Médias sociaux (3)

  • 343 views
Uploaded on

Slides du cours de Jarosinsky

Slides du cours de Jarosinsky

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
343
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
18
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Relations publiques HEAJ, Namur contact : delphinejarosinski@hotmail.com
  • 2. Partie 1 & 2Exercice récapitulatif :par groupe de 4, tirer une marque ausort, choisir une action de com interne, uneaction de com événementielle, un échéancierprésentation orale et échange de points devue
  • 3. Partie 3Communication par le web Cours 4 & 5
  • 4. Mission 3 : communiquer par le web 1. Responsable des RP : des compétences nouvelles Impossible pour les « communicants » et les chargés de RP de se passer du net. Cela constitue une partie importante de leur activité. La création de contenus informatifs dépend souvent des RP, les aspects techniques étant confiés à un partenaire externe (webagency par ex.) 4
  • 5. 1. Des compétences nouvelles L’avènement des nouveaux médias conduit parfois le responsable RP à enrichir sa palette d’interventions jusqu’à voir compléter le titre de son poste : responsable de contenu, webmaster ou community manager. Sans devenir informaticien, le responsable RP devra donc suivre l’évolution des nouvelles technologies pour doper la communication. 5
  • 6. Mission 3 : communiquer par le web 6
  • 7. Community Manager ?Etude de cas 1Lecture de l’articlehttp://www.references.be/carriere/m%C3%A9tiers-davenir-que- fait-un-community-manager-au-juste 7
  • 8. Extrait tiré de http://www.references.beBeaucoup de grandes entreprises emploient désormais un Community Manager.Chargé de gérer la communauté Internet, ce nouveau travailleur exerce un métierindispensable, mais méconnu. Explications.Le titre de fonction est apparu il y a à peine 4 ou 5 ans. Depuis que les entreprises ontsaisi l’importance des réseaux sociaux pour promouvoir leur marque, les offresd’emploi de CM abondent. Mais la description de ce nouveau métier de l’Internet estencore très vague... En quoi consiste ce job exactement?Les missions du Community ManagerLe Community Manager (en français : gestionnaire de communauté) doit donccréer, organiser et gérer une communauté de consommateurs ou de clients en ligne.Avec lapparition dInternet, tout le monde peut sexprimer sur la toile, notamment àpropos dune marque: le Community Manager est le lien entre les consommateurs etl’entreprise. Il favorise également les échanges autour de la marque entre internautes. 8
  • 9. http://www.references.be/carriere/m%C3%A9tiers-davenir-que-fait-un-community-manager-au-justeLe Community Manager doit aussi surveiller et modérer (dans la mesure du possible)ce qui se dit de la marque sur Internet, ainsi que développer l’image et la visibilité decelle-ci sur le web.Comment devenir community manager ?Comme il s’agit d’un métier émergent, il n’y a pas encore à proprement parler dediplôme en community management. Plusieurs cursus peuvent mener à lafilière, mais le plus important est de posséder le goût et la maîtrise des nouveauxmédias : une chose qui ne s’apprend pas sur les bancs de l’école.(…) Quelles aptitudes sont nécessaires?Un Community Manager doit être à l’écoute des internautes, réagirrapidement, régulièrement et avec empathie aux éventuelles critiques desinternautes. Une grande maîtrise des outils et réseaux sociaux est nécessaire pourveiller à ce que limage de la marque soit la plus positive possible.Un métier d’avenir ? Des agences de Community Management existent, auxquellescertaines entreprises confient toute leur réputation en ligne. Ce poste devrait à termeêtre internalisé dans chaque entreprise. 9
  • 10. 2. Internet et les Relations Publiques Le net permet aux RP de toucher des nouveaux publics, plus jeunes (leaders d’opinion et très actifs sur le net), membres de réseaux sociaux, créateurs de blogs, présents dans les forums, etc. Le rôle initial des RP (= diffuser de l’information), est aujourd’hui indissociable d’un travail de veille permanente sur ce qui se dit sur sa société sur la toile. 10
  • 11. 3. Mettre à jour les contenus/évaluer la fréquentation du siteExister sur internet ne se résume pas à la mise en ligned’un site.Il faut rendre ce site visible en associantdifférentes techniques de référencement.Le contenu et la mise à jour sont primordiaux, toutcomme le choix d’une URL (adresse internet). 11
  • 12. 3. Mettre à jour les contenus/évaluer la fréquentation du siteIl convient ensuite d’ évaluer la fréquentation par lesinternautes. L’internet permet une analyse détaillée des visiteurstrès pointue (via Google analytics par exemple) riche eninformations.Cela permet, via ce reporting, d’évaluer avec précision lesretombées d’une action de communication via le web. 12
  • 13. 4. Outils Le site web corporate L’intranet La e-newsletter Les réseaux sociaux 13
  • 14. Le site web corporate 14
  • 15. Le site web corporateObjectif :Un site web = une vitrine valorisante qui permet de mettre enlumière l’activité de l’entreprise et celle de son marché. Il peutégalement servir au recrutement. Outil indispensable et incontournable 15
  • 16. Le site web corporateContexte : le site corporate est souvent le centre de la politiquede communication de l’entreprise sur le net.Plusieurs outils parallèles au site permettent de doper cettecommunication online : envoi d’une newsletter par mail, la miseen place de forums de discussion, outil de messagerieinstantanée (le chat), voire un podcast (contenu audio ou vidéotéléchargeable). 16
  • 17. Etapes de création d’un site internet poser des objectifs (vocation du site?) qui déterminent le contenu. définir les cibles (btob – btoc - les deux??). créer une arborescence (= le squelette du site). apporter le contenu. proposer des fonctionnalités interactives. confier le travail de réalisation au service compétent en interne ou à une web agency qui se chargera du développement mais aussi du design, de l’ergonomie et de tous les aspects graphiques. veiller à une mise à jour régulière en termes de contenu, photos, fonctionnalités, etc. assurer un reporting des fréquentations. 17
  • 18. L’intranet (rappel) 18
  • 19. L’intranetObjectif : diffuser rapidement et à un moindre coût des informations àl’intérieur de l’entreprise.Outil de communication interne important. L’intranet a pour vocation defaciliter le partage de connaissances et d’encourager l’esprit d’équipe.Contexte : l’intranet sert à véhