de partage de contenus ; et enfin usages de la vie numérique. Santé numérique Ce socle est le support d’une transformation et dépendance numérique qui impacte tous les secteurs d’activité posant de nombreux défis sociétaux, dont quatre que l’Institut Télécom a retenus comme prioritaires : la Développement santé numérique, les services numériques, le numérique durable pour le développement durable et la sécurité numérique globale. Le blog de la recherche Institut Télécom http://blogrecherche.wp.institut-telecom.fr34
  • Usages de la vieMédias numérique Pour la Fête de la sciencedu futur 2010, le photographe Pierre Maraval a réuni les portraits de mille chercheurs issus de tous les horizons de la recherche scientifique en France, dont ceux de onze chercheurs de nos écoles. Sécurité globale de la société Sommaire numérique Services numériques Éric Moulines, chercheur en traitement du signal à Télécom ParisTech, a été récompensé en 2010 pour l’ensemble de ses travaux par la médaille d’argent du CNRS.Crédit photo : CNRS 35
  • Objets communicants Le défi La loi de Moore permet de miniaturiser des objets communicants et intelligents de plus en plus performants : micro-ordinateurs, smartphones, La rencontre caméras de télésurveillance ont été les premiers exemples. incarnée et ambiante Le mouvement de miniaturisation continue et les du monde physique fonctionnalités se développent pour des applications et du monde numérique nouvelles : minidrones, dispositifs de mesures médicales absorbables, systèmes de paiement sans contact. L’évolution ouvre la porte à un équipement massif en capteurs et objets communicants de notre environnement : chaînes de production et de distribution, réseaux d’énergies, réseaux de transports, ville et maison. Ce sont les bases de la numérisation du monde physique, que l’on appelle aussi Internet des objets qui sont en train de se construire. Les laboratoires de l’Institut Télécom sont très impliqués dans la recherche sur les objets communicants. Ils se consacrent tout d’abord à la recherche de base sur les problèmes fondamentaux sous-jacents très variés : miniaturisation, consommation, capteurs, antennes, mobilité, mise en réseaux, traitement distribué et coopération, disponibilité et sûreté, sécurisation des échanges et des données, usages. Ils s’impliquent également dans des recherches intégratives sur des applications concrètes, des capteurs aux services, pour la mise en œuvre dans le domaine des interfaces, de la médecine, de l’autonomie et de la sécurité. Les équipes concernées se situent dans les départements Électronique et communications, ainsi qu’Informatique et réseaux des différentes écoles de l’Institut Télécom.36
  • Réseaux du futurLe défiLes réseaux de communication doivent faire face à À l’Institut Télécom, une première partie descinq stress majeurs : recherches est consacrée aux évolutions vers le très– l’explosion de la mobilité ; haut débit mobile, pour densifier l’utilisation du– la montée en débit des accès (généralisation du haut spectre de communication de façon intrinsèque débit ADSL et montée en puissance du très haut (antenne, codage), piloter l’utilisation du réseau en débit fibre) ; fonction des usages (radio cognitive) et ouvrir de– l’usage massif de la vidéo (réseaux sociaux, vidéo à nouvelles voies de densification (radio sur fibre). la demande, communication multimédia) ; Une deuxième partie est consacrée aux architectures– la montée en charge de l’interactivité et du temps du futur, au routage intelligent, à la gestion de la réel ; mobilité, à la modélisation de trafic et aux– et enfin le développement des réseaux de capteurs performances afin de s’adapter à la massification et à et des communications « machine to machine ». la diversification des usages et des contraintes.Pour faire face à tous ces challenges et construire une Une troisième partie est consacrée à la fusion entreévolution technologique, architecturale et économique contenus et données et l’apparition du cloud Sommairesoutenable, il est nécessaire de développer un computing amenant à une virtualisation desensemble de recherches combinant les contraintes de infrastructures de communication, de calcul et de« legacy » des réseaux et des approches en rupture. stockage. Enfin, une quatrième partie est consacrée au développement des architectures et infrastructures de service et leur répartition entre réseau et périphérie. Les recherches sont menées dans les laboratoires d’informatique et réseaux de Télécom ParisTech, Télécom Bretagne, Télécom SudParis et Eurecom. En 2010, Télécom ParisTech a accueilli l’équipe de recherche en télécommunications de l’École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA ParisTech), avec ses propres moyens expérimentaux, dont une nouvelle chambre anéchoïque de 130 m3. 37
  • Médias du futur Le défi Il y a vingt ans, les médias constituaient un ensemble Une première partie des recherches menées à disjoint et orienté de chaînes de création d’édition, de l’Institut Télécom concerne les fondamentaux du diffusion, de terminal et d’usage : livres, journaux, traitement du signal et des images : captation, films, radio, télévision, auxquels s’ajoutaient des analyse, extraction de formes, classification, moyens de communication : téléphonie et email. indexation, reconnaissance, stockage, protection et Depuis, sous la poussée de la numérisation, la compression, avec des travaux de modélisation, communication et les contenus se sont associés avec d’algorithmie et d’architecture. le web et les réseaux sociaux, et les médias se Une deuxième partie concerne le traitement des déstructurent à tous les niveaux avec le données et des connaissances pour des applications développement du « transmédia ». de recherche, de reconnaissance, de modélisation, La recherche de contenus ou de services s’est d’indexation et de représentation. automatisée avec les moteurs de recherche. La Une troisième partie concerne les dispositifs création de connaissances et de contenus est devenue d’interface et d’interaction : technologies et ergonomie coopérative et bénéficie d’outils toujours plus des interfaces jusqu’aux approches de communication puissants. affective et d’avatar, en passant par la 3D. Par ailleurs, de nouveaux espaces d’interactions Les applications de ces recherches couvrent un large s’imposent et se développent : réseaux sociaux, jeux spectre allant du cœur de l’activité « communication interactifs, réalité virtuelle, réalité enrichie. et média » à des champs applicatifs décrits ailleurs : médical, environnement et sécurité. Les équipes de chercheurs qui y travaillent sont réparties dans les laboratoires de Télécom ParisTech, Télécom SudParis, Télécom Bretagne, Eurecom et Télécom Lille1. Greta est un agent intelligent utilisé pour le projet MyBlog3D porté par les chercheurs de Télécom ParisTech et Télécom SudParis38
  • Usages de la vie numériqueLe défiDepuis soixante ans, les technologies matérielles et Deux chaires illustrent la dynamique et lalogicielles ont enclenché une transformation profonde transdisciplinarité à l’œuvre dans ce défi en 2010 :de la Société. Depuis une dizaine d’années, le – « Modélisation des imaginaires – Innovation etdéveloppement des usages fournit un deuxième création » pilotée par Pierre Musso, professeurmoteur puissant de transformation économique, associé à Télécom ParisTechsociale, organisationnelle et humaine. – « Innovation et régulation » copilotée parL’appropriation des technologies, les modifications Laurent Gille de Télécom ParisTechactives des interactions humaines et de l’accès aux et Pierre-Jean Benghozi (École polytechnique)connaissances, et l’intégration dans la vie de tous lesjours de services qui se multiplient, constituent unensemble de modifications de la vie dans la famille,dans la ville, dans les civilités, dans le travail, lesloisirs, les comportements de vente et d’achat, dansles consensus politiques et moraux… un ensemble Sommaireque l’on appelle Vie numérique.Les recherches de l’Institut Télécom dans ce domaineconcernent en premier lieu l’étude des usages sousleurs aspects sociologiques, ethnographiques,ergonomiques, informationnels etcommunicationnels, ainsi que l’étude desréseaux sociaux.Une deuxième partie concerne les problèmeséconomiques : régulation des réseaux et deséchanges, droit des données et des usages, modèleséconomiques.Une troisième partie concerne l’entreprisenumérique : stratégie, système d’information,marketing, relations clients, compétences etmanagement.Une quatrième partie concerne l’étude des contenuset des médias, création et usages, crowd sourcing,annotation et recommandation.Les équipes de recherche appartiennent àTélécom ParisTech, Télécom Bretagne et En 2010, l’ouvrage de Christine Balagué, enseignante- chercheuse à Télécom Ecole de Management, a contribué àTélécom Ecole de Management. faire connaître l’expertise de l’Institut Télécom dans le domaine des réseaux sociaux en entreprise 39
  • Santé numérique et dépendance Le défi De tout temps la médecine a intégré avec hardiesse Les équipes de recherche sont situées à les progrès technologiques au service du diagnostic et Télécom Bretagne, Télécom ParisTech et du geste médical. Télécom SudParis, mais aussi à Strasbourg en lien Par ailleurs, le système de santé croît avec l’ENSPS. considérablement en performance mais aussi en En 2010, il faut noter le lancement du conseil complexité et coût, demandant notamment à scientifique de la filière TIC et Santé de Montpellier, optimiser la circulation des informations et des mené en partenariat avec l’École des Mines d’Alès et malades. les universités Montpellier 1 et 2, piloté par Enfin, le maintien à domicile de patients dans un cadre Christian Roux de Télécom Bretagne. médical, mais aussi de personnes handicapées ou à 2010 est également l’année d’initialisation de la chaire capacités limitées devient un problème sociétal « Qualité de vie » pilotée par Mounir Mokhtari de critique. Télécom SudParis, avec son premier partenaire, Dans ce contexte, les technologies numériques la Mutuelle Générale. apportent des moyens d’amélioration des performances médicales, de fluidification et d’accès aux informations de santé, et de développement de l’e-santé ainsi que du soutien à l’autonomie. Les laboratoires de l’Institut Télécom sont depuis longtemps engagés dans ce domaine associant des équipes en TIC et des équipes spécialisées dans l’imagerie médicale et l’autonomie. Une première partie des recherches concerne l’imagerie médicale pour des applications d’analyse, de diagnostic et d’assistance au geste médical. Une deuxième partie traite de l’information de santé sous ses aspects traitement de données massives, circulation et échange dans le système de santé et accès grand public. Une troisième partie concerne l’assistance à la dépendance, l’autonomie et la qualité de vie. Christian Roux, directeur scientifique de Télécom Bretagne, a lancé en 2010 le conseil scientifique de la filière TIC et Santé de Montpellier40
