Césarienne programmée à terme Optimiser la pertinence du parcours patient : Expérimentation

  • 5,788 views
Uploaded on

Quel changement mettre en œuvre en priorité ? Comment initier la démarche ? …

Quel changement mettre en œuvre en priorité ? Comment initier la démarche ?

- Prenez le temps d’une réunion ; vous en gagnerez beaucoup par la suite. Il est nécessaire de réfléchir en commun, avec des représentants de tous les professionnels intervenant dans le suivi de grossesse. Le changement passe par l’implication de chacun.
- Faites simple ; vous pouvez choisir un objectif de qualité directement à partir d’une discussion entre vous sur quelques dossiers. Référez-vous aux recommandations principales.
- Décrire qui fait quoi à quel moment dans le suivi de grossesse permet de comprendre quelle étape améliorer en priorité selon l’organisation locale. Le guide vous propose des parcours génériques en fonction des facteurs de risque pouvant nécessiter une césarienne programmée à terme.
- Soyez réalistes ; commencez par une action faisable rapidement. Mettez-vous d’accord sur un critère de réussite sur lequel communiquer pour valoriser la démarche.

Pour consulter le guide sur la césarienne programmée à terme de la Haute Autorité de santé : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1294171/fr/cesarienne-programmee-a-terme-optimiser-la-pertinence-du-parcours-de-la-patiente?xtmc=&xtcr=3

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
5,788
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8

Actions

Shares
Downloads
9
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Analyse et amélioration des pratiques Césarienne programmée à terme Optimiser la pertinence du parcours patient EXPERIMENTATION PILOTE SEMINAIRE D’ETAPE – 9 JANVIER 2014
  • 2. Ordre du jour • 10h00 Ouverture de la journée – Félix Faucon (DGOS) et Jean-François Thébaut (HAS) • 10h15 Pilotage de la démarche 2013 – Odile Tillon-Fauré (DGOS) et Bernard Branger (FFRSP) • 10h30 Attendus de la démarche – Marina Martinowsky (HAS) 2
  • 3. Ordre du jour • 10h45 à 12h30 Témoignages « Comment choisir et utiliser les données ? » – Réseau de périnatalité Sécurité naissance des Pays de Loire – Réseau de périnatalité Sécurité naissance Paca Est - Haute Corse – Monaco et clinique Saint-George à Nice – Réseau de périnatalité Ile de France Sud – Réseau de périnatalité Périnat Aquitaine (RPA), CCECQA et maison de santé protestante Bordeaux-Bagatelle (MSPB) à Talence – Réseau de périnatalité de Bourgogne et CH de Semur 3
  • 4. Ordre du jour • 13h30 Traçabilité de la décision partagée – Fabrice Pierre (CNGOF) • 13h45 à 15h30 Témoignages « Quels conseils pour d’autres équipes qui souhaiteraient s’engager dans cette démarche ? » – – – – – CH de Saint-Junien (Limousin) CH des hôpitaux du pays du Mont-Blanc à Sallanches (Rhône-Alpes) CH de Chaumont (Champagne-Ardenne) CH Comminges Pyrénées à Saint Gaudens (Midi-Pyrénées) CHU de Saint-Denis (Ile de France) 4
  • 5. Ordre du jour • 15h30 Le point de vue des patientes – Elizabeth Deleuze (Césarine) • 15h45 Valorisation de la démarche pour le DPC et dans les dispositifs de certification – Marielle Lafont (HAS), Fabrice Pierre (Collège des obstétriciens), Frédérique Teurnier (Collège des sages-femmes) • 16h00 à 16h30 Conclusion et perspectives – Fabrice Pierre (CNGOF) – Rémy Bataillon (HAS) 5
  • 6. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de financement Pilotage de la démarche 2013 DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 6
  • 7. Objectifs de l’expérimentation pilote • Faciliter l’appropriation de la recommandation HAS • Assurer un partage d’expériences sur les actions d’amélioration des pratiques • Tester une modalité de pilotage et d’accompagnement 7
  • 8. Spécificités de l’accompagnement retenu • Choix des acteurs du pilotage et de l’accompagnement • Cadrage méthodologique souple • Calendrier contraint 8
  • 9. Rôle des acteurs National Régional • Coordination projet DGOS ARS • Expertise méthodologique HAS • Expertise métier FFRSP Réseau régional 9
  • 10. Calendrier de l’expérimentation • Un calendrier contraint pour un lancement simultané dans plusieurs ES – Objectif : créer une synergie des démarches  112 équipes ont transmis un rapport d’étape à ce jour, soit environ 20% des maternités 10
  • 11. Répartition des équipes engagées Sur la base des 112 rapports d’étape reçus : Une répartition représentative de celle de l’ensemble des maternités (environ 20% de l’effectif total de chaque catégorie -statut et type - de maternité) 11
  • 12. Rôle de la FFRSP dans l’action de santé Bernard BRANGER, secrétaire Gisèle CRIBALLET, présidente Les membres du bureau et du CA 12
  • 13. Pas-de-Calais – 10 800 Côtes d’Armor - 6 200 OMBREL – 22 000 Hainaut – 11 000 Artois– 13 500 Haute-Normandie – 22 600 Champagne – 16 000 Picardie - 23 000 Lorraine - 26 000 Ille & Vilaine - 13 700 Finistère - 10 000 Basse-Normandie 17 000 Alsace - 22 000 Morbihan - 8 000 Centre - 29 000 Franche-Comté – 14 500 Pays de la Loire - 45 000 Bourgogne - 18 000 Guadeloupe – 5 300 Deux-Savoies - 16 500 Poitou-Charentes – 17 500 AURORE - 46 000 Martinique – 4 600 Aquitaine 34 500 Alpes-Isère – 10 000 Guyane – 6 200 HELENA – 11 400 Mayotte – 6 800 PACA-EST – 18 600 Auvergne 13 600 Limousin - 7 600 Réunion – 14 000 Languedoc-Roussillon – 30 000 Nlle-Calédonie – 4 100 Midi-Pyrénées – 31 600 Réseaux de proximité et Région parisienne : dia suivantes PACA-OUEST – 46 000 Réseaux de santé en périnatalité 35 RS(T)P (+ 8-9 franciliens) Mars 2013 Nombre de naissances
  • 14. Ile de France
  • 15. www.perinat-ars-idf.org RPPN 75 et 93 - Paris-Nord 12 000 Val d’Oise-RPVO 95- Pontoise 20 000 Est-Parisien (RPEP) 75 - Trousseau 15 000 Périnat 92 Nord 92- Gennevilliers 14 800 Val d’Oise Naître dans l’ Est-Francilien (NEF) 77 – 93 et Pays Briard 24 600 Yvelines Yvelines (MYPA) 78- Poissy – St Germain 18 000 Seine & Marne Essonne Périnat 92 Sud 92- Plessis-Robinson 11 200 75- Port-Royal – SVP 41 000 Réseaux de santé en périnatalité 8-9 en région parisienne Mars 2013 Nombre de naissances RPVDM 94 (Val de Marne) - Créteil 20 000 Périnatif-Sud 91 (Essonne) – Evry + 77 sud-ouest 27 800
  • 16. Facilitateur • La FFRSP s’est félicitée de la demande conjointe dans les réseaux de périnatalité (RSP) – HAS – DGOS • Vers les ARS • Aussi les RSP ont été sollicités – Par la FFRSP  professionnels – Par les ARS  directions des établissements • Avec des CPOM spécifiques ? • C’était une « première ».. – Mais certains RSP n’ont pas perçu leur rôle…. 16
  • 17. Choix de la méthode • La FFRSP, tout comme l’HAS, n’a pas proposé de méthode – Certaines l’ont déploré… en se trouvant devant un « gouffre méthodologique » – « Chacun fait ce qu’il veut dans son coin »…. – D’autres en en profité • Pour s’adapter à la demande des professionnels • Ce n’était pas… – Une enquête épidémiologique avec des résultats nationaux harmonisés – Une étude de recherche clinique • Avec des groupes comparatifs – Une conformité par pathologie • En l’absence de références normatives 17
  • 18. Les autres difficultés • La comparaison des régions/départements a été mal perçue.. – Soit par crainte d’une sorte de classement des territoire – Soit par comparaison de populations non comparables • Le calcul de taux ajustés a été mal compris – Par manque de références en statistiques – Par la manque de rigueur des notifications dans le PMSI • Défaut des pathologies – Par critique de la méthode • En soi • Par défaut de certains critères d’ajustement – Obésité, parité… • Par prise en compte de critères comme les « utérus cicatriciels » – Alors que ce n’est pas une indication « en soi » 18
  • 19. Au total • La FFRSP s’est positionnée comme facilitateur d’une action de santé promue et par l’HAS et la DGOS – C’était une première… – Cà n’a pas été simple… – Elle a été beaucoup critiquée • Cependant, cette journée et les résultats présentés montrent que – Une démarche évaluative est possible dans nos réseaux – Le volontariat est la base de nos actions – Les RSP ont une expertise méthodologique et d’animation qui doit être développée ++++ – Une action conjointe ARS – RSP est possible • Sous condition de ne pas voir les RSP comme le « bras armé » des 19 ARS (qui nous financent…. ???
