Jean Michel Lecerf - Effets des acides gras saturés et de l'huile de palme sur la santé cardiovasculaire
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Jean Michel Lecerf - Effets des acides gras saturés et de l'huile de palme sur la santé cardiovasculaire

on

  • 1,402 views

Présentation du professeur Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille. ...

Présentation du professeur Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille.
Les effets des acides gras saturés et de l’huile de palme sur la santé cardio-vasculaire.

Symposium Huile de palme et santé - 05 novembre 2013

Statistics

Views

Total Views
1,402
Views on SlideShare
736
Embed Views
666

Actions

Likes
0
Downloads
19
Comments
0

5 Embeds 666

http://www.huiledepalmesante.org 527
http://www.scoop.it 111
http://3561922055527333850_67431f44801f1064b65ebbdeb73e77e7bc350ae1.blogspot.com 21
http://translate.googleusercontent.com 5
http://www.blogger.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Jean Michel Lecerf - Effets des acides gras saturés et de l'huile de palme sur la santé cardiovasculaire Jean Michel Lecerf - Effets des acides gras saturés et de l'huile de palme sur la santé cardiovasculaire Presentation Transcript

  • Huile de palme et santé Évaluation des risques sanitaires ACIDES GRAS SATURES ET HUILE DE PALME EFFETS SUR LA SANTE CARDIOVASCULAIRE Docteur Jean Michel LECERF Service de Nutrition – Institut Pasteur de Lille 1 Huile de palme et santé 05/11/2013 Symposium - Huile de palme et santé
  • 2 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • METABOLISME DES LIPIDES Lipides = Hydrophobes Particules = Lipoprotéines Lipides Centre Acides gras Cholestérol estérifié Périphérie Phospholipides Transport Protéines = Apolipoprotéines Périphérie Partie « intelligente » Liaison avec récepteur Cofacteur 3 Huile de palme et santé 05/11/2013 View slide
  • METABOLISME LIPIDIQUE GLUCOSE ACETATE ALCOOL VLDL CIRCULATION SYSTEMIQUE LYMPHE TRIGLYCERIDES A CHAINE LONGUE LIPOGENESE DE NOVO TG VEINE PORTE ACIDES GRAS A CHAINE COURTE TRIGLYCERIDES A CHAINE MOYENNE TISSU ADIPEUX ABDOMINAL CHYLOMICRONS 90 A 98 % INTESTIN GRELE ACIDE ACETIQUE ACIDE BUTYRIQUE ACIDE PROPIONIQUE Colon 4 Huile de palme et santé 05/11/2013 View slide
  • HYDROLYSE ET SYNTHESE DES TRIGLYCERIDES SAVONS APICAL BASAL Calcium B48 AG TG TGCL CHYLOMICRONS 2 MG Gastric lipase (10-30 %) Pancreatic lipase (70-90 %) TGCM MTP VEINE PORTE TGCM Phospholipase PL 1 PL PL AG 5 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • Structure des triglycérides : G Acides gras L Y C E Acides gras R O L Acides gras 6 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 7 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES ACIDES GRAS SATURES = PAS DE DOUBLE LIAISON C4 : 0 acide butyrique C6 : 0 acide caproïque C8 : 0 acide caprilique C10 : 0 acide caprique chaîne courte FRANCE Apports observés 17% AENA chaîne moyenne 15% AET C12 : 0 Acide laurique Apports conseillés C14 : 0 acide myristique C16 : 0 acide palmitique 12% AENA chaîne longue C18 : 0 acide stéarique COOH H3C Acide stéarique 8 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES LIPIDES ALIMENTAIRES LES ACIDES GRAS SATURÉS INSATURÉS Monoinsaturés Polyinsaturés Oméga 6 Acide linoléique Acide α linolénique Acide gamma linolénique (GLA) EPA Acide arachidonique Acide oléique Oméga 3 DHA 9 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • MATIERES GRASSES PARTIELLEMENT HYDROGENEES H I C H I C H I C H H I I I I H H3C C H C I I H HYDROGENATION H PARTIELLE C C C C C H I C H I CIS C H I C H I C I H C α β C I H C C H I C H I C I H C ! POINT DE FUSION C TRANS ! CLDL " CHDL ! RISQUE CV 10 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • SATURE, HYDROGENE, CIS, TRANS COMMENT S’Y RETROUVER ? Acide gras saturé (animal ou végétal !) Acide gras issu d’une huile végétale partiellement hydrogénée Acide stéarique C18:0 Pas de double liaison H Acide élaïdique C18:1 trans 9 1 double liaison TRANS H Acide gras issu d’une huile végétale totalement hydrogénée H Acide stéarique C18:0 H Acide oléique C18:1 n-9 Acide gras monoinsaturé (animal ou végétal) naturellement cis H Acide gras monoinsaturé issu de l’hydrogénation partielle ruménale H Acide transvaccénique C18:1 trans 11 Isomère de position de l’acide élaïdique 11 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • HUILE DE PALME 1 ^^^^^ ^^^^^ AG Saturés AGCM et CC 0 Ac laurique (C12:0) 0 Ac myristique (C14:0) 0,5 - 2 Ac palmitique (C16:0) 39,5 - 47,5 Ac stéarique (C18:0) 3,5 - 6,0 AG monoinsaturés Ac oléique 36 - 40 38 - 45 AG polyinsaturés Ac linoléique 9 - 12 9 - 12 Ac αlinolénique < 0,5 2 3 ^^^^^ 44 - 55 (le plus souvent en position 1 et 3 sur le glycérol) 47 - 57 (87% en position 2) 12 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • L’ABSORPTION DES ACIDES GRAS EN POSITION 2 L’INCORPORATION 1 G L Y C É 2 R O 3 L ^^^^^ ^^^^^ ^^^^^ 1 ^^^^^ 2 ^^^^^ sur les triglycérides est meilleure =! BIODISPONIBILITÉ sur les phospholipides Groupement phosphoré 13 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ACIDE GRAS LA POSITION SUR LE GLYCEROL TRIGLYCERIDE ALIMENTAIRE MONOGLYCERIDE 1 ^^^^^ ^^^^^ 2 ^^^^^ + BIODISPONIBLE 3 ^^^^^ ⊕ ^^^^^ LIPASE ⊕ ^^^^^ + Ca++ SAVONS INSOLUBLES ELIMINES 14 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • POSITION SUR LE GLYCEROL HUILE DE PALME Acide palmitique 11 % en position 2 87 % en position 1 et 3 (externes) PRINCIPALES REPARTITIONS P O P P O O P O L P L P Acide oléique principalement en position 2 87% des AG en position 2 sont insaturés BEURRE DE CACAO P O S S O S S P O P = Palmitique O = Oléique S = Stéarique L = Linoléique 15 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ENTRE CES MATIERES GRASSES LAQUELLE A VOTRE PREFERENCE ? AG saturés C4 à C10 C12:0 C14:0 C16:0 C18:0 AGMI C18 1n-9 AGPI C18 2n-6 C18 3n-3 44 – 54 0 0 0,5 – 2 39,5 – 47,5 3,5 – 6,0 38 – 45 36 – 44 9 – 12 9 – 12 < 0,5 59 - 60 0 0 0 24 – 27 32 – 36 35 33 – 37 5 3 2 9 – 26 0 0 0 7,5 – 20 0,5 – 5 56 – 87 55 – 83 4 – 22 3,5 – 21 < 0,9 29 – 35 0 0 0,7 – 1 22 – 25 6–9 47 – 57 46 – 56 10 – 23 10 – 21 0,6 – 1,8 63 8 – 13 3–4 9 – 12 23 – 32 10 – 12 32 – 37 29 2,5 – 3,5 2–3 <1 16 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ENTRE CES MATIERES GRASSES LAQUELLE A VOTRE PREFERENCE ? AG saturés C4 à C10 C12:0 C14:0 C16:0 C18:0 AGMI C18 1n-9 AGPI C18 2n-6 C18 3n-3 Huile de palme et santé 05/11/2013 44 – 54 0 0 0,5 – 2 39,5 – 47,5 3,5 – 6,0 38 – 45 36 – 44 9 – 12 9 – 12 < 0,5 HUILE DE PALME 59 - 60 0 0 0 24 – 27 32 – 36 35 33 – 37 5 3 2 9 – 26 0 0 0 7,5 – 20 0,5 – 5 56 – 87 55 – 83 4 – 22 3,5 – 21 < 0,9 29 – 35 0 0 0,7 – 1 22 – 25 6–9 47 – 57 46 – 56 10 – 23 10 – 21 0,6 – 1,8 63 8 – 13 3–4 9 – 12 23 – 32 10 – 12 32 – 37 29 2,5 – 3,5 2–3 <1 BEURRE HUILE GRAISSE BEURRE DE D’OLIVE DE CACAO CANARD 17
  • POINT DE FUSION PARAMETRE PHYSIQUE REFLET DE LA COMPOSITION CHIMIQUE DU CORPS GRAS TEMPERATURE A LAQUELLE IL DEVIENT LIQUIDE ACIDES GRAS SATURES POINT DE FUSION ELEVE ACIDES GRAS MONOINSATURES POINT DE FUSION INTERMEDIAIRE ACIDES GRAS POLYINSATURES POINT DE FUSION BAS A CHAINE TRES LONGUE TRES BAS EXEMPLE GRAS DE BŒUF + 42 à 45 ° C SAINDOUX + 36 à 40 ° C HUILE DE PALME + 36° C BEURRE + 32 à 35 ° C HUILE D’ARACHIDE + 8° C HUILE D’OLIVE + 5 à 7° C HUILE TOURNESOL - 15 ° C Huile de palme et santé 05/11/2013 18
