IBM Software - Pulse mag novembre 2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

IBM Software - Pulse mag novembre 2011

on

  • 1,507 views

Pulse Mag - la newsletter de l'offre IBM Software Tivoli : Administration de systèmes, gestion des assets et sécurité

Pulse Mag - la newsletter de l'offre IBM Software Tivoli : Administration de systèmes, gestion des assets et sécurité

Statistics

Views

Total Views
1,507
Views on SlideShare
1,507
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

IBM Software - Pulse mag novembre 2011 IBM Software - Pulse mag novembre 2011 Document Transcript

  • Pulse MAG N°3 Novembre 2011 Le magazine de Tivoli Software Édito Une nouvelle fois, je tenais à vous remercier pour votre fidélité. Grâce à votre SOMMAIRE contribution, notre entreprise confirme au 1er semestre 2011 les excellents résultats de 2010, aussi bien en France que dans le monde. Ainsi avec un P1 Edito chiffre d’affaires de 100 Mds $, un profit par action en augmentation de 15% et 426 000 salariés dans le monde en 2010, IBM affiche une excellente santé P2 Nos événements l’année de son centenaire. P3 DGA Côté offre, le premier semestre 2011 aura été marqué par l’acquisition de Prise de contrôle à distance Tririga, éditeur de logiciels spécialisé dans la gestion immobilière. Nous P4 INETD Créateur venons ainsi enrichir le portefeuille IBM des solutions « Smarter Buildings ». d’architectures de stockage Elles permettent aux entreprises de disposer d’un outil puissant pour contrô- ler et optimiser les activités concernant leurs immeubles. Une offre qui vient P5 Météo-France notamment compléter notre solution de gestion des actifs, Maximo Asset Ma- Sauvegarde de données nagement. A ce jour, Tririga compte plus de 200 entreprises parmi ses clients, P6 DIRISI dont un tiers figurent au palmarès du Fortune 100. Un bel exemple de réussite L’aide aux utilisateurs sur notre marché. P7 Nos solutions Tririga Autre fait majeur récent, l’événement Culture Cloud du 7 juillet dernier à Paris, Scheduler et Storage ouvert par Daniel Sabbah, General Manager Tivoli. Un véritable succès : plus de 330 participants et de nombreux échanges entre experts et candidats au P8 Groupe utilisateurs TWS Cloud. Vos retours favorables confirment votre engouement pour ce sujet. Gartner Quadrant magic Nous vous invitons à revoir sur notre site web les moments forts de la journée et nous continuerons à vous faire profiter de nos annonces et innovations dans ce domaine dans nos prochaines parutions. Dans ce numéro de PulseMag, nous vous donnons de nouveau l’opportunité de découvrir l’un de nos partenaires. Maillons clés du dispositif, ils accompagnent le développement de notre activité tout en apportant le service indispensable à la réussite de vos multiples projets. Après EADS Cassidian, Micropole Univers et Atheos, nous ferons ici un gros plan sur INETD, intégrateur en stockage de données, avec un zoom sur le projet de leur client Météo-France et les raisons de leur choix de nos solutions de sauvegarde. 0 Cette fin d’année sera riche en événements pour IBM et pour notre marque en particulier. Les principaux rendez-vous sont détaillés dans les pages de votre magazine : en novembre Maintenance expo, Performance énergétique Je m’abonne bâtiment, la conférence itSMF 2011, puis début décembre un déjeuner/débat en partenariat avec Global Security Mag. www.ibm.com/software/fr/tivoli/pulse-mag Sans oublier que du 4 au 7 mars 2012 aura lieu Pulse2012, le grand événement annuel de Tivoli à Las Vegas. Nous vous en reparlerons d’ici là, mais prenez date, je compte bien vous y retrouver. Laurent Maufras du Châtellier Directeur IBM Tivoli 1N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France
  • ! ÉVÉNEMENTS 15 au 18 novembre 2011 Maintenance Expo 2011 - Paris Nord Villepinte Maintenance Expo est le rendez-vous annuel qui permet aux professionnels en charge de patrimoines industriels et tertiaires de trouver les solutions les mieux adaptées pour pérenniser leurs outils de production, dans un environnement économique, technologique et concurrentiel en constante mutation. Mercredi 16 Novembre - 10h/10h45 Mercredi 16 Novembre – 16h/16h45 Conférence sur la Maintenance Prédictive Conférence en partenariat avec l’AFIM « Maintenance Prédictive : « La mobilité des techniciens, un critère d’efficacité et de qualité Pour une gestion intelligente de vos actifs » du service délivré » Jean-Marie Desaunay, Expert Enterprise Asset Management, Jean-Marie Desaunay, Application Architect, Enterprise Asset & IBM France Service Management, IBM France + Plus d’infos Sur Maintenance Expo : http://www.midest.com/?KM_ Session=a22f0b661718eeac1a4b30938c8ef380 17 novembre 2011 29 novembre 2011 Performance énergétique Conférence annuelle itSMF Information Technology Service Management Forum du bâtiment 2011 IBM partenaire de la journée organisée par le «L’organisation de l’IT pour le service» au CNIT La Défense Development Institute International à Paris. 