  • 20. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de financement Attendus de la démarche DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 20
  • 21. Objectifs de l’expérimentation • Faciliter l’appropriation et la mise en œuvre par les professionnels des recommandations HAS • Assurer un partage d’expérience sur le site de la HAS et capitaliser les enseignements • Indicateurs de comparaison des pratiques Mise en place d’un groupe de travail par le SIPAQSS – Validation du calcul du taux de césarienne attendu – Autres indicateurs à prendre en compte (morbidité maternelle et fœtale…) http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1294171/fr/cesarienne-programmee-a-terme-optimiser-la-pertinence-duparcours-de-la-patiente?xtmc=&xtcr=1
  • 22. Ecueils rencontrés • Choix d’une action d’amélioration sans objectif de qualité préalable : commencer par réunir tous les professionnels impliqués pour décrire le parcours ensemble • Collecte de données : quelques dossiers peuvent suffire pour identifier un objectif de qualité • Extraction PMSI : s’intéresser aussi aux tentatives de voie basse, biais liés au codage FAIRE SIMPLE ENSEMBLE Pas à pas 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 22
  • 23. Construire un objectif de qualité • • • • • Opérationnel Concret et mesurable Construit autour d'un verbe d'action lié à la pratique Basé sur une recommandation Exemples : – – augmenter le nombre de VME informer la patiente sur la balance bénéficesrisques 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 23
  • 24. Définir un critère de réussite • • • A définir ensemble Exemple : enquête auprès des femmes après la naissance sur leur compréhension de l’information reçue Suivi du résultat des actions d’amélioration 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 24
  • 25. 2 objectifs de qualité prédominants • Programmer la césarienne après 39 SA • Partager la réflexion sur la balance bénéfices /risques avec la femme enceinte (et son entourage) 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 25
  • 26. Utiliser un chemin clinique • • • • Permet de structurer et tracer la réflexion bénéfices/risques A la fois outil d'amélioration de la pratique et outil d'analyse Intégré au dossier Partagé par tous les professionnels durant le suivi de grossesse 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 26
  • 27. Chemin clinique : exemple dans le guide 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 27
  • 28. Dans la littérature 2 actions ont fait leur preuve • Décision à plusieurs : intérêt du staff • Amélioration de la gestion de la tentative d’accouchement par voie basse Nils Chaillet, PhD, and Alexandre Dumont, MD, PhD. Evidence-Based Strategies for Reducing Cesarean Section Rates: A Meta-Analysis. BIRTH 34:1 March 2007. http://www.researchgate.net/publication/6482591_Evidencebased_strategies_for_reducing_cesarean_section_rates_a_meta-analysis 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 28
  • 29. Retour d’expérience • Témoignages – • Méthode – • Partage des outils développés sur le terrain Résultats – – • Difficultés / Facteurs de réussite Pour le patient Apport de connaissances Rapport fichier sur le site zippé REX_démarche_césar_13.doc – Proposition de plan 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 29
  • 30. Rapport d’étape • • • • • • • CONTEXTE : type de maternité, population QUI : professionnels engagés PARCOURS : qui fait quoi à quel étape du suivi de grossesse OBJECTIF de qualité : quel changement en priorité ? Basé sur quelle recommandation ? ANALYSE : modalités (outil-méthode) Plan de COMMUNICATION : valoriser CALENDRIER 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 30
  • 31. Diffusion de nouveaux outils • • • • • Revue pertinence césarienne programmée à terme CCECQA 2013 Enquête patiente chemin clinique - info césarienne Bourgogne 2013 Grille césarienne programmée Pays Loire 2013 Retours d'expérience MATERMIP outils césarienne 2013 Retours d'expérience Paca Est césarienne 2013 21/02/2014 Présentation de la Haute Autorité de santé 31
  • 32. Témoignages Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de« Comment financement choisir et utiliser les données ? » DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 Pertinence des soins : groupe de travail national
  • 33. Audit de conformité des césariennes programmées à terme dans le réseau des Pays de la Loire R. COLLIN, B. BRANGER, A. PAUMIER, Commission obstétricale, Gynéco-obstétriciens des 21 maternités participantes 33
  • 34. Césariennes Pays de la Loire Années Naissances 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 44 847 46 204 45 305 45 827 45 632 46 077 45 245 43 924 Césariennes (%) 17.0% 17.2% 17.9% 18.5% 18.1% 18.8% 18.7% 18.3% Type 1 17.7% 18.3% 18.5% 17.8% 17.5% 18.4% 17.9% 17.5% Type 2 16.3% 16.4% 17.5% 18.3% 17.8% 18.5% 17.9% 18.1% Type 3 17.2% 17.6% 19.5% 19.8% 19.4% 19.7% 21.0% 19.2% 34
  • 35. Taux de césariennes Maternités des Pays de la Loire en 2012 48 21 41 53 19 25 10 29 35 58 54 Ensemble 28 11 52 26 18 32 49 17 51 15 16 12 31 0,0% 26,1% Diff A - O -3.87% 22,3% -8.08% 21,7% -2.66% 20,9% -5.62% 20,8% 20,3% -2.80% 20,3% -2.91% 20,1% 19,8% -2.57% 19,4% -0.12% 18,4% -1.66% 18,3% 18,2% -0.16% 18,0% -1.29% 17,6% 17,5% 17,1% -0.68% 16,8% -1.25% 16,6% -0.20% 16,5% 15,6% 15,0% Sources : PMSI ARS - RSN 14,9% 1.54% 1.17% 0.49% 2.15% 1.36% 1.78% 2.45% 1.41% 3.88% 12,3% 11,7% 5,0% 10,0% 3.80% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% 35
  • 36. CS programmées / Acc ou CS Mater CS prog % CS prog / Acc % CS Prog / CS 48 249 12% 44% 21 126 11% 47% 10 78 10% 48% 51 63 8% 54% 11 117 8% 45% 25 164 8% 39% 41 46 7% 34% 53 63 7% 34% 32 50 7% 41% 18 135 7% 39% 54 42 6% 36% 35 109 6% 33% 19 242 6% 31% 15 297 6% 42% 28 128 6% 35% 17 40 6% 36% 52 48 6% 32% 16 174 5% 36% 58 144 5% 28% 29 214 5% 25% 26 61 5% 28% 12 39 5% 38% 49 151 4% 26% 31 34 4% 31% Total 2 814 6% 35% 36
  • 37. Les césariennes 2012 / département de la maternité 37
  • 38. Différences Tx attendu – Tx observé 38
  • 39. CS AG > 36 SA sans patho, ni siège, ni GG, ni ut cica Num mater 21 53 48 25 35 29 10 32 54 28 26 41 52 Tx CS GBR 17.2% 14.3% 13.0% 11.2% 11.0% 10.5% 9.9% 9.5% 9.3% 9.3% 9.3% 9.2% 8.9% Ensemble 8.8% 17 58 11 18 16 49 19 51 15 12 31 8.8% 8.5% 7.9% 7.7% 7.6% 7.6% 6.9% 6.8% 5.8% 4.3% 4.1% 39
  • 40. Taux CS en fonction de l’âge 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0% 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 et et + 40
  • 41. Lien CS prog / CS W + Urgence par maternité/ par type 41
  • 42. Méthodes de l’audit • Enquête prospective – Inclusions sur 2 mois (avril – mai 2013) – Dossier de césariennes programmées à terme • Information • Pertinence de l’indication – Issue de l’accouchement • Moment de la césarienne • Etat du nouveau-né • Proposée à tous les GO – Grille à remplir par les GO eux-mêmes – Au moment de l’indication – Avec attente de l’issue de l’accouchement • Ce n’est une enquête sur les sièges ou les utérus cicatriciels – Audit sur les seules césariennes 42
  • 43. Résultats • 251 fiches adressées par 93 praticiens – 241 valides par 89 praticiens – De 10 fiches à 1 fiche / praticien • 21 maternités – 2 manquantes : CH PSSL et CL Tertre Rouge • Les femmes – 31.8 ans – Gestité : (1) 13 %, (2) 36 %, (3) 28 % (4+) 22 % – 27 % de surpoids et 27 % d’obèses 43
  • 44. Ratio CS Ratio nombre Nbre /1000 N 2012 fiches / 100 CS praticiens 1 221 11.5 61 23 3 4.4 859 12.8 48 23 2 8 3.2 838 9.5 39 21 2 CH CHATEAUGONTIER 6 2.4 955 6.3 34 18 3 5. CH CHATEAUBRIANT 7 2.8 677 10.3 40 18 2 6. CH LA ROCHE 24 9.6 2 773 8.7 144 17 8 7. CH FONTENAY 10 4.0 909 11.0 63 16 2* 8. CL ST CHARLES 9 3.6 757 11.9 63 14 4 9. CH LES SABLES 6 2.4 654 9.2 44 14 3 10. CH LE MANS 18 7.2 3 750 4.8 151 12 10 11. CL ANJOU 18 11.2 2 118 8.5 164 11 7 5 2.0 726 6.9 50 10 2 13. CH ST NAZAIRE 19 7.6 2 883 6.6 213 9 7 14. CL BRETECHE 10 4.0 1 435 7.0 117 9 5 15. CHU ANGERS 18 7.2 4 298 4.2 214 8 7 16. CL PARC 10 4.0 1 211 8.3 126 8 3 17. CL PCA 22 8.8 4 758 4.6 297 7 8 18. CL JULES VERNE 12 4.8 3 344 3.6 174 7 3 19. CH LAVAL 4 1.6 1 701 2.4 109 4 2 20. CHU NANTES 7 2.8 3 949 1.8 242 3 5 21. CH CHOLET 3 1.2 2 047 1.5 128 2 1 241 100 41 209 5.7 2477 9 89 Maternité N % N 1. CH SAUMUR 14 5.6 2. CH CHALLANS 11 3. CH ANCENIS 4. 12. CH MAYENNE Total 44
  • 45. Indications des CS P Critères N % UT MONO CICAT SEUL 7 2.9 UT BICICAT SEUL 38 15.8 UT TRI CICAT SEUL 16 6.6 61 25.3 GG SEUL 1 0.4 SIEGE SEUL 4 1.7 MACRO SEULE 3 1.2 UT CICAT + SIEGE 13 5.4 UT CICAT + DEM MAT 33 13.7 SIEGE + DEM MAT 22 9.1 SIEGE + AUTRE 25 10.4 DIVERS SANS DEM MAT 71 29.5 DIVERS AVEC DEM MAT 7 2.9 INDIC NON RETROUVEE 1 0.4 241 100.0 UT CICA SEUL TOTAL Total 45
  • 46. Résultats sur l’information Oui avec Information sur le mode d’accouchement trace écrite complète 1. Oui sans trace écrite ou trace Non Nonréponse incomplète Une information a été délivrée auprès de la femme avec l’indication, le rapport bénéfice/risques et les 39 % 49 % 7% 5% 24 % 36 % 32 % 7% Oui avec Oui sans trace trace écrite écrite ou trace complète incomplète 45 % conditions de réalisation 1. Une information a été délivrée sur les modifications possibles du mode d’accouchement en fonction de l’existence de nouveaux événements Information sur les conséquences de l’accouchement 1. La réalisation de la césarienne est prévue après 38 SA +6 (en raison du risque de détresse respiratoire) 1. NonNon réponse 33 % 16 % 6% 23 % 34 % 36 % 7% 24 % 33 % 35 % 7% Une information a été délivrée sur les risques de complications pour les grossesses futures (placenta prævia/accreta) 1. Une information a été délivrée sur l’augmentation des accidents thromboemboliques veineux 46
  • 47. Conformité selon l’information • Au total pour l’information – Taux de réponses = 96 % – Conformité pour la trace écrite complète = 34 % – Conformité pour la trace écrite complète ou incomplète = 73 % • Conformité ressentie – 64 % jugent leur information conforme aux référentiel HAS • Avec 20 % de NRP • Sinon sur les réponses = 80 % 47
  • 48. Selon les indications • Utérus cicatriciels – 163 situations intriquées ou non • Taux de réponses = 91 % • Taux de conformité = 85 % – Uni- : 83 % – Bi- : 83 % – Tri- : 97 % • Conformité ressentie = 85 % • Surpoids et obésité = 64.0 % • Présentation en siège – 63 situations intriquées ou isolées • • • • Taux de réponses = 94 % Taux de conformité = 94 % Conformité ressentie = 57 % ? Surpoids et obésité = 40.4 % 48
  • 49. Autres indications • Grossesses gémellaires – 4 cas avec des CS avant 37 SA • Macrosomie – Hors diabète (13) = tx conform de 92 % – Avec diabète (9) = tx conform de 67 % – Avec utérus cicatriciel (11) = tx conform de 45 % • Infection (1 seul cas) • Autres – Placenta recouvrant – Pathologies maternelles • Demande maternelle (dia suivante) – Taux de réponses = 87 % – Taux de conformité = 78 % 49
  • 50. Demande maternelle n = 34 Sans La césarienne est faite sur demande maternelle, en l'absence d’indication médicale 36. L'information sur la césarienne sur demande a été faite à la patiente 36. Oui Non Non- objet/ réponse NSP 82 % 18 % 91 % 3% 76 % 9% 9% 6% 18 % 29 % 38 % 15 % 3% 3% 68 % 26 % 62 % 26 % Une information sur les bénéfices attendus par la patiente en regard des risques associés à la césarienne a été 6% délivrée 36. Si oui, les raisons spécifiques de cette demande ont été discutées avec la patiente (peur de la douleur, mauvais vécu lors d'un précédent accouchement) 36. En cas de demande pour « peur de l'accouchement par voie basse », un accompagnement personnalisé, et une information sur la prise en charge de la douleur ont été proposés 36. En cas de refus par le praticien de la césarienne sur demande, une orientation de la patiente vers un confrère a été proposée 36. La traçabilité de tous ces éléments est retrouvée dans le dossier 12 % 50
  • 51. Accouchement et issue • Accouchement – 3 voies basses en raison de la mise en W spontanée – 49 changements d’opérateurs (20 %) – 11 % de dates avancées • Raison de services, GO absent ou parti.. • Raisons médicales : RSM, mises en W – Date avancée de 1 jour en moyenne • Issue pour les mères – HPP (4) = 1.7 % • Référence : 2.4 % dans le PMSI après CS programmées • Issue pour les nouveau-nés – pH artériel = 6 sur 176 (4.5 %) < 7.10 51
  • 52. Terme au moment de la césarienne 44.5 % avant 39 SA 109 110 100 79 90 80 N 70 60 50 40 30 18 20 10 1 2 35 36 5 10 0 37 38 Terme en SA 39 40 41 52
