Book Agence Philéas
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Book Agence Philéas

on

  • 3,772 views

Livret présentant les différents projets de l'agence d'architecture Philéas

Livret présentant les différents projets de l'agence d'architecture Philéas

Statistics

Views

Total Views
3,772
Views on SlideShare
3,492
Embed Views
280

Actions

Likes
0
Downloads
38
Comments
0

2 Embeds 280

http://www8.hp.com 278
http://www.yatedo.fr 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Book Agence Philéas Book Agence Philéas Presentation Transcript

    • AT ELIERD’ARCHI TECT U R E PHILEAS
    • P RÉSENTATION / DEL’AGE NC E
    • DOMINIQUE VITTI CEUX QUI NOUS ONT FAIT CONFIANCE Architecte DPLG / co-gérant né le 6 juillet 1964 PUBLIC Ministère des Affaires Etrangères JULIEN ZANASSI Ministère de l’Intérieur Architecte DPLG / co-gérant Ministère de l’Économie et des Finances né le 18 mars 1966 Région Île-de-France ANNE-CHARLOTTE ZANASSI Rectorat de Lille / Université du Littoral Architecte DPLG / co-gérante Conseil Général du Val-de-Marne née le 22 juillet 1965 Ville de Charenton-le-Pont Ville de Paris, Siemp, RIVP, Paris Habitat Ville de Versailles Ville de Massy, Ville de Bondy1964, 1965, 1966 2000 PHILÉAS AUJOURD’HUI Ville de Barneville-CarteretNaissances de Dominique, Anne-Charlotte puis Julien. Création du collectif Plan01 avec les agences atelier du pont, KOZ Paris Habitat, SIEMP, RIVP et [BP]. Les 4 agences partagent les mêmes locaux Philéas est une agence «tout programme». Elle aborde les infrastructures de Groupe 3F, OSICA1989 - et mutualisent leurs ressources. Ce collectif de dix architectes transport, les bâtiments techniques, les écoles, logements et sièges sociaux Communauté de Communes du PaysRencontre à UP 7 (Paris-Tolbiac) - premiers concours associés, 35 collaborateurs, a pour vocation la recherche et avec la même attention pour la qualité et la modularité des espaces, les vues, de Francepour étudiants (BMW, Pan Université, Butagaz etc.). l’innovation en architecture. les lumières. Préfecture de Police de Paris SEQUANO1990, 1991 et 1992 2000 à 2004 L’agence s’attache à métamorphoser des contraintes techniques en plus-Diplômes d’architecte DPLG - travail dans quelques agences L’atelier Philéas se développe et se structure, la méthode values plastiques. Elle crée des bâtiments qui dialoguent avec la ville par PARA PUBLICparisiennes. de travail s’affine et se complète (gestion de chantier, intégration des jeux de réflexions, réfractions, perspectives et ouvertures qui en font RATP, SEDP de la RATP de méthode de conception HQE, comptabilité analytique). des objets urbains à la croisée de l’architecture, des arts plastiques et du Société des Autoroutes Paris Normandie1993 L’agence travaille à la fois sur des projets à fortes contraintes design. EDF, GDF SuezCréation de l’atelier d’architecture Philéas pour réaliser techniques et/ou économiques et sur des projets plus libres France Telecomla gare maritime de Barneville-Carteret, premier concours où l’expression créative nourrit la démarche conceptuelle. L’atelier Phileas est aujourd’hui composé de 10 personnes : 3 architectes«professionnel» lauréat. associés, 4 architectes salariés, 1 architecte infographiste, 1 responsable de PRIVÉ 2007 communication et 1 assistante. Société du Circuit Dijon-Prenois1993 à 1996 Création du collectif FRENCH TOUCH avec 12 agences parisiennes Laboratoire GranonRéalisation de la gare maritime, réalisation de petits projets (Périphériques, Hamonic et Masson, ECDM, P. Gazeau, Brenac Plan01 et Plan02 sont des partenaires permanents de Philéas. Cell Network France(appartements, maisons), et quelques concours perdus. et Gonzales, Beckmann-N’Thépé, etc. ). Cette association se Depuis 2008, Anne-Charlotte est également architecte conseil à la MIQCP Société Arcane / Société CERCIS consacre à la promotion de l’architecture française à l’étranger (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques) et Compagnie maritime Emeraude Lines1996 à 2000 par la publication de l’Annuel Optimiste d’Architecture. Julien fait partie des Architectes Conseils de l’Etat (affecté en Dordogne). Société GénéralePremiers «gros concours» gagnés : l’IUT de Boulogne-sur-Mer Eurexpoet la barrière de péage de Quetteville. 2008 Euro RSCGPremiers maîtres d’ouvrage publics : Ministères (Économie Création du bureau d’éco-conception Plan02 avec les associés SIAAPet Finances, Intérieur, Affaires Étrangères), Régions de Plan01. Plan02 partage les mêmes locaux et réalise toutes les Sanef(Île-de-France…), et Communes. Premiers maîtres d’ouvrage études thermiques et environnementales des agences du collectif.para-publics (EDF, GDF, France Telecom).2 3
    • PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE MOYENS DE L’AGENCE01. 02. 03. 04. 05. 06. IDENTITÉ RAISON SOCIALE .............................................. SARL D’ARCHITECTURE PHILEAS K.07. 08. 09. 10. 11. 12. ANNEE DE CREATION ........................................ 1993 CAPITAL ............................................................ 23 934,50 EUROS ADRESSE .......................................................... 89, RUE DE REUILLY, 75012 PARIS - TEL. 01 53 33 24 40 / FAX. 01 53 33 24 4101. Julien ZANASSI / Architecte DPLG, associé co-gérant 09. Edouard GRIGNON / Architecte INTERNET .......................................................... E-MAIL: PHILEAS @ ATELIER-PHILEAS.COM - WEB: WWW.ATELIER-PHILEAS.COM02. Anne-Charlotte ZANASSI / Architecte DPLG, associée co-gérante 10. Cédric LISSAJOUX / Architecte DPLG, infographiste RCS ................................................................... PARIS B 389 747 92403. Dominique VITTI / Architecte DPLG, associé co-gérant 11. Quentin FAUVRE / Ingénieur, Plan02 SIRET - APE ...................................................... 389 747 924 00048 - APE: 7111Z04. Salhia ARIB / Assistante 12. Anthony GAILLARD / Ingénieur, Plan02 ORDRE DES ARCHITECTES ............................... CONSEIL RÉGIONAL ILE-DE-FRANCE - N° NATIONAL: 0202552 - N° RÉGIONAL: 98305. Marie-Sophie ROLLET / Architecte DPLG ARCHITECTES ASSOCIES ................................. JULIEN ZANASSI, ARCHITECTE DPLG, CO-GÉRANT06. Quentin FRUCHAUD / Architecte DPLG NÉ LE 18 MARS 1966 - DPLG JANVIER 1992 ORDRE DES ARCHITECTES: N° NATIONAL 3559707. Marie FORTE / Architecte DPLG ARCHITECTE CONSEIL DE DORDOGNE DEPUIS DEBUT 200808. Ilaria NOVIELLI / Architecte ANNE-CHARLOTTE ZANASSI, ARCHITECTE DPLG, CO-GÉRANTE NÉE LE 22 JUILLET 1965 - DPLG MARS 1990 ORDRE DES ARCHITECTES: N° NATIONAL 36776PARTENAIRES PERMANENTS ARCHITECTE CONSEIL A LA MISSION INTERMINISTERIELLE POUR LA QUALITE DES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (MIQCP) DEPUIS 2008+ DOMINIQUE VITTI, ARCHITECTE DPLG, CO-GÉRANTPARTENAIRES NÉ LE 06 JUILLET 1964 - DPLG MARS 1991 ORDRE DES ARCHITECTES: N° NATIONAL 37992BET TCE OGER ARCOBA EUROINGENIERIE MOYENS DE L’ÉQUIPE BETOM IOSIS OPC HYTECC - CESEC MOYENS HUMAINS ........................................... 10 PERSONNES: 3 ARCHITECTES ASSOCIÉS, 4 ARCHITECTES DPLG, 1 INFOGRAPHISTE, 1 PR MANAGER, 1 ASSISTANTE CET ACOUSTICIEN CABINET LAMOUREUX - AVEL - PEUTZ & ASSOC. HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ..............LES 3 ASSOCIÉS DE L’AGENCE SONT FORMÉS À LA DÉMARCHE HQE C&E BET HQE PLAN02 ET SONT ASSOCIÉS DE PLAN02, BUREAU D’ÉTUDE ENVIRONNEMENTAL INTÉGRÉ LANGUES ........................................................... ITALIEN ET ANGLAIS: LU, ÉCRIT, PARLÉBET STRUCTURE EVP CONSEIL SECURITE BTP CONSULTANTS - CASSO LOCAUX .............................................................. 120 M2 DANS UN LOCAL DE 550 M2 PARTAGÉ ARCADIS CUISINISTE GSIR - BEGC HARD WARE ....................................................... 12 POSTES DE TRAVAIL CAO-DAO ET BUREAUTIQUE DONT 2 POSTES MOBILES, SUR SERVEUR RÉSEAUBET FLUIDES ALTO SIGNALETIQUE BODU BÉRU CONNEXION ADSL (INTERNET HAUT DÉBIT) SUR TOUS LES PC SETRAT GRAPHISME LA BONNE MERVEILLE SOFTWARE ........................................................ AUTOCAD 2012, PHOTOSHOP, ADOBE DESIGN, X PRESS, 3DS MAX, OFFICE 2010 ABX PAYSAGISTES PAYSAGE ET LUMIÈRE- SEMPERVIRENS-BASE BUREAUTIQUE .................................................. TRACEUR COULEUR HP GRAND FORMAT, 4 IMPRIMANTES A4/A3 COULEUR QUALITÉ PHOTO, SCANNER, 2 APPAREILS PHOTO NUMÉRIQUE, COPIEUR CONNECTÉ XEROX N/B A4 / A3, TRANSFERT DE FICHIERS VIA SITES FTP INEX PERSPECTIVES LUXIGON - KAUPUNKI - AOKIECONOMISTES PH. TALBOT MAQUETTISTE J.L. COURTOIS - EVOLUM BMA WEB MASTER P. DE BROCHE DES COMBES RPO A. MAZET CHIFFRE D’AFFAIRES DEPUIS 5 ANS, ENTRE 850 000 € HT ET 1 000 000 € HT4 5
    • PHILÉAS EST MEMBRE DU COLLECTIF PLAN02 CELLULE D’ECODESIGN PLAN01 INTÉGRÉE Historial de la Vendée - maître d’œuvre : collectif Plan01 - livraison 2006 - nominé à l’Equere d’Argent 2006SYSTÈME PLAN01 www.plan01.com PLAN01 UN BUREAU D’ÉCO-CONCEPTION INTÉGRÉ : PLAN02Fondé en 2002, Plan01 rassemble les 10 associés des agences atelier Philéas est cofondateur du bureau d’éco-conception Plan02, partenaire HQE de tous les projets de l’agence.du pont, [BP] Architectures, KOZ et Philéas, toutes créées dans la seconde atelier du pont KOZ Les architectes associés du collectif Plan01 ont crée Plan02, bureau d’éco-conception intégré, en 2008. Leurs objectifs étaient clairs :moitié des années 90 et liées de longue date. Les 4 agences partagent le même Anne-Cécile Comar Christophe Ouhayoun - ne pas se laisser intimider par la jungle des règlementations et des cibles environnementales ;lieu de travail, un ancien atelier dans le 12e à Paris. Ces structures parallèles Philippe Croisier Nicolas Ziesel - poser les jalons d’une approche renouvelée du métier d’architecte ;mutualisent un certain nombre de ressources (humaines, matérielles, Stéphane Pertusier - créer les conditions de leur indépendance intellectuelle sur le projet.immatérielles) et d’expériences. Ensemble, elles forment un écosystème Plan02 cimente leur conscience commune que le développement durable est un changement de paradigmes – un Big Bang des Consciencesatypique et enrichissant. [BP] Architectures Philéas (BBC) ! – qui pourrait générer une mutation des modes de vivre, d’habiter, de bouger et entraîner dans son sillage la création de nouvel-Plan01 est le label commun aux 10 associés. Sous cette marque commune, Jean Bocabeille Anne-Charlotte Zanassi les typologies urbaines. L’horizon 2050 a ceci de motivant qu’il est désormais partagé par tous les acteurs de la ville – architectes, maî-ils développent des projets «hors norme», conçus sous la bannière Ignacio Prego Dominique Vitti tres d’ouvrage, politiques, citoyens – appelés à faire évoluer leur position et leurs pratiques.de l’expérimentation et de l’intelligence collective, autour de sujets «ouverts». Julien ZanassiPlan01 est maître d’oeuvre de l’Historial de la Vendée (2006 en haut), du Plan02 émane de Plan01 : les mêmes 10 architectes associés, le même lieu de travail à Paris entre Bastille et Nation, la même culture par-Centre d’interprétation du Mémorial de Thiepval et du Crématorium de Rennes tagée mais des compétences propres.métropole. Plan02 est une société indépendante. Cependant elle est exclusivement dédiée aux projets des quatre agences du label Plan01 - atelier duEn parallèle, Philéas poursuit sa propre stratégie de développement pont, [BP] Architectures, KOZ et Philéas - dont elle assure la maîtrise d’œuvre environnementale.tandis que Plan02, bureau d’écodesign, est exclusivement dédié au volet envi- La réflexion environnementale est devenue un automatisme, entretenu par des échanges quotidiens entre architectes et ingénieurs.ronnemental des projets des agences du label Plan01. Cette synergie favorise une conception intégrée et alimente une hybridation des projets qui désormais croisent les logiques environnemen- tales avec les tropismes architecturaux sans prévalence des uns sur les autres. Au fil des projets, Plan02 constitue une bibliothèque d’expérimentations chiffrées et une somme de retours d’expériences précis sur les systèmes mis en œuvre. Cette base de données collective vient nourrir et enrichir les nouveaux projets des agences. Synergie Philéas / PLAN02 2013 - 150 logements étudiants, cuisine collective et groupe scolaire, Certification HQE, certification H&E, label BBC Effinergie, Plan Climat Zac Cardinet Chalabre, Paris 17. 2013 - Groupe scolaire HQE 20 classes à Aubervilliers 2014 - 35 logements sociaux à Sarcelles pour Osica6 7
