Paris sportifs, Poker et réseaux sociaux
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Paris sportifs, Poker et réseaux sociaux

on

  • 902 views

Nous sommes au mois de juin 2010 et la France est en effervescence. Non pas à cause des résultats de l’Equipe de France de Foot lors de la coupe du monde sud-africaine mais grâce à la ...

Nous sommes au mois de juin 2010 et la France est en effervescence. Non pas à cause des résultats de l’Equipe de France de Foot lors de la coupe du monde sud-africaine mais grâce à la libéralisation des paris sportifs et du poker en ligne.

Cet évènement est une réelle nouveauté pour le grand public (les “vrais” joueurs surfant déjà sur les plateformes étrangères) et entraine son flot de questions morales, financières, sportives…

2 ans plus tard, quel impact sur les réseaux sociaux ? Elan de créativité ? Investissements publicitaires massifs ? dispositifs événementiels ? Apportons tout de suite la réponse pour ceux qui ne liront pas cet article jusqu’au bout: “Bah…pas grand chose !”

Voir l'étude sur http://www.http://marketingz.fr/reflexion/paris-sportifs-poker-et-reseaux-sociaux/

Statistics

Views

Total Views
902
Views on SlideShare
902
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
13
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Paris sportifs, Poker et réseaux sociaux Presentation Transcript

  • 1. PARIS SPORTIFS, POKER ET RÉSEAUX SOCIAUX Réflexion sans prétention 22 août 2012
  • 2. INTRO
  • 3. INTRO Une libéralisation attendueNous sommes au mois de juin 2010 et la Franceest en effervescence Non pas à cause des résultats de l’Equipe de France de Foot lors de la coupe du monde sud-africaine mais grâce à la libéralisation des paris sportifs et du poker en ligne.
  • 4. INTRO Une libéralisation attendue 2 ans plus tard, quel impact sur les réseaux sociaux ? Elan de créativité ? Investissements publicitaires massifs ? dispositifs événementiels ? Apportons tout de suite la réponse pour ceux qui ne liront pas cet article jusqu’au bout: “Bah…pas grand chose !”
  • 5. INTRO Quelques chiffres… - Au 2ème trimestre 2012, le montant des mises de paris sportifs en ligne est en augmentation de 28% par rapport à l’année précédente. - Le chiffre d’affaires des opérateurs est en hausse de 39% en un an - Les opérateurs de jeux et paris en ligne ont dépensé 55 millions d’euros en média
  • 6. INTRO Un potentiel énorme mais… Malheureusement, les principaux acteurs du gambling peinent à émerger sur les réseaux sociaux alors qu’ils sont omniprésents sur le maillot des équipes sportives, qu’ils sponsorisent des VIP, et que nos spots TV en sont remplis lors de grandes compétitions.
  • 7. INTRO CONTRAINTES
  • 8. CONTRAINTES Un secteur très réglementé sur Facebook Appli Facebook Les développeurs peuvent exploiter une application arborant une marque de jeux de hasard, uniquement sous les conditions suivantes : - Il est clair du fait du marquage ou du nom de l’application que celle-ci est un jeu pour s’amuser uniquement. - L’application n’établit pas de lien quel qu’il soit vers un site de jeux de hasard…
  • 9. CONTRAINTES Un secteur très réglementé sur Facebook Publicité - Les publicités ne doivent pas encourager un comportement de jeu irresponsable ou présenter les jeux de hasard comme une opportunité de revenus ou une solution alternative à l’emploi. - Les publicités autorisées pour les jeux de hasard, jeux d’adresse ou loteries doivent cibler les utilisateurs de plus de 18 ans…
  • 10. CONTRAINTES Un secteur très réglementé sur Facebook Administration des like pages Les utilisateurs de Facebook ne doivent pas être en mesure de publier du contenu sur la Page. Toutefois, ils peuvent faire des commentaires ou cliquer sur « J’aime » pour les publications d’un administrateur.
  • 11. CONTRAINTES ANALYSE
  • 12. ANALYSE 5 opérateurs analysés Nous avons analyser la présence web sociale des 3 principaux opérateurs sportifs (Betclic, PMU, Bwin) et de 2 incontournables sites de poker (Winamax et Pokerstars)
  • 13. ANALYSE Volume de la communauté
  • 14. ANALYSE Winamax caracole en tête Contre toute attente Winamax est l’opérateur de jeu qui parvient à rassembler la plus grande communauté de likers, followers, youtubers, etc, avec près de 66 000 membres. Le géant du poker a d’autant plus de mérite qu’il ne rassemble qu’une seule communauté (fan de poker).
  • 15. ANALYSE Focus Facebook
  • 16. ANALYSE Focus Facebook Sur Facebook, Winamax domine les débats avec plus de 56 000 fans suivi par PokerStars, PMU et ses 40 000 likers répartis sur 3 pages (Poker, Hippique, Sport). Néanmoins le PMU peut mettre en avant la forte activité de son community manager avec 161 publications lors des 90 derniers jours (5 fois plus que Betclic).
  • 17. ANALYSE Focus Twitter
  • 18. ANALYSE Focus Twitter Ça tweete à tout va du côté de chez Winamax et PMU avec + de 1 000 tweets lors des 90 derniers jours pour le premier et près de 650 pour le second. L’hyper-activité des 2 acteurs est la conséquence de live-tweet lors de grands événements sportifs ou de tournois de Poker.
  • 19. ANALYSE Points forts et points faibles du secteur Le secteur du gambling reste sans aucun doute un secteurs expérimental sur les réseaux sociaux. Les 5 marques étudiées ont une présence sur Facebook, Twitter et Youtube. La quasi-majorité est présente sur Google+ et certaines se lancent sur des supports avec une stratégie Test and learn (Winamax sur Pinterest et Bwin sur Flickr).
  • 20. ANALYSE Points forts et points faibles du secteur Néanmoins on peut regretter le manque de moyens investis pour promouvoir cette présence web sociale. Et quand des efforts sont effectués, comme la production de contenus vidéo, cela ne suffit pas à fidéliser l’audience (43 abonnés pour Betclic, 75 pour Bwin…).
  • 21. ANALYSE Une socialisation des sites presque inexistante Si la visibilité web sociale des opérateurs reste assez faible c’est aussi car les sites de marque ont peu de portée virale. Cela peut s’expliquer par un aspect moral et la volonté des principaux acteurs de ne pas exposer les plus jeunes aux jeux d’argent: c’est noble…mais frustrant !
  • 22. ANALYSE - www.marketingz.fr - gregory.jeandot@marketingz.fr - 09 67 21 31 20 - 06 71 10 63 74twitter.com/Marketing_Z CONTACT pinterest.com/marketingz gplus.to/MarketingZ Facebook.com/MarketingZ