Comprendre Le Stress
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Comprendre Le Stress

on

  • 1,220 views

Diaporama pour comprendre le stress (sans stress)

Diaporama pour comprendre le stress (sans stress)

Statistics

Views

Total Views
1,220
Views on SlideShare
1,217
Embed Views
3

Actions

Likes
3
Downloads
81
Comments
2

2 Embeds 3

http://www.slideshare.net 2
http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Tres intéressant
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Très, très,très bon présentation
    Bravo et bonne continuité
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Comprendre Le Stress Comprendre Le Stress Presentation Transcript

  • Voici vos hôtes pour cette présentation…
  • Moi, c’est Tim.
  • x raisons. Pourquoi nous? Deu mmes des s s, nous so (1) Que stion stre experts.
  • J’ai r aison! tord! Il a Et (2) pour le débat contradictoire, rien de mieux que des jumeaux.
  • ‘‘Le stress est un concept scientifique qui a souffert de la double bénédiction d’être trop médiatisé et trop peu compris.’’ - Hans Selye
  • Idée reçue #1 Le stress c’est bon / mauvais. Idée reçue #2 La cause c’est l’entreprise / l’individu. Idée reçue #3 Le stress est une mode / un drame économique.
  • Le stress a du bon. C’est un moteur de la performance.!
  • En surégime, le moteur explose. Le stress est toujours délétère.! Alors, le stress est-il bénéfique ou délétère?
  • Reprenons au début. tout Qu’est ce que le stress?
  • Imaginez-vous il y a 100.000 ans, fourbu après une longue journée de chasse infructueuse…
  •  Vousdécidez de vous reposer quelques minutes sous un acacia pour contempler le coucher de soleil…
  • (Tigre) Tu es gentil, mais tu es assis sur mon dos… (Vous) ??!?!
  • Deux options:: fuir ou se battre.
  • Une réaction physiologique et psychologique est nécessaire.
  • Cette réaction EST LE STRESS. Le stress est donc un processus archaïque de survie qui nous permet de nous adapter aux changements et à l’insatisfaction de nos besoins fondamentaux. En absolu, il n’est ni bon ni mauvais.
  • Cette réaction est une réponse parfaite pour des stimuli aigus et de nature physique.
  • Mais…
  •  Il y a bien longtemps…  Maintenant…  Agents stressants  Agentsstressants  aigus, peu fréquents et chroniques et de nature de nature physique. psychologique.
  • Stress aigu Stress chronique   Mobilisation de l’énergie   Fatigue, diabète, disponible. myopathie.   Stimulation du système   Hypertension, pathologies cardiovasculaire. cardiovasculaires.   Suppression ponctuelle   Ulcères, colites. des activités reproductives,   Impotence, baisse de la digestives et du système libido. immunitaire pour préserver   Risques d’infections l’énergie. accrus.   Affinement des capacités   Dégénérescence neuronale. cognitives.
  • Les êtres humains semblent « programmés » pour vivre entre 5 et 7 réactions de stress par semaine. Un nord américain en subit, en moyenne, 50 par jour…
  • Notre système de réponse a été optimisé il y a des millions d’années pour répondre à des problèmes d’une durée d’environ trente secondes, et ce système n’a pas évolué depuis. De nos jours, nos stimuli de stress ne se mesurent plus en secondes, mais en heures, jours et parfois en mois. Nos organismes ne sont tout simplement pas conçus pour gérer cela.
  • Ponctuellement, le stress peut avoir des vertus... Certains le recherche… …quelques autres profitent de ses effets.
  • Le stress chronique est lui délétère Pour la santé… … et pour les performances.
  •   Le stress est une réaction naturelle d’adaptation au changement et à l’insatisfaction de nos besoins fondamentaux. Il n’est donc ni les causes, ni les conséquences de la réaction.   Le processus biologique de stress chez l’homme est archaïque et optimisé pour faire face à des agressions aigües.   Le capital d’adaptabilité de l’homme n’est pas infini. Au delà d’une certaine limite, le système de régulation se désensibilise et l’organisme s’épuise avec des conséquences physiologiques et psychologiques pour l’individu.   L’organismehumain n’a pas été conçu pour gérer des transactions de stress chronique qui ont des effets délétère.