    • ENSEI GNEMENTSECONDAIRE & SUPÉ RIEUR / RE CHER CH E
    • 2006MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : RÉGION ÎLE-DE FRANCE / DDE77DAMMARIE-LES-LYS (77)RESTRUCTURATION ETEXTENSIONDES ATELIERS DU LYCÉEJOLIOT-CURIE MAÎTRE D’OUVRAGE RÉGION ÎLE-DE-FRANCE MO DÉLÉGUÉ DDE 77 COÛT DES TRAVAUX 4,91 M€ HT TYPE DE MISSION DE BASE + DIAGNOSTIC + QUAN- TITATIFS ROLE MANDATAIRE SHON EXISTANTS : 3100 M² EXTENSION : 1030 M² BUREAU D’ÉTUDE ARCADIS PROGRAMME DÉSAMIANTAGE, RESTRUCTURATION LOURDE, EXTENSION DES ATELIERS, EN CINQ PHASES, EN SITE OCCUPÉ AVEC BÂTIMENTS PROVISOIRES10 11
    • Le lycée Joliot-Curie est composé de bâtiments des années 70, LE PROGRAMME éparpillés dans un site vert, caractérisé par la présence Le programme pédagogique définit 3 nouvelles filières de grands arbres parfois très anciens. La restructuration et (microtechnique, électrotechnique et maintenance) qui doivent l’extension des ateliers, dues à l’évolution des programmes avoir des accès parfaitement identifiables et séparés. pédagogiques et à la modernisation des machines outils, s’est faite en douceur. Les modénatures de façades ont été travaillées L’EXTENSION pour entrer en résonance avec les grands arbres qui leur L’extension a pour objet la création du hall d’accès principal et font face, des matériaux différents et plus qualitatifs ont été des espaces administratifs. employés, les espaces extérieurs ont été singularisés. Les trois liaisons demandées vers les filières sont clairement balisées (signalétique, code couleurs) et bordent trois jardins intérieurs. Ces patios éclairent naturellement les salles de cours qui bénéficient d’une vue arborée et calme.12 13
    • Le hall d’accueil est un espace de transition entre le bâtiment des ateliers rénovés et le bâtiment d’enseignement général. Il est encaissé dans le terrain en raison de la déclivité du site. Son plafond en inox miroir renvoie la lumière et permet des transparences entre les espaces.14 15
    •  1998 CONCOURS, PROJET LAURÉAT - MAÎTRE D’OUVRAGE: UNIVERSITÉ DU LITTORAL BOULOGNE SUR MER (62) IUT/IUP DE BIOCHIMIE HALIOMARINE REQUALIFICATION D’UN SITE PORTUAIRE COMPLEXITÉ Le projet est révélateur de la volonté de créer un front bâti La vocation du bâtiment, la biochimie halio-marine, entraîne support des activités universitaires et de marquer la limite entre une complexité du traitement des réseaux : conception de la ville et les activités portuaires « industrielles ». salles blanches, de salles de radioactivité, de laboratoires avec L’activité de pêche est conservée, le bâtiment est construit sur paillasses, de salles dédiées à la recherche, etc. pilotis et sert de halle aux pêcheurs. Le principe de structures en porte-à-faux fondées sur les pieux des quais construits sous Napoléon et d’une passerelle L’ÉLÉMENT FÉDÉRATEUR D’UNE RECONQUÊTE suspendue La mise en place d’une passerelle conçue comme une promenade suspendue permet de conserver une continuité urbaine et une image architecturale unitaire au bassin Napoléon. Le caractère limité de l’emprise au sol et la nécessité de doter les activités de pêche d’un maximum d’espace d’exploitation ont amené à considérer le R+1 comme le niveau 0 du bâtiment. Ce niveau 0 est distribué par la promenade publique suspendue. Le hall de l’I.U.P/I.U.T vient se décoller du sol, dégager une ouverture sur le bassin et cadrer l’escalier, départ de la MAÎTRE D’OUVRAGE UNIVERSITÉ DU LITTORAL, DISTRICT promenade publique. DE BOULOGNE-SUR-MER Le hall suspendu et l’escalier monumental forment un BET SECHAUD & BOSSUYT NORD signal d’amorce de l’urbanisation du bassin. COÛT DES TRAVAUX 4,1 M€ HT CHANTIER 9 MOIS 1ÈRE TRANCHE / 10 MOIS 2ÈME TRANCHE TYPE DE MISSION MISSION DE BASE + SYNTHÈSE SHON 4000 M2 EN DEUX TRANCHES PROGRAMME HALLS / SALLES DE COURS, TP ET PRÉPARATION / ADMINISTRATION / LOCAUX TECHNIQUES / LABORATOIRE ET RECHERCHE / AMPHITHEATRE16 17
    •  2005 MAÎTRE D’OUVRAGE : COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION D’ÉVREUX MISEREY (76) BIO-PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES HQE RECHERCHE EN BIOTECHNOLOGIES MAÎTRE D’OUVRAGE COMMUNAUTE D’AGGLOMÉRATION D’ÉVREUX BET OTH OUEST COÛT DES TRAVAUX 3,2 M€ HT TYPE DE MISSION CONCOURS SHON 2300 M²18 19
    • ET AUSSI ... CONCOURS 1-COLLÈGE HQE À CRÉTEIL CRÉTEIL (94) / 2007 MAÎTRE D’OUVRAGE : CG DU VAL DE MARNE COÛT DES TRAVAUX : 11,3 M EUROS.HT  CONCOURS 2-BIO-INCUBATEUR LOOS (59) / 2000 MAÎTRE D’OUVRAGE : GIE EURASANTÉ COÛT DES TRAVAUX : 1,9 M EUROS.HT  CONCOURS 3-RESTRUCTURATION ET EXTENSION DU LYCÉE LE CORBUSIER 1 5 CORMEILLES-EN-PARISIS (95) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : RÉGION ILE-DE-FRANCE COÛT DES TRAVAUX : 15,24 M EUROS.HT  CONCOURS 4-COLLÈGE 600 HQE PAVILLONS-SOUS-BOIS (93) / 2007 MAÎTRE D’OUVRAGE : CONSEIL GÉNÉRAL DE SEINE SAINT-DENIS COÛT DES TRAVAUX : 10,8 M EUROS. HT  CONCOURS 5-LYCÉE FRANÇAIS DE DAKAR DAKAR (SÉNÉGAL) / 2006 MAÎTRE D’OUVRAGE : AEFE COÛT DES TRAVAUX : 14,5 M EUROS.HT 2 6  CONCOURS 6-EXTENSION DE L’IUT DE LIEUSAINT LIEUSAINT (77) / 2005 MAÎTRE D’OUVRAGE : RÉGION ÎLE-DE-FRANCE COÛT DES TRAVAUX : 2,44 M EUROS.HT  CONCOURS 7-CONSTRUCTION D’UN GRETA ET D’UNE SALLE DE SPORT AU COLLÈGE E.TRIOLET CHAMPIGNY-SUR-MARNE (94) / 2004 MAÎTRE D’OUVRAGE : CONSEIL GÉNÉRAL DU VAL-DE-MARNE COÛT DES TRAVAUX : 4,5 M EUROS.HT  CONCOURS 8-CONSTRUCTION D’UN COLLEGE 700 3 7 + GYMNASE + CIO HQE & BBC ANTONY (92) / 2009 MAÎTRE D’OUVRAGE : CONSEIL GÉNÉRAL DES HAUTS DE SEINE COÛT DES TRAVAUX : 20,9 M EUROS.HT 4 820 21
    • P ETITEENFANCE/ ÉLÉMEN TAIR E
    •  LIVRAISON 2013 CONCOURS - PROJET LAURÉAT - MAÎTRE D’OUVRAGE : RIVP PARIS ZAC CARDINET-CHALABRE (75017) ÉCOLE POLYVALENTE 12 CLASSES + CENTRE DE LOISIRS HQE+BBC ET CUISINE CENTRALE MAÎTRE D’OUVRAGE RÉGIE IMMOBILIÈRE DE LA VILLE DE PARIS ARCHITECTE ATELIER PHILÉAS MANDATAIRE BUREAUX D’ETUDES PH TALBOT - INEX- EVP- GSIR- SEMPERVIRENS-AVEL CONSEIL HQE PLAN 02 COÛT DES TRAVAUX 21,47 M€ HT CALENDRIER CONCOURS : JUILLET 2009 LIVRAISON : JUIN 2013 TYPE DE MISSION DE BASE +QUANTITES SHON 8800 M2 PROGRAMME 12 CLASSES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES, CENTRE DE LOI- SIRS, RASED, RESTAURANT CUISINE DE PRODUCTION 1350 REPAS/JOURS +RESIDENCE ETUDIANTE 152 LOGEMENTS PROGRAMME DÉMARCHE H.Q.E. NF BATIMENTS ENVIRONNEMENTAL/ TERITAIRES AVEC CERTIFICATION OBJECTIFS NRJ CERTIFICATION H&E PROFIL A LABEL BBC EFFINERGIE PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS CEP 36 KWH/M2/AN (ECOLE) CEP 42 KWH/M2/AN (RESIDENCE) SANS COMPENSATION ENR24 25
    • LA SENTINELLE AU SOLEIL - Transition dans les lignes de fuite avec une façade sur parc La ville durable est le défi du 21e siècle. La nouvelle ZAC qui s’affirme sans fléchir et une façade sur rue plus basse Cardinet-Chalabre illustre les grandes ambitions de la Ville de et aérée qui se termine curieusement par un « objet totem » : une Paris : réaliser un quartier important ET durable au coeur de la folie balisant de manière singulière et dynamique l’entrée dans le capitale parisienne, avec des bâtiments au moins BBC, au mieux parc. positifs, pour démontrer que c’est possible et désirable, qualita- tif et contemporain. - Très graphique, contemporain et ludique, compact et aéré, le bâtiment affiche ses transitions générationnelles : UN PROGRAMME PROPICE AUX HYBRIDATIONS En bas, les fonctions école et centre de loisirs sur deux affluents Le programme développé (école maternelle et élémentaire + séparés par la cour mais reliés par une passerelle. 150 logements pour étudiants + une cuisine) appelle une expres- Au dessus, les deux ensembles de logements pour étudiants : une sion architecturale singulière et plurielle. Elle prend la forme d’un façade au Nord-Ouest qui ne se laisse pas intimider par l’im- bâtiment creusé, extrudé et aéré dont la morphologie est propice posante carrure de l’hôtel lbis situé juste derrière et une petite aux transitions. «tour», pivot d’un angle visible de toutes parts. - Transition d’échelle avec 5 volumes discontinus sur des niveaux différents qui structurent et apaisent à la fois. Du « plutôt très haut » pour la résidence étudiante et du « bas et familier » pour l’école.26 27
    •  2007 CONCOURS - PROJET LAURÉAT / MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE BONDY BONDY (93) ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 15 CLASSES ET CENTRE DE LOISIRS, HQE & THPE MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE BONDY MANDATAIRE SEQUANO (SODEDAT 93) ARCHITECTE ATELIER PHILÉAS MANDATAIRE BUREAU D’ETUDES BETOM INGÉNIERIE BUREAU D’ETUDES HQE CAP TERRE ACOUSTICIEN AVEL ACOUSTIQUE COUT DES TRAVAUX 5,7 M€ HT CALENDRIER CONCOURS : MARS 2005 LIVRAISON : AOÛT 2007 TYPE DE MISSION DE BASE + CDPGF + MOBILIER SHON 3100 M2 PERFORMANCE DEMARCHE H.Q.E. NF BÂTIMENTS ENVIRONNEMENTALES TERTAIRES AVEC CERTIFICATION BATIMENT THPE PROGRAMME 15 CLASSES, RASED, CLAE, RESTAURANT28 29
    • ELÉMENTS FORTS DU PROGRAMME Côté salles de classe, la vue sur le cimetière a été estompée Outre les 15 classes, le centre de loisirs et la cantine, le par un dispositif de brise-soleil. Par ailleurs, l’environnement programme présentait cette particularité de proposer deux immédiat est particulièrement minéral, hormis l’avenue Henri- équipements ouverts aux associations et habitants du quartier Barbusse qui présente un bel alignement d’arbres sur un terre en dehors des heures scolaires. Une salle polyvalente, dédiée plein central végétalisé et fleuri. principalement au centre de loisirs est ouverte pour des Cette végétation se poursuit jusqu’au cœur du projet par la activités de théâtre. La salle informatique du CDI est également végétalisation des toitures qui sont visibles depuis la rue et ouverte au public. depuis les immeubles avoisinants. Cette végétalisation du site remplit un rôle important dans la gestion de l’eau sur le projet OBJECTIFS DU PROJET (limitation de l’imperméabilisation de la parcelle, rétention des Cette école du 21e siècle s’inscrit dans une démarche de eaux de pluie). développement durable. Elle est située dans une banlieue «sensible», un quartier qui reste hétérogène et déstructuré INTÉGRATION DU VOLET ENVIRONNEMENTAL malgré sa situation en plein centre-ville. L’école doit Un certain nombre de dispositifs environnementaux simples, aujourd’hui affirmer son rôle d’institution tout en s’affirmant visibles et compréhensibles par le public sont intégrés au projet: comme symbole d’ouverture et d’intégration. toitures végétalisées, brise-soleil en terre cuite, panneaux solaires pour la production d’eau chaude de la cuisine. INTÉGRATION DU BÂTIMENT DANS UN QUARTIER PLUTÔT De nombreux autres dispositifs complètent cet arsenal vert, HÉTÉROCLITE ils sont moins visibles mais très efficaces : rupteurs de L’environnement immédiat du projet est constitué de barres ponts thermiques, traitement acoustique renforcé, matériaux d’habitation des années 50/60, de pavillons à petit jardin et d’un recyclables ou issus de filières non polluantes, citerne de cimetière qui longe la parcelle sur son grand côté est. rétention et de stockage des eaux de pluie pour l’arrosage, L’approche environnementale, l’analyse de l’exposition, des limiteurs de consommation pour l’électricité ou l’eau, détecteurs vents dominants et la recherche d’apports solaires gratuits ont de CO2 dans les classes, systèmes autorisant une meilleure conduit à privilégier l’exposition est pour les salles gestion de la maintenance et des consommations, etc. de classes et à scinder le programme en deux entités principales Enfin, le chantier a été traité en «chantier vert», avec des dans le sens de la longueur. Ces deux corps de bâtiment reliés nuisances limitées pour les riverains, le tri des déchets, une par deux passerelles forment, côté rue, une figure qui symbolise réduction des consommations d’eau, etc. à la fois l’institution (un hall protégé par un grand porte-à-faux) et l’ouverture (depuis la rue, la vue s’étend jusqu’au fond de la cour).30 31
