HAUTE ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - CondorcetRue de la Bruyère 151 – 6001 Marcinelle  Lintérêt de la curation via podcast...
-3-
HAUTE ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - CondorcetRue de la Bruyère 151 – 6001 MarcinelleLintérêt de la curation   via podcast...
« Internet est la première chose que lhomme a créésans la comprendre, cest la plus grande expérience en matière danarchie ...
Je tiens à remercier mes parents pour m’avoir permisde poursuivre des études.Je remercie également Simon Demeulemeester po...
Introduction _____________________________________________________ - 9 -Ecouter Web The Phoque ___________________________...
Résumé des résultats du sondage _______________________________________ - 36 - Analyse des résultats _____________________...
IntroductionLa quantité d’information sur internet est tellement importante, que mêmesur un sujet spécifique il faut prend...
compétences nécessaires pour trouver eux même linformation qui lesintéresse, mais ne font pas toujours de la veille. La cu...
Ecouter Web The PhoqueLe produit que j’ai créé dans le cadre de ce TFE est un podcast de curationde veille traitant de l’a...
Théorique       Le podcastLe podcast est une méthode de diffusion dun média audio sur internet. Ilsuit généralement le mêm...
Matériel d’écouteLe matériel nécessaire à l’écoute d’un podcast est à la portée de tous lesinternautes car le minimum est ...
Les détails techniques et d’utilisations de SoundCloud seront expliquésdans la partie technique du podcast, étant donné qu...
iTunesiTunes est le logiciel de synchronisation de l’iPod, celui qui a inspiré le nom“podcast”"iTunes est un logiciel prop...
Les smartphones et les tablettes permettent, grâce à des applicationsspécifiques, de suivre ses flux RSS et donc, ses podc...
La veilleLa veille est le fait de se tenir informé de manière régulière sur lesnouveautés et les actualités dans un domain...
[...]On désigne par « flux RSS » un fichier dont le contenu est produitautomatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonctio...
garder les bonnes informations pour les personnes qui n’ont pas lesconnaissances suffisantes pour les trier elles-même.Com...
Le podcast de curationBien que généralement appelé “podcast de veille”, il faut généralementparler de “podcast de curation...
résumons pour vous tout ce qu’il faut retenir de l’actu tech, simplement etavec humour.”6       Satoorn“Avec Vivian et se...
Technique et pratiqueDans le but d’analyser l’utilisation et les intérêts du podcast, j’ai commencépar créer mon propre po...
Une fois ces réflexions faites, il m’a fallu trouver un nom pour ce podcast.Je ne voulais pas un nom qui faisait directeme...
PréparationUn épisode suit le canevas cité ci-dessus. L’introduction et la conclusion nesont pas préparées, mais étant don...
Réseau social : Twitter“Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à unutilisateur d’envoyer grat...
amateurs ou semi-professionnels comme fut « sound edit » (Macromedia).“12                          Skype & MP3 Skype Recor...
Préparation et création      La curationPour faire la curation de veille qui est proposée dans le podcast, je lisaischaque...
Montage via AudacityLe travail de post-production n’est pas énorme étant donné quel’enregistrement se fait en une fois. Il...
Etudes      La création d’un podcastAprès avoir réalisé plusieurs podcast, j’ai pu constater les avantages etinconvénients...
signifiait de rater les informations du vendredi. Donc, bien que sa créationne prenne pas énormément de temps, elle pose d...
Enquête sur les attentes des auditeursDans le but de définir les attentes et habitudes des auditeurs et non-auditeurs de p...
Quand sont-ils écoutés ?A quelle fréquence écoutez-vous des podcasts ? *      Chaque semaine      Chaque mois      Plus...
    Je nécoute pas de podcastEncore une fois ici on vise la mobilité grâce aux supports utilisés pourl’écoute. Mais aussi...
   Oui, via bookmarking social (diigo, delicio.us,...)      Oui, via vidéocast      Oui, via blog et/ou presse      No...
Si vous nécoutiez pas de podcast avant cette enquête, en écouterez-vouspar après ?      Jen écoute déjà      Oui, ça ma ...
Résumé des résultats du sondageVotre secteur dactivité a-t-il un rapport avec les nouvellestechnologies ?Oui 67%Non 33%Uti...
Si vous êtes producteur ou participant à des podcasts. A quellefréquence y participez-vous ?                              ...
Ecoutez-vous vos podcasts en tâche de fond ?                                                Je les écoute en              ...
Est-ce que vous consommez de la curation de veille ?                                                  Oui, via les réseaux...
vient davoir lieu, quune source de news. Contrairement à des articles depresse traitant de tel ou tel modèle de tablette /...
Analyse des résultats               Qui ?Afin de mieux analyser les différents aspects de cette enquête, il est bon desavo...
Nous pouvons en déduire que la maison reste le lieu d’écoute le plusfavorisé et que la mobilité n’est donc que très peu ex...
Quand ?Dans cette question, il était simplement demandé la fréquence moyenned’écoute de podcast afin de savoir s’il s’agis...
La troisième catégorie est plutôt convaincue de ce que peut apporter lepodcast, cependant il reste déçu de ce qu’il y trou...
Le premier point indique que les personnes profitent bel et bien du multi-tâche en étant sur l’ordinateur. si l’on ajoute ...
“Le podcast est, pour moi, plus un outil permettant de résumer lasemaine (ou lactualité, de manière plus générale) technol...
supposer que cela s’explique par le fait qu’internet habitue principalementses utilisateurs à une lecture et à utiliser la...
31% des personnes sondées écouteraient leur podcast en dehors de chez eux eten dehors du travail. On remarque également au...
• Résidant dans une agglomération de 20 000 à 100 000 habitants• Bac +2• Utilisateurs du train Corail et/ou du TGV et/ou d...
elle-même le média qui pourrait être utilisé dans les transports en commun.A moins qu’ils s’intéressent au podcast, ils n’...
l’intérêt premier du podcast lors de sa création était la mise en avant demobilité d’où il tire son nom.                  ...
Manque de développementLe manque de développement actuel de certains aspects techniques peutpeut-être freiner l’utilisatio...
ConclusionLa réalisation du produit accompagnant cette étude m’a permis de merendre compte que certaines des idées préconç...
savoir comment écouter les épisodes. Et également grâce à cela, j’ai puavoir des réponses aux enquêtes qui m’ont ouvert de...
utilisent les nouvelles technologies de manières quotidienne, et qu’il s’agitdonc d’un public dans la tendance à suivre le...
référence le plus commun chez l’être humain. L’audition est fort présentégalement au même niveau que le kinesthésique, mai...
Annexes         BudgetVoici une partie de mon travail d’analyse budgétaire qui est le budget idéalqu’il aurait fallu dans ...
Nom de domaine (offert par l’hébergeur)             € 0.00/anCompte d’hébergement audio de type « Pro Plus »     € 500.00/...
Tutoriel AudacityDans le cadre de mon stage de 3ème année, j’ai rédigé un tutoriel pourapprendre à créer un podcast éducat...
Réaliser un podcast : étape 1 –Télécharger, installer et configurer             Audacity    Télécharger le logiciel Audaci...
Installer le logiciel Audacity La fenêtre d’installation s’ouvre, cliquez sur Next/Suivant. Vous devrez ensuite accepter...
Configurer le format mp3Audacity ne permet pas directement l’enregistrement au format mp3, il faut donc pour cela installe...
 Un menu s’ouvre. Cliquez sur l’onglet « Formats de fichier » (3) et ensuite sur « Chercher      la librairie » (4).    ...
 Dans l’onglet Format de fichier, vous pouvez configurer le débit. Il correspond à la  qualité du fichier audio. Par défa...
