Your SlideShare is downloading. ×
Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-saharienne
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Tendances et facteurs de production et de commerce du bétail en Afrique sub-saharienne

982
views

Published on

12ème Briefing de Bruxelles sur le Développement s’est tenu le 1er juillet 2009: ILRI Directeur General Carlos Seré

12ème Briefing de Bruxelles sur le Développement s’est tenu le 1er juillet 2009: ILRI Directeur General Carlos Seré

Published in: Technology, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
982
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • 80 % de la production agricole provient de zones pluviales, seulement 20 % de zones irriguées, avec des variations régionales significatives.
  • Transcript

    • 1. Tendances et facteurs de production et de commerce du b é tail en Afrique sub-saharienne C. Sere et M. Herrero Le rôle de l’élevage pour les pays ACP : défis et opportunités futurs Briefings de Bruxelles sur le développement - 1 er juillet 2009 Bruxelles, Belgique
    • 2.
      • Les syst è mes d' é levage repr é sentent 45   % des terres mondiales. (Reid et al. 2008)
      • Il s'agit d'une activit é mondiale significative   qui repr é sente au moins 1 400 milliards USD (sans tenir compte des infrastructures de soutien). (Thornton et Herrero 2008)
      • Les industries d' é levage sont organis é es en longues cha î nes de march é qui emploient au moins 1,3 milliard de personnes. (LID 1999)
      • L' é levage est un é l é ment central d'une strat é gie de r é duction des risques pour les communaut é s vuln é rables. (Freeman et al. 2007)
      • Fournit des nutriments et des attelages de trait, importants pour la culture dans des syst è mes de petite production (le fumier est utilis é sur au moins 60   % des zones de culture mondiales – Herrero et al. 2008a).
      É levage et subsistance (1)
    • 3.
      • L' é levage contribue à 17   % de la consommation calorique mondiale et à 33   % de la consommation de prot é ines. (FAOSTAT 2008)
      • Il fournit de la nourriture à au moins 830 millions d’individus en ins é curit é alimentaire. (Gerber)
      • Les diff é rences d'apports caloriques sont significatives mais... taux plus é lev é s d'augmentation de consommation de produits d'origine animale dans le monde en d é veloppement.
      • .
      É levage et subsistance (3) Herrero et al 2008a
    • 4. Au moins 600 millions de pauvres dans le monde dépendent de l'élevage ILRI 2009
    • 5. Population humaine en Afrique sub-saharienne (2000-2030) La population humaine en Afrique sub-saharienne doublera presque d'ici 2030   ! Herrero et al 2009 Syst è me agricole Population en 2000 (milliers d'habitants) Population en 2030 (milliers d'habitants) (Agro-)pastoral 80 160 140 820 Mixte extensif 258 680 484 750 Mixte potentiellement intensif 168 150 327 070 Autre 109 180 190 310
    • 6. La consommation de produits d'origine animale dans le monde en d é veloppement devrait augmenter encore plus rapidement IAASTD 2007
    • 7. Rendements céréaliers En augmentation... sauf en Afrique sub-saharienne. Banque mondiale 2007
    • 8. Production c é r é ali è re en Afrique sub-saharienne (2000) Herrero et al 2009 Production céréalière 2000 5 % 68 % 24 % 3 % Agro-pastoral Mixte extensif Mixte intensif Autre
    • 9. Les taux de production céréalière diminuent dans certaines régions à cause de la pénurie d'eau et d'autres contraintes Les taux de croissance de syst è mes mixtes intensifs sont similaires à ceux des pays d é velopp é s. Le retard est en train d'être combl é . Les taux sont inf é rieurs à la croissance de la population. Herrero et al 2009
    • 10. ... mais les taux de production de produits d'origine animale augmentent relativement plus rapidement... Augmentation de la consommation Augmentation des revenus ... mais pression plus forte sur les ressources (terres, aliments pour animaux, etc.) Une industrialisation limit é e... Herrero et al 2009
    • 11. Herrero et al 2009
    • 12. D é pendance de l'eau verte et bleue en 2000 80   % de la production agricole provient de zones pluviales, avec des variations r é gionales significatives – CA 2007
    • 13. Petit exploitant / Bétail laitier Plateformes/ org. locales Traite du lait Transformation /commercialisation du lait Services de reproduction Vaccinations Cures de vermifuges Étude des maladies Services vétérinaires Reproduction sélective Plasme germinatif supérieur Évaluation des performances Services de laboratoire Offre d'intrants Para-vétérinaire Vétérinaire semis fertilisants nutriments/minéraux microfinance Résidus culturaux Production de fourrage Développement des pâturages Conservation de l'eau / offre Producteurs / négociants de fourrage Cultures végétales Spécialistes du sol Petite production laitière Chaîne de valeur existante Chaîne de valeur proposée ILRI Réplication plus large Acteurs nationaux / régionaux Entrepreneurs privés Formation / Développement des capacités Suivi / Évaluation Consommateur Hedge 2009
    • 14. Impacts CC moyens sur les récoltes Avec fertilisation du CO 2 Sans fertilisation du CO 2 % % Changement national moyen de productivité agricole [%] en fonction de l'apport calorique dans les années 2050 par rapport à 1990 n=15 ; 3SRES, 5GCM n=15 ; 3SRES, 5GCM PIK, Müller et al., résultats préliminaires
    • 15. Conclusions
      • Les systèmes mixtes culture/élevage demeureront les pierres angulaires de l'agriculture et de l'élevage en Afrique sub-saharienne.
      • Marchés nationaux et régionaux – essentiels
      • Nécessité d'améliorer l'accès au marché, la compétitivité et la réduction des coûts de transaction.
      • Potentiel important d'intensification, en particulier dans les zones à potentiel agricole moyen.
      • Changement climatique entraînant une intensification de l'élevage ?