    • Couloir des classes La cantine Escalier de la cour32 33
    •    2004 CONCOURS - PROJET LAURÉAT / MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE CHARENTON- LE-PONT CHARENTON- LE-PONT (94) CRÈCHE DE 60 BERCEAUX MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE CHARENTON-LE-PONT ARCHITECTE ATELIER PHILÉAS MANDATAIRE ARCHITECTE ASSOCIÉ BJAA BUREAU D’ETUDES CET ÉCONOMISTE F. BOUGON SÉRIGRAPHIE LAURE VASCONI ENTREPRISE QUILLERY GÉNÉRALE COÛT DES TRAVAUX 2,8 M€ HT CALENDRIER CONCOURS : AVRIL 2002 LIVRAISON : MARS 2004 TYPE DE MISSION DE BASE SHON 1300 M2 PROGRAMME UNITÉS D’ACCUEIL GRANDS, MOYENS ET PETITS, ATRIUM, TERRASSES LOGEMENT DE FONCTION 5 PIÈCES + TERRASSE34 35
    • LE SITE un bâtiment sur plusieurs niveaux s’étirant sur la longueur du A Charenton, la crèche des Bordeaux s’implante sur une parcel- site. Les éléments du programme sont disposés de manière à le étroite prise entre une tranchée ferroviaire et un ensemble contrer les nuisances du site. urbain constitué de logements collectifs de moyenne hauteur. Au Sud, la masse bâtie des immeubles de logement écrase le ARCHITECTURE ET VOLUMES site. Au Nord, le large panorama urbain subit le bruit des pas- Le fonctionnement est rationnel. Les façades sont dessinées sages réguliers des trains. Malgré cela, il se dégage de l’en- en fonction du meilleur des caractéristiques et contraintes du semble une qualité urbaine dont la façade nord, par son talus site. plongeant sur les voies ferrées, évoque une muraille envahie Ce parti permet de minimiser les pressions de l’environnement par la végétation. et d’utiliser au mieux les orientations afin de composer un bâti- ment ludique dont les espaces et les volumes sont des outils mis LE PROGRAMME au service de la pédagogie. • 3 unités d’éducation et d’éveil associées à leurs espaces Chaque entité peut être autonome et dispose d’espaces exté- extérieurs rieurs protégés qui génèrent un jeu de patios, de terrasses • Un ensemble accueil, administration et personnel et de volumes traversés de lumière et protégés du bruit. • Un ensemble de services associé à une aire de livraison S’étirant le long de la voie ferrée, l’ensemble est fractionné • Un logement de fonction par l’utilisation de matériaux traditionnels et contemporains • Une cour extérieure qui génèrent une image de transition entre l’espace ferroviaire • L’étroitesse du terrain et les contraintes d’urbanisme imposent et le tissu résidentiel.36 37
    • LIVRAISON 2013CONCOURS - PROJET LAURÉAT - MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE D’AUBERVILLIERSGROUPE SCOLAIRE POLYVALENT24 CLASSES HQE + BBC MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE D’AUVERVILLIERS ARCHITECTE ATELIER PHILÉAS MANDATAIRE BUREAUX D’ETUDES BET TCE TALBOT ECODESIGN : PLAN02 COUT DES TRAVAUX 12,6 M€ HT CALENDRIER CONCOURS 2010 - LIVRAISON 2013 SHON 5600 M238 39
    • LE SITE ARCHITECTURE DE LA DOUCEUR À Aubervilliers, commune en proximité directe mais contrariée Nos «clients» ont entre 2 ans et demi et 5 ans pour les mater- avec la capitale, la construction d’un groupe scolaire élémentaire nelles, 6 ans et 11 ans pour les primaires. Certains passeront 8 est une bonne nouvelle pour la vie citoyenne et pour le pari métro- années de leur vie dans ce nouvel établissement. Dès lors, notre politain : les frontières s’aplanissent, les jeunes trentenaires, objectif est de créer un monde propice à leur épanouissement embauchés dans le nouveau triangle d’or formé par les studios de personnel. Il doit véhiculer la douceur, notamment par des rap- cinéma et de TV et les plates-formes implantés sur la commune, ports d’échelles harmonieux. Eventuellement il devra trancher ont aussi décidé de s’y établir et d’y scolariser leurs enfants. avec le « dehors », le monde des adultes, que les enfants décou- Pour ces raisons, l’école Henri Barbusse est le signe de la réha- vriront bientôt. bilitation d’un territoire : « Dehors Paris », la vie se déroule aussi en Technicolor. UNE ÉCOLE OUVERTE Malgré son implantation en coeur d’îlot, notre projet parvient LE CONTEXTE d’offrir une image «ouverte» de l’école donc symboliquement Sis dans le quartier Villette–Quatre Chemins, sur un terrain désirable, transparente, accessible à tous. L’établissement a la presque enclavé, le futur groupe scolaire Henri Barbusse devra particularité de se situer dans une parcelle accessible depuis 2 dompter son voisinage et trouver ses accès et dessertes au milieu venelles. Le programme comporte 4 accès dont un qui donne sur d’un existant qui refuse de céder sa place. Bâtiment de logement à la petite rue et les 3 autres qui se situent à l’opposé. R+10, petite maison de ville en camp retranché et tissu industriel Entre ces 2 points stratégiques, nous traçons une rue intérieure, historique proposent et imposent leur vis-à-vis direct. la cour des grands, qui génère une traversée et une réelle trans- parence. LE PROGRAMME • École maternelle + école élémentaire + Locaux communs • Centre de loisirs • Logements de fonction • Espaces extérieurs40 41
    • ET AUSSI ....  CONCOURS 1-GROUPE SCOLAIRE À ERMONT ERMONT (95) / 2005 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE D’ERMONT COÛT DES TRAVAUX : 7,2 M EUROS.HT  CONCOURS 2-CRÈCHE ÉCOLE À ROUEN ROUEN (76) / 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE ROUEN COÛT DES TRAVAUX : 3,15 M EUROS.HT  CONCOURS 1 5 3-CRÈCHE FAMILIALE / COLLECTIVE PARIS 17 / 2000 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE PARIS COÛT DES TRAVAUX : 1,3 M EUROS.HT  CONCOURS 4-GROUPE SCOLAIRE MATERNELLE ET PRIMAIRE STAINS (93) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE STAINS COÛT DES TRAVAUX : 6,75 M EUROS.HT  CONCOURS 5-CRÈCHE 60 BERCEAUX HQE ZAC RUNGIS - PARIS 13/ 2009 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE PARIS COÛT DES TRAVAUX : 4,2 M EUROS. HT 2 6  CONCOURS 6- GROUPE SCOLAIRE POLYVALENT 18 CLASSES HQE GRENOBLE (38) / 2009 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE GRENOBLE COÛT DES TRAVAUX : 7,3 M EUROS. HT  CONCOURS 7- HALTE GARDERIE 30 PLACES + 12 LOGEMENTS SOCIAUX PARIS (75012) / 2003 MAÎTRE D’OUVRAGE : SIEMP COÛT DES TRAVAUX : 2,3 M EUROS. HT  CONCOURS 3 7 8- GROUPE SCOLAIRE POLYVALENT BUSSY-SAINT-GEORGES (77) / 2003 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE BUSSY-ST-GEORGES COÛT DES TRAVAUX : 2,8 M EUROS. HT 4 8 4342
    • É QUIPE MENTSSPORTIFS & CULTUR EL S
    •  2007 CONCOURS, PROJET LAURÉAT / MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE PARIS PARIS 75016 CENTRE D’ANIMATION / SALLE DE SPECTACLE / BOULODROME MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE PARIS BUREAU D’ÉTUDES CETBA ACOUSTICIEN CABINET LAMOUREUX SÉRIGRAPHIE CHRISTOPH SILLEM PHOTOGRAPHE COÛT DES TRAVAUX 4,1 M¤ HT SHON 2170 M2 CALENDRIER CONCOURS : AVRIL 2002 LIVRAISON : OCTOBRE 2007 TYPE DE MISSION DE BASE ROLE MANDATAIRE PROGRAMME ESPACES D’ACCUEIL ET D’EXPOSITION SALLE DE SPECTACLE 150 PLACES ET LOGES, SALLES DE MUSIQUE ET DE MUSIQUES AMPLIFIÉES, SALLES D’ARTS PLASTIQUE, SALLES DE DANSE ET VESTIAIRES, SALLES POLYVALENTES. BOULODROME EXTÉRIEUR (4 TERRAINS HOMOLOGUÉS ET UN HALL-CAFÉTÉRIA)46 47
    • LE SITE PARTI ARCHITECTURAL Au sud du 16e arrondissement, le terrain est situé en bordure Le fonctionnement est ultra rationnel. Chaque façade tire le de Seine dans une bande d’îlots affectés à des équipements à meilleur des caractéristiques du site : en atténuer les contraintes vocation sportive. Si le site bénéficie de « la vue », il subit aussi et mettre en valeur les vues exceptionnelles offertes par les les nuisances sonores occasionnées par le trafic routier du berges de la Seine où voir et être vu sont les deux scènes d’un quai Saint-Exupéry et la présence toute proche du boulevard même spectacle. périphérique. Chaque espace est orienté de manière à voir la ville sans l’entendre et joue des transparences et reflets qui font de LE PROGRAMME l’environnement urbain un matériau architectural au même titre Conçu pour les habitants du quartier, le centre d’animation que le béton, le métal ou le verre. se compose d’une salle de spectacle, d’un espace d’exposition Suspendus à quelques mètres du sol et drappés d’inox, les et d’un ensemble de salles destinées à des activités physiques, vestiaires forment une surface réfléchissante qui évolue au fil de musicales et d’arts plastiques. Cet ensemble est complété par un la journée et au gré de la lumière. Cet effet “miroir” dématérialise boulodrome extérieur (4 terrains homologués). le volume et insuffle au bâtiment un dynamisme qui contribue à son Chaque élément devait posséder ses caractéristiques identification proche et lointaine. fonctionnelles propres et cohabiter harmonieusement avec les autres. Compte tenu de sa situation, le bâtiment se devait d’être clairement identifiable comme équipement public et avoir un rôle structurant sur son environnement tout en renforçant l’échappée visuelle vers la Seine. Enfin, cet espace de rencontre, ouvert sur le quartier, devait être chaleureux et propice aux échanges. 4948
    • 50 51
    • - La salle de spectacle 150 places - Une salle de danse - Une salle polyvalente - Une seconde salle de danseLa salle de spectacles - Le hall avec vue sur la Seine52 53
    •  2005 MARCHÉ NÉGOCIÉ / MAÎTRE D’OUVRAGE: CONSEIL GÉNÉRAL DU VAL-DE-MARNE CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE (94) CENTRE DÉPARTEMENTAL ET RÉGIONAL DE TIR À L’ARC MAÎTRE D’OUVRAGE CONSEIL GÉNÉRAL DU VAL DE MARNE BUREAU D’ÉTUDES BETIBA COÛT DES TRAVAUX 1,5 M¤ HT CALENDRIER PC: JANVIER 2003 APPEL D’OFFRES: OCTOBRE 2003 CHANTIER : 12 MOIS LIVRAISON : NOVEMBRE 2005 TYPE DE MISSION DE BASE RÔLE MANDATAIRE SHON 1600 M² PROGRAMME HALLE DE TIR / CHAMP DE TIR EXTÉRIEUR / ARCHERIE, BUREAUX ET LOCAUX DE SERVICE / BÂTIMENT HOMOLOGUÉ PAR LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE TIR À L’ARC54 55
    • LE PROJET Les relations spatiales entre les trois éléments principauxLe terrain accueillant le centre de tir à l’arc de Chennevières- du programme sont affirmées par un jeu de relations visuelles.sur-Marne est situé dans une zone de faible densité. La végétation Dictée par les contraintes budgétaires, la grande sobriété duconfère au site une ambiance de parc urbain entretenue par le traitement des façades exprime aussi les idées de netteté et deprojet. précision attachées au tir à l’arc.Celui-ci s’articule autour de trois options majeures : Les enveloppes extérieures sont vitrées toute hauteur ou habillées-Le traitement du terrain d’entraînement extérieur comme de bardage lisse. Les façades et le traitement intérieur de la hallepartie intégrante du bâtiment. Son implantation dans le terrain de tir sont monochromes.est justifiée par la nécessité d’orienter le pas de tir et les cibles La halle est éclairée naturellement au Nord par un systèmeextérieures au Nord. Les aménagements extérieurs et notamment de sheds en toiture.une butte de terre végétalisée sont dessinés comme une Le mur de cibles intègre un éclairage renforcé. Les panneaux deprolongation du bâtiment. Stramit sont aisément démontables et remplaçables.- L’implantation du bâtiment dans les arbres. La constructions’efface derrière les arbres, l’aspect naturel du site est conservé.Les bureaux, vitrés toute hauteur, bénéficient d’une vue privilégiéedans les arbres.- Le traitement d’une grande façade sur l’avenue Champlain.L’ensemble formé par les bureaux et services est traité commeune ligne qui signale les activités du centre.56 57
    •  2007 MARCHÉ NÉGOCIÉ / MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE MASSY MASSY (91) VESTIAIRES ET TRIBUNES POUR LE RUGBY 2X300 PLACES La ville de Massy souhaitait donner à ses équipes de rugby et de football des vestiaires et des tribunes pouvant être homologués par leurs fédérations respectives. Le projet est constitué d’un ensemble de 8 vestiaires pouvant accueillir un effectif de 210 personnes. Sur chaque terrain est implantée une tribune protégée par un auvent. La zone d’implantation se caractérise par sa faible largeur : l’équipement s’étend entre les terrains de rugby et de football en longeant le terrain de boule. L’ensemble offre ainsi une protection aux vents domi- nants et participe à la création d’une enceinte sportive. L’accès aux tribunes se fait par les cheminements longeant les terrains. Ils respectent les cheminements actuels du site. Les vestiaires sont mono-orientés et alimentés par une circulation linéaire, éclairée naturellement. Une galerie technique concentre les réseaux et facilite la maintenance. Les tribunes sont constituées MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE MASSY BUREAU D’ÉTUDES CESEC de gradins en béton protégés par un auvent qui semble se déplier dans la continuation des assises. COÛT DES TRAVAUX 1,4 M¤ HT L’ensemble de matière et couleur homogènes est perçu comme un élément surgissant du sol. TYPE DE MISSION DE BASE Ce projet se lit comme un ensemble constitué par trois éléments indépendants : les vestiaires ROLE MANDATAIRE et les deux tribunes. L’articulation entre ces trois éléments est obtenue par un traitement similaire SHON 740M2 + 2 TRIBUNES 300 PLACES qui donne au projet son unité. PROGRAMME HALL, VESTIAIRES, INFIRMERIE, BUREAUX 2 TRIBUNES 300 PLACES BÂTIMENT HOMOLOGUÉ FÉDÉRATIONS FRANCAISES DE RUGBY ET DE FOOTBALL58 59
    •  2011 CONCOURS / MAÎTRE D’OUVRAGE : ETABLISSEMENT PUBLIC PARIS-SACLAY PROJET GRAND PARIS - SACLAY (91) LIEU DE VIE / EQUIPEMENTS SPORTIFS ET RESTAURANTS MAÎTRE D’OUVRAGE ETABLISSEMENT PUBLIC PARIS SACLAY BUREAUX D’ETUDES CET / BEGC/ TALBOT / SEMPERVIRENS AVEL / PLAN02 COÛT DES TRAVAUX 5,1M¤ HT TYPE DE MISSIONS DE BASE ROLE MANDATAIRE SHON 2175 M2 PROGRAMME COFFEE SHOP-RESTAURANT-CUISINE 800 REPAS/JOUR - ESPACES MUSCULATION ET FITNESS VESTIAIRES-TERRAINS DE SPORT60 61
    •  2008 CONCOURS PROJET LAURÉAT - SANS SUITE / MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE VERSAILLES VERSAILLES (78) GYMNASE HQE / DOJO SALLE POLYVALENTE À VERSAILLES PROJET EXPOSÉ A LA BIENNALE D’ARCHITECTURE DE VENISE 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE VILLE DE VERSAILLES BUREAUX D’ETUDES BUREAU D’ETUDES CESEC BETOM/CAP TERRE COÛT COUT DES TRAVAUX 4,7M¤ HT SHON TYPE DE MISSIONS 2025 M² DE BASE PROGRAMME ROLE MANDATAIRE GYMNASE, DOJO, SALLE POLYVALENTE SHON LOCAUX MUNICIPAUX PROGRAMME PARKING ENTERRE GYMNASE, DOJO, SALLE POLYVALENTE62 63
    • ET AUSSI ....  CONCOURS 1-GYMNASE DES POÈTES PIERREFITTE-SUR-SEINE (93) / 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE PIERREFITTE-SUR-SEINE  COÛT DES TRAVAUX : 6,21 M EUROS.HT. CONCOURS 2-GYMNASE À LARDY LARDY (91) / 2007 MAÎTRE D’OUVRAGE : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES L’ARPAJONNAIS COÛT DES TRAVAUX : 3,65 M EUROS.HT.  CONCOURS 1 5 3-MÉDIATHÈQUE À GENTILLY GENTILLY (94) / 2000 MAÎTRE DOUVRAGE : VILLE DE GENTILLY COÛT DES TRAVAUX : 2,41 M EUROS.HT.  CONCOURS 4-GYMNASE HQE À CHAMPIGNY CHAMPIGNY (94) / 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE CHAMPIGNY/MARNE  COÛT DES TRAVAUX : 4,1 M EUROS HT. RÉALISATION 5-VESTIAIRES POUR LE FOOTBALL PARIS (75016) / 2003 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE PARIS COÛT DES TRAVAUX : 1 M EUROS.HT.  CONCOURS 2 6 6-TRIBUNE 1500 PLACES ET VESTIAIRES D’ATHLÉTISME COMPIÈGNE (60) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE COMPIEGNE COÛT DES TRAVAUX : 1,78M EUROS.HT. 7-MÉDIATHÈQUE SAINT-DENIS (93) / 2003 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE SAINT DENIS COÛT DES TRAVAUX : 1,78M EUROS.HT.  ÉTUDE 8-GYMNASE HQE À SERRIS SERRIS (77) / 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : SAN DU VAL D’EUROPE COÛT DES TRAVAUX : 1,4 M EUROS.HT. 3 7 4 864 65
    • LOGE ME N T S
    •  LIVRAISON 2012 CONCOURS - PROJET LAURÉAT / MAÎTRE D’OUVRAGE : OSICA ZAC DES SABLONS - SARCELLES (95) 35 LOGEMENTS BBC ET H&E + UN CABINET MEDICAL MAÎTRE D’OUVRAGE OSICA ARCHITECTE ATELIER PHILEAS MANDATAIRE BUREAU D’ETUDES PH TALBOT - WOR - C&E CONSEIL HQE PLAN 02 COÛT DES TRAVAUX 4,68 M€ HT CALENDRIER CONCOURS : DECEMBRE 2010 CHANTIER : EN COURS TYPE DE MISSION DE BASE SHON 2960 M² SHAB 2360 M² PROGRAMME 35 LOGEMENTS SOCIAUX LOCATIFS ET UN CENTRE MEDICAL PERFORMANCES LABEL H&E PROFIL A ENVIRONNEMENTALES BBC EFFINERGIE 697468
    •  LIVRAISON 2013 CONCOURS - PROJET LAURÉAT / MAÎTRE D’OUVRAGE : RIVP PARIS ZAC CARDINET CHALABRE (75017) 152 LOGEMENTS ÉTUDIANTS H&E - BBC -PLAN CLIMAT +ÉCOLE POLYVALENTE MAÎTRE D’OUVRAGE RÉGIE IMMOBILIÈRE DE LA VILLE DE PARIS ARCHITECTE ATELIER PHILÉAS MANDATAIRE BUREAU D’ETUDES PH TALBOT - INEX- EVP- GSIR- SEMPERVIRENS-AVEL CONSEIL HQE PLAN 02 COUT DES TRAVAUX 21,47 M€ HT CALENDRIER CONCOURS : JUILLET 2009 LIVRAISON : MAI 2013 TYPE DE MISSION DE BASE +QUANTITES SHON 8800 M2 PROGRAMME 12 CLASSES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES, CENTRE DE LOI- SIRS, RASED, RESTAURANT CUISINE DE PRODUCTION 1350 REPAS/JOURS +RESIDENCE ETUDIANTE 152 LOGEMENTS PROGRAMME DÉMARCHE H.Q.E. NF BÂTIMENTS ENVIRONNEMENTAL/ TERITAIRES AVEC CERTIFICATION OBJECTIFS NRJ CERTIFICATION H&E PROFIL A LABEL BBC EFFINERGIE PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS CEP 36 KWH/M2/AN (ÉCOLE) CEP 42 KWH/M2/AN (RÉSIDENCE) SANS COMPENSATION ENR70 71
    •  2010 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRISE D’OUVRAGE : OPH PARIS HABITAT PARIS (75009) FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS TRANSFORMATION D’UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN FOYER Car, avant d’être destiné à des travailleurs issus de milieux DE JEUNES TRAVAILLEURS défavorisés et aux revenus modestes, cet immeuble issu du XIXe La réhabilitation et transformation de l’immeuble haussmannien siècle abritait des classes sociales plus aisées. a consisté à évider le bâtiment, cloisonner les vastes espaces En référence aux stucs, cimaises et moulures qui ornaient jadis de réception et le partitionner en 126 «cellules de vie» toutes les appartements bourgeois, nous avons choisi de réintroduire différentes du fait des particularismes du bâtiment originel. du détail dans le programme. Les logements sont disposés sur 6 étages autour d’une circulation centrale. Les façades significatives de l’architecture haussmannienne n’ont pas été modifiées. Les menuiseries ont été changées dans le respect de l’architecture existante avec des châssis en bois aux modénatures identiques. L’escalier principal a été réhabilité sans modification de ses caractéristiques. Le bâtiment ayant été transformé en bureaux lors de travaux précédents, les moulures avaient été endommagées et n’étaient pas récupérables. Ce projet a été l’occasion de mener une réflexion sur les alliances à réinventer entre l’ornementation et la série, ici sur les hybridations possibles entre modénature haussmanienne et fonctionnalités nouvelles d’un bâtiment dévolu au logement social de jeunes gens. MAÎTRE D’OUVRAGE PARIS HABITAT COÛT DES TRAVAUX 4,5 M¤ HT TYPE DE MISSION MISSION DE BASE SHON 4865 M2 PROGRAMME 126 CHAMBRES RÉNOVATION ET MISE EN CONFORMITÉ D’UN FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS PHOTOGRAPHES C.SILLEM - L. VASCONI - V. SAN FRATELLO - F. DELANGLE72 73
    • CARTES BLANCHES À DES PHOTOGRAPHES Pour dévoyer le caractère «tristement» sériel du logement Des néons lumineux incrustés dans le tableau des portes pour jeunes travailleurs, nous avons proposé à 4 artistes diffusent une lumière artificielle et blanche. Ils constituent le photographes — Frédéric Delangle, Valerie Sanfratello, seul d’éclairage des couloirs accréditant l’étrange impression Christoph Sillem et Laure Vasconi — d’habiller les portes d’un d’un travelling lorsqu’on les arpente. ou plusieurs étages de l’immeuble par des photographies de grand format. La consigne : des images de 93 /204 cm, soit le Le geste et le médium allient fonctionnalité et esthétique dans un format d’une porte. jeu trouble : clore des espaces privés et ouvrir des portes dans Chacun a réalisé une série à l’univers très particulier (nature, un espace à huis clos, rendre particuliers et individuels milieu aquatique, vitesse et mobilité, abstraction sur la couleur). des espaces pourtant pensés «en série». Ici le motif ornementaire est exprimé en 2D. Il s’attache aux portes qui délimitent l’espace collectif de l’espace privé et qui sont aussi mutiques que ce qui se déroule derrière est caché.74 75
    •  2007 MAÎTRISE D’OUVRAGE : RIVP PARIS 75012 FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS UN PARTI ARCHITECTURAL DÉVELOPPÉ AUTOUR DE 5 POINTS développée, métamorphée et, à l’image du végétal, déployée en PRINCIPAUX colonisant la parcelle. Magnifier le jardin en maximisant son ouverture visuelle Optimisation du programme en fonction de l’approche sur la ville paysagère. L’extension limitée à la construction des héberges nord participe La valorisation maximum du potentiel constructif du terrain sans à la mise en valeur du jardin en offrant une façade animée servant dégradation de ses qualités paysagères nous a conduit à implanter de fond de scène au tissu végétal. 153 chambres réparties entre l’extension et la réhabilitation. L’ergonomie des chambres a été traitée en mettant en avant leur Retrouver et renforcer la percée visuelle de l’axe de composition principale qualité : la vue et l’éclairage naturel. Le traitement en historique mobilier intégré agrandit l’espace et fait de ces « chambres avec La volonté clairement exprimée du programme de revaloriser vue » des lieux de vie de qualité. l’axe de composition originel nous a conduit à implanter les nou- veaux bâtiments uniquement le long des héberges nord sur une L’intégration de principe HQE aux rendements performants MAÎTRE D’OUVRAGE RIVP bande fine derrière l’axe de composition. constitutive de l’architecture du projet. COUT DES TRAVAUX 11 M¤ HT Le projet devient une véritable vitrine des techniques et moyens TYPE DE MISSIONS CONCOURS Une réparation urbaine par la mise en œuvre d’une architecture mis en œuvre. SHON 4300 M2 contemporaine. PROGRAMME RÉNOVATION ET EXTENSION L’ensemble des bâtiments est unifié par la mise en œuvre d’une D’UN FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS peau minérale qui génère une enveloppe protectrice et une image DE 153 CHAMBRES / PROJET HQE contemporaine d’inspiration organique. La peau semble s’être76 77
    •  2008 MAÎTRISE D’OUVRAGE : I3F / CLARM GARGES-LES-GONESSES 27 MAISONS THPE EN ACCESSION MAÎTRE D’OUVRAGE I3F / CLARM COÛT DES TRAVAUX 3,75 M¤ HT TYPE DE MISSION CONCOURS SHON 3000 M2 PROGRAMME CONSTRUCTION DE 27 MAISONS INDIVIDUELLES EN ASP / PROJET HQE THPE78 79