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille

5,957

Published on

Travail de fin d'étude " L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille "

Ce travail de fin d'étude à été réalisé à la fin de mon cursus en Ecriture Multimédia à la HEPH Condorcet

Published in: Technology
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
5,957
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
48
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "TFE - L'intérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille "

  1. 1. HAUTE ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - CondorcetRue de la Bruyère 151 – 6001 Marcinelle Lintérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille HALASZ Gwenaël Ecriture Multimédia 2011-2012 1ère session -2-
  2. 2. -3-
  3. 3. HAUTE ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - CondorcetRue de la Bruyère 151 – 6001 MarcinelleLintérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille HALASZ Gwenaël Ecriture Multimédia 2011-2012 1ère session -4-
  4. 4. « Internet est la première chose que lhomme a créésans la comprendre, cest la plus grande expérience en matière danarchie jamais réalisée. » ~Eric Schmidt -5-
  5. 5. Je tiens à remercier mes parents pour m’avoir permisde poursuivre des études.Je remercie également Simon Demeulemeester pour saparticipation aux podcasts. -6-
  6. 6. Introduction _____________________________________________________ - 9 -Ecouter Web The Phoque _________________________________________ - 11 -Lecture en ligne du TFE ___________________________________________ - 11 -Théorique ______________________________________________________ - 12 - Le podcast __________________________________________________________ - 12 - Matériel d’écoute ____________________________________________________ - 13 - Techniques d’écoute__________________________________________________ - 13 - Le streaming ______________________________________________________________ - 13 - Soundcloud _____________________________________________________________ - 13 - Youtube, Dailymotion et Vimeo _____________________________________________ - 14 - Téléchargement _________________________________________________________ - 14 - iTunes _________________________________________________________________ - 15 - Applications mobiles _____________________________________________________ - 15 -La veille________________________________________________________ - 17 - Consulter de la veille _________________________________________________ - 17 - Technique de veille _________________________________________________________ - 17 - Les flux RSS _____________________________________________________________ - 17 - Les réseaux sociaux ______________________________________________________ - 18 -La curation _____________________________________________________ - 18 -Le podcast de curation ____________________________________________ - 20 -Technique et pratique ____________________________________________ - 22 - Préparation _________________________________________________________ - 24 - Outils utilisés pour la veille __________________________________________________ - 24 - Agrégateur de flux RSS : Google Reader ______________________________________ - 24 - Réseau social : Twitter ____________________________________________________ - 25 - Logiciels __________________________________________________________________ - 25 - Audacity _______________________________________________________________ - 25 - Skype & MP3 Skype Recorder ______________________________________________ - 26 - Matériel _________________________________________________________________ - 26 -Préparation et création ___________________________________________ - 27 - La curation _________________________________________________________ - 27 - Prise de contact et enregistrement avec l’intervenant _______________________ - 27 - Montage via Audacity ________________________________________________ - 28 - Diffusion ___________________________________________________________ - 28 -Etudes _________________________________________________________ - 29 - La création d’un podcast ______________________________________________ - 29 - Enquête sur les attentes des auditeurs ___________________________________ - 31 - Les questions du sondage ___________________________________________________ - 31 - Où sont écoutés les podcasts ? _____________________________________________ - 31 - Quand sont-ils écoutés ? __________________________________________________ - 32 - Comment sont-ils écoutés ?________________________________________________ - 32 - Qui écoute des podcast ? __________________________________________________ - 33 - Autres questions : ________________________________________________________ - 34 - -7-
  7. 7. Résumé des résultats du sondage _______________________________________ - 36 - Analyse des résultats _________________________________________________ - 41 - Qui ? ____________________________________________________________________ - 41 - Où ? _____________________________________________________________________ - 41 - Quand ?__________________________________________________________________ - 43 - Comment ? _______________________________________________________________ - 44 - Autres ? __________________________________________________________________ - 45 - La mobilité _____________________________________________________________ - 47 - Le multi-tâche ___________________________________________________________ - 50 - Manque de développement _______________________________________________ - 52 -Conclusion _____________________________________________________ - 53 -Annexes _______________________________________________________ - 57 - Budget _____________________________________________________________ - 57 - Tutoriel Audacity ____________________________________________________ - 59 -Webographie ___________________________________________________ - 88 - -8-
  8. 8. IntroductionLa quantité d’information sur internet est tellement importante, que mêmesur un sujet spécifique il faut prendre le temps de trier et de choisir la ou lesbonnes sources. La veille est un moyen de se procurer les dernièresinformations et de se tenir à jour.Étant donné la fréquence des nouveautés en matière de technologies, il estindispensable de se tenir à jour. Cependant, un internaute lambda n’a pastoujours ni le temps ni les connaissances requises pour faire de la veille,c’est pourquoi certaines personnes mettent de la curation de veille àdisposition.Les curations peuvent être disponibles sous plusieurs formats, notammentvia des blogs ou des sites de presse spécialisée. Via les réseaux sociauxdont notamment Twitter. Et également via d’autres médias, tel que lepodcast ou le videocast. Chaque méthode possède ses avantages pour leproducteur et/ou pour le consommateur.Dans le cadre de ce TFE, j’ai pour objectif de démontrer les avantages quepossède le podcast dans la curation de veille par rapport aux autressupports. Ainsi, j’ai choisi comme thématique :“Lintérêt de la curation via podcast dans le cadre de la veille”Les raisons pour lesquels j’ai choisi ce thème sont multiples. Tout d’abord,d’un point de vue pratique, j’ai pensé aux néophytes et à une méthode pourqu’ils se tiennent à jour sans difficulté. Mais les thématiques que je pouvaistraiter avec ce public étaient limitées, je me suis donc tourné vers un sujetplus proche de moi et de mon domaine. Cest pourquoi je me suis dirigévers lactualité du web et des smartphones. Car ce sont des sujets auxquelsje mintéresse, et par conséquent je suis apte à les traiter facilement etefficacement. Étant donné les sujets traités, laudience sest naturellementtournée vers un public "geek". Ces derniers ont lavantage davoir les -9-
  9. 9. compétences nécessaires pour trouver eux même linformation qui lesintéresse, mais ne font pas toujours de la veille. La curation peut donc êtreplus pertinente pour eux.Le choix du média "podcast" sest fait pour trois raisons. Tout dabord, jetrouvais que le fait de passer son temps à lire ses flux dinformations peutparfois faire perdre du temps. De plus, on parle de plus en plus de multi-tâches. Je trouvais donc normal de choisir un canal qui permet deffectuerautre chose en parallèle.La seconde raison est le fait que grâce aux smartphones et aux réseauxtéléphoniques, on se dirige de plus en plus vers un internet mobile.Cependant, le podcast est un média qui a été conçu pour être diffusé viainternet, mais pour être écouté de façon mobile, et cela bien avant ladémocratisation des smartphones.La troisième raison est plutôt dordre personnel. Nétant pas de naturebavarde, jai quelques faiblesses en matière de communication orale et jaidonc pensé que le format audio du podcast pourrait me fournir unentraînement afin de pallier à ma faiblesse. Ce qui mouvrirait de nouvellespossibilités à lavenir (podcast, videocast, présentation en public,...).Ensuite, les interrogations sont arrivées : Comment est écouté un podcastde veille ? Et dans quel but ? Pourquoi certaines personnes privilégientl’audition au lieu de la lecture ? Qu’est-ce que le format audio apporte parrapport aux autres types de médias ? Peut-on comparer le podcast et laradio ? Ou tout simplement “Quel est lintérêt du podcast de curation dansle cadre de la veille ?”Ce sont des questions auxquels je vais tenter de répondre par le biaisd’expérimentation en tant que producteur, mais aussi en analysant lesréactions et les attentes d’un public face aux podcast de veille. - 10 -
  10. 10. Ecouter Web The PhoqueLe produit que j’ai créé dans le cadre de ce TFE est un podcast de curationde veille traitant de l’actualité technologie, du web, des smartphones ettablettes.Ses aspects techniques et pratiques sont développés plus loin dans cerapport.Il est disponible en ligne à cette adresse :http://webthephoque.net/Lecture en ligne du TFECe travail de fin d’études est disponible en ligne au format .pdf à l’adressesuivante :http://webthephoque.net/TFE/tfe-gwenael-halasz-em-2012.pdf - 11 -
  11. 11. Théorique Le podcastLe podcast est une méthode de diffusion dun média audio sur internet. Ilsuit généralement le même canevas dune émission à lautre et est publiéde manière épisodique. Un épisode peut être écouté Soit en Streaming, soiten téléchargement direct. Il est également possible de rendre automatiquele télécharger grâce à des flux qui mettent automatiquement à jour lesnouveaux épisodes sur un ordinateur ou un appareil mobile (baladeur mp3,smartphone, tablette,...).Le podcast tire son nom du "broadcast" (signifiant vulgairement "diffusion")et du "Pod" d’iPod car un podcast était généralement écouté sur un lecteurmp3. Les baladeurs MP3 dApple avait un grand succès et de plus, leurlogiciel de synchronisation iTunes permettait de mettre à jourautomatiquement les nouveautés des abonnements aux flux audio, cestpour cela quils ont influencé le nom que lon connait aujourdhui.De nos jours, en plus des lecteurs mp3 qui sont répandus, il y a égalementles smartphones qui sont de plus en plus présents qui, grâce à une grandequantité dapplications, permettent également lécoute et la mise à jour demanière simple et automatique.Par abus de langage, le terme “podcast” est aussi utilisé pour désigner les“vidéocast”. Le principe est le même, sauf qu’il utilise le média vidéo. Pourma part j’utiliserai “podcast” tout au long de ce TFE uniquement pourdésigner le format audio. - 12 -
