Your SlideShare is downloading. ×
Amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle par une meilleure utilisation des races bovines laitières (pures et croisées) au Sénégal
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle par une meilleure utilisation des races bovines laitières (pures et croisées) au Sénégal

2,953
views

Published on

Presented by Karen Marshall and Isabelle Baltenweck at the Réunion d’information, Bamako, Mali, 14 mars 2012

Presented by Karen Marshall and Isabelle Baltenweck at the Réunion d’information, Bamako, Mali, 14 mars 2012

Published in: Technology

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,953
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Amélioration de la sécurité alimentaire etnutritionnelle par une meilleure utilisation des races bovines laitières (pures et croisées) au Sénégal Réunion d’information du 14 mars 2012 Karen Marshall (kmarshall@cgiar.org) et Isabelle Baltenweck (i.baltenweck@cgiar.org)
  • 2. Pourquoi l’élevage laitier?Lait= aliment riche en protéine, énergie et& micronutriments essentiels (qui sont rares ou absents dans les régimes à base de plantes)Une consommation de lait même en faible quantité peut significativement améliorer la sécurité nutritionnelle et diminuer la malnutrition
  • 3. Le secteur laitier en Afrique de l’OuestLa demande en lait et en produits laitiers augmente du fait dela croissance démographique, l’urbanisation, l’augmentation des revenusLa région (y compris le Sénégal) est un importateur net de produits laitiers FAO-STAT: Sénégal
  • 4. Des interventions avec pour objectif d’augmenter de manière durable la productivité laitière peuvent résulter en: Meilleures conditions de vie, y compris celles des éleveurs des petites et moyennes exploitations (revenus réguliers) Davantage d’emplois: provision d’intrants et de services, producteurs, transporteurs, laiteries etc.. Meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle pour les ménages et au niveau régional
  • 5. Au Sénégal, le secteur laitier péri urbain est en forte croissance, (peu d’information quantitative sur le taux de croissance)
  • 6. Elevage laitier péri urbain au Sénégal: les racesLes races locales – Faible production mais aussi faible niveau d’intrants – Bien adaptées aux conditions environnementales localesLes races européennes récemment introduites – Forte production mais aussi niveau d’intrants élevé – Nécessite davantage de soins vétérinaires, aliments et fourrage, eau, etc..Cela résulte a des croisements non structurés entre les différentes races
  • 7. Elevage laitier péri urbain au Sénégal : Races pures utilisées pour les croisements Zebu de l’ Afrique de l’Ouest Azaouak Zebu Peul (Gobra)Maure Races laitières européennes Holstein-Freisian Montbeliard
  • 8. Elevage laitier péri urbain au Sénégal: les races  Il y a peu d’information sur les performances des différentes races (pures et croisées) dans des conditions ‘in-situ’  On ne connait pas la combinaison la plus appropriée des races pour les éleveurs des petites et moyennes exploitations  Il est possible que les éleveurs laitiers ne puissent pas obtenir les races de leur choix, du fait des systèmes des production et de distribution du germoplasme Ce projet va traiter ces questions
  • 9. Vue d’ensemble du projet • Produire des informations sur la génétique de l’élevage laitier et les disséminer aux partenaires Recherche  Performance des différentes races (pures et croisées)  Analyse des systèmes de production et distribution du germoplasme  Analyse des politiques liées aux ressources génétiquesRenforcement • Renforcement des capacités pour certainsdes capacités partenaires
  • 10. Vue d’ensemble du projet • Les races (ou types de race) laitières les plus appropriées sont davantage utiliséesRésultats • Les systèmes de production et de distribution du germoplasme sont améliorés • La filière de l’élevage laitier est renforcée • Meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages et au niveau régional, meilleures Impact conditions de vie, possibilités accrues pour les entreprises et création d’emploi
  • 11. Objective 1. Les éleveurs et autres partenaires ont connaissance des races laitières (y compris croisées) les plus appropriées pour les systèmes péri urbains du Sénégala) Identification des races (pures et croisées) les plus appropriées pour certains systèmes de production laitière au Sénégalb) Communication de cette information à différents partenaires: ateliers, rapports/ publications, note de synthèse et discussions Les 3 premières années
