0
Le géoweb au service de l’intelligence territoriale    De nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour la production de c...
Les 20 prochaines minutes… <ul><li>La géomatique change de visage, traditionnellement réservée aux professionnels, elle se...
<ul><li>Démocratisation des usages des SIG </li></ul><ul><ul><li>Le  géoweb  combinaison des SIG et du Web (mise en réseau...
Le géoweb <ul><li>Initiatives professionnelles </li></ul><ul><ul><li>Le  crowdsourcing  comme modèle économique </li></ul>...
Le concept de citoyen capteur <ul><li>Vers l’idée de citoyen capteur  ( citizen as sensors) </li></ul><ul><ul><li>Remise e...
Le concept de citoyen capteur <ul><li>Relevés de  pollutions urbaines </li></ul>
Le concept de citoyen capteur <ul><li>Relevés de  pollutions urbaines </li></ul>
Le concept de citoyen capteur <ul><li>Observations de  faune et de la flore </li></ul>
Le concept de citoyen capteur <ul><li>Signalement de  problèmes locaux </li></ul><ul><ul><li>Alerter les services techniqu...
<ul><li>Vers une intelligence territoriale en réseau </li></ul><ul><ul><li>Repose sur  des approches informationnelles et ...
<ul><li>Diffuser, échanger et partager une multitude d’informations </li></ul><ul><ul><li>Aujourd’hui, la tendance est de ...
<ul><li>Produire ensemble de l’information géographique </li></ul><ul><ul><li>Important de concevoir des moyens d’inclure ...
<ul><li>La question de la qualité des données est centrale (confiance) </li></ul><ul><ul><li>Les applications existantes r...
<ul><li>Appliquer le wiki à la production des cartes (le WikiSIG) </li></ul><ul><ul><li>Combine principes des wikis et de ...
Géocollaboration et WikiSIG <ul><ul><li>La carte n’est plus un produit fini, mais un processus </li></ul></ul><ul><ul><li>...
<ul><li>Le géoweb plate-forme géographique  </li></ul><ul><ul><li>Démocratisation de la géomatique </li></ul></ul><ul><ul>...
<ul><li>Importance d’adapter et d’encadrer ce type de projets </li></ul><ul><ul><li>La technologie n’a pas de sens et de c...
Merci de votre attention  [email_address] [email_address]
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

MERICSKAY, B. et ROCHE, S. Cartographie 2.0 au service de l’intelligence territoriale de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour la production de connaissance hybrid

1,432

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,432
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • - le géoweb est une plate forme où l&apos;usager est appelé à créer des contenus, à les échanger et à les mélanger. - Thématiques diverses, diversification des contenus et volumes exponentiels Affichage dynamique, iconographie multiple, superposition,… -Nouvelles pratiques spatiales avec les GPS (géocaching, POI et de traces) - des communautés de pratiques organisées, enrichissement des GPS -Enrichissement de l’information localisée (objective et subjective) / Création de nouveaux contenus par le biais d’applications cartographiques et - Géoréférencement des contenus disponibles (photos, vidéos, articles,…)
  • - le géoweb est une plate forme où l&apos;usager est appelé à créer des contenus, à les échanger et à les mélanger. - Thématiques diverses, diversification des contenus et volumes exponentiels Affichage dynamique, iconographie multiple, superposition,… -Nouvelles pratiques spatiales avec les GPS (géocaching, POI et de traces) - des communautés de pratiques organisées, enrichissement des GPS -Enrichissement de l’information localisée (objective et subjective) / Création de nouveaux contenus par le biais d’applications cartographiques et - Géoréférencement des contenus disponibles (photos, vidéos, articles,…)
  • .0 D’un côté les technologies et les pratiques spatiales convergent et se combinent dans une perspective de complémentarité, de l’autre, les usages du Web évoluent vers des formes plus matures de socialisation et de participation - Donne lieu à une grande diversité de pratiques tant au niveau de la consultation (calcul d’itinéraires, globes virtuels, services mobiles géolocalisés, etc.) que de la production de données géospatiales (cartographie personnelle, vectorisation des plans, géotagging, relevés GPS, etc.). - Le Web 2.0 se caractérise par des évolutions technologiques et une (r)évolution des usages L’utilisateur devient acteur du système, recentrage sur lui Création et agrégation de contenu, développement d’applications Environnements personnels et personnalisables - (carte malléables, agrégatives, participatives, sociales, tridimensionnelles, ludiques,…) - De la représentation de l’I.G. à la représentation géographique de l’information
  • .0 D’un côté les technologies et les pratiques spatiales convergent et se combinent dans une perspective de complémentarité, de l’autre, les usages du Web évoluent vers des formes plus matures de socialisation et de participation - Donne lieu à une grande diversité de pratiques tant au niveau de la consultation (calcul d’itinéraires, globes virtuels, services mobiles géolocalisés, etc.) que de la production de données géospatiales (cartographie personnelle, vectorisation des plans, géotagging, relevés GPS, etc.). - Le Web 2.0 se caractérise par des évolutions technologiques et une (r)évolution des usages L’utilisateur devient acteur du système, recentrage sur lui Création et agrégation de contenu, développement d’applications Environnements personnels et personnalisables - (carte malléables, agrégatives, participatives, sociales, tridimensionnelles, ludiques,…) - De la représentation de l’I.G. à la représentation géographique de l’information