    • ET AUSSI ....  CONCOURS 1-35 LOGEMENTS H&E /THPE PARIS (75013) / 2007 MAÎTRE D’OUVRAGE : RIVP COÛT DES TRAVAUX : 4,7 M EUROS.HT. CONCOURS 2-MAISON BINDSCHEIDLER OBERNAY (67)/ 2000 MAÎTRE D’OUVRAGE : CLIENT PARTICULIER  COÛT DES TRAVAUX : 0,46 M EUROS.HT. CONCOURS 1 3-12 LOGEMENTS ET HALTE- GARDERIE MAÎTRE D’OUVRAGE : SIEMP COÛT DES TRAVAUX: 2,24 M EUROS.HT.  FAISABILITE /CONCERTATION 4-70 LOGEMENTS SOCIAUX ET UN FOYER D’AIDE A L’ENFANCE PARIS 16/ 2009 MAÎTRE D’OUVRAGE : OPH PARIS HABITAT / APHP  MARCHÉ NÉGOCIÉ 5-5 LOGEMENTS ET UN COMMERCE PARIS 18/ 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : SIEMP  COÛT DES TRAVAUX : 1,0 M EUROS.HT. 2 5 MARCHÉ NÉGOCIÉ 6-RELAIS ACCUEIL / FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS MAÎTRE D’OUVRAGE : OPAC DE PARIS COÛT DES TRAVAUX: 1,6 M EUROS.HT. CONCOURS 7-TRANSFORMATION D’UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS PARIS 13/ 2010 MAÎTRE D’OUVRAGE : ANTIN RESIDENCES COÛT DES TRAVAUX: 3,15 M EUROS.HT. 3 6 4 780 81
    • É QUIPE MENTS ADMINISTRATIFS
    •  LIVRAISON 2014 CONCOURS-PROJET LAUREAT - MAÎTRE D’OUVRAGE : PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS LIMEIL BREVANNES (94) REGROUPEMENT DES SERVICES DE SOUTIEN ET DE FORMATION DE LA BRIGADE DES SAPEURS POMPIERS DE PARIS MAÎTRE D’OUVRAGE PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS BET ARCADIS (STRUCTURE) ALTERNET (FLUIDES) TALBOT (ECONOMISTE CASSO (SSI) SEMPERVIRENS (PAYSAGISTE) ARCORA (FACADES) COÛT DES TRAVAUX 16 M€ HT MISSION DE BASE + SIGNALÉTIQUE RÔLE MANDATAIRE SHON 11550M2 PROGRAMME RÉHABILITATION LOURDE ET EXTENSION D’UN IMMEUBLE 1970 MISE AUX NORMES POUR LA CRÉATION: - D’UN CENTRE DE FORMATION RECRUES - D’UN PLATEAU PÉDAGOGIQUE - D’UN CENTRE DE FORMATION SECOURISME - DES AIRES DE MANOEUVRES84 85
    •  LIVRAISON EN PLUSIEURS PHASES 2002-2003-2005 MARCHÉ NÉGOCIÉ / MAÎTRES D’OUVRAGE : MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES & MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR /BAMAKO (MALI) CAMPUS DIPLOMATIQUE FRANÇAIS (CONSULAT & AMBASSADE DE FRANCE / TRÉSORERIE / SCTIP / SCAC) MAÎTRES MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈ- D’OUVRAGE RES - MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR BET A.B.X. INGÉNIERIE COÛT DES TRAVAUX 4,12 M€ HT MISSION DE BASE + QUANTITATIFS + EXE MANDATAIRE : CONSULAT ET SCTIP CO-TRAITANT : AMBASSADE SHON AMBASSADE : 1800M2 CONSULAT : 1120M2 SCTIP : 230M2 TRAVAUX CHANTIER EN TROIS PHASES ET EN SITE OCCUPÉ PROGRAMME CONSULAT ET SCTIP : CONSTRUCTION NEUVE, AMBASSADE DE FRANCE : RÉNOVATION LOURDE BÂTIMENTS SÉCURISÉS AVEC POSTES DE CONTRÔLE ET DE SÉCURITÉ. BUREAUX, ACCUEIL DU PUBLIC, SALLES DE RÉUNION, SALLES DE RÉCEPTION. BATIMENTS BIOCLIMATIQUES UTILISANT DES SYSTÈMES PASSIFS DE RAFRAICHISSEMENT86 87
    • Cette opération s’est déroulée en site occupé, en trois phases. Elle intègre la dimension «export» du projet, de la conception jusqu’au chantier (matériaux, approvisionnements, qualifications des entreprises locales). PREMIÈRE PHASE Construction du CONSULAT et de la TRESORERIE, des bâtiments accueillant du public et devant intégrer la gestion de longues files d’attente. Le consulat est implanté dans un site très arboré. De plain-pied, couvert d’une toiture végétalisée, il respecte les vues de l’Ambassade existante notamment vers le Niger. Ce bâtiment s’organise autour de 3 halls recevant du public. DEUXIÈME PHASE Construction d’un bâtiment de bureaux et d’un logement de passage pour le Service de coopération Technique Internationale de Police (SCTIP) TROISIÈME PHASE Rénovation lourde de l’Ambassade de France et du Service d’Action Culturelle et de Coopération (SCAC). Ce projet concerne l’ensemble du bâtiment, y compris ses facades. Les bureaux sont redistribués.88 89
    •  2005 MAÎTRE D’OUVRAGE : MAIRIE DE BRY-SUR-MARNE BRY-SUR-MARNE (94) RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA MAIRIE MAÎTRE D’OUVRAGE MAIRIE DE BRY-SUR-MARNE BUREAUX DÉTUDES ARCADIS / EPI COUT DES TRAVAUX 3,44 M€ HT RÔLE MANDATAIRE SHON 1500M2 REHABILITATION + 2000M2 EXTENSION90 91
    • ET AUSSI ...  CONCOURS 1-HÔTEL DE VILLE FRANQUEVILLE-SAINT-PIERRE (76) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : VILLE DE FRANQUEVILLE- SAINT-PIERRE COÛT DES TRAVAUX : 1,11 M EUROS.HT.  ÉTUDES 2-BRIGADE ANTI-CRIMINALITÉ CANINE AU PORT DE GENNEVILLIERS GENNEVILLIERS (92) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR 1 COÛT DES TRAVAUX : 0,86 M EUROS.HT.  CONCOURS 3-COMMISSARIAT DE POLICE BOISSY-SAINT-LÉGER (94) / 2001 MAÎTRE D’OUVRAGE : PRÉFECTURE DU VAL-DE-MARNE COÛT DES TRAVAUX : 4 M EUROS.HT.  RÉALISATION 4-RÉNOVATION DU POSTE D’EXPANSION ÉCONOMIQUE FRANCAIS NEW DELHI (INDE) / 1998 MAÎTRE D’OUVRAGE : MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES COÛT DES TRAVAUX : 0,58 M EUROS.HT. 2 4 392 93
    • BUREAUX / LIEU X DE TRA VAIL
    •  2011 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : GDF SUEZ DIJON (21) RESTRUCTURATION LOURDE ET AMÉLIORATION DES PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES D‘UNIMMEUBLE DE BUREAUX MAÎTRE D’OUVRAGE GDF SUEZ COUT DES TRAVAUX 7 M€ HT CALENDRIER TRAVAUX EN 2 PHASES LIVRAISON : JUIN 2010-AVRIL 2011 TYPE DE MISSION DE BASE SURFACE 5200 M2 PROGRAMME ACCUEIL-SALLES DE CONFERENCES PLATEAUX DE BUREAU MISE AUX NORMES SECURITÉ DÉSAMIANTAGE PERFORMANCES ENERGÉTIQUES: AMÉLIORATION DE 40% BÂTIMENT BBC96 97
    • LE PROGRAMMELe maître d’ouvrage GDF SUEZ est propriétaire de l’ensemble Le projet porte donc sur la réhabilitation du Bâtiment A, et seimmobilier du site de Dijon (21000). décompose en 2 phases distinctes :Construit depuis 1973, GDF SUEZ a entrepris une réflexionglobale sur le site et a décidé de pérenniser cet actif immobilier 1ère Phase :par la rénovation complète du Bâtiment A après avoir réalisé son -Désamiantage de l’ensemble du bâtiment existantdésamiantage. -Remplacement des châssis extérieursPar ailleurs GDF Suez a décidé de mettre son bâtiment en 2éme Phase :conformité avec la RT 2012 et de viser la labellisation « bâtiment -Réhabilitation des plateaux en bureaux, salles de réunion ettertiaire BBC » en augmentant les performances énergétiques du sanitairesbâtiment grâce aux éléments suivants : -Mise en conformité du bâtiment en terme de sécurité et d’accessibilité des PMR, avec la création d’un escalier de secours* Mise en place d’une Façade brise soleil photovoltaïque pour en façade Est, et le désenfumage des 2 cages d’escalier, ainsi quelimiter l’échauffement des vitrages en façades Sud et Ouest et la pose de châssis pompiers sur la façade Nord.limiter de 20% les besoins en climatisation du bâtiment. -Afin d’améliorer le confort thermique des utilisateurs, création* Mise en place d’une production photovoltaïque avec une surface d’une Façade Brise-soleil avec du vitrage intégrant des modulesde panneaux de 790m2 en façade sud et Ouest soit une puissance photovoltaïques en façade Sud et Ouest équipée de passerellestotale installée 69 190 Wc pour une production électrique totale d’entretien métalliques.annuelle de 44 125 kWh/an RDC : remplacement des châssis existants et création de 3* Remplacement des châssis du RDC. fenêtres dans la salle de réunion* Mise en place d’une Pompe à chaleur Eau/Eau récupérée sur la Dépose des auvents et caillebotis existants en extérieur.nappe existante. Réaménagement des extérieurs environnants au bâtiment.,* Récupération d’énergie par un échangeur de l’air chauffé extrait En RDC, tous les châssis vitrés et les sas d’accès seront remplacésen toiture. (côtés Nord et Sud) et trois ouvertures seront créées dans la* utilisation de matériaux issus des filières recyclables (moquette, salle de réunion côté sud.plafonds, cloisons) et d’une domotique adaptées (détecteur deprésence et gradation des éclairages).98 99
    •  2008 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : EURO RSCG SURESNES (92) RÉAMENAGEMENT DU HUB CRÉATIF DE EURO RSCG MAÎTRE D’OUVRAGE EURO RSCG COUT DES TRAVAUX 480 000 EUROS.HT CALENDRIER TRAVAUX SUR 12 SEMAINES EN 4 PHASES EN SITE OCCUPÉ TYPE DE MISSION LIVRAISON : JUIN 2008 SURFACE DE BASE PROGRAMME 800 M2 AU 3E ÉTAGE DU BÂTIMENT HAVAS 83 POSTES DE TRAVAIL100 101
    • LE PROJET Un projet de rencontres, en aucun cas un projet d’unification : rassembler toutes les équipes créatives de l’agence Euros RSCG dans un lieu unique, symbole de convergence et de cohérence. Les équipes doivent pouvoir produire, de manière autonome, des projets où seule leur spécialité est concernée. Elles doivent également pouvoir travailler en commun et harmoniser leurs prestations. Par ailleurs, les créatifs sont amenés à se réunir à l’occasion de «brain stormings», de «réflexions amont», de « show cases » qui rassemblent toutes les équipes. Des rideaux légers, C’est un lieu au «look & feel» inspirationnel : modulable, matriciel, des rideaux noirs, communautaire, urbain … Si possible pas trop bruyant. Les des rideaux blancs, créatifs y passent parfois des soirées et des week-ends, c’est de la signalétique mobile, presque une «seconde maison». des écrans et des plateaux téléscopiques, des sièges escamotables, des coussins déplaçables = DU MODULABLE102 103
    •  2005 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : SEDP RATP MALAKOFF (92) POSTE DE COMMANDEMENT CENTRALISÉ / LIGNE 13 RATP PROJET EXPOSÉ À LA BIENNALE D’ARCHITECTURE DE VENISE 2008 MAÎTRE D’OUVRAGE SEDP RATP BUREAU D’ETUDES CETBA COUT DES TRAVAUX 4,4 M€ HT CALENDRIER LIVRAISON : JUILLET 2005 TYPE DE MISSION DE BASE+ERGONOMIE ROLE MANDATAIRE SHON 1600 M2 PROGRAMME POSTE DE COMMANDEMENT CENTRALISÉ, BUREAUX DE L’UNITÉ OPÉRATIONNELLE, LOCAUX DU PERSONNEL, PARKING 20 PLACES104 105
    • LE PROGRAMME Le bâtiment se caractérise par trois plateaux de surface identique La salle de commandes est le centre “nerveux” du projet. qui se superposent dans un volume géométrique rectangulaire L’ergonomie a été étudiée avec soin, les personnels étant passé sur pilotis. d’astreinte sur des tranches horaires assez longues. Une liaison L’ensemble compose avec la station de métro qui est un complexe directe est possible avec le quai de la station. bâti structurant le site. Deux matériaux principaux se déclinent sur le projet. Un bardage Les bureaux de l’unité opérationnelle métallique réfléchissant habille la station de métro sur toute Situés au dernier niveau, les locaux du commandement se sa longueur et prolonge le talus végétal par un reflet à l’échelle distribuent sur une trame de 60 cm permettant la modularité des de la coulée verte. En se retournant, cette peau de métal crée la espaces. Les bureaux se situent le long d’une terrasse centrale, passerelle de liaison entre le quai et le bâtiment. couverte, qui assure une lumière et une ventilation naturelles, Celui-ci est entièrement habillé de bardage en polycarbonate une protection contre les nuisances sonores et un percement visuel assurant une maîtrise de la lumière naturelle tout en participant sur la largeur du bâtiment. à une lecture résolument contemporaine de l’image du bâtiment. Associé au couloir de distribution situé en façade, l’ensemble est très lumineux et favorise la vie d’entreprise autour d’espace Le Poste de Commandement Centralisé de fusion. Situé au R+1, le PCC et ses locaux techniques s’implantent au Le bâtiment est constitutif de l’éclairage urbain: des lignes de niveau des réseaux de la ligne. Un faux-plancher couvrant diodes électroluminescentes ont été placées de façon aléatoire l’ensemble de la surface permet une distribution aisée des réseaux. derrière le polycarbonate. L’accès alimente un espace qui distribue les services (détente, sanitaires, vestiaires), la salle simulateur et le PCC.106 107
    • Vue d’une circulation / Vue de la salle de contrôle108 109
    •  2007 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE FRANCE CHAUMONTEL (95) PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES REQUALIFICATION D’UNE ENTRÉE DE VILLE MAÎTRE D’OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE FRANCE BUREAUX D’ÉTUDES ARCADIS (STRUCTURE)/EPI (FLUIDES) ÉCONOMISTE BMA COÛT DES TRAVAUX 5 M€ HT CALENDRIER LIVRAISON : DÉCEMBRE 2006 TYPE DE MISSION DE BASE ROLE MANDATAIRE SHON 3900 M2 PROGRAMME BUREAUX, ACTIVITÉS, STOCKAGE, STATIONNEMENT110 111