92. Plus de 40 conférences et témoignages client. Best practices pour intégrer la réglementation Deux conférences IBM : en optimisant le retour sur investissement. - Témoignage client du Commandant Garcia - DIRISI - sur une solution de Service Management à l’échelle + Plus d’infos Sur : d’infos http://www.development-institute.com/article/10148/ nationale - Dans la filière RH & Transformation, Eric Dron présentera la vision d’IBM «Définir et transformer une organisation performance_energetique_des_batiments_2011 IT - Approche & Démarche». 13 décembre 2011 + Plus d’infos http://www.itsmfconf.fr/ Déjeuner-débat en partenariat avec Global Security Mag Culture Cloud du 7 juillet : Au Musée du vin à Paris Revivez l’événement ! Sur le thème ‘De la théorie à la pratique !’ Cinq thématiques seront développées : Avec plus de 330 participants et de nombreux - Le Test d’Intrusion échanges entre experts et candidats au Cloud, IBM Culture - De la Security by Design à la Privacy by design ou Cloud 2011 a remporté un franc succès. PCI-DSS et norme 27001 - Les anti-malwares Rendez-vous sur le site de l’événement pour retrouver les - Du SSO à la Fédération des Identités meilleurs moments de la journée : vidéos, table ronde sur la - Les risques liés à la mobilité sécurité en environnement Cloud, «Cloud : Rethink IT, IBM, sponsor de cette manifestation présentera le sujet Reinvent Business», témoignages et démonstrations, présen- «PCI-DSS et norme 27001 face aux enjeux de sécurité». tations des plénières et des ateliers, et autres documents utiles pour vos réflexions. + Plus d’infos http://www.globalsecuritymag.fr/13-decembre-2011-au-Musee- Rendez-vous sur www.ibm.com/fr/events/culture_cloud du-Vin,20110903,25559.html Et en 2012 4 au 8 mars 2012 PCTY2012 PULSE2012 Pulse 2012 à Las Vegas2 N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France
  • >REToUR D’ExPÉRIENCE Uniformiser les outils d’administration de la DGA Depuis plus de 10 ans, IBM Tivoli accompagne la Direction Générale de l’Armement dans la mise en place de solutions d’administration. Retour sur le projet Adsys, avec Dominique Dubreil et René Peslier de la DGA. A l’origine du projet Adsys, au début des années 2000, la volonté de la DGA d’uniformiser les outils d’admi- nistration utilisés par ses multiples ( « En réalité, peu d’outils offrent toutes ces fonctionnalités » précise René Peslier, le chef de projet historique à la DGA. « Du travail mené avec les sites en France. Chaque site étant alors autonome avec, de surcroit, de équipes IBM résulte une intégration quasi-parfaite. », conclut-il. ( fortes disparités culturelles entre sites. Dans cet article nous avons souhaité Chacun dans l’organisation s’y re- donner un éclairage particulier à deux trouve, les utilisateurs voient leurs pro- différents OS que nous utilisons » applications majeures : la prise de blèmes réglés en direct et les équipes ajoute Dominique Dubreil. contrôle à distance, pour répondre à de soutien travaillent beaucoup plus une problématique de support et d’as- vite. Et côté management, les temps « Travailler avec un industriel tel qu’IBM sistance aux utilisateurs, avec Tivoli de déplacement pour des assistances s’est avéré très enrichissant, techni- ( Remote Control, et le stockage et la sur poste informatique ont été large- quement, sur la conduite de projet, et sauvegarde des données avec Tivoli ment revus à la baisse, alors même également d’un point de vue relation- Storage Manager. que la contrainte globale des réduc- nel », conclut-il. tions d’effectif dans le domaine du Prise de contrôle à soutien se faisait ressentir (le périmètre distance : Respect des d’intervention des informaticiens pou- La DGA en bref en 2011 contraintes sécurité et vant aller jusqu’à 2 heures de route, • 60 sites géographiques en France gestion centralisée sur certaines interventions 4 heures dont 20 majeurs d’économie). • 12 000 collaborateurs L e réseau interne de la DGA étant fortement sécurisé, il était com- plexe de faire fonctionner un outil de La prise en main à distance en • 80 programmes d’armement en cours chiffres Les missions de la DGA : équiper les prise en main à distance (PMAD) dans • 60 sites en France forces armées, préparer l’avenir, pro- un réseau « sensible ». Et par ailleurs,( • 13 000 machines mouvoir les exportations d’armement. l’utilisation de l’outil ne devait pas dé- • 1 000 PMAD par mois grader ce niveau de sécurité. « Ainsi • Durée moyenne d’une PMAD : notre choix s’est porté sur la solution 5 minutes proposée par Tivoli qui, à la différence ( Dominique Dubreil d’autres solutions du marché, répond Sauvegarde de données : Directeur de projet tout à fait à ces exigences » nous ex- plique Dominique Dubreil, directeur de une solution éprouvée Ingénieur informaticien, après 10 ans projet à la DGA. et un accompagnement d’affectation au centre d’études et( performant de développements informatiques du Outre les aspects sécurités, « la solu- matériel de l’armée de terre, il rejoint tion offre une gestion centralisée des politiques appliquées à la prise en ( L e choix de la solution IBM de sau- vegarde fut fait en 2004 : Tivoli Sto- rage Manager. Sur ce type de produit la DGA en 2002 en tant que respon- sable d’une équipe d’exploitation pour main, » complète t-il. Pour chaque ensuite évoluer vers la fonction de chef intervenant, des droits et un péri- relativement standard, l’accompagne- de projet. Depuis 2009, il est directeur mètre d’actions peuvent être définis. ment apporté par les équipes IBM et de projet en charge du projet Adsys. Là encore un avantage de Tivoli sur le fait que la solution soit éprouvée ont les autres solutions. Sans oublier la fait la différence. Il fallut alors mener René Peslier fonction de traçabilité qui permet une réflexion globale afin de standar- Ingénieur civil d’enregistrer toutes les données liées diser les outils, les règles, les matériels aux PMAD effectuées. Dernière évo- utilisés. Ainsi un travail conséquent Après un parcours dans le privé chez lution en date, la mise à disposition a été effectué en collaboration avec Thomson puis Alcatel, il rejoint la DGA début 2011, de la PMAD au centre IBM sur les règles de nommage et les en 1991 pour s’occuper d’une équipe d’appel unique (CAI) de la DGA. Un cycles de vie de ces règles. d’exploitation informatique. Puis il réa- intervenant support peut dorénavant lise un audit du système d’information diagnostiquer plus facilement la cause Le déploiement a été effectué de 2006 de la DGA avant de prendre la direc- ( du problème voire même le résoudre à 2010 sur 17 des 20 sites majeurs de tion du projet Adsys. en direct ou plus facilement assister la DGA. Les 3 derniers sites devant l’utilisateur sur son poste. Le nombre de PMAD effectuées par le CAI repré- migrer d’ici 2012. « Au fil de ses suc- cessives évolutions, Tivoli Storage + Plus d’infos Plus d’infos sur les solutions d’administration sente aujourd’hui le tiers des PMAD de Manager satisfait parfaitement notre treguier@fr.ibm.com la DGA. besoin de sauvegarde/restauration des N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France 3
  • & AvEC NoS PARTENAIRES Créateur d’architectures de stockage ITDepuis 12 ans, INETD est partenaire IBM Tivoli pour ses offres logicielles de sauvegarde et d’administration du stockage des données. I ntégrateur spécialiste du « Storage Management », INETD accompagne ses clients dans la gestion de leurs données Les références clients TSM informatiques. Deux pôles d’expertise servent sa stratégie : P armi les clients récents d’INETD, on compte de pres- tigieuses références telles que la DGA, le Ministère de ASPSERVEUR. Solution cloud-computing l’Education Nationale, le marché du « nuage », en plein essor, ASPSERVEUR Euler Sur Kiloutou, Eram, Oséo, Bic, • Accessibilité et disponibilité de la donnée. est une plateforme majeure qui continue de faire ses preuves. Il répond à des approches de continuité d’activités par Hermes SFAC, Chèque de cloud se déclare surou principal, un site de SMA-BTP. le Déjeuner le site encore secours prend immédiatement e concept computing est né au L relais. Les données sont donc disponibles tout le temps, sans interruption, des solutions de stockage consolidé et virtualisé, et aussi début des années 2000. ASPSERVEUR DATACENTER SALLE CIO-02 - ©No-Comment-Photographie.com (Florence Forcioli) Depuis quelques mois, même en cas de problème. Ajoutons à cela que la sécurité reste assurée puisque tous les systèmes qui l’assure suivent la même logique. En résumé: des solutions de virtualisation des systèmes. la presse s’est emparée du sujet puisque ce concept intimement lié aux pro- fessionnels jusque là pourrait bien se répandre progressivement chez les ASPSERVEUR propose des infrastructures de Cloud Computing privé ou public clés en main, mais aussi une sécurité sans faille et une disponibilité • Protection et restitution de la donnée informatique. particuliers. Le marché était estimé à 17,4 millions de dollars en 2009 et devrait passer à 44,2 millions de dollars en 2013. Pas de doute : le marché INETD en brefI garantie à 100% ainsi que l’intégrité, la confidentialité et la pérennité des données confiées. Il faut ajouter à cela que l’administration et la mainte- Il répond à des réflexions de sauvegardes-restaurations, est sur la pente montante. Malgré cet essor, une limite importante reste nance des services informatiques sont assurés par des équipes d’ingénieurs plan de reprise d’activités. • 20 collaborateurs toujours en surface : la sécurité. « 39% des grandes entreprises et 50% des PME ont déclaré que la sécurité et la confidentialité étaient les principales qui sont aussi fournis, et qui sont d’astreinte technique 7/7j et 24/24h. Malgré ces complexités technologiques, le client n’a jamais à changer ses ha- raisons pour lesquelles elles freinaient l’adoption du Cloud Computing » bitudes de travail et gardera toujours l’impression de travailler sur un ser- explique Sébastien Enderlé, fondateur de ASPSERVEUR. Paradoxalement, veur informatique traditionnel. Aujourd’hui, l’efficacité d’ASPSERVEUR Tous les deux convergent à la recherche des meilleurs RTO/ • Chiffre d’affaires 2010 : 7 M € le Cloud Computing peut pourtant rendre certains services au niveau de la n’est plus à prouver. L’entreprise est propriétaire du Datacenter haute sécurité informatique. Il permet la sauvegarde de données qui