Des approches sur mesure selon la nature des conflits de groupe, André Ladouceur
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Des approches sur mesure selon la nature des conflits de groupe, André Ladouceur

on

  • 272 views

Plusieurs approches ont été conçues dans le but de gérer les conflits de groupe selon leur nature, dont le Cercle de ...

Plusieurs approches ont été conçues dans le but de gérer les conflits de groupe selon leur nature, dont le Cercle de
rétablissement (« Workplace Conferencing ») pour les situations ayant entraîné de graves séquelles affectives, le
« Partnering » dans les contextes où prévalent des conflits multiples et l’animation d’une Dynamique de réconciliation
pour les groupes aux prises avec une scission interne. De façon complémentaire, une courte séance de formation sur la gestion du conflit et une activité de Consolidation

Statistics

Views

Total Views
272
Views on SlideShare
91
Embed Views
181

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

4 Embeds 181

http://www.imaq.org 115
http://imaq.org 38
http://www.scoop.it 25
http://hyperion.mustangtechno.com 3

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Des approches sur mesure selon la nature des conflits de groupe, André Ladouceur Des approches sur mesure selon la nature des conflits de groupe, André Ladouceur Presentation Transcript

  • Colloque IMAQ Comprendre et dénouer les conflits de groupe --------- Perspective « terrain » : DES APPROCHES SUR MESURE André Ladouceur (en collaboration avec René Beaupré) 14 mai 2014
  • PROFIL DE BASE  Formation en droit  MBA  Scolarité de doctorat  Majeure : administration  Mineure : relations industrielles 214 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • CHEMINEMENT PARCOURU Arbitrage Médiation Ajustement à la demande Facilitation FACILITATION : niveau d’exigence, travail d’équipe, collégialité 314 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • La GESTION des CONFLITS de GROUPE LA FACILITATION 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré 4
  • HYPER-CONFLITS 5 UN HYPER-CONFLIT IMPLIQUE : • soit la présence d’un incident ou problématique majeure • soit la présence d’incidents récurrents • ayant pour effet d’avoir profondément marqué et bouleversé une partie ou l’ensemble d’un groupe ou d’un milieu de travail, d’avoir significativement dégradé le rendement et l’esprit d’équipe ou même d’avoir instauré un contexte anarchique, d’avoir entraîné une multiplication de conflits interpersonnels ou la formation de clans ou causé des blessures affectives profondes. 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PRINCIPES DE BASE 6  Mandat mixte (patronal et syndical)  Les personnes qui vivent un conflit sont les mieux placées pour le régler  Les entrevues individuelles de départ (sauf exception) : recevoir la perception subjective des membres du groupe (ma réalité)  L’encadrement à fournir : ajustements instinctifs et variés mais au départ inspirés de TROIS APPROCHES… 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 7 L’importance de miser sur l’adaptabilité 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • À PARTIR DE QUELQUES POINTS DE RÉFÉRENCE LE CERCLE DU CONFLIT des relations : • Émotions fortes • Préjugés, stéréotypes • Mauvaises communications • Comportement négatif répétitif des données : • Manque d’information • Désinformation • Collecte de données • Évaluation de données des valeurs : • Valeurs courantes • Valeurs fondamentales • Valeurs personnelles des structures : • Rôles et responsabilités • Autorité • Arrangements physiques • Ressources temporelles des intérêts : • substantifs • procéduraux • psychologiques 814 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré Christopher Moore « The Mediation process »
  • TROIS APPROCHES TYPES  La dynamique de réconciliation (Dynamique de groupe)  Le « Partnering » (Restauration de partenariat)  Les Cercles de rétablissement (« Workplace conferencing ») 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré 9