    • Le site du Morantin se trouve à l’entrée de Chaumontel. Accessible par un rond-point, il est bordé par un ensemble résidentiel et des champs et séparé du cimetière par la rue du Stade. Le projet répond au programme de « village d’entreprises » et met à disposition des futurs industriels locataires des surfaces d’activités et de bureaux aménageables et modulaires. CRÉER UNE «ENTRÉE DE VILLE » DE QUALITÉ AVEC UN PROJET SIMPLE ET INDUSTRIEL. En prolongeant jusqu’au rond-point le gabarit familier de la halle pré-existante, le bâtiment crée une façade sur rue homogène. Le volume de la halle existante est composé d’une charpente en acier laqué couleur brun ébène recouverte d’une résille en bardeaux de terre cuite, bruns également, pleins et ajourés. Sous ce volume sont disposées les surfaces d’activités qui, par leurs décalages de nu de façade, créent des redans urbains, évitant ainsi l’effet massif et monotone d’une façade linéaire. Ces surfaces sont construites en maçonnerie et enduites de trois couleurs : bruns, gris-vert et ocre-rouge sombre. L’utilisation de la terre cuite et le respect de la volumétrie simple de la halle donnent au projet un maximum de qualité patrimoniale. La résille en parement de façade facilite également l’isolation thermique et acoustique.112 113
    •  2003 COMMANDE - MAÎTRE D’OUVRAGE : MICHEL GRANON PARIS 75014 LAB-G LABORATOIRE PHOTO LE PROJET MAÎTRE D’OUVRAGE LABORATOIRE GRANON - Rénovation et extension, en trois phases et sans arrêt de production, d’un laboratoire COUT DES TRAVAUX 230 000 EUROS.HT photo traditionnel, spécialisé dans le traitement de la photo de mode et de la photo d’art CALENDRIER ÉTUDES ET CONSULTATION et création d’un laboratoire numérique. D’ENTREPRISES : 8 SEMAINES / - Création d’un espace de présentation des tirages (épicerie), de cabines de développe- CHANTIER EN 3 PHASES : 7 MOIS ment (noir absolu), de cabines de traitement numérique, d’espaces de détente et d’es- TYPE DE MISSION DE BASE paces de travail organisés en fonction de l’ergonomie des différentes machines (pour ROLE MANDATAIRE certaines très volumineuses). SHON 235 M² - Mise en place d’un système de traitement des produits chimiques, d’une ventilation des PROGRAMME ESPACE DE PRÉSENTATION locaux spécifiques et de tous les réseaux nécessaires au fonctionnement des machines. DES TIRAGES, -Création d’une ambiance lumineuse spécifique (lumière du jour) par le choix d’une ESPACES DE TRAVAIL chromatique et de luminaires techniques. CABINES DE TRAVAIL (RETOUCHES, SCANS), Le traitement des espaces, notamment des cloisons vitrées aux angles cintrés et l’intégra- CABINES DE DÉVELOPPEMENT tion maximale de la technique dans des mobiliers sur mesure donne une certaine fluidité (ZONE DE DÉTENTE. aux espaces malgré la densité des aménagements dans cette surface réduite. MATÉRIAUX LUMINAIRES : I GUZZINI MOBILIER : SILVERA114 115
    •  2003 MARCHÉ NÉGOCIÉ - MAÎTRE D’OUVRAGE : GAZ DE FRANCE / DIRECTION DE LA RECHERCHE LA PLAINE SAINT-DENIS (93) RESTRUCTURATION LOURDE D’UNE USINE A GAZ ET DE SES BUREAUX D’UN PROJET TECHNIQUE À UN PROJET PLASTIQUE Une façade vitrée gérant l’interface entre les bureaux et le Implanté sur le site historique de la Plaine Saint-Denis, le centre hall technique est le support des circulations horizontales et de recherche de Gaz de France est un vaste territoire où les verticales tout en véhiculant les différents réseaux techniques nombreuses entités bâties évoluent au fil du temps. nécessaires au fonctionnement de l’ensemble. Des restructurations lourdes devaient permettre d’adapter les Cette vitrine devient l’image du site par le traitement locaux aux nouvelles données technologiques et commerciales, spectaculaire des garde-corps. le bâtiment étant appelé à signifier une nécessaire et L’ensemble véhicule l’idée d’une technologie douce en harmonie permanente mutation. avec le positionnement et la communication de l’entreprise. 1ÈRE PHASE Le pôle de cuisson professionnel était présenté, lors du MAÎTRE D’OUVRAGE GAZ DE FRANCE, concours, comme un projet essentiellement technique où la DIRECTION DE LA RECHERCHE gestion des réseaux fluides était prédominante. Les réseaux ont BUREAUX D’ETUDES ARCADIS (STRUCTURE) été utilisés comme élément structurant et vecteur de l’image du SETRAT (FLUIDES) COÛT DES TRAVAUX 1,44 M€ HT lieu. Un calepinage précis a matérialisé des surfaces techniques CALENDRIER CONCOURS : OCTOBRE 1999 hiérarchisant les aires d’essais de part et d’autre d’une «rue LIVRAISON PHASE 1 : MAI 02 intérieure de services» traversant le projet. Ce projet considéré LIVRAISON PHASE 2 : SEPTEMBRE 03 comme «technique» s’est transformé en un projet plastique TYPE DE MISSION DE BASE + OPC dans lequel la rationalisation des contraintes qualifie et anime les RÔLE CO-TRAITANT SUR LA PHASE 1 espaces de travail. (ARCADIS MANDATAIRE) MANDATAIRE SUR LA PHASE 2 2ÈME PHASE SHON 1070 M2 Essentiellement tertiaire, la seconde phase du projet était (PHASE 1 : 620 M2 + PHASE 2 : initialement caractérisée par un contact brutal entre les bureaux 450M2) et les aires techniques sans aucune gestion des nuisances PROGRAMME AIRES DE TESTS CONFIDENTIELS, associées. ATELIERS, LABORATOIRES, BUREAUX116 117
    • ET AUSSI ...  ÉTUDES 1-RÉAMÉNAGEMENT DU HALL DE LA DIRECTION RÉGIONALE DE L‘INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L’ENVIRONNEMENT D’ÎLE-DE- FRANCE PARIS (75004) / 2000 MAÎTRE D’OUVRAGE : DRIRE ILE-DE-FRANCE COUT DES TRAVAUX : 92 000 EUROS.HT  ETUDES 2-CHAI +SIÈGE SOCIAL NANTERRE (92) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : SOCIÉTÉ ARCANE COÛT DES TRAVAUX : 3 M EUROS.HT 1  CONCOURS 3-ATELIERS LOCATIFS À GONESSE GONESSE (95) / 2006 MAÎTRE D’OUVRAGE : CCI DU VAL D’OISE COUT DES TRAVAUX : 1,6 M EUROS.HT  RÉALISATION 4-BUREAUX CELL NETWORK PLUG & PLAY POUR UNE START UP PARIS 75010 / 2001 MAÎTRE D’OUVRAGE : CELL NETWORK FRANCE COUT DES TRAVAUX : 0,18 M EUROS.HT 2 4 3118 119
    • ÉQ UIPEMENTSTECHNI QUE S /TRANS POR T
    •  2010 MAÎTRE D’OUVRAGE : SETOM EVREUX (76) CHAUFFERIE BOIS & RÉSEAU DE CHALEUR SUR LE SITE D’ECOVAL RAPPORT AU SITE LE PROGRAMME Devant l’ambition affichée du site d’être exemplaire en matière Le programme décrit un équipement industriel pouvant de production d’énergie issue du recyclage, le projet revendique être décomposé en 2 parties distinctes et indépendantes : un une intégration harmonieuse dans son paysage caractérisé par bâtiment chaufferie et un bâtiment de préparation du bois. des perspectives profondes, une lumière toujours changeante et Dans une volonté de communication, le bâtiment chaufferie de vastes surfaces cultivées variant au fil des saisons. Il affirme doit pouvoir être visité sans interférence de flux ou de service également une certaine osmose avec le site intérieur marqué par et sans risque. D’une façon générale le projet doit sensibiliser les une topographie végétale d’où émergent des bâtiments industriels visiteurs au «message environnemental». soignés. Le site est propice à l’émergence d’un signal visible de très loin, LE PROJET notamment depuis l’autoroute. L’architecture reflète la démarche environnementale par la mise en scène d’éléments immédiatement identifiables qui contribuent directement à l’esthétique du projet (toiture photovoltaïque, MAÎTRE D’OUVRAGE SETOM (SYNDICAT MIXTE POUR étanchéité végétale sur le bâtiment de préparation du bois, mise en L’ETUDE ET LE TRAITEMENT DES scène du process, intégration harmonieuse des cheminées, façade ORDURES MENAGERES DE L’EURE bois de la galerie ludique). COÛT DES TRAVAUX 8 M€ HT PRODUCTION 95 000 MWH/AN OPTION 115 000MWH/AN SURFACE 1500 M2 RÔLE CO TRAITANT BET GIRUS122 123
    •  2009 MARCHÉ NÉGOCIÉ / MAÎTRE D’OUVRAGE : RATP FONTENAY-SOUS-BOIS (94) GARE RER DE FONTENAY-SOUS-BOIS MAÎTRE D’OUVRAGE R.A.T.P. COÛT DES TRAVAUX 4,5 M€ HT SHON 380 M€ HT CALENDRIER ÉTUDES: 2006-2007 CHANTIER: 2008 - LIVRAISON 2009 MISSION DE BASE + SIGNALÉTIQUE + OPC RÔLE CO-TRAITANT BET ARCADIS / B.M.A.124 125
    • LE PROJET Ce volume géométrique unique qui vient surplomber les voies est Il a pour objectif de rendre accessible la gare un cube en verre et métal. Les différentes fonctions sont toutes de Fontenay-sous-Bois aux personnes à besoins spécifiques contenues dans le volume et ne peuvent être différenciées. Ainsi (PBS), notamment les utilisateurs de fauteuils roulants. Leur la structure et l’enveloppe ne font qu’un. cheminement doit être continu entre le niveau voirie et les quais L’ensemble est habillé d’une peau métallique perforée qui assure RER. sa transparence et lui donne une signature contemporaine. Pour cela, une passerelle couverte et protégée par des fermetures latérales relie désormais l’avenue des Charmes au L’opération de levage de l’ouvrage, construit sur les quais boulevard de Vincennes. Ce bâtiment « passerelle » surplombe pour ne pas interrompre le trafic, a fait l’objet d’une attention les voies et donne accès aux quais par la création de deux très partulière et a nécessité des moyens de chantier escaliers couverts et deux ascenseurs. exceptionnels. On accède à l’accès secondaire depuis le boulevard de Vincennes par un trottoir de plain-pied. Une rampe interne couverte d’une verrière assure la liaison entre le trottoir et la salle du nouvel accès. En revanche, depuis l’avenue des Charmes, les trottoirs ont été aménagés et rehaussés pour les rendre accessible aux personnes à moblité réduite par des rampes de moins de 5% de déclivité. La transition de l’existant au nouveau est rendue la plus naturelle et fluide possible.126 127
    •  ÉTUDES ET CHANTIERS ÉCHELONNÉS SUR 2002 - 2010 MARCHÉ NÉGOCIÉ / MAÎTRE D’OUVRAGE : R.A.T.P. PARIS LE RENOUVEAU DU MÉTRO / RÉNOVATION DE 31 STATIONS DU MÉTRO PARISIEN + 7 GARES RER LOCALISATION RER - 7 gares 4 grandes interconnexions Ligne A Bry-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Nation, Strasbourg Saint-Denis, République, Trocadéro La Varenne-Chennevières, Lognes, Sucy-Bonneuil 27 stations Ligne B Stations Luxembourg, Ligne 1 Saint Paul, Palaiseau-Villebon Ligne 2 Père Lachaise, Pigalle Ligne 3 Stations Porte de Champerret, Wagram, Malesherbes MAÎTRE D’OUVRAGE R.A.T.P. Ligne 4 Saint Placide, COÛT DES TRAVAUX 38,M€ HT (RNM) Ligne 5 Campo Formio, Saint Marcel, Jacques Bonsergent 13,5 M€ HT (PBS) Ligne 6 Stations Boissière, Dugommier, Picpus CALENDRIER Etudes et chantiers échelonnés Ligne 7 Maison Blanche sur 2002 / 2010 Ligne 8 Michel Bizot, Créteil MISSION DE BASE + SIGNALÉTIQUE + OPC Ligne 9 Stations Marcel Sembat, La Muette, Rue de la Pompe, Saint Augustin, ROLE MANDATAIRE (RNM) Robespierre, Porte de Montreuil CO-TRAITANT (PBS) Ligne 10 Stations Javel André Citroën, Mirabeau, Avenue Emile Zola, Ségur, BET ARCADIS / B.M.A. Maubert Mutualité CHANTIERS PAR PHASES, DE NUIT OU DE JOUR, SOUS CONDITIONS Ligne 12 Notre-Dame de Lorette PARTICULIERES SOUMIS A LA CHARTE CHANTIER VERT DE LA RATP128 129
    •  2011 APPEL D’OFFRES EN CONCEPTION-CONSTRUCTION / MAÎTRE D’OUVRAGE : AEROPORTS DE PARIS ORLY SUD, ORLY (94) SALLE D’EMBARQUEMENT PROVISOIRE MAÎTRE D’OUVRAGE ADP ARCHITECTE ATELIER PHILEAS ENTREPRISE GENERALE CHANTIERS MODERNES COÛT DES TRAVAUX 5 M¤ HT TYPE DE MISSION CONCEPTION-CONSTRUCTION SHON 1360 M² PROGRAMME SALLE D’EMBARQUEMENT ESPACE ENFANTS, SANITAIRES, BAR, BOUTIQUES130 131
    •  2008 MAÎTRE D’OUVRAGE : SANEF A4 CONTOURNEMENT DE REIMS (51) / ORMES ET CHAMPFLEURY 2 GARES DE PÉAGE HQE MAÎTRE D’OUVRAGE SANEF BUREAU D’ETUDES ARCADIS COUT DES TRAVAUX 3,7 M€ HT TYPE DE MISSION CONCOURS ROLE MANDATAIRE PROGRAMME 2 GARES 8 ET 16 VOIES + EXTEN- SIONS, LOCAUX TECHNIQUES, PRODUCTION PHOTOVOLTAÏQUE DEMARCHE HQE132 133
