CHAIGNEAU, F. L’auto-analyse par les élus et leurs partenaires des dynamiques économiques locales
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

CHAIGNEAU, F. L’auto-analyse par les élus et leurs partenaires des dynamiques économiques locales

on

  • 979 views

 

Statistics

Views

Total Views
979
Views on SlideShare
684
Embed Views
295

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

2 Embeds 295

http://www.labmit.org 294
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

CHAIGNEAU, F. L’auto-analyse par les élus et leurs partenaires des dynamiques économiques locales CHAIGNEAU, F. L’auto-analyse par les élus et leurs partenaires des dynamiques économiques locales Presentation Transcript

  • L’auto-analyse des dynamiques économiques locales par les élus et leurs partenaires
  • Le groupe Caisse des Dépôts
    • Créé en 1816, p our « recevoir, conserver, rendre les valeurs qui lui sont confiées ».
    • Statut fixé à l’article L. 518-1 du code monétaire et financier :
      • Un "groupe public au service de l'intérêt général et du développement économique [qui] remplit des missions d’intérêt général en appui des politiques publiques conduites par l’État et les collectivités locales… »
    • Ses missions principales :
      • Protéger l'épargne populaire et financer le logement pour tous
      • Assurer des services bancaires de confiance
        • professions juridiques, fonds protégés, sécurité sociale, …
      • Accompagner les collectivités locales
        • Logement, transports, ingénierie, énergies renouvelables, numérique…
      • Financer les entreprises
        • fonds propres, capital investissement, prêts aux PME, à la création d’entreprises et l’économie sociale
      • Investir sur le long terme (un tiers du résultat) et lutter contre le changement climatique
  • Mairie-conseils
    • Service offert aux élus locaux par la Caisse des Dépôts dans le cadre de ses missions d'intérêt général
      • Depuis 1989
      • Communes < 3500 habitants et intercommunalités
    • Nos moyens
      • Renseignement juridique téléphonique (02 38 79 97 97)
      • Diffusion d’informations (lettre, sites, publication)
      • Echange de pratiques (Base d’expérience, réunions tel, …)
      • Apport méthodologique (Journées d’accueil, Démarches)
      • www.mairieconseils.net
  • Notre contexte d’intervention : Territoires et pouvoirs locaux en France
  • 36 000 Communes 520 000 Conseillers municipaux Fonctionnement : 61 Milliards € Investissement : 31 Milliards €
  • 2 600 intercommunalités à fiscalité propre 38 000 Conseillers communautaires Fonctionnement : 24 Milliards € Investissement : 10 Milliards €
  • 100 départements 4 000 Conseillers généraux Fonctionnement : 50 Milliards € Investissement : 13 Milliards €
  • 26 Régions 2 040 Conseillers régionaux 17 Milliards € De fonctionnement 11 Milliards € D’investissement
  • 1 Etat 577 Députés 343 Sénateurs 195 Milliards € De fonctionnement 59 Milliards € D’investissement (hors transferts aux collectivités)
  • Les pouvoirs locaux en France
    • Des pouvoirs locaux au poids politique et financier importants mais très éparpillés.
    • Le « bloc communal » (communes + intercommunalités) qui s’impose peu à peu comme la maille de base de l’action publique territoriale (l’échelle locale).
    • 5 niveaux de territoires aux relations complexes, sources de souplesses autant que de blocages.
    • Un grand besoin de coordination autour de stratégies territoriales, en particulier pour le développement économique qui est une compétence partagée par tous les niveaux.
  • Les dynamiques économiques locales : une grille de lecture construite à partir de l’observation des pratiques
    • Une réaction face au sentiment de risque vital pour leur territoire
      • « c'est une question de vie ou de mort »
    • Premiers réflexes pour faire face :
      • Dumping concurrentiel sur les prix du foncier
      • Déploiement d’outils basiques banalisés
      • Rester trop isolé
    Nos observations
    • Au-delà des premiers réflexes ; une prise de conscience :
      • « on a besoin d’échanges, d’ouverture, d’innovation, d’exemples »
    • La recherche d’une OUVERTURE systématique
      • Par une démarche locale participative.
      • Par un apport extérieur, indispensable.
