Your SlideShare is downloading. ×
Facebook et formation tunis 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Facebook et formation tunis 2013

1,359

Published on

Présentation

Présentation

2 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Pas mal de points communs avec l'approche d'Alphalia. Les nouveaux modes de formation et la formation multimodale vont peu à peu prendre leur place dans le monde de la FC. Merci Frédéric
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • merci pour ce partage
    Caroline Diaz
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
1,359
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
2
Likes
3
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. DU BON USAGE DE FACEBOOK ET AUTRES RÉSEAUX SOCIAUX EN FORMATION Frédéric Haeuw
  • 2. De quoi parle-t-on ? Pour mieux comprendre les réseaux sociaux Première partie
  • 3. Quelques idées fausses sur les réseaux sociaux …  c’est un phénomène de mode  Ils conduisent à l’isolement et à la désocialisation  Facebook est un réseau qui ne sert qu’à la vie privée, il faut mieux choisir des réseaux professionnels  les réseaux sociaux ne doivent pas être utilisés en salle de cours  ce sont des espaces insécurisés et peu crédibles © Chappatte - www.globecartoon.com/dessin – dessin publié avec l'autorisation de l'auteur.
  • 4. Les différents types des réseaux sociaux Les réseaux sociaux de masse, grand public, pour se faire des amis et partager des informations. Facebook, Myspace, Twitter, Google + … Les réseaux sociaux professionnels, pour se retrouver dans des communautés de pratiques : Viadéo, Linkedln, Aptilink … Les sites de bookmarking et du curation, pour organiser des marques pages, partager des liens et les commenter : Delicious, Diigo, Pearltrees, Scoop-it… Les sites de partages de contenus, pour publier des contenus spécialisés : Photos (Flickr), vidéo (Youtube, Dailymotion), Powerpoint (Slideshare), documents (Dropbox) … Les sites de jeux en ligne, pour se divertir mais aussi exister dans une autre vie : world of warcraft, sims , my farm
  • 5. Caractéristiques communes  Compte et profil utilisateur personnalisable, avec une intention commerciale plus ou moins avouée  Mise en communication et contact entre utilisateurs, en ligne  Recherche d’amis et création de sa liste d’amis  Tout ce qui est déposé vise à être vu, « liké » et en recherche d’audience (buzz)  Tout ce qui est déposé est potentiellement réutilisable par d’autres, d’où l’importance de fixer les droits, par exemple avec la licence Créative Commons
  • 6. Exemples d’usages  Se faire des relations et constituer un réseau  Retrouver ses anciens amis  Partager de l’information, des liens et de créer du contenu qui sera ainsi partagé (redocumentation)  Assurer/partager une veille  Trouver de l'information (différente, plus vite, plus ciblée, en utilisant le pouvoir de la recommandation sociale)  Distribuer et rendre visible son activité  Développer le social learning  Recruter et se faire recruter  Augmenter la visibilité et l’influence de son entreprise, ou de ses contenus  Prospecter : rencontrer des clients potentiels, des homologues, rendre visible son offre commerciale...  Améliorer la communication et le marketing au sein de son entreprise  Promouvoir le Knowledge management en entreprise
  • 7. Le phénomène Facebook  Facebook a mis deux ans pour atteindre une audience de 50 millions de personnes, alors que la radio a mis 38 ans pour le même résultat, la télévision 17 ans et internet 4 ans  Actuellement : 750 millions de personnes : c’est le 3ème pays le plus peuplé du monde !  Plus qu’une technologie, une philosophie avec un fort sentiment d’appartenance  Mais aussi une entreprise commerciale !  130 : moyenne des « amis » sur Facebook  A priori ce n’est pas « pensé » avec une visée professionnelle
  • 8. Revendiquons l’inintérêt … La plupart des échanges sur Facebook n’ont souvent aucun intérêt intellectuel apparent. Mais une part de la fonction phatique du langage est prise en charge par nos ordinateurs … parler pour ne rien dire, ou de sujets sans intérêt, voire simplement « pour rire » sont des formes essentielles des échanges sociaux (Yann Leroux, psychologue) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_phatique
  • 9. … tout en donnant du sens …  Se donner à voir, donner une image de soi gratifiante, assumer ce que l’on est  Valoriser ses savoirs faire  Développer l’esprit d’écoute  Dialoguer, discuter, prendre la parole, écrire …  Donner son avis  Apprendre les codes sociaux  Partager des informations et des ressources au sein de communautés virtuelles  Prolonger des dynamiques collectives présentielles (dans le temps et dans l’espace …)  …
  • 10. … et en prenant en compte les profils  Etes-vous plutôt « rassembleurs » ou « segmenteurs » ?  Cherchez-vous à « impressionner » ou à « communiquer ? » Etude de Ariane Ollier Malaterre, Nancy Rothbard, Justin Berg
  • 11. Profil idéal Facebook ? Rassembleur Segmenteur ImpressionnerCommuniquer ++ + - - -
  • 12. Six bonnes raisons pour utiliser les réseaux sociaux en formation Seconde partie
  • 13. 1- parce que la formation formelle est de moins en moins dominante Michael Lombardo, Robert Eichinger, Morgan McCall, (1996). The Career Architect Development Planner (1st ed.). Minneapolis. Lominger