  • RÔLE DES LIPIDES Structure des acides gras Ac gras saturés Solides à température ambiante Huile de palme et santé 05/11/2013 Palmitique Laurique Butyrique 19 Stéarique Myristique
  • COMPOSITION DE L’HUILE DE PALME PRINCIPALES CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES NUTRITIONNELLES ≅ 50 % AG SATURES, majoritairement PHYSIQUES POINT DE FUSION ELEVE acide palmitique SOLIDE A TEMPERATURE AMBIANTE ≅ 40 % ACIDE OLEIQUE (AGMI) ≅ 10 % ACIDE LINOLEIQUE (AGPI) ≅ Ne contient pas d’acides gras trans ≅ Riches en TOCOTRIENOLS en CAROTENOIDES Est dépourvue de cholestérol STABLE A LA CUISSSON PAS D’OXYDATION PAS DE RANCISSEMENT PERMET D’EVITER LE RECOURS A L’HYDROGENATION PARTIELLE 20 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 21 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • Les effets des acides gras Chol LDL Chol HDL TOTAL TAILLE LDL « Mauvais » « Bon » ! ! ! GRANDE AG TRANS (industriels) !! " ! AG MONOINSATURES " ! neutre AG POLYINSATURES ω 6 " #$ou #$ " " AG SATURES* •AG SATURES CHAINE COURTE EN MOYENNE * STEARIQUE OLEIQUE C18 : 0 C18 : 1n-9 • MOINDRE EFFET SI CALCIUM • AG TRANS DES RUMINANTS " CHOLESTEROL EFFET PROCHES SAVONS (INTESTIN) !CHOL HDL (femmes) 22 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • L’HUILE DE PALME SA COMPOSITION " 50% d’AG insaturés (oléique surtout) (87% des AGI en sn-2) " HAUTE TENEUR EN . TOCOTRIENOLS . CAROTENOIDES "STABILITE AU CHAUFFAGE RESISTANCE A L’OXYDATION "POINT DE FUSION ELEVE SES EFFETS VARIABLES Sur le C.LDL SELON . proche de ceux H olive - Dose H arachide H tournesol oléique - Ac. linoléique . moins ! que H de coco - Cholestérol Beurre – Lard alimentaire MGVPH . plus ! que H tournesol H soja H olive Sur le C.HDL élévation constante Sur les triglycérides LECERF JM . Plus bas que H olive O.C.L. 2013, 20, 147-159 Huile de palme et santé 05/11/2013 PERMET D’EVITER LE RECOURS AUX GRAISSES PARTIELLEMENT HYDROGENEES 23
  • AUTRES EFFETS DE L’HUILE DE PALME Pas de différence Oléine de palme / huile d’olive - CRP ultra sensible à jeun ou post-prandial - PAI1 - Homocystéinémie - Cytokines de l’inflammation - Insulinémie Am J Clin Nutr 2011, 94, 1426-1432 Am J Clin Nutr 2011, 94, 1451-1457 Lipids 2011, 46, 381-388 24 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • AVANTAGES – INCONVENIENTS DE L’HUILE DE PALME AVANTAGES INCONVENIENTS RICHE EN ACIDES GRAS SATURES Stabilité cuisson oxydation Solidité Qualités technologiques et organoleptiques Permet d’éviter recours aux MGVPH AG TRANS Riche en AGMI Riche en tocotriénols en caroténoïdes Huile de palme et santé 05/11/2013 25
  • EFFETS LIES A LA COMPOSANTE NON LIPIDIQUE TOCOTRIENOLS $ Chez la souris apoE -/- , inhibent les lésions d’athérosclérose $ # synthèse endogène cholestérol (HMG CoA Reductase $ Effets anticancérigènes (animal) (# marqueurs pro angiogenèse) # CHEZ LE LAPIN ATHEROSCLEREUX $ Huile de palme : faible progression CHEZ L’HOMME $ Tocotriénols: régression athérosclérose CHEZ LE RAT $ Huile de palme : effet antiarythmique 26 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ACIDES GRAS SATURES ET RISQUE CARDIOVASCULAIRE - Rôle physiologique - Etudes cliniques sur les paramètres lipidiques - Etudes écologiques et de migration - Etudes prospectives - Etudes d’intervention 27 