  • 53. SA Moment de la réalisation de la CS 41+ 6 41+ 4 41+ 1 41+ 0 41+ 0 40+ 4 40+ 0 39+ 6 39+ 5 39+ 4 39+ 3 39+ 2 39+ 1 39+ 0 38+ 6 38+ 6 38+ 5 38+ 3 38+ 2 38+ 1 38+ 0 37+ 6 37+ 5 37+ 4 37+ 3 37+ 1 37+ 0 36+ 3 36+ 2 35+ 6 6 4,7 3,8 2,5 1,2 0,8 0,4 0 9,1 7,8 10 21,2 17,6 14,9 20 28,4 34,7 39,6 65,9 44,5 100 99,2 98,8 97 96,6 95,3 94,9 93,1 91,8 88,7 84,7 80,7 77,1 % cumulatif 30 40 50 60 70 80 90 100 53
  • 54. Terme selon l’indication 54
  • 55. Synthèse • Conformité globale – En tenant compte de l’information = 85 % – Sans l’information = 91 % • Selon le département 44 77 Taux de conformité AVEC l’information 61% 49 55 55% 79% 53 14 65% 89% 72 16 47% 85% 85 55 70% 87% Département N Taux de conformité SANS l’information 87% 55
  • 56. Selon l’indication détaillée Indications Ut mon-cicat seul Ut bi-cicat seul Ut tri-cicat seul Ut cicat + Siège Ut cicat + demande Siège + demande Siège + autre raison Divers sans demane Divers avec demande N 7 37 16 13 33 22 25 70 7 AVEC SANS information l'information 44% 58% 49% 70% 60% 97% 71% 92% 69% 85% 74% 95% 66% 88% 52% 88% 63% 77% 56
  • 57. Part de l’obésité dans l’indication INDIC UT MONO CICAT SEUL UT BICICAT SEUL UT TRI CICAT SEUL SIEGE SEUL MACRO SEULE UT CICAT+SIEGE UT CICAT+DEM MAT SIEGE+DEM MAT SIEGE+AUTRE DIVERS SANS DEM MAT DIVERS AVEC DEM MAT Total IMC N IMC 25-29 IMC>=30 50 16.7 33.3 34.5 24.1 41.4 46.7 26.7 26.7 66.7 33.3 0 0 33.3 66.7 33.3 25 41.7 37 33.3 29.6 80 15 5 54.5 36.4 9.1 47.8 23.9 28.3 28.6 28.6 42.9 46.1 26.2 27.7 57
  • 58. Mater % SANS info 52 98 100 12 81 89 17 78 89 16 78 85 53 76 84 31 Conformité selon la maternité (codes) % AVEC info 65 98 58 65 89 28 64 93 32 62 78 26 60 81 15 56 85 51 55 74 18 53 92 29 53 83 35 52 92 21 50 82 49 46 85 19 46 88 25 40 61 54 35 77 11 31 78 58
  • 59. Analyse (1) • Participation de 21 maternités / 23 – Taux de conformité des indications satisfaisant – Information = facteur d’amélioration • Réfléchir aux modalités et à l’éthique de l’information – Pas de demande maternelle isolée • Limites – Intrication des causes • Inadaptation du référentiel avec des causes indépendantes • Rôle du surpoids et de l’obésité dans les indications – A mieux comprendre et analyser – Revue d’experts ++ 59
  • 60. Analyse (2) • Points à améliorer – Deux maternités manquantes • L’une d’elle a le taux de CS le plus élevé des PDL en 2012 = 26 % • L’autre est en difficultés de recrutement de GO ++ – 80 GO sur 160 …. – Faible intérêt porté par certains GO • Refus de la méthode (= contrôle…) • Non reconnaissance du référentiel • « Je suis sûr de bien faire… » – Dans certaines maternités, fiches entièrement remplies par les SF à partir des dossiers.. • Et pas seulement l’issue de l’accouchement 60
  • 61. Perspectives • Présentation des résultats (anonymats des mater et des GO) – – – – GO participants (adressée mi-octobre) Aux JS et à tous les GO ARS et HAS Journée nationale le jeudi 9 janvier 2014 à Paris • Confrontation des expériences en France ≈ 187 maternités • Améliorer la traçabilité – De l’information orale donnée à la patiente – De l’indication argumentée • Penser et organiser l’information de la femme enceinte – Document d’information  cf. doc HAS – Réfléchir aux dogmes : siège ou ut cica + autre chose… – Ethique de l’information : faut-il tout dire ? • Calendrier – Action à débuter en 2014 – Fin de l’action fin 2014 61
  • 62. Remerciements aux GO participants +++ 62
  • 63. Retour d’expérience Évaluation des pratiques professionnelles sur la césarienne programmée à terme en PACA Est Arnaud CLAQUIN – Ingénieur Santé Marie Claude BERRAFATO – Sage Femme Coordinatrice Dr Christiane AMIEL – Médecin Obstétricien Coordinateur 63
  • 64. Réseau Sécurité Naissance PACA EST/ Haute-Corse / Monaco • Créé en juin 1999 sur la forme juridique d’une association loi 1901 • Réseau financé par l’Agence régionale de santé PACA • Type de maternité des 13 établissements adhérents – Les Alpes Maritimes (1 type 3, 1 type 2B, 2 type2a et 3 type1) – L’Est Varois (2 type 2a et 1 type 1) – La Haute Corse (1 type 2b et 1 type 1) – La Principauté de Monaco (1 type 2a) • Environ 700 professionnels adhérents – Professionnels de santé libéraux et hospitaliers (public, privé) – PMI – Usagers • Ces 4 territoires concernent environ 18 000 naissances par an. 64
  • 65. Territoire du Réseau Sécurité Naissance PACA EST/ Haute-Corse / Monaco Type 3 CHU de Nice Type 2 CHG d’Antibes CHG de Cannes CHG de Grasse (2B) CHPG de Monaco CHG de Draguignan CHI de Fréjus CHG de Bastia (2B) Type 1 CHG de St Tropez - Gassin Clinique Santa Maria/Nice Clinique St George/Nice Clinique St Jean/Cagnes Clinique de Maymard /Corse 65
  • 66. Contexte régional • Le territoire est particulièrement concerné par les césariennes programmées – Taux de césarienne PACA : 18.7% – Taux de césarienne Corse : 24.2% – Taux de césarienne France : 16.1% Source : Étude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines) Document destiné à contribuer aux échanges avec les professionnels de santé dans le cadre du programme d’analyse et d’amélioration des pratiques - Août 2012 - DGOS 66
  • 67. Appui méthodologique du RSN – Elaboration d’outils d’évaluation (disponibles sur le site de la HAS) • Un protocole • Une grille d’audit • Un guide d’utilisation – Calendrier de l’étude • Appel à candidature : janvier 2013 • Diffusion et formation aux outils : février 2013 • Lancement de l’enquête (appui et soutien logistique) : mars à mai 2013 • Centralisation des résultats : juin 2013 • Analyse et transmission des résultats : juin – juillet 2013 – Rapport individuel envoyé au établissement – Une synthèse des résultats globaux transmis afin de permettre aux équipes de se comparer de manière anonyme (disponible sur le site de la HAS) • Choix d’un objectif de qualité : en cours • Plan d’amélioration : à définir par chaque équipe 67
  • 68. Témoignage d’une équipe participant à la démarche Marie Claude BERRAFATO – Sage Femme Coordinatrice 68
  • 69. Témoignage d’une équipe participant à la démarche • Clinique privée à Nice – 1900 naissances/an – 15 obstétriciens ( le nombre d’accts effectués par chaque praticien va de 6 à 40 /mois) ; tous sont présents au moment de la naissance. • Facteurs de succès et difficultés lors de l’audit – Volonté d’améliorer les pratiques. – Travail effectué par le réseau, le service qualité et le cadre sagefemme. – Crainte de l’équipe médicale mais manque de réelles informations sur les recommandations de la HAS. 69
  • 70. Témoignage d’une équipe participant à la démarche – Souhait de tous les praticiens d’avoir un document clair sur les bénéfices-risques, adapté à leur pratique et à faire signer par les patientes (population très différente / établissements publics) – Remise en question d’un petit nombre de GO depuis l’audit avec des tentatives plus fréquentes d’accouchement voie basse sur utérus cicatriciel. – Manque de pratique obstétricale sur les accouchements par le siège. 70
  • 71. Résultats de l’enquête de pratique Que faire des données recueillies ? Marie Claude BERRAFATO – Sage Femme Coordinatrice Arnaud CLAQUIN – Ingénieur Santé 71
  • 72. Résultats - Discussion – Liste des établissements participants à l’étude • • • • • • • • CHU Nice (type 3) CH Antibes (type 2a) CH Cannes (type 2a) CH Draguignan (type 2a) CH Fréjus-St Raphaël (type 2a) CH Grasse (type 2b) Clinique St George (type 1) Clinique St Jean (type 1) – Nous avons reçu 326 dossiers (en moyenne 40 dossiers /ES) 72
  • 73. Terme et cause de la césarienne programmée à terme Classe de terme Nb % [36 SA] 4 1,3 [37 SA] 30 9,2 [38 SA] 126 38,6 [39 SA] 125 38,3 [40 SA] 26 8 [41 SA] 11 3,4 [42 SA] 1 0,3 Non renseigné 3 0,9 Total 326 100 Utérus cicatriciel Présentation par le siège 182 82 Macrosomie – Diabète gestationnel 20 Pathologie à fréquence plus rare 13 Césarienne sur demande (convenance de la patiente) 40 NR 13 Autres 24 73
  • 74. Plan d'amélioration • Construction de la réflexion au sein du réseau (SF, Med, Qualité) • Présentation au CMS des objectifs de qualité, d’un protocole clinique et d’un programme d'évaluation • Pistes d'amélioration : – Analyse des pratiques : accouchement voie basse et utérus cicatriciel (55,82%) – Formation sur l’accouchement par le siège (simulateur?) (25,12%) – Analyse des pratiques Public versus Privé • Taux en PACA Est (influence de la présence pédiatrique) 74
  • 75. Pistes d'amélioration • Analyse des motifs de césarienne – Existence des multipathologies à considérer • Césarienne sur demande (12,26% sur le RSN) • Réalisation d'un document d'information – Source CNGOF – Source HAS (La césarienne programmée à terme - Est-ce que cela me concerne ? Que dois-je savoir ? Janvier 2012) 75
  • 76. Dynamique d'amélioration • Centralisation des résultats des participants : observatoire • Analyse des résultats individuels et comparaison avec les résultats globaux des établissements participants • Permettre d'initier une discussion argumentée autour de cette pratique – Rédaction d'un nouveau protocole réseau – Définition de plan d'amélioration établissement et réseau • Choix des thèmes par rapport à la marge d'amélioration • Proposition d'objectifs d'amélioration au regard des résultats par établissement • Création ou adaptation de nouveaux outils (protocole, enquête, chemin clinique, document d'information…) • Organisation d'un nouveau cycle d'évaluation 76
  • 77. Objectifs de qualité proposés • Promouvoir la programmation de la césarienne après 39 SA • Informer la femme enceinte et son entourage sur les bénéfices risques • Augmenter le nombre de tentatives d’accouchement par voie basse dans les utérus uni-cicatriciels • Maintenir la radiopelvimétrie uniquement dans les conditions particulières associées à un utérus cicatriciel (ex: accident sur bassin…) • Formaliser les indications de réalisation des échographies de la cicatrice utérine • Évaluer la possibilité de voie basse en cas de siège • Augmenter le nombre de VME en cas de siège (associer l'échographiste pour l'information de la femme) • Augmenter le nombre d'échographies au bloc pour contrôle de la persistance du siège 77
  • 78. Enseignements tirés de cette démarche – Bénéfices pour le réseau • Développer un travail de partenariat HAS - ARS • Impulser une démarche d'évaluation des pratiques • Améliorer la vision partagée – Bénéfices pour les établissements adhérents • Bénéficier d'un appui méthodologique • Développer les comparaisons inter-établissements – Bénéfices pour les femmes • Amélioration de la qualité et de la sécurité des soins • Amélioration de l’information 78
  • 79. Merci de votre attention reseausecuritenaissance@chu-nice.fr 79
  • 80. Optimiser l’information et les indications des césariennes programmées à terme Résultats préliminaires Docteur Rose NGUYEN (Médecin Coordinateur) Mme Sylvie PELTIER (Sage-femme Coordinatrice) Mr Christophe-Yves BASTIEN (Coordinateur administratif)
  • 81. type III type II B type II A type I Le réseau Périnat IF Sud CH de Villeneuve-Saint-Georges CC d' 911 Athis IH Jacques Cartier CH de Longjumeau CH d’Orsay 912 Hôp privé Claude Galien Clinique de l' Essonne CMO Evry CH d' Arpajon CH de Dourdan (CHSE) CH d’Evry (CHSF) CH Marc Jacquet - Melun Polyclinique Saint-Jean 913 CH d'Etampes (CHSE) Type 1 Type 2a Type 2b Type 3 TOTAL Nombre Public 2 2 5 1 6 1 Nombre TOTAL 8 3 5 1 17 Type 1 Type 2a Type 2b Type 3 TOTAL Accouchements 2010 6914 4527 10 037 3 696 25 174 Accouchements 2011 5 884 5 152 9 854 3 724 24 614 Accouchements 2012 5 904 3 604 9 768 4 052 23 328 Polyclinique La Forêt CH de Fontainebleau CH de Montereau 10 Nombre Privé 772 Ouest 7 Établissement Public de Santé Établissement Privé Accouchements 2013 Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 81
  • 82. 139 césariennes programmées du vendredi 28 juin au lundi 30 septembre 2013 (2 mois) dans 6 établissements sur les 17 du réseau – – – – – – Centre Hospitalier d’Arpajon Centre Hospitalier de Fontainebleau Centre Hospitalier de Melun Centre Hospitalier de Corbeil (CHSF) Centre Hospitalier de Villeneuve St Georges Polyclinique St Jean Melun CH Arpajon CH Fontainebleau CH Melun CHIV Villeneuve Saint Georges CHSF Corbeil Clinique St Jean Date début 5-août 4-juil. 2-juil. 28-juin 29-juin 4-juil. référents : Dr Diab, Mme Martin référents : Dr Cosnefroy, Mme Broquaire référents : Dr Jault, Mme Cailloux référents : Dr Rigonnot, Dr Nguyen référents : Dr Maria, Dr Jean référents : Dr Magnani, Mme Tofanelli Date fin 30-sept. 30-août 30-août 30-août 30-août 14-août Nb Nb Accouchements césariennes prg 220 21 242 12 431 21 443 26 855 50 47 9 2238 Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 139 page 82 9,5% 5,0% 4,9% 5,9% 5,8% 19,1% 6,2%
