Analyse des risques des ouvrages Terre Armée du patrimoine de l'Etat

721 views
562 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
721
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Analyse des risques des ouvrages Terre Armée du patrimoine de l'Etat

  1. 1. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Journées techniques Ouvrages d’Art 2012 Analyse des risques des ouvrages Terre Armée © du patrimoine de l’état Fabien RENAUDIN 9 mai 2012Fabien RENAUDIN
  2. 2. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Objectif et champs d’application de la démarche • Objectif : classer ces ouvrages vis à vis d’un risque potentiel de ruine par instabilité interne liée à la corrosion des éléments de renforcement => cas de ruptures prématurées d’ouvrages par corrosion Catégorie 1 : Risque faible Catégorie 2 : Risque moyen Catégorie 3 : Risque inacceptable ou difficile à évaluer qualitativement Ouvrages concernés : Murs de soutènement Murs de culées porteuses ou de culées mixtes Ouvrages sortant du champ d’application de la méthode : Ouvrages totalement réparés Ouvrages relevant d’un autre procédé de renforcement de remblai par éléments métalliquesFabien RENAUDIN
  3. 3. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Les ouvrages TA• Constitution- Parement, remblai- Armatures métalliques• Fonctionnement interne- Frottement sol / armatures- Amélioration des caractéristiques du solFabien RENAUDIN
  4. 4. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Ouvrages TA concernés : Murs de soutènement indépendants Murs contigus aux culées de pont : murs en aile et murs en retourFabien RENAUDIN 4
  5. 5. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Ouvrages TA concernés : Culées porteuses Culées mixtesFabien RENAUDIN 5
  6. 6. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Les étapes de l’analyse Première étape : Recensement et Recueil des données Deuxième étape : Analyse simplifiée des risques Risque faible Risque moyen Risque inacceptable ou difficile à évaluer qualitativement Meilleure évaluation du risque (caractérisation de l’aléa ou de la vulnérabilité par investigations complémentaires)) ou analyse détaillée des risques Troisième étape : Analyse détaillée des risques Surveillance organisée Détermination des actions de gestion : * définition du régime de surveillance * réparation * mesures d’exploitationFabien RENAUDIN 6
  7. 7. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 1ère étape : recensement et recueil des données •Constat sur la base de données LAGORA : Murs TA uniquement recensé comme murs de soutènement indépendants; Identification des murs TA associés aux culées de pont impossible; Date de construction des ouvrages rarement connue; Type darmature utilisée : donnée non gérée; •Nécessité d’un travail de recensement et de recueil de données •Découpage spécifique des murs pour les besoins de l’ARTA selon la fonction du mur (soutènement, fonction porteuse)Fabien RENAUDIN 7
  8. 8. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 2ème étape : analyse simplifiée des risques Cette méthode nécessite lappréciation de trois critères : - laléa : « la corrosion des éléments métalliques de renforcement » = > qualifié par lenvironnement de louvrage et son âge; -la vulnérabilité de louvrage vis à vis de cet aléa : => qualifiée par la nature des éléments de renforcement et la géométrie du mur; -les conséquences dune instabilité interne par corrosion des armatures : => qualifiées par des paramètres tels que la fonction du mur, sa hauteur, limportance des voies portées et protégées (trafic) et par les impacts qui résulteraient de la ruine du mur sur l’exploitation de la route et sur la sécurité des riverains et usagers.Fabien RENAUDIN 8
  9. 9. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 2ème étape : évaluation du danger Le danger est le croisement de l’aléa et de la vulnérabilité Danger Vulnérabilité V1 V2 V3 Aléa faible moyen fort A1 faible D1 D1 D2 A2 moyen D1 D2 D3 A3 fort D2 D3 D3Fabien RENAUDIN 9
  10. 10. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 2ème étape : évaluation du risque Le risque est le croisement du danger et des conséquences Risque Danger D1 D2 D3 Conséquence faible moyen fort C1 faible R1 R1 R2 C2 moyen R1 R2 R3 C3 Fort R2 R3 R3 Les trois niveaux de risque R1 à R3 permettent le classement des ouvrages en trois groupes : - Risque R1: Risque faible - Risque R2: Risque moyen - Risque R3: Risque inacceptable ou difficile à évaluer qualitativementFabien RENAUDIN 10
  11. 11. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Présentation du patrimoine • Analyse des éléments de 8 DIR sur 11 • 727 murs recensés • 1 DIR possède 40 % en nombre des murs recensés, 3 DIR représentent 70 % en nombre du patrimoine Répartition par typologie Répartition par hauteur600 450 412500 483 400 350400 300 286300 250 200200 147 150100 78 100 19 50 29 0 0 culée porteuse fausse culée pieux fausse culée pieux mur simple intérieurs extérieurs H<= 5 m 5<H<=10 m H>10 m 33% de culées dont 20% de culées porteuses (ceci comprend des murs en retour associés à des murs de culées)Fabien RENAUDIN
  12. 12. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Présentation du patrimoine 55 murs construits Répartition des murs par date avant 1978 80 70 15 murs de 60 date 50 inconnue 40 30 20 10 0 1970 1972 1974 1976 1978 1980 1982 1984 1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012Fabien RENAUDIN
  13. 13. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Présentation du patrimoine 4 % d’armatures de 6 % d’armatures 1ère génération «inconnues 7 murs avec armatures « inox » : théoriquement renforcésFabien RENAUDIN
  14. 14. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Résultats de l’évaluation Evaluation du DANGER 500 452 450 19 % de murs en 400 350 risque « fort » 300 250 200 162 150 113 Evaluation du RISQUE 100 450 418 50 400 0 faible moyen fort 350 300 250 200 170 139 16 % de murs en 150 100 danger « fort » 50 0 faible moyen fortFabien RENAUDIN
  15. 15. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Analyse des murs en danger « fort » Type darmatures des murs en risque "fort" Murs avec armatures HA « anciens » (avant 1989), en environnement 50 45 agressif, généralement de type « culée » 40 ou murs de plus de 10 m de hauteur. 35 30 25 20 47 % de « culées » 15 10 18 % de murs de plus de 10 m de haut 5 0 INCONNU LISSE GALVA 3 mm INOX ou ALU HA 5 mm 30 % de murs avec 27 % de murs avec armatures « inconnues » armatures de première générationFabien RENAUDIN
  16. 16. Les Plénières Journées Techniques Ouvrages d’Art 2012 Merci pour votre attentionFabien RENAUDIN

×