    • ET AUSSI ....  CONCOURS 1-GARE DE PÉAGE / 18 VOIES BIRIATOU (64) / 2002 MAÎTRE D’OUVRAGE : A.S.F. - DRE BIARRITZ COÛT DES TRAVAUX : 6 M EUROS.HT  RÉALISATION 2-GARE MARITIME BARNEVILLE-CARTERET (50) / 1994 MAÎTRE D’OUVRAGE : COMMUNE DE BARNEVILLE- CARTERET COÛT DES TRAVAUX : 0,45 M EUROS.HT  1 CONCOURS 3-GARE DE PÉAGE / 19 VOIES MAÎTRE D’OUVRAGE : A.S.F. - DRE TOULOUSE COÛT DES TRAVAUX : 4 M EUROS.HT  REALISATION 4-GARE DE PEAGE QUETTEVILLE (14) / 1998 MAÎTRE D’OUVRAGE : SAPN COÛT DES TRAVAUX : 1,9 M EUROS.HT  CONCOURS 5-ÉCHANGEUR / 6 VOIES VOUILLÉ (79) / 2001 MAÎTRE D’OUVRAGE : A.S.F. - DRE NIORT COÛT DES TRAVAUX : 1,26 M EUROS.HT 2 5  CONCOURS CONCEPTION CONSTRUCTION 6-POSTE DE CONTROLE DE COMMANDE UNIQUE ACHERES(78) / 2010 MAÎTRE D’OUVRAGE : SIAAP COÛT DES TRAVAUX : 6,6 M EUROS.HT 3 6 4134 135
    • PUBLICA TION S
    • EXPOSITIONS PUBLICATIONS KAMASUTRA ANNUEL OPTIMISTE 2009 [FEV-MARS 2010] [MAI 2010 ] PASSERELLE DE FONTENAY-SOUS-BOIS MAISON DE L’ARCHITECTURE PARIS PROJET EXPOSE BSPP HABITER 2008-2009 LE MONITEUR [OCT-NOV 2009] [JANVIER 2010] PAVILLON DE L’ARSENAL CENTRE D’ANIMATION DU POINT DU JOUR PROJET EXPOSE RIVP-CARDINET-CHALABRE HABITER ECOLOGIQUE MONITOR #57 QUELLES ARCHITECTURES POUR UNE [DEC 2009] VILLE DURABLE ? EURO RSCG [MAI-NOV 2009] CITÉ DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE, PARIS PROJET EXPOSE ECOLE HQE BONDY BIENNALE DE VENISE 2008 D’A #17 OUT THERE [DEC 2009] [SEPT-NOV 2008] PORTRAIT DE PHILEAS CITE DE L’ARCHITECTURE A PARIS GENEROCITE [FEV-AVRIL 2009] GYMNASE DE VERSAILLES PCC DE MALAKOFF DEHORS PARIS #2 ANNUEL OPTIMISTE 2008 [OCTOBRE-NOVEMBRE 2008] [SEPT 2009] A LA MAISON DE L’ARCHITECTURE CENTRE D’ANIMATION DU POINT DU JOUR ECOLE DE BONDY DEHORS PARIS #1 [OCTOBRE-NOVEMBRE 2007] A LA MAISON DE L’ARCHITECTURE PCC DE MALAKOFF138 139
    • PUBLICATIONS PUBLICATIONS ARCHMANUAL 20 MINUTES [2010] [SEPT 2008] ECOLOGY+ SUSTAINABLE CITY FUTURE LE PCC DE MALAKOFF A LA BIENNALE CHINE DE VENISE ANNUEL OPTIMISTE 2007 Les réflexions sur le Grand Paris soulignent le rôle essentiel des transports mais aussi la nécessité d’y intervenir rapidement et précisément. La nouvelle gare RER Gare RER de Fontenay-sous-Bois Philéas – Julien Zanassi & Anne-Charlotte Zanassi & Dominique Vitti EXÉ [SEPT 2008] de Fontenay-sous-Bois croise ces deux aspects : plus proche de la couture que du plan-masse, elle est humble et pragmatique. De l’extérieur, la forme et l’implantation s’imposent, évidentes. À l’intérieur, la façade d’aluminium découpé révèle une pro- fondeur surprenante, des jeux de vue sophistiqués. Hakima El Kaddioui [OCT 2010] BONDY - DAMMARIE-LES-LYS LA GARE DE RER DE FONTENAY COUPE AA Le tube métallique de la passerelle franchit jusqu’à 32 mètres et ne repose que sur les deux piles de béton sur lesquelles elle est encastrée. L’une d’elles se trouvant au-dessus d’un tunnel SNCF, des poutres de transfert ont été prévues sous la pas- serelle pour reporter les charges verticales à l’aplomb des piédroits. 60 exé N° 2. 2010 // façades translucides Gare RER de Fontenay-sous-Bois Philéas 2009 2009 Philéas Gare RER de Fontenay-sous-Bois 64 exé N° 2. 2010 // façades translucides Gare RER de Fontenay-sous-Bois Philéas 2009 2009 Philéas Gare RER de Fontenay-sous-Bois ARCHITECTURAMA AMC INTERIEUR 2010 [EDITION 2007] [DEC 2009] PORTFOLIO, ANNUAIRE ET GUIDE PRATIQUE LEHUB DE EURO RSCG POUR TROUVER UN ARCHITECTE EN FRANCE TECHNIQUES ET ARCHITECTURE TELERAMA [N°491 SEPTEMBRE 2007] [SEPT 2008] POSTE DE COMMANDE LIGNE 13 LE PCC DE MALAKOFF A LA BIENNALE MALAKOFF PARIS DE VENISE FRENCH WORKPLACE DESIGN LE MONITEUR [2007] [26 SEPT 2008] EDITION CHINOISE ECOLE DE BONDY140 141
    • P R OJETS/REFE R E N C E S
    • PETITE ENFANCE / ÉLÉMENTAIRE SECONDAIRE ET SUPÉRIEUR/RECHERCHE PROJETS RÉALISÉS PROJETS RÉALISÉS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / RÔLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / RÔLE LIVRAISON GROUPE SCOLAIRE 24 CLASSES A AUBER- VILLE D’AUBERVILLIERS 12,6 M€ HT PH TALBOT / PLAN02/ 5600 M2 MISSION DE BASE LIVRAISON 2013 DESAMIANTAGE, RESTRUCTURATION ET RÉGION ILE-DE-FRANCE 4,91 M€ HT ARCADIS 3500 M2 MISSION DE BASE 2006 VILLIERS (93) C&E / WOR RÔLE: MANDATAIRE ETUDES EN COURS EXTENSION DES ATELIERS DU LYCEE + DIAGNOSTIC CONCOURS - PROJET LAUREAT JOLIOT CURIE A DAMMARIE-LES-LYS (77) + QUANTITATIFS [PROJET AVEC DEMARCHE HQE - BBC] TRAVAUX EN SITE OCCUPÉ EN 4 PHASES RÔLE : MANDATAIRE MARCHÉ NÉGOCIÉ ÉCOLE POLYVALENTE 12 CLASSES RIVP 21,47 M€ HT TALBOT / PLAN02 8800 M2 MISSION DE LIVRAISON 2013 IUP / IUT DE BOULOGNE-SUR-MER (62) UNIVERSITÉ DU 4,1 M€ HT SECHAUD / BOSSUYT 4 000 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 1998 + CUISINE CENTRALE BASE+QUANTITES ETUDES EN COURS CONCOURS - PROJET LAURÉAT LITTORAL NORD / + SYNTHÈSE +RÉSIDENCE ÉTUDIANTE 150 LGTS (75017) RÔLE: MANDATAIRE DISTRICT RAZEMON LITTORAL ROLE : MANDATAIRE CONCOURS / PROJET LAURÉAT DE BOULOGNE-SUR-MER [PROJET AVEC CERTIFICATION HQE NF BÂTIMENTS TERTIAIRES, PLAN CLIMAT LABEL BBC EFFINERGIE] GROUPE SCOLAIRE A BONDY (93) ÉTUDES / CONCOURS CONCOURS / PROJET LAURÉAT MISSION DE [PROJET AVEC CERTIFICATION HQE NF VILLE DE BONDY 5,7 M€ HT BETOM/CAP TERRE/ 3200 M2 BASE+CDPGF+MOBILIER 2007 RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE DATE BATIMENTS TERTIAIRES-THPE] AVEL ACOUSTIQUE RÔLE: MANDATAIRE RECONSTRUCTION DU COLLEGE DESCAR- CONSEIL GENERAL 92 20,9M€ HT BETOM / CAP TERRE 9200 M2 CONCOURS 2009 TES A ANTONY (92) BEGC CRÊCHE DE 60 BERCEAUX VILLE DE 2,8 M€ HT BJAA / CET / F.BOUGON 1000 M2 MISSION DE BASE 2004 [PROJET HQE+BBC] À CHARENTON-LE-PONT (94) CHARENTON-LE-PONT RÔLE: MANDATAIRE CONCOURS / PROJET LAURÉAT RECONSTRUCTION DU COLLEGE AMEDEE CONSEIL GENERAL 94 11,3M€ HT BERIM / A.MAZET/F. 6220 M2 CONCOURS 2007 LAPLACE A CRETEIL (94) BOUTTE [PROJET HQE] ÉTUDES / CONCOURS CONSTRUCTION DU COLLEGE ANATOLE CONSEIL GÉNÉRAL 93 11,7M€ HT BERIM / CAP TERRE 6040 M2 CONCOURS 2007 FRANCE A PAVILLONS-SOUS-BOIS (93) RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / RÔLE DATE [PROJET HQE] GROUPE SCOLAIRE A GRENOBLE (38) VILLE DE GRENOBLE 7,3 M€ HT ARCADIS / AUXITEC 4120 M2 CONCOURS 2009 CONSTRUCTION DU LYCEE FRANCAIS DE AGENCE FRANCAISE 14M€ HT ARCADIS/ALTO 13 000 M2 CONCOURS 2006 CONCOURS RPO / PLAN 02 DAKAR (SENEGAL) POUR L’ENSEIGNEMENT [PROJET HQE] A L’ETRANGER CRÈCHE 60 BERCEAUX -ZAC RUNGIS - VILLE DE PARIS 4,1M€ HT CET/FRANCK BOUTTÉ 1400 M2 CONCOURS 2009 CONSTRUCTION DU LYCEE HOTELIER DE RÉGION ILE-DE-FRANCE 21,1 M€ HT ARCADIS/CAP TERRE 12 000 M2 CONCOURS 2006 PARIS 13 SERRIS (77) AVEL ACOUSTIQUE [PROJET HQE+ PLAN CLIMAT] [PROJET HQE] GROUPE SCOLAIRE A SAINT-OUEN (93) VILLE DE SAINT-OUEN 6,5 M€ HT BETOM/CAP TERRE/ 4250 M2 CONCOURS 2006 EXTENSION DE L’IUP DE LIEUSAINT (77) RÉGION ILE-DE-FRANCE 2,44 M€ HT ARCADIS 100 M2 CONCOURS 2005 CONCOURS AVEL ACOUSTIQUE SITE DE SENART-PARIS XII [PROJET HQE] CONSTRUCTION D’UNE BIO-PEPINIERE COMMUNAUTE 3,2 M€ HT OTH OUEST 2 300 M2 CONCOURS 2005 GROUPE SCOLAIRE MATERNELLE VILLE D’ERMONT 7,133 M€ HT EVP/ALTO/HYTECC 5400 M2 CONCOURS 2005 D’ENTREPRISES A MISEREY (76) D’AGGLOMERATION ET PRIMAIRE À ERMONT (95) RECHERCHE EN BIO-TECHNOLOGIES D’EVREUX EN SITE OCCUPÉ [PROJET HQE] GROUPE SCOLAIRE MATERNELLE VILLE DE STAINS 6,75 M€ HT BETOM / CAP TERRE 5300 M2 CONCOURS 2003 CONSTRUCTION D’UN GRETA ET D’UNE CONSEIL GÉNÉRAL DU 4,5 M€ HT PONCET ÉCONOMISTE 3 400 M2 CONCOURS 2004 ET PRIMAIRE A STAINS (93) SALLE DE SPORTS AU COLLEGE E.TRIOLET VAL-DE-MARNE EN SITE OCCUPÉ A CHAMPIGNY/MARNE (94) GROUPE SCOLAIRE MATERNELLE ET VILLE DE BUSSY SAINT 2,8 M€ HT BETOM 2700 M2 CONCOURS 2003 RESTRUCTURATION DU LYCÉE LE CORBU- RÉGION ILE-DE-FRANCE 15,24 M€ HT ARCADIS / CAP TERRE 15 000 M2 CONCOURS 2001 PRIMAIRE À BUSSY SAINT GEORGES (77) GEORGES SIER À CORMEILLES-EN-PARISIS (95) TRAVAUX EN SITE OCCUPÉ HALTE GARDERIE 30 PLACES ET 12 LOGE- SIEMP 2,24 M€ HT PONCET 1700 M2 CONCOURS 2003 [DÉMARCHE HQE] MENT SOCIAUX A PARIS 12ÈME RESTRUCTURATION DU LYCÉE AUGUSTE RÉGION ÎLE DE FRANCE 3,4 M€ HT ARCADIS 2 000 M2 CONCOURS 2001 CRÊCHE FAMILIALE VILLE DE PARIS 1,57 M€ HT BETIBA 1120 M2 CONCOURS 2000 RENOIR À ASNIÈRES (92) ET CRÊCHE COLLECTIVE 60 BERCEAUX RÉNOVATION DE FAÇADES ET CRÉATION A PARIS 17ÈME D’UN LIEU DE VIE / EN SITE OCCUPÉ PÔLE SCOLAIRE MATERNELLE ET PRIMAIRE COMMUNAUTÉ DE 0,96 M€ HT SECA 1280 M2 CONCOURS 1999 BIO-INCUBATEUR A LOOS (59) GIE EURASANTÉ 1,9 M€ HT ARCADIS 2 000 M2 CONCOURS 2000 D’AUVILLERS-LES-FORGES (08) COMMUNES DE LA (LABORATOIRE DE RECHERCHE RÉGION DE SIGNY-LE- BIOMÉDICALE ET BIOTECHNOLOGIQUE) PETIT BATIMENT DE SCIENCES HUMAINES RECTORAT DE LILLE 3,7 M€ HT SECHAUD / BOSSUYT 3 750 M2 CONCOURS 2000 ET EXTENSION DE LA MREID UNIVERSITÉ DU LIT- À DUNKERQUE (59) TORAL (MAISON DE RECHERCHE EN ENVIRONNEMENT INDUSTREL) IUT DE TREMBLAY-EN-FRANCE (92) RÉGION ÎLE DE FRANCE 6,4 M€ HT SERETE 10 300 M2 CONCOURS METP 1995144 145
    • INDUSTRIE ÉQUIPEMENTS ADMINISTRATIFS PROJETS RÉALISÉS PROJETS RÉALISÉS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RESTRUCTURATION D’UNE USINE À GAZ, GAZ DE FRANCE 0,76M HT ARCADIS 620 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 2003 REGROUPEMENT DES SERVICES DE PREFECTURE DE POLICE 16 M€ HT ARCADIS / ALTERNET / 11 550 M2 MISSION DE BASE 2013 SITE DE RECHERCHE DE GDF À LA PLAINE RÔLE : SOUTIEN ET DE FORMATION DE LA BSPP DE PARIS TALBOT / CASSO / +SIGNALETIQUE ST DENIS (93) COTRAITANT : PHASE 1 RESTRUCTURATION LOURDE ET EXTENSION SEMPERVIRENS RÔLE: MANDATAIRE CONCOURS - PROJET LAURÉAT MANDATAIRE : PHASE 2 CONCOURS-PROJET LAUREAT STAND À BATIMAT SOCIÉTÉ PARTNER 100 K HT / 80 M2 RÔLE : MANDATAIRE LIVRÉ EN 2001 CONSTRUCTION DU CONSULAT ET MINISTÈRE DES AFFAIRES 4,12 M€ HT A.B.X. INGÉNIÉRIE MISSION DE BASE 2005 RESTRUCTURATION LOURDE DE ETRANGERES + SYNTHÈSE 2003 ENGINEERING MINISTERE DE L’AMBASSADE DE FRANCE, CONSTRUCTION ROLE : MANDATAIRE 2002 L’INTÉRIEUR D’UN BÂTIMENT POUR LES SERVICES ÉTUDES / CONCOURS DE POLICE (SCTIP) A BAMAKO, MALI TRAVAUX EN SITE OCCUPÉ RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON EN TROIS PHASES / MARCHÉ NÉGOCIÉ CHAI - SIEGE SOCIAL A NANTERRE (92) SOCIÉTÉ ARCANE 2,93 M HT / 3736 M2 PC 2002 RESTRUCTURATION DU POSTE MINISTERE DE 0,58 M€ HT BIEF INGÉNIÉRIE 700 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 1997 D’EXPANSION ECONOMIQUE L’ÉCONOMIE ET DES + SYNTHÈSE FINANCES - DREE RESTRUCTURATION DE LA CENTRALE EDF-GDF LOT 0, 27 M HT / / CONCOURS JEUNES 1996 DE NEW DELHI (INDE) ROLE : MANDATAIRE HYDROÉLECTRIQUE D’ALBAS (46) ARCHITECTES TRAVAUX EN SITE OCCUPÉ EN 2 PHASES MARCHÉ NÉGOCIÉ AMÉNAGEMENT DU POSTE MINISTÈRE DE 200 000 $US 400 M2 LIVRÉ EN 1995 L’ÉCONOMIE ET DES D’EXPANSION ÉCONOMIQUE FRANCAIS FINANCES - DREE DE SHANGHAI (CHINE) BUREAUX/LIEUX DE TRAVAIL ÉTUDES / CONCOURS PROJETS RÉALISÉS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE LA VILLE DE BRY-SUR-MARNE 3,44 M€ HT ARCADIS-EPI 1500 M2 + CONCOURS 2005 RESTRUCTURATION D’UN IMMEUBLE A GDF SUEZ 7M€ HT BETEB / SEEM 6000 M2 MISSION DE BASE+OPC 2010-2011 MAIRIE DE BRY-SUR-MARNE (94) 2000 M2 DIJON - MARCHÉ NÉGOCIÉ RÔLE:MANDATAIRE (EN DEUX PHASES) BRIGADE ANTI-CRIMINALITE CANINE AU MINISTÈRE DE 0,86 M€ HT BETIBA 500 M2 ESQ, APS, PC 2002 RÉAMENAGEMENT DU HUB CREATIF DE EURO RSCG 500 000 €HT / 800 M2 MISSION DE BASE 2008 PORT DE GENNEVILLIERS (92) L’INTÉRIEUR - DDE 92 RÔLE:MANDATAIRE EURO RSCG - MARCHÉ NÉGOCIÉ (GROUPE HAVAS) MARCHÉ NÉGOCIE TRAVAUX EN 3 PHASES EN SITE OCCUPE HÔTEL DE VILLE DE FRANQUEVILLE VILLE DE FRANQUEVILLE- 1,11 M€ HT OTH OUEST 1150 M2 CONCOURS 2002 CONSTRUCTION D’UN VILLAGE COMMUNAUTÉ DE 5 M€ HT ARCADIS / EPI / BMA 3900 M2 MISSION DE BASE 2007 SAINT-PIERRE (76) SAINT-PIERRE D’ENTREPRISES A CHAUMONTEL (95) COMMUNES DU PAYS DE RÔLE:MANDATAIRE MARCHÉ NÉGOCIÉ FRANCE COMMISSARIAT DE POLICE PRÉFECTURE DU VAL-DE 4 M€ HT PROJEX 2300 M2 CONCOURS 2001 DE BOISSY-SAINT-LEGER (94) MARNE CRÉATION DE CENTRES DE RELATIONS EDF 1,04 M€ HT / 3000 M2 MISSION DE BASE+ OPC LIVRÉ EN 2004 CLIENTELE À PARIS 8E COMMISSARIAT DE POLICE PRÉFECTURE DE SEINE- 1,9 M€ HT ARCADIS 1400 M2 CONCOURS 2000 MARCHÉ NÉGOCIÉ DE VILLIERS-LE-BEL (93) SAINT-DENIS CRÉATION D’UN LABORATOIRE PHOTO A LABORATOIRE GRANON 0,22 M€ HT / 200 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 2002 RÉSIDENCE DE L’AMBASSADEUR MINISTÈRE DES AFFAIRES 1 M€ HT BIEF 850 M2 CONCOURS 1998 PARIS 14E DE FRANCE A SARAJEVO ÉTRANGÈRES MARCHÉ NÉGOCIÉ (BOSNIE-HERZEGOVINE) RÉNOVATION DE LOCAUX SOCIAUX EDF 0,61 M€ HT ARCADIS 1850 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 2002 SERVICES MEDICAUX TOUR ATLANTIQUE, RÔLE:MANDATAIRE LA DÉFENSE (92) MARCHÉ NÉGOCIÉ BUREAUX CELL NETWORK, PARIS 10E CELL NETWORK FRANCE 0,18 M€ HT 850 M2 MISSION DE BASE LIVRÉ EN 2001 ÉTUDES / CONCOURS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON ATELIERS LOCATIFS A GONESSE (95) CCI DU VAL D’OISE 1,6 M€ HT ARCADIS 2050 M2 CONCOURS 2006 CONSTRUCTION D’UNE EXTENSION POUR EDF 1,83 M€ HT ARCADIS 1600 M2 CONCOURS 2002 LE SENP ST QUENTIN-EN-YVELINES (78) ESPACE DETENTE AU CENTRE D’ETUDES DE EDF 0,3 M€ HT CET 210 M2 CONCOURS 1999 VERSAILLES (78)146 147