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES ROLES DES ACIDES GRAS AG AG AG saturés monoinsaturés polyinsaturés ROLE ENERGETIQUE ++ ++ + ROLE STRUCTUREL ++ + ++ ROLE FONCTIONNEL + ± ++ NON INDISPENSABLE MAIS UTILE INDISPENSABLE Liés aux vitamines liposolubles A - E – D + au cholestérol ou aux phytostérols dans les corps gras Goût 28 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 29 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LA SANTE CARDIOVASCULAIRE UN PUZZLE MULTIFACTORIEL COMPLEXE FIBRES SURPOIDS ANTIOXYDANTS GENETIQUE C-HDL FACTEURS DE RISQUE CV CLASSIQUES TABAC HTA DIABETE DYSLIPIDEMIE C-LDL HOMOCYSTEINEMIE Na+ NUTRITION SANTE CARDIOVASCULAIRE ACIDES GRAS CHARGE GLYCEMIQUE GRAISSES ABDOMINALES ATHEROSCLEROSE AGPI ω6/ ω3 STRESS ACTIVITE PHYSIQUE THROMBOSE INFLAMMATION OBESITE STRESS OXYDANT MICROFLORE 30 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 31 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • L’ÉTUDE DES 7 PAYS Japon Grèce Yougoslavie Serbie Croatie Italie PaysBas EtatsUnis Finlande Lipides (%) 9 37 35 32 27 40 40 37 Lipides saturés (%) 3 8 10 11 10 19 18 21* Lipides monoinsaturés (%) 3 25 21 16 14 16 17 13 Lipides polyinsaturés 3 4 4 5 3 5 5 4 148 204 180 195 204 235 240 261 6 7 14 14 21 32 43 56 Cholestérolémie (%) (mg/l) Mortalité coronarienne /10 ans/10 000 * 23,7% en KARELIE DU NORD 32 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • TYPE D’ACIDES GRAS SATURES ET MALADIE CORONARIENNE NURSE’S HEALTH STUDY ETUDE D’OBSERVATION – 80082 F – 34 – 69 ans – 14 ans RR POUR ! 1% ENERGIE P C4 : 0 – C10 : 0 1,07 (0,94 – 1,23) NS C12 : 0 – C14 : 0 1,14 (1,01 – 1,29) 0,03 C16 : 0 1,03 (0,99 – 1,07) NS C18 : 0 1,19 (1,02 – 1,37) 0,02 C12 : 0 – C18 : 0 1,10 (1,00 – 1,23) 0,05 AJCN 1999, 70, 1001-8 33 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • L’ÉTUDE DE NI HON SAN DE MIGRATION JAPONAISE Japon Hawaï Etats-Unis (Californie) Lipides (%) 15,1 33,3 37,5 Lipides saturés (g/j) (%) 16 6,7 59,1 23,3 66,3 26,4 Cholestérolémie (mg/dl) 181 218 228 1,30 2,20 3,70 Mortalité coronarienne annuelle/1000 34 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • FRAMINGHAM HEART STUDY KANNEL WB, GORDON T 1968 Pas de lien entre AG saturés et cholestérol KANNEL WB – Ann Int Med 1974 Pas de lien entre cholestérol et CHD chez les femmes POSNER BM – Arch Inter Med 1991 16 ans de suivi • Chez les sujets 45-55 ans - Association positive entre apport lipidique total et apport en AGMI et incidence CHD - Très faible association entre apport en AG saturés et incidence CHD p = 0,085 ( /g) p = 0,050 ( %) • Chez les sujets 55 – 65 ans – Aucun lien entre apport en acides gras et incidence CHD 35 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • WESTERN ELECTRIC STUDY 1900 HOMMES SUIVIS 20 ANS NEJM 1981 % ASSOCIATION ENTE SCORE DE KEYS ET RISQUE DE DECES CORONARIEN 1er percentile 90ème percentile 1521 10,8 18 190 6162 23,5 161 2724 APPORTS CALORIES 3183 ± 974 ALIMENTAIRES AGS (%) 16,7 ± 2,6 MOYENS AGS (g) 59 INITIAUX CHOL (mg) 763 1er tertile RISQUE DECES CORONARIENS AGS Score KEYS 2ème tertile 3ème tertile p 10,9 9,3 11,2 11,2 11,8 13,4 0,144 0,010 36 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LA RELATION ENTRE CHOLESTEROL PLASMATIQUE ET MORTALITÉ CORONARIENNE N’APPARAÎT PAS DANS LES POPULATIONS AYANT UNE ALIMENTATION MÉDITERRANÉENNE - (Etude des 7 pays) Le suivi longitudinal (25 ans) de l’étude des 7 pays. $ Faible lien entre cholestérol et mortalité coronarienne dans les pays méditerranéens 37 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES ETUDES