  • Développement durableLe défiIl y a quelques années, les sciences et technologies de Une troisième partie concerne les technologies vertesl’information étaient vues comme une aide pour la et la diminution de la consommation des composants,diminution de la consommation d’énergie au travers des logiciels, des data centers et des systèmes dede la supervision de la production, de la distribution et télécommunications.de la consommation d’énergie, ainsi qu’une Une quatrième partie concerne les réflexions sur lesalternative au transport par le travail à distance. modèles alternatifs de développement, et une visionCes dernières années avec le développement de la plus globale et éthique de la société numérique.société numérique, de ses terminaux et de ses Les équipes de recherche se situent dans toutes lesservices, le secteur TIC est devenu un facteur écoles de l’Institut Télécom et dans toutes lescroissant de consommation d’énergie, de production disciplines.de déchets, et l’énergie qu’il consomme un facteur de En 2010 :coût croissant dans le prix des services. « Genial », le projet d’économie d’énergie grâce auxLes équipes de recherche de l’Institut Télécom Smart Grids mené par Hossam Afifi, Marc Girod-Genetapportent une contribution au défi du développement Sommaire et Vincent Gauthier de Télécom SudParis, a reçu ledurable (DD) en associant des compétences prix spécial du jury lors de la remise des prix de ladisciplinaires en sciences humaines et sociales et en Croissance verte numérique 2010.technologies, au service des différentes composantesdu développement durable. Un accord de coopération a été signé entre l’IFSTTAR (ex-INRETS) et l’Institut Télécom dans le domaineUne première partie des recherches menées concerne général des transports incluant les aspects DD.les travaux sur les services et les usages dunumérique permettant de diminuer lesconsommations d’énergie, notamment dans lesalternatives au transport.Une deuxième partie concerne l’apport au DD par lasurveillance de l’environnement urbain et géographique. Depuis trois ans, l’Institut Télécom soutient le Prix de la croissance verte numérique qui promeut l’innovation numérique au service du développement durable 41
  • Services numériques Le défi Une transformation à l’œuvre dans tous les secteurs d’activité : production, commerce, communication et connaissance La transformation numérique produit une plateforme de communication, d’accès et d’échange d’information et de développement de compétences numériques qui potentiellement peut être utilisée par l’ensemble des secteurs applicatifs et tout spécialement la partie immatérielle, informationnelle et communicationnelle des services. Dans le domaine, l’Institut Télécom a choisi de privilégier au travers de défis spécifiques les secteurs des services dans la santé et l’autonomie, et au travers du développement durable, celui des transports. Le défi services numériques concerne l’ensemble des autres secteurs au croisement de leurs process immatériels et des interactions avec les utilisateurs. L’analyse des consommations et des usages et le profiling, le traitement des données massives, le CRM et l’accès des clients aux informations, la réalité virtuelle et enrichie, les agences, magasins ou lieux d’exposition virtuels, la coopération entre les utilisateurs entre eux et avec les membres des entreprises au travers des réseaux sociaux, l’usage de la géolocalisation et du nomadisme dans la création de services sont des exemples des axes du développement des services au travers du numérique. Ce défi en cours de structuration s’appuie sur les travaux de recherche du défi Vie numérique et sur les compétences d’équipes travaillant en partenariat avec les entreprises utilisatrices. Les éléments notables pour 2010 ont été la poursuite du laboratoire Bilab avec EDF pour le traitement de données massives et l’élaboration, avec les partenaires du pôle Cap Digital, d’un projet d’IRT « Institut de la vie numérique » portant sur la création de services numériques.42
  • Le défi Sécurité globale de la société numériqueLe numérique est à la fois une solution à de nombreux L’utilisation du numérique pour l’assistance et le suiviproblèmes de sécurité mais crée aussi de nouvelles de la gestion des grandes infrastructures de télécom,failles pour la sécurité globale. d’énergie et de transport et bientôt l’assistance à laLe numérique, par ses capacités d’observation et gestion de l’automobile, de la ville, des bâtiments et ded’analyse, d’identification et de traitement de données, la maison, constituent également des points depeut répondre à des problèmes de sécurité au sens fragilité aux conséquences lourdes face à deslarge : sécurité des territoires, sécurité des biens et comportements malveillants ou desdes personnes... dysfonctionnements. La production de traces numériques, les techniques de traitement de données massives et le devenir des informations posent aussi de nombreux problèmes de vie privée : traçage des contenus et des usages, gestion des droits et maîtrise des données personnelles. Sommaire Les équipes de l’Institut Télécom couvrent l’ensemble des problématiques de sécurité, de la sécurité des composants aux politiques de sécurité en passant par la cryptologie classique et quantique, l’observation et la modélisation des attaques, la traçabilité et la sécurité des contenus. Elles se situent à Télécom Bretagne, Télécom SudParis, Télécom ParisTech et Eurecom. L’année 2010 a vu la gestation de deux laboratoires communs : Télécom ParisTech et Safran/Morpho d’une part, et Télécom SudParis, Télécom Bretagne et EADS d’autre part, venant s’ajouter au laboratoire entre Eurecom et Symantec créé en 2008. Il faut noter également l’incubation de plusieurs spin-offs et start-up valorisant ces recherches dans le domaine de la sécurité.En 2010, l’Institut Télécom et le réseaud’excellence canadien MITACS ont signé unaccord sur la thématique de recherche« Réseaux, sécurité des transmissionsd’information et cryptographie » 43
  • L’Institut Télécoml’écosystème de l’Un écosystème d’innovation, puissant, rapide et foisonnant ..........................46La détection des résultats de recherche à fort potentiel économique .............48La création d’entreprises ................................................................................49Le développement de l’écosystème ................................................................50Le développement à l’international.................................................................51
  • moteur dansinnovation numérique Sommaire
  • Un écosystème d’innovation, puissant, rapide et foisonnant Détection des résultats La société numérique se bâtit sur des plateformes toujours plus performantes de communication et de traitement de l’information. L’Internet, le Cloud et le Web de recherche supportent un flot continu d’innovations alimenté par les technologies et les usages à fort potentiel qui créent de nouvelles interfaces, de nouveaux contenus, de nouveaux services et économique de nouveaux réseaux sociaux. Ce foisonnement s’appuie au niveau mondial sur des start-up, des PME, de grandes entreprises nouvelles ou anciennes et sur les laboratoires de recherche qui inventent, alimentent les innovations en méthodes et outils, et soutiennent la montée en performance technologique des infrastructures pour absorber la demande numérique explosive. L’ensemble constitue un écosystème puissant et rapide ; quelques mois suffisent pour apporter vers le marché de nouveaux services lorsque les compétences de recherche, de marketing, de développement s’associent en intégrant les utilisateurs comme source d’innovation d’usage et de mise au point des produits et des services. L’Institut Télécom constitue un creuset pour l’innovation associant l’excellence de la recherche académique, la pertinence et la richesse de la recherche partenariale. Cette dernière est reconnue au niveau européen (PCRDT, ITEA, Celtic) et en France par le label Carnot obtenu en 2006 et renouvelé jusqu’en 2015. L’ambition de l’Institut est de développer une politique d’innovation structurée en s’appuyant sur la qualité de ses chercheurs, la qualité de ses élèves et son expérience dans la recherche partenariale. Cette politique vise à associer étroitement aux grandes entreprises partenaires de notre domaine, les start-up et PME ainsi que les entreprises des secteurs utilisateurs de nos technologies et plateformes numériques. Dynamique et ambitieuse, elle se structure en quatre axes d’animation : > la détection des résultats de recherche à fort potentiel économique ; > la création d’entreprises et le financement de leur amorçage ; > le développement de l’écosystème de l’innovation : club PME ; > la projection à l’international au travers de passerelles.46
  • Création d’entreprises et financement de leur amorçage Développement de l’écosystème de l’innovation Sommaire Projectionà l’international 47
  • à fort potentiel économique La détection des résultats de recherche > Les chercheurs en électronique de Télécom Bretagne ont fait reconnaître une de leurs inventions protégées par un brevet comme essentielle dans le pool mondial de normalisation DVB-T2 (TNT nouvelle génération). Ce résultat remarquable fait avancer l’innovation au niveau mondial et permet d’envisager une valorisation de premier plan pour ces brevets. > Les travaux des chercheurs en informatique de Télécom Bretagne ont donné naissance à la PME Amalys (système multimédia basé sur la TV de maintien du lien social), lauréate de l’appel d’offre « Emergence » de l’ANR et de l’appel d’offre Innovation Institut Télécom/Fondation Télécom. « Le développement mondial de la télévision numérique > Des experts en droit, en sociologie et en réseaux impose une optimisation des transmissions terrestres. des écoles de l’Institut ont rédigé le deuxième cahier Les équipes de Télécom Bretagne ont prouvé de veille de la Fondation Télécom consacré aux identités numériques. leur expertise scientifique dans ce domaine dans le cadre de la normalisation DVB-T2 et s’attaquent aujourd’hui au challenge de la mobilité. » Catherine Douillard, Télécom Bretagne48