  12. 12. Matériel d’écouteLe matériel nécessaire à l’écoute d’un podcast est à la portée de tous lesinternautes car le minimum est un ordinateur muni d’une sortie audio etd’une connexion internet.Cependant, comme son nom l’indique, le podcast est initialement prévupour être écouté sur un appareil mobile. Un lecteur MP3 ou un smartphoneen disposant d’une paire d’écouteurs et d’une connexion internet pourtélécharger l’épisode. Techniques d’écoute Le streamingLe streaming, venant du terme “Stream” signifiant “courant” ou “flux”, estune méthode de lecture de fichier en ligne permettant ainsi d’éviter dedevoir télécharger et enregistrer le fichier avant de pouvoir lancer l’écoute.C’est une technique qui existe notamment pour le format audio avec desplateformes connues tels que SoundCloud, Deezer, Spotify ou encoreYoutube, Dailymorion, Vimeo pour les formats vidéo. SoundcloudSoundCloud est une plateforme de partagede fichier audio permettant de publier sesmusiques, ses podcasts, sesenregistrements, etc.Les outils du web 2.0 tel que la possibilité de pouvoir commenter et departager les fichiers. Il est également possible de le télécharger si l’auteurl’autorise. - 13 -
  13. 13. Les détails techniques et d’utilisations de SoundCloud seront expliquésdans la partie technique du podcast, étant donné que c’est la plateforme dediffusion que j’ai choisi pour la diffusion de mon podcast. Youtube, Dailymotion et VimeoBien qu’étant des plateformes de vidéo, Youtube, Dailymotion et Vimeo,peuvent permettre le podcastting. Cependant, le format ne permet pas uneliberté de mobilité du média, et restreint donc à l’écoute sur ordinateur.Mais Il y a tout de même un avantage, c’est la popularité, le traffic et lavisibilité qu’offrent ces réseaux. En effet, il est envisageable de publier sansle seul but d’apporter une visibilité et de rediriger l’auditeur vers le boncanal de diffusion. TéléchargementUne autre méthode de diffusion, plus “traditionnelle”, consiste à proposer unlien de téléchargement du podcast dans un format qui est généralement leMP3.De cette manière, l’auditeur a une plus grande liberté avec le fichier audio,et cela lui permet de l’écouter de la manière dont il le désire. Cela lui offreégalement la possibilité de modifier le fichier pour ses besoins personnels.L’inconvénient est, que ce n’est pas automatique, et que pour l’écoute, ilfaudra à chaque fois aller chercher le nouvel épisode manuellement, letélécharger. Et le mettre sur son support d’écoute s’il est écouté sur unappareil mobile. - 14 -
  14. 14. iTunesiTunes est le logiciel de synchronisation de l’iPod, celui qui a inspiré le nom“podcast”"iTunes est un logiciel propriétaire de lecture et de gestion de bibliothèquemultimédia numérique distribué gratuitement par Apple. [...] La premièreversion diTunes est sortie en 2001. [...] LiTunes Store (anciennementiTunes Music Store ou iTMS) est le magasin de musique en ligne dApple,accessible depuis iTunes, qui permet dobtenir musiques, séries TV, films,clips vidéo, livres audio, podcasts, courts métrages Pixar, jeux etapplications pour iPod et IPad.iTunes gère les transferts de musique, photos et vidéos sur les différentspériphériques multimédia dApple : iPod, iPhone, iPad et Apple TV. C’estaussi un logiciel de streaming, qui permet d’écouter des radios du mondeentier diffusées en continu par Internet. Il intègre ainsi la stratégie du hubnumérique définie par Steve Jobs. Selon une étude de Nielsen datant de2007, iTunes occupe, en tant que logiciel de streaming, la 3e place dumarché avec plus de 27 millions dutilisateurs, derrière le Lecteur WindowsMedia et RealPlayer3. "1La popularité d’iTunes a joué un rôle dans la naissance du podcast en tantque tel. Mais les besoins des internautes n’ont pas été créés par ce logiciel,et on peut envisager sans se tromper, que sans iTunes, le podcastexisterait également de nos jours sous un autre nom. Applications mobiles1 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, iTunes, page consultée le 11 mai 2012.URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/ITunes - 15 -
  15. 15. Les smartphones et les tablettes permettent, grâce à des applicationsspécifiques, de suivre ses flux RSS et donc, ses podcasts. Les logicielssont différents en dépend des systèmes d’exploitation, mais lefonctionnement reste le même.Les applications permettent de mettre à jour automatiquement sur sonmobile grâce aux inscriptions à des flux, ainsi il n’y a plus besoin deconnecter l’appareil à l’ordinateur.Voici quelques exemples d’applications en fonctions de 3 OS mobilesimportants :Androïd  FeedR News Reader  DoggCatcher  Google Listen  Greed FulliOS  Podcaster  iCatcher  Pockets Casts  InstacastWindows Phone  PODCAST!  Podceiver  TWiT  Zune - 16 -
  16. 16. La veilleLa veille est le fait de se tenir informé de manière régulière sur lesnouveautés et les actualités dans un domaine défini. Dans ce cadre-ci, cestla veille technologique qui nous intéresse et plus précisément, sur le web,les nouvelles technologies et les mobiles. Elle tire son nom du fait de“veiller”, c’est-à-dire, ne pas dormir. Sous-entendu, rester attentif à ce qu’ilse passe.Cest également un moyen pour les entreprises et les passionnés de resterà la pointe des utilisations et des innovations. Dans le cadre professionnel,cela peut permettre dapporter des nouvelles stratégies en prenant encompte les nouveautés.Cela seffectue de différentes manières dont notamment, en lisant les fluxdactualités des domaines qui nous intéressent. Cest à dire, en suivant lesentreprises, les presses spécialisées et les blogs. Elle peut aussi se fairevia les réseaux sociaux, et notamment grâce à Twitter en sabonnant à despersonnes twittant régulièrement des informations dans le domainerecherché. Consulter de la veille Technique de veilleIl y a plusieurs méthodes pour faire de la veille dont notamment via les fluxRSS et les réseaux Sociaux. Les flux RSS“RSS (sigle venant de langlais « Rich Site Summary ») désigne une famillede formats XML utilisés pour la syndication de contenu Web. - 17 -
  17. 17. [...]On désigne par « flux RSS » un fichier dont le contenu est produitautomatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jourd’un site Web. Les flux RSS sont souvent utilisés par les sites dactualité oules blogs pour présenter les titres des dernières informations consultablesen ligne. “2Les flux RSS permettent donc de s’abonner à tous les sites de pressesspécialisées, les blogs ou les sites d’actualités traitant des sujets qui nousintéressent, et ainsi les regrouper afin de ne rater aucune information. Les réseaux sociauxBien que n’étant pas créé pour faire de la veille, beaucoup réseaux sociauxoffre la possibilité de partager du contenu de manière continue. S’abonner àdes personnes partageant les informations utiles à la veille.La curation“La curation de contenu (de langlais content curation ou data curation) estune pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus lesplus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation estutilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grandevisibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents,images, vidéos, sons...) quils jugent utiles aux internautes et dont lepartage peut les aider ou les intéresser. “3Consommer une curation permet de ne pas devoir sélectionner soit mêmeles informations. C’est un gain de temps, mais aussi une manière pour2 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, RSS, page consultée le 11 mai 2012.URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/RSS3 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, Curation de contenu, page consultée le11 mai 2012. URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Curation_de_contenu - 18 -
  18. 18. garder les bonnes informations pour les personnes qui n’ont pas lesconnaissances suffisantes pour les trier elles-même.Comme pour la veille, la curation peut se consommer à partir de sitesspécialisés, de presse ou de blog. Mais également à partir de vidéocast oude podcast, car ces supports ayant certaines contraintes techniques, il estdifficile de faire de la veille pure, mais permettent plutôt de mettre àdisposition une curation.Les réseaux sociaux également permettent une curation. Twitter est un outiltrès utilisé, mais de nouveaux réseaux font leur apparition et remplissentégalement le rôle de “curateur”. Parmi ceux-là on peut citer :  Pinterest (http://pinterest.com/)  Paper.li (http://paper.li/)  Scoop.it (http://www.scoop.it/) - 19 -
  19. 19. Le podcast de curationBien que généralement appelé “podcast de veille”, il faut généralementparler de “podcast de curation”. En effet, le podcast est un média qui, depar son format, ne peut traiter tous les sujets d’actualités, ou s’il le fait, ildevrait durer plusieurs heures, ce qui n’est que très rarement le cas.Le podcast de curation est une émission audio, diffusée par internet, quiprésente l’actualité dans un domaine de veille, en présentant uniquementles points les plus importants. Les méthodes de diffusion sont les mêmeque celles des autres types de podcast, seul le contenu est différent.Podcast de curation déjà existantLe site web NoWatch (nowatch.net) propose différents types de podcast etde vidéocast sur des sujets liés à l’actualité technologique, et donc decuration.Ce qui est proposé en terme de podcast d’actualité (ou de curation) :  AppLoad“Le podcast qui charge votre mobile !Vous avez un Smartphone ou une tablette ? iPhone, Android et le reste :nous testons les Apps qu’il vous faut, toujours dans la bonne humeur.” 4  Games In The Pocket“Des news, des tests sur le mobile gaming (iPhone et iPad en tête),une formule que Lionel et sa fine équipe de chroniqueurs partageront avecvous un mercredi sur deux avec passion et bonne humeur !”5  Le Rendez-vous Tech“L’actu tech, Internet et gadgets… pour tous.Plus besoin d’écumer les blogs ! Passionnés ou simples amateurs, nous4 NoWatch, AppLoad, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net5 NoWatch, Game in the Pocket, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net - 20 -