  • 10 LA DYNAMIQUE DE RÉCONCILIATION (DYNAMIQUE DE GROUPE) GROUPE SCINDÉ 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • GROUPE SCINDÉ # 1 1114 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • GROUPE SCINDÉ # 2 1214 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • GROUPE SCINDÉ # 3 1314 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • OBJECTIFS  But premier : traiter les problématiques conflictuelles  But second : revitaliser l’esprit d’équipe  Impact :  Élimination des rumeurs et fausses impressions  Rebâtir la confiance en soi des membres  Renforcer la confiance des membres entre eux  Rétablir la positivité du climat de travail  Mise en évidence de leaders naturels 1414 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • MODUS OPERANDI  Particularités :  Participants en formation fer à cheval  Panel avant :  Animateur (A)  Représentant de l’employeur (E)  Représentant du syndicat (S)  Laisser les gens s’asseoir où ils veulent (indicatif)  Tableau, feuilles mobiles et gommette 15 SAE 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PARTICULARITÉS  Bâtir agenda, de thèmes généraux à problèmes concrets  Stimuler la participation (de tous), contrôler les excès  Animateur = aide à une communication efficace  Souligner impact des omissions (défaut réaction « stat »)  Rappel : objectifs du groupe et responsabilités individuelles  Contribution de la seule présence des représentants  Rappel du but : recherche de solutions, non de responsables  Animation : niveau d’exigence élevé (versus médiation) 1614 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • M O D A L I T É S O P É R AT I O N N E L L E S MODALITÉS OPTIONNELLES  Entrevues individuelles  Brève formation initiale sur la gestion de conflits*  Choix d’environnement sécurisant ou déstabilisant  Modifier l’emplacement individuel des participants  Animation sur deux jours (recul salutaire)  Au besoin : médiations particulières  Entente, écrite ou non, approuvée par chacun 1714 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 58 LE “PARTNERING” (RESTAURATION DE PARTENARIAT) GROUPE ÉCLATÉ 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 19 Le PARTNERING est un processus par lequel les membres d’une équipe en déroute anarchique, caractérisée par de multiples chicanes, des retraits ou la formation de clans choisissent une méthode formelle qu’elles s’engagent à appliquer systématiquement pour la résolution de leurs mésententes présentes ou susceptibles d’intervenir dans la réalisation de leurs projets. DÉFINITION 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 20 1) Entrevues individuelles 2) Séance de formation (et engagement) 3) Séances de médiation (entraînement) 4) Séance de consolidation d’équipe 5) Suivi ÉTAPES 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • ÉTAPE 2: FORMATION  Qualité de vie au travail  Divergences non traitées, évolution en conflits  Correctifs: plan des relations interpersonnelles harmonie  Communication (l’écoute « active » ; le message « je »)  Négociation (basée sur : pouvoir, droits, intérêts)  Correctif sur le plan collectif  synergie  Réunions fréquentes à double agenda (opérations/relations)  Animation temporaire des réunions 2114 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 22 ENGAGEMENT P o u r c l o r e l a f o r m a t i o n u n e e n t e n t e d e c o l l a b o r a t i o n Nous, soussignés, conscients des événements perturbateurs, des mésententes et des différends qui affectent notre département, décidons collectivement de faire les efforts requis, chacun pour sa part, afin de remédier aux événements perturbateurs, mésententes et différends,14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • ÉTAPES SUIVANTES 3) Tenue de séances de médiation • Chaque séance ne regroupe que deux personnes • Chaque séance conclue par une entente écrite o Confidentielle aux deux antagonistes 4) Tenue d’une dynamique de consolidation • Sur le plan opérationnel 5) Convention d’un mécanisme de suivi 2314 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • 24 LES CERCLES DE RÉTABLISSEMENT (“WORKPLACE CONFERENCING”) GROUPE BOULEVERSÉ 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • DÉFINITION Intervention au cours de laquelle on regroupe les personnes les plus affectées ou concernées par des incidents, comportements ou attitudes intervenus dans leur milieu ou groupe de travail et ayant entraîné des PRÉJUDICES IMPORTANTS afin de les amener à :  Constater la portée de l’impact affectif  Réagir aux torts causés (excuses, réparation)  Convenir comment en éviter la récurrence 2514 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • TROIS PHASES 1. Préparation (entrevues et planification : 12/1) 2. Tenue du Cercle de rétablissement 3. Suivi de l’entente conclue 2614 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE I • Entrevues individuelles  Recueil des perceptions (du conflit)  Identification des incidents marquants (1 à 3)  Qualification de l’impact émotif  Vérification des implications/responsabilisation  Présentation du Cercle*, invitation, supporteurs 2714 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE I  Planification: • Évaluation de l’opportunité d’un Cercle • Faut responsabilité au moins partiellement reconnue • Préparation de la tenue du Cercle :  Choix des participants à inviter  Choix de 1 à 3 incidents (les plus marquants)  Choix du lieu, du temps  Choix de l’emplacement de chacun dans le cercle 2814 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Tenue du cercle : qui participe? Personne(s) perturbatrice(s) (+ supporteur-s) Personne(s) affectée(s) (+ supporteur-s) Personne(s) concernée(s) (employeur/syndicat) Animateur/facilitateur En moyenne, de 12 à 30 personnes 2914 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Tenue du cercle : 3 étapes Étape 1 : Partage Étape 2 : Rétablissement Étape 3 : Apprentissage 3014 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Étape 1 : Partage • Partage sécuritaire de : ➡ Perception des incidents ➡ leur impact émotif (psychologique, sur leurs relations, leur productivité, sur leur vie personnelle) Question 1 : Ce qui s’est passé Question 2 : Comment affecté, alors et maintenant (Ordre des interventions) Bref…on expose ses tripes 3114 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • P E R S P E C T I V E D E T R A I T E M E N T 32 A 7 9 11 12 13 14 15 16 171 2 3 4 5 6 8 10 Questions précises et ordre précis des répondants : 14 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Étape 2 : Rétablissement ➡ Appréciation de l’impact émotif ➡ Acceptation/partage de responsabilité ➡ Compassion, remords, regrets, excuses... 3314 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Étape 3 : Apprentissage 1. Pour le passé: modes de réparation 2. Avenir: conditions de rétablissement (consensus) 3. Entente écrite (plan d’action précis, concret) : Qui fait quoi Calendrier d’exécution Qui est responsable du suivi 3414 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE II Tenue du cercle : Durée moyenne De 3 à 5 heures (mais cela a déjà été jusqu’à 12 heures) 3514 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • PHASE III 3. Suivi de l’activité Médiation de problématiques spécifiques Tenue de séance de consolidation d’équipe (aspect opérationnel) Vérification du respect de l’entente Rencontres de retour sur l’entente 3614 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • P E R S P E C T I V E D E T R A I T E M E N T Emphase sur l’affect - 1 Au départ, sentiments vifs re: conflit, les autres Partage ne révèle (en général) rien quant aux faits ➡ mais beaucoup sur les sentiments, émotions (colère, peur, douleur, angoisse, traumatisme...) ➡ l’impact du conflit sur la vie des gens, ➡ révélés par des mots, les tonalités de voix, le langage du corps, la désorganisation… 3714 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • P E R S P E C T I V E D E T R A I T E M E N T Emphase sur l’affect - 2 C’est la prise de conscience collective des sentiments de l’ensemble des participants qui amène le groupe à rechercher spontanément des modes de correction, réparation, guérison Autrement dit, comment voir au rétablissement des relations, de la cohésion, de la confiance, de la sécurité, de l’esprit d’équipe, du respect, de la productivité, de l’harmonie, de la dignité 3814 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • P E R S P E C T I V E D E T R A I T E M E N T Emphase sur l’affect-3 Effet de catharsis du partage (libération émotive) Présence des supporteurs ✤ en palliant aux sentiments d’insécurité, ✤ en confortant les convictions de base ✤ et en désamorçant leur besoin d’auto-défense, ✤ constitue un facteur de régulation sociale ✤ apte à contenir les sursauts de forte émotivité ✤ susceptibles de faire déraper le processus 3914 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • P E R S P E C T I V E D E T R A I T E M E N T Cohésion communautaire Un cercle de rétablissement est souvent : ➡ une occasion de revoir la culture du milieu ➡ i.e. les règles informelles qui régissent ✤ les rapports entre individus ✤ les modes de communication 4014 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • SYNTHÈSE TROIS APPROCHES TYPES : I. Dynamique de réconciliation II. Restauration de partenariat – Partnering III. Cercle de rétablissement – Workplace Conferencing MAIS AVEC POSSIBILITÉ DE VARIATIONS SUR THÈME 4114 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré
  • JOUEURS IMPRÉVUS LES PERSONNALITÉS DIFFICILES : I. Savoir les reconnaître II. Savoir composer avec elles III. Savoir : A. Comment les encadrer, les jumeler B. Où les affecter (postes compatibles) IV. Connaître l’effet pygmalion 4214 Mai 2014 © A. Ladouceur — R. Beaupré