irDAY Tribune - Slides CESE de Jean-Paul Delevoye
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

irDAY Tribune - Slides CESE de Jean-Paul Delevoye

on

  • 613 views

le Groupe IRD organise pour la première fois son « irDAY», un temps fort de networking, de débat et de réflexions dédié aux entrepreneurs. Cet événement fédèrera autour de Jean-Paul ...

le Groupe IRD organise pour la première fois son « irDAY», un temps fort de networking, de débat et de réflexions dédié aux entrepreneurs. Cet événement fédèrera autour de Jean-Paul Delevoye, ancien Ministre, Président du Conseil Economique Social et Environnemental, plus de 700 chefs d’entreprises de la région Nord-Pas de Calais lors d’une soirée débat sur le thème : « le rôle des entrepreneurs dans l’accompagnement des mutations de l’Economie ».
Intervenants : Frédéric Motte, Olivier Verley, Etienne Demouy, Frédéric Forest, Thierry Dujardin, Marc Verly et Jean- Paul Delevoye.

Statistics

Views

Total Views
613
Views on SlideShare
596
Embed Views
17

Actions

Likes
0
Downloads
10
Comments
0

1 Embed 17

https://twitter.com 17

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

irDAY Tribune - Slides CESE de Jean-Paul Delevoye irDAY Tribune - Slides CESE de Jean-Paul Delevoye Presentation Transcript

