Preuve que les interventions fondées sur l utilisation des terres

558 views
486 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
558
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Preuve que les interventions fondées sur l utilisation des terres

  1. 1. Preuve que les interventionsfondées sur l’utilisation des terres, y compris l’agroforesterie, peuvent fournir des servicesenvironnementaux quantifiables – Etudes de cas du Kenya et de l’Asie John K. Mwangi John M. Gathenya Atelier de formation sur les PSE Du 8 au 9 août 2011
  2. 2. Le débit à la sortie du bassin versant est déterminé par plusieurs facteursPrécipitation Evaporation Evaporation Evaporation (ET) Océan Infiltration Ruissellement de surface Aquifère Précipitation Evaporation/ET Eau de surface Eau souterraine  Couverture terrestre/végétation  Climat/Metéo  Gestion des terres  Topographie  Sols et Géologie  Réseau hydrographique  Précipitations  Forme du bassin versant
  3. 3. fonctions desCaractéristi Pertinent ques du bassins versants site pour• Précipitatio 1. Transmettre de l’eau • Utilisateurs ns d’eau en aval, 2. Contrôler les • en particulier• Forme du ceux qui vivent événements terrain dans les plaines pluvieux de pointe inondables et les• Type du sol 3. Libérer lits des rivières,• Profondeur progressivement • notamment sans d’enracine stockage ment 4. Maintenir la qualité • ou épuration(végétation 5. Réduire le gaspillage • au pied de la naturelle) pente massif
  4. 4. Quantifier les services des bassins versantsApplication des modèles hydrologiques GenRiver modelIndicateurs classiques:SWAT Apport en eau, qualité d’eauAutres:GenRiver Indicateurs de contrôle du débit, apport en eauFlowPer Persistance du débit
  5. 5. Déterminer les indicateurs des bassins versants Définitions• Capacité tampon d’un bassin versant se réfère à sa capacité de réduire les variations de débit par rapport aux précipitations. Peut être utilisée pour étudier les relations entre l’utilisation des terres et le débit.• Persistance du débit est la fraction du débit de la veille qui peut être attendue comme le débit minimal en un jour donné Peut-on utiliser la persistance du débit pour indiquer la qualité d’un bassin versant?
  6. 6. Quels sont les facteurs qui influencent les services des bassins versants? Non structurels (Végétatifs):Utiliser la végétation pour contrôlerl’érosion.Exemples:Bandes enherbées, barrières decouverture, contours agricoles etsystèmes d’agroforesterie.Structurels:Conception et construction destructures de contrôle de l’érosion.Exemples:Terrasses, cours d’eau, stabilisationdes pentes et vidange d’évacuation
  7. 7. Etude de cas: 1 Kapingazi BASSIN VERSANT DE KAPINGAZI
  8. 8. Impacts du changement de l’utilisation des terres - KapingaziScénario Apport en Ruissellement Débit de eau de surface base (mm) (%) (%)Cas de base 846 86 14Conversion des plantations 936+(10%) 84 16de thé en cultures annuellesConversion des caféières 864 +(2%) 88 12en cultures annuellesDoublement des zones 860 +(1.6) 86 14bâties L’impact du changement de l’utilisation des terres sur l’apport en eau est généralement faible.
  9. 9. Etude de cas: 2 Le Bassin de Mara River Amala et Nyangores L’analyse d’image satellitaire a montré que la forêt du MRB a décliné d’un taux d’environ 60% au cours de 25 ans, de 1975 à 1999
  10. 10. Le Bassin de Mara riverUtilisant Genriver, deux scénarios ont été testés à Amala et àNyangores: 1. Cas de base 2. Couverture forestière complèteRésultat: Restaurer la couverture forestière n’augmente pas nécessairementl’apport en eau
  11. 11. Etude de cas: 3 Le Bassin versant de Kejie Un changement radical au niveau de la couverture terrestre
  12. 12. Changement de l’utilisation desterres et équilibre hydrologiqueScénarios des bassins versantsCouverture terrestre: forêt+, prairie+, cultures+, urbain+
  13. 13. Etude de cas: 4 Le Bassin versant de Sasumua 10 m DEMSuperficie = 107 km2 , 50% consacrée àl’agriculturePopulation = 17,500 augmentant à 3,5%Familles ca = 3,700Taille moyenne des fermes = 2,5 acres
  14. 14. Quels sont les problèmes? Encrassement des prises Qualité d’eau réduite Ruisseaux et rivières tarisCoûts élevés de traitement d’eau Débit réduit en temps secDésenvasement fréquent del’arrivée d’eau