  • 83. Retour d’expérience sur l’engagement Facteurs facilitant : – Engagement du réseau (assistance réunions d’information DGOS/HAS, concertation réseaux IDF, présentation démarche aux maternités et validation lors de deux conseils scientifiques, unité du questionnaire Pays de Loire, centralisation des saisies informatiques, analyse au niveau du réseau) – Intérêt du sujet pour les maternités et de l’approche EPP Difficultés rencontrées : – Mise en place plurielle de l’audit par les tutelles (demande aux établissements et aux réseaux) – Densité et codification du questionnaire Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 83
  • 84. Synthèse de la méthodologie générale proposée 1. Présentation de la démarche aux maternités 2. Mise à disposition d’un questionnaire unique 3. Saisie des questionnaires (en programmation et en issue de grossesse) 4. Transmission des 139 questionnaires au réseau 5. Création d’une base et analyse 6. Rédaction d’un rapport pour le réseau 7. Présentation de l’analyse aux tutelles 8. Retour aux établissements pour les CPOM et la certification des établissements Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 84
  • 85. 139 césariennes programmées • Nombre de jours entre décision et césarienne • AG à la décision • AG à la césarienne Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 85
  • 86. Les indications principales L’indication « utérus cicatriciel » est retrouvée dans plus de 2 césariennes sur 3 INDICATIONS Nb % Cicatriciel Siège Demande maternelle Pathologie Jumeaux Autres 94 32 31 8 8 5 67.6% 23.0% 22.3% 5.8% 5.8% 3.6% L’indication « demande maternelle » est retrouvée dans plus de 1 césarienne sur 5 Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 86
  • 87. Les indications détaillées INDICATIONS BCBA BCBA + J1 siège BCBA + Pathologie Bicicatriciel Bicicatriciel + Choix discuté Cicatriciel Cicatriciel + gemellité Cicatriciel + BGR Cicatriciel + Demande maternelle Cicatriciel + Diabète Cicatriciel + Macrosomie Cicatriciel + Pathologie Cicatriciel + Terme Cicatriciel>3 Demande maternelle Infection Macrosomie MCBA Pathologie fœtale Pathologie maternelle Pb de Cicatrice Pb de Cicatrice + MCBA Placenta Praevia Siège Siège + Cicatriciel Siège + Cicatriciel + Demande maternelle Siège + Confrontation C.P. Siège + Demande maternelle Nb 1 2 2 8 7 2 1 8 10 5 11 5 6 16 3 1 1 1 2 6 7 1 3 2 6 2 4 16 % 0,7% 1,4% 1,4% 5,8% 5,0% 1,4% 0,7% 5,8% 7,2% 3,6% 7,9% 3,6% 4,3% 11,5% 2,2% 0,7% 0,7% 0,7% 1,4% 4,3% 5,0% 0,7% 2,2% 1,4% 4,3% 1,4% 2,9% 11,5% 139 Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 87
  • 88. La conformité des indications Problèmes identifiés Absence d’argumentation du choix de la césarienne sur l’indication « utérus bicicatriciel » Absence de proposition de VME. sur l’indication unique « siège » simple. La pelvimétrie a été proposée 1 fois/3 dans les cas d’utérus unicicatriciel (recommandations HAS janvier 2012 « indications de la césarienne programmée à terme ») INDICATIONS Conformités réseau HAS Conformités établissement estimées oui discutable non oui 103 8 13 3 2 0 8 1 1 124 5 10 non définie non 8 Indications « bicicatriciel » 1 indication « BCBA » 1 indication « siège » Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 88 139
  • 89. La conformité des informations Problème identifié Absence ou trop faible traçabilité de l’information donnée aux patientes INFORMATIONS Traçabilité d'information sur lesconséquences Traçabilité d'information sur les césariennes trace trace info complète incomplète partielle Questionn aire non renseigné pas d'info trace incomplète info partielle pas d'info 28 7 0 1 23 61 4 3 3 1 0 0 0 2 0 0 1 3 0 2 36 trace complète 91 4 2 6 20% des césariennes Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 89 139
  • 90. Réalisation d’une analyse fine par indication et maternité Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 90
  • 91. Conclusion • Rappel des problèmes identifiés – – – – • Objectifs – – • Absence d’argumentation du choix de la césarienne sur l’indication « utérus bicicatriciel » Absence de proposition de VME Fréquence > 30% de pelvimétrie sur l’indication utérus unicicatriciel Absence ou trop faible traçabilité de l’information donnée aux patientes Homogénéiser les pratiques sur les recommandations HAS Améliorer l’information Axes retenus – Diffusion de protocoles réseau sur • • • – l’information des patientes la prise en charge d’un utérus cicatriciel, incluant une fiche d’information patiente la prise en charge de la présentation du siège Modalités de diffusion des résultats de l’étude et des protocoles • • Déplacement du réseau dans chacune des 6 maternités et réalisation d’analyses plus fines par indication et par maternité Envoi des documents aux référents des maternités, après présentation au Conseil Scientifique, incluant un professionnel de chaque maternité Périnat IF Sud – version 00 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 91
  • 92. Contacts a. Courrier http://g.co/maps/827ht Réseau Périnat IF Sud Centre Municipal de Santé 18, rue du Général Leclerc 91100 CORBEIL-ESSONNES b. Coordination Sage-femme Coordinatrice Sylvie Peltier 06 76 75 74 02 Secrétaire 09 79 72 55 44 sylvie.peltier@perinatifsud.org secretaire@perinatifsud.org Dominique Césaire Coordinateur administratif Christophe-Yves Bastien Médecin coordinateur christophe-yves.bastien@perinatifsud.org 06 60 67 52 53 rose.nguyen@perinatifsud.org Rose Nguyen Internet c. Fax Périnat IF Sud – version 00 http://www.perinatifsud.org 01 60 89 39 02 Présentation DGOS – 9 janvier 2014 page 92
  • 93. Césarienne programmée à terme Séminaire d’étape HAS – 9 janvier 2014 Comment choisir et utiliser les outils de recueil de données Témoignages d’Aquitaine : complémentarité des acteurs Sami Haddad, Laurence Joly, Dominique Dallay, Réseau Périnat Aquitaine Dominique Magnen, Christine Trebesses, Maison de santé Protestante de Bagatelle Catherine Pourin, Julie Rongère, Ahmed Djihoud, Sandrine Domecq, Comité Coordination Evaluation Clinique Qualité Aquitaine
  • 94. Actions du réseau Complémentarité ARS/RPA Légitimité de la démarche Dynamique régionale Implication de 25 ES sur 28 Travail collaboratif régional pluri professionnel avec le CCECQA dans la réactualisation de la grille de pertinence des Césariennes Programmées (CP), choisie par 15 ES (60%) Élaboration de 9 grilles d’audit clinique différentes pour 10 ES (40%) Séminaire HAS 94
  • 95. Actions du réseau Principaux objectifs : Respecter le terme de 39 SA pour les grossesses mono fœtales (sécurité des soins) Améliorer la pertinence des principales indications pour ajuster le taux de CP (qualité des soins) Renforcer la démarche qualité par la traçabilité des décisions collégiales qui justifient la CP en cas de non pertinence de l’indication principale (qualité des soins) Séminaire HAS 95
  • 96. Actions du réseau Soutenir Rappel calendrier Colliger données requises Repérer les difficultés Recentrer Clarifier l’objectif de qualité choisi Simplifier Proposition d’outils simples d’exploitation (autoévaluation sur plateforme e-FORAP par exemple) Séminaire HAS 96
  • 97. Actions du réseau Propositions d’axes d’amélioration régionaux : appropriation des recommandations concernant les patientes porteuses d’un utérus cicatriciel (respect du terme de 39SA en cas de CP) Respect des indications de radiopelvimétrie (présentation du siège) Amélioration des justifications des CP non pertinentes au sein du groupe de travail régional avec le CHU comme porteur de projet Séminaire HAS 97
  • 98. Une Structure Régionale d’Evaluation  Des missions dans le champ de l’ARS  Promouvoir la qualité et la sécurité des soins  Promouvoir une dynamique d’évaluation Adhérents : établissements de santé et médico-sociaux Partenaires : RPA, ARLIN, OMEDIT, RCA  Des activités menées auprès des adhérents  Projets régionaux : mise à disposition d’outils, accompagnements, organisation de partages d’expériences  Ateliers et journée régionale  Missions de formation conseil et expertise  Des organisations semblables dans d’autres régions  FORAP Représentation nationale Mutualisation de compétences, de services et d’outils Séminaire HAS 98
  • 99. Appui méthodologique et technique dans l’expérimentation  Mise à jour d’un outil du CCECQA  Demande d’adhérents du CCECQA  Calendrier de mise en œuvre de l’expérimentation 2013  Mise à disposition de l’outil (grille de pertinence, eFORAP)  En lien avec le Réseau Périnat-Aquitaine  Co-construction du protocole  Information et diffusion de l’outil sur e-forap  Analyse des résultats  Objectif  Améliorer l’analyse obstétricale conduisant à poser l’indication de la césarienne programmée à terme  Réaliser un bilan d’une pratique au regard des recommandations Séminaire HAS 99
  • 100. Des résultats régionaux Séminaire HAS 100 100
  • 101. IMPLICATION DES MATERNITÉS : l’exemple de la MSPB Maternité de type 1 2 200 accouchements Label IHAB 2012 Une pratique de l’évaluation intégrée EPP / Staff EPP / RMM – REX Mesures régulières – Nomination de Pilotes Calendrier annuel d’EPP collective Temps communs staffs Soutien responsable qualité Séminaire HAS 101
  • 102. Remise en question des pratiques  Revue de pertinence 25 mai 2013 : Analyse exhaustive des 133 dossiers 2012 7 équipes : obstétricien + sage femme  Résultats (saisie et traitement e-forap) 25% césariennes pertinentes : âge gestationnel + 1 indication faisant partie des recommandations  Discussion collégiale des non pertinentes 65% non pertinentes ET justifiées 10% non pertinentes ET non justifiées  Plan d’actions = Discuter en staff les indications des utérus cicatriciels sièges = Respecter le terme
  • 103. Suivi de l’indicateur 2010 2011 2012 30/11/2013 Accouchements 1765 1801 1922 2277 Janv – Mai : 839 Juin – Déc : 1438 Césariennes 339 333 363 383 19.2 % 18.5 % 18.9 % dont césariennes programmées Janv – Mai : 155 = 18.5% Juin – Déc : 228 = 15.8% Taux 2013 = 16,8% Janv – Mai : 7.7% Juin – Déc : 5.7% Taux 2013 = 6,4%
  • 104. Conclusion Atteinte des objectifs de l’expérimentation Une participation des maternités Mise en place d’actions d’amélioration en cours Des approches évaluatives différentes Perspectives Poursuite des mesures Renforcement de la grille de pertinence sur des éléments de justification Mise en place d’un indicateur régional Renforcement du travail en équipe Séminaire HAS 104
  • 105. Expérimentation Césarienne programmée à terme CH Semur-en Auxois Période du 1er juillet au 31 décembre 2013 Dr Bernard LALLEMANT, gynécologue-obstétricien CH Semur-en-Auxois Mme Raphaelle FROIDUROT, sage-femme cadre CH Semur-en-Auxois Mme Ombeline DESPLANCHES, coordinatrice régionale RPB
  • 106. Contexte CH Semur-en-Auxois Maternité de type 1 Données 2012 :  536 accouchements  88 césariennes : 16,4% Quelques caractéristiques de la population : - Age moyen : 28.5 ans - 0 % grossesses multiples - 40 % nullipare - 6,3 % femmes diabétiques - 35 % femmes en surpoids ou obèses - > 25 % femmes consomment du tabac dont 22 césariennes programmées à terme (4%) → 13 pour présentation podalique (100%) → 9 pour utérus cicatriciel Séminaire HAS 106
  • 107. Contexte CH Semur-en-Auxois Adhérente Bourgogne du Réseau Périnatal de  Bénéficie de l’évaluation du réseau sur les pratiques professionnelles depuis + de 10 ans  Base de donnée régionale (84 indicateurs/couple mère-enfant) exhaustivité pour les 18 000 naissances annuelles  Travail régional sur le taux de césarienne
  • 108. Taux de césariennes par établissement en Bourgogne en 2012 % 25 N : 21,0% 20 B : 17,3% 15 10 5 0 Semur Type 1 16,4 15,1 Type 1 Type 1 Type 1 Type 2 18,6 16,1 19,1 23,6 Type 2 16,7 Type 2 14,3 Type 2 18,8 Type 2 8,9 Type 2 Type 3 17,7 19,6 Globalement, taux inférieurs à la moyenne nationale Impact du travail régional depuis plusieurs années HAS Séminaire 108
  • 109. Taux de césariennes en Bourgogne 20002012 Impact du travail régional depuis plusieurs années 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 17.5 17.5 18.0 17.1 17.5 18.2 19.1 18.6 17.9 17.7 17.1 17.5 17.3 → Mais…aucunes données dans la base régionale sur l’information de la patiente Séminaire HAS 109
  • 110. Mise en action Etape 1 : Analyse méthodique en cours de STAFF d’une dizaine de dossiers obstétricaux afin de mettre en évidence la traçabilité relative à l’information sur la balance bénéfices/risques des modes d’accouchement, faite aux parturientes. → Il n’est pas tracé sur les dossiers obstétricaux la réalisation d’une information. Amélioration attendue : Améliorer l’information sur la balance bénéfices/risques des modes d’accouchement.
