7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (ICU)

294 views
185 views

Published on

Diarrhoea in the intensive care unit (ICU): respective contribution of feeding and antibiotics de S. Graf lors de la 7ème Journée de la Recherche Clinique

Published in: Health & Medicine
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
294
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (ICU)

  1. 1. Diarrhoea in the intensive care unit (ICU): respective contribution of feeding and antibiotics R . Thibault1, S . Graf1,2, A . Clerc1, N . Delieuvin2, CP . Heidegger2, C . Pichard1 1 Nutrition Unit, 2 Adult Intensive Care, Geneva University Hospital CE: #07-250 (NAC 07-098) Crit Care 2013;17:R153 (Impact Factor=4.6)
  2. 2. Définition: Volume ≥ 300 g ou 300 ml /j Fréquence ≥ 3 selles /j Consistance: molles ou liquides World Health Organisation Epidémiologie: Dans la littérature 2 à 95 % des patients Aux HUG diarrhée touche environ 10% des patients de SI (étude rétrospective observationnelle sur 3 mois) Ferrie S, East V: Managing diarrhoea in intensive care. Aust Crit Care 2007, 20:7-13 Kelly T, Patrick M, Hillman K: Study of diarrhoea in critically ill patients. Critical Care Medecine 1983, 11:7-9
  3. 3. Patient: Déshydratation /dénutrition Troubles électrolytiques Escarres Contamination fécale des cathéters Risque augmenté d’arracher l’appareillage dû aux changes fréquents Honte, gêne du patient envers les autres Soignants: Augmente la charge de travail, la fatigue, et l’irritabilité Gêne du soignant, mal à l’aise vis-à-vis des autres patients ou des familles Répercussions sur les coûts
  4. 4. Causes multifactorielles : Infectieuses: Clostridium difficile Chirurgicale/pathologique : résection intestinale, malabsorption Autres facteurs souvent incriminés Traitements: antibiotiques, antifongiques Nutrition entérale  1er choix de support nutritionnel aux SI si le tube digestif est fonctionnel  Préservation de la trophicité et de la barrière intestinale
  5. 5. Objectif: Déterminer pendant les 14 premiers jours aux soins intensifs:  l’incidence de la diarrhée  le moment de survenue de celle-ci  les facteurs de risque: plus particulièrement les traitements antibiotiques, antifongiques, la nutrition entérale, seul ou en association
  6. 6. Tous les patients admis aux SI pour plus de 24h, sans hémorragie gastro- intestinale, sans stomie intestinale, ont été inclus pendant 2 mois Un épisode de diarrhée : émission de ≥3 selles liquides ou molles/j reportée par les infirmier(e)s dans le logiciel CliniSoft 6.2 Les épisodes apparues pendant les 24 premières heures aux SI n’ont pas été pris en compte. De même pour les épisodes apparaissant dans les 48h après la prise de laxatifs, ou ceux liés à une infection à Clostridium difficile. Les patients ont été nourris selon la routine de l’institution. Solutions de nutrition entérale polymérique, apportant 1 à 1.5 kcal/ml et contenant des fibres solubles et non-solubles.
  7. 7. 422 patients admis aux SI 278 ont été inclus consécutivement 1’595 jours- patients analysés Dans les 48h précédant les jours patients-analysés:  69% nutrition entérale  62% antibiotiques  11% antifongiques  5% immunosuppresseurs  5% procinétiques Les patients présentant des épisodes de diarrhée avaient des scores de gravité (SAPS II et APACHE II) plus grave à l’admission, une plus grande proportion d’escarres, et des séjours plus long aux SI.
  8. 8. Pendant les 14 premiers jours aux SI, 14% des patients ont présenté au moins 1 jour de diarrhée. 42 patients ont eu une recherche de C. difficile, dont seulement 2 étaient positives (incidence : 0.7%) Le jour médian d’apparition de la diarrhée : 6ème jour post- admission

×