  • La création d’entreprisesLe réseau d’incubateurs Télécom Entrepreneurs des Autre événement de l’année : la création du premierécoles de l’Institut Télécom génère chaque année un trophée Start-up numérique organisé par l’incubateurgrand nombre de nouvelles start-up — 65 sur 2010 — de Télécom SudParis et de Télécom Ecole deaux succès grandissants. Management : 85 candidats, 40K€ de prix pour le> En 2010, Walt Disney Pictures et la 20th Century Fox vainqueur (Véga), et des partenaires comme Orange,ont officiellement homologué le système de Bouygues Telecom, Cap Digital, CFI,lunettes 3D actif de la start-up bretonne Eyes3Shut Scientipôle Initiative…pour le cinéma numérique.> Ex-incubé de Télécom Bretagne, Royal Cactus,avec plus de 500 000 inscrits, est devenu le troisièmesite national de casual games communautaire surinternet.> Grâce à la qualité de leurs projets, les incubés de SommaireTélécom SudParis et de Télécom Ecole deManagement ont réussi à augmenter leur capital de7 millions d’euros en 2010 grâce aux levées de fonds.En particulier New Imaging Technologies, essaimagede Télécom SudParis, a levé 3 millions d’euros.> Secure IC, essaimage incubé à la fois en Bretagneet à Paris (avec une implication des chercheurs deTélécom ParisTech), valorise quatre brevets et un jeude logiciels. Elle a été lauréate du dixième concoursnational de création d’entreprises innovantes.2010 marque également la création du fondsd’amorçage Telecom Technologies Transfert (3T) dontl’objectif est de permettre à l’Institut Télécomd’accélérer le développement des PME de sonécosystème. Le premier investissement a porté surRe-Commerce/MonexTel, issu de l’incubateurTélécom SudParis et qui avait déjà reçuprécédemment une bourse de l’Institut Télécom. Lancées en 2009, les lunettes 3D d’E3S (essaimage de Télécom Bretagne) ont obtenu dès 2010 deux homologations importantes par Walt Disney Pictures et la 20th Century Fox 49
  • l’écosystème Le développement de L’Institut Télécom a organisé en 2010 la première Squid (membre du club PME) a, de son côté, reçu le convention nationale de son club PME et annoncé à Trophée IE Club du partenariat Grande entreprise- cette occasion la création de son 400e incubé PME avec le groupe La Poste. (lelivrescolaire.fr) et l’ouverture de son antenne dans La plateforme THD (Très haut débit) du pôle de la Silicon Valley en Californie. compétitivité Cap Digital, qui regroupe grandes Dans un contexte de faible croissance économique, les entreprises et PME pour tester les usages des PME du club, qui bénéficient des différents outils mis nouveaux services sur le très haut débit, a été lauréate en place par l’Institut Télécom, ont réussi à poursuivre 2010 des Innovation Awards du FTTH Council Europe. leur développement sur leurs marchés. Télécom ParisTech, l’université Rennes 2, Par exemple, la société LOKAD, ex incubée de Dassault Systèmes, Ubisoft, Orange, PSA ont inauguré Télécom ParisTech, a développé un logiciel de ensemble la nouvelle chaire « Modélisation des prédiction de vente particulièrement performant et imaginaires, Innovation et création » en octobre 2010. reçu le Windows Azure Partner Award 2010 de Cette chaire relève le défi de travailler « l’imaginaire Microsoft pour son offre de service sur infrastructure comme une matière première », et de décrypter les cloud. archétypes, voire la « grammaire » des imaginaires à l’œuvre dans les processus d’innovation Télécom ParisTech et Morpho (groupe Safran) ont créé un laboratoire commun « Identity & Security Alliance » sur la protection de l’identité et la sécurité, inauguré début 2011. L’Institut Télécom a été très actif en 2010 sur la thématique du Cloud Computing notamment à travers plusieurs projets de recherche (Compatible, Marguerite, ACDC, MediaGPU, Tiosafe, Sail, Sebastian, Kusanagi) menés avec de nombreux partenaires comme Bull, Technicolor… L’Institut a apporté une compréhension globale des enjeux et des architectures et a mobilisé les PME innovantes de son club pour aider les grandes entreprises proches de l’Institut à mettre en place ces projets. Parmi les PME et start-up présentes à la première convention de l’Institut Télécom : Teamcast, Linagora, E3S, Monextel, Alphacode, Stribe, The Metrics Factory, Isidor, Secure IC, Sequrenet…50
  • à l’internationalLe développementL’antenne californienne de l’Institut Télécom, crééedans la Silicon Valley en collaboration avec CarnegieMellon University, a accueilli trois PME de notreécosystème : ActiveNetwork, Le livre scolaire etHPC Technology. L’Institut Télécom et le pôle decompétitivité Cap Digital ont de plus signé unpartenariat dans le cadre de l’opération« Ambassadeur des pôles » pour aider plusspécifiquement les PME de ce pôle.Dans le cadre de l’EIT KIC ICT Lab, l’Institut Télécomsoutient le déploiement d’un réseau européen dedéveloppeurs d’affaires au service des PME et desgrandes entreprises de l’écosystème de la rechercheet de l’innovation. SommaireGrâce à son implication dans l’association desInstituts Carnot sous le nom de « Institut CarnotTélécom-Eurecom », l’Institut Télécom a développéses relations avec les instituts Fraunhofer allemandsdans le cadre de projets de recherche communs.En 2010, l’Institut Télécom a participé au CeBit 2010 àHanovre (Allemagne), haut lieu européen de rencontredes acteurs de l’innovation. Il y a présenté le projetTOTEM commun aux Carnot français et aux institutsFraunhofer allemands.Avec l’arrivée de l’école Sup’Com Tunis dans sonréseau d’écoles associées, l’Institut Télécom envisagela duplication de son hub californien sur le continentafricain. Le projet TOTEM, présenté au CeBit 2010 à Hanovre, est un exemple de projet commun entre les Carnot français et les Fraunhofer allemands 51
  • Dans les écoleset filialesTélécom ParisTech ...........................................................................................54Télécom Bretagne............................................................................................55Télécom SudParis.............................................................................................56Télécom Ecole de Management.........................................................................57Eurecom ..........................................................................................................58Télécom Lille1 .................................................................................................59
  • Sommaire
  • Télécom ParisTech La recherche de Télécom ParisTech a été notée A+ L’école a aussi promu l’innovation auprès d’un large par l’AERES (juin 2010) ; cette note indique l’« excellence public. de niveau international » de la recherche de l’école et Télécom ParisTech a réuni 400 personnalités du reflète la qualité des équipes et services qui y numérique au prix des technologies numériques 2010, contribuent. organisé avec son association de diplômés. Nathalie Kosciusko-Morizet, alors secrétaire d’État Télécom ParisTech a poursuivi sa contribution à chargée de la prospective et du développement de l’égalité des chances dans l’accès aux formations l’économie numérique, a participé à l’événement à d’excellence : l’hôtel de Lassay. Les trois lauréats 2010 : – en appliquant la Charte pour l’égalité des chances Daniel Kaplan (FING), Nicolas de Tavernost (M6) et pour l’accès aux formations d’excellence signée Éric Garcia (Covalia), représentaient l’innovation dans par Christian Estrosi, alors ministre chargé de des secteurs variés de l’activité économique. l’Industrie, et Yazid Sabeg, commissaire à la diversité Deux rencontres autour des objets communicants et et à l’égalité des chances ; intelligents ont été accueillies à l’école en mars puis – en ouvrant une filière en apprentissage conduisant à en octobre. Près de 200 personnes ont suivi des son diplôme d’ingénieur. Ce cursus de trois ans conférences et des démonstrations de prototypes et conduira au même diplôme d’ingénieur de Télécom d’innovations technologiques pour la santé, le ParisTech que celui de sa formation initiale actuelle. handicap et le médical. Son accès est réservé aux étudiants déjà apprentis qui ont obtenu une Licence Pro orientée Télécom ParisTech a progressé dans les classements Télécommunications. médias nationaux : – deuxième du classement des écoles d’ingénieurs de l’Usine nouvelle (février 2010) ; – cinquième du palmarès des écoles d’ingénieurs de l’Étudiant (décembre 2010).54
  • Télécom Bretagne Une école verteTélécom Bretagne poursuit l’amélioration de la téléprésence immersive, obtenues par l’UEB dans lelisibilité de ses programmes de formation en décrivant cadre de son action campus numérique.systématiquement ses programmes en termes decompétences, en accord avec le CDIO dont elle estmembre depuis 2009. L’année aura été marquée par des changements auL’école a ouvert, en 2010, un nouveau master sein de la direction de l’école.professionnel en école d’ingénieur « Ingénierie des Paul Friedel, qui occupait le poste de directeur de lasystèmes de télécommunications » accrédité par recherche et de la stratégie chez Orange Labs, ala CTI. L’école propose désormais quatre masters remplacé André Chomette à la tête de l’école. Ceprofessionnels. dernier aura contribué à faire du développement durable une composante incontournable desLa progression de la recherche à Télécom Bretagne se enseignements, de la recherche et des pratiquestraduit par un flux important de thèses de doctorat, quotidiennes de l’école.une croissance des ressources externes, de nombreux Dans cet esprit, l’école a accueilli, en 2010, la SommaireUn atout pour la région Bretagnedépôts de brevets et de logiciels et l’accompagnement première chaire « Green Technology for the Nextd’une vingtaine de projets de création d’entreprise Generation of Wireless over Fiber Access Network »dans ses incubateurs de Brest et Rennes. lancée par le groupement d’intérêt scientifique Siscom qui a été attribuée à Trevor Hall, directeur du centre de recherche en photonique à l’université d’Ottawa.Télécom Bretagne a participé au lancement de la L’école propose également désormais, en partenariatpremière tranche de la plateforme Imagin’Lab du pôle avec d’autres établissements brestois, un mastèrede compétitivité Images et réseaux qui lui permettra spécialisé en énergies marines renouvelables et ade déployer ses expérimentations en réseaux et participé à la création, à Rennes, du Collège desusages. hautes études du développement durable de Bretagne.L’école a continué d’inscrire son action au sein de ses Jean Le Traon, directeur entreprises, a remplacépartenariats et principalement dans le cadre de Gilbert Martineau comme directeur délégué dul’Université européenne de Bretagne (UEB) qui a porté campus de Rennes.la plupart des réponses à appel à projets, dans lecadre des investissements d’avenir du Grand emprunt.L’école accueille désormais l’une des salles de 55