sont immé- densité parmi les plus modernes de France. C’est aussi l’un des plus éco- RPO*. diatement récupérables en cas de sinistre. Les entreprises éventuellement logique. Quant à sa clientèle, elle se compose d’entreprises du CAC40, • Implantations : Paris, Nantes, Orléans touchées peuvent opter pour un redémarrage immédiat de leur activité. de grandes enseignes comme La Poste, Veolia ou encore Microsoft. Elle compte aussi plusieurs ministères et plusieurs milliers de PME-PMI.g >>Ce que propose ASPSERVEUR La nouvelle technologie proposée par ASPSERVEUR lève les principaux Le constat: Créée en 1999, INETD compte aujourd’hui 20 collabo- Paru dans la presse computing resteétude qui date du printemps 2010,desquestion sécuritaire du « Dans notre dernière freins qui perturbent l’essor de Cloud Computing. La sécurité, la disponi- cloud bilité et la confidentialité des données peuvent enfin être assurées à 100%. la l’inhibiteur principal cité par 77% personnes interrogées. rateurs pour un chiffre d’affaires de 7 M€ en 2010. Elle Information Entreprise octobre 2011 réalisée auprès de 556 Mais dans les éditions précédentes de cette étude, on avoisinait plutôt les 99% » Loïc Grâce à la virtualisation et au principe des « Cluster », les données infor- Guézo, directeur technique du IBM Security Solutions (Etude matiques d’une entreprise hébergées dans un centre de données peuvent est présente en France à Paris, Nantes et Orléans. Son être déplacées sur un autre centre de données en temps réel. Si une panne dirigeants et DSI dans le monde entier). succès repose sur son équipe de spécialistes : archi- 3 questions à José De Queiros PDG de INETD Consulting tectes avant-ventes, chefs de projet, consultants, forma- Intégrateur spécialiste de la gestion de la donnée informatique teurs, intervenants techniques et ingénieurs commerciaux ; Bio express tous très fidèles à leur entreprise. José De Queiros : fondateur et PDG I nformations Entreprise : Comment se traduit votre stratégie de spécialiste ? José De Queiros : L’un des grands enjeux d’une direc- dynamisme et les enjeux du marché du stoc- kage. Enfin l’émergence du cloud-computing, consolidera les investissements sur un nombre Issu d’un parcours technique José De tion informatique est de maintenir le système d’in- plus restreint de clients. Pour résoudre ces équa- Queiros démarre sa carrière chez Canal+ formation en conditions opérationnelles. Dans cette tions et apporter des réponses pragmatiques aux Centre d’expertise TSM et rejoint ensuite IBM où il y restera plus de dix ans. Il démarre l’activité INETD Consulting en avril 1999. Il lui donne une optique, nous entendons apporter une démarche, un savoir-faire et une maîtrise de la gestion de la don- utilisateurs, l’expertise d’intégrateurs spécialisés comme INETD Consulting est mise en exergue. née. Basée sur ces fondements la stratégie d’INETD Notre métier évolue. Il consiste à accompagner impulsion et une stratégie de spécialisa- tion sur la gestion de la donnée, stratégie Consulting se traduit par deux domaines d’expertise. nos clients dans la forte croissance de leurs volu- V porteuse et pérenne. Pour conduire INETD Le premier porte sur l’accessibilité et la disponibilité métries pour un budget quasi-stable, tout en ap- éritable partenaire de ses clients, INETD sait bâtir des Consulting vers le marché de l’intégration, de la donnée. Il répond à des approches de continuité portant de l’agilité à leur système d’information. il anime une équipe dotée d’expériences d’activité par des solutions de stockage consolidé et Nos solutions et architectures prennent en compte relations de longue durée. Une offre globale de service ©C.Sancereau significatives et complémentaires dans la virtualisé, et aussi des solutions de virtualisation des niveaux d’exigences différents en termes de sécurité, de disponibilité, d’accessibilité et de qualification des besoins et la définition des systèmes. Le second porte sur la protection et protection des données en fonction de la criticité des métiers et de leurs applications. Pour les et l’excellence dans l’accompagnement lui confèrent une d’architectures de sauvegarde et de stoc- kage globales auprès de grands comptes la restitution de la donnée informatique. Il répond à des réflexions de sauvegardes-restaurations, plan adresser, nos compétences doivent donc s’appuyer sur un écosystème plus large tout en gardant une responsabilité et une maîtrise globale de la solution devant nos clients. « étiquette » de référent auprès des équipes de ses clients. ; dans la capacité à réaliser des projets d’envergures comportant des engage- de reprise d’activités. Tous les deux convergent à la recherche des meilleurs RTO/RPO. Ces deux domai- I.E : Quel est le secret de votre réussite ? ments forts ; dans la construction d’une INETD est aujourd’hui l’un des principaux centres d’exper- stratégie commerciale dans le monde de nes reposent sur un socle fort de l’entreprise : la compétence de son équipe. J.DC : Pour mettre en avant notre stratégie, INETD Consulting se distingue par deux préceptes majeurs. Le premier est notre qualité de