  • 12. Identification des races (pures et croisées) les plus appropriées Test de génotypage et des populations de référence (SNP chip) Evaluation in-situ L’information sur le pédigrée n’est pas Données sur les performances nécessaire et données économiques au niveau des ménages et des Composition de la race animaux de chaque animal2 sites, chacun avec 150 -200 ménages/ 750 animaux:18 mois de suivi Analyse comparative Indice (socio-) économique = [produits] – [intrants]
  • 13. Approches génomiques pour déterminer lacomposition des races a partir des données ADN Nouvelle technologie – Possibilité de réalisation de cette approche démontrée pour les bovins (Kuehn et al., 2011) – Les SNP chip les plus récents pour les bovins ont 700k markers
  • 14. Objective 2. La filière du germoplasme laitier pour les systèmes péri urbains du Sénégal, et les politiques associées, sont caractérisées et utilisées pour informer le développement (ou actualisation) d’une stratégie pour renforcer les systèmes de production et de distribution du germoplasme a) Documentation des politiques actuelles et des arrangements institutionnels en rapport avec la production et la distribution du germoplasme laitier pour les systèmes étudiés – Etude des politiques précédentes et actuelles – Analyse de filière b) Recommandations sur un processus pour renforcer le système de production et de distribution du germoplasme laitier – Développées en collaboration avec les partenaires – Pourrait inclure le développement d’un plan d’affaireAnnées 2 à 3.5
  • 15. Objective 3. Renforcement des capacités locales humaines, institutionnelles et organisationnelles pour obtenir et favoriser les différentes races laitières (pures et croisées) pour les systèmes de production à faible ou moyen niveau d’intrants dans les pays en voie de développementQui Type de collaborationUniversité et étudiant en doctorat Génétique animale et reproduction Zoo technologieDécideurs politiques à différents niveaux Différentes races laitières (pures et croisées); recherche nécessaire pour évaluer les performances des différentes racesPartenaire local Méthodologies de recherche, y compris la formulation du travail d’enquête, mise et œuvre et analyse; méthodes pour disséminer l’informationPartenaires locaux: éleveurs, agents de Différentes races laitières (pures etvulgarisation, vétérinaires, NGOs croisées) pour différents systèmes
  • 16. Objective 3. Renforcement des capacités locales humaines, institutionnelles etorganisationnelles pour obtenir et favoriser les différentes races laitières (pures etcroisées) pour les systèmes de production à faible ou moyen niveau d’intrants dans lespays en voie de développementQui Type de collaborationPartenaires dans la production et Effet des politiques sur la production etdistribution de germoplasme distribution de germoplasme; filière de production et distribution de germoplasme et moyens pour la renforcerCoordinateurs de site et enquêteurs Formulation et mise en œuvre des enquêtes; base de données; facilitation des discussions avec les éleveurs et échange d’information entre éleveursEleveurs femmes et hommes impliqués Gestion des animaux d’élevage laitierdans le projet Performance de leurs animaux Différentes races laitières (pures et croisées) adaptées a leurs situations
  • 17. Activités pour la première année• Sélection des sites du projet (2 sites prévus)• Recrutement du personnel au Sénégal – Chercheur – Etudiant en doctorat – Spécialiste en base de données – Personnel de terrain: 3 par site• Atelier de lancement du projet, aux niveaux national et des sites (pour toutes les parties prenantes)• Enquête de terrain pour collecter des données afin d’identifier les ménages et animaux à inclure dans le projet; et sensibilisation aux activités du projet – A peu près 300 ménages par site• Identifier les ménages et les animaux répondants aux critères du projet et les recruter pour les enquêtes – 150 ménages/ 750 animaux par site• Début de l’enquête de référence, pour collecter des données socio économiques relatives à la production laitière au niveau des ménages – Concerne tous les ménages recrutés dans le projet
  • 18. Partenaires du projet Ecole Inter Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar Agrifood Research Finland
  • 19. Élevage laitier en zonepéri-urbaine du Sénégal

×