  • 111. Mise en action Professionnels concernés : Les gynécologues-obstétriciens, les sages-femmes et les médecins généralistes qui exercent en lien avec la maternité (centres hospitaliers, secteur libéral, PMI, réseau de proximité). Population concernée : Toutes les parturientes ayant un antécédent d’utérus cicatriciel, une suspicion de macrosomie, un fœtus en présentation podalique ou une grossesse gémellaire, susceptibles d’avoir une césarienne programmée à terme.
  • 112. Mise en action Etape 2 : Elaboration par les 2 équipes candidates de la région : le CH de Macon et de Semur-en-Auxois des outils d’évaluation : • Chemin clinique (étude prospective et rétrospective), • Questionnaire (audit de l’information auprès des femmes ayant accouché)
  • 113. Mise en action Etape 3 : Réunion d’information des professionnels de la maternité le 8/07/2013 Réunion d’information des professionnels de la maternité et des professionnels du territoire : libéraux, PMI, Centres Périnatals de Proximité (CPP) et réseaux de proximité le 24/07/2013
  • 114. Mise en action Etape 4 : audit clinique Etude prospective : le chemin clinique est inséré dans tous les dossiers des patientes en cours de suivi dès le 4ème mois de grossesse. Le praticien ou la sage-femme qui suit la grossesse complète le chemin clinique au fur et à mesure du suivi jusqu’à l’accouchement. Le chemin clinique est ensuite récupéré par Madame Froidurot, sage-femme cadre du CH de Semur
  • 115. Mise en action Etape 4 : audit clinique Etude rétrospective : en parallèle et de façon quotidienne Madame Froidurot collige les dossiers des patientes qui ont eu une césarienne programmée à terme et complète le chemin clinique. Chaque semaine Madame Froidurot effectue un bilan de cette activité au cours du STAFF (nombre de dossiers, bilan des fiches remplies…).
  • 116. Mise en action Etape 5 : audit de l’information Le questionnaire est soumis en suites-de-couches a toutes les patientes ayant eu une césarienne programmée à terme. Le questionnaire est ensuite récupéré par Madame Froidurot.
  • 117. Mise en action Etape 6 : 1er tour d’audit L’ensemble des chemins cliniques et questionnaires sont envoyés régulièrement à la cellule d’évaluation du Réseau Périnatal de Bourgogne qui effectue la saisie. L’équipe du CH et du RPB réalise l’analyse des données transmises. Un premier bilan (retour d’information) a été effectué courant décembre 2013 à l’ensemble des professionnels impliqués.
  • 118. Résultats chemin clinique 1er juillet au 31 décembre 2013 → 5 césariennes programmées à terme → 2/5 chemins clinique retrouvés dans les dossiers (34 chemins clinique au total) → 5/5 chemins clinique complétés en STAFF → 5/5 questionnaires
  • 119. Résultats chemin clinique → le chemin clinique est initié de + en + tôt → les risques médicaux sont toujours abordés → les représentation des patientes sont peu abordées (1/3 cas) → les fiches d’information ne sont pas distribuées (9/10 cas)
  • 120. Résultats audit de l’information Savez-vous pourquoi vous avez eu une césarienne ? 5/5 Avez-vous eu pendant la grossesse une information sur le rapport bénéfices / risques d’une césarienne pour décider du mode d’accouchement ? 5/5 Avez-vous eu pendant la grossesse une information sur les risques d’une césarienne ? 4/5 Avez-vous eu avant votre accouchement une information sur les conditions de réalisation de la césarienne ? 3/5 Avez-vous eu un document d’information sur les « césariennes programmées à terme » pendant votre grossesse ? 2/5 Etes-vous satisfaite des informations reçues au court de la grossesse sur les indications, les risques et les conditions de la césarienne programmée ? 5/5
  • 121. Résultats audit de l’information Avez-vous eu un document d’information sur les « césariennes programmées à terme » pendant votre grossesse ? A quel moment avez-vous eu ce document →CS 4ème mois d’information ? →Cs 8ème mois Par quel professionnel document d’information ? avez-vous eu ce →le médecin gynécologue-obstétricien Quel est le secteur d’activité du professionnel ci→hospitalier dessus ?
  • 122. Bilan général Points à améliorer : →Traçabilité de l’information faite aux femmes →Mettre en place le chemin clinique pour toutes les parturientes susceptibles d’avoir une césarienne programmée à terme →Utiliser le document d’information (HAS) aux parturientes comme outil lors de l’information →Informer les parturientes sur les conditions de réalisation d’une césarienne
  • 123. Bilan général Points à pérenniser : → La saisie des chemins clinique après une césarienne programmée à terme → Le remplissage des questionnaires aux patientes ayant eu une césarienne programmée à terme
  • 124. Conclusion → Taux de césariennes < moyenne nationale et régionale : impact du travail régional des indicateurs périnatals depuis + de 10 ans → Impact de la démarche : • Difficilement évaluable d’un point de vue épidémiologique (faible effectif…) mais… • Impact direct : prise de conscience par les PS de la nécessité d’informer les parturientes • Impact indirect : discussion des pratiques professionnelles → AVB pour des présentations du siège en 2013 (vs 0 % en 2012) Séminaire HAS 124
  • 125. Merci de votre attention Séminaire HAS 125
  • 126. Séminaire HAS 126
  • 127. Séminaire HAS 127
  • 128. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle Traçabilité de la de financement décision partagée DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011
  • 129. Césarienne programmée : Traçabilité de la décision partagée F. Pierre Gynécologue Obstétricien, Poitiers CNGOF
  • 130. Loi du 4 mars 2002 • Reconnaissance d’un droit général pour toute personne d’être informée sur son état de santé par les professionnels de santé ; • Droit identique quel que soient le professionnel qui délivre l’information, son mode et son lieu d’exercice (privé et/ou public), les circonstances (même si l’information est adaptée au contexte), et qu’il s’agisse de prévention ou de soins.
  • 131. Révision des RBP / HAS, mai 2012 « Délivrance de l’information à la personne sur son état de santé : principes généraux » • le contenu et les qualités de l’information à délivrer ; • les modalités de sa délivrance, sa cohérence, et son évaluation ; • les moyens d’apporter, si besoin, la preuve que l’information a été délivrée à la personne ; • l’élargissement des professionnels impliqués dans la délivrance de l’information à l’ensemble des professionnels de santé, dont la liste est extraite du CSP (en obstétrique, seront principalement concernées : les médecins ; les sages-femmes).
  • 132. Contenu de l’information. • L’information porte sur l’état de santé de la personne et son évolution le plus souvent observée ; • En cas de maladie, elle porte sur : - les caractéristiques de cette pathologie et son évolution habituelle avec et sans traitement, y compris en ce qui concerne la qualité de vie ; - la description, le déroulement et l’organisation des investigations, des soins, des actes envisagés et l’existence ou non d’une alternative ; - leurs objectifs, leur utilité, leur degré d’urgence ; - les bénéfices escomptés ; - les suites, les inconvénients, les complications et les risques fréquents ou graves habituellement prévisibles ; - les conseils à la personne et les précautions qui lui sont recommandées ; - le suivi et ses modalités en fonction des solutions envisagées ; • Il est essentiel de présenter les différents choix possibles, pour permettre à la personne de se représenter les enjeux de sa décision quelle qu’elle soit : accord ou refus.
  • 133. Primauté de l’information orale • Lorsque des documents écrits existent, il est recommandé de les remettre à la personne pour lui permettre, au fil de l’information, de s’y reporter et/ou d’en discuter avec toute personne de son choix, mais aussi de susciter des questions auxquelles le professionnel de santé peut répondre (pas un « prospectus », mais un appui d’échanges oraux) ; • Il est précisé que « ce document d’information est exclusivement destiné à donner à la personne des renseignements par écrit, mais qu’il n’a pas à être signé par la personne, et ne contient aucune formule l’invitant à y apposer une signature » ;
  • 134. Qualité des documents d’information produits par les sociétés professionnelles (1) Dépend de la hiérarchisation des données reportées : • données validées (bénéfices attendus, inconvénients et risques éventuels, en précisant les risques fréquents, et s’ils sont normalement prévisibles les risques graves) ; moyens mis en œuvre pour faire face aux complications éventuelles …. ; • l’information orale, personnalisée : décrire nature et déroulement des soins ; lui fournir les éléments lui permettant de participer au processus de prise de décision en connaissance de cause ; • le document écrit / compléter ou renforcer les connaissances du patient, afin qu’en s’appuyant sur sa lecture, il puisse dans un deuxième temps, mieux participer à la prise de décision le concernant, en demandant des précisions ou reformulant des questions qui lui sont propres ;
  • 135. Qualité des documents d’information produits par les sociétés professionnelles (2) • Doivent être synthétiques, clairs, courts, et compréhensibles par le plus grand nombre (différentes langues étrangères) ; • + éventuels compléments multimédia ou vidéo fiables ; • Les effets d’informations erronées : quelques publications éclairantes : delotte 2007 ; Azria 2009 ; …) ; • (Guide de méthodologie en vue de cette rédaction /HAS 2008) • (L’information écrite apportée par ces documents est complémentaire de l’information orale )
  • 136. Prise en compte de certains sites d’associations de patients Cela concerne : • ….. certaines situations fréquentes, comme par exemple l’accouchement sur utérus cicatriciel ; • ….« ces sites prennent inéluctablement une place incontournable car ils sont une source régulière d’information pour les patients, initialement ou secondairement à la consultation » ; • cependant, leur intégration effective nécessite qu’ils aient été évalués (exemple pour certains sites concernant l’épilepsie par un panel comprenant trois investigateurs : un observateur neutre, un neurologue et un neuro-pédiatre / Auvin 2012).
  • 137. Modalités d’information en cas d’intervention de plusieurs professionnels de santé Il est nécessaire que : • chacun informe la personne des éléments relevant de son domaine de compétence ; • en les situant dans la démarche générale de soins ; • sans présumer que l’information relevant de ses compétences a été donnée par d’autres. Dans ce contexte, la démarche consiste toujours à s’enquérir des informations déjà délivrées afin d’adapter l’information au parcours du patient (au sens large (vécu personnel, familial, de voisinage, ± rapporté) +++) (« Dans la délivrance de cette information, le patient peut choisir un professionnel de son choix. »)
  • 138. Importance de la traçabilité de l’information • Report dans le dossier = partage entre les professionnels impliqués dans les soins du patient, de la teneur des informations échangées avec le patient , qui permet de favoriser la cohérence de l’information (Delotte 2007) ; • Mentionner : les informations majeures qui lui ont été délivrées ; par qui et à quelle date ; les difficultés rencontrées lors de leur délivrance ; les démarches entreprises pour améliorer la compréhension (Traçabilité participant à la continuité harmonieuse des soins). • Parce que ces mentions suffisent à servir de moyen de preuve en cas de litige, il n’y a pas lieu de demander à la personne une confirmation signée de la délivrance de l’information, sauf bien sûr quand celle-ci est exigée de façon réglementaire (Cass. Civ. 1 du 1° juin 2012 : « le médecin, à qui incombe la charge de la preuve de ce qu'il a informé son patient dans les conditions prévues à l'article L. 1111-2 du CSP, peut s'en acquitter par tous moyens », illustrant la variété des moyens de preuve qui peuvent s’associer de façon variable, et qui ont fait estimer au magistrat que le médecin avait pris pour analyser avec sa patiente l'ensemble des éléments de nature à fonder un choix éclairé, établissant que celle-ci avait reçu toute l'information nécessaire sur l'objectif, les conséquences et les risques prévisibles).