  • Transcript of "MERICSKAY, B. et ROCHE, S. Cartographie 2.0 au service de l’intelligence territoriale de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour la production de connaissance hybrid"

    1. 1. Le géoweb au service de l’intelligence territoriale  De nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour la production de connaissances hybrides sur les territoires Boris Mericskay , doctorant, Département de géographie Stéphane Roche , professeur, Département des sciences géomatiques
    2. 2. Les 20 prochaines minutes… <ul><li>La géomatique change de visage, traditionnellement réservée aux professionnels, elle se démocratise aujourd’hui auprès du grand public sous des formes variées </li></ul><ul><li>Faire le point sur les opportunités offertes par le géoweb pour la production de données hybrides sur les territoires (contexte, exemples, tendances, enjeux,…) </li></ul>
    3. 3. <ul><li>Démocratisation des usages des SIG </li></ul><ul><ul><li>Le géoweb combinaison des SIG et du Web (mise en réseau) </li></ul></ul><ul><ul><li>Convergence et complémentarité des techniques </li></ul></ul><ul><ul><li>Evolution des usages du Web (2.0) vers des formes plus participatives </li></ul></ul><ul><ul><li>Développement de la géolocalisation civile (GPS, smartphones ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Ensemble d’outils pour lire ET écrire les cartes, nouveaux usages </li></ul></ul><ul><ul><li>Émergence de l’information géographique volontaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Nouvelles modalités de production des données spatiales et diversification des producteurs </li></ul></ul>Le géoweb
    4. 4. Le géoweb <ul><li>Initiatives professionnelles </li></ul><ul><ul><li>Le crowdsourcing comme modèle économique </li></ul></ul><ul><ul><li>Capter les données pour les valoriser </li></ul></ul><ul><ul><li>Mettre à jour et enrichir les bases de données </li></ul></ul><ul><ul><li>Généralisation auprès des grands producteurs </li></ul></ul><ul><li>Initiatives amateurs </li></ul><ul><ul><li>Communautés de pratiques organisées </li></ul></ul><ul><ul><li>Production de POI et de traces GPS </li></ul></ul><ul><ul><li>OpenStreetMap (cartographie libre du monde) </li></ul></ul><ul><ul><li>Qualité des données d’OSM </li></ul></ul><ul><ul><li>Utilisation par les professionnels (privés et institutionnels) </li></ul></ul>
    5. 5. Le concept de citoyen capteur <ul><li>Vers l’idée de citoyen capteur ( citizen as sensors) </li></ul><ul><ul><li>Remise en cause de la compétence unique des professionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Approche hybride basée sur le recours aux dispositifs de géolocalisation , pour impliquer davantage les citoyens </li></ul></ul><ul><ul><li>Accessibilité accrue aux dispositifs mobiles (GPS, smartphones) </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaque être humain capable d'agir comme un capteur intelligent </li></ul></ul><ul><ul><li>Observations, mesures, comptages,… </li></ul></ul><ul><ul><li>Logique des sciences citoyennes </li></ul></ul><ul><ul><li>Programmes de recherche associant des scientifiques et une participation d'amateurs volontaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Pratiques encore limitées et peu connues </li></ul></ul>
    6. 6. Le concept de citoyen capteur <ul><li>Relevés de pollutions urbaines </li></ul>
    7. 7. Le concept de citoyen capteur <ul><li>Relevés de pollutions urbaines </li></ul>
    8. 8. Le concept de citoyen capteur <ul><li>Observations de faune et de la flore </li></ul>
    9. 9. Le concept de citoyen capteur <ul><li>Signalement de problèmes locaux </li></ul><ul><ul><li>Alerter les services techniques pour solliciter leur intervention dans l’espace public (voirie, éclairage, propreté, sécurité, etc.) </li></ul></ul><ul><ul><li>De plus en plus de municipalités mettent place de tels services </li></ul></ul>
    10. 10. <ul><li>Vers une intelligence territoriale en réseau </li></ul><ul><ul><li>Repose sur des approches informationnelles et participatives </li></ul></ul><ul><ul><li>Objectif : mise en réseau et la création de liens entre acteurs du territoire </li></ul></ul><ul><ul><li>Le géoweb répond aux besoins des démarches d’intelligence territoriale </li></ul></ul><ul><ul><li>De nouvelles manières de diffuser, de produire et de partager de l’information géographique se profilent </li></ul></ul><ul><ul><li>Applications actuelles permettent d’organiser plus efficacement les échanges et le travail collectif d’une multitude d’acteurs </li></ul></ul>Le géoweb au service de l’intelligence territoriale