      • Par le contact direct avec les entrepreneurs.
    Nos observations
    • De la prise de conscience au (difficile) changement de regard (et de discours) :
      • Sortir du : « ici, il n'y a pas d'entreprises. On a seulement de l'agriculture, des commerces, des artisans et des activités liées au tourisme  »
    • L’observation des TRANSFORMATIONS locales.
      • Par les innovations introduites récemment.
      • Par les populations locales en renouvellement.
      • Par les relations aux pôles voisins.
    Nos observations
    • Une ambition naissante :
      • « améliorer l’attractivité » « augmenter la richesse locale »
    • La recherche d’une DIFFERENCATION
      • Par la valeur-ajoutée d’un accueil sur-mesure plutôt que par des prix imbattables.
      • Par une différenciation locale plutôt qu'une panoplie standard complète.
      • Par l'amplification des échanges et de la créativité plutôt que par la volonté de capter ou fixer.
    Nos observations
  • Accompagner un changement de regard : L’auto-analyse des dynamiques économiques locales par les élus et leurs partenaires
    • Les finalités
      • Définir des marges d’initiatives propres au territoire en considérant les moteurs productifs et résidentiels de l’économie territoriale
      • Accompagner les élus vers une nouvelle posture (animateurs et assembleurs plutôt que fournisseurs de d’équipements et de services)
      • Préparer la prise de décision des élus pour engager des actions et la mobilisation de partenaires
    Présentation de la démarche
    • Les principes d’animation
      • L’accompagnement, le faire-faire
      • Apporter des grilles ; de questionnement, d’écoute, d’entretien, de synthèses …
      • La cartographie symbolique ; support d’animation, outil de capitalisation …
      • La mise en situation ; jeu d’accueil, entretiens avec des entrepreneurs …
      • Travailler « à dire de … » ; élus, experts, acteurs … et croiser les regards, les points de vue.
    Présentation de la démarche
  • Les phases de la démarche 1 soirée animée par le CPL Phase 6 : Restitution des marges d’initiatives et orientations (2 semaines) Délibération 1 réunion du CPL avec MC Phase 5 : Synthèse et marges d’initiatives (8 semaines) 10 – 12 entretiens 1 réunion CPL Phase 4 : Entretiens avec des entrepreneurs 1 soirée animée par MC + débriefing CPL le matin Phase 3 : Jeu d’accueil des entreprises (6 semaines) (Délibération) 1 soirée animée par MC + débriefing CPL le matin Phase 2 : Atelier d’écoute active des opérateurs (6 semaines) 1 soirée animée par MC + débriefing CPL le matin X soirées par le territoire Phase 1 : Repérage communale (3 semaines) Délibération ½ journée CPL avec MC Phase 0 : Préparation de la démarche
  • Les phases de la démarche
    • Plusieurs temps de travail dans chaque phase
      • Préparation de la soirée de concertation
      • La soirée de concertation (18 h / 22 h : 2 temps d’atelier avec pause casse-croute au milieu)
      • La réunion de débriefing le matin suivant
      • La mise en forme des productions
  • Phase 1 : Repérage communale
  • Phase 1 : les productions
    • La grille de questionnement
      • L’ouverture
        • O1  : Quels sont les populations qui viennent dans vos communes ? Qui passe ? Qui s’arrête ? Pourquoi et où ?
        • O2  : Où sont les « portes et fenêtres » du territoire : les points de contacts avec l’extérieur ?
        • O3  : Que proposez-vous aux porteurs de projets pour les accueillir sur votre territoire ?
        • O4  : Quelles sont les activités économiques crées dernièrement dans vos communes ? Celles qui ont disparues ?
  • Carte dessinée en séance par les élus
  • Reprise par l’agent de la collectivité
  • Phase 1 : les productions
    • La grille de questionnement
      • Les transformations
        • T1  : Où, à quelles occasions, allez-vous chercher des idées nouvelles ?
        • T2  : Quels sont les projets envisagés ou en cours sur votre territoire ? Quelles en sont les transformations attendues pour le territoire ?
        • T3  : Qui sont les partenaires de ces projets ?
        • T4  : Quels sont les lieux, les espaces, disponibles, vides ou abandonnés ?
  • Carte dessinée en séance par les élus
  • Reprise par l’agent de la collectivité
  • Phase 1 : les productions
    • La grille de questionnement