  • irDAYTribuneCité des Echanges, Marcq-en-Barœul le 16 mai 2013Donner la parole aux chefs d’entreprises
  • Les mutations de notre économieJean-Paul DELEVOYEPrésident du Conseil Economique, Social et Environnemental
  • … et ses mutations- Communication  numérique- Matériaux  économie circulaire- Vivant  cellule souche et décryptage du génome- Transports  usages locatifs / covoiturages- Énergies  gaz de schiste et transition énergétiqueUne société non pas en crise mais en métamorphoseLes défis de notre société- La démographie : choc générationnel- La localisation des ressources et de la production de valeur ajoutée :choc territorial- Le vivre ensemble face à des individus de plus en plus hétérogènes :choc identitaire
  • Part de larichessemondiale2010 2050Chine 10% 33%Japon 8% 5%Etats-Unis 23% 9%Europe 25% 12%Source: OCDE (2010), CEPII (2050)
  • Les nouveaux équilibres mondiauxSource: OCDE « Horizon 2060 : perspectives de croissance économique globale à long terme »
  • La nouvelle répartition des classes moyennes et dupouvoir de consommation à l’échelle mondiale2009 2020 2030Asie-Pacifique 525 1 740 3 228Europe 664 703 680Amérique 338 333 322Nombre de personnes appartenant aux classes moyennes en fonction de l’année et de la zone géographique2009 20301 Etats-Unis 4 377 1 Inde 12 7772 Japon 1 800 2 Chine 9 9853 Allemagne 1 219 3 Etats-Unis 3 9694 France 927 4 Indonésie 2 4745 Royaume-Uni 889 5 Japon 2 286Top 5 des pays selon la consommation des classes moyennes en milliards de dollars
  • L’Europe peut-elle être la solution ?Union Européenne Etats-UnisCréation d’emplois Existante NulleProduction par têtedepuis 12 ansConstante ConstanteDéficit public 4% du PIB 8,5% du PIBPoids de l’industrie 16% des emplois 9% des emploisBalance de paiementcourantLéger déficit -4%Endettement privé 125% du PIB 145% du PIBTaux de non couverturemaladie4,2% 10,3%
  • L’effort de recherche en France et en AllemagneLa part de l’industrie en France,en Allemagne, et dans l’UEAvis du CESE sur la compétitivité de la France – Rapporteur : Isabelle DE KERVILERBalance des compte courants en 1999: +3,1% du PIB en 2011: - 2,2% du PIBPerte de compétitivité-coûtPoids de la dette publique freinant les investissementsManque d’innovationEntre 2006 et 2011, les entreprises françaises ont perdu 11,2% de leurs parts de marché à l’exportLe décrochage français ?
  • Le défi de la recherche et de l’innovationSur 6 millions de chercheurs dans le monde, la moitié sont chinois ou américainsEn 2011 les USA ont dépensé 314 milliards d’euros en R&D• la Chine 200 milliards • le Japon 113 milliards• l’Allemagne 65 milliards • la France 37 milliardsLa France est au 6e ou 8e rang mondial (selon les calculs) en termes de dépenses de R&D mais seulement au16e rang mondial en termes de résultats de l’innovation.La France a deux fois plus de chercheurs fondamentaux qu’aux USALa France a trois fois moins de chercheurs technologiques qu’aux USA► Manque d’impact économique et entrepreneurial de la recherchePareil en Europe: la France représente 16,4% des dépenses de R&D européennes pour 14% des brevetseuropéens alors que l’Allemagne cumule 28,3% des dépenses de recherches pour 39,9% des brevets.
  • La baisse de l’investissement privé
  • Une société en métamorphoseNouvelles équations en croissance faible• Nouveau rapport à la pauvreté• Nouveau rapport aux biens non matériels• Nouveau rapport à l’activitéEcologie sociale, matérialité et bonheur Cohésion sociale  vitalité sociale et résilience Performance  épanouissement et partage Burnout  apaisement
  • 50010028 3110001002003004005006001300-1800 1800-1900 1929-1957 1957-1988 2007-2100(prévisions)Nombre dannées nécessaires au doublement du niveau de vieNouvelles équations en croissance faible
  • L’économie circulaire: nouvelle révolution industrielle?Économie de l’immatériel, du numérique, économie collaborativeDe nouveaux modèleset de nouvelles opportunités économiquesPasser d’un niveau de recyclage debiens de consommation de 20 à 50%permettrait l’économiede 700 milliards de dollars
  • Les grandesentreprisespubliquesLes syndicatsLa policeLes hôpitauxLes grandesentreprisesprivéesLes banquesLes mediasLes partispolitiquesDes ressorts nouveaux notamment du côté des entreprisesQ : Avez-vous très confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas confiance du tout dans chacunedes organisations suivantes… ?
  • Des ressorts nouveaux notamment du côté des entreprises
  • Atouts et ressorts de la FranceFacteurs économiques:Entreprises: 11 entreprises françaises dansles 100 premiers groupes mondiauxRecherche: 4ème rang des dépenses de R&Dde l’OCDEEfficacité: main d’œuvre qualifiée et grandeproductivité horaireFacteurs sociaux:Démographie: taux de fécondité élevé(2,01), 1er pays d’Europe pour les jeunes demoins de 20 ansCulture: 4ème rang pour le nombre de sitesclassés au patrimoine de l’UNESCOFacteurs sociétaux:Solidarité: 70% des frais médicauxremboursés; 95% de la population peutaccéder à des soins en moins de 15 minutesEducation: 95% de la population fréquentel’école jusqu’à 16 ans; excellence desgrandes écolesFacteurs structurels:Infrastructures: 1ère place en Europe pour laqualité des transportsEnergie: GDF-Suez et EDF premiers producteursd’électricité au mondeEnvironnement: amélioration de la qualitéénergétique des bâtiments, modernité parc auto.
  • FuturJe / ego Nous / collectifRessentiment Ré-enchantementGouvernanceSurestimation du risque Droit à l’erreurContrôle RégulationTerritoireIntelligence de certains Intelligence de tousProduire dans son coin Partager et collaborerPyramide / Vertical Réseaux / HorizontalCitoyen: usager passif Citoyen: usager actif /NetizenReprésentation ParticipationLégalité des décisions Légitimité des contestationsLégitimité institutionnelle Utilité citoyenneDu choc de compétitivitéau choc culturel pour la FranceServices PublicsTopdown Bottom upLogique de l’offre Logique de l’usageManagementStatut et supériorité Crédit et exemplaritéappartenance choixAutorité subie et contrainte Autorité acceptée etadhésionHiérarchie des formations Diversité des excellencesInnovation dirigée Innovationentrepreneuriale
  • Pour plus d’informationsSur les slides du CESE, contacter :thibaut.dernoncourt@lecese.frSur l’irDAY Tribune, contacter :bberteloot@groupeird.fr