• Like
  • Save
Guide Eurocodes 3 et 4
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Guide Eurocodes 3 et 4

on

  • 1,612 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,612
Views on SlideShare
1,612
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
44
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Guide Eurocodes 3 et 4 Guide Eurocodes 3 et 4 Presentation Transcript

    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Journées techniques Ouvrages d’Art 2012 Le guide méthodologique Eurocodes 3 et 4 Application aux ponts routes mixte acier-béton Tome II Damien CHAMPENOY - CETE de l’Est Noël ROBERT - Sétra 10 mai 2012Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Guide Eurocodes 3 et 4 : Tome I • Ce guide expose les principales justifications en service d’un pont mixte – Modélisation – Flexion longitudinale – Effort tranchant – Déversement – Fatigue – Connexion – Dalle – Tôle de fond de caissonDamien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Guide Eurocodes 3 et 4 : Tome I • Le Tome I laisse des points à compléterDamien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Guide Eurocodes 3 et 4 : Tome II • Membres du groupe de travail • Daniel BITAR, CTICM • Damien CHAMPENOY, CETE de lEst • Eric CHASCO, CETE du Sud-Ouest • Laurence DAVAINE, Sétra puis INGEROP • Guillaume GARNIER, SNCF • Florent IMBERTY, Sétra puis RAZEL • Jérôme MICHEL, Sétra • Aude PETEL, Sétra puis ADP • Joël RAOUL, Sétra • Noël ROBERT, Sétra • Ferry TAVAKOLI, CETE de LyonDamien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Voilement au lançage État de contraintes total d’un panneau d’âme• Vérification du voilement local de l’âme lorsqu’un appareil d’appui de lançage se situe entre 2 montants.• Apport important de l’Eurocode (EN 1993-1-5) sur ce point.• Âme raidie longitudinalement ou non.• Interaction M – P (force locale). Section de classe 4.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Instabilités en construction (lançage, bétonnage) Modélisation EF Déformée de déversement global• Proposition d’une modélisation aux Éléments Finis.• PRS assimilées à des treillis = Gain de temps.• Permet de calculer la rigidité (section) des contreventements.• Vérifications également en phases de bétonnage.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Phases de bétonnage• Analyse non-fissurée uniquement.• Simplifications : – Utilisation de la largeur efficace calculée en service. – Coefficient d’équivalence à court terme.• Raffinement : – La valeur du retrait est calculée avec l’âge réel de chaque plot et non l’âge moyen.• Remarque à propos de l’exemple traité : – Phases de bétonnage potentiellement dimensionnantes pour la connexion à cause de l’accrochage du retrait sur les plots d’about provisoires.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Moment + : comprime la dalle Dénivellations d’appui • Considérées comme les actions de précontrainte : gp = 1 • Fluage / Coefficient d’équivalence : – A long terme : yL =1,5 dans le cas de la précontrainte – A court terme : coefficient n0 à condition que le béton soit âgé d’au moins 14 jours lors de la dénivellation. • Traînage de cisaillement : – Le = longueur du pont ⇒ Largeur efficace maximale • Analyse structurale : – Méthode simplifiée interdite (pour la fissuration)! – Limitation de la traction dans la dalle en phases provisoiresDamien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Éléments transversaux Modélisation d’un cadre• Reprise des efforts de vent.• Reprise d’un effort transversal égal à 1% de l’effort de compression de la semelle inférieure.• Vérifications en flexion composée (M,N,V)Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Montants verticaux Déformation hors plan de l’âme ↑ et d’un montant . Modélisation du montant →• Le montant contribue au fonctionnement post-critique de l’âme• Il subit un effort normal excentré (VEd – Vcr) ainsi qu’une poussée de l’âme comprimée• Vérifications en flexion composée (M,N,V)Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Montant sur culée. Eurocode Conception française• L’Eurocode préconise un « double » montant : – 1 pour le fonctionnement post-critique. – 1 pour avoir un montant rigide.• La conception française (double T) ne permet pas de considérer les raidisseurs d’abouts comme rigide.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Assemblages boulonnés ou soudés Détail de l’assemblage Détail de l’assemblage Entretoise renforcée• A titre d’exemple, diagonale renfort au déversement. – La résistance au glissement, – La résistance en pression diamétrale, – La résistance à la traction de la cornière et du gousset en section nette, – La résistance au cisaillement de bloc.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Compléments au déversement ← Résultats du calcul modal Déformée du 1er mode de flambement de la semelle inférieure Résultats du calcul au second ordre → Effort normal (à gauche) et moment de flexion d’axe vertical (à droite) dans la semelle inférieure• Le déversement est très défavorable dans l’Eurocode.• Calcul au second ordre : – On suppose un défaut initial suivant le 1er mode flambement. – On calcule des contraintes avec cette déformée. – On voit que cette méthode est beaucoup plus favorable.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Poutre hybride Méthode simplifiée Méthode exacte• Poutre hybride : semelle de nuance supérieure à l’âme – La réglementation française interdisait la plastification locale de l’âme. – 2 méthodes proposées : • Simplifiée (et sécuritaire) : redistribution de l’effort plastifié dans la semelle • Calcul de l’équilibre réel de la section : complexe (non linéaire, itératif)Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Lançage caisson : tôle de fond Répartition de l’effort de la chaise à ↑ galet entre l’âme et le fond de caisson État de contraintes total d’un → panneau de fond de caisson• La vérification de l’âme est identique au bi-poutres.• Le fond de caisson reçoit un effort de la chaise à galet. • Section (6) et (7) de l’EN 1993 1-5. (comme l’âme) • Section (10) de l’EN 1993 1-5. Interaction M – P – V. • EB Plate. Calcul de l’amplification critique cr.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Raidisseurs (ou montants verticaux) Contribution de la tôle de fond de caisson à la résistance du raidisseur en torsion• Les raidisseurs de fond de caisson (comme les montants d’âme) ne doivent pas flamber par torsion.• La bonne conception pour les fonds de caisson : Augets et non des Tés.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Caisson et torsion• Concomitance Tranchant + Torsion.• Cisaillement uniforme dans le fond de caisson.• Interaction M-V dans le fond de caisson.Damien CHAMPENOY, Noël ROBERT
    • Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Merci pour votre attentionDamien CHAMPENOY, Noël ROBERT