Article 01 business-rc-24nov2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Article 01 business-rc-24nov2011

on

  • 426 views

 

Statistics

Views

Total Views
426
Views on SlideShare
426
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Article 01 business-rc-24nov2011 Article 01 business-rc-24nov2011 Document Transcript

    • « Le Lean Management opinions Le cloud, catalyseur En France, la couverture 3G est efficace s’il est bien de carrière pour présente des écarts de un appliqué et soutenu le DSI ? Le rêve à quatre en termes de débit, par les managers. » est encore loin de la selon les opérateurs. Les Annie Combelles, Inspearit  P. 40  réalité.  P. 38 « 01nautes » s’offusquent.  P. 39télétravail  Richard Collin, professeur, directeur de l’Institut de l’Entreprise 2.0 (*)Réinventer le travail et créer unenouvelle génération de lieux d’activitésLe télétravail concerne 9 % des salariés vailler comme à favoriser l’agencementfrançais, contre 18 % en moyenne en Eu- d’un lien social nouveau. Ils résultentrope et plus de 30 % dans les pays scan- de différents constats. Notamment de ladinaves et les Etats-Unis. Mais ce n’est nécessité de distinguer lieu de vie et lieupas tant la question du télétravail que de travail ; de laisser à chacun le soincelle de la transformation profonde du d’établir sa cohérence de temps et d’es-travail qui est au cœur de la probléma- pace ; de faciliter le partage d’expériencetique. En effet, il existe une multitude entre les utilisateurs par le biais d’unede projets et de lieux de mutualisation confrontation quotidienne ; de créerdu travail et de tous types d’activités des lieux physiques d’intermédiation oùconnectées : coworking, télécentres, sont proposés produits et services (deespaces publics numériques, cafés et consommation, de loisir, culturels, etc.).halls d’hôtels connectés…Mais sur quel levier faut-il donc jouerpour que le mouvement se concrétise … et soutenir l’innovationau quotidien pour des millions de sa- Aujourd’hui, le Cluster travaille surlariés ? Bien sûr, pèsent les questions le déploiement à grande échelle dejuridiques et de relation avec les par- réseaux d’écocentres, en mobilisant Olivier Guerrintenaires sociaux, mais la demande des des entreprises, des territoires et descollaborateurs, des autoentrepreneurs investisseurs qui s’engagent et conçoi-et des talents de la génération montante vent des logiques de réseaux de lieuxnous oblige à aller vite et de manière comme de réseaux sociaux d’utili-pragmatique, si nous voulons entrer « Les écocentres sont des outils de sateurs. Un cadre de référence a étéefficacement dans cette économie création de valeur dans une élaboré, ainsi qu’un ensemble d’outilsémergente. Dans ce moment particu- démarche de qualité de vie durable » et de méthodes pour en faciliter lelier, il convient donc de proposer de montage, la gouvernance, la mise en 01business & techno I 24/11/2011 I 01net-entreprises.frnouvelles modalités de travail. œuvre, le suivi et l’évaluation. autant que sur des offres de services Ainsi, lieux innovants de mutualisation innovants qui aideront à répondre à et d’e-activités de nouvelle génération,Retrouver le plaisir de travailler… ces défis. C’est le travail conduit, depuis lieux intermédiaires évolutifs urbains etCar, face à un futur de moins en moins bientôt trois ans, par le Cluster Green dispositifs inventifs de vie et de travailprévisible, il faut fonder une résilience and Connected Cities, dans le cadre de pour une ville durable, les écocentreset une imagination individuelle et col- son programme Ecocentres 2.0. favorisent et soutiennent l’innova-lective afin que l’homme et la femme, Les Ecocentres sont de véritables ou- tion économique, culturelle, socialedevenus les facteurs lents de cette ful- tils de création de valeur dans une et citoyenne. Et, en s’appuyant sur lesgurante évolution sociétale, trouvent le démarche globale de qualité de vie meilleurs usages des technologies, ilssens, le plaisir et l’intérêt de leur travail. durable et de solidarité. Ils favorisent aident au déploiement de modèles d’ac-Alors, à un moment où il convient de la réduction de l’empreinte carbone, tivités, de pratiques innovantes et defaire du changement un mode de vie, réduisent le stress et le pendulaire, et nouveaux types de lieux d’activités ettravaillons sur la confiance – du mana- offrent un design et un environnement de services. M Richard Collingement, des partenaires, des salariés – propres à restaurer le plaisir de tra- (*) A Grenoble Ecole de Management. 37