EPIDEMIOLOGIQUES D’OBSERVATION L’ETUDE DES 7 PAYS - FINLANDE 1960 – 70 Risque cardiovasculaire ++ Apport en acides gras satures 24 % de l’AET = Très excessif - 25 ANS DE SUIVI JAPON PAS DE LIEN ENTRE CHOLESTEROL MEDITERRANEE ET MORTALITE CV IL EXISTE DES FACTEURS DE PROTECTION LES ETUDES ANGLO SAXONNES AG SATURES : Très faible augmentation du risque cardiovasculaire LRC FOLLOW UP STUDY RR 1,11 (Mortalité coronarienne) NURSES HEALTH STUDY RR 1,17 (Maladie coronarienne) BRITANNIQUE RR 1,00*(H) (Mortalité coronarienne) *après ajustement / alcool/tabac/act physique/social 38 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES APPORTS EN ACIDES GRAS SATURES NE SONT PAS ASSOCIES A UN RISQUE ACCRU DE MALADIE CARDIOVASCULAIRE 21 études Meta analyse 347 747 sujets Suivi 5 – 23 ans 11006 cas CHD Stroke CVD RR 1,07 0,81 1,00 IC 0,94-1,19 0,62-1,05 0,89-1,11 p 0,22 0,11 0,95 39 Huile de palme et santé 05/11/2013 AJCN 2010, 91, 535-46
  • LA SUBSTITUTION DES ACIDES GRAS SATURES PAR LES GLUCIDES N’APPORTE PAS DE BENEFICE CORONARIEN SEULE LA SUBSTITUTION PAR LES AGPI EST FAVORABLE 11 ETUDES PROSPECTIVES 344 696 SUJETS SUIVI 4 à 10 ANS Evènements coronariens Décès coronariens -13% 0,87 (0,77-0,97) 0,90 (0,77-1,12) 0,81 (0,81-1,01) 0,73 (0,53-1,01) 1,22 (0,84-1,77) -26% 0,74 (0,61-0,89) 0,83 (0,61-1,13) 0,78 (0,54-1,12) 0,49 (0,29-0,85) 0,73 (0,48-1,11) AGS $ AGMI +19% 1,19 (1,00-1,42) NS AGS $ glucides +7% 1,07 (1,01-1,14) NS AGS $ AGPI Hommes < 60 ans > 60 ans Femmes < 60 ans > 60 ans JAKOBSEN Huile de palme et santé 05/11/2013 Am J Clin Nutr 2009, 89, 1425-32 40
  • LE RISQUE D’INFARCTUS LORS DE LA SUBSTITUTION DES ACIDES GRAS SATURES PAR LES GLUCIDES DEPEND DE L’INDEX GLYCEMIQUE ETUDE PROSPECTIVE 53644 H+F 12 ANS INDEMNES D’IDM INITIALEMENT SUBSTITUTION DES ACIDES GRAS SATURES RR RISQUE D’INFARCTUS IC POUR UN ACCROISSEMENT DE 5% GLUCIDES IG BAS GLUCIDES IG HAUT GLUCIDES IG intermédiaire 0,88 0,72 – 1,07 1,33 1,08 – 1,64 0,98 (0,80 – 1,21) + 33 % JAKOBSEN M.U. Am J Clin Nutr 2010, 91, 1764-68 41 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LA CONSOMMATION D’ALCOOL MODULE L’EFFET DES ACIDES GRAS SATURES 620 SUJETS D’ORIGINE ETRANGERE (Asie Australie, Europe) VIVANT AU Canada DEPUIS PLUS DE 5 ANS + 10 g AG saturés EPAISSEUR INTIMA MEDIA (mm) +1g AG trans P/S + 0,03 mm P = 0,01 + 0,03 mm P = 0,02 - 0,06 P < 0,01 PAS D’ALCOOL β = 0,0066 P < 0,001 ALCOOL β = 0,0001 P < 0,79 AJCN 2008, 87, 168-174 42 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ETUDE PROSPECTIVE CHEZ LES FEMMES CORONARIENNES E.R.A TRIAL (Mozaffarian AJCN 2004) 235 femmes ménopausées suivies 3 ans avec CHD (≥ 1 sténose ≥ 30 %) sans THS ≥ 2243 segments coronariens analysés Quartiles AG saturés (%) 1 3,5-7,0 2 7,1 – 8,6 3 8,7 – 10,5 4 10,6 – 16,0 Total Fat 18 22 27 32 Glucides 67 61 56 48 Protides 16 17 17 18 Energie 1716 1553 1708 1646 AGPI 5 5 6 6 AGMI 7 9 11 13 AGT 1,0 1,5 1,7 2,2 FIBRES 25 21 20 17 43 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • RESULTATS Changement moyenne diamètre minimum de la lumière coronarienne 0 Q1 Q2 Q3 -0,05 Q4 0,00 0,07 -0,1 0,10 -0,15 -0,2 -0,25 0,22 AJCN 2004, 80, 1175-84 Huile de palme et santé 05/11/2013 44
  • LES GLUCIDES STIMULENT LA SYNTHESE HEPATIQUE D’ACIDES GRAS SATURES ET DE TRIGLYCERIDES Acétate HEPATIQUES (VLDL) Glucose Alcool ACETYL CoA Acetyl CoA Carboxylase MALONYL CoA GLANDE MAMMAIRE C4 C6 C8 Hélice DE WAKIL VOIE LYMPHATIQUE C10 C12 Cytoplasme C14 ACIDE PALMITIQUE Reticulum endoplasmique Huile de palme et santé 05/11/2013 C16:0 élongation ACIDE STEARIQUE C18:0 45