  • 139. enfin, ….un point sur l’évaluation de l’information donnée • la satisfaction des personnes (effectuée par les établissements de santé, que l’on peut retrouver dans le rapport des commissions de relation avec les usagers et la qualité de la prise en charge) ; • Appel à l’évaluation des pratiques d’information, s’appuyant sur : - enquêtes sur l’information et ses modalités auprès des personnes (information préalable au dépistage prénatal la trisomie 21, Favre 2008) ; - analyse rétrospective des dossiers médicaux (traçabilité de l’information, et ses effets sur la prise en charge (ex / siège : Dechelotte 2007) ; - évaluation de qualité des documents écrits d’accompagnement de l’information (méthode d’évaluation, contenu scientifique, et qu’aucune signature y est demandée à la personne) ; - analyse lors des visites de certifications des établissements par l’HAS, afin de s’assurer qu’ils prennent en compte les critères décrits.
  • 140. Témoignages Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle « Quels conseils pour de financement d’autres équipes qui souhaiteraient s’engager dans cette démarche ? » DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011
  • 141. Césarienne Programmée à terme L’expérience de la maternité du centre hospitalier de St Junien
  • 142. Le contexte    En Limousin A la limite en la Charente et la Haute-Vienne Bassin de recrutement :       65 000 h Semi –rural 25% >65 ans Maternité de type 1 440 naissances en 2012 416 naissances en 2013
  • 143. L’état des lieux  2011   : 19% de césariennes 11% de Césariennes programmées 8% de Césariennes en urgence  2012:   19% de césariennes 8% de Césariennes programmées 11% de Césariennes en urgence
  • 144. Le constat  Un écart entre le taux de césariennes programmées à terme réalisé et le taux attendu calculé par l’HAS en 2011  Déjà une réduction pour 2012
  • 145. L’action     Présentation au staff hebdomadaire d’obstétrique des dossiers des césariennes programmées envisagées, par le professionnel qui propose l’indication. Discussion avec l’équipe pluridisciplinaire, pour argumenter en fonction des recommandations de l’HAS. Information et consentement de la patiente Mise en place d’un outil de suivi type « EuroPeristat »
  • 146. Les résultats  En   2013 6,76%* ( n=28)de Césariennes programmées 10,39%* (n=43)de Césariennes en urgence * % des actes(N=414)
  • 147. Les indications de 2013
  • 148. Participation des correspondants libéraux à la démarche sur l’optimisation de la pertinence des césariennes programmées à terme Maternité des hôpitaux du pays du Mont-Blanc Christian Minguet
  • 149. Présentation du service activité du service 2012 -Maternité niveau 2 a -1449 accouchements -Taux de césariennes = 20,1% dont 40,5% de programmées -Extractions instrumentales = 14,5% -Taux d'anesthésies péridurales = 73,7% -Taux d'infections nosocomiales = 0,89% voies basses 2,5% césariennes
  • 150. Zone d'attraction Population médicale -Zone d'attraction = 80 000 habitants (Megève, Chamonix, Saint-Gerva Cluses et Sallanches -Gynécologues-obstétriciens = - libéraux : Megève 1 (médical) Cluses 2 (1 libéral à l’hôpital et 1 médical) Sallanches 2 (1 temps partiel et 1 médical) Chamonix 2 (1 libéral à l’hôpital et 1 médical) - hospitaliers : 6 temps pleins 1 assistant 8 praticiens pour la garde sur place
  • 151. STAFF césariennes programmées - Courrier d'information aux différents intervenants: explications du protocole, références HAS, envoi des fiches de renseignements. - Opérationnel depuis septembre 2013 -Discussion systématique des dossiers de césariennes programmée au cours du staff hebdomadaire d'obstétrique - 30 dossiers discutés depuis septembre : - 16 du service - 14 libéraux
  • 152. Fonctionnement - Fiche remplie par le médecin responsable ou référent de la patient - Récupération par Fax pour les médecins libéraux - Informations administratives - Date de début de grossesse et date prévue pour la césarienne - Indication retenue par l'obstétricien responsable (selon les critères de l'Has ; janvier 2012) - Conclusions de la décision du staff - Recherche de la traçabilité de l'information
  • 153. Résultats année 2013 ( dernier quadrimestre) Patientes suivies dans le service Patientes suivies en libéral Indications conformes 14 8 Demande maternelle 2 1 Pertinence de l'indication à priori Oui Non Renseignements insuffisants 14 2 0 Oui Non 8 5 3
  • 154. Résultats année 2013 ( dernier quadrimestre) Patientes suivies dans le service Entretien d'information tracé dans le dossier Remise de documents tracée Oui Non Oui Non Patiente suivies en libéral 9 7 Oui 6 10 Oui Non Non 1 13 0 14
  • 155. Difficultés rencontrés avec les correspondants libéraux - 2 Correspondants réalisent leurs césariennes personnellement à titre libéral (contrat avec la direction) - Difficultés à recevoir les fiches de renseignements : arrivé trop tardive, relance de la demande ... - Patiente déjà programmée avant la discussion au staff et déjà prévenue de la date d'intervention - Traçabilité dans le dossier hospitalier inexistante - Difficultés déontologiques en cas de désaccord entre l'avis de l'obstétricien et celui du staff - Mise en « porte à faux » de l'obstétricien de garde en cas de
  • 156. Éléments de satisfaction - Exhaustivité presque à 100% des programmations (vigilance des sages-femmes et des secrétaires) - Les patientes à risque de césarienne suivies en ville par les gynécologues non chirurgicaux sont systématiquement reçues en consultation par un médecin du service - Amélioration de la communication avec les collègues libéraux
  • 157. Améliorations pour 2014 -Traçabilité de l'information dans les dossiers - Discussion systématique à prévoir au staff pour les utérus bi-cicatriciels - Attendre l'avis du staff pour poser l'indication définitive de césarien - Informer toutes les patientes concernées que la prise de décision e collégiale et décidée en réunion de concertation - Poursuite et amélioration de la communication avec les libéraux (EPU,analyse et divulgation des résultats systématique....) - Suivi régulier des indicateurs
  • 158. MERCI
  • 159. Maternité du Centre Hospitalier de Chaumont Expérimentation HAS : Optimiser la pertinence des césariennes programmées à terme Jeudi 9 janvier 2014 Dr Jean LAMBERT – Chef de service Dr Tania AIDARA – Gynécologue obstétricien Mme Elodie MASCITTI-HUMBERT – Sage-femme cadre M. Alexandre BONNIN – Sage-femme Mme Marie-Eve PERRIN – Responsable qualité et gestion des risques Unité Qualité et Gestion des Risques
  • 160. Présentation de la maternité de Chaumont Maternité niveau 2A 2011 579 accouchements 499 voie basse (86%) 27 césariennes programmées (5%) 53 césariennes en urgence (9%) Sur les 27 césariennes programmées : 8 pour utérus cicatriciel (30%) 19 sans aucun des facteurs de risques suivants : grossesse gémellaire, siège, macrosomie (70%)
  • 161. Méthodologie appliquée • EPP de pertinence des césariennes programmées conformément aux recommandations HAS • 2012 : 603 accouchements 497 voie basse (82%) 31 césariennes programmées (5%) 75 césariennes en urgence (13%) • 31 dossiers étudiés avec la grille d’évaluation des pratiques du réseau
  • 162. Résultats de l’expérimentation Nb césariennes programmées / nb césariennes totales Nb de césarienne par le siège / nb césariennes programmées Nb de césariennes pour utérus bicicatriciel / nb césariennes programmées 31 11 9 29% 35,5% 29,0% Non-conformité aux recommandations - pour les sièges - pour utérus bicicatriciel - nombre de césariennes avant 39 SA 6 6 8 19,4% 19,4% 25,8% 12 10 6 38,7% 32,3% 19,4% - non-traçabilité de l'information patiente - non-traçabilité de la date de décision de césarienne - non-traçabilité du pH Durée entre date de la décision et la césarienne - moyenne - durée max - durée min 20 jours 93 jours 1 jour
  • 163. Plan d’actions d’amélioration • Siège : • Utérus bicicatriciel : Rappel des recommandations en staff EPP Compte tenu de l’organisation de l’établissement (astreintes du bloc à domicile, éloignement du CHU) • Information : Rappel sur l’importance de l’information de la patiente et de la traçabilité en staff EPP Elaboration d’une plaquette d’information sur la césarienne Inclure les critères d’information dans l’enquête de satisfaction • Evaluation du plan d’actions : 2ème tour d’EPP Proposition de version par manœuvre externe EPP chemin clinique (arbre décisionnel)
  • 164. Engagement dans la démarche • Points facilitants : Peu de dossiers à étudier Professionnels motivés et intéressés Méthodologie et outils de la HAS Appui de l’ARS et du réseau • Difficultés rencontrées : Méconnaissance des patientes vis-à-vis de la césarienne Banalisation de l’acte Changement des pratiques
  • 165. ANALYSE ET AMELIORATION DES PRATIQUES DES CESARIENNES PROGRAMMEES A TERME 9 JANVIER 2014 N GAUTIER-LABAT
  • 166. CHOIX DU THEME Recommandations HAS 2012 « indications de la césarienne programmée à terme » Instruction DGOS/R5/2012 relative à candidature pour expérimentation pilote du programme d’analyse et d’amélioration des pratiques de césarienne programmée à terme Choix de participer à l’expérimentation pilote régionale menée par ARS Midi et Pyrénées et MATERMIP
  • 167. CHCP SAINT GAUDENS Maternité publique de niveau 1 Travaux antérieurs • Evaluation du PH au cordon après césarienne(2010) • PEC de la douleur post césarienne(2013) • Enquête ISO Taux de césariennes 19,1 % Intégrée au réseau Matermip 550 naissances /an
  • 168. MODALITES DE TRAVAIL EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE • Mme Nadine GAUTIER LABAT cadre sage femme (coordonnateur projet) • Docteur Mouna FAKHRI gynéco obstétricienne • Docteur Patrick LAUZU gynéco obstétricien • Docteur Maryse ARNAUD pédiatre • Docteur Jean Louis LABAT pédiatre • Mme Elodie FREHEL sage femme • Mme Lucie ESPINASSE sage femme DOCUMENTS DE REFERENCE • Recommandations HAS 2012 « indications de la césarienne programmée à terme » • Documents CNGOF (CRO minimum et fiche information)
  • 169. CALENDRIER DE LA DEMARCHE 14 Février et 28 mars 2013 :Présentation de la démarche par MATERMIP (deux réunions ) 4 juillet Présentation des premiers résultats et propositions d’actions d’amélioration. Sur le CH Comminges Pyrénées :trois réunions de travail programmées Juin 2013 :réalisation de la 1° évaluation et envoi des résultats à MATERMIP Octobre 2013 :rédaction du plan d’amélioration Décembre 2013: mise en place actions correctives 2° évaluation en 2014 à partir de janvier >> 25 dossiers à exploiter
  • 170. 1° EVALUATION Etude rétrospective d’ avril 2012 à avril 2013 25 dossiers de césariennes recensés Deux grilles d'audits proposées par le réseau autour de 3 thèmes - information patiente (7critères) - indications de la césarienne(36 critères) - issue césarienne et état du nouveau né (37 critères)
  • 171. RESULTATS
  • 172. ANALYSE DES RESULTATS POINTS FORTS POINTS FAIBLES 100% d’anesthésie locorégionale Manque d'exhaustivité dans l'information patient 100 % de délivrance dirigée traçabilité dossier incomplète ( information ,balance bénéfice/ risque) : 20% 100% antibioprophylaxie réalisée 96%PH à la naissance sup à 7,20 48% de césariennes programmées à moins de 39 SA Pertes sanguines non quantifiées et non tracées (2%) Recours à la radiopelvimétrie pour utérus cicatriciel(62 %)
  • 173. COMPARAISON CHCP/REGION 70% 62% 60% 52% 50% 50% 42% 40% 36% 33% 30% REGION 25% 24% 20% 20% 10% 2% 0% INFORMATION ET TRACABILITE COMPLETE CHCP CESARIENNES A 39SA QUANTIFICATION PERTES UNI CICAT +VOIE RADIOPELVIMETRIE BASSE PROPOSEE
  • 174. AXES D AMELIORATION RETENUS Information patient: exhaustivité et traçabilité Césariennes avant 39 SA : pertinence des indications ? Indications de la radiopelvimétrie ? Organiser la mesure et la traçabilité des pertes sanguines
  • 175. ACTIONS D AMELIORATION Remise d'une brochure d'information complète en consultation prénatale Insertion dans le dossier d'un document de traçabilité de l'information et des critères de décision Pertinence des indications de césariennes avant 39 SA évaluée en staff obstétrico pédiatrique Sac de recueil des pertes pour toute césarienne Mesure de la satisfaction des patientes
  • 176. CRITERES 2° Evaluation = Suivi d’indicateurs NOTRE PRATIQUE LES RESULTATS ATTENDUS CESARIENNES A 39 SA 52% 80% QUANTIFICATION DES PERTES 0% 100% TRACABILITE COMPLETE DE L'INFORMATION PATIENT 20% 100% RADIO PELVIMETRIE 60% 20%
  • 177. RETOUR D'EXPERIENCE FACTEURS FACILITANTS • Groupe de travail multidisciplinaire • Rôle du réseau Matermip DIFFICULTES • • • • Grand nombre de critères Certaines indications non évaluées Étude étalée sur deux ans Cellule qualité non sollicitée