      • La différenciation
        • D1  : Quelles sont les activités historiques du territoire ?
        • D2  : Quelles sont les activités particulières ou originale du territoire ?
        • D3  : Quels sont les savoir-faire, les métiers, les plus répandus ?
        • D4  : Quelles seraient les trois ressources du territoire à valoriser en priorité pour l’avenir ?
      • + Dans 10 ans, le développement économique du territoire aura réussi si …
  • Carte dessinée en séance par les élus
  • Reprise par l’agent de la collectivité
  • Phase 2 : Ecoute des opérateurs
  • Phase 2 : Les productions
    • Grille d’écoute :
      • Accord
      • Désaccord
      • Etonnement
    • Fiches caractéristiques du territoire
    • Carte de synthèse des dynamiques
  • Fiches caractéristiques du territoire Sur trois € disponibles, deux sont dépensés à l’extérieur du territoire O – 4-/a Evolution des activités économiques Peu de dossiers, peu de projets qui remontent spontanément d’un tissu artisanal, commercial et industriel de faible densité O-3-/a Accueil des porteurs de projets Absence de pôle repérable et facile à trouver, offrant une densité commerciale visible O- 2-/b Un territoire accessible entre terre et mer, façade et entrée Sud du Pays de Dinan O- 2-/a Potes et fenêtres du territoire Des touristes attirés dans des sites d’hébergement sur un territoire calme et préservé mais qui circulent peu entre les composantes touristiques présentes O-1-/b Une croissance démographique récente qui s’accélère ; un rajeunissement par l’arrivée de jeunes ménages et un excédent des naissances sur les décès O-1-/a Populations qui viennent sur le territoire OUVERTURE
  • Fiches caractéristiques du territoire Du foncier disponible de bonne qualité et des bâtiments d’activité à réaffecter T3-/a Espaces et lieux vides et disponibles Un territoire peu connu des organismes d’appui et des cercles économiques T-2-/a Partenaires projets La nécessité de construire une identité T-1-/a Projets et transformations attendues TRANSFORMATION
  • Fiches caractéristiques du territoire La Rance, un atout majeur pour le territoire et son identité D-4-/b Un potentiel touristique à développer D- 4-/a Ressources à valoriser Un niveau d’équipement lié à la santé satisfaisant D-3-/a Métiers et savoir-faire La pêche : un axe de développement potentiel à travailler sous tous ses aspects (sportif, touristiques, culturel, économique, intergénérationnel,….) D-2-/b Les structures sportives, un attrait pour le territoire D-2/a Activités originales L’agriculture, un secteur traditionnel fragilisé, monolithique D-1/a Activités historiques DIFFERENCIATION
    • Sur tout le territoire :
    • Agriculture monolithique
    • Bon niveau d’équipement et service
    • Dynamisme du milieu associatif notamment sportif
    • reconquête de la qualité de l’eau
    • (CRE , Breizh bocage
    • Services santé bien développés
    Carte de synthèse des dynamiques économiques Communauté de Communes du Pays de Caulnes Légende Espace commercial de proximité Espace de commerce et de services Projets d’EHPAD Lycée agricole section pêche Hébergements touristiques groupés Activités touristiques Vente à la ferme Ecole de pêche Vitrine négative du territoire Arrivée de jeunes ménages Transit Evasion commerciale Sentier de randonnée Façade sud DINAN RENNES VANNES St BRIEUC LA LA Terrain à bâtir Zone activités € € € … € € € … € € € … Territoire mal connu Disponibilités Tourisme Image et mouvement de population Activités Projet sportif Bâtiment vide disponible
  • Phase 3 : Le jeu d’accueil
    • Grille d’analyse des profils
    Phase 3 : Les productions Profil : N° _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Opportunités pour l’entreprise Lieu d’implantation Personnes à rencontrer Bénéfices pour le territoire Freins pour l’entreprise Comment en trouver d’autres ?
  • Phase 4 : Entretiens entrepreneurs
    • Grille d’entretien :
      • Ancrage local
      • Freins et opportunités
      • Projets
      • Perspectives pour le territoire
        • Améliorer l’attractivité
        • Secteurs porteurs
    • Une réunion de mise en commun des résultats
    Phase 4 : Production
  • Phase 5 : Synthèse et marges
    • Une réunion de comité de pilotage (4h)
    • 3 Tableaux de consolidation
      • Les opportunités et les freins