  20. 20. résumons pour vous tout ce qu’il faut retenir de l’actu tech, simplement etavec humour.”6  Satoorn“Avec Vivian et ses amis Satoorniens, partez à la conquête de laplanète cinéma !Un podcast sur l’actualité du cinéma et des séries TV où la bonne humeurcôtoie les critiques de films, les débats et les chroniques…”7  Season One“Season One, le podcast des séries TV à retrouver toutes lessemaines! Sophie, Alexandre et les chroniqueurs passent en revue l’actusérie et du petit écran. Amoureux de la télécommande, ce podcast est faitpour vous!”8  SplitScreen“Splitscreen s’intéresse aux différents aspects de la productioncinématographique au travers de news, mais surtout autour d’un largedossier thématique”9  Will&Co“Will&Co, c’est une émission hebdomadaire pleine de bonne humeuret rafraîchissante ! Will et son équipe refont l’actualité de la semaineécoulée en compagnie de nombreux invités ! “10Web The Phoque reprend des sujets qui pourraient se situer dans “LeRendez-vous Tech” et “AppLoad”. Cependant, ces derniers présententdes sujets pour ensuite débattre, tester ou critiquer ce sujet. Contrairementà Web The Phoque où plusieurs sujets sont traités, et où un avis est donnésur la question mais sans pour autant s’y attarder. Ce qui offre une duréemoyenne de 45 minutes par épisode contre 1h15 pour “Le Rendez-vousTech” et 45 minutes pour “AppLoad”. Cependant, ce dernier à l’avantagede présenter plus d’application et d’y fournir un test complet.6 NoWatch, Le Rendez-vous Tech, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net7 NoWatch, Satoorn, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net8 NoWatch, Season One, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net9 NoWatch, Splitscreen, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net10 NoWatch, Will&Co, page consultée le 18 mai 2012. URL : http://www.nowatch.net - 21 -
  21. 21. Technique et pratiqueDans le but d’analyser l’utilisation et les intérêts du podcast, j’ai commencépar créer mon propre podcast pour comprendre le fonctionnement et lalogique de création.Avant de commencer les enregistrements, il a fallu définir un format quicorrespondait au maximum à toutes les conditions et contraintes dupodcast.Les sujets traités sont liés à ce que j’aime et ce que je maîtrise, c’est-à-direles nouvelles technologies et le web. Et étant donné que la veille et lacuration font parties de mes compétences, je me suis servi de cela pourfaire de l’actualité.Présenter la curation plutôt que de la veille pure et simple, car un épisodedoit être intéressant en ne traitant pas de sujet de piètre qualité.La durée d’un épisode a été définie entre 30 et 40 minutes, car il devait yavoir une longueur suffisamment conséquente que pour pouvoir traiter tousles sujets pertinents et les développer. Donc les formats courts (moins dequinze minutes) étaient à proscrire. Mais le fait de tirer trop en longueur unpodcast peut décourager l’écoute, ou forcer l’auditeur à le couper en pleinmilieu, et il risque de ne plus le réécouter par la suite. Le juste milieu entrele format court et le format long s’est donc dessiné fixé entre 30 et 40minutes.Concernant la fréquence de publication des épisodes, étant donné quec’était un condensé d’actualité, il était normal que cela sorte de manièrerégulière et assez rapprochée dans le temps. C’est donc pour cela que j’aidécidé de mettre en ligne un épisode chaque dimanche. Étant donné que lapresse et les blogs sont moins actifs en week-end, cela me laissait le tempsdu vendredi soir et du samedi pour l’enregistrement et le montage. - 22 -
  22. 22. Une fois ces réflexions faites, il m’a fallu trouver un nom pour ce podcast.Je ne voulais pas un nom qui faisait directement référence à moi, plutôt uneréférence amusante au contenu proposé. Après réflexion, j’ai opté pourWeb The Phoque. Celui-ci vient d’un jeu de mots entre avec “What TheFuck” transformant le “What” en “Web” pour garder le thème à l’intérieur dutitre. Et “Phoque” au lieu de “Fuck” pour casser la vulgarité de l’expressionde manière cocasse.Un épisode suit un canevas qui a été défini avant le premier épisode :  Introduction o Ici il n’y a rien de concret, on annonce le numéro de l’épisode, on entame la discussion et ensuite on enchaîne sur la première rubrique.  Qu’est-ce qui se passe sur le web ? o Ici on traitera des grosses actualités qui se sont produites durant la semaine sur internet o Les sujets sont choisis en fonction de leur popularité et de savoir si les personnes en parlent beaucoup ou non.  L’astuce geek de la semaine o Ici il ne s’agit pas de veille, mais plutôt d’un conseil personnel afin de fournir des informations pratiques aux auditeurs.  Mobiles et tablettes o Ici il est question de l’actualité des smartphones et des tablettes. Mais cette rubrique peut également présenter des applications mobiles.  WTF News o Ici c’est de la veille insolite en rapport avec les nouvelles technologies  Conclusion o Ici on laisse un message aux auditeurs et on rappelle brièvement la fréquence de sortie du podcast (chaque dimanche) - 23 -
  23. 23. PréparationUn épisode suit le canevas cité ci-dessus. L’introduction et la conclusion nesont pas préparées, mais étant donné leur simplicité, on ne peut pas parlerd’improvisation à proprement dit.Ensuite, pour ce qui est de l’actualité, c’est en faisant ma veille personnelleque je sélectionne les informations qui sont susceptibles d’être présentéesdans l’émission. Le vendredi soir, lorsque la presse et les blogs arrêtent depublier pour le weekend, je fais le tri et je sélectionne en fonction de lintérêtque portent les gens aux informations. A savoir si elles font un mini-buzz ounon. Ici j’évalue donc ce qui est le plus susceptible d’intéresser lesauditeurs en suivant l’avis de masse.En ce qui concerne l’astuce de la semaine, je vérifie d’abord qu’il n’y a paseu une actualité qui pourrait être présentée comme tel, si pas, nouscherchons avec mon co-présentateur un conseil que l’on utiliserégulièrement et qui pourrait être utile aux auditeurs. Outils utilisés pour la veille Agrégateur de flux RSS : Google ReaderGoogle Reader est un lecteur de flux RSS gratuit et mis à disposition parGoogle. Il permet de regrouper ses flux par dossier et ainsi en faire descatégories (par exemple : Mobiles, hardware, software, web, etc. ). Mais iloffre aussi des facilités d’utilisation et des propositions qui peuvent nousfaire découvrir des nouveaux flux grâce à des propositions ressemblant àce que l’on suit déjà.Grâce à cet outil, il est facile de suivre l’actualité sur des dizaines de sitesou de blogs simultanément. - 24 -
  24. 24. Réseau social : Twitter“Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à unutilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets («gazouillis »), sur linternet, parmessagerie instantanée ou par SMS. Cesmessages sont limités à 140 caractères. ”11Bien qu’étant un réseau social, Twitter a été détourné pour être utilisé afinde faire de la veille. Ainsi, suivre les personnes d’intérêts qui partagent desinformations intéressantes est un bon moyen de rester informé et ainsi defaire de la veille. Logiciels AudacityPour monter l’enregistrement et les musiques, j’aiutilisé le logiciel libre Audacity. Il permet l’éditionsonore, et peut ainsi être utilisé pour la création depodcast.“Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audionumériques. Audacity permet denregistrer du son numérique par le biaisdes entrées ligne/micro/cd des cartes sons. Il permet déditer (copier, coller,sectionner…) les sons sur plusieurs pistes, et il est accompagné de diversfiltres et effets : pitch, tempo, réduction de bruit, égaliseur, filtres de Fourier,augmentation de fréquences précises, compression, amplification,normalisation, écho, phaser, wahwah, inversion…Lauteur de Audacity, à lorigine, est Dominic Mazzoni, un ingénieur de laNASA et actuellement de Google. Au total, une vingtaine de développeurset une trentaine de traducteurs participent ou ont participé à ce projet.Le logiciel Audacity est régulièrement amélioré et complété ; il estaujourdhui une alternative crédible à de nombreux éditeurs de sons11 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, Twitter, page consultée le 17 mai 2012.URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter - 25 -
  25. 25. amateurs ou semi-professionnels comme fut « sound edit » (Macromedia).“12 Skype & MP3 Skype RecorderPour l’enregistrement j’ai combiné 2 logiciels, Skype pour dialoguer avecmon intervenant et créer l’émission, ainsi que MP3 Skype Recorder pournous enregistrer.“Skype est un logiciel propriétaire qui permet aux utilisateurs de passer desappels téléphoniques via Internet. Les appels d’utilisateur à utilisateur sontgratuits, tandis que ceux vers les lignes téléphoniques fixes et lestéléphones mobiles sont payants. Au nombre de ses fonctionnalitésadditionnelles : messagerie instantanée, transfert de fichiers etvisioconférence. “13MP3 Skype Recorder est un logiciel complémentaire et non officiel àSkype permettant d’enregistrer les audioconférences au format MP3. MatérielL’idéal aurait sans doute été d’avoir un dictaphone de haute qualité ou unoutil similaire. Malheureusement dans mon podcast j’ai utilisé Skype etdonc, un casque audio et d’un ordinateur muni d’une connexioninternet. Cependant, l’avantage est que, si j’avais dû faire intervenir unepersonne habitant dans une zone géographique lointaine, j’aurais pu le fairesans aucun problème.Pour le montage, j’ai utilisé le même ordinateur que pour lesenregistrements.12 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, Audacity, page consultée le 17 mai2012. URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Audacity13 Anonyme collectif sur lencyclopédie en ligne Wikipédia, Skype, page consultée le 17 mai 2012.URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Skype - 26 -
  26. 26. Préparation et création La curationPour faire la curation de veille qui est proposée dans le podcast, je lisaischaque jour les flux d’informations sur Twitter et sur Google Reader quej’avais au préalablement sélectionné. Ensuite, quand je voyais un sujet quirevenait plusieurs fois ou qui était beaucoup repartagé, je le notais comme“Favoris” afin de le mettre en avant par rapport aux autres. Et en fin desemaine, je relisais tous ces favoris pour les trier et choisir les pluspopulaires.Ensuite, jintégrais les sujets dans les rubriques correspondantes (Qu’est-cequi se passe sur le Web, WTF news, etc...) Prise de contact et enregistrement avec l’intervenantCe podcast est enregistré avec la participation d’un intervenant. La prise decontact avec lui était faite grâce à Google Documents, qui est ensuitedevenu Google Drive. Je créais un document partagé avec les informationset les liens pour des sujets pour qu’il puisse y prendre connaissance et yajouter ses notes personnelles. Ensuite, pour nous entamons unaudioconférence via le logiciel Skype pour discuter de la façon dont nousallons aborder les choses, et après nous enregistrons l’émission. Une foisfini nous faisons un débriefing pour savoir ce qu’il faut changer pour lesprochains enregistrement. - 27 -