  • CHEZ L’HOMME UN REGIME HYPERLIPIDIQUE RICHE EN GRAISES SATUREES ENTRAINE • UNE REDUCTION COMPENSATRICE DE LA TENEUR EN ACIDES GRAS SATURES DES TRIGLYCERIDES DES VLDL GRACE A UNE DIMINUTUION DE LA SYNTHESE ENDOGENE HEPATIQUE D’ACIDE PALMITIQUE (LIPOGENESE) • DONT LE MARQUEUR EST L’ACIDE PALMITOLEIQUE LIPIDS 2009, 44, 297-309 LIPIDS 2010, 45, 947-62 46 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • UN REGIME HYPERLIPIDIQUE N’ENTRAÎNE PAS D’AUGMENTATION DES AG SATURES CIRCULANTS 8 HOMMES POIDS STABLE 30 kg/m² 2500 Kcal Glucides 12% 86g AGS TG Taille LDL AG saturés des TG circulants Acide palmitoléique plasmatique Contenu phospholipides 8-iso PGF2α urinaire α 47g AGS % ! ↔ % ! % % ! AA ↔ ←% glucides → pas d’augmentation Σ acide palmitique % lipogénèse % ! EPA – DHA Pas d’augmentation du % stress oxydatif (AA) 47 Huile de palme et santé 05/11/2013 FORSYTHE LIPIDS, 2010, 45, 947-62
  • UN REGIME HYPERLIPIDIQUE A UN EFFET PLUS FAVORABLE QU’UN REGIME HYPERGLUCIDIQUE SUR LES PARAMETRES DU SYNDROME METABOLIQUE A COURT TERME 40 sujets 18 – 55 ans – IMC > 25 kg/m² 12 semaines 1500 Kcalories DIET PARAMETRES METABOLIQUES Glucides lipides % HIGH FAT % 12 59 AGS LOW FAT AGS Insulinorésistance Poids Adiposité TG C-HDL T/CHDL -55% -10% -14% -55% +13% -14% -19% -18% -5,5% -9% -19% _ -3,7% +4,2% abdominale SMALL LDL 34g 56 24 12g Teneur en AG saturés des TG et CE diminuée dans groupe HF riche en SFA Concentration plasmatique d’acide palmitoléique, marqueur de lipogénèse, diminuée dans groupe HF 48 Huile de palme et santé 05/11/2013 VOLEK, LIPIDS, 2009, 44, 297-309
  • VARIABILITE INDIVIDUELLE DE LA REPONSE AUX APPORTS LIPIDIQUES LEFEBVRE AJCN 2005, 82, 957-63 Essai contrôlé, randomisé de 3 périodes en cross-over (121 H 22 – 64 ans) AAD STEP I STEP II Lipides 37 % 28 % 24 % AGS 14 % 9% 6% LDL - 6,8 % - 11,7 % HDL - 7,5 % - 11,2 % TG +14,3 % + 16,2 % AGMI 14 % 11,5 % AGPI 8% + faible réduction du CLDL avec % de MG, IMC et insulino-résistance (57 % de réduction du CLDL en moins chez ceux ayant INS élevé). 8% 49 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • TAILLE DES LDL ET RISQUE ATHÉROGÈNE PHENOTYPE A PHENOTYPE B PETITES ET DENSES ATHÉROGÈNES LDL LDL N CHOL Apo B LDL N Apo B N Apo B ! Risque faible Apo B/LDL Risque élevé 50 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 51 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 52 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • DREON AJCN 1999, 69, 411-8 53 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 54 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LE PHENOTYPE B DES LDL (PETITES ET DENSES) EST CORRELE A L’APPORT EN HYDRATES DE CARBONE MOINS FORTEMENT APRES PERTE DE POIDS KRAUSS AJCN 2006, 83, 1025-31 55 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ETUDE D’INTERVENTION - DES DISCORDANCES DUREE LOS ANGELES VETERAN ADMINISTRATION 846 H DIET 8 ANS 1969 FINNISH MENTAL HOSPITAL 676 H 591 F 6 ANS 1972 EXP T CHOL T AGS AGMI AGPI P/S 39 % 8% 16 % 17 % 2,1 40% 19 % 15% 5,5% 0,3 - 13 % T AGS AGMI AGPI P/S 33 % 9% 12 % 14 % 1,5 34% 18 % 11 % 4,5% 0,25 -15 % - 13 % ' IDM, MORT SUBITE, AVC 1973 ' MCV METHODOLOGIE INACCEPTABLE CLUB ANTI CORONARIEN NEW YORK 1960 MINNESOTA CORONARY SURVEY &Décès non CV (S) & mortalité totale + 1,2 % & décès cancer &MORTALITE TOTALE 4393 H 4664 F 4,5 ANS T AGS AGMI AGPI P/S 38 % 9% 14 % 15 % 1,6 39 % 18 % 16 % 5% 0,3 - 14,5 % 269 décès groupe EXP 206 décès groupe témoins PUBLIE 16 ANS APRES &DECES CHD NS 56 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ETUDE