  • Idée reçue #1 Le stress c’est bon / mauvais. Idée reçue #2 La cause c’est l’entreprise / l’individu. Idée reçue #3 Le stress est une mode / un drame économique.
  • Le stress est causé par le management dans l’entreprise.!
  • Absurde! Le stress c’est tout dans la tête (la tienne).! Alors, quelles sont les causes du stress?
  •  Le stress est une réaction d’adaptation au changement et à l’insatisfaction de nos besoins fondamentaux. Le changement est donc un agent stressant:   L’incertitude en particulier est un agent de stress puissant.   Le déterminisme total peut être aussi un agent de stress.  Le stress peut apparaître dans des situations variées:   Survenue d’un événement traumatisant.   L’accumulation exagérée de stimulations de faible intensité.   L’absence soudaine de stimulations.   L’absence continue de stimulations.
  • 1950 20xx Ecosystèmes locaux Ecosystèmes mondialisés Economie (collègues, fournisseurs et clients) (collègues, fournisseurs et clients) Stabilité de l’emploi Précarisation de l’emploi (chômage fort, incertitude) Secteurs primaires et secondaires Secteur tertiaire / services majoritaire majoritaires (contraintes physiques) (contraintes psychologiques) Approche qualité non systématique Zéro défaut et juste à temps Organisation tayloriennes Sociologie Dé-taylorisation Relation contractuelle avec l’employeur Relation émotionnelle avec l’employeur et survalorisation de la réussite sociale Contrepouvoirs (syndicats…) et valeurs Contrepouvoirs et valeurs équilibrantes affaiblies équilibrantes (religions, idéologies…) forts Fort support communautaire Support communautaire faible ou problématique Domicile à proximité du lieu de travail Distance domicile-travail allongée Technologies de l’information Technologies de l’information omniprésentes et souvent embryonnaires Technologie non maîtrisées
  • La science a également démontré que certaines pratiques managériales sont des agents avérés de stress.
  • Mais une question fondamentale demeure.
  • Sommes nous égaux devant le stress?
  • NON. Pourquoi?
  • Chacun crée sa réalité Que vois-tu? Notre patron à l’air soucieux, on va sûrement se faire racheter. Et toi? Je crois juste qu’il a perdu ses lunettes!
  • C’est le cerveau qui interprète Illusion d’optique L’image ne bouge pas!
  • «Le stress professionnel survient lorsqu’il y a un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et ses propres ressources pour y faire face.» Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.
  • Certains schémas mentaux peuvent également se révéler… …inadaptés
  • Tout doit être parfait…
  • Mais également…
  • o  L’autonomie « Je dois pouvoir me débrouiller tout seul. Etre aidé est signe de faiblesse ». o  La performance « Il faut tout réussir dans la vie ». o  La vigilance « Je dois être attentif, le danger est partout ». o  L’approbation « Il ne faut pas que je déçoive les autres ». o  L’hyper contrôle « Ce que je ne contrôle pas est à priori dangereux ». o  Et bien d’autres schémas qui favorisent les transactions stressantes…
  • Le stress se comprend donc dans une perspective systémique qui implique d’une part des règles structurelles d’organisation de la société et du travail dans l’entreprise et d’autre part des mécanismes émotionnels et cognitifs chez l’individu. & &
  •   Les trente dernières années ont vu des changements économiques, technologiques et sociologiques majeurs et quasi simultanés dont les conséquences directes et indirectes se complémentent, s’auto entretiennent et s’auto amplifient.   Ces changements environnementaux se caractérisent, par une plus grande incertitude et une accélération du temps et constituent de fait des agents de stress puissants au regard des modèles validés.   L’entreprise fait partie d’un écosystème globalisé et peut difficilement s’affranchir des contraintes qui le caractérisent. Elle possède cependant une certaine latitude pour accroître ou diminuer la prévalence des agents stressants professionnels.   La perception de tout agent stressant est fondamentalement subjective.