  • Télécom SudParis Création et développement d’entreprises Formation à l’international Les entreprises ont besoin d’ingénieurs hautement Télécom SudParis intègre depuis longtemps déjà les qualifiés et créatifs pour imaginer des produits et enjeux interculturels dans ses cursus et programmes services de demain. Cest pourquoi Télécom SudParis de formation. Sur un campus riche d’une cinquantaine propose à ses étudiants un cycle complet de formation de nationalités, représentant 40 % des étudiants, à la gestion de projet, au management de l’innovation Télécom SudParis offre à ses futurs ingénieurs un et à l’entrepreneuriat. ensemble d’actions les plaçant en situation En deuxième année, le challenge Projets d’interculturalité. En 2010, Télécom SudParis a ouvert d’entreprendre offre aux étudiants une première la première filière d’ingénieurs à l’étranger en signant expérience pour créer services innovants et avec Sup’Com Tunis une convention de double Excellence de nos équipes de recherche entreprises en TIC, en bénéficiant de l’encadrement et diplôme. de l’expertise d’entreprises partenaires, d’incubés et L’ouverture de cette filière vient compléter l’offre de de chercheurs. En troisième année, la semaine de programmes riche de 134 accords internationaux. l’innovation, puis celle de l’écoconception sont encore l’occasion de les confronter aux enjeux de leurs futurs métiers. Mettre les technologies de l’information et de la Après avoir ouvert en 2009 un second centre communication au service de la croissance durable d’incubation d’entreprises, Télécom SudParis fait partie des enjeux du 21e siècle. La deuxième Entrepreneurs a lancé en 2010 le trophée Start-up édition du prix de la Croissance verte numérique 2010 numérique, premier concours de jeunes pousses a récompensé Télécom SudParis dans la catégorie franciliennes dans le domaine de la société « prix spécial du jury » pour son projet Genial numérique. « Gestion intelligente de l’énergie pour les nouvelles applications et l’énergie renouvelable (Smart Grid) ». L’Europe a également distingué des projets impliquant nos chercheurs : le projet ITEA2 ParMA reçoit le Gold Achievement Award, pour l’exploitation optimum de la puissance des architectures multicœurs pour des applications de calcul haute performance (HPC). Le projet CAM4Home reçoit le Silver Achievement Award du prix de la réalisation ITEA2 2010, et enfin le projet DiYSE (Do-it-Yourself Smart Experiences) remporte le Best Exhibition Award lors de ce même Symposium.56
  • Télécom Ecole de ManagementTélécom Ecole de Management forme des managers septembre, Télécom Ecole de Management double leresponsables et innovants capables d’anticiper et de nombre de ses étudiants apprentis (de 24 à 48) au seinrépondre aux enjeux de la société de l’information de son programme Grande école. L’école estdans un environnement international et multiculturel. régulièrement classée par la presse parmi lesLa singularité de son approche : intégrer les meilleures écoles supérieures de commercedisciplines du management et des TIC dans tous ses concernant le niveau de salaires de ses diplômés :programmes d’enseignement et de recherche. cinquième dans L’Expansion pour le niveau de salaire 2010, année de présence dans le débatTélécom Ecole de Management accueille plus de des diplômés trois ans après leur sortie de l’école, et public.1 100 étudiants sur son campus situé à Évry, qu’elle huitième dans Challenges pour le niveau de salairepartage avec sa jumelle ingénieure Télécom SudParis. des jeunes diplômés débutants.Avec 72 enseignants-chercheurs, Télécom Ecole deManagement est un acteur important de la diffusion etproduction de connaissances sur la société del’information. Grande école publique, Télécom Ecole En début d’année, en pleine polémique sur les quotasEn 2010, Télécom Ecole de Management sedistingue comme l’une des business schools Sommairede Management développe une stratégie poussée en de boursiers, Denis Lapert, directeur de Télécommatière d’ouverture sociale, en réponse aux enjeux Ecole de Management, se positionne en signant unefrançaises les plus dynamiques sur le terrain tribune dans Les Échos intitulée « Boursiers grandessociaux actuels.de l’innovation pédagogique. écoles : comment faire ? ». En fin d’année, il fait part de ses réserves sur les effets de l’ultraconcurrence et des risques d’uniformisation dans les écoles de commerce. De nouveau, Les Échos reprennent sa tribune « Sauvons nos écoles de commerce ».L’école crée une salle des marchés et lance denouvelles formations qui feront leur première rentréeen 2011 : un Executive MBA, pour les cadres enactivité, le mastère spécialisé management del’innovation, intrapreneuriat et entrepreneuriat (M2IE),La confiance des entreprises encoreet cinq cursus bidiplômants « ingénieur-manager »au rendez-vous.avec Télécom SudParis, Télécom Lille1 et les écolesdes Mines d’Alès, Albi et de Douai.TF1 choisit de parrainer la promotion 2010-2013 etVivendi rejoint les instances de pilotage de l’école. En 57
  • Eurecom Une recherche au plus haut niveau mondial Campus STIC à Sophia Antipolis : la recherche et l’enseignement au service de l’innovation L’année 2010 a été très active pour la recherche contractuelle marquée par le démarrage de 19 projets européens, dont un avec Eurecom comme chef de file Après la pose de la première pierre en décembre 2009, (LOLA). Du côté de la recherche académique, on l’année 2010 a vu le premier bâtiment du Campus des observe une augmentation constante de la qualité et STIC sortir de terre. En 2012, Eurecom emménagera du nombre des publications scientifiques dans un nouveau bâtiment et aura pour voisins les (267 publications dont 24 thèses et un H-number de grandes institutions des STIC : CNRS, INRIA, UNS. 15 en moyenne sur toute la faculté). Structurée autour Objectif : créer une dynamique de campus des projets, la recherche d’Eurecom compte universitaire de renommée internationale en étroite actuellement 96 projets, repartis en 39 contrats collaboration avec les partenaires académiques et industriels, 31 contrats nationaux et 26 européens. l’industrie du site. Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi et Eurecom a également organisé à Cannes, du 9 au Le bâtiment Eurecom (qui sera propriété de SAS le Prince Albert II de Monaco en visite à 11 juin 2010, la cinquième conférence internationale l’Institut Télécom) représente 4 892 m2 sur plusieurs Eurecom sur la radio cognitive, « Crowncom 2010 », en niveaux. coparrainage avec l’IEEE Signal Processing Society. C’est sous le signe de l’innovation technologique qu’Eurecom et Monaco Télécom, l’opérateur monégasque, ont célébré le lundi 11 octobre 2010 la signature officielle de leur partenariat sous le haut patronage conjoint de SAS le Prince Albert II et du ministre français de l’Industrie, monsieur Christian Estrosi. Un partenariat qui se concrétise déjà par la participation commune au projet européen de recherche en radiocognitive « Spectra », axé sur les nouvelles générations de réseaux mobiles qui doivent faire face à l’augmentation du trafic tout en réduisant considérablement les impacts sur l’environnement : consommation d’énergie et rayonnement électromagnétique. Visite lors de la signature du partenariat Monaco Télécom - Eurecom58
  • Télécom Lille1Le 12 janvier 2010, la commission du titre d’ingénieur Télécom Lille1 a adopté les réseaux sociaux comme(CTI) a renouvelé l’habilitation de Télécom Lille1 à nouveaux outils de communication. L’école adélivrer le diplôme d’« ingénieur diplômé de désormais sa page sur Facebook et ses comptes surTélécom Lille1 » pour une durée de six ans (durée Twitter et Viadeo. Au plus près de ses candidatsmaximale, sans rapport intermédiaire à fournir). lycéens et étudiants, l’école a décidé de s’implanter sur les réseaux sociaux les plus utilisés dans leDans le but de diversifier son recrutement, monde. Ces outils communautaires permettent deTélécom Lille1 a ouvert à la rentrée 2010 une filière gagner en visibilité et de renforcer son image enspécifique destinée à des élèves titulaires d’un BTS présentant l’école sous un nouvel angle.électronique ou IRIS ne pouvant pas intégrerdirectement le cycle ingénieur en filière Pendant la semaine du 18 au 23 octobre,apprentissage. Cette intégration post-BTS s’est faite à Télécom Lille1 a célébré ses vingt ans avec untitre expérimental sans communication programme exceptionnel d’événements, de rencontresinstitutionnelle de la part de l’école, hormis une et de conférences : une exposition « 200 ans d’histoire Sommaireprésentation dans deux lycées de la région. des Télécoms » en partenariat avec le musée régionalSept étudiants sont inscrits et suivent une année des Télécommunications, une conférenceadaptée à l’issue de laquelle, en cas de réussite, ils « Entrepreneuriat innovant dans les TIC - vingt ans deseront en mesure d’intégrer le cycle ingénieur soit en création d’entreprise à Télécom Lille1 » et une journéefilière initiale, soit en filière par apprentissage. portes ouvertes recherche. Point d’orgue de cette semaine, la cérémonie d’anniversaire et la remise desUne entente-cadre de double diplôme avec l’ETS de diplômes aux élèves-ingénieurs de la promotion 2010Montréal a permis à deux premiers étudiants de se sont déroulées le 22 octobre à Lille Grand Palais,Télécom Lille1 d’obtenir en octobre 2010, par le biais sous le parrainage de Vivek Badrinath, directeurd’un cursus imbriqué, le diplôme de maîtrise en exécutif d’Orange Business Services.ingénierie canadien ainsi que le diplôme d’ingénieurfrançais.Télécom Lille1 a inauguré un nouveau studiod’enregistrement de cours pour le e-learning. Sonéquipement central est une régie TRICASTER XD 300,véritable studio d’enregistrement numérique en directmuni de sa connectique complète. Un logiciel demélangeur est capable de gérer plusieurs sourcesvidéo et une fonction Kroma Key permet d’incruster unprésentateur filmé sur fond vert dans un studio Studio d’enregistrement pour le e-learningvirtuel 3D. 59