  • 178. COMMUNICATION MATERMIP : restitution résultats et plan d’actions décembre 2013 HAS : retour d’expérience 9 janvier 2014 EQUIPE : compte rendu d’étape 23 janvier 2014 CHCP: Visite de certification V10 en mars 2014
  • 179. merci
  • 180. « Expérimentation pilote du programme d’analyse et d’amélioration des pratiques de césariennes programmées à terme » Journée HAS/ARS Césariennes 9 janvier 2014 Dr Sarah Abramowicz- Dr Mathilde Allanche- Dr Jade Raad Dr Ghada Hatem
  • 181. CHI André Grégoire Montreuil CHI Le Raincy-Montfermeil CHI Robert Ballanger CHU Jean Verdier Clinique de l'Estrée La Roseraie Aubervilliers Hopital Delafontaine Hopital Privé de S Saint Denis Hopital Privé du Vert Galant Maternité des Lilas Polyclinique Vauban
  • 182. La maternité Angélique du Coudray en quelques chiffres • 4002 naissances en 2013 • Environ 75% de péridurales • 10.7% d’extractions instrumentales • 4.3% de césariennes programmées • 19.5% de césariennes en urgence • 4.8 % de naissances avant 32 SA • 3.1 % de naissances entre 28 et 32 SA • Environ 100 nationalités et dialectes
  • 183. Recommandations HAS 2012 • Décrire la morbimortalité maternelle et périnatale liées aux césariennes • Préciser les indications des césariennes programmées • Proposer un document d’information pour les patientes et leur entourage sur les conséquences et risques associés à la césarienne afin de réduire l’hétérogénéité des informations qui leur sont transmises
  • 184. Analyse des pratiques existantes à partir de la grille des pays de Loire: Aout 2013 • Évaluation de la conformité de l’indication • Evaluation de l’information reçue • Evaluation de la rencontre avec l’opérateur
  • 185. 1 ère partie ( aout 2013) • 29 césariennes programmées sur 1 mois • Indications: validées selon les recommandations de l’HAS • 5 patientes sur 29 avaient rencontré leur opérateur avant la césarienne • Check liste de l‘HAS non mise en place • La satisfaction post opératoire n’a pas été renseignée
  • 186. Analyse • 22 patientes avaient reçu une information non détaillée sur la césarienne en pré opératoire • 2 patientes avaient reçu une information sur les risques de césariennes itératives • 3 sur le risque TE • 21 sur le risque de difficultés respiratoires néonatales avant 39 SA
  • 187. Les protocoles du service sont rédigés en accord avec les recommandations des sociétés savantes et de l’HAS et actualisés tous les 6 mois Les indications sont systématiquement conformes
  • 188. Principaux axes d’amélioration identifiés • La patiente ne rencontre son chirurgien qu’à la dernière minute • L’information est insuffisante voire absente • La check-list césarienne n’est pas utilisée dans le respect des bonnes pratiques
  • 189. Difficultés identifiées • Notre patientèle est souvent peu francophone • Le document d’information réalisé par l’HAS est trop long et trop détaillé pour la majorité de nos patientes • La charge de travail et le turn over rapide des patientes rendent la personnalisation difficile
  • 190. Actions d’amélioration • Anticiper les césariennes programmées pour organiser la rencontre avec l’opérateur • Créer un document d’information adapté et illustré • Tracer l’information donnée • Adapter la check-list césarienne et imposer une utilisation en présence des opérateurs • Evaluer la satisfaction des patientes à J4
  • 191. Exemples d’illustrations créées pour aider à la compréhension
  • 192. 1ere action d’amélioration • Création d’un document d’information en interne, le plus visuel possible
  • 193. Information sur notre site
  • 194. 2 ème partie ( décembre 2013) • 20 césariennes programmées en 1 mois • Indications validées selon les recos de l’HAS • 7 patientes sur 20 avaient rencontré leur opérateur avant la césarienne • Check-list de l’HAS en place ( renseignées dans 15 cas) • 16 patientes satisfaites en post-opératoire (pour 4 d’entre elles la satisfaction n’a pu être évaluée)
  • 195. Analyse • 19 patientes avaient reçu une information non détaillée sur la césarienne en pré opératoire, dont: – 4 patientes avaient été informées des risques liés aux césariennes itératives – 18 sur le risque TE – 18 sur le risque de difficultés respiratoires néonatales avant 39 SA Mais cette information a été donnée par l’expérimentateur dans la majorité des cas!
  • 196. Comparaison de l’information reçue (résultats significativement améliorés entre les deux sessions)
  • 197. Ce qu’il reste à améliorer o Anticiper les césariennes programmées pour mieux organiser la rencontre avec l’opérateur o Remettre systématiquement les plaquettes d’information (faire une bande dessinée?) o S’aider d’un interprète le cas échéant o Améliorer la traçabilité avec systématisation de la check-list
  • 198. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de financement Point de vue des patientes DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 201
  • 199. Optimiser la pertinence des césariennes programmées à terme Elisabeth Deleuze Myriam Godefroy-Agram Carole Digiusto Isabelle Bianchi Association Césarine 9 janvier 2014 Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne
  • 200. Césarine, l’association > Césarine : association loi 1901, crée en 2005, reconnue d'intérêt général, en France et en Belgique > Objet : échange, soutien et information autour de la naissance par césarienne et après césarienne > Publics : • Parents confrontés à la naissance par césarienne. • Professionnels de santé travaillant autour de la naissance (représentativité des usagers via le CIANE) • Média > Moyens : (cf plaquettes et livre, livret, site et forum internet, rencontres locales...) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 203
  • 201. Césarine, l’association > Plusieurs objectifs : • Soutien aux mères, échange et information. • Prôner le dialogue entre parents et professionnels de santé. • Humaniser la pratique de la césarienne. • Faciliter le recours aux voies basses après césarienne(s). Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 204
  • 202. Césarine, l’association • État des lieux : Recueil de témoignages reflétant la diversité des situations et des ressentis souvent recueillis hors temps post natal • Problématique : Prise en considération des vécus des naissances par césarienne • Proposer des pistes en tant qu’usager pour accompagner les professionnels dans la recherche de l’amélioration du vécu des naissances par césarienne. Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 205
  • 203. Vécus des césariennes : Etat des lieux Etat des lieux : Les vécus > Progrès médical qui permet de sauver des vies MAIS opération chirurgicale, séparations, douleurs physiques, loin de l’imaginaire collectif et des représentations avec parfois, Manque – d’information, - de préparation Conduisant à Sensation « d’infantilisation » Une dépendance, une soumission , déshumanisé, dépossédé, exclusion, intrusion, anxiété, choc Association Césarine Source de mauvais vécu Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 206
  • 204. Vécus des césariennes : Etat des lieux > > > On s’attend à vivre la naissance de son bébé… On se retrouve à subir une chirurgie lourde. Sans parfois être bien informé : du pourquoi du déroulement des aménagements possibles des suites de couches plus pénibles. > Agression angoisse dépression douleur incompréhension bonheur échec culpabilisation frustration infantilisant peur culpabilité humiliation manque déception incapacité respect Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne dépossession incompétence solitude tristesse violence EGN - 23/09/2006 207
  • 205. Césarienne : Les conséquences Cicatrices difficiles à ignorer: Conséquences morales Blessure douleur échec Incompréhension apprivoiser Colère naissance peur punition intouchable Fenêtre/fermeture Souvenir indélébile tatouage mutilation tristesse Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 208
  • 206. Césarienne : Les conséquences Etablissement du lien : • « Plusieurs heures après, on m’a rendu UN bébé en pyjama… » • « Quand j’aurai le bébé qui était dans mon ventre, je ferai pareil qu’avec CELUI LA… » Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 210
  • 207. Un mauvais vécu d’un instant pourtant fondamental > Les jeunes parents se retrouvent parfois déçus, amers, inquiets, confus face aux sentiments ambivalents qu’ils éprouvent suite au déroulement de la naissance, de leur rôle, de l’accueil de leur bébé. Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne EGN - 23/09/2006 211
  • 208. Etat des lieux : le questionnaire Présentation des résultats d’une enquête, issus d’un questionnaire sur la naissance par césarienne, en ligne sur notre site internet www.cesarine.org •Un nombre important de réponses (9435) •Une compilation récente des données Indicateurs, multicritères Biais Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 212
  • 209. Résultat du questionnaire sur l'information et le vécu Tous résultats Compil césa confondus imprévue Compil césa Imprevue, Prévue hors travail 100 Estimez vous avoir oui, tout à fait et un peu reçu suffisament d'info avant / raisons non, pas vraiment+pas du tout Césarine 2014 Imprévue, pendant travail Prévue en Prévue attente du programmée, début de date fixe, hors travail travail Prévue programmée, date fixe, mais travail avant cette date 14,57 53,19 2,52 24,3 5,41 74,67 65,67 91,18 90,94 90,43 24,9 29,83 9,15 25,33 34,33 8,82 9,05 9,57 oui, tout à fait et un peu 56,75 50,03 75,18 55,01 45,05 75,21 78,07 72,26 non, pas vraiment+pas du tout 43,24 49,97 24,82 44,99 54,95 24,79 21,93 27,74 20,35 17,47 28,31 19,96 14,99 23,53 29,37 32,03 40,78 39,6 44,32 39,91 39,3 47,9 43,65 41,41 total positif 61,13 57,07 72,63 59,87 54,29 71,43 73,02 73,44 plutôt mal 22,49 23,61 17,64 21,55 25,67 19,33 17,97 15,63 mal 16,38 19,31 9,73 18,58 20,04 9,24 9,01 10,94 total négatif 38,87 42,92 27,37 40,13 45,71 28,57 26,98 26,57 très bien 16,17 11,63 26,01 13,28 9,98 21,01 28,11 28,91 plutôt bien vécu psychique 90,85 plutôt bien vécu physique 70,17 très bien 24,45 21,56 32,9 22,42 20,7 34,45 30,85 33,4 total positif 40,62 33,19 58,91 35,7 30,68 55,46 58,96 62,31 plutôt mal Estimez vous avoir reçu suffisament d'info avant / déroulement 75,1 23,38 24,89 20,25 24,89 24,89 20,59 20,23 19,92 36 41,915 20,84 39,4 44,43 23,95 20,8 17,77 59,38 66,805 41,09 64,29 69,32 44,54 41,03 37,69 mal Association Césarine total négatif Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 213
  • 210. Etat des lieux : point sur le vécu psychologique général Sur toutes les césariennes en France, programmées ou non….. • Les parents disent avoir psychologiquement vécu la naissance par césarienne : • Très bien : 20.35% • Bien : 40.79 % • Total : 61.14 % Source : Césarine, résultats de l’enquête « déroulement de votre césarienne », 06/01/2014 (9435 naissances étudiées) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 214
  • 211. Etat des lieux : point sur le vécu psychologique > Sur toutes les césariennes programmées uniquement (2294 réponses) • Les parents disent avoir psychologiquement vécu la naissance par césarienne : • Très bien : 28.12% • Bien : 30.86 % • Total : 58.98 % Le fait de la programmer n'augmente pas le nombre de personnes ayant un vécu positif de la césarienne. Source : Césarine, de Néanmoins il améliore le vécu TRES positif résultatsvotre l’enquête « déroulement de césarienne », 06/01/2014 (9435 naissances étudiées) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 215
  • 212. Mais quid de l’impact de l’information donnée en amont, sur la perception de cette naissance particulière ? Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 216
  • 213. Etat des lieux : l’information donnée aux usagères > Sur les césariennes programmées à terme, les usagères estiment que l’information sur les indications médicales a été (2294 réponses) : • Très bien donnée : 76.59 % (52.08 % pour toutes les césariennes) • Bien donnée : 14.34 % (23.04 % pour toutes les césariennes) • Total : 90.93 % versus 75.12 % pour toutes les césariennes (différentiel de 15,81%) Source : Césarine, résultats de l’enquête « déroulement de votre césarienne », 06/01/2014 (9435 naissances étudiées) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 217
  • 214. Etat des lieux : l’information donnée aux usagères > Sur les césariennes programmées à terme, les usagères estiment que l’information sur le déroulement a été (2294 réponses) : • Très bien donnée : 53.97 % (32.99 % pour toutes les césariennes) • Bien donnée : 24.15 % (23.77 % pour toutes les césariennes) • Total : 78.12 % versus 56.76 % pour toutes les césariennes (différentiel de 21,36 %) Source : Césarine, résultats de l’enquête « déroulement de votre césarienne », 06/01/2014 (9435 naissances étudiées) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 218