  15. 15. Effet sur les composantes de l’équilibre hydriqueIntervention Ruissellement de Débit latéral Débit de Apport en surface (mm) base eau (mm) (mm) (mm) Simulation de 197 188 284 667 base 10mVFS + GWW Pas d’effet Pas d’effet Pas d’effet Pas d’effet GWW seulement Pas d’effet Pas d’effet Pas d’effet Pas d’effetContours agricoles 174 –(12%) 190 302 +(6%) 664 Terrassement 157 –(20%) 191 316 +(11%) 663Contours agricoles 185 189 293 665 + GWW Terrassement+ 182 –(8%) 189 295 +(4%) 665 GWW Qualité: La réduction importante du ruissellement de surface Débit régulé: L’augmentation du débit de base est significative Quantité : L’Impact sur l’apport en eau est négligeable
  16. 16. Accroître l’impact: Cibler les points chauds Sources des sédiments dans le bassin de Sasumua  Faible taux d’érosion de la forêt  Taux élevés dans les zones cultivées, dépassant 11,2 A tonnes / ha par an  A- Zones pentues cultivées  B– Zones plates Planosols B La sédimentation la plus élevée provient de la zone B.  Cours d’eau engazonné idéal pour B  Bandes filtrantes/terrasses idéales pour ACe qui est requis à Sasumua – régulation du débit et amélioration de laqualité d’eau.
  17. 17. Réduction des sédiments àl’arrivée du réservoir (tonnes/an)Elément Intervention Elimination des sédiments % 1 Bandes filtrantes de 30m de large et cours d’eau 80 engazonné 2 Terrasses parallèles, VFS de10m et cours d’eau 75 engazonné 3 Bandes filtrantes de10m de large et cours d’eau 73 engazonné 4 Contours agricoles et cours d’eau engazonné 66 5 Cours d’eau engazonné seulement 54
  18. 18. Science et PSE Clarifier le lien de cause à effet Identifier les zones sources critiques Identifier les utilisations des terres appropriées Quantifier les SE fournis Prédire l’impact des interventions avant / après la mise en œuvre Surveiller l’impact des interventions
  19. 19. Surveiller l’impact du PSEEtablir les conditions de baseSurveiller l’impact environnemental, la quantité et la qualitéd’eauSurveiller l’impact du paiement sur la communautéEntreprendre une analyse selon le genre des bénéficiairesHHSuivi au niveau de la communauté  Analyse de la qualité d’eau  Mesure du débit de la rivière  Analyse des sédiments  Echantillonnage des sédiments
  20. 20. Qu’est-ce qui est requis à Sasumua? ACTIONS  Ciblage des agriculteurs individuels pour contrôler la pollution de l’eau  Mettre l’accent sur les points chauds pour maximiser la rentabilité des capitaux investis OPTIONS Approche réglementaire – Faire en sorte que les propriétairesfonciers encourent des dépenses dans les pratiques de conservation– qui n’a pas bien marché dans le passé. Récompenser les propriétaires des terres pour qu’ils investissentdavantage dans la conservation
  21. 21. Mener une analyse de rentabilisation des PSE – Sasumua Cours d’eau engazonné (3m de large sur 20 km de long – env. 6 Ha) Sédiments réduits à 20% dans le barrage de SasumuaAvantages pour Nairobi Water Company Coût pour 500 familles 1,725,000Réduction du coût d’alun: 2,000,000 1er An: • Bail foncier annuelRéduction du coût de désenvasement des • Main d’œuvre et herbearrivées d’eau A partir du 2e An 283,200 Entretien seulement Revenu annuel net par ménage:Cela ne comprend pas l’effet 566.4d’autres interventions (Valeurs en shillings kenyans)
  22. 22. Cadre institutionnel et réglementaire xxx - les agriculteurs 6-Bassins Organisation des usagers de ressources en eau xxxServiceNationaledesForêts
  23. 23. Arguments en faveur des PSE à SasumuaLes ‘points chauds’ potentiels identifiésServices des bassins versants - Débit régulé - Qualité d’eau améliorée Pratiques de l’utilisation des terres requises identifiées Vendeurs potentiels au niveau de ces bassins versants Acheteurs potentiels – essentiellement NWC  Etude des vendeurs des SE menée par WTA Vendeurs impliqués Tentation d’impliquer des acheteursDéfis:Vendeurs multiples disponiblesManque de multiples acheteurs
  24. 24. ConclusionsLe changement de l’utilisation des terres dans les zones decaptage en amont peut:Augmenter le débit de baseAméliorer la qualité d’eau Améliorer la quantité d’eau de façon marginaleRôle des forets et systèmes d’agroforestrie: Amélioration du niveau d’eau dans le sol Ralentissement du ruissellement de surface etréduction de l’érosion des sols Augmentation du débit de base et régulation du débit L’impact de l’amélioration de la qualité d’eau est plus “tangible”
  25. 25. RemerciementsCette recherche est exécutée parPRESA, un projet de recherche du Centremondial d’Agroforestrie (ICRAF) Site web http://presa.worldagroforestry.org.

×