Issal | 3 raisons pour lesquelles votre société n’a toujours pas évolué vers le cloud

  • 1,056 views
Uploaded on

Document résumant les raisons essentielles qui empêchent les sociétés actuelles d'évoluer vers le concept du Cloud Computing.

Document résumant les raisons essentielles qui empêchent les sociétés actuelles d'évoluer vers le concept du Cloud Computing.

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,056
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. CLOUD COMPUTING AND MANAGED SERVICESRue N°6, 101 Cité Jourdain, Hai Chouhada (Ex Les Castors) 31000 Oran. DZM. +213(0) 555 022 802 T. +213(0) 41 469 459 F. +213(0) 41 469 446
  • 2. 1 0 1 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 0 1 1 1 0 1 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 03 1 0 1 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 raisons pour lesquelles votre société na toujours pas évolué vers le Cloud 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1 1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 1 0 1 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1 1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 1 01 0 1 0 1 0 1 00 0 1 0 0 11 1 1 0 1 1 01 0 0 0 1 0 0 00 1 1 0 1 01 0 1 1 0 0 11 1 0 1 1 1 01 0 0 00 0 0 1 1 1 1 0 0
  • 3. David est le fondateur et PDG de BetterCloud, éditeur de FlashPanel, Politis l’outil dadministration numéro un pour Google Apps. Vous pouvez suivre David sur #Twitter ici @DavePolitis.Rejeter le changement dans un environnement de travailest un sentiment naturel. Changer signifie généralementpour les travailleurs, un processus de réapprentissage detâches maîtrisées pendant des années, par lapprentissagede nouvelles méthodes, pratiques et règles. Malgré lesavantages bien réels qu’apporte le changement, les mana-gers rencontrent toujours beaucoup de difficultés pourjustifier auprès des employés l’effort supplémentaire qu’ilsdoivent fournir immédiatement, pour des résultats qui neseront visibles que plusieurs semaines ou plusieurs moisplus tard.L’environnement de travail dans Cloud ne déroge pas à la règle. La tendance du logiciel ou del’environnement informatique de l’entreprise hébérgé dans le Cloud évolue plus vite que jamais. Pourcertains, ce changement est bienvenu. Pour dautres, il nest certainement pas. Alors, qui ou quoi dansle pipeline peut créer des hésitations sur lajout de technologie nouvelle ou de business process àvotre entreprise? Voici trois exemples.1. Les Décideurs “IT” Même dans les organisations les plus hiérar- chisées, la décision ultime relative à l’environnement technologique de l’entreprise revient généralement au Directeur Informatique (DSI). Si le DSI de votre entre- prise a été dans lindustrie depuis des années, lui et la plupart de léquipe IT ont certainement une demi-douzaine de certifica- tions déjà et beaucoup dexpérience de travail avec des systèmes existants. Pour eux, passer l’environnement informatique dans le Cloud peut nécessiter l’apprentissage de tout un ensemble de compétences nouvelles.
  • 4. Cest pourquoi il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble sur le sujet. Il est vrai que les solutionsCloud n’ont pas encore démontré qu’elles présentent une alternative économique viable à longterme ou qu’elles apportent aux employés la souplesse nécessaire pour accéder aux données detravailler de nimporte où. Mais comme une nouvelle génération arrive sur le marché du travail, ilsvoudra travailler avec les produits auxquels elle est déjà habituée. Sauf que ces produits setrouvent justement dans le Cloud.Alors, qui a raison? des DSI comme Edward Hanapole de Kaplan et Joe Fuller de Dominion Enter-prises devraient servir de modèles à tous les DSI, jeunes et vieux.2. Fournisseurs de solutions ...héritéesLes sociétés éditrices de logiciels “anciens” ont engrangé des bénéfices énormes depuis desdécennies grâce à ces logiciels justement. Elles continuent à générer des revenus faramineux rienqu’en frais de support alors qu’un minimum est investit dans la R&D et le capital humain. Et pouréviter de cannibaliser ses produits existants, ces sociétés existantes n’ont jamais promu une nou-velle technologie que lorsque un sérieux concurrent les y pousse.Prenez Google Apps et Microsoft, par exemple. Il a fallu cinq ans pour que Microsoft mette sur lemarché Office version 365, le premier concurrent viable à Google Apps.Les entreprises nont jamais été plus habilité à concevoir et mettre en œuvre des stratégies infor-matiques agiles et il est temps de profiter de tout ce que le marché peut offrir. Les dirigeants Infor-matiques daujourdhui doivent exiger de leurs fournisseurs actuels, des produits plus robustes ourechercher des alternatives sils veulent coller au changement dune manière significative.
  • 5. 3. Perception du publicQue Google Apps ait connu une panne ou que les serveurs dAmazon sont lents à réagir, les médiasont bien évidement une responsabilité de rapporter ces événements. Mais ces entreprises pionnièresdans le Cloud ont également la responsabilité de mettre ces nouvelles en perspective. Il est importantde noter qu’un service comme Gmail a été disponible 99,984% du temps durant toute l’année 2010,aussi bien pour ses utilisateurs professionnels que privés.Le changement nest certes pas chose facile. Il est clair que les migrations des systèmes existantsvers des plateformes hébérgées dans le Cloud relèvent d’un vrai processus. Mais les résultats - éco-nomies de coûts, efficacité accrue et une meilleure collaboration entre les employés - en vaut vrai-ment la peine.
  • 6. CLOUD COMPUTING & MANAGED SERVICESFollow us facebook.com/issal.net twitter.com/issalcloud linkedin.com/company/issal.net myplus.name/ISSALnet