  27. 27. Montage via AudacityLe travail de post-production n’est pas énorme étant donné quel’enregistrement se fait en une fois. Il y a bien quelques coupures à faire,mais ce n’est qu’enlever quelques secondes et non pas modifier desséquences complètement. En plus de ça il y a l’ajout d’un générique dedébut et d’un générique de fin.Ce générique est une musique sous licence Creative Commons,disponible sur http://www.jamendo.com/fr/ et dont le titre est Seuneurprisede Thiaz Itch. DiffusionLa diffusion s’est faite par 3 supports.  SoundCloud (soundcloud.com/gwena-l-halasz/)Ce site de partage audio servait à partager les nouveaux épisodes, car ilsétaient généralement écoutés par plusieurs personnes en même temps, etdonc il fallait une bande passante capable de gérer ces transferts audiosimultanés. Malheureusement, SoundCloud est limité à 120 minutes danssa version gratuite, et un abonnement est coûteux. Pour pallier à cela, j’ailors de la mise en ligne des nouveaux épisodes, j’ai dû effacer les plusanciens que j’ai mis à disposition sur le blog.  Le Blog (WebThePhoque.net)WebThePhoque.net est le site que j’ai créé pour ce podcast à l’aide duCMS WordPress hébergé chez OVH.com. Les épisodes étaient annoncéssur ce blog et il y a un accès aux anciens épisodes qui ne sont plusdisponibles sur SoundCloud.  Facebook (facebook.com/WebThePhoque)J’ai également créé une page Facebook pour permettre aux auditeurs desuivre les nouveaux épisodes sans devoir se connecter en permanence surle blog. Ils peuvent ainsi voir les nouveaux épisodes dans leur fil d’actualité. - 28 -
  28. 28. Etudes La création d’un podcastAprès avoir réalisé plusieurs podcast, j’ai pu constater les avantages etinconvénients pour un producteur. En effet, contrairement à mes attentes,la création n’est pas très longue, car la veille faite pour le podcast est lamême que je fais pour mes besoins personnels, ou que je ferais dans lecadre d’un autre format de curation (blog, réseaux sociaux, etc...).Étant donné que j’ai également rédigé beaucoup d’articles de blog durantmon stage de troisième année, ainsi que quelques-uns à titre personnel, jepossède également une vision de ce média.L’enregistrement et le montage ensemble durent entre 2h et 3h si on necherche pas à créer une mise en forme complexe. Pour un article de blogon compte généralement 1 heure à 2 heures pour un sujet. Si l’on compteune dizaine de sujets moyens sur un podcast, en terme de blogging celaprendrait une quinzaine d’heures de travail. L’inconvénient est que l’articleentrera plus dans les détails et offre une meilleure accessibilité étant donnéqu’une page web avec du texte ne pèse pas grand-chose et se téléchargerapidement, même sur une connexion lente. (Ce qui est un plus pour lesconnexions mobiles lentes, par exemple).De plus, il est aisé de faire intervenir plusieurs personnes dans un podcastaudio, car la reconnaissance des différentes voix se fait de manièrenaturelle. Contrairement à un support écrit où il faut séparer les différentsavis et signaler la personne concernée.Cependant, étant donné que le podcast regroupe toutes les informations enune seule fois, il n’est pas possible de le créer à l’avance. Dans mon cas,l’enregistrement se faisait le vendredi en fin de journée ou le samedi, pourêtre publié le dimanche. Il était inconcevable d’enregistrer le jeudi, car cela - 29 -
  29. 29. signifiait de rater les informations du vendredi. Donc, bien que sa créationne prenne pas énormément de temps, elle pose des contraintes de tempsqu’il faut respecter.Je n’ai pas trouvé pertinent de comparer la curation via podcast avec lacuration via réseau social, car cette dernière méthode ne demande que trèspeu de travail parce qu’il s’agit uniquement de partage et de repartage deliens.Voici un tableau comparatif entre le podcast et le blogging du point de vueproduction :Podcast BlogAvantage : Avantage :  Se crée rapidement  Permet d’entrer dans les détails  Permet d’intervenir à plusieurs  Peut être accompagné de tous et apporter plusieurs avis types de médias simultanément, comme une  Peut être créé à partir de discussion. n’importe quel type de machine (PC, MAC, tablette, etc.)  S’héberge facilement, voir gratuitement à petite échelle.Inconvénients : Inconvénients :  Ne peut être enregistré en  Demande du temps pour traiter avance un sujet  Ne peut contenir que de l’audio  Grande quantité de concurrence  Demande plus de matériel déjà existante  Demande plus de compétence technique  Demande plus de moyens d’hébergementDifférences : Différences :  On reconnaît l’auteur, même s’il  Règle d’écriture préétablie ne signe pas  Nécessite une bonne  Nécessite une bonne diction orthographeComme on peut le constater, il et plus intéressant pour un producteur decontenu de passer via le blogging que via le podcastting. Cependant,lorsque l’on publie, c’est pour un public et il faut donc faire en sorte depublier ce qu’il convient le mieux à sa cible. - 30 -
  30. 30. Enquête sur les attentes des auditeursDans le but de définir les attentes et habitudes des auditeurs et non-auditeurs de podcast, j’ai réalisé un sondage pour pouvoir me rendrecompte de manière globale ce qu’il faut améliorer ou non dans ce média.Cette enquête a été réalisée uniquement sur internet, étant donné que ladisponibilité de ce support est uniquement disponible en ligne, il n’était pasutile de sonder des personnes n’utilisant pas internet. Les questions du sondage Où sont écoutés les podcasts ?Où écoutez-vous vos podcasts ? *Et si vous nécoutez pas de podcast, oùen écouteriez-vous si vous deviez en écouter ?  Chez moi  Dans les transports en commun  Quand je me promène  Dans ma voiture  Au travail  Je nen écoute pas  Autre :Le but de cette question est de déterminer l’endroit où les auditeursécoutent leur podcast. Ou bien où ils seraient écoutés par les gens qui n’enécoutent pas. Il est pertinent de savoir 2 choses par rapport à cettequestion. 1.Est-ce que les auditeurs profitent de la mobilité du podcast ? 2.Est-ce qu’ils écoutent des podcast au travail ? Et donc en multi-tâche ? - 31 -
  31. 31. Quand sont-ils écoutés ?A quelle fréquence écoutez-vous des podcasts ? *  Chaque semaine  Chaque mois  Plusieurs fois par an  Une fois par an  Moins dune fois par an  JamaisConnaître les fréquences d’écoute des auditeurs peut permettre d’évaluerles besoins en terme d’habitude et de type d’écoute. En effet, si lesécoutent se font de manière très espacée, on peut supposer plusieurscauses :  L’auditeur télécharge son épisode quand il tombe dessus (donc il n’est pas abonné)  L’auditeur est moyennement intéressé et donc écoute quand il en a envie ou besoin o Ou quand il n’a pas le temps de lire ses flux Comment sont-ils écoutés ?Avec quel(s) support(s) écoutez-vous vos podcasts ? *Ou avec quel(s)support(s) les écouteriez-vous si vous deviez en écouter ?  Ordinateur  Smartphone  Baladeur MP3  Tablette  Je nen écoute pas  Autre :Ecoutez-vous vos podcasts en tâche de fond ? *Ou est-ce que vous lesécouteriez en tâche de fond si vous en écoutiez ?  Je les écoute en tâche de fond quand je suis sur lordinateur  Je les écoute en tâche de fond quand je ne suis pas sur lordinateur  Quand jécoute un podcast, je ne fais rien dautre - 32 -
  32. 32.  Je nécoute pas de podcastEncore une fois ici on vise la mobilité grâce aux supports utilisés pourl’écoute. Mais aussi le multi-tâche en interrogeant sur l’écoute, si elle se faiten parallèle à une autre activité ou non. Qui écoute des podcast ?Votre secteur dactivité a-t-il un rapport avec les nouvelles technologies ? *  Oui  NonUtilisez-vous les nouvelles technologies de manière personnelle ? *  Oui, tous les jours  Oui, de temps en temps  Oui, mais rarement  Non, jamaisFaites-vous de la veille ? *La veille est le fait de se tenir informé sur lesdernières actualités lié à un sujet spécifique. (En suivant les fluxdactualités, en sabonnant aux centres d’intérêt sur les réseaux sociaux,etc...).  Oui  NonSi oui, est-ce que vous mettez à disposition une curation de cette veille ? Lacuration est le fait de trier et de sélectionner les bonnes informations duneveille  Oui  NonEst-ce que vous consommez de la curation de veille ? *La curation est lefait de trier et de sélectionner les bonnes informations dune veille. (Dans cecas-ci, cest la consultation dune curation)  Oui, via les réseaux sociaux  Oui, via podcast - 33 -
  33. 33.  Oui, via bookmarking social (diigo, delicio.us,...)  Oui, via vidéocast  Oui, via blog et/ou presse  Non  Autre :Est-ce que les personnes qui écoutent des podcasts se servent desnouvelles technologies ? Et est-ce qu’elles font de la veille par elle-même ?En répondant à ces questions, il est possible de déterminer le type depublic. Et connaître ceux qui seront intéressés par de la veille. Autres questions :Si vous êtes producteur ou participant à des podcasts. A quelle fréquence yparticipez-vous ?  Chaque semaine  Chaque mois  Jinterviens ou je crée un épisode de temps en temps.  Je ne participe jamais à des podcastsCette question permet de définir si la personne qui répond donnera un avisde consommateur ou de producteur, et d’analyser ses avis enconséquence.Trouvez-vous pertinent découter un podcast de curation ?  Oui  Oui, mais je trouve que ce nest pas le média le plus utile  NonPourquoi ?Réponse ouverte : - 34 -
  34. 34. Si vous nécoutiez pas de podcast avant cette enquête, en écouterez-vouspar après ?  Jen écoute déjà  Oui, ça ma lair intéressant  Oui, je vais essayer  NonCes 3 questions sont là pour permettre aux sondés d’apporter eux mêmede nouvelles pistes de réfléxion. - 35 -
  35. 35. Résumé des résultats du sondageVotre secteur dactivité a-t-il un rapport avec les nouvellestechnologies ?Oui 67%Non 33%Utilisez-vous les nouvelles technologies de manière personnelle ? Oui, tous les jours 84% Oui, de temps en 12% temps Oui, mais rarement 2% Non, jamais 2%A quelle fréquence écoutez-vous des podcasts ? Chaque semaine 33% Chaque mois 14% Plusieurs fois par an 12% Une fois par an 2% Moins dune fois par 10% an Jamais 29% - 36 -
  36. 36. Si vous êtes producteur ou participant à des podcasts. A quellefréquence y participez-vous ? Chaque semaine 4% Chaque mois 4% Jinterviens ou je crée un épisode de 8% temps en temps. Je ne participe jamais à des 76% podcastsOù écoutez-vous vos podcasts ? Chez moi 73% Dans les transports 27% en commun Quand je me 8% promène Dans ma voiture 12% Au travail 14% Je nen écoute pas 25% Other 8% Les utilisateurs peuvent cocher plusieurs cases, donc les pourcentages peuvent être supérieurs à 100 %.Avec quel(s) support(s) écoutez-vous vos podcasts ? Ordinateur 69% Smartphone 37% Baladeur MP3 22% Tablette 22% Je nen écoute pas 24% Other 0% Les utilisateurs peuvent cocher plusieurs cases, donc les pourcentages peuvent être supérieurs à 100 %. - 37 -
  37. 37. Ecoutez-vous vos podcasts en tâche de fond ? Je les écoute en tâche de fond quand 53% je suis sur lordinateur Je les écoute en tâche de fond quand 22% je ne suis pas sur lordinateur Quand jécoute un podcast, je ne fais 25% rien dautre Je nécoute pas de 25% podcast Les utilisateurs peuvent cocher plusieurs cases, donc les pourcentages peuvent être supérieurs à 100 %.Faites-vous de la veille ? Oui 67% non 33%Si oui, est-ce que vous mettez à disposition une curation de cette veille? Oui 41% Non 45% - 38 -