  • Idée reçue #1 Le stress c’est bon / mauvais. Idée reçue #2 La cause c’est l’entreprise / l’individu. Idée reçue #3 Le stress est une mode / un drame économique.
  • Le stress est une mode. On n’en parlera plus dans deux ans.
  • 3% du PIB des pays occidentaux. 1.000.000 de journées d’absence par jour aux Etats Unis.
  • Environ 20% des salariés européens estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress au travail.
  • Mais je vois autre chose…
  • Les conséquences du stress ne sont pas forcément celles que l’on croit. Absentéisme, démissions… Présentéisme, démotivation…
  • Conséquences du stress en entreprise.   Augmentation du nombre et de la durée des congés maladie.   Absentéisme.   Présentéisme.   Perte de productivité.   Baisse de qualité des produits et services.   Baisse de créativité.   Dégradation du climat social.   Conflits et problèmes interpersonnels.   Dégradation de l’image de l’entreprise.   Accidents de travail.   Augmentation du coût des polices d’assurances   Turnover.   Conflits juridiques.   ...
  • Selon certaines études, il cause… 40% de l’absentéisme 20% des démissions
  • Pourquoi est-ce critique pour les entreprises?
  • “L’imagination est plus importante que la connaissance.”
  • Imaginatif?
  • “Le monde évolue très vite. Les grands ne domineront plus les petits. Ce seront les réactifs qui domineront les lents.” Rupert Murdoch
  • Réactif?
  • Pourquoi est-ce ironique?
  • “Nous avons rationalisé tous les coûts de l’entreprise.”
  • Tous?
  • Quel est le coût du stress ? Quel est le coût de la démotivation ?
  • “Si vous ne le mesurez pas, vous ne pouvez pas le gérer.”
  •   La création de valeur est le principal levier de différentiation pour de nombreuses entreprises occidentales. Or le stress chronique tue l’innovation et taxe la productivité.   Lestress a des conséquences sur la santé des individus et sur les performances des entreprises.   Le coût économique du stress est souvent sous-estimé.   Peu d’entreprises mesurent ce coût.   Dans une économie normative où tous les centres de coûts sont scrutés avec soin, la gestion du capital humain est la principale source inexploitée de création de valeur.
  • Idée reçue #1 Bon stress / Mauvais stress   Le stress est un processus d’adaptation au changement.   Ce processus est optimisé pour assurer la constance de nos conditions de vie.   Les conséquences du stress peuvent être bénéfiques ou délétères.   Le stress chronique est délétère.
  • Idée reçue #2 La cause c’est l’entreprise / l’individu   Le stress s’apréhende dans une perspective systémique qui implique d’une part des règles structurelles d’organisation de la société et du travail dans l’entreprise et d’autre part des mécanismes émotionnels et cognitifs chez l’individu.   Il est incorrect de généraliser une réflexion sur les causes du stress. Ce chaque cas est différent.
  • Idée reçue #3 Le stress est une mode / un drame économique.   Toutes les études montrent que le stress est une pandémie moderne.   Ses conséquences affectent les individus ainsi que les performances des entreprises.   Les conséquences économiques du stress sont régulièrement sous-estimées.
  • Mais le plus important, c’est de répondre à cette question:
  • Il est impossible d’éliminer le stress, mais des travaux scientifiques récents montrent qu’il est possible de le prévenir et de le gérer. Pour cela il faut: -  Démystifier sa réalité et comprendre Conférences! ses mécanismes. ! -  Calculer son coût et comprendre ses Diagnostic! causes. Conseil & -  Traiter les causes organisationnelles et Formation! individuelles. -  Accompagner les personnes en Coaching difficulté.
  • Diagnostic, conseil, formation et accompagnement individuel pour développer le capital humain de votre entreprise:   comprendre, prévenir et gérer le stress en entreprise.   développer l’engagement professionnel. info@havasu.fr / www.havasu.fr