D’INTERVENTION DES BIAIS METHODOLOGIQUES DUREE DIET 3-4 ANS 85 g HUILE DE SOJA P/S 2,0 - 16 % '12 % récidives coronariennes Pas de réduction décès CV OSLO DIET HEART STUDY 5 ANS + HUILE DE SOJA + HUILE DE POISSON P/S 2,4 - 14 % ' 25 % événements CV majeurs ROSE 2 ANS + HUILE DE MAIS - & Événements coronariens 5 ANS ARRET TABAC + HUILE SOJA + POISSON - 13 % ' 47 % événements coronariens BRITISH MEDICAL RESEARCH SOY OIL OSLO DIET HEART TRIAL CHOL 57 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • L’ÉTUDE D’OSLO (HJERMANN) 1232 HOMMES 40 - 49 ANS - Hypercholestérolémiques (2,90 à 3,80 g/l) (5 ans et 8,5 ans) - Normotendus Groupe Expérimental - Riche en huile de soja + poisson 8,2 % 18, 3 % AGPI 8,3 7,1 AGMI 11,4 18,7 Lipides totaux 27,9 44,1 289 mg 527 mg P/S - Réduit en AG saturés AG saturés Cholestérol Régime expérimental (+ tabac) Groupe Témoin 1,01 0,39 Réduction de 13 % du cholestérol plasmatique Réduction de 47 % des événements coronariens (dont 60 % attribué à la nutrition et/ou baisse du cholestérol et 25 % à la diminution du tabagisme) 58 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • ETUDES D’INTERVENTION P/S LOS ANGELES VETERAN ADMINISTRATION 2,1 % MCV ! décès non CV MINESOTA CORONARY SURVEY 0,5/1,7 ! décès coronariens (NS) BRITISH MEDICAL RESEARCH COUNCIL SOY OIL 2,0 % Récidive – Pas de diminution de décès CV ! mortalité totale NEW YORK ANTICORONARY CLUB STUDY FINNISH MENTAL HOSPITAL 0,25/1,5 % 36% OSLO DIET HEART STUDY 2,4 % 25% OSLO DIET HEART TRIAL (HJERMANN) 0,39/1,01 Mauvaise méthodologie Soybean oil + fish % 47% + stop smoking ! décès cardiaque après intervention STRANDBERG ! ROSE ! ! évènements CV SYDNEY DIET HEART STUDY ! ! mortalité toute cause et coronarienne Malgré une baisse moyenne du cholestérol (-14%), une augmentation trop importante 59 du rapport P/S n’entraîne pas de résultats favorables sur la mortalité Huile de palme et santé 05/11/2013
  • UNE ETUDE D’INTERVENTION AVEC UNE AUGMENTATION DU RAPPORT P/S (FINLANDE) Augmentation des décès cardiaques après l’arrêt de l’essai JAMA 1991, 266, 1225-9 Huile de palme et santé 05/11/2013 60
  • THE SYDNEY DIET HEART STUDY 458 hommes de 30 – 59 ans Évènement coronarien récent Étude randomisée Remplacement des graisses saturées par de l’acide linoléique Groupe contrôle : conseils alimentaires non spécifiques Mortalité toute cause et mortalité coronarienne En intention de traiter 83 mois de suivi PLUS HAUTE MORTALITE DANS LE GROUPE INTERVENTION 61 Huile de palme et santé 05/11/2013 BMJ 2013
  • META-ANALYSE DES ETUDES D’INTERVENTION SEULES LES ETUDES COMPORTANT UN APPORT D’AGPI ω3 ET ω6 SONT BENEFIQUES Risque de décès coronarien Huile de palme et santé 05/11/2013 Risque de cédès cardiovasculaire BMJ 2013 62
  • PREVENTION POPULATION GENERALE WOMEN’S HEALTH INITIATIVE JAMA 2006, 295, 655-656 48 835 F 62,3 ans 2 groupes – 8,1 ans ACTIF TEMOIN OBJECTI F INITIA L OBSERV E Idem INITIAL 20 % 37,8 % 28,8 % 37,8 AGS 12,7 % 9,5 % 12,7 AGT 2,8 % 1,6 % 2,8 AGPI 7,8 % 6,1 % 7,8 AGMI 14,4 % 10,8 % 14,4 Lipides + 5 fruits et légumes/j 6 grains /j SODIUM : NON POISSON : NON POIDS : NON RESULTAT ACTIF + !MCV dans le groupe des femmes avec antécédent MCV (3,4 %) TEMOIN HR CHD 0,63 % 0,65 % 0,97 AVC 0,28 % 0,27 % 1,02 MCV 0,86 % 0,88 % 0,98 63 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LA MALADIE CORONARIENNE DEUX PATHOLOGIES INTRIQUÉES L’ATHÉROSCLÉROSE Fissuration de la plaque Agrégation plaquettaire Insuffisance coronarienne INFLAMMATION LA THROMBOSE Infarctus Troubles du rythme