Etude de cas : Lancement d'un nouveau SI pour le secteur B to B
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Etude de cas : Lancement d'un nouveau SI pour le secteur B to B

  • 786 views
Uploaded on

Etude de cas : lancement d'un nouveau système d'information pour les entreprises.

Etude de cas : lancement d'un nouveau système d'information pour les entreprises.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
786
On Slideshare
786
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
11
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. SHERPA SYSTEM INTEGRATOR Travail fait par : NajlaaNajib Houria Chakir
  • 2. A PROPOS DE M.ADIVSE M.Advise est un cabinet spécialisé en stratégie marketing, webmarketing, et le lancement d’un produit. Fondé en 1990, le cabinet se focalise sur la mission de conseiller les entreprises dans leur développement du marketing stratégique à la mise en œuvre opérationnelle, via des approches en coconstruction novatrices: stratégie d’action marketing, offre et innovation, politique d’expérience et relation clients…
  • 3. PLAN Analyse de l’environnement - PESTEL - 5 Forces de Porter - Synthèse Opportunités / Menaces  Analyse de l’entreprise - Chaine de valeur de Porter - 3 Activités principales - Synthèse Forces / Faiblesses  Analyse SWOT 
  • 4. PESTEL  Politique : *Stabilité politique du pays *La loi de finance et la politique monétaire *Politique fiscale *Manque de loi régissant la fonction du conseil  Economique : *Stabilité du contexte économique *La nature du tissu économique marocain *Les couts élevés que facturent les cabinets de conseil. *Implantation de filières et multinationales au Maroc. *Croissance de secteur sur le marché marocain *Pression de la crise sur certaines activités. *Ouverture du marché marocain sur de nouveaux marchés
  • 5.  Sociale : *Démographie *Niveau d’éducation et système éducatif. *Style de vie. *la culture des entreprises marocaine.  Technologique : *recherche et développement. *le cout élevé des logiciels lié à la gestion. *développement rapide des technologies. *le poids des technologies des l’entreprise.
  • 6.  Législative : *Droit du travail. *Droit des contrats. *Réglementation de l’activité du conseil.  Ecologique : *Consommation d’énergie. *Recyclage.
  • 7. 5 FORCES DE PORTER Produits de substitution Le consulting interne qui commencent à se faire au sein des entreprises. En effet, ils forment le personnel. Et donc, ils n’ont plus besoin de recourir au cabinet.  Pouvoir de négociation des fournisseurs Il est essentiel en ce qui concerne l’achat de base de données, l’achat de logiciels … 
  • 8. Pouvoir de négociation des clients Il s’agit essentiellement des entreprises qu’elles soient marocaines ou étrangères mais aussi de l’Etat et des administrations.  Existence d'un grand nombre de cabinet de conseil au Maroc ce qui laisse un large choix aux clients.  Menace des nouveaux entrants Le marché est ouvert aux niveaux entrants, ils peuvent être marocains ou de nationalités étrangères. 
  • 9. Les concurrents On cite à titre d’exemple :BCG, Deloitte, Mckinsey, Arthur Dolittle, Rolland Berger, Aksentur, Price waterhouse …  Etat / Pouvoir public Il existe une 6eme force de Porter, c’est celle de l’Etat régulateur. Dans notre cas, il n’y a pas de barrière à l’entrée, ni de réglementation dans ce domaine/ 
  • 10. OPPORTUNITÉS/ MENACES  Opportunités : Elargissement du champ d’action : Pour exercer leurs activités de la manière la plus efficace possible, les entreprises doivent coordonner un grand nombre d’informations. De la gestion des stocks à la gestion de la production, en passant par la comptabilité/finance, les RH, les ventes et le marketing, chaque département doit savoir exactement où et quand il doit intervenir.  L e développement de nouveaux processus métiers 
  • 11. La réalisation d’importants gains de productivité en fournissant d’une part de nouvelles opportunités pour produire, traiter, enregistrer, stocker et partager l’information, et d’autre part afin d’accéder facilement à l’information.  La capacité aux entreprises clientes à produire une valeur ajoutée supérieure.  Répondre aux exigences de son industrie en matière de qualité, de coût et de délais ; 
  • 12.  Menace :  Concurrence internationale agressive  La culture des systèmes d’information n’est pas très développé au Maroc au sein des entreprises Une enquête menée auprès de 61 plus grands comptes marocains indique une forte prédominance des ERP SAP avec 41% puis Oracle avec 18%. ( Eric Pradel directeur associé de Capital Consulting )
  • 13. ANALYSE DE L’ENTREPRISE Créée en 1972, Sherpa est spécialisée dans le conseil financier. Celle-ci s’est orientée vers une autre activité qui est la création d’une application ERP permettant d’améliorer les performances intrinsèques des entreprises en adoptant l’outil informatique.
  • 14. CHAINE DE VALEUR DE PORTER  Activité principales  Logistique amont -L’urbanisation du SI accompagne les missions de l’entreprise et permet d’anticiper les évolutions et les contraintes. Elle permet la réduction des couts, de la durée. Donne un meilleur rapport couts/ qualité / délais -Faire une évaluation de la situation financière du client  Conception de service financier -Mettre en place un plan d’action grâce des proposition de conseils et de recommandations sur tout ce qui est investissement, placement et planification.
  • 15.  Intégration de système informatique : - Architecture et urbanisation des systèmes d'informations (conception, choix techniques...) ; - Développement d'applications / ingénierie logicielle ; - Mise en place de progiciels de gestion intégrés (PGI / ERP) ; - Solutions de communication entre divers systèmes informatiques hétérogènes ; - Vente de licences de logiciels ; - Assistance technique.
  • 16.  Activités annexes  Infrastructure de l’entreprise L’urbanisation du SI permet de faire une construction fonctionnelle grâce à un découpage par processus et par métier  Gestion des RH Equipe d’ingénieur pour les logiciels, technico commercial Compétences des RH comme la conception des SI, la capacité d’évaluation et de la maitrise des risques et d’anticipation.
  • 17.  R&D et développement technologique -Développement de logiciel qui va permettre de concevoir, transformer, maintenir et améliorer les logiciels. -Le génie logiciel permet d’obtenir des logiciels qui soient fiables, de qualité et qui correspondent aux attentes  Approvisionnement -L’entreprise investit que dans les produits et services qui ont une valeur ajoutée, donc elle doit avoir l’ensemble des informations en sa possession.
  • 18. FORCES/FAIBLESSES  Force       Spécialisation en conseil financier Diversification des métiers de Sherpa : conseil financier et accompagnement informatique des clients Développement d’une application ERP à multifonctions non encore existante sur le marché. Augmentation du Chiffre d’Affaire de 5 MAD en 3 ans La mise en place d’un centre de recherche et développement Logiciel 100% sécurisé et simple à utiliser
  • 19.  Faiblesses     Nouveau produit qui n’a pas encore fait ses preuves sur le marché. Un cabinet de conseil financier proposant des produits informatiques peut être perçu par les clients comme incompétence. Sherpa ne possède pas de site internet Sherpa n’est pas présent sur le marché de l’export
  • 20. ANALYSE SWOT