  • 215. Etat des lieux : l’information donnée aux usagères > le vécu psychologique des césariennes programmées dont les mères s’estiment très bien informées (indications & déroulement : 1130 réponses) : • Très bien : 41.86% (28.12 % pour celles qui disent n’avoir pas eu la même qualité d’information) • Bien : 34.96 % (30.86 % pour celles qui déclarent n’avoir pas eu la même qualité d’information) • Total : 76.72 % versus 58.98% Ainsi, on peut constater que le différentiel de 18 % montre que les mères vivent mieux une césarienne programmée, si elles ont été très bien informées Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne Source : Césarine, résultats de l’enquête « déroulement de votre césarienne », 06/01/2014 (9435 naissances étudiées) 219
  • 216. Etat des lieux : l’information donnée aux usagères •Quelle est l'information donnée aux usagères concernant la naissance par césarienne ? Comment est-elle reçue ? •Pourquoi une différence de perception de l’information reçue, entre les indications (90,93 %) et le déroulement d’une naissance par césarienne (78,12%) ? Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 220
  • 217. Conclusion : quelles pistes pour permettre l’échange et l’information ? > Nous avons vu qu’une bonne information augmentait la bonne perception psychologique de la césarienne programmée …. > Ensemble, réfléchissons… Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 221
  • 218. Conclusion : quelles pistes pour permettre l’échange et l’information ? > Une mère prendra sa décision en pensant avant tout à son enfant. Dès lors, certaines histoires personnelles rapportées à l’association, peuvent laisser à penser que parfois….. • • • • « soumission » au soignant… Ignorance des recommandations récentes… Pas de second avis par un confrère… Annonces tardives du mode d’accouchement … Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 222
  • 219. Conclusion : quelles pistes pour permettre l’échange et l’information ? > Les limites de la prise de décision commune… • La complète compréhension des usagers, et le peu de temps donnée à la réflexion …. • La décision sereine de la mère dans les craintes de la fin de grossesse et de l’approche de l’accouchement • Poids de la société et des idées véhiculées par les médias (image de l’accouchement maîtrisé, sans conséquence….) • Poids de la famille (influence des ascendants, du conjoint…) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 223
  • 220. Conclusion : quelles pistes pour permettre l’échange et l’information ? Propositions : - Prendre le temps lors de consultation d’expliquer les différentes ‘’options’’ et poser leurs risques/ avantages: (d’un point de vue médicalrecommandation et par rapport aux attentes des parents) - Aider à la prise de décision objectivement dans les intérêts de chaque parties - Donner du sens aux choix pris - Confiance mutuelle Aider les usagères à se réapproprier leurs choix/décisions - RESPONSABILISER / choix - Eviter les risques de recours contentieux - Prévoir des conditions de césariennes « humaines= les plus proches des attentes des parents » - Expliquer le déroulement des protocoles de la maternité - Discuter des attentes des parents - Voir et poser ce qui sera réalisable ( condition de sécurité, organisation des locaux et des équipes, souhait des parents…) Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 224
  • 221. Vers l’avenir….. Tendre vers un juste choix des types de naissances, sécurisées pour tous les acteurs A côté des chiffres, il y a le vécu, qui est un moment fondateur de liens Continuer ensemble, parents, professionnels ,a prendre conscience de la diversité des enjeux de chacun , Et que chacun mette en œuvre ce qui est de son ressort pour garantir la qualité des naissances et limiter les impacts. Rendre les parents acteurs. Association Césarine Échange, soutien, information autour de la naissance par césarienne 225
  • 222. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de financement Valorisation de la démarche pour le DPC DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 227
  • 223. Développement Professionnel Continu Dr Marielle Lafont Conseiller technique - DAQSS Ministère de la santé – 9 janvier 2014 228
  • 224. Les enjeux du DPC : le sens des démarches engagées Une démarche/activité professionnelle d’amélioration ????? Une obligation de DPC Un dispositif réglementaire Comment concilier et se faire rencontrer les deux approches ? 229
  • 225. Le DPC Loi HPST du 21 juillet 2009 : • Objectifs du Développement Professionnel Continu Art.59. Le développement professionnel continu a pour objectifs : l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. • Le DPC constitue une obligation pour tous les professionnels de santé : médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, profs. paramédicaux. 230
  • 226. Décrets DPC du 30 décembre 2011 Ils définissent le contenu de l’obligation : • « Le DPC comporte l’analyse par tous les professionnels de santé de leur pratiques professionnelles ainsi que l’acquisition ou l’approfondissement de connaissances ou de compétences. » • Il s’agit d’une obligation individuelle qui s’inscrit dans une démarche 231
  • 227. Programme de DPC 232
  • 228. Programme de DPC (cf. décrets)  « Le professionnel de santé satisfait à son obligation de DPC en participant, au cours de chaque année civile à un programme de DPC collectif annuel ou pluriannuel. » Ce programme de DPC doit : • être conforme à une orientation nationale ou régionale, • comporter une des méthodes et des modalités validées par la HAS après avis de la CSI, • être mis en œuvre par un organisme de DPC (O-DPC) qui est : - enregistré auprès de l’OGDPC - évalué favorablement par CSI 233
  • 229. Les acteurs (suite) La HAS - valide les méthodes et modalités de DPC après avis CSI, - élabore et fixe la liste des méthodes après avis CSI, (pour les médecins : élaboration avec l’organisme composé des CNPS) - assiste aux travaux du conseil de surveillance de l’OGDPC. 234
  • 230. En pratique : Liste méthodes et modalités de DPC  (HAS, FSM, CMG, avis CSI et CSHCPP cf. décrets DPC) 19/12/2012 + 28 fiches spécifiques 235
  • 231. Tenir compte de l’existant :  une combinaison d’activités Formation continue EPP RMM, staff, audit, GAP, registres, … etc … Congrès, séminaires, ateliers …. etc … Suivi des actions adaptée au mode d’exercice ( validité, faisabilité) et favorisant le travail en équipe (  sécurité) 236
  • 232. Perspectives :  des activités « intégrées » - ciblées et adaptées aux besoins / conditions d’exercice / situations cliniques - avec des activités intégrées FC - EPP - suivi et « multifacettes » - favorisant le travail en équipe et l’interactivité - développées avec les organisations professionnelles (groupes de travail)  exemples : accréditation des médecins, simulation, gestion des risques, exercice pluridisciplinaire …. 237
  • 233. Exemples de programmes de DPC Une formation « présentielle » encadrée par des recueils de pratiques Une formation présentielle complétée par une analyse des pratiques Un groupe d’analyse d’évènements indésirables (type RMM, CREX, REMED) renforcé par une formation thématique qui en découle Une équipe (établissements, pôle de santé, maison médicale) qui élabore des protocoles pluriprofessionnels, les met en œuvre et suit l’application dans le temps (critères, indicateurs..) Un groupe qui analyse ses pratiques, analyse de cas, revues de dossiers (staff, GAP, RCP…) et effectue une recherche bibliographique en complément Une e-formation qui associe des temps de formation et des temps d’évaluation des pratiques avec des échanges en groupes 238
  • 234. En pratique …. …. une démarche professionnelle 240
  • 235. Caractéristiques d’un programme DPC • Validité : capacité de bien traduire ce qu'il importe d'analyser et d'évaluer (sens). • Acceptabilité / Faisabilité : intégration à l’exercice quotidien, simple, facile à mettre en place et à utiliser. • Efficacité : capacité à améliorer la qualité et la sécurité des soins. adapté de Berwick D. : BMJ 2004;328 :1124-1129 241
  • 236. Approche dominante Méthodes de DPC I. Pédagogique ou cognitive I.1. en groupe I.2. individuelle - formation présentielle (congrès scientifique, séminaire, colloque, journée, atelier, formation interactive …) - revue bibliographique et analyse d’articles - formation à distance (e-learning, supports écrits et numériques) - formations diplômantes ou certifiantes (hors D.U. validés par les CSI et la CSHCPP) A compléter par une activité d’analyse des pratiques - soit intégrée - soit externalisée II. Analyse des pratiques II.1. Gestion des risques - revue de mortalité et de morbidité (RMM), CREX, REMED - analyse a priori des risques (analyse de processus, AMDE …) II.2. Revue de dossiers et analyse de cas - groupe d’analyse de pratiques, staff des équipes médicosoignantes, pratiques réflexives sur situations réelles, - réunions de concertation pluridisciplinaire, - revue de pertinence II.3. Indicateurs - suivi d’indicateurs - registres, observatoire, base de données - audit clinique II.4. Analyse de parcours de soins - chemin clinique - patients traceurs (en développement) II.5. Analyse de parcours professionnel - bilan de compétences A compléter par une activité d’acquisition des connaissances/com pétences : - soit intégrée - soit externalisée 242
  • 237. Approche dominante Méthodes de DPC III. Approche intégrée à l’exercice professionnel Ce sont celles où l’organisation en équipe de l’activité clinique, biologique, pharmaceutique quotidienne, implique à la fois une protocolisation et une analyse des pratiques. - gestion des risques en équipe (en développement) - exercice coordonné protocolé pluriprofessionnel (en réseaux, maisons de santé …) IV. Dispositifs spécifiques - accréditation des médecins (art. 16 de la Loi 2004-810 du 13 aout 2004) - accréditation des laboratoires de biologie médicale (ordonnance 2010-49 du 13/01/2012 et art. L.6221-1 du CSP) - programme d’éducation thérapeutique (art. 84 de la Loi 2009-879 du 21 juillet 2009) - protocole de coopération (art. 51 loi 2009-879 de la Loi du 21 juillet 2009) - formation professionnelle tout au long de la vie (professionnels paramédicaux) V. Enseignement et Recherche - publication d’un article scientifique - recherche clinique en matière d’amélioration de la qualité et de la sécurité - maitrise de stage (en développement) - formateurs pour des activités de DPC VI. Simulation - session de simulation - test de concordance de script (TCS) 243
  • 238. 244
  • 239. Un programme de DPC - Un thème en lien avec des orientations nationales - Un thème argumenté par des besoins identifiés en lien avec la pratique - Une finalité qui se décline en objectifs opérationnels - Une ou des méthodes HAS, au service des objectifs - Deux activités combinées, formation et analyse des pratiques (avec certaines exigences HAS) -Une cible professionnelle -Des actions d’amélioration/suivi 245
  • 240. Réflexions préliminaires relatives aux évolutions du modèle de financement Conclusion et perspectives DGOS – Groupe de travail « évolution du modèle » du 28 juin 2011 246
  • 241. La place de la mesure  L’enjeu de l’analyse des pratiques :  Susciter la réflexion  Suivre l’impact de ses initiatives  Ajustez l’énergie dépensée et la méthode utilisée en regard de cet enjeu.  Vous pouvez ne pas avoir besoin d’en faire plus que l’analyse de 3 ou 4 dossiers au cours d’un staff.  Par contre, demandez systématiquement : « Comment saurez-vous que votre démarche a été utile ? »
  • 242. L’enjeu du changement  Le carburant de ces démarches, c’est l’humain et non les recommandations, les méthodes ou les chiffres.  Même si ces ingrédients sont utiles… à petites doses.  Quelques leviers à considérer :  Utiliser des démarches réussies :  Mobiliser des leaders professionnels  Organiser des partages d’expérience  Prévoir un soutien par des pairs Il ne faut pas perdre de vue que changer, c’est se mettre (un peu) en danger.  Organiser un retour d’information  Apporter des supports didactiques 248
  • 243. Une réalité à ne pas perdre de vue "The only people who can truly improve the work, are the people doing the work" Institute for Healthcare Improvement (I.H.I)
  • 244. Perspectives  Rapport final à rendre en juin 2014 avec les premiers résultats (plan type sur le site)  RV en novembre 2014 pour un séminaire d’échanges sur les résultats  Valorisez votre démarche ! Communiquez !  Réfléchissez à la pérennisation de la démarche Les Journées de l’Agence de la biomédecine – 14 et 15 décembre 2009 Maison de la Mutualité - Paris 250