    11. 11. <ul><li>Diffuser, échanger et partager une multitude d’informations </li></ul><ul><ul><li>Aujourd’hui, la tendance est de rendre plus accessible l’information </li></ul></ul><ul><ul><li>Les portails cartographiques apparaissent comme des instruments de mutualisation (centralisation de données de divers acteurs) </li></ul></ul><ul><ul><li>Facilitent la mise en réseau et les partenariats des acteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Donner des éléments de compréhension aux citoyens </li></ul></ul><ul><ul><li>Les portails cartographiques se multiplient (villes, régions, pays) </li></ul></ul>Le géoweb au service de l’intelligence territoriale
    12. 12. <ul><li>Produire ensemble de l’information géographique </li></ul><ul><ul><li>Important de concevoir des moyens d’inclure aux données «officielles » des informations s’appuyant sur l’expérience des citoyens </li></ul></ul><ul><ul><li>Outils conviviaux, accessibles et robustes techniquement pour la remontée et la formalisation des connaissances locales </li></ul></ul><ul><ul><li>De nombreux prototypes et initiatives illustrent bien les potentialités du géoweb pour la production de contenus hybrides </li></ul></ul>Le géoweb au service de l’intelligence territoriale
    13. 13. <ul><li>La question de la qualité des données est centrale (confiance) </li></ul><ul><ul><li>Les applications existantes restent limitées au niveau de la documentation et de la qualification des données (pas de métadonnées) </li></ul></ul><ul><ul><li>Nécessité de concevoir de nouveaux outils et de nouvelle méthodes de collecte et de formalisation des connaissances locales </li></ul></ul><ul><li>Géocollaboration, réfléchir ensemble avec les SIG </li></ul><ul><ul><li>Approches ou situations collaboratives utilisant des données géographiques et/ou des technologies géomatiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Dépasser l’usage individuel des SIG </li></ul></ul><ul><ul><li>S’affranchir des contraintes de temps, de lieu, d’outils </li></ul></ul><ul><ul><li>Faire émerger de nouvelles connaissances spatiales par le dialogue et la confrontation des savoirs, des points de de vues, des représentations,…MAIS… </li></ul></ul>Géocollaboration et WikiSIG
    14. 14. <ul><li>Appliquer le wiki à la production des cartes (le WikiSIG) </li></ul><ul><ul><li>Combine principes des wikis et de cartographie argumentaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Approche itérative et non cumulative de la production de connaissances </li></ul></ul><ul><ul><li>Assurer la traçabilité des actions des usagers a la fois sur la composante descriptive et géométrique des entités constituantes la carte </li></ul></ul><ul><ul><li>L’archivage des actions permet de retracer l’évolution de la conception des objets de la carte à la manière d’un article de Wikipédia </li></ul></ul><ul><ul><li>Soutient le consensus différencié (I.G. négociée et partagée) </li></ul></ul>Géocollaboration et WikiSIG <ul><ul><li>Nécessaire d’identifier et de résoudre les contradictions entre points de vue divergents …développer le consensus et la confiance </li></ul></ul>
    15. 15. Géocollaboration et WikiSIG <ul><ul><li>La carte n’est plus un produit fini, mais un processus </li></ul></ul><ul><ul><li>Le WikiSIG permet d’avoir une lecture temporelle de la carte </li></ul></ul>
    16. 16. <ul><li>Le géoweb plate-forme géographique </li></ul><ul><ul><li>Démocratisation de la géomatique </li></ul></ul><ul><ul><li>Engouement du grand public pour la géolocalisation, les cartes </li></ul></ul><ul><ul><li>Prolifération de contenus géographiques produit par le grand public </li></ul></ul><ul><ul><li>Outils simples, conviviaux, accessibles à des non « initiés » tout en répondant aux exigences des professionnels </li></ul></ul><ul><li>Des défis à relever pour les professionnels </li></ul><ul><ul><li>Les portails cartographiques pour l’échange et la diffusion </li></ul></ul><ul><ul><li>Les amateurs comme sources d’informations exploitables et utiles </li></ul></ul><ul><ul><li>Organisations territoriales (gestion, planification participative du territoire, partenariats, mutualisation,…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Scientifiques (collecte de données, sensibilisation de la société civile) </li></ul></ul>Conclusion
    17. 17. <ul><li>Importance d’adapter et d’encadrer ce type de projets </li></ul><ul><ul><li>La technologie n’a pas de sens et de conséquence en elle-même </li></ul></ul><ul><ul><li>La variable déterminante réside dans les pratiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Sensibiliser les acteurs a ces nouveaux outils </li></ul></ul><ul><ul><li>Adapter les outils et les données aux besoins des acteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Intégration progressive au sein des nombreux dispositifs déjà existants </li></ul></ul><ul><ul><li>Assurer la formation des participants et surtout le suivi des actions </li></ul></ul><ul><ul><li>Développer un sentiment d’utilité voire d’appartenance </li></ul></ul><ul><ul><li>Constituer une communauté de pratique qui se structure autour de l’outil </li></ul></ul>Enjeux de l’IGV <ul><ul><li>La maîtrise du cycle de vie des données hybrides, de leur acquisition à leur valorisation est un élément central des projets </li></ul></ul>
    18. 18. Merci de votre attention [email_address] [email_address]
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×