• Like
Les usages des reseaux sociaux arifor
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Les usages des reseaux sociaux arifor

  • 944 views
Published

Diaporama utilisé dans le cadre de la formation sur les réseaux sociaux à Arifor (Champagne Ardenne) les 5 et 6 novembre 2013

Diaporama utilisé dans le cadre de la formation sur les réseaux sociaux à Arifor (Champagne Ardenne) les 5 et 6 novembre 2013

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
  • Bonjour, Juste un coucou. Je tente de télécharger la présentation. Merci pour ce travail. J'ai suivi cette formation à AriforCordialement Chaby
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
944
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
20
Comments
1
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. LES USAGES DES RÉSEAUX SOCIAUX ARIFOR NOVEMBRE 2013 Frédéric HAEUW
  • 2. Bonjour et bienvenue ….
  • 3. Objectifs de la formation       Identifier les différents types de réseaux sociaux et leurs usages Identifier les atouts des réseaux sociaux pour les publics accueillis : sur l’employabilité (réseaux de pairs, recrutement en ligne, présentation de ces compétences), sur la socialisation (exister dans un réseau d’amis), sur la formation (accès à des experts, aide en ligne …) identifier les risques des réseaux sociaux pour les publics accueillis : sur l’employabilité (la question des traces sur le net, le piratage d’identité…), sur la socialisation (isolement, renfermement sur soi…), sur la formation (sites malveillants ou désinformation, butinage …). Identifier les compétences nécessaires pour utiliser à bon escient les réseaux Choisir un réseau, s’inscrire et se présenter Construire l’ébauche d’une offre d’accompagnement aux réseaux sociaux adaptée à son public et aux objectifs de l’action menée (orientation, formation, remise à niveau, lutte contre l’illettrisme)
  • 4. Séance 1 - Identifier ses « traces » sur internet Consigne : présenter son voisin à partir de ce que l’on découvre de lui sur Internet
  • 5. Que dit-on de moi ? … 8 Outils utiles pour savoir ce que l’on dit de vous en ligne : http://www.influencenumerique.ca/e-reputation-8-outils-pour-savoirce-qui-se-dit-sur-vous-en-ligne/
  • 6. Séance 2 - La société numérique en question
  • 7. La société numérique en questions … Une société fondée sur le lien, l’ouverture, la liberté, l’accessibilité à l’information et au savoir pour tous, la solidarité, l’expression politique … Une société du zapping, qui rend addictif à la connexion permanente, aux communications et aux échanges sommaires, aux contenus peu fiables, un univers dangereux, fragilisant les libertés individuelles et la vie privée.
  • 8. Nombre d’utilisateurs de Facebook
  • 9. Le web 2.0 une évolution sans retour Le Web 2.0 est une transition de l’univers isolé des sites Web vers des flux de contenus libres et des services ouverts. Se définissant comme interactif, social et collaboratif, il permet une interaction totale entre l’internaute, le site en lui-même et les internautes entre eux. En d’autres mots, le Web 2.0 est un socle d’échanges entre des utilisateurs et des applications en ligne. Il fait référence à la fois aux usages sociaux, tels que les interactions entre internautes, et aux technologies, telles que les plateformes sociales et collaboratives, permettant d’échanger et de partager des connaissances.
  • 10. Le web 2.0 • Permet le passage de données isolées vers la mise à disposition, l’organisation et la gestion collective des données dispersées à travers le Web • Un lieu virtuel composé de services numériques, dont le centre est l’utilisateur (exemple : Netvibes …) • Un lieu dans lequel les contributions des membres sont visibles, persistantes et disponibles en permanence (exemple : blog…) • Basé sur le partage, la transparence et la collaboration entre les membres (exemple : j’aime de facebook)
  • 11. Le web 2.0 • Permet l’intelligence collective i.e. la capacité d’une communauté à générer un résultat plus grand que la sommation des capacités individuelles (exemple : wikipédia) • Propose des technologies ouvertes permettant le développement d’applications sur mesure et l’intégration de services externes (exemple : profil…) • Permet d’accéder et utiliser le même service indépendamment du support (exemple : mobile, tablette numérique …) • Construit des interfaces plus riches, conçues par et pour les utilisateurs (ergonomie …)
  • 12. En résumé, le web 2.0 change : • les habitudes de consommations (achats en ligne, prise en compte de l’avis des autres consommateurs …) • les relations aux savoirs (de consommateur à producteur de savoirs) • les modes de communication (multicanalité, instantanéité) • les modes de travail (plus grande autonomie des collaborateurs, organisation du travail, management, gestion des compétences individuelles et collectives, ) • les modes de recrutement (e-reputation…) • les relations avec les administrations publiques (eadministration) • les rapports au temps et à l’espace (ubiquité), à soi et aux autres (avatar)
  • 13. Fracture ou fossé numérique Une idée fausse : l’existence d’un fossé géographique : • Présence d’un ordinateur à domicile : 69,4 % urbain contre 65 % rural • Connexion à Internet : 65,4 % urbain contre 58,7 % rural. Donc, pas de différence marquée selon le lieu d’habitation … sauf la vitesse de connexion !