visionnaire. Nous créons, justement, notre écosystème l’intégration. tise TSM en France, avec des projets aussi bien en France I.E : Comment se porte le marché sur lequel vous évoluez? technologique de demain pour répondre aux enjeux de nos clients ; par une veille technologi- que, une adaptation de l’entreprise, des tests des solutions dans nos « lab-rooms » et la forma- qu’à l’étranger. J.DC : Une analyse IDC pronostiquait, en 2010, une croissance annuelle moyenne de 45% des volumes de données jusque dans les années 2020. Or les investissements et les équipes opé- tion de nos équipes. Le second consiste à fournir un support opérationnel et global sur l’ensemble d’une solution. Ce support, appelé I-care, apporte un point de contact unique et un « monitoring » rationnelles de nos clients ne suivent pas cette progression. Les fusions et acquisitions, de ces personnalisé. En tant que spécialiste, I-care, permet ainsi à nos clients de compléter leurs 24 derniers mois, d’acteurs innovants et pointus, par des grands constructeurs démontrent le compétences et d’anticiper leurs évolutions. g INETD est présent sur quatre principaux segments : la 102 finance et les assurances à hauteur de 40 %, le secteur public, éducation & recherche, collectivités et hôpitaux à hauteur de 26% ; les services, loisirs, médias et la distribu- tion avec 18% et enfin l’industrie, aéronautique, cosmétique, pharmacie avec 16% de ses activités. olivier Sancereau « TSM est une des solutions les plus Directeur commercial fiables du marché » Après avoir fait ses premières armes( INETD est un partenaire historique d’IBM Tivoli sur la so- chez IBM, Olivier Sancereau rejoint lution Tivoli Storage Manager. « C’était alors la solution la le monde de l’intégration spécialisée plus aboutie du marché, notamment pour répondre à des dans la sauvegarde. Il entre chez INETD exigences de Plan de Reprise d’Activités » nous explique en janvier 2003 en tant que directeur commercial. Il Olivier Sancereau, directeur commercial d’INETD, « et c’est s’occupe alors de faire évoluer l’entreprise vers le toujours l’une des solutions les plus fiables, robustes et com- métier de l’intégration, tout en gardant son savoir- plètes, capable de surcroît d’accompagner nos clients sur faire de conseil. Il est aujourd’hui l’un des 4 associés le long terme dans une véritable gestion de la sauvegarde de la société. définie par des niveaux de services, et donc prête pour le Cloud Computing. » ( + Plus d’infos *Le RTO ou Recovery Time Objective, durée maximale d’interruption admis- sible ; RPO ou Recovery Point Objective, durée maximum d’enregistrement des données qu’il est acceptable de perdre lors d’une panne. Sur INETD http://inetd-consulting.com4 N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France
  • >REToUR D’ExPÉRIENCE La sauvegarde des données météo Retour sur le projet de renouvellement des systèmes de sauvegarde à Météo-France avec François Jac et Hervé Le Bras, du site de Toulouse Les besoins de Météo-France en bref C ’est à Toulouse que se trouve le plus important site de Météo-France. On y recense le centre de recherche, l’école de météorologie, le centre de prévisions nationales, Sites concernés : Toulouse et Lannion Volume de données le service des systèmes d’observation, la DSI et le service • Année 1 : 90 To logistique et infrastructure. Cela représente plus de 1 000 • Année 2 : 112 To personnes et un volume de 90 téraoctets de données à sau- • Année 3 : 142 To vegarder en 2011. Création de classes de services • Délai de restauration ou RTO : jusqu’à 4 To en moins Depuis 1993, Météo-France exploitait le logiciel Time Na- de 6 heures vigator de la société Atempo (TiNa) pour la sauvegarde de • Fréquence de sauvegarde : entre 6h et 48h ses données. En 2009, date de démarrage de ce projet, • Rétention ou durée de conservation des sauvegardes : l’architecture physique du système datait de 2004, et malgré de 1 à 3 mois quelques extensions, l’ensemble commençait à présenter Contraintes fenêtres de sauvegarde : totale le week-end et des soucis d’exploitation. Il fut alors décidé par l’équipe pro- partielle la nuit jet de renouveler l’architecture du système et de mettre Time Navigator en concurrence. Sécurisation de zones sensibles par cloisonnement réseau( « Dans un premier temps, nous avons rencontré les acteurs majeurs du marché. Nous souhaitions nous faire une bonne idée de l’offre disponible » nous explique Hervé Le Bras res- ( En décembre 2010, le choix d’INETD et IBM Tivoli est officiel- lement notifié. Un choix avant tout technique, le prix pesant 45 % dans la décision. L’avantage majeur de TSM (Tivoli ponsable du centre de calcul à Toulouse. En parallèle, un au- ( dit de classification des données candidates à la sauvegarde Storage Manager) est son concept de sauvegarde incrémen- est effectué par un intervenant externe. Premier constat, une tale permanente. Les flux de données sont ainsi réduits et forte croissance du volume de données à sauvegarder : l’utilisation des ressources et les infrastructures de sauve- « Sur certains services, les volumes ont été multipliés par garde également. « Les documents fournis par INETD ont été 5 ou 6 en 4 ans » commente François Jac, chef de projet. extrêmement convaincants et l’architecture proposée, Autre mission de l’auditeur, inviter les utilisateurs à définir classique et robuste, permet de répondre à l’ensemble des ( leurs exigences en matière de sauvegarde-restauration dans fonctionnalités tout en restant dans l’enveloppe budgétaire » ( l’objectif de mettre en place des classes de services (délai ajoute François Jac. de restauration, fréquence de sauvegarde et rétention). Depuis septembre 2011, le nouveau système est en exploita- En octobre 2009, la procédure de marché public est lancée. tion routinière et tout est bien stabilisé. « L’accompagnement Le marché couvre les besoins du site de Toulouse ainsi que des équipes INETD, primordial sur ce type de projet, a été ceux du Centre de Météorologie Spatiale à Lannion. Le péri- d’un excellent niveau. Après deux mois d’exploitation nous ( mètre inclut le renouvellement matériel et logiciel, l’intégra- pouvons d’ores et déjà attester la richesse fonctionnelle de tion, la formation, l’assistance, la migration et enfin la main- Tivoli et la réponse à nos exigences » conclut François Jac. tenance, le tout sur une période de 3 ans avec un découpage en phases annuelles permettant d’adapter la capacité des systèmes à la croissance annuelle du volume des données. A propos de Météo-France Etablissement Public Administratif Effectif fin 2010 : 3 558 personnes François Jac Budget 2010 : 349 M€ Administrateur de la solution de sauve- Ses missions : observation, Prévision et Climatologie garde et stockage dans le but d’assurer la sécurité des personnes et des biens, la défense, la recherche et l’assistance à la Formé à l’école nationale de météorologie, navigation aérienne. François Jac a travaillé 20 ans sur les bases de données de la division climatologie de Météo-France avant de rejoindre en 2006 l’équipe spé- cialisée stockage et sauvegarde de la DSI. + Plus d’infos Sur Tivoli Storage Manager treguier@fr.ibm.com N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France 5
  • >REToUR D’ExPÉRIENCE Rationaliser l’aide aux utilisateurs de la Défense nationale Mise en place d’une solution nationale pour réduire les coûts, améliorer l’efficacité et la traçabilité tout en apportant un meilleur service aux utilisateurs. Retour sur le projet avec le Lieutenant Colonel Duffy et le Chef d’Escadron Xavier Garcia. L e projet « APSI-GIv2 » (Aide au Pi- lotage du Système d’Information et à la Gestion des Incidents) représente ( « expérimentées et réactives, respec- tant le planning serré et leurs engage- ments », sont chargées de la maîtrise ( Le projet en bref • Date de signature : 15 mars 2010 un enjeu stratégique pour La DIRISI* : d’œuvre du projet : définition de l’ar- • Solutions choisies : Tivoli Service avec une cible de 250 000 utilisateurs chitecture, intégration, paramétrage, Request Manager, Tivoli CCMDB et Tivoli Remote Control. et un volume d’informations sensibles formation des personnels et mise en provenant de toutes les entités du Mi- œuvre de l’outil. En septembre 2010, • Ouverture d’un centre de services pilote pour 6 000 utilisateurs à Metz : nistère de la Défense, ce projet d’en- le centre pilote ouvrait ses portes à septembre 2010 ( vergure s’inscrit dans l’évolution et la Metz. rationalisation prévues dans le cadre « Les premiers bénéfices ne se sont • Déploiement national sur 250 000 utilisateurs : à partir de Janvier 2012 de la Révision Générale des Politiques pas fait attendre avec une réduction Publiques (RGPP). du nombre d’interventions sur site. • Ouverture d’un centre de services pour la région Ile de France : été 2012 Sur l’Intranet par exemple, 60% des Historiquement répartis dans les dif- ( • Ouverture du centre de services de demandes (assistance ou incidents) férents organismes de la Défense, les la région Nord-Est (Metz) sur la sont traités en ligne ». Le client interne totalité du périmètre supporté : services d’aide et d’assistance aux n’a plus qu’un seul point d’entrée pour novembre 2012. utilisateurs étaient devenus coûteux toutes ses demandes. Des demandes et obsolètes, car multiples et non qui sont maintenant formalisées et normalisés. Il fallait les centraliser et suivies avec des rappels clients. L’au- les rationaliser pour réduire les coûts, thentification mise en place permet *La DIRISI augmenter leur efficacité et améliorer une meilleure traçabilité. La DIRISI est l’opérateur des la traçabilité. Fin 2009, La DIRISI fait Systèmes d’Informations et de le choix d’une solution unique sur un 2011, déployer la solution Communication de la Défense. périmètre interarmées. Elle confie alors au niveau national ( Son rôle est de répondre aux be- à IBM la mise en place de la solution soins des forces, des directions logicielle Maximo et l’accompagne- « Les résultats du pilote « SDK Metz » et des services du ministère de la étant concluants, la DIRISI a signé une( ment du projet dans son intégralité. Défense en leur proposant la solu- note de généralisation pour le déploie- ( tion technique la mieux adaptée, la « La solution Maximo de Tivoli était ment national de Maximo », nous confie plus performante et la moins coû- une alternative rapide à la solution le nouveau responsable de projet, le teuse. Ses responsabilités couvrent BMC, solution déjà en place pour l’Ar- Chef d’Escadron Xavier Garcia. Le dé- les infrastructures, les réseaux mée de terre, permettant une reprise ploiement sur l’ensemble de la chaîne (Internet, téléphonique, de transit, totale des fonctionnalités existantes, de support, soit environ 250 000 uti- de desserte), la sécurité des sys- l’ajout de quelques fonctionnalités lisateurs du ministère de la défense, tèmes d’information, la gestion utiles dans un planning très serré, des fréquences et le soutien des à partir de janvier 2012, incluant un avec un coût de maintenance raison- réseaux des forces nucléaires. jalon important pour l’ouverture d’un nable. La solution IBM nous facilitait centre de services pour la région Ile de • 8 000 SICmen ainsi la conduite du changement » France à l’été 2012, se met alors en • Plus de 250 000 postes de travail nous explique le Lieutenant Colonel place. A horizon 2013, La DIRISI pré- • Plus de 10 000 serveurs répartis Duffy, alors responsable du projet. voirait 250 créations de postes liées à sur 160 sites « Il faut dire également que l’équipe ce grand projet de transformation. Voir ( • Plusieurs réseaux pour supporter IBM était très impliquée avec une le reportage France 3 Régions (http:// les différents niveaux de sécurité démarche volontaire de partenariat » www.youtube.com/watch?v=4TzEe0T ajoute t-il. En mars 2010, le contrat • Plus de 1 500 applications lCaY&noredirect=1). majeures était signé. 2010, mettre en place un centre de services pilote Chef d’Escadron La première étape consiste à mettre xavier Garcia, en place un centre de services pilote nouveau chef de projet (SDK) pour gérer les incidents, les APSI-GIv2 demandes et les problèmes de 6 000 utilisateurs. Les équipes ITS d’IBM, + Plus d’infos Sur l’aide aux utilisateurs treguier@fr.ibm.com6 N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France
  • SoLUTIoNSIBM TririgaUne offre complète pour optimiser productivité et rentabilité immobilièreI BM Tririga s’inscrit dans la démarche Smarter Buildings initiée par IBM pour optimiser la gestion des bâtiments. Cette solution logicielle intégrée est à destination des directions immobilières des entreprises ou communautés qui gèrent un ensemble de bâti-ments. L’offre IBM Tririga permet d’optimiser la productivité et la rentabilité des biens immobiliers qui représentent les 2eme ou 3emepostes du bilan financier d’une entreprise.Les modulesGestion Immobilière : procure une vue claire et complète des objectifs stratégiques immobiliers d’une entreprise.Gestion des Installations : pour suivre et mettre à jour l’utilisation des surfaces des bâtiments.Gestion des opérations : pour gérer les actifs des bâtiments tout au long de leur cycle de vie.Gestion des Projets : gérer des programmes et des projets pour s’assurer qu’ils remplissent les objectifs initialement prévus etproduire des améliorations mesurables financièrement.Gestion Environnementale : offre une capacité à mesurer et gérer l’énergie utilisée,les déchets produits, l’empreinte carbone et la performance environnementale + Plus d’infos Sur l’offre IBM Tririgades installations et des actifs de l’entreprise. treguier@fr.ibm.comTivoli Storage Manager Suite for Unify Recovery V6.2Un bundle de 10 modules de la suite • TSM FastBack for Microsoft® • Tient compte de la compression etIBM Tivoli Storage Manager (TSM) : Exchange V6.1 de la déduplication TSM pour • TSM FastBack for Bare Machine diminuer le nombre de TB gérés et • TSM Extended Edition V6.2 Recovery V6.1 sous licence. • TSM for Databases V5.5 Un modèle simplifié de prix et de • TSM for Enterprise Resource licence : Planning V6.2 Par Philippe Ponti • Le prix est basé sur un métrique • TSM for Mail V6.1 Spécialiste IBM du de volumétrie au TeraByte. • TSM for Space Management V6.2 stockage de données • Déploiement autorisé d’autant de • TSM for Storage Area Networks modules que nécessaire pour V6.2 protéger votre environnement. • TSM for Virtual Environments V6.2 • TSM FastBack V6.1 • Mesure rapide et facile de la volumétrie sous licence. + Plus d’infos Sur TSM suite treguier@fr.ibm.comTivoli Workload SchedulerUne nouvelle version de la solution d’ordonnancementI BM Tivoli Workload Scheduler (TWS) est un automate de production quipermet de planifier (définir le cycle à l’évolution et l’augmentation des tra- vaux de production. TWS est multi-plateforme et multi-ap- • Intégration améliorée avec Tivoli Service Automation Manager (TSAM) pour la gestion desd’exécution) et ordonnancer (condi- plication. Il supporte les environne- environnements «Cloud».tionner les uns par rapport aux autres) ments Linux, Unix, Windows, AS/400, • Communications et dépendancesles différents travaux ou tâches (appe- z/OS, ainsi que le pilotage de SAP ou entre plusieurs moteurs TWSlés « jobs ») au sein de la Production In- Oracle Applications avec le module possibles (multi-plateformes).formatique en fonction des contraintes additionnel TWS for Applications. • Console graphique Webtechniques et métiers. multi-plateforme capable deBâti sur les architectures extrêmement Nouvelles possibilités de la V8.6 contrôler plusieurs moteurs TWSfiables OPC (System z) et Maestro annoncée en juillet 2011 : en même temps.