Mort subite 64 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • LES APPORTS EN ACIDES GRAS SATURES EN % APPORT ENERGETIQUE TOTAL FRANCE INCA 2 H 15,8% F 15,9% ALLEMAGNE ROYAUMEUNI GRECE USA 13,7% 13,5% 11,1% 10,8% 65 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • 66 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • EFFETS DE L’HUILE DE PALME SUR LA SANTE CARDIOVASCULAIRE TROIS ETUDES EPIDEMIOLOGIQUES DISPONIBLES ZHANG, KESTELOOT (Eur J Epidemiol 2001) Etude « écologique » Mortalité comparée à Singapour Hong Kong USA Japon Espagne Mortalité CI x3 GA/GV 2,24 1,08 KABAGAMBE (J Nutr 2005) Etude cas-témoin Huile de cuisson utilisée chez survivants IDM et témoins au Costa Rica Huile de palme et santé 05/11/2013 Consommateurs huile de palme /huile de soja OR 1,33 /autres huiles OR 1,23 67 /huile soja PH OR 1,14
  • - CHEN (Global Health 2011) Etude écologique → dans les pays en voie de développement . chaque kg supplémentaire de consommation annuelle d’huile de palme est parallèle - surmortalité 68/100 000 sujets/an Cardiopathie ischémique - surmortalité 17/100 000 sujets/an Accident Vasculaire Cérébral . chaque cigarette fumée supplémentaire/an/personne - + 0,05/100 000 sujets/an Cardiopathie ischémique - + 0,08/100 000 sujets/an Accident Vasculaire Cérébral Pas de changement si on inclut bœuf, porc, poulet, beurre, fromage La Malaisie et l’Indonésie ne sont pas inclus 68 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • UNE SIMULATION : LA TAXE PALME & SI UNE TAXE DE 20% SUR L’HUILE DE PALME ETAIT APPLIQUEE UNE SIMULATION MATHEMATIQUE APPLIQUEE A L’INDE pourrait éviter 247 000 à 479 000 décès par infarctus et accidents vasculaires cérébraux supplémentaires entre 2014 et 2023 [soit environ 36 300/an] sur une projection de 36,6 millions de décès par IDM et AVC sur 10 ans MAIS LES AUTEURS ADMETTENT - QUE CE N’EST QU’UN CALCUL NE TENANT PAS COMPTE DE TOUS LES CHANGEMENTS FUTURS - QUE LE MODELE NE PREND PAS EN COMPTE TOUT LE PROFIL LIPIDIQUE Basu BMJ 2013 & ET D’AUTRES AUTEURS SOULIGNENT QU’IL N’Y A TOUJOURS PAS DE MECANISME PHYSIOPATHOLOGIQUE DU LIEN EVENTUEL ENTRE AG SATURES ET MCV Lawrence Adv Nutr 2013, 4, 294-302 Huile de palme et santé 05/11/2013 69
  • CONSOMMATION ESTIMEE DE L’HUILE DE PALME CONSOMMATION APPARENTE d’huile de palme : données économiques (AGRESTE) CROISSANTE DECROISSANTE 1993 $ 2006 (0,3 → 2,6 kg/an/personne) 2006 $ 2009 (2,6 → 1 kg/an/personne) 2,5 à 7,0 g/jour/personne huile de palme (1 à 2,6 kg/an/pers) soir 1,25 à 3,5g AG saturés soit 3 à 10% de l’apport en AGS MAIS NOMBREUX PRODUITS MANUFACTURÉS INCORPORANT DE L’HUILE DE PALME IMPORTÉS DE PAYS TIERS ET NON PRIS EN COMPTE DONNÉES NON CONNUES 70 Huile de palme et santé 05/11/2013
  • CONCLUSION - Les acides gras saturés ne sont pas responsables des maladies cardiovasculaires - Leur apport excessif dans le cadre d’une alimentation occidentale n’est pas souhaitable - Leur remplacement par un apport élevé de glucides de haut index glycémique est délétère - L’huile de palme n’induit pas un profil lipidique différent d’autres huiles riches en AG monoinsaturés - L’huile de palme a permis de réduire le recours aux MGVPH riches en acides gras trans - Cependant il ne serait pas bénéfique d’accroître la consommation d‘aliments denses gras et hyper énergétiques contenant de l’huile de palme - En raison de ses propriétés technologiques il faut appliquer le principe de subsidiarité - faire mieux quand on le peut - l’utiliser quand on ne peut pas faire mieux 71 Huile de palme et santé 05/11/2013