Ce que nous avons appris de Toyota par Olivier Soulié de PSA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Ce que nous avons appris de Toyota par Olivier Soulié de PSA

on

  • 6,064 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,064
Views on SlideShare
1,351
Embed Views
4,713

Actions

Likes
0
Downloads
78
Comments
0

5 Embeds 4,713

http://ilf-lean-ingenierie.fr 4699
http://abtasty.com 8
http://www.ilf-lean-summit.fr 4
https://www.google.fr 1
http://www.google.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Ce que nous avons appris de Toyota par Olivier Soulié de PSA Presentation Transcript

  • 1. Référence PSA : 02003_12_00339PSA / Direction Recherche et Olivier SouliéDéveloppement PSA R&D Excellence System Manager Paris– 9 avril 2013
  • 2. Où …Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 2
  • 3. SOMMAIRE • Contexte & analogie philosophique • Faits saillants observés, anecdotes • Eléments d’application ? • Conclusion en forme de slogans !Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 3
  • 4. Quelques mots du contexte• La coopération • Contexte général • Partage des responsabilités sur le projet B0 (C1 / 107 / Aygo) • La nécessaire exemplarité d’un premier rendez-vous !• Pourquoi et comment nous avons vu ce dont je vais vous parler• Mon rôle dans tout cela …Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 4
  • 5. Une analogie sur notre situation d’ingénieurs coopérants Qu’avons-nous réellement vu ?Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 5
  • 6. Le système de développement Toyota : des modes opératoires très cohérents avec le TPS …Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 6
  • 7. La standardisation du travail autour de normes sévères, évolutives et de check-lists •standards de conception éprouvés conçus Aux gammes de production répondent des comme la somme ensembliste des expériences passées, des réglementations et en premier lieu des exigences incontournables du TPS.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 7
  • 8. Un management très visuel des processus •abondamment constaté en production, les A l’instar de ce que nous avons ingénieurs de développement utilisent de nombreux documents pré-formatés et simples à mettre en œuvre lors du développement (par exemple, le SQAM). • Le format de rapport A3 est très répandu et d’utilisation courante.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 8
  • 9. L’étude poussée de solutions alternatives •pour une question posée. Les conceptions les Lingénierie TMC étudie de multiples solutions moins appropriées sont éliminées graduellement. • Les solutions techniques émergentes sont souvent des combinatoires de solutions existantes, ou de concepts déjà appliqués mais sans obsession aucune du reconduit physique strict. • Les solutions abandonnées sont finalement intégrées à la liste des concepts de réemplois possibles.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 9
  • 10. La réutilisation des solutions •concepts techniques associés avec leurs de Lingénieur Toyota possède des listes bibles caractéristiques principales en termes de performance ou de cas d’utilisation. • Le recours à ces listes est un puissant moteur de reconduction de concept et doit se révéler économique en force de travail. • A contrario, toute solution inconnue est très vite labellisée « Not Invented Here » et se voit éliminée à ce titre : frein possible à l’innovation.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 10
  • 11. Des flux de planning « tirés » par l’ingénieur en chef •Plutôt que de gérer enl’ingénieur en chef et sa (toute) détaillés d’exécution, direct des plannings extrêmement petite équipe établissent des macro-plannings qui rappellent les jalons principaux d’intégration du projet. •Cest une sortel’activité dekanban » du planning qui tire naturellement de carte « « production » des définitions dont le détail est planifié par chaque ingénieur qui sait quand son livrable doit tomber et qui organise les micro- tâches de son domaine en cohérence et avec un respect absolu des butées.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 11
  • 12. Des responsables techniques tuteurs / professeurs •sontresponsables d’équipes de développement Les les formateurs de premier échelon chez TMC, ce sont les plus compétents de leurs équipes par définition et ils ont la plus grande expérience dans l’équipe. •engineer » quiprofesseur est sans doute le « chief Le plus grand concentre entre se mains la responsabilité du projet et le dirige de manière incitative. Il ne cesse en fait, de demander « pourquoi » aux techniciens dédiés au projet.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 12
  • 13. Une reconnaissance avérée de l’expertise technique •révérée chez TMC et l’autorité en découle. La connaissance technique est particulièrement •technique. sont jugés sur leur expertise Les ingénieurs •quimanagement est issu d’un corps d’ingénieurs Le porte l’excellence technique aux nues et la récompense. « Mon patron sait tenir mon poste mieux que moi ». • Ce principe est en totale cohérence avec celui du tutorat décrit plus haut.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 13
  • 14. Eléments d’application ? • Voir est une chose … et « parler ne fait pas cuire le riz » ! • Quels éléments appliqués chez PSA ? • Ce serait le thème d’une autre conférence ! • En peu de mots voici … • Quelques slogans avec des verbes d’action à la première personne …Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 14
  • 15. Conclusions et slogans à la première personne La machine à fabriquer des esprits fonctionne aussi en engineering !Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 15
  • 16. Quelques slogans à la première personne …• Jassemble des briques calibrées qui me garantiront un résultat plus capable que si je devais le faire avec des briques moins soignées mais avec un bon "coup de main".• Viser le résultat souhaité nest pas suffisant, jy ajoute une marge garante du succès et de la constance du résultat.• La règle précédente est particulièrement vraie pour le planning : je ne peux pas être à lheure si je ne suis pas en avance.• Je focalise aussi bien mon activité sur la recherche de lamélioration, que sur la réduction des risques, ce qui me permet de certifier la solution.• Je cherche la concision dans mes rapports et je lenseigne à mes collaborateurs.• Je préfère poursuivre avec un mauvais partenaire que je connais et que jai amené à progresser plutôt quavec un nouveau dont jignore tout.• Lherbe du pré voisin nest pas forcément plus verte que la mienne.• Je restitue les marges non utilisées.• Mon client nest pas que celui qui achète la voiture; cest aussi celui qui est en aval de mon activité et à qui je dois aussi certifier lexcellence de mon livrable personnel.• Je ne me prononce pas en dehors de mon domaine dexpertise.• De deux idées, la plus simple est préférable. A égalité, je choisis celle qui donne les résultats industriels les plus constants. ( variante du principe du rasoir de Guillaume dOccam)• La sérénité du fabricant n’a pas de prix• Je teste MOI-MEME (dans mon labo, par mon métier ...) les résultats annoncés par mes fournisseurs.• Je ne me contente pas de vérifier que le cahier des charges est respecté; je vais au delà (jusquà la ruine) afin de qualifier complètement le résultat et me donner une idée des marges réelles.Paris – 09/04/2013 – ILF - Journées Lean en ingénierie - présentation PSA 16