  38. 38. Est-ce que vous consommez de la curation de veille ? Oui, via les réseaux 51% sociaux Oui, via podcast 22% Oui, via bookmarking social 4% (diigo, delicio.us,...) Oui, via vidéocast 6% Oui, via blog et/ou 25% presse Non 39% Other 2% Les utilisateurs peuvent cocher plusieurs cases, donc les pourcentages peuvent être supérieurs à 100 %.Trouvez-vous pertinent découter un podcast de curation ? Oui 10% Oui, mais je trouve que ce nest pas le 51% média le plus utile Non 31%Pourquoi ?ça tue le temps et ça permet de se tenir au courant quand on a pasforcément le temps ou lenvie de lire tout ses RSS. // Cest mieux de linfodirecte // Car un Podcast demande de la création et cela prend du temps. //Une bonne curation demande dêtre toujours au courant des dernièresnouvelles. Donc, on na pas trop le temps de créer un podcast // Je préfèretrouver mes podcasts en sachant dés le départ ce que je recherche, et nonpas piocher dans ce quon me propose. // Parce que. // Non mais je regardeque les podcasts qui mintéressent un minimum. // Parce quil ni a pasdimages. // Le podcast est, pour moi, plus un outil permettant de résumerla semaine (ou lactualité, de manière plus générale) technologique qui - 39 -
  39. 39. vient davoir lieu, quune source de news. Contrairement à des articles depresse traitant de tel ou tel modèle de tablette / gsm, de tel ou tel nouveaucomposant pc, etc ... où lon peut, en lespace de quelques secondes, tirerlinformation principale, on est obligé de suivre le détail de chaque articledun podcast, même si le sujet ne nous intéresse pas spécialement. // Parceque Si le Podcast le fait correctement , cela mévite de perdre du temps àtrier linformation. // je nutilise pas ce genre de podcast // Je suis plutôtpour lire quécouter, dans mon cas, même si je retiens linformation demanière auditive, je sais que ce sera plus efficace visuellement. // Jetrouve que rien ne faut un bon dossier ficellé, avec des tests et comparatifsde ces nouvelles technologies. // Je préfère lire que découter. // Je préfèrelire différentes sources... // Parce que cela permet de retrouver facilementdes informations pour lesquelles nous avons de lintérêt ! // Un podcast decuration est intéressant dans la mesure où linformation est analysée et/ouprise avec un certain recul sur la situation. //Si vous nécoutiez pas de podcast avant cette enquête, en écouterez-vous par après ? Jen écoute déjà 51% Oui, ça ma lair 4% interessant Oui, je vais 18% essayer Non 20% - 40 -
  40. 40. Analyse des résultats Qui ?Afin de mieux analyser les différents aspects de cette enquête, il est bon desavoir quel est le type de public qui a majoritairement participé à cetteenquête.67% des personnes ont un secteur d’activité en rapport avec les nouvellestechnologies84% des personnes utilisent les nouvelles technologies tous les jours67% des personnes font de la veille et sur ceux-là 41% mettent àdisposition une curation22% seulement consomme une curation de veille via podcastLa grande proportion de “connaisseurs” sur l’utilisation d’internet s’expliqueen partie grâce au fait que ce sondage a été réalisé uniquement en ligne.C’est un avantage non négligeable car il vise une plus grande proportion depublic potentiel pour les podcasts de curation.De plus, c’est grâce aux avis de ce type de public que l’on pourra ouvrir denouvelles pistes de réflexion en matière de technologie, car ils se rendentplus aisément compte des problèmes et possibilités déjà existants. Où ?Dans cette question où plusieurs choix étaient possibles. On peut constaterchez les personnes sondées que :  73% écouteraient leur podcast chez eux  27% écouteraient leur podcast dans les transports en commun  8% écouteraient leur podcast quand ils se promènent  12% écouteraient leur podcast en voiture  14% écouteraient leur podcast au travail  8% écouteraient leur podcast ailleurs - 41 -
  41. 41. Nous pouvons en déduire que la maison reste le lieu d’écoute le plusfavorisé et que la mobilité n’est donc que très peu exploitée. De plus,seulement 14% écouteraient au travail, ce qui montre donc que l’aspectmulti-tâche n’est pas exploité dans le domaine professionnel.La voiture est un lieu d’écoute pour 12% des personnes. Il est facile decomparer le podcast à la radio dans cette situation, cependant les moyensactuels pour écouter un podcast dans une voiture ne sont pas optimisés. Eneffet, il est possible pour certaines voitures haut de gamme de synchroniserson smartphone avec sa voiture. Ou certains autoradios permettent unereconnaissance bluetooth ou un branchement audio (via câble mini-jack parexemple). Malheureusement, ces moyens ne sont pas disponibles pourtoutes les voitures et il est inenvisageable de changer de voiture oud’autoradio dans l’unique but d’écouter des podcasts, car cela deviendraitcoûteux. Cependant, nous pouvons supposer que dans les années à venir,les automobiles seront de plus en plus équipées pour accueillir lessmartphones.Les promenades et les transports en commun ont besoin d’un appareilmobile pour être utilisé, et donc nécessite en plus du matériel, laconnaissance suffisante pour mettre à disposition sur son appareil, le médiaque l’on veut écouter. Si ce n’est pas automatisé, il est facile d’êtredécouragé de devoir mettre son épisode manuellement chaque semaine ouchaque mois. Par contre, le nombre d’applications sur les mobiles étant enpleine expansion et que la logique tend à fournir le plus de facilité auconsommateur, nous pouvons penser que ce n’est qu’une question detemps avant d’avoir des applications permettant une utilisation ultra-simplifiée et accessible à un utilisateur novice. Ainsi, l’automatisation dutéléchargement du podcast se fera de manière encore plus simple etpermettra une meilleure diffusion de ceux-ci. - 42 -
  42. 42. Quand ?Dans cette question, il était simplement demandé la fréquence moyenned’écoute de podcast afin de savoir s’il s’agissait d’une écoute régulière ounon :  33% des personnes sondées écoutent des podcasts chaque semaine  14% des personnes sondées écoutent des podcasts chaque mois  12% des personnes sondées écoutent des podcasts plusieurs fois par an  2% des personnes sondées écoutent des podcasts une fois par an  10% des personnes sondées écoutent des podcasts moins d’une fois par an  29% des personnes sondées n’écoutent jamais de podcast47% (33 + 14) des personnes sondées écoutent des podcasts de manièrerégulière. Contre 24% (12 + 2 + 10) qui en écoutent de manièreoccasionnelle.La première catégorie est un public convaincu du podcast et qui sait ce qu’ilveut étant donné qu’il écoute de manière régulière. La seconde catégoriepeut être constituée de plusieurs types d’écoute dont notamment :  Ceux qui consomment des podcasts pour compenser leur manque de consommation d’un autre média.  Ceux qui écoutent quand ils trouvent quelque chose d’intéressant ou par curiosité  Ceux qui écoutent mais qui ne sont pas suffisamment satisfaits pour être auditeurs réguliersLes 2 premières catégories sont des personnes qui ne sont pasconvaincues par les avantages du podcast mais qui ne négligent pas le faitqu’ils existent et qu’ils peuvent être une source de contenu intéressant. - 43 -
  43. 43. La troisième catégorie est plutôt convaincue de ce que peut apporter lepodcast, cependant il reste déçu de ce qu’il y trouve et ne devient pasauditeur régulier. De meilleures méthodes de diffusion ou de meilleurcontenu pourraient peut-être convaincre cette catégorie à devenir plusrégulière. Comment ?L’appareil utilisé et est-ce que l’écoute se fait en parallèle à une autreactivité, sur l’ordinateur ou non, permet de mettre en avant l’utilisation de lamobilité et du multi-tâche.  69% des personnes sondées écouteraient leur podcast sur ordinateur  37% des personnes sondées écouteraient leur podcast sur smartphone  22% des personnes sondées écouteraient leur podcast sur baladeur MP3  22% des personnes sondées écouteraient leur podcast sur tabletteLa majorité des auditeurs reste fidèle à l’ordinateur, ce qui tend à montrerune nouvelle fois que la mobilité du podcast n’est pas la motivationprincipale d’écoute de celui-ci. De plus, on peut également constater que lesmartphone dépasse le baladeur MP3 et que la tablette le rattrapeEn ce qui concerne le multi-tâche :  54% des personnes sondées écouteraient leur podcast en tâche de fond sur ordinateur  22% des personnes sondées écouteraient leur podcast en tâche de fond en dehors de l’ordinateur  26% des personnes sondées ne feraient rien d’autre lorsqu’ils écoutent un podcast - 44 -
  44. 44. Le premier point indique que les personnes profitent bel et bien du multi-tâche en étant sur l’ordinateur. si l’on ajoute à ceux-là le deuxième groupe,il y a 3% sur 22% qui écoutent uniquement en dehors de l’ordinateur. Cequi fait donc 57% au total, et 19% qui cumulent les deux premiers points.Les 26% qui ne feraient rien d’autre lors de l’écoute sont principalement despersonnes qui prennent les transports en commun, cela explique donc lefait qu’ils ne font rien en parallèle, car ils privilégient la mobilité. Autres ?Dans cette enquête, il y avait 7% de producteurs de podcast régulier et 8%qui ont déjà participé à la réalisation de podcasts. Cependant, il n’est paspertinent d’analyser leurs réponses séparément des autres, car, hormis lefait qu’ils écoutent des podcasts, leurs avis ne sont pas différents de celuides autres, si ce n’est qu’ils connaissent les difficultés de production.Ensuite, la question concernant la pertinence de l’écoute d’un podcast decuration. Seulement 10% trouvaient utile d’en écouter. Par contre, 51%trouvaient que c’était intéressant mais que ce n’était pas le meilleur desmédias pour ce type d’information. Il n’est donc pas impossible de mieuxadapter le format ou de le rendre plus attractif pour ces personnes.Par ailleurs, aux réponses du “pourquoi ?” qui suivait cette question,certaines sont intéressantes à analyser :“ça tue le temps et ça permet de se tenir au courant quand on a pasforcément le temps ou lenvie de lire tout ses RSS.”Ici, il s’agit clairement d’un substitut à un autre média. Il apportel’avantage du gain de temps, ou plus précisément, il permet de rattraper letemps perdu d’une veille qui n’a pas été faite. - 45 -
  45. 45. “Le podcast est, pour moi, plus un outil permettant de résumer lasemaine (ou lactualité, de manière plus générale) technologique quivient davoir lieu, quune source de news. Contrairement à des articlesde presse traitant de tel ou tel modèle de tablette / gsm, de tel ou telnouveau composant pc, etc ... où lon peut, en lespace de quelquessecondes, tirer linformation principale, on est obligé de suivre le détailde chaque article dun podcast, même si le sujet ne nous intéresse passpécialement.”Bien qu’il y ai malheureusement une confusion dans la deuxième partie decette réponse. On peut comprendre qu’il s’agit ici d’un résumé del’information de la semaine. Donc cela permet d’obtenir l’informationprincipale sans entrer dans les détails. Contrairement à la veille par fluxd’articles qui nous fait entrer dans les détails de chaque sujet. C’est donc legain de temps qui est mis en avant ici.“Parce que Si le Podcast le fait correctement, cela mévite de perdre dutemps à trier linformation. “Ici ce n’est pas le média qui est mis en avant, mais le contenu. Ce qui veutdire que cette personne serait prête à écouter un podcast dont elle a lacertitude de sa qualité pour lui éviter de perdre son temps à faire elle-mêmele tri d’information.“Je suis plutôt pour lire quécouter, dans mon cas, même si je retienslinformation de manière auditive, je sais que ce sera plus efficacevisuellement. “Une personne qui possède apparemment une mémoire auditive mais quipréfère une lecture, car le visuel serait, pour elle, plus efficace.Malheureusement avec le manque de détail disponible, on ne peut que - 46 -
  46. 46. supposer que cela s’explique par le fait qu’internet habitue principalementses utilisateurs à une lecture et à utiliser la vue plutôt que les autres sens,et qui donc, garde cette habitude.“Un podcast de curation est intéressant dans la mesure oùlinformation est analysée et/ou prise avec un certain recul sur lasituation. “Cet avis peut également concerner les blogs, mais n’est (normalement) pasvrai pour la presse. Car le podcast de curation apporte, comme les blogs,une touche personnelle à l’information ainsi qu’une analyse de celle-ci, afintout d’abord, de savoir si elle sera traitée ou non, et ensuite sur la manièrede la traiter en positif ou négatif. Le recul étant aussi expliqué par le faitque, contrairement au blog, l’information n’est pas publiée directementaprès son acquisition, et laisse donc un temps de réflexion qui peutapporter une cogitation logique plutôt que sur “l’émotion du moment”.La dernière question permettait de connaître les personnes qui seraientpotentiellement intéressée par l’écoute de podcast dans le futur.51% ont répondu qu’ils en écoutaient déjà et 22% qu’ils seraient prêt àessayer.C’est donc presque la moitié des non-consommateurs qui seraient prêt pourl’écoute d’un podcast. Cependant il faut leur proposer un contenusuffisamment intéressant pour qu’il puisse adhérer à ce média.Développement des avis La mobilité - 47 -
  47. 47. 31% des personnes sondées écouteraient leur podcast en dehors de chez eux eten dehors du travail. On remarque également au 37% des personnes sondéesutiliseraient leur smartphone, ainsi que 22% leur tablette et 22% leur baladeurMP3. Il est également possible d’ajouter à ceux-là, les futurs détenteurs de tabletteet de smartphone étant donné que la vente de ces appareils est en pleineexplosion. 27% écouteraient des podcasts dans les transports en commun, 8%quand ils se promènent et 12% dans leur voiture. 22% des personnes écoutentdes podcasts en tâche de fond quand ils sont occupés ailleurs que sur leurordinateur.Profiter de la mobilité qu’offre le support audio grâce aux smartphones n’estpas une innovation, étant donné qu’il a été conçu en premier lieu pour êtreécouté par le biais d’iPod. L’évolution des technologies a modifié le supportd’écoute via d’autres lecteurs MP3, mais surtout sur iPhone qui utilisait lesmêmes possibilités que l’iPod et ensuite, grâce aux smartphones d’autresmarques.Cette mobilité, grâce à aux appareils mobiles, permet donc d’écouter sespodcasts loin de son ordinateur. Ils peuvent ainsi être écoutés lors d’unequelconque activité qui ne nécessite pas d’utiliser l’ouïe (exemples :Prendre le bus; promener le chien; monter un meuble;...).La corrélation entre les personnes qui profitent de la mobilité et ceux quiprennent les transports en commun est un point non négligeable, c’estpourquoi il faut également analyser les usagers.Les transports en commun“ « Les lecteurs passe-temps »Les transports en commun comme un lieu privilégié pour la lecture (17%)• Agés de 35 à 64 ans• Diplômés du baccalauréat• Utilisateur de tous modes de transports« Les habitués actifs »Les transports en commun comme un temps à rentabiliser au maximum(16%)• Agés de 18 à 24 ans - 48 -
  48. 48. • Résidant dans une agglomération de 20 000 à 100 000 habitants• Bac +2• Utilisateurs du train Corail et/ou du TGV et/ou du TER une fois parsemaine[…] « Les citadins stressés »Les transports en commun comme un mal nécessaire (20%)• Masculins• Agés de plus de 18 à 24 ans• Diplômés de l’enseignement supérieur• Habitant principalement l’agglomération parisienne• Utilisateurs du métro et/ou du RER quotidiennement “14Trois catégories d’utilisateurs des transports en commun font parties de lavie active et font parties des catégories de personnes étant susceptibled’écouter des podcasts. Ils représentent 53% des utilisateurs des transportsen commun. Ils font partie d’une large tranche d’âge, à savoir de 18 à 64ans, bien que 36% d’entre eux se situent entre 18 et 25 ans. Ces dernierssont généralement diplômés de l’enseignement supérieur et exercent doncun métier pour la plupart, un métier qui peut être soumis à des besoins deveille.De plus, étant donné leur tranche d’âge assez jeune, ils font partie de cequ’on appelle la génération Y qui est plus à l’aise avec les nouvellestechnologies et les utilise de manière plus naturelle.Par ailleurs, ce sont des personnes qui, soit profitent des transports encommun pour rentabiliser leur temps, soit sont stressés et voient lestransports en commun comme un mal nécessaire. Dans le premier cas, cespersonnes sont susceptibles de s’intéresser par elle-même au podcast.Dans le deuxième cas, ces personnes seront moins enclines à chercher par14 Keolis – TNS Sofres, « Les transports en commun ; une expérience de vie » Typologie desvoyageurs, page consultée le 17 mai 2012. URL :http://www.keolis.com/fileadmin/documents/medias/publications/keoscopie/keoscopie_I/Etude_Keolis-TNS_Sofres.pdf , Page 8 - 49 -
  49. 49. elle-même le média qui pourrait être utilisé dans les transports en commun.A moins qu’ils s’intéressent au podcast, ils n’auront pas le réflexe detélécharger par eux-mêmes ce qui les intéresse. Cependant, il n’est pasimpossible qu’il soit demandeur de solution pour rendre son trajet moinspénible. Le podcast pourrait être l’une de ces solutions.Les autres 17% sont des cibles potentiellement intéressées par le podcastcar elles passent leur temps à lire dans les transports en commun. Ce quiveut dire qu’elles mettront leur lecture en priorité dans les activités destransports en commun, mais qu’elles peuvent faire autre chose dans lestransports en commun car ces lecteurs ne resteront pas inactifs s’ils n’ontplus de lecture. De plus, cette catégorie regroupe une tranche d’âge assezlarge, se situant entre 35 et 64 ans. Ce sont donc des personnes qui ontune vie active et qui peuvent être sintéresser aux nouveaux outils qui leursont offerts. Le multi-tâche14% des personnes écouteraient leur podcast au travail. 54% des personnesécouteraient des podcast en tâche de fond sur pc et 22% en dehors du pc.Pouvoir travailler ou vaquer à d’autres occupations pendant l’écoute dupodcast est ce que j’appelle laspect “multi-tâche” du podcast. L’intérêt estde pouvoir gagner du temps car l’acquisition du contenu se fait tout eneffectuant autre chose. Ainsi il n’y a pas de temps “perdu” dans l’acquisitionde ces connaissances, et ce temps peut être rentabilisé ailleurs.Cela permet également de rendre moins pénible l’assimilation desconnaissances que l’on a grâce au podcast. En effet, il est égalementpossible de faire une activité amusante lors de l’écoute.On peut également noter que plus de la moitié des consommateurs depodcast profite de cet avantage. Il y a donc plus de consommateurs “multi-tâche” que de “mobile”. Ce qui peut sembler paradoxal étant donné que - 50 -
  50. 50. l’intérêt premier du podcast lors de sa création était la mise en avant demobilité d’où il tire son nom. - 51 -
  51. 51. Manque de développementLe manque de développement actuel de certains aspects techniques peutpeut-être freiner l’utilisation du podcast, cependant rien n’est vérifiable si onne met pas en application ceux-ci. Par exemple : le fait de pouvoirconnecter sa voiture et son smartphone pour pouvoir écouter ses podcastsdirectement avec l’autoradio par exemple. C’est déjà possible, mais encoretrès peu répandu.Mais aussi, le fait que le podcast ne fidélise pas un grand nombre depersonnes, alors que certains seraient demandeurs. On peut donc penserque développer le podcast d’une autre manière, en améliorant la diffusionou la forme pourrait augmenter le nombre de consommateurs réguliers. - 52 -
  52. 52. ConclusionLa réalisation du produit accompagnant cette étude m’a permis de merendre compte que certaines des idées préconçues sur la production depodcast, étaient partiellement ou totalement fausses.En effet, je me suis rendu compte que l’aspect préparation n’était en rienune contrainte si l’on présente un sujet que l’on aime ou que l’on a pourhabitude de suivre en temps normal. Car la veille que l’on effectue pour unpodcast est la même qu’une que l’on pourrait faire de manière personnelleou pour la mise à disposition d’une curation sous un autre média.Un autre avantage auquel je n’avais pas pensé, mais qui n’est en riensurprenant, c’est le fait d’être obligé de faire une curation régulière, corrected’un point de vue critique, et pour un large public. Grâce à cela j’ai pris unehabitude veille que je n’avais pas avant en m’intéressant à des sujets quin’ont pas forcément d’intérêts directs pour ma vie personnelle,professionnelle ou pour mes passions en matière de nouveautés. J’ai doncacquis une meilleure culture du web et des technologies que je compteentretenir par plaisir et non par contrainte.De plus, contrairement aux avis rencontrés lors du sondage et lors de mesdiscussions avec diverses personnes au sujet de la durée de création d’unpodcast, qui préconisaient un temps de création relativement long et quecela en faisait donc une activité chronophage. J’ai été surpris de constaterque, en tenant compte du nombre de sujets traités lors d’un épisode, çamoins d’espace sur un horaire que la rédaction de plusieurs articles de blogsur les mêmes sujets. Cependant il est vrai que le blog entrera plusfacilement dans les détails.Mais aussi comme prévu, le public « geek » n’a eu aucun problème pourl’écoute des podcasts. Car en effet, c’est une cible qui maîtrise lesnouvelles technologies et de ce fait, personne n’a fait d’appel à l’aide pour - 53 -
  53. 53. savoir comment écouter les épisodes. Et également grâce à cela, j’ai puavoir des réponses aux enquêtes qui m’ont ouvert de nouvelles pistes deréflexion.Concernant le choix du média de manière personnelle, j’ai grâce à lui,amélioré mes compétences en communication orale sur certains aspects,mais malheureusement pas ceux que j’aurais aimé développer. Bien quej’aie gagné une certaine confiance et que je parle plus aisément pourprendre la parole en premier grâce au monologue d’introduction, je n’ai pasatteint l’objectif que je désirais, c’est-à-dire parler naturellement de manièredynamique et entrainante. Cependant, j’ai personnellement pu constaterune amélioration au fil des épisodes et je garde donc bon espoir pourl’avenir.Le podcast est donc un outil qui peut être créé par toute personne sachants’exprimer de manière correcte même en n’ayant pas une voix ou uneaisance naturelle pour la communication orale. Les premiers épisodesmanqueront de « punch » mais ils seront, en quelque sorte, unentrainement ou le résultat sera, non pas visible, mais audible.Étonnamment, les statistiques sortant de l’enquête d’utilisation de podcasttendent à montrer que la mobilité, chose pour laquelle ce format a étéinventé, n’est que très peu exploité en comparaison des autres avantagesofferts par ce type de support.En effet, la majorité des auditeurs utilisent le média sur ordinateur et nesont donc pas dans la vague de l’internet mobile dans ce domaine. Ce quiest en partie contradiction lorsque l’on remarque que près de 40% desutilisateurs utilisent leurs smartphones pour écouter leur podcast encomplément du smartphone et que, n’ayant malheureusement pas dedonnées statistiques sur ces auditeurs concernant les possesseurs desmartphone, mais en pouvant supposer sans se tromper qu’ils sontmajoritairement détenteur de l’un de ces appareils étant donné que les ¾ - 54 -
  54. 54. utilisent les nouvelles technologies de manières quotidienne, et qu’il s’agitdonc d’un public dans la tendance à suivre les nouveautés technologiques.Autre fait notable, les smartphones possèdent énormément d’applicationsde tous types, et dans beaucoup de domaines il y en a une qui est connuemême des personnes ne l’utilisant pas (par exemple : Instagram pour lesphotos, Angry Bird pour les jeux, etc…). Mais il n’y a pas d’application depodcasting ayant une telle notoriété.C’est l’aspect multi-tâche qui est le plus utilisé dans le podcast. Lesauditeurs réguliers écoutent généralement leurs émissions lorsqu’ils sontoccupés à autre chose. Car cela leur offre un gain de temps en évitant unelecture et un tri des informations car ce travail est fait à leur place.En revanche, les auditeurs non-réguliers écoutent le podcast pourcompenser la veille et la curation qu’ils n’ont pas eu le temps de faire pareux-mêmes. Ils sont donc également demandeurs de multi-tâche pourcompenser quelque chose qu’ils ont raté, mais ne sont pas adeptes pourdiverses raisons.Une des motivations principales au fait de préférer un autre support, quidans la plupart des cas est l’écrit, est le fait de ne pas effectuer soit mêmele tri d’information et de ne pas pouvoir l’analyser en profondeur. C’est unpublic connaisseur qui préfère faire les choses par lui-même pour avoirexactement ce qu’il veut, et non pas ce qu’on lui propose. C’est en quelquesorte une comparaison similaire entre l’internaute et le téléspectateur. Lepremier choisi parmi une quantité presque infinie d’information sur la toileen ayant la possibilité d’interagir, tandis que le second choisit une chaineparmi un nombre limité, sur laquelle l’information est imposée avec descontraintes de temps et des horaires à respecter. Sauf qu’ici il n’y a pas decontrainte d’horaire.Une autre explication est liée au sens de la vue, qui permet une meilleuremémorisation de données. Les yeux sont les organes sensoriels les plusutilisés pour analyser et retenir les informations et la vue est le sens de - 55 -
  55. 55. référence le plus commun chez l’être humain. L’audition est fort présentégalement au même niveau que le kinesthésique, mais l’informatique est,pour le moment, très portée sur la vue car la majeure partie desinformations disponibles sont uniquement composées de texte et d’images.Donc la tendance fait que les personnes auditives et kinesthésiquesgardent l’utilisation de la vue comme sens de mémorisation, car ils latrouvent plus efficace pour ce point.C’est pourquoi, force est de constater au vu des résultats, que l’auditionn’est que très peu mise en avant sur internet, que ce soit par lesconsommateurs, les consom-acteur ou les producteur de contenu, l’écrit etle visuel via notamment, une observation du nombre croissantd’infographies sur les blogs et la presse spécialisée.Cependant il possible d’émettre plusieurs possibilités qui ne serontmalheureusement vérifiables que dans un futur proche ou lointain avecl’évolution de certaines techniques. Par exemple, est-ce que le podcastpeut remplacer l’autoradio ? Etant donné le faible pourcentage de personneen écoutant dans leur voiture actuellement, il est difficile d’y répondre.Néanmoins, l’arrivée des docks pour smartphone dans les voituresfont actuellement leur apparition comme on peut le constater chezMercedes avec les iPhone. On peut espérer une démocratisation trèsprochaine de ce système pour les autres marques de téléphone et lesvoitures grand public.Finalement, bien que l’on puisse espérer des futures avancéestechnologiques ou en applications mobiles permettant de rendre attractifl’aspect mobile du podcast. Le réel intérêt du podcast de curation reste sonapproche multi-tâche qui permet de se tenir informé de manière passivesans devoir filtrer les informations et tout en offrant un gain de temps pourson consommateur, comme pour son producteur. - 56 -
  56. 56. Annexes BudgetVoici une partie de mon travail d’analyse budgétaire qui est le budget idéalqu’il aurait fallu dans le cadre de ce TFE. Bien sûr la plupart des chiffressont fictifs, ou d’autres sont réel mais font partie des frais personnel de monfoyer.RentabilitéIl n’y a actuellement aucun but de rentabilité financier. Il apportera une économie dans le travail depromotion et de publicité pour mes projets avenirs, ou me permettra de m’offrir une visibilitépersonnelle dans le but d’être potentiellement engagé par un futur employeur, ou comme sous-traitant indépendant.Plan de financementInformatiqueHardware / Matériel PrixOrdinateur portable DELL XPS 17’ € 769,05Casque audio Logitech € 49,99Sony Dictaphone numérique € 31,90Souris sans fil Logitech € 14,99Smartphone Samsung Galaxy S2 € 549,99Software / LogicielLogiciel de montage audio Audacity € 0,00Traitement de texte en ligne Google Documents € 0,00Logiciel de veille en ligne Google Reader € 0,00Total € 1415,92Ressources humainesWebmaster Heures de travail Prix/hLogo 3h 25€/hGraphisme 16h 25€/hMise en ligne 1h 25€/hIntervenants au podcast Heures de travail Prix/hPrésentateur (moi-même) 3h/semaine 25€/hIntervenant 1h/semaine 25€/hTotal 20h + 16h/mois 500€ + 400€/moisHébergement internetHébergeur Prix/annéeHébergement de type « perso » chez OVH € 28.56/an - 57 -
  57. 57. Nom de domaine (offert par l’hébergeur) € 0.00/anCompte d’hébergement audio de type « Pro Plus » € 500.00/anTotal € 528.56/anMobilier professionnelType de mobilier PrixChaise de bureau € 59.99Bureau en bois € 119.99Lampe de bureau € 14.99Divers (bic, scotch, papier etc.) € 20.00Total € 214.97Charges indirectesType de charge Prix/moisLoyer € 500/moisEau/Electricité/Chauffage € 75/moisAssurance € 35/moisTéléphone/Internet € 48/moisLogiciels € 0.00 0Matériel Informatique € 117.99/mois 1415,92 / 12Mobilier et matériel € 17.91/mois 214,97 / 12Total 793€/moisCharges directesType de charge Prix/moisRessources humaines € 400/moisHebergement € 44.04/moisTotal 444.04/mois - 58 -
  58. 58. Tutoriel AudacityDans le cadre de mon stage de 3ème année, j’ai rédigé un tutoriel pourapprendre à créer un podcast éducatif à destination des débutants. Etantdonné que la technique de création est la même, j’ai jugé utile de l’ajouterdans les annexes. - 59 -
  59. 59. Réaliser un podcast : étape 1 –Télécharger, installer et configurer Audacity Télécharger le logiciel Audacity  Ouvrez votre navigateur internet (Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome, Safari,…) Connectez-vous au site web : http://audacity.sourceforge.net/  Cliquez sur l’onglet « Téléchargement » en haut de la page Ensuite, vous devez choisir la version du logiciel correspondant à votre Système d’exploitation. Votre navigateur internet vous demandera de télécharger le fichier exécutable. Téléchargez-le et exécutez-le. - 60 -
  60. 60. Installer le logiciel Audacity La fenêtre d’installation s’ouvre, cliquez sur Next/Suivant. Vous devrez ensuite accepter les conditions d’utilisation. Acceptez-les et cliquez sur Next/Suivant. Vous avez ensuite une page d’information sur le logiciel, prenez-en connaissance si vous le désirez, ensuite cliquez sur Next/Suivant. Après cela, vous avez une page qui vous demande où vous désirez installer le logiciel. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les répertoires de logiciel, laissez celui par défaut et cliquez sur Next/Suivant. Il vous est ensuite demandé si vous désirez créer une icône sur le bureau et si vous désirez associer les fichiers projet d’Audacity. L’icône sur le bureau vous permettra d’avoir accès plus facilement au logiciel et permettra ainsi de le lancer plus rapidement. Associer les fichiers projet vous permettra de lancer automatiquement le logiciel Audacity lorsque vous double-cliquerez sur un projet que vous avez créé auparavant. Une page résumant l’installation s’affiche, cliquez sur Install pour confirmer et commencer l’installaton. L’installation se fait automatiquement, ensuite une page de fin s’affiche avec l’option à cocher « Lancer Audacity », si vous ne désirez pas l’essayer dans l’immédiat, décochez l’option en cliquant dessus et après cliquez sur Finish/fin Audacity est installé sur votre ordinateur ! - 61 -
  61. 61. Configurer le format mp3Audacity ne permet pas directement l’enregistrement au format mp3, il faut donc pour cela installerdes fichiers « librairie ». Pour l’installer il suffit de : Sous Windows  Allez sur le site : http://www.fichier-dll.fr/lame-enc.dll,1817 et cliquez sur le bouton « Télécharger »  Le fichier lame_enc.dll se téléchargera. Pour plus de facilité, enregistrez le sous le même répertoire qu’Audacity (par défaut sous Windows : C:Program FilesAudacity) et ne le renommez pas.  Ensuite lancez Audacity. Double-cliquez l’icône sur votre bureau qui devrait ressembler à ceci :  Maintenant que le logiciel est lancé, cliquez sur « Edition » (1) dans la barre des menus, puis sur « Préférences… » (2).Ou utilisez le raccourci clavier « CTRL + P » - 62 -
  62. 62.  Un menu s’ouvre. Cliquez sur l’onglet « Formats de fichier » (3) et ensuite sur « Chercher la librairie » (4).  Un message s’affiche vous expliquant qu’Audacity a besoin de la librairie LAME et qu’il faut aller la chercher, cliquez sur « Oui ». Là une fenêtre d’exploration des fichiers apparait. Vous devez retrouver le fichier lame_enc.dll./! Attention : Il ne faut pas effacer ou déplacer le fichier lame_enc.dll après avoir effectué cetteaction, c’est pour ça qu’il est préférable de le mettre dans le dossier Audacity. Sous Mac OS 9 ou X  Allez sur le site : http://lame1.buanzo.com.ar/  Cliquez soit sur télécharger "Lame Library v3.98.2 for Audacity on OSX.dmg" ou sur "LameLib-Carbon.sit", en fonction de votre système dexploitation.  Double-cliquez sur le .dmg pour extraire "Lame Library v3.98.2 for Audacity on OSX.pkg" vers le Finder, ou utilisez Stuffit pour extraire "LameLib" depuis le .sit (lun comme lautre devrait se faire automatiquement).  Double-cliquez sur le .pkg pour installer "libmp3lame.dylib" dans /usr/local/lib/audacity, ou sauvegarder "LameLib" quelque part sur votre ordinateur.  La première fois que vous utiliserez la commande "Exporter en MP3", Audacity vous demandera lemplacement de "libmp3lame.dylib" ou de "LameLib". Naviguez jusquà cet emplacement, puis ouvrez le fichier et cliquez sur "OK"./! Attention : Il ne faut pas effacer ou déplacer le fichier libmp3lame.dylib ou LameLib après avoireffectué cette action, c’est pour ça qu’il est préférable de le mettre dans le dossier Audacity. Après avoir installé la librairieCliquez sur « Edition » (1) dans la barre des menus, puis sur « Préférences… » (2). - 63 -
  63. 63.  Dans l’onglet Format de fichier, vous pouvez configurer le débit. Il correspond à la qualité du fichier audio. Par défaut il est à 128 Kbps. Il est déconseillé de le diminuer car le manque de qualitÀu1

×