  • 14. Fracture ou fossé numérique • un fossé générationnel : seulement 16,9 % des plus de 75 ans disposent à leur domicile d’un ordinateur et 15 % ont une connexion Internet, tandis que 90,8 % des 15-24 ans ont accès à un ordinateur et 83,73 % ont Internet à la maison ; • un fossé social : 34 % des personnes aux plus faibles revenus ont un ordinateur à domicile et 28,2 % une connexion Internet contre respectivement 91 % et 87,1 % pour les revenus les plus élevés ; • un fossé culturel : les personnes les moins diplômées ont un moindre accès à domicile à un ordinateur (56 %) et à Internet (50,5 %). 31,5 % et 39,6 % des personnes ayant la plus faible instruction n’ont jamais utilisé un ordinateur ou Internet, contre 3,2 % et 6 % pour les diplômés de l’enseignement supérieur.
  • 15. Raisons invoquées         l’absence de besoin (43,6 % des ménages interrogés) le coût des équipements (41,7 %) et de l’accès luimême (37,3 %) le manque de compétence supposé (35 %) les réticences devant les contenus (32 %) l’existence d’un accès à Internet hors du domicile (21,2 %), des raisons « autres » (17,2 %) les craintes liées à la vie privée et à la sécurité (13,1 %) le handicap physique (3,8 %). Centre Analyse Stratégique 2011 Rapport
  • 16. Mais attention … La fracture est autant dans les accès que dans les usages !
  • 17. Les comportements des jeunes face au numérique L’étude de TNS Média Intelligence révèle la coexistence de cinq groupes de jeunes de 11-15 ans : les « débutants » (12 %), les « gamers » (16 %), les « bavards » (21 %), les « no life » (22 %) et les « ado techno sapiens » (29 %). L’étude a porté plus précisément sur cette dernière catégorie, la plus nombreuse. Les ado techno sapiens peuvent être considérés comme des experts dans différentes tâches liées à Internet et aux TIC en général. Ils ont plutôt des pratiques communautaires et non isolées. Ainsi, le fait d’être toujours interconnectés, les passages incessants entre monde réel et monde virtuel ou encore l’utilisation de multiples médias en même temps, donnent à ces jeunes la capacité de s’adapter à de fréquents changements de rythme, à toutes sortes de situations et les rendent plus efficaces et autonomes. Etude du centre analyse stratégique 2011
  • 18. Séance 3 – les réseaux sociaux La place particulière des réseaux sociaux et des communautés d’apprentissage : comment les intégrer dans des pratiques pédagogiques et articuler le formel, l’informel et le nonformel dans une institution de formation ?
  • 19. Vos pratiques et celles de vos publics ?  Quelles sont vos pratiques sur les réseaux sociaux ?  Quelles sont les pratiques de vos publics ?
  • 20. Quelques idées fausses sur les réseaux sociaux …      c’est un phénomène de mode Ils conduisent à l’isolement et à la désocialisation Facebook est un réseau qui ne sert qu’à la vie privée, il faut mieux choisir des réseaux professionnels les réseaux sociaux ne doivent pas être utilisés en salle de cours ce sont des espaces insécurisés et peu crédibles © Chappatte www.globecartoon.com/dessin – dessin publié avec l'autorisation de l'auteur.
  • 21. Les différents types des réseaux sociaux Les réseaux sociaux de masse, grand public, pour se faire des amis et partager des informations. Facebook, Myspace, Twitter, Foursquare … Les réseaux sociaux professionnels, pour se retrouver dans des communautés de pratiques : Viadéo, Linkedln, Aptilink, Google + Les sites de bookmarking et du curation, pour organiser des marques pages, partager des liens et les commenter : Delicious, Diigo, Pearltrees, Scoop-it… Les sites de partages de contenus, pour publier des contenus spécialisés : Photos (Flickr), vidéo (Youtube, Dailymotion), Powerpoint (Slideshare), documents (Dropbox) … Les sites de jeux en ligne, pour se divertir mais aussi exister dans une autre vie : world of warcraft, sims , my farm
  • 22. Caractéristiques communes  Compte et profil utilisateur personnalisable, avec une intention commerciale plus ou moins avouée  Mise en communication et contact entre utilisateurs, en ligne  Recherche d’amis et création de sa liste d’amis  Tout ce qui est déposé vise à être vu, « liké » et en recherche d’audience (buzz)  Tout ce qui est déposé est potentiellement réutilisable par d’autres, d’où l’importance de fixer les droits, par exemple avec la licence Créative Commons
  • 23. Exemples d’usages             Se faire des relations et constituer un réseau Retrouver ses anciens amis Partager de l’information, des liens et de créer du contenu qui sera ainsi partagé (redocumentation) Assurer/partager une veille Trouver de l'information (différente, plus vite, plus ciblée, en utilisant le pouvoir de la recommandation sociale) Distribuer et rendre visible son activité Développer le social learning Recruter et se faire recruter Augmenter la visibilité et l’influence de son entreprise, ou de ses contenus Prospecter : rencontrer des clients potentiels, des homologues, rendre visible son offre commerciale... Améliorer la communication et le marketing au sein de son entreprise Promouvoir le Knowledge management en entreprise
  • 24. Deux études sur les comportements des français face aux réseaux sociaux ETUDE DE L’INRIA : http://www.inria.fr/actualite/actualites-inria/barometre-lesfrancais-le-numerique SOCIAL MEDIA ATTITUDE : http://fr.slideshare.net/ConscientNetworks/social-mediaattitude-2013-les-comportements-des-franais-sur-les-rseauxsociaux
  • 25. Le phénomène Facebook       Facebook a mis deux ans pour atteindre une audience de 50 millions de personnes, alors que la radio a mis 38 ans pour le même résultat, la télévision 17 ans et internet 4 ans Actuellement : 750 millions de personnes : c’est le 3ème pays le plus peuplé du monde ! Plus qu’une technologie, une philosophie avec un fort sentiment d’appartenance Mais aussi une entreprise commerciale ! 130 : moyenne des « amis » sur Facebook A priori ce n’est pas « pensé » avec une visée professionnelle
  • 26. Du réseau social à l’œuvre d’art Cf article extrait de « comprendre les réseaux sociaux numériques Direction des systèmes d’information et service écoles-médias
  • 27. Revendiquons l’inintérêt … La plupart des échanges sur Facebook n’ont souvent aucun intérêt intellectuel apparent. Mais une part de la fonction phatique du langage est prise en charge par nos ordinateurs … parler pour ne rien dire, ou de sujets sans intérêt, voire simplement « pour rire » sont des formes essentielles des échanges sociaux (Yann Leroux, psychologue) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_phatique
  • 28. … tout en donnant du sens …          Se donner à voir, donner une image de soi gratifiante, assumer ce que l’on est Valoriser ses savoirs faire Développer l’esprit d’écoute Dialoguer, discuter, prendre la parole, écrire … Donner son avis Apprendre les codes sociaux Partager des informations et des ressources au sein de communautés virtuelles Prolonger des dynamiques collectives présentielles (dans le temps et dans l’espace …) …
  • 29. … et en prenant en compte les profils  Etes-vous plutôt « rassembleurs » ou « segmenteurs » ?  Cherchez-vous à « impressionner » ou à « communiquer ? » Etude de Ariane Ollier Malaterre, Nancy Rothbard, Justin Berg
