Collecte et exploitationdes données chez un libraire                   Hadrien Gardeur                   @Hadrien         ...
CollecteDonnées utilisateurs non exploitées (donnéesnécessaires au fonctionnement du service)Données pour l’exploitation s...
Types de données   Division entre données contenu et utilisateur              Contenu                     UtilisateurLangu...
Exploitation des donnéesVisualisation des données (pas que pour lelibraire)Suivre des tendances en temps réel:Ventes par ...
Du libraire à l’éditeurPeu d’échanges en FrancePrincipalement via les web servicesAvec les anglo-saxons:Format standard d...
Les données de lectureUne mine d’or ou un mirage ?Chasse gardée des acteurs verticaux etd’applications spécialiséesUn enje...
Social Media Week- Edition: Quelle valeur ont les données ?
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Social Media Week- Edition: Quelle valeur ont les données ?

863 views
831 views

Published on

Slides de mon intervention au Labo de l'édition (http://www.labodeledition.com) à propos du big data en librairie.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
863
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
180
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Social Media Week- Edition: Quelle valeur ont les données ?

  1. 1. Collecte et exploitationdes données chez un libraire Hadrien Gardeur @Hadrien Feedbooks
  2. 2. CollecteDonnées utilisateurs non exploitées (donnéesnécessaires au fonctionnement du service)Données pour l’exploitation sont anonymes(pas d’identifiant ou d’IP)Collecte et organisation des données en tempsréel
  3. 3. Types de données Division entre données contenu et utilisateur Contenu UtilisateurLangue LangueGenre PaysMarque éditoriale Périphérique ou Système d’exploitationCollection Application de lecture Sexe et âge Affiliation éventuelle
  4. 4. Exploitation des donnéesVisualisation des données (pas que pour lelibraire)Suivre des tendances en temps réel:Ventes par pays pour chaque languePopularité de certains genres et/ou marqueséditorialesPériphériques et/ou applications utilisées
  5. 5. Du libraire à l’éditeurPeu d’échanges en FrancePrincipalement via les web servicesAvec les anglo-saxons:Format standard d’échange BISG/EDItEURCollecte très précise géographiquement(jusqu’à l’adresse du client)
  6. 6. Les données de lectureUne mine d’or ou un mirage ?Chasse gardée des acteurs verticaux etd’applications spécialiséesUn enjeu pour les éditeurs et les auteurs ?

×