(distribué), TWS offre de puissantes • Ordonnancement dynamique desfonctions de création, suivi, analyse agents distribués à partir du System z. Par Edouard orcelet reporting et constitue une solution • Ordonnancement amélioré du Spécialiste IBMde gestion de travaux conçue pour System z à partir du distribué. ordonnancementles systèmes d’entreprise, PME ou • Nouveaux types de «jobs» grâcegrandes entreprises. à l’utilisation de plugins :Grâce à son architecture élaborée,TWS offre des fonctions de sécuritéde hautes performances ainsi qu’une WebServices, FTP, Cognos, Java, VMWare etc. • Simulation de plans futurs et + Plus d’infos Sur TWS 8.6excellente tolérance aux pannes. Son treguier@fr.ibm.com analyse de ceux-ci.architecture est parfaitement adaptée N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France 7
  • USER’S GRoUPGroupe utilisateurs TWS Groupe utilisateursRéunion le 13 octobre 2010 chez IBM àBois-Colombes Maximo Réunion les 25 et 26 janvier 2012 chez IBM à Bois-Lors de la réunion du 13 octobre dernier, Philippe Tessier, de la Colombessociété Systèmes et Documents, président du groupe utilisa- Lancé en octobre 2010, le groupe Maximo se réunit pour lateurs TWS, a présenté les principales évolutions de la dernière 3ème fois en janvier prochain. A l’ordre du jour : Retour d’expé-version 8.6. du logiciel TWS. S’en est suivi une démonstration rience Client Mobilité ; Présentation des nouveautés IBM avecréelle en configuration E2E 8.6 avec la console web. un focus sur Tririga et la gestion de bâtiments ; PrésentationUne trentaine de clients d’entreprises du secteur banque ou par un partenaire d’un outil de planification complémentaire àassurance, avec notamment AXA, CA CAAGIS, HSBC, MAAF Maximo ; Restitution atelier versionning. Et en plus deux ate-ou Groupama ou encore automobile avec PSA, pour ne citer liers de travail : 1 atelier technique sur la gestion des droitsque les plus connus, étaient présents à cette réunion ainsi que (visibilité et revue des droits, …) et 1 atelier fonctionnel.certains de nos partenaires. Correspondant IBM : Jean-Marie DesaunayCorrespondant IBM : Edouard Orcel, edouard.orcel@fr.ibm.com + Plus d’infos + Plus d’infos Sur le groupe Maximo Sur le groupe utilisateurs TWS http://www.gsefr.org/groupe-de-travail-tivoli- jean.marie.desaunay@fr.ibm.com automation-et-supervision/Richesse des présentations et échanges d’expériences font le succès deces réunions ! ÉTUDESIBM leader du Magic Quadrant APML e Gartner a publié le 19 septembre dernier son rapport annuel “Quadrant Magique” sur les éditeurs de solutions Pour recevoir les prochains numéros 0APM. 29 fournisseurs on été évalués sur leurs capacités etleurs aptitudes. de PulseMag 0IBM a été positionné en tant que leader avec notamment laplus forte aptitude à faire.Dans son rapport, le Gartner estime que le marché de l’APM Je m’abonnedevrait globalement atteindre 2 Mds $ en 2011. Cela repré-sente une croissance de 15% par rapport à l’année 2010 qui www.ibm.com/software/fr/tivoli/pulse-magelle-même avait déjà vu une augmentation de 10% par rapportà 2009. Magic Quadrant en brefLes Magic quadrants du Gartner permettent de positionnergraphiquement les principaux acteurs sur un marché techno-logique en particulier. Ils offrent une représentation graphiquede la concurrence sur une offre selon deux axes : Aptitude à Pulse Magazine est une publication Tivoli Software éditéefaire et Approche et vision du besoin. par la société IBM France. Diffusion gratuite.Sur un secteur donné, les entre- Challengers Leadersprises en place sont réparties Directeur de la publication : Laurent Maufras du Châtellier IBMentre quatre catégories : Responsable de l’édition : Cédric Treguier • Les Leaders Conception rédaction : Anaïde der Agobian Conseil Maquette : PHB Events • Les Challengers Ont participé à ce numéro : Aptitude à faire • Les Visionnaires Emmanuel Bastien, Florence Calvez, Stéphanie Gautier, • Les Marchés de niche Nicolas Meyerhoffer, Edouard Orcel, Philippe Ponti, François Pourade, Caroline Truong IBM France, 17 avenue de l’Europe, 92275 Bois-Colombes Cedex, Tél. 01 58 75 00 00 Marchés de niche Visionnaires www.tivoli.com/fr Approche et vision du besoin IBM, le logo IBM, ibm.com, Tivoli et Tivoli Software sont des marques d’International Business Machines Corporation déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Les autres noms de société, de produit et de service peuvent appartenir à des tiers. Toute reproduction ou diffusion, totale ou partielle, de ce document, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’auto- risation écrite d’IBM Corporation. Les informations contenues dans ce document sont fournies en l’état, sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. N°3 Novembre 2011 - PulseMag est une publication IBM France 8