  • 14. 2- parce que l’entreprise devient 2.0  En terme de recrutement  En terme de formation interne : Formation par les pairs (contrat de génération par exemple) ou recours au tutorat  En terme d’organisation : petites unités de travail, flexibilité, travail basé sur une forte compétence communicationnelle, le benchmark  En terme de gestion du « capital culturel » et des savoir- faire maison (KM) : la connaissance devient le capital de l’entreprise  Tous les postes sont impactés par la tertiarisation et la numérisation des activités
  • 15. A propos du KM Knowledge Management : capacité d’une organisation à gérer sa mémoire organisationnelle, c’est-à-dire l’ensemble des connaissances acquises et partagées par les collaborateurs. Les technologies 2.0 permettent : - de ne pas réinventer la roue et de ne pas perdre de temps à rechercher des informations existantes - de capitaliser sur les connaissances tacites (70 % des savoirs !) - de partager, collaborer, converser, socialiser, rechercher, collecter, diffuser, veiller, former … Livre Blanc sur les entreprises web 2.0 CEFRIO 2011
  • 16. 3- Parce que science sans conscience … La vraie question est celle de l’intentionnalité et de la prise de conscience : - Soit j’ai l’intention d’apprendre (formation formelle ou non formelle) - Soit je prends conscience que j’ai appris (formation informelle) Donc « je ne sais que lorsque je sais que je sais ! » Hypothèse : Pour que les réseaux sociaux soient une passerelle entre formation formelle et informelle, cela nécessite un accompagnement à la conscientisation des apprentissages
  • 17. 4- parce que c’est une compétence vitale La compétence numérique qui implique l'usage sûr et critique des technologies de la société de l'information (TSI) et, donc, la maîtrise des technologies de l'information et de communication (TIC) est l’une des compétences clés définies par la CCE Recommandation 2006/962/CE du Parlement européen et du Conseil, du 18 décembre 2006, sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie [Journal officiel L 394 du 30.12.2006]. Et qu’elle est inégale selon les personnes : fossé lié à l’âge, au genre, à la catégorie socio- professionnel, au niveau d’études
  • 18. 5- parce qu’ils concourent à la formation de soi par soi Les réseaux sociaux sont toujours sous le signe de l’extimité, c’est-à- dire le fait de déplacer certains éléments strictement personnels dans le domaine public avec le souhait qu’il en résultera une intimité plus riche et des liens nouveaux : plutôt qu’un journal intime, le blog personnel doit être vu comme une vitrine sociale (Serge Tisseron sociologue, L’intimité surexposée, Paris, Ramsay, 2001) Et si nous étions dans le domaine de l’autoformation comprise comme le mouvement visant à se doter de sa propre forme ? Nous sommes ce que nous montrons de nous- mêmes, plus que nous montrons ce que nous sommes
  • 19. 6- parce qu’ils concourent à la professionnalisation  faire de la veille partagée  avoir rapidement des réponses à des questions professionnelles  appréhender les codes sociaux, les vocabulaires, les habitus … bref le « paradigme professionnel »  échanger des points de vues, poster des avis et des questions sans crainte d’être contrôlé  faciliter les tuilages entre anciens et nouveaux (communauté professionnelle)  exister professionnellement (e-réputation)  augmenter son employabilité  faciliter et prolonger les contacts réels  construire son identité professionnelle
  • 20. Quelques exemples Création de la page Facebook d’un établissement Le réseau est en soutien à l’apprentissage en présentiel ou un soutien à l’alternance Création d’une page Facebook par un groupe en formation Le réseau est une activité formative à part entière Le réseau est au cœur de la dynamique d’apprentissage cMOOC (Massive Open Online Course de type connectiviste) Utilisation de twitter en amphi Le réseau est en appui au présentiel pour renforcer la dynamique
  • 21. Pour bien utiliser Facebook en tant qu’enseignant  Créer une page Facebook (http://www.commentcamarche.net/faq/19337-creer-une-page- facebook-pour-son-entreprise) ou un groupe (http://facebook.typepad.com/faceblog/groupe_facebook/)  Ne pas accepter d’être « ami » avec les apprenants pour segmenter vie privée et vie professionnelle  Adopter le « ton Facebook » et tout en gardant la même distance qu’en centre de formation  Promouvoir les échanges et discussions  Accepter la règle des 80/20  Veiller à la bonne tenue des échanges  Alerter sur les risques et les droits  Etre exemplaire dans son comportement  Apprendre à diversifier les usages  …
  • 22. … en informant sur les risques  La persistance des traces (durée de vie très longue des messages et images)  Le harcèlement (renforcé par la massification de l’audience potentielle et le recours à des images blessantes)  Les mauvaises rencontres  Les invasions marketing  La non vérification des informations  La désinformation  Le vol d’identité  Le temps passé  …
  • 23. Frédéric Haeuw consulting@haeuw.com Blog : www.haeuw.com Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France. Merci de votre attention

×