  • 30. Profil idéal Facebook ? Communiquer Impressionner Rassembleur ++ + Segmenteur -- -
  • 31. Quelques exemples Utilisation de twitter en amphi Le réseau est en appui au présentiel pour renforcer la dynamique Création de la page Facebook d’un établissement Le réseau est en soutien à l’apprentissage en présentiel ou un soutien à l’alternance Création d’une page Facebook par un groupe en formation cMOOC (Massive Open Online Course de type connectiviste) Le réseau est une activité formative à part entière Le réseau est au cœur de la dynamique d’apprentissage
  • 32. Quelques exemples … Usage de Twitter en classe http://www.youtube.com/watch?v=uTdhKxXRBCM#t=74 La page Facebook du CDI de l’ecole de l’immaculé conception (53) https://www.facebook.com/docimmac Créer une page Facebook pour transmettre l’histoire https://www.facebook.com/groups/272638831912/ Le témoignage de l’enseignante ici : http://www.cahiers-pedagogiques.com/Facebook-quelle-aventureCarnet-de-bord-d-une-enseignante-documentaliste-stagiaire L’écriture collaborative dans le secondaire http://webtv.utc.fr/watch_video.php?v=G4858YD99M9H
  • 33. Pour s’amuser un peu … http://www.youtube.com/watch?v=9DNKwRyz3g 0
  • 34. Séance 4 – A vous de jouer Exercice pratique : chacun s’inscrit à un réseau de son choix … Echanges : quels points de vigilance ?
  • 35. Séance 5 – Un exemple d’usage professionnel Focus sur la veille partagée
  • 36. La curation La pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu a été baptisée par les Américains curation ou Content Curation, par analogie avec la mission du curator, le commissaire d’exposition chargé de sélectionner des œuvres d’art et de les mettre en valeur pour une exposition. La curation est également un manière rapide et peu coûteuse d'alimenter un site sans produire soi-même le contenu. Source : wikipédia
  • 37. Quelques outils de curation … PEARLTREES http://www.pearltrees.com/# SCOOP-IT http://fr.slideshare.net/lepagegilles/crer-un-scoopit-pour-partager-uneveille http://fr.slideshare.net/scoopit_fr/la-curation-pour-les-professionnels-dutourisme-24342788 FACEBOOK LISTE DES OUTILS http://socialcompare.com/fr/comparison/curation-platforms-amplifyknowledge-plaza-storify
  • 38. Séance 6 – Exercice pratique Bilan de la journée, déposé sur un réseau social !
  • 39. Séance 7 – Quelques petites choses pour débuter la journée… Le jeu des incollables Distinguer les styles de publications sur les réseaux socio et travailler sur la notion de fréquence de publication : article de Christine Vaufrey Deux ou trois choses sur Facebook Facebook censure une photo Un élu FN condamné La question des Droits Le droit à l’oubli par la CNIL Guide du droit sur Internet
  • 40. Séance 8 – E réputation et erecrutement Deux petites vidéos sur le e-recrutement http://www.dailymotion.com/video/xuclu8 http://www.dailymotion.com/video/xg8li2 Etude de Région Job.com sur l’emploi et les réseaux sociaux Les eporfolio Vidéo de présentation de lorfolio « j’ai la fibre » Le site de lorfolio
  • 41. Séances 9 10 11 – Production d’une action en direction des publics accueillis Deux petites vidéos de sensibilisation Alice et Timmy Dave le mentalist Brain storming : quelles compétences visées, quels objectifs, quelles actions … Travail par petits groupes Mise en commun
  • 42. Utiliser Facebook en formation           Créer une page Facebook (http://www.commentcamarche.net/faq/19337-creer-une-pagefacebook-pour-son-entreprise) ou un groupe (http://facebook.typepad.com/faceblog/groupe_facebook/) Ne pas accepter d’être « ami » avec les apprenants pour ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle Adopter le « ton Facebook » et tout en gardant la même distance qu’en centre de formation Promouvoir les échanges et discussions Accepter la règle des 80/20 Veiller à la bonne tenue des échanges Alerter sur les risques et les droits Etre exemplaire dans son comportement Renoncer à la maitrise de tous les échanges …
  • 43. Séance12– Bilan, évaluation
  • 44. Merci de votre participation … Frédéric Haeuw consulting@haeuw.com Blog : www.haeuw.com Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.