      • Les projets
      • Les buts
    • 1 Tableau de synthèse des marges d’initiative
  • Phase 5 : Productions 1 : Consolidation des opportunités et freins (extrait) … Beaucoup d’entreprises dans le secteur du bâtiment avec des projets de diversification dans l’éco-construction photovoltaïque, bois, isolation,… Maitre d’œuvre eco-construction Atout du territoire : le lotissement éco-hameau à Plumaudan Marché de l’eco-construction déjà bien développé : beaucoup d’entreprises du bâtiment sur le canton Main d’œuvre Main d’œuvre sur place, fidèle Salariés situés géographiquement (historique) Main d’œuvre 100% féminine. Ne nécessite pas de qualification. Carrière longue dans l’entreprise. Parfois utilisation d’intérimaires ou de main d’œuvre du CAT (ent BOUDET) Tous les services médicaux et sociaux sont en place sur le territoire : éléments favorables à l’accueil puisque le territoire est approprié. Ancrage résulte d’antécédents familiaux (réponse de 10 entreprises sur le 17 interrogées) Développement démographique Le territoire répond aux besoins familiaux : école à Caulnes, accueil hors période scolaires : ALSH, garderie, présence d’associations sportives et culturelles (en moindre mesure certes) Pour les enfants, assistantes maternelles disponibles Reformulation des opportunités Encrage local et opportunités vus par les entrepreneurs Opportunités issues de la phase 3
  • Phase 5 : Productions 1 : Consolidation des opportunités et freins … Pas satisfait du conseil de la chambre de commerce. Manque de reconnaissance (technique éco-construction, développement durable) La méconnaissance des personnes responsables de la communauté locale : la responsable a le sentiment que la commune , la communauté de communes se désintéressent du village vacances. Pas de référent animation économique/touristique L’accompagnement financier des projets est nécessaire l’accompagnement des projets est nécessaire : un nouveau chef d’entreprise n’a pas forcément beaucoup d’expérience et a besoin d’accompagnement. Absence de référent économique pour aider et accompagner les projets. Etablir un lien avec les différents acteurs économiques. Nécessité d’aller au contact et à la rencontre des gens : nouvelle posture, à l’affût des projets Ent Galivel : Caulnes lui paraît une ville morte, sur 3 km. Caulnes n’offre pas de visibilité sur ses commerces . Association de commerçant en sommeil pour créer une animation dans le territoire Pas assez proche d’une grande ville pour situer l’entreprise par rapport aux clients (17 KM de Dinan, sur la route de Dinan/Caulnes. Les clients par rapport aux représentants ne voient pas où se situe Caulnes mais Broons oui ! . Caulnes n’est pas 1 point d’ancrage, Broons a une image+ dynamique. Identité du canton : pourquoi ne pas associer les craquelins à Caulnes, comme les gavottes à Dinan ? (ent Margely) Absence de structure de communication Absence d’identité Reformulation des Freins Freins vus par les entrepreneurs Freins issus de la phase 3
  • Phase 5 : Productions 2 : Consolidation des projets (extrait)
    • Implantation de future entreprise ? pas facile. Forte concurrence hors canton.
    • Pour favoriser l’implantation : construire des bâtiments relais mais difficile de définir le format de ces bâtiments
    • Création d’atelier relais car condition « pied à l’étrier ».
    • Attractivité : N12, Gare, Transport routier, ferroviaire, en commun
    • Accentuer la communication sur les distances en termes de temps (à 30 min. de beaucoup de centre urbain) et non de kilomètres.
    • Pour favoriser l’implantation d’entreprises, il faut une communication très importante, voir outrancière : pourquoi pas avec le SPACE
    • Travail de communication à faire. Déficit d’image.
    • Beaucoup d’artisans n’aiment pas Caulnes : son bourg est trop long et ce n’est pas accueillant
    • Le lycée, en tant qu’outil pour véhiculer une image (Ent Margely)
    Image du territoire
    • Déviation ? : double tranchant pour le commerce : commerce lié au passage : frein
    • Il est bien d’avoir des zones d’activités avec des terrains disponibles mais difficile à vendre à cause de la visibilité et de la déviation.
    • Avoir une zone VISIBLE. Abattre la haie .
    Une déviation à Caulnes