    • ÉQUIPEMENTS SPORTIFS TRANSPORT/ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES PROJETS RÉALISÉS PROJETS RÉALISÉS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON CONSTRUCTION D’UN GYMNASE, D’UN VILLE DE VERSAILLES 4,7 M€ HT BETOM / CAP TERRE 2025 M2 MISSION DE BASE CONCOURS 2008 ARCADIS GARE RER DE FONTENAY SOUS BOIS (94) RATP 4,5 M€ HT 380 M2 DE BASE + OPC LIVRÉ EN 2009 DOJO ET D’UNE SALLE POLYVALENTE à +SYN+EXE PROJET SUSPENDU MARCHÉ NÉGOCIÉ VERSAILLES (78)- [PROJET HQE] RÔLE : MANDATAIRE CONCOURS PROJET LAUREAT BUREAUX ET POSTE DE COMMANDEMENT RATP - SEDP 4,4 M€ HT CETBA 1200 M2 DE BASE+ERGONOMIE 2006 VILLE DE MASSY 1,4 M€ HT CESEC 740 M2 MISSION DE BASE 2007 DE LA LIGNE 13 À MALAKOFF (92) RÔLE : MANDATAIRE BÂTIMENT DE VESTIAIRES ET 2 TRIBUNES RÔLE : MANDATAIRE 300 PLACES A MASSY (91) RÉNOVATION DE 31 STATIONS RATP 38 M€ HT ARCADIS / DE BASE+OPC LIVRAISONS MARCHÉ NÉGOCIÉ DE MÉTRO A PARIS +SIGNALÉTIQUE 2005 A 2010 CONSEIL GÉNÉRAL DU 1,5 M€ HT BETIBA 1600 M2 MISSION DE BASE 2005 OPÉRATION RENOUVEAU DU MÉTRO RÔLE : MANDATAIRE CENTRE DEPARTEMENTAL DE TIR À L’ARC VAL-DE-MARNE RÔLE : MANDATAIRE À CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE (94) MISE EN ACCESSIBILITÉ RATP 13,3 M€ HT ARCADIS / DE BASE+SIGNALÉTIQUE LIVRAISONS MARCHÉ NÉGOCIÉ POUR LES PERSONNES À BESOINS RÔLE : CO-TRAITANT 2006 A 2010 SOCIÉTÉ DU CIRCUIT 1 M€ HT ABX INGÉNIÉRIE 1200 M2 + MISSION DE BASE 2003 SPÉCIFIQUES DE 7 GARES DE RER CIRCUIT DE KARTING A DIJON (21) DIJON / PRENOIS PISTE RÔLE: MANDATAIRE OPÉRATION PBS MARCHÉ PRIVÉ VILLE DE PARIS 0,96 M€ HT BETIBA 775 M2 MISSION DE BASE 2003 GARE DE PEAGE DE QUETTEVILLE (14) S.A.P.N. 1,9 M€ HT E.E.G. / PIEFFET / GARE DE BASE+OPC LIVRÉ EN 1998 BÂTIMENT DE VESTIAIRES A PARIS RÔLE: MANDATAIRE CONCOURS - PROJET LAURÉAT CORBIN 8 VOIES RÔLE : MANDATAIRE 16EME, STADE J.P. WIMILLE MARCHÉ NÉGOCIÉ GARE MARITIME DE BARNEVILLE-CARTERET COMMUNE DE BARNEVILLE- 0,45 M€ HT E.E.G. / PIEFFET / 770 M2 MISSION LIVRÉ EN 1994 CONCOURS - PROJET LAURÉAT CARTERET (50) CORBIN M2+ 50%PEO + 50%STD RÔLE : MANDATAIRE ÉTUDES / CONCOURS ÉTUDES / CONCOURS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON LIEU DE VIE SUR LE CAMPUS PARIS- ETABLISSEMENT PUBLIC 5,1 M€HT CET/PH.TALBOT/BEGC/ 2175 M2 CONCOURS 2011 SACLAY (91) PARIS-SACLAY AVEL/SEMPERVIRENS/ SALLE D’EMBARQUEMENT A ORLY SUD ADP 5 M€ HT 1350 M2 CONCOURS 2010 [PROJET HQE] PLAN02 CONCEPTION CONSTRUCTION AVEC CMBTP GYMNASE À CHAMPIGNY (94) VILLE DE CHAMPIGNY- 4,1 M€HT BETOM/CAP TERRE 2600 M2 CONCOURS 2008 POSTE DE COMMANDES DE L’USINE DE SIAAP 4 M€ HT BMIA / AFL CONSEIL / CONCOURS 2010 [PROJET HQE] SUR-MARNE TRAITEMENT SEINE-AVAL CONCEPTION GNI PLUS / INK DESIGN CONSTRUCTION AVEC CMBTP (MANDA- GYMNASE À SERRIS (77) VILLE DE SERRIS 4 M€HT BETOM/CAP TERRE 3400 M2 CONCOURS 2008 TAIRE) ET CEGELEC [PROJET HQE] POSTE DE COMMANDES ET BUREAUX DE SANEF 6,5 M€ HT GIRUS / PLAN02 2100 M2 CONCOURS 2010 GYMNASE À PIERREFITTE-SUR-SEINE (93) VILLE DE PIERREFITTE- 6,2 M€ HT BETOM/CAP TERRE 3965 M2 CONCOURS 2008 L’ECOPOLE D’ORMES (61) - ECHANGEUR [PROJET HQE] SUR-SEINE A4/A26 [LABELS BBC EFFINERGIE BEPOS ET GYMNASE À LARDY (91) COMMUN. DE COMMUNES 3,7 M€ HT CET 2780 M2 CONCOURS 2007 BEPOS GRENELLE] [PROJET HQE] DE L’ARPAJONNAIS CHAUFFERIE BOIS ET RESEAU DE CHA- SETOM 8 M€ HT GIRUS 1500 M2 CONCOURS 2010 POLE AUTOMOBILE SUR LE SITE EUREXPO 5,5 M€ HT HOLLYWOOD BUSINESS 29 HA ETUDE DE 2004 LEUR SUR LE SITE ECOVAL A EVREUX (76) D’EUREXPO (69) CONSULTANT FAISABILITÉ - PRODUCTION 95000 MWH/AN COMMANDE 2 GARES DE PÉAGE A REIMS (51) SANEF 3,7 M€ HT ARCADIS 8 ET 16 CONCOURS 2008 TRIBUNE 1500 PLACES ET VESTIAIRES VILLE DE COMPIÈGNE 1,78 M€ HT CET 1500 CONCOURS 2001 [PROJET HQE] VOIES D’ATHLÉTISME À COMPIÈGNE (60) PLACES GARE DE PÉAGE 19 VOIES À BEZIERS (31) ASF-DRE TOULOUSE 4 M€ HT ARCADIS GARE CONCOURS 2002ÉQUIPEMENTS CULTURELS GARE DE PÉAGE 18 VOIES À BIRIATOU (64) ASF-DRE BIARRITZ 6 M€ HT ARCADIS 19 VOIES GARE CONCOURS 2002 PROJETS RÉALISÉS 18 VOIES GARE DE PÉAGE 6 VOIES A SAINT JEAN ASF-DRE BIARRITZ 1 M€ HT ARCADIS GARE CONCOURS 2002 RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON DE LUZ (64) 6 VOIES CENTRE D’ANIMATION A PARIS 16EME VILLE DE PARIS 4,5 M€ HT CETBA 2170 M2 MISSION DE BASE 2007 RÔLE : MANDATAIRE ÉTUDES / CONCOURS URBANISME RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON MÉDIATHEQUE VILLE DE SAINT DENIS 1,4 M€ HT BETIBA 1000 M2 CONCOURS 2003 ÉTUDES / CONCOURS A LA PLAINE SAINT DENIS (93) RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T TERRITOIRE MISSION / ROLE LIVRAISON MÉDIATHEQUE A GENTILLY (94) VILLE DE GENTILLY 2,41 M€ HT ARCADIS 1755 M2 CONCOURS 2000 GROUPE DE TRAVAIL SUR LES ESPACES V.I.A TRANSPORT / / 80 VILLES ETUDE 1998 D’ÉCHANGES148 149
    • LOGEMENTS HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE PROJETS RÉALISÉS PROJETS RÉALISÉS RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON CERTIFICATIONS/LABEL CALENDRIER RÉSIDENCE ETUDIANTE 152 LGTS RIVP 21,47M€ HT TALBOT/PLAN02 8800 M2 DE BASE+QTES LIVRAISON 2013 RÉSIDENCE ÉTUDIANTE 152 LGTS RIVP ( REGIE IMMOBILIE- 21,47 M€ HT TALBOT/PLAN02 8800 M2 HABITAT & ENVIRON- LIVRAISON 2013 +ECOLE POLYVALENTE 12 CLASSES EVP / INEX / AVEL RÔLE : MANDATAIRE ETUDES +ÉCOLE POLYVALENTE 12 CLASSES RE DE LA VILLE DE PARIS EVP / INEX / AVEL NEMENT PROFIL A/ CHANTIER EN + CUISINE CENTRALE (PARIS 17E) SEMPREVEIRENS EN COURS + CUISINE CENTRALE (75017) SEMPREVEIRENS BBC EFFINERGIE / COURS CONCOURS / PROJET LAURÉAT GSIR CONCOURS / PROJET LAURÉAT GSIR CERTIFICATION HQE NF [LABELS HABITAT & ENVIRONNEMENT BATIMENT TERTIAIRES PROFIL A-BBC EFFINERGIE CERTIFICATION HQE NF BATIMENT TER- 35 LOGEMENTS ET 1 LOCAL MEDICAL A OSICA 4,68 M€ HT PH.TALBOT / PLAN 02 2250 M2 SHAB LABEL H&E PROFIL A LIVRAISON 2012 TIAIRES] SARCELLES (95) LABEL BBC EFFINERGIE CHANTIER EN CONCOURS - PROJET LAUREAT COURS 35 LOGEMENTS ET 1 LOCAL MEDICAL A OSICA 4,68 M€ HT PH. TALBOT / PLAN 02 2960 M2 MISSION DE BASE LIVRAISON 2013 SARCELLES (95) RÔLE: MANDATAIRE ETUDES CONCOURS / PROJET LAUREAT EN COURS GROUPE SCOLAIRE 24 CLASSES A AUBER- VILLE D’AUBERVILLIERS 11,25 M€ HT PH.TALBOT / PLAN 02 5600 M2 DEMARCHE HQE-BBC LIVRAISON 2013 [LABEL H&E PROFIL A-BBC EFFINRGIE] VILLIERS (93) CONCOURS - PROJET LAU- / C&E / WOR ETUDES EN COURS RÉAT / RÉHABILITATION ET TRANSFORMATION PARIS HABITAT 4,5M€ HT CESEC 2000 M2 DE BASE+DIA LIVRAISON 2009 D’UN IMMEUBLE HAUSSMANIEN EN FOYER RÔLE : MANDATAIRE CHANTIER GROUPE SCOLAIRE A BONDY (93) VILLE DE BONDY 5,7 M€ HT BETOM/CAP TERRE/ 3000 M2 CERTIFICATION HQE NF LIVRAISON 2007 DE JEUNES TRAVAILLEURS EN COURS CONCOURS/PROJET LAURÉAT/ AVEL ACOUSTIQUE BATIMENTS TERITAIRES - A PARIS 9E/140 CHAMBRES BÂTIMENT THPE MARCHÉ NÉGOCIÉ RESTRUCTURATION AMELIORATION DES GDF SUEZ 7 M€ HT BETEB / SEEM 6000 M2 AMELIORATION DES PER- LIVRAISON 2011 CONSTRUCTION DE 5 LOGEMENTS ET 1 SIEMP 0,9 M€ HT ARCADIS 450 M2 DE BASE+DIA DEMOL. LIVRAISON 2011 PERFORMANCES ENERGETIQUES D’UN FORMANCES ENERGE- COMMERCE A PARIS 18E RÔLE : MANDATAIRE CHANTIER IMMEUBLE A DIJON - TRAVAUX EN DEUX TIQUES DE 40%-BBC MARCHÉ NÉGOCIE [LABELS HABITAT & EN COURS PHASES - MARCHÉ NÉGOCIÉ ENVIRONNEMENT PROFIL A-THPE 2005] RÉNOVATION ET MISE EN CONFORMITÉ OPAC DE PARIS 1,6 M€ HT SETRAT 1700 M2 DE BASE LIVRE EN 2006 ÉTUDES / CONCOURS D’UN FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS RÔLE : MANDATAIRE A PARIS 13E /40 CHAMBRES + SERVICE RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON CERTIFICATIONS/LABEL CALENDRIER DERESTAURATION MARCHÉ NÉGOCIÉ REHABILITATION ET TRANSFORMATION AINTIN RESIDENCES - 3,15 M€ HT PH.TALBOT / PLAN 02 1980 M2 LABEL BBC EFFINERGIE+ 2011 D’UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN RESI- GROUPE ARCADE PLAN CLIMAT DE LA MAISON INDIVIDUELLE PARTICULIER 0,35 M€ HT / 320 M2 DE BASE + EXE LIVRÉ EN 1997 DENCE SOCIALE-FOYER DE JEUNES TRA- VILLE DE PARIS A VITRY-SUR-SEINE (94) VAILLEURS A PARIS 13E - 62 CHAMBRES POSTE DE COMMANDES ET BUREAUX DE SANEF 6,5 M€ HT GIRUS / PLAN 02 2100 M2 LABELS BBC EFFINER- 2010 L’ÉCOPOLE D’ORMES (61) - ECHANGEUR GIE - BEPOS ET BEPOS ÉTUDES / CONCOURS A4/A26 GRENELLE RÉFÉRENCE MAÎTRE D’OUVRAGE BUDGET B.E.T SHON MISSION / ROLE LIVRAISON CRECHE 60 BERCEAUX À PARIS 13 VILLE DE PARIS 4,2 M€ HT CET/FRANCK BOUTTÉ 1400 M2 PLAN CLIMAT - 2009 REHABILITATION TRANSFORMATION ANTIN RESIDENCES - 3,15 M€ HT PH.TALBOT / PLAN 02 1980 M2 CONCOURS 2011 FAISABILITÉ POUR 70 LOGEMENTS ET UN PARIS HABITAT / PLAN02 6700 M2 CERTIFICATION HQE 2009 D’UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN RESI- GROUPE ARCADE FOYER ASE À PARIS 16 PLAN CLIMAT/H&E DENCE SOCIALE - FOYER DE JEUNES TRA- VAILLEURS A PARIS 13E - 62 CHAMBRES RECONSTRUCTION DU COLLÈGE CG 92 20,9M€ HT BETOM/CAP TERRE 9200 M2 DÉMARCHE HQE / LABEL 2009 DESCARTES À ANTONY (92) BEGC BBC EFFINERGIE FAISABILITÉ POUR 70 LOGEMENTS ET UN PARIS HABITAT / PLAN02 6700 M2 FAISABILITÉ 2009 FOYER ASE À PARIS 16/ [PLAN CLIMAT] GROUPE SCOLAIRE À GRENOBLE (38) VILLE DE GRENOBLE 7,3 M€ HT ARCADIS/AUXITEC 4120 M2 CERTIFICATION HQE 2008 RPO/ PLAN02 26 MAISON EN ASP-GARGES-LES- I3F / CLARM 3,75 M€ HT EVP /ALTERNET/RPO 3000 M2 CONCOURS 2008 GONESSES (95)/ [LABEL THPE] PLAN02 GYMNASE À CHAMPIGNY (94) VILLE DE CHAMPIGNY/ 4,1 M€ HT BETOM/CAP TERRE 2600 M2 DÉMARCHE HQE 2008 MARNE RÉNOVATION ET EXTENSION D’UN FOYER RIVP 11 M€ HT BETOM / CAP TERRE 4300 M2 CONCOURS 2006 DE JEUNES TRAVAILLEURS A PARIS 12E GYMNASE À SERRIS (77) VILLE DE SERRIS 3,7M€ HT BETOM/CAP TERRE 3400 M2 CERTIFICATION HQE 2008 155 CHAMBRES/ [PROJET HQE] GYMNASE A PIERREFITTE-SUR-SEINE (93) VILLE DE PIERREFITTE- 6,21M€ HT BETOM/CAP TERRE 3965 M2 CERTIFICATION HQE 2008 12 LOGEMENTS ET HALTE-GARDERIE DE SIEMP 2,24 M€ HT PONCET / BETOM 1400 M2 CONCOURS 2004 SUR-SEINE 30 PLACES A PARIS 12E 2 GARES DE PÉAGE À REIMS (51) SANEF 3,7M€ HT ARCADIS/PLAN02 8 ET 16 VOIES DÉMARCHE HQE 2008 MAISON INDIVIDUELLE À DIJON (21) PARTICULIER 0,4 M€ HT / 470 M2 PC 2003 GYMNASE A LARDY (91) CC DE L’ARPAJONNAIS 3,7M€ HT CET/PLAN02 2780 M2 DÉMARCHE HQE 2007 RÉHABILITATION ET SURÉLÉVATION D’UN S.A.R.L SCN 0,3 M€ HT / 440 M2 PC-ADP 2001 IMMEUBLE DE 4 LOGEMENTS RECONSTRUCTION DU COLLÈGE AMÉDÉE CONSEIL GÉNÉRAL 94 11,3M€ HT BERIM/A.MAZET/ 6220 M2 CERTIFICATION HQE 2007 LAPLACE À CRETEIL (94) F.BOUTTE RÉNOVATION ET EXTENSION D’UN FOYER RIVP 11M€ HT BETOM/CAP TERRE 4300 M2 CERTIFICATION HQE / 2006 DE JEUNES TRAVAILLEURS À PARIS ARCADIS/CAP TERRE PLAN CLIMAT (75012)-155 CHAMBRES CONSTRUCTION DU LYCÉE HÔTELIER DE REGION ILE-DE-FRANCE 21,1M€ HT AVEL ACOUSTIQUE 12 000 M2 CERTIFICATION HQE 2005 SERRIS (77)150 151