  • La Fondation Télécom, un levier pour les ambitions de Des ressources en croissance > La recherche La Fondation Télécom a poursuivi son En 2010, la Fondation a soutenu, en cofinancement, le développement avec 10,5 M€ levés à la fin de programme interne Futur et ruptures de l’Institut l’année passée dont un fonds capitalisé de Télécom, lequel a permis de financer 18 thèses et 1,35 M€. 10 projets d’un an au sein des écoles de l’Institut sur des sujets scientifiques de rupture : réseaux du futur, Près de 25 entreprises ont fait un don à la contenus numériques, multimédias, usages de la vie Fondation en 2010 dans le cadre numérique, applications et enjeux sociétaux des TIC. d’engagements pluriannuels pour le soutien Elle a également contribué au financement de trois aux programmes mutualisés ou pour financer chaires permettant aux entreprises partenaires de des actions ciblées dans les écoles : chaires, collaborer à des activités d’enseignement et de projets de recherche, équipements recherche sur des thématiques porteuses : pédagogiques… « Innovation et régulation des services numériques », créée en association avec Télécom ParisTech et Près de 500 diplômés soutiennent aussi la l’École polytechnique ; « TIC et développement Fondation depuis 2008, avec un montant global durable » de l’Institut Télécom ; et « Modélisation des collecté de près de 400 K€. imaginaires - Innovation et création » portée par le Les ressources disponibles en 2010 s’élèvent à professeur Pierre Musso de Télécom ParisTech. 2 047 K€ auxquels s’ajoutent 1 350 K€ de Enfin plusieurs projets de recherche initiés dans les dotation capitalisée. écoles ont parallèlement été soutenus afin de doter les laboratoires d’équipements et de moyens humains pour conduire une recherche de pointe : – PRACOM à Télécom Bretagne – le projet « Écosystème de santé » à Télécom ParisTech – le projet IPV6 avec un don Cisco à Télécom Bretagne – les plateformes Multimédia massif à Télécom ParisTech, CapilR à Télécom Bretagne et Hadaptic à Télécom SudParis grâce à la collecte auprès des diplômés Voyage d’études en Asie du programme First 2010 La salle des marchés de Télécom Ecole de Management60
  • l’Institut Télécom > L’innovation s’achève par un voyage d’études. En 2010, les étudiants ont travaillé sur le thème de la cité Les programmes proposés par la Fondation Télécom numérique et sont partis en Asie (à Séoul et Shanghai) accompagnent la politique de transfert et d’innovation rencontrer les grands acteurs industriels et de l’Institut Télécom et favorisent les rencontres entre académiques en lien avec le thème d’étude. grandes entreprises, start-up et laboratoires de recherche. Par ailleurs, la Fondation a financé des équipements pédagogiques de pointe comme l’équipement de la En 2010, quatre projets, dits de maturation > La prospective salle des marchés de Télécom Ecole de Management d’innovations, ont été cofinancés pour tester le grâce à un don de la Société Générale. potentiel de transfert de résultats de recherche issus des laboratoires de l’Institut Télécom, dans les Sommaire domaines de la 3D, de la sécurité des données, des réseaux optiques, des services multimédias pour le Les réflexions prospectives menées dans le cadre du lien social, et des radiofréquences. La Fondation Think Tank Futur numérique de la Fondation Télécom Télécom a également publié un cahier de veille ont abouti, pour le groupe TIC et Santé, à la scientifique sur le thème des identités numériques publication d’un ouvrage Des TIC pour la santé et puis organisé un séminaire d’experts entre les l’autonomie : guide méthodologique à l’usage des entreprises et les auteurs de ce rapport. investisseurs, maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage et pour le groupe Confiance numérique à une Enfin, l’opération Triptyque a réuni cette année encore, collaboration avec la FING (Fondation Internet sous l’égide de la Fondation, grands partenaires nouvelle génération) sur le nouveau statut de la industriels, PME et chercheurs de l’Institut Télécom, confiance dans l’économie numérique. pour des présentations scientifiques et des rencontres chercheurs-entreprises. Les thématiques du Une nouvelle thématique « Transformation numérique Cloud Computing, du Cross Media et des objets > La formation et management » a par ailleurs été lancée en 2010 communicants ont été retenues pour 2010. mobilisant plus particulièrement les collaborateurs RH des entreprises partenaires de la Fondation. La formule des petits-déjeuners débats autour de Les actions de la Fondation dans le domaine de la personnalités influentes du monde du numérique formation sont très riches et variées. La Fondation testée en 2009, a été pérennisée en 2010. Suite au offre des bourses d’excellence pour les étudiants succès de la formule, saluée par ses participants pour étrangers et des bourses sociales pour accompagner la diversité de ses sujets technologiques ou sociétaux, les politiques de l’Institut Télécom. En 2010 : ces échanges sont depuis septembre 2010 retransmis sur la chaîne http://institut-telecom.tv. – 38 bourses d’excellence à des étudiants étrangers Parmi les invités 2010 : Jean Prévost (groupe Casino), en cursus ingénieur et en Master of Science pour un Richard Harper (Microsoft Cambridge), Pierre Gattaz montant total de 340 K€ ; (Radiall SA), Bernard Stiegler (IRI), Pascal Daloz – 5 bourses sociales à des étudiants méritants de (Dassault Systems)… Télécom Lille1 et de la filière TIC et Santé de l’Institut Télécom à Montpellier. La Fondation œuvre également pour offrir aux étudiants, au travers du programme First, une Les petits-déjeuners débats expérience unique de collaboration avec les grands partenaires de la Fondation. Trente étudiants ont été sélectionnés dans ce cadre. Ce programme prévoit la réalisation de projets tutorés par les partenaires fondateurs de la Fondation sur plusieurs mois et 61
  • Les instances de l’Institut Télécom PRÉSIDENT DU CA FRÉDÉRIC BOKOBZA REPRÉSENTANTS DES ÉLÈVES Sous-directeur - Direction du JEAN-BERNARD LEVY développement des médias – Premier AURÉLIEN VICENZUTTI Président du directoire de Vivendi ministre Représentant des élèves de Télécom ParisTech XAVIER LOTH-GUICHARD PRÉSIDENTS DES CONSEILS D’ÉCOLE Bureau 3 BEPII, direction du budget, SULLIVAN GAUVILLE ministère du Budget et des Comptes Représentant des élèves PASCALE SOURISSE publics et de la Fonction publique de Télécom Bretagne Directrice générale, division systèmes JONATHAN SCHWARTZ terre et interarmées – THALES – PERSONNALITÉS QUALIFIÉES Représentant des élèves de Présidente du conseil d’école de Télécom Télécom SudParis et de Télécom Ecole ParisTech JEAN-PAUL VAUTREY de Management ALAIN BERNARD Gérant – Hauterive Associés Président directeur général New York SONIA DENOYER Finance Innovation – Président du Directrice supply chain – L’Oréal produits conseil d’école de Télécom Bretagne professionnels PHILIPPE CITERNE Président du conseil de Télécom & PERSONNALITÉS (ANCIENS ÉLÈVES) Management SudParis CLAIRE PAPONNEAU Directrice international à France REPRÉSENTANTS DE L’ÉTAT Télécom – Présidente de l’association de Télécom ParisTech Alumni PASCAL FAURE Conseil d’administration (composition en juin 2010) Vice-président du Conseil général de LOUIS CHAUTARD l’industrie, de l’énergie et des Consultant en management – Groupe technologies Beijaflore – Président de l’association Télécom Bretagne Alumni ÉRIC GREGOIRE Professeur – Conseiller scientifique et PATRICK BERGOUGNOU Directeur associé DASCO Expertise – des formations à la direction générale Président de l’association pour l’enseignement supérieur et Télécom & Management Alumni l’insertion professionnelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche REPRÉSENTANTS DES PERSONNELS PASCAL ESTRALLIER SAMUEL TARDIEU Chargé de mission à la direction Collège personnels chargés générale pour la recherche et d’enseignement et de recherche l’innovation, ministère de l’Enseignement de Télécom ParisTech supérieur et de la Recherche SAMIR SAOUDI BERTRAND GAUTIER Collège personnels chargés Chef de service à la direction des d’enseignement et de recherche personnels et de l’adaptation à de Télécom Bretagne l’environnement professionnel au CHRISTINE LETROU ministère de l’Économie, de l’Industrie et Collège personnels chargés de l’Emploi d’enseignement et de recherche MIREILLE CAMPANA de Télécom ParisTech Sous-directrice des réseaux et des NICOLAS RELIGIEUX usages des technologies de l’information Collège personnels administratifs et de la communication, ministère de et de gestion, techniques et de logistique l’Industrie – DGCIS de l’Institut Télécom62
  • PRÉSIDENT PIERRE HUMBLET ULRICH FINGER Consultant (États-Unis) Directeur d’EurecomGÉRARD ROUCAIROLMembre du CGIET, président du comité CLAUDE LABIT ÉRIC FOGARASSYscientifique STIC de l’ANR Directeur de recherche INRIA, président Directeur de l’ENSPS, Strasbourg de la technopôle Rennes Atalante, vice-JEAN-PIERRE ARNAUD PAUL FRIEDEL président du conseil scientifique deTitulaire de la chaire réseaux au CNAM Directeur de Télécom Bretagne l’université Rennes 1PATRICK BAUDELAIRE ADEL GHAZEL PAUL LAGASSE SommaireEx-scientific Advisor, Thomson Professeur à l’université de Gand Conseiller du ministre des Technologies(aujourd’hui Technicolor) de la communication, chargé de la RDI, (Belgique) Sup’Com TunisPIERRE-JEAN BENGHOZI ISABELLE LEDOUX-RAKDirecteur de recherche CNRS, directeur JEAN-CLAUDE JEANNERET Directrice de l’UMR 8537 (LPQM),du pôle recherche en économie et Administrateur général de ENS Cachangestion de l’École polytechnique l’Institut Télécom JOSEPH MARIANI FRANCIS JUTANDEZIO BIGLIERI Laboratoire LIMSI, CNRS — Directeur de Directeur scientifique deProfesseur au département de l’Institut des technologies multilingues et l’Institut Télécoml’ingénierie électrique, université de multimédias de l’information (IMMI),Californie, Los Angeles DENIS LAPERT ÉRIC PERRIN-PELLETIER Directeur Télécom Ecole de ManagementMIREILLE CAMPANA Directeur stratégie campus, SupélecSous-directrice des réseaux et des PHILIPPE LETELLIER RADU POPESCU-ZELETIN Professeur au Technical University Berlinusages des technologies de l’information Directeur de l’innovation deet de la communication, ministère de l’Institut Télécom (Allemagne), directeur du Fraunhofer – Instituts für Offenel’Industrie – DGCIS HENRI MAÎTRE Kommunikationssysteme (FOKUS)Conseil scientifiqueWOJCIECH CELLARY Directeur adjoint et directeur de laDirecteur du département technologie de recherche de Télécom ParisTech, JEAN-JACQUES QUISQUATER directeur scientifique adjoint del’information, académie économique de Professeur à l’université catholique dePoznan (Pologne) l’Institut Télécom Louvain (Belgique)JEAN-LOUIS COATRIEUX MARC PHALIPPOU KLAUS RISCHMUELLER Directeur de l’Enseirb-Matmeca,Directeur du LTSI-INSERM, université ConsultantRennes 1 Bordeaux SUZANNE RIVARD YVES POILANENICOLAS DEMASSIEUX Professeur à HEC Montréal (Canada)Directeur de la recherche, Orange Labs Directeur de Télécom ParisTech MICHEL SCHMITT PIERRE ROLINBERNARD DUBUISSON Directeur adjoint à la recherche de MinesProfesseur à l’université technologie de Directeur Télécom SudParis ParisTechCompiègne CHRISTIAN ROUX HENRI VERDIER Directeur scientifique deGHISLAIN DU CHÉNÉ Président du pôle Cap Digital Télécom Bretagne, directeur scientifiqueDirecteur R&D et standards – Direction adjoint de l’Institut Télécomgénérale des réseaux, SFR DAVID SADEKMARKO ERMAN Directeur de la recherche deDirecteur technique, recherche et ALAIN AYACHE l’Institut Télécomtechnologie, Thalès Directeur de l’Enseeiht, Toulouse AU TITRE DE L’INSTITUT TÉLÉCOM DJAMAL ZEGHLACHESERGE FDIDA BERTRAND BONTE Directeur de la recherche,Professeur au laboratoire d’informatique Directeur de Télécom Lille1 Télécom SudParis, directeur scientifiqueuniversité Paris 6 Pierre et Marie Curie adjoint de l’Institut Télécom LAURENT CARRAROMICHEL FENEYROL Directeur de Télécom Saint-EtienneAncien membre du collège de l’ARCEP PASCAL FAUREPIERRE GUILLON Vice-président du Conseil général deDirecteur de l’Institut des sciences et de l’industrie, de l’énergie et desl’ingénierie des systèmes (CNRS) technologies 63
  • L’organigramme de l’Institut Télécom Président du conseil d’administration de l’Institut Télécom JEAN-BERNARD LEVY Administrateur général de l’Institut Télécom JEAN-CLAUDE JEANNERET Direction scientifique Télécom ParisTech FRANCIS JUTAND YVES POILANE Directeur Directeur Direction de la stratégie et Télécom Bretagne des affaires financières PAUL FRIEDEL JOCELYNE SOUSSAN-COANTIC Directeur Directrice Télécom SudParis Direction PIERRE ROLIN des ressources humaines Directeur BRIGITTE ROUÈDE Directrice Télécom École de Management Direction du développement DENIS LAPERT et de la prospective Directeur PIERRE BAYLET Directeur Télécom Lille1 BERTRAND BONTE Délégation aux relations Directeur extérieures et communication ISABELLE LAUTRAITE Eurecom Déléguée ULRICH FINGER Directeur Coordination de l’action internationale MARC PEYRADE Chargé de mission Agence comptable NICOLE DELVAL Agent comptable Télécom Valorisation JOCELYNE SOUSSAN-COANTIC Présidente64
  • Annexes SommaireLes chiffres-clés .............................................................................................66Les ressources humaines ................................................................................70Les habilitations à diriger les rechercheset les thèses soutenues en 2010 .....................................................................72
  • LES CHIFFRES-CLÉS Évolution du nombre de diplômés par école66
  • Après une progression globale de 8 % en 2010, le nombre de diplômés(1 624) dépasse désormais celui de 2007.La progression concerne tous les types de diplômes — ingénieurs etmanagers (+ 4,9 %), masters (+ 3,7 %), mastères spécialisés (+ 13,4 %),doctorats (+ 25,2 %) — et presque toutes les écoles. SommaireÉvolution du nombre de diplômés par type de diplômesOn note en 2010 une stabilité globale des forces de recherche mobiliséesau sein de l’Institut Télécom. Cette stabilité recouvre :• une progression des effectifs d’enseignants-chercheurs et ITA impliqués en recherche (+ 60), conformément à la tendance observée depuis plusieurs années ;• une baisse des effectifs de doctorants (- 63) qui s’explique par le nombre particulièrement élevé de soutenances de thèse en 2010.Évolution des forces de recherche 67
  • Le développement continu de l’activité de recherche partenariale et contractuelle génère des recettes croissantes. De ce fait, la part des ressources propres dans le budget de l’établissement progresse régulièrement depuis plusieurs années. Les ressources de l’établissement68
  • La contribution de l’Institut Télécom à l’innovation et au développementéconomique des territoires passe notamment par l’activité de soutien à lacréation d’entreprises de ses incubateurs. Une cinquantained’entreprises sont ainsi créées chaque année depuis 2007 ; plus de400 entreprises ont été créées depuis l’année 2000. SommaireNombre d’entreprises créées avec le soutiende l’Institut Télécom depuis 2007 (cumul)L’implication de l’institut Télécom à l’international prend de multiplesformes et se renforce d’année en année. En cohérence avec cettestratégie, on observe en 2010 une très belle progression du nombre departicipations à des projets de recherche européens et internationaux(+ 19 %), ainsi que du chiffre d’affaires en résultant (+ 26 %).Participation à des projets de recherche internationaux 69
  • LES RESSOURCES HUMAINES 384 en tout, majoritairement des ingénieurs de recherche et développement et des doctorants, ce qui reflète le bon positionnement de l’Institut en matière d’obtention de ressources propres qui financent ces emplois. En matière de recrutement de permanents, l’Institut a accueilli 30 nouveaux agents, dont 18 enseignants-chercheurs. L’essentiel des enseignants-chercheurs est recruté via la campagne de recrutement annuelle, qui permet également à l’Institut de renforcer son image dans le domaine du recrutement. Conformément à son objectif stratégique d’internationalisation de ses enseignants-chercheurs, la moitié des personnels recrutés en 2010 ont un profil international. Le contrat doctoral est un contrat de travail spécifique pour les doctorants, créé par décret en 2009 après de nombreuses négociations entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et les associations de jeunes chercheurs. Le contrat doctoral vise à améliorer les garanties juridiques RECRUTEMENTS des doctorants, notamment avec une durée de contrat de trois ans, prolongeable sous certaines conditions. Le contrat doctoral peut également comprendre, outre la préparation de la thèse, un volume significatif d’activités d’enseignement, de recherche ou d’expertise. Cette disposition, qui se traduit par une rémunération améliorée, renforce de plus le caractère professionnalisant de la période de préparation de la thèse et facilite l’insertion professionnelle des jeunes chercheurs après l’obtention de leur diplôme. Fin 2010, 21 % des professeurs et directeurs d’études sont des femmes (ce chiffre était de 15 % fin 2006). En revanche, la proportion de femmes chez les maîtres de conférences ou ingénieurs d’études reste stable à 30 %, MISE EN PLACE DU CONTRAT DOCTORAL À LA RENTRÉE 2010 reflet du pourcentage de candidatures féminines lors des recrutements. Les écarts salariaux sont modestes (1 à 4 % suivant les catégories de personnel) mais n’ont pas encore disparu. L’Institut Télécom a donc poursuivi, en 2010, sa politique de réduction des écarts. ÉQUITÉ HOMMES/FEMMES : DES AMÉLIORATIONS LENTES MAIS CONTINUES70
  • Le pyramidage est le rapport entre les nombre de professeurs/directeursd’études sur le nombre total d’enseignants-chercheurs. Ce rapportest en augmentation constante depuis quelques années : 26 % en 2006,31 % en 2009, 33 % en 2010.L’Institut Télécom améliore son taux de pyramidage principalement parla promotion vers le métier de professeur/directeur d’études de sesenseignants-chercheurs. Cette politique traduit la volonté de mieuxreconnaître les compétences du corps des enseignants-chercheurs. Sommaire Les conditions de recrutement et d’emploi des personnels de l’Institut Télécom, rassemblées dans un document appelé « cadre de gestion », sont définies par le conseil d’administration de l’Institut. Le cadre de gestion est donc un outil souple qui permet de mettre en œuvre rapidement des nouvelles dispositions de gestion des personnels. C’est ainsi qu’en 2010, l’Institut Télécom a créé une nouvelleAMÉLIORATION DU PYRAMIDAGE : + 2 POINTS EN 2010. classe (la classe supérieure) pour ses personnels administratifs et techniques de la catégorie II, afin d’améliorer les perspectives de promotions pour ces personnels, qui étaient jusqu’alors relativement limitées puisque les métiers concernés ne comptaient que deux classes.Dans le cadre de sa politique d’encouragement à l’innovation,l’Institut Télécom a mis en place, en 2010, la prime au brevet d’invention,dans le cadre des dispositions prévues par le code de la propriétéintellectuelle. DES MODIFICATIONS DU CADRE DE GESTION POUR AMÉLIORERCette prime, d’un montant total de 3 000 € pour chaque brevet LES PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION PROFESSIONNELLEd’invention est payée à hauteur de 600 € au moment du dépôtde la demande de protection, le montant complémentaire,soit 2 400 €, étant payé lors de la signature du contrat devalorisation du brevet. Le montant de la prime est répartientre les agents inventeurs éligibles au prorata de leurcontribution inventive.LA MISE EN PLACE DE LA PRIME AU BREVET D’INVENTION 71
  • LES HABILITATIONS À DIRIGER LES RECHERCHES ET LES THÈSES SOUTENUES EN 2010 Évaluation des performances des réseaux de données Vers des systèmes d’informations adaptatifs, sémantiques et pervasifs : application aux EIAH On the IP model defying wireless, mobility, heterogeneity and Méthodes de Monte-Carlo et chaînes de Markov pour la simulation ubiquity Interface analogique numérique pour les télécoms : modélisations et conceptions flexibles Mesures de qualité et fusion d’informations pour la vérification biométrique d’identité Peer to Peer networking: the Dawn of the Homo-interconnexis Era Sources naturelles d’information : de la modélisation Les nouvelles figures de l’État, État-employeur ou État-régulateur / mathématique aux applications multimédias le fonctionnaire et le politique Indoor Positioning Using GNSS Based Transmitters Conception et analyse de protocoles Méthodes et systèmes de représentation visuelle Analyse spectrale à haute résolution et décompositions non-négatives appliquées au traitement des signaux de musique Routing and Traffic Engineering for Networks Exploring Diversity of Learning Outcomes in E-Learning Courses: Results of a qualitative study in a French Multinational Company HABILITATIONS À DIRIGER LES RECHERCHES Interactive Multimedia Content Mise en perspective de l’e-collaboration comme outil de Télécom ParisTech Télécom SudParis transformation de l’organisation (en Sciences de gestion), université de Nantes Thomas Bonald amel BouZeGhouB Les écosystèmes d’affaires UPEC (Université Paris 12 / Des interconnexions holographiques à l’aiguillage dynamique pour Gersende ForT IAE Gustave Eiffel) haKima chaouchi les réseaux de communications optiques Contribution to the collaboration engineering foundations through PaTricia desGreys Contribution à l’étude, la fabrication et l’application des éléments the 2.0 aera (en informatique), université Paris 6 Pierre et sonia Garcia optiques diffractifs, fixes et reconfigurables Marie Curie dario rossi mihai miTrea maya Bacache nel samama ahmed serhrouchni TiTus Zaharia roland Badeau Optimisation entre couches dans les réseaux ad hoc coopératifs Allocation de ressources et modèles économiques dans un environnement Cloud Télécom Ecole de Management Étude et implémentation des méthodes d’identification par l’IRIS Jean-louis rouGier emmanuel Baudoin Aspects combinatoires et algorithmiques des codes identifiants Élaboration d’un schéma intercouche MAC/PHY pour réseaux dans les graphes mobiles ad hoc hétérogènes Jean-claude duFourd imed BouGhZala Codage spatio-temporel distribué et accès multiple dans un réseau WIBOX : un récepteur vidéo robuste pour la retransmission dans les sans fil coopératif Télécom Bretagne bâtiments d’une diffusion vidéo par WIMAX Thierry iscKia Bruno Fracasso Techniques de traitement du signal pour la transmission/réception Définition et réalisation d’étalons d’impédance pour la mesure sous en systèmes de communications multiflux pointes de paramètres S imed BouGhZala Kévin heGGarTy THÈSES Télécom ParisTech cedric aBGrall rosy aoun maThieu adam david auGer sara aKBarZadeh maya Badr usman ali andrea ancora meBrouK Bahouche72
  • Méthodes de filtrage particulaire par la détection et l’estimation Extraction automatique de la mélodie principale de signauxautodidacte Sondeur de canal de propagation pour application MIMO-UWBUnification et sécurisation des réseaux de recouvrement Production, édition et mise au point de documents multimédias enDéveloppement de méthodes de recalage multimodalités en vue de environnement complexel’assurance qualité du traitement en radiothérapie Communications numériques dans les réseaux métropolitainsÉtude de la mise en phase de fibres faiblement multimodes en vue optiques : Modélisation, codage et performancesde la réalisation de source laser de forte énergie Routage efficace pour les réseaux overlay à grande échelleConception, analyse de performances et dimensionnement desréseaux d’agrégation et métropolitains de nouvelle génération Stratégies optimistes en apprentissage par renforcementDétection cohérente et traitement du signal pour les futures Représentation des connaissances et raisonnement dans ungénérations de transmissions optiques WDM formalisme de graphes et de logique floue pour l’imagerie cérébraleDéveloppement de circuits et antennes large bande et ultra largebande sur métamatériaux Atténuation d’interférence dans les systèmes multi-antennairesDiffusion de contenus vidéo en environnements radio hétérogènes Nouveaux concepts pour l’accès optique SommaireChoix d’une stratégie de codage en présence d’une informationpartielle à l’émetteur : application aux canaux MIMO et coopératifs Vers une prise en compte fine de la plateforme cible dans la construction de systèmes temps-réel répartis embarqués critiquessTeFFen BaremBruch Jean-louis durrieu par l’ingénierie des mobilesReconstruction multivue de structures urbaines détaillées à trèshaute définition haJar el arJa Environnements virtuels fluides pour une provision efficace desloic Baud ressources de calcul sur une grillePhotorécepteur intégré SOA-PIN pour les applications à 100 Gbit/s Brahim elloumiJerome Bausse Conception et analyse d’une solution de sécurité de la téléphonieGestion de la topologie et provisionnement de la QoS dans lesréseaux sans fil à large bande damien FaFchamPs …Baya BennaÏConception et dimensionnement du réseau Internet de nouvellegénération Partage de données en mode pair-à-pair sur les réseaux mobiles ad hoc marGueriTe FayÇalPaola BermolenComplexity based analysis of images for semantic coding Application of game theory to distributed resource allocation in sarah FiliPPi wireless multicarrier systemsÉtude de l’impact de la variabilité process surles circuitsoriol BerTrand Pardo GeoFFroy FouQuiernumériques pour 45 nm Architecture et mécanismes de sécurité pour la conception et laAmélioration de la qualité d’image dans le cadre d’une réalisation de systèmes embarqués autoprotégeables évoluant desdavi BiBiano BriTotransmission numérique environnements pervasifs riZWan GhaFFarLa discrimination dynamique par les prix: modélisation, Communications coopératives dans les réseaux mobiles à denseKhaled BouchireB réutilisation spectrale mohammad Gharaeiexpérimentation et prescription Mobilité ad hoc pour les applications de sécurité civile basées suréric BouTon olivier GillesSuivi de particules individuelles nanométriques en microscopiebiologique les réseaux satellitaires Architecture and design of a localized power management circuitmaThieu BrediFLa structuration de nouveaux marchés de services, traitement des for complex power aware SoC Xavier GrehanTcoûts de régulation par les communautés médiatéeschrisToPhe caillaudCDMA optique par codage spectral sur une source supercontinuum Numérisation large bande des signaux pour l’application radio cognitive Thomas GuilleTdaniel camaraNumérisation conjointe image/laser d’environnements construits schémas de lifting vectoriel adaptatif et application à la yoram haddadcomplexes compression d’images stéréoscopiquescesar cardenas hoa dunG ha duonGReconfigurabilité des réseaux et des services pour améliorer larésilience et la sécurité Allocation dynamique du spectre radioélectriquedaniele cerra Contributions à l’égalisation et l’identification semi-aveugle et GaoninG heIntégration de la sécurité et la sûreté de fonctionnement pour laconstruction d’intergiciels pour systèmes embarqués critiques analyse de performancesTarun chaWla Techniques de codage et indexation pour la transmission du ruan heModélisation de la performance perçue à partir de donnéesexplicatives fonctionnelles issues de mesures physiques contenu multimédia sur des réseaux sans filsalim cheBBoModélisation et simulation des interdépendances dans les Application de la théorie des matrices aléatoires à l’évaluation de performances en communications numériques Ka-minG hoinfrastructures critiquesreGis chenavaZCréation de cités multimédia et performance économique Intégration de techniques biométriques et cryptographiquesnicolas chenouard Guiliana iaPichinoLes enjeux économiques de la régulation dans l’industrie des Distribution de contenu avec des techniques pair-à-pair pourtélécommunications réseaux sans fil mobilesBenJamin chevallier moToi ichihashisTeevy cordeTTe chadi JaBBourdaniela craciun mounir Kaanichesimon delamare hany Kamal mahmoudJulien delanGe aBla Kammounmarine dePecKer Walid KaramalPha diallo maliKa KharouFdemBa diallo Bruno KindarJiJoeFFrey drouard chi anh la 73
  • La délocalisation en action : une analyse située du travail en Music Signal Processing centre d’appels Validation par l’expérimentation de modèles d’attaques par Architectures et stratégies de caches pour les circuits de injection de fautes et des contres-mesures associées traitement d’images Minimisation multi-étiquette d’énergies markoviennes par coupe- Optimisation intercouches de l’accès radio dans les réseaux minimum sur graphe : application à la reconstruction de la phase mobiles ad hoc interférométrique en imagerie RSO Fusion de données optique et radar à haute résolution en milieu Traitement du signal pour la norme de communication mobile urbain UMTS LTE (évolution long terme) Contributions des données lidar à retour d’onde complète pour la Protocoles de sécurité pour les systèmes auto-organisants cartographie en milieu urbain Parameter estimation and modeling of multimodal high resolution Codage distribué de séquences multivues sar data Synthèse spatio-temporelle pour l’imagerie acoustique Modèles probabilistes de séquences pour l’extraction d’information (échographie médicale et sonar) Sécurité des applications d’entreprise réparties basées sur les Conception de schémas de codage spatio-temporels et de réseaux de capteurs coopération pour les futurs systèmes de transmission sans fil Extraction et reconstruction des bâtiments en milieu urbain à partir Gestion de la qualité de service et de la mobilité dans les réseaux d’images satellitaires optiques et radar à haute résolution. 802.16e (WIMAX Mobile) Karine lan hinG TinG anTony schuTZ Confidentialité et intégrité du bus mémoire Architecture reconfigurable pour les systèmes sans fil, existants et nidhal selmane futurs Zahir laraBi De l’analyse technicocomportementale des communautés responsables des menaces informatiques sur l’internet Codage spatio-temporel synchrone pour les communications aymen shaBou coopératives aude leduc Signalisation IP Recherche d’objets 3D dans des bases de données à partir d’informations visuelles et de signatures 3D Le processus cognitif de valorisation de l’invention et de GaBrielle lehureau shaKTi Prasad shenoy KauP transformation en innovation Contrôle moteur par cervelet et interface cerveau-machine pour commander un doigt robotique IPv6 Mobility and Multi-homing clémenT malleT aBdellaTiF shiKFa Transcription audio par méthodes probabilistes Horloge optique à atomes de strontium piégés : vers une nouvelle maTTeo soccorsi définition de la seconde Thomas mauGey Détection automatique des opacités en tomosynthèse numérique du sein Segmentation multimodale et suivi longitudinal en imagerie Frédéric mosca naTaliya soKolovsKa médicale Traitement du signal et modélisation du canal pour la localisation alessandro sornioTTi de terminaux mobiles Les protocoles de NGN « face » à la convergence et à l’intégration lina mroueh de la 4G Scalabilité de scène multimédia Méthodes de communication coopérative pour le réseau ad hoc helene sPorTouche iKBal msadaa L’imposture vocale en sciences forensiques rapidement déployables liFenG su Optimisation de sources optiques pour les réseaux de Techniques MIMO multi-utilisateurs pour les systèmes cellulaires naJam ul islam muhammad communications à haut débit olivier Thonnard Stratégies d’accès et d’allocation de ressources pour la radio Des relations entre sûreté et sécurité cognitive michel nahas Phuoc Tran Collaboration sécurisée basée sur l’échange de documents Application des codes relais au WIFI en vue de la standardisation numériques IEEE 802.11S ThiBaulT naPoleon dominiQue vian Indexation audio de flux radiophoniques soFiane ouaneZar lushenG WanG Modèles de présentation et d’interaction pour communiquer et accéder à l’information sur terminaux mobiles laurenT oudre PhiliP WesTerGaard Conception et réalisation d’un système P2P orienté opérateur de service Giovanni Palma Julien WoJaK Reconnaissance de visages à partir de vidéo KonsTanTinos PaPaKonsTanTinou yiJun Wu Schémas de décodage quasi-optimal pour système MIMO BenoiT Pellan Études des solutions d’accès optique exploitant une extension de erhan yilmaZ portée PaTricK PerroT Attaques matérielles sur des cryptoprocesseurs Juan PeTiT randa ZaKhour Bassem Zayen ludovic PieTre-camBacedes mohammad ashiQur rahaman ZhiPenG Zhao maThieu ramona anne roudauT radWane saad usman saeed aBdellaTiF salah FaBienne saliou laurenT sauvaGe74
  • Co-délivrance avec l’ED SICMACodélivrance avec l’ED MATISSE Intégration d’extrémités radiofréquences millimétriques pour les réseaux de communication en environnement indoorComplex wavelet transform : application to denoising Intégration hybride de front-ends millimétriques pour applications WLAN en environnement domestique à 60 GhzPrivacy protection for location-based services Microtechnologie optoélectronique incluant desContribution à la définition de formes d’ondes pour les radars matériaux mésomorphesd’aide à la conduite automobile Advanced Hybrid-ARQ Receviers for Broadband MIMOA Smart Management Framework for Multihomed Mobile Nodes & communicationsMobile Routers Modélisation, impact et gestion du risque de pandémie de grippe enGestion de la mobilité dans une architecture d’accès assurance prévoyance dans le cadre de solvabilité 2multitechnologies Subband temporal envelopes of speech signal and their centrale role in robust ASR and perceptually-motivated speech signal processingAcquisition et poursuite des signaux de géopositionnement etsuppression d’interférences en radio-astronomie Transmission de données et algorithmes de détection avancés pourStatistical analysis of network traffic for anomaly detection and le HSUPAquality of service provisioning Sommaire Composants à cristaux liquides nématiques adressés parLocality-aware Peer-to-Peer Applications : Towards the Networks- électrodes résistives en polymère conducteur et applicationsFriendly Content DistributionTélécom Bretagne nolWenn cailleT Création et sécurisation des services télécoms fixes et mobiles sur IPModélisation, pistage et prédiction d’une situation météorologiquevue par un radar aéroportéioana adam Interprétation sémantique des exigences pour l’enrichissement de chrisToPhe calveZ la traçabilité et pour l’amélioration des architectures de systèmesExtraction de connaissances et indexation de données multimédia complexesnaBil aJampour la détection anticipée d’événements olivier casTanyindésirables Contribution à la modélisation CEM en milieu ferroviaire : influenceali BaZZi de l’infrastructureDétection des horizons et des discontinuités et fusion d’attributs houda chaFnaJidans les images sismiques Conception d’un système d’apprentissage et de travail pervasif etrayene Ben rayana adaptatif fondé sur un modèle de scénarioSpecification and Management of Obligations for Usage Control marine corlosQueT Étude et conception d’amplificateurs à combinaison spatiale (3D) dePhiliPPe BerTinContribution aux études en communications numériques pour les puissance en bande Ka Thanh do conGréseaux optiques sans fil Contribution à la conception d’antennes millimétriques pourFadoua Brahim systèmes intégrés sur Silicium – Application aux radarsIndexation de l’information médicale. Application à la recherche automotives courte et longue portéed’images et de vidéos par le contenu messaoud el JamaiPedro casasResponse policies and counter-measures : management of service Codage spatio-temporel optimisé pour une concaténation sériedependencies and intrusion and reaction impacts avec les codes correcteurs d’erreurs nicolas FravalyiPinG chen Jeux différentiels à information imparfaiteApprentissage et classification faiblement supervisée :application en acoustique halieutique Genres, points de vue et rythmes pour la modélisation de aBdallah handouraclémenTine cosTes l’expressivité dans la synthèse de la parole. Application à desModélisation et simulation de l’interaction entre onde corpus textuels eric le Porsélectromagnétique et surfaces de mer Optical architecture and traffic engineering in optical metropolitananas dahaBiahSéquences binaires et traitements du signal pour les radars networks maria aleJandra mora riverosTesting and modeling security mechanisms in web applications Décodage conjoint source/canal des codes entropiques. Application à la transmission d’imagesnoomane drissi cuonG Pham nGuyenÉtude et optimisation de techniques de réduction de bruit impulsif Hors codélivrancepour transmissions haut débit sur lignes à courants porteurs encontexte résidentielyehia el raKaiBy Étude de nouvelles architectures RF intégrées en technologie nicolas Picard multicouche en bandes C et KaA Model-driven Feature-based Approach to Runtime Adaptation ofmamdouh el TaBachDistributed Software Architectures Modélisation et correction des effets ionosphériques sur les yenny consTanZa PinTo BallesTeros signaux GNSSArchitectures pour la fourniture de services multimédias dans unsaid Jai andalousicontexte de mobilité de session interréseau et interterminaux Usages des TIC et pratiques d’empowerment des personnes en situation de disqualification sociale dans les EPN BretonsReliable context aware security policy deployment - applications to mohamad sayed hassanniZar KheirIPV6 environments Développement de méthodes numériques pour le CAO et de nouvelles technologies pour les circuits aux longueurs d’ondesImproving Efficiency of Tunneling Mechanisms over IP Networks anne souQuiere millimétriquesriWal leForT iona suciuThiBaulT lurTon BoGdan uŠĆumliĆKhalid minaouiTeJeddine mouelhi amin ZriBindo GaëTan adonis BiKinyan PhunG-Khac maria clemenTe sierrodominiQue Pichon micKaël le menTecsTere Preda GriGory iBrahim massy sancheZPriyanKa raWaT 75
  • Contributions à la modélisation, évaluation et conception de systèmes de recherche d’information en pair-à-pair Une architecture d’authentification dynamique et sécurisée, sensible au contexte et basée sur la confiance pour les Automated RRM Optimization of LTE networks using Statistical environnements pervasifs. Learning Toward a Beaconless Geographic Routing with Cooperative Étude de systèmes de positionnement en intérieur utilisant des Communications for Wireless Sensor Networks mesures de phase du code ou de phase de la porteuse de signaux de navigation par satellites Sécurité orientée utilisateur pour les réseaux personnels sans fil Peer-to-Peer SIP sur réseaux mobiles ad hoc Une approche complémentaire de test de robustesse basée sur l’injection de fautes et le test passif Comparaison des paradigmes de commutation pour architecture de réseau tout optique a très haut débit Une analyse empirique des antécédents de l’intention de continuer Conception et dimensionnement d’architectures de réseaux de l’usage d’une technologie de l’information : cas de l’internet mobile capteurs sans fil mobiles en France Analyse et enrichissement de flux compressés : application à la Services à haute intensité technologique : l’adoption des services vidéo surveillance de données pour téléphone mobile en France Protocoles de routages pour les réseaux des capteurs Communication financière volontaire des sociétés françaises sur Jérôme sicard Télécom SudParis l’actif immatériel et sa perception par le marché Symbolic Test Case Generation for Testing Orchestrators in Context Pierre aBi-char Gestion stratégique de la connaissance : développement d’une moaZZam TiWana Approche d’assistance aux auteurs pour la réutilisation des objets méthode de structuration et d’analyse du patrimoine de d’apprentissage connaissances TecK aGuilar aleXandre vervisch-Picois Étude d’une structure à cristal photonique gravée dans un guide Ti:LiNbO3 dopé erbium pour l’émission de la lumière à 1550 nm Explicitation et modélisation des connaissances de conduite du changement à la SNCF. Vers une gestion des connaissances ahmad ahmad préréfléchies Études d’outils de calcul de propagation radar en milieu complexe ThiraPon WonGsaardsaKul (milieu urbain, présence de multitrajets...) par des techniques de FayÇal Bessayah lancer de faisceaux gaussiens Empirical Analysis of Wirless Sensor Networks Thomas couTelen Télécom Ecole de Management Architecture d’allocation de réseaux virtuels pour l’Internet du futur KaouTher Jelassi Enhancing Information Security and Privacy by Combining chériF diallo Biometrics with Cryptography corneliu dumiTru chrisTina moreno alcerreca Abstraction de communication pour la synchronisation de données dans les systèmes virtuels et répartis : application aux jeux multijoueurs sur téléphone portable samir el haddad malGorZaTa GalusZeWsKa-GuyoT Service-Oriented Computing from the User Perspectives PaBlo escoBedo Co-encadrant Emmanuel Bertin, France Telecom R&D riTa ricciardi ramZi FahraT Analyse automatique d’archives vidéo basée sur des critères sémantiques et signal conjoints roBerT Farha Mise en œuvre de réseaux de capteurs dans la télémédecine anne remillieuX Identification automatique de situations de détresse par la fusion ihssan Ghannoum de données multimodales pour la télévigilance médicale à domicile A Test Methodology for the Validation of Web Applications ashish GuPTa Evaluation de performance de la technologie de commutation de paquet : contrôle d’accès, allocation des ressources, gestion de QoS inès houidi pour les réseaux métropolitains et accès Beamforming et détection pour signaux non circulaires et/ou non sanJay Ganesh Kanade gaussiens (algorithmes et performances) aBdul maliK Khan Contributions aux études de performances de réseaux interplanétaires Routage interdomaine nassim laGa marc leny BasTien mainaud hamid medJahed Gérardo morales Tuan dunG nGuyen aBdelKader ouKaci mahendiran PraThaBan BaKr saraKBi76
  • SommaireSuivez toute l’actualité de l’Institut Télécom et de ses écoles sur :• http://www.institut-telecom.fr• http://www.netvibes.com/institut-telecom• http://www.facebook.com/institut.telecom• http://www.twitter.com/InstitutTelecom• le blog Recherche & innovation http://blogrecherche.wp.institut-telecom.fr• les chaînes http://institut-telecom.tv et http://www.youtube.com/InstitutTelecom Crédit photo : Institut Télécom, Télécom ParisTech, Télécom Bretagne, Télécom SudParis, Télécom Ecole de Management, Eurécom, Télécom Lille146 rue Barrault75634 Paris cedex 13Francecontact : info@institut-telecom.frwww.institut-telecom.fr Juillet 2011 - implica CR&A