    • Souhaite développer son activité d’assainissement, surtout Assainissement Non collectif : lié aux collectivités et aux appels d’offre
    • Création d’un centre écologique dans le canton. Partenaires : SCIC, ECLIS Dinan . Se faire reconnaître : forum sur le canton. Manque de dynamisme dans l’éco-construction.
    • Pour l’entreprise : tout ce qui touche à l’enveloppe des bâtiments particuliers ou industriels.
    • Besoin de se diversifier : de la toiture à l’isolation externe, s’adapter au marché en permanence.
    Assainissement et ANC Programme de reconstitution du bocage Extension de la station (Plumaugat) Entretien de la Rance et ses affluents Un nouveau groupe scolaire à Caulnes Ecole maternelle (Plumaugat) Maison des associations (Caulnes) Salle de séminaire (Plumaugat) Salle polyvalente (Guenroc) Bibliothèque (Guitté) EHPAD Maison de Retraite (Caulnes) Synergies possibles et compléments Projets et perspectives des entrepreneurs Projets du territoire issus de la première phase
  • Phase 5 : Productions … 3 : Consolidation des buts
    • Développer image environnement, notamment image « Nature » de la Rance
    • Bénéfice du projet : donner une identité au territoire Slogan : « vous ne passerez plus à Caulnes, vous y viendrez »
    • Transformer « la verrue » en point positif : lieu de passage
    La déviation de Caulnes et St Jouan est faite La population continue sa progression et son renouvellement. Nous avons conservé une vie locale dynamique et active (milieu associatif, commercial, activités scolaires…) en ayant intégré les populations nouvelles Implantation d’entreprises créatrice d’emplois Nos zones d’activités accueillent de nouvelles entreprises Reformulation des buts poursuivis Bénéfices pour le territoire issus de la phase 3 Critères de réussite issus de la première phase
  • Phase 5 : Productions 4 : Synthèse des marges d’initiatives (extrait)
    • Développement de l’éco habitat :
    • Forum/salon éco habitat élargit
    • Créer une synergie entre entreprises sur ce nouveau marché de l’éco-construction
    Croissance verte Eau : valorisation de la Rance, garantie de la bonne qualité environnementale pêche Eco-construction Les circuits courts L’eco-construction : un domaine en développement, marché porteur… Filière du BTP bien présente et prête à accompagner le développement de l’éco-construction. Renouveler le salon ? pour les entreprises, les particuliers
    • Construire une image valorisante pour le territoire, en exploitant la ressource que constitue le flux de passage
    • Requalifier l’entrée du bourg depuis Dinan : affichage numérique d’infos, ..
    • feux régulateur de vitesse et /ou radar préventif
    • espace de vente, vitrine des produits locaux
    Construire une image du territoire à partir des produits et des activités existantes Absence de visibilité, réclamée par les entreprises L’entrée du bourg, depuis Dinan, peut-elle devenir une vitrine valorisante et permettre la valorisation du flux passant ? Manque d’une dynamique qui donne à voir l’identité Manque une manifestation thématique qui mobilise largement
    • Valoriser dans la communication économique l’accessibilité d’un grand marché local à moins de 30 minutes
    • Dans le triangle St Brieuc/ St Malo/ Rennes
    • La gare
    • Porte de Dinan, entre terre et mer
    La déviation manque Une fois réalisée, le commerce local retrouvera une image et le bourg pourra être aménagé Un territoire bien accessible, à moins d’une demi-heure des quatre grandes agglomérations : St Brieuc/ St Malo/ Rennes/Ploërmel Territoire au porte de Dinan, Ouvert sur un marché local Pistes et orientations Synergies possibles et compléments Reformulation des freins et opportunités
  • Phase 6 : Restitution et actions
  • Phase 6 : Restitution et actions
  • Phase 6 : Restitution et actions
  • Pour conclure (provisoirement)
    • L’auto-analyse du territoire par les élus et leurs partenaires change les regards et révèle la multiplicité des ressources territoriales présentes.
    • Elle leur permet d’imaginer des voies de régénération de l’économie locale à partir de ces ressources.
    • Elle les familiarise avec une posture nouvelle par rapport à la création locale de richesses et à la créativité.
    • Elle les aide à « parler projet », et finalement à …
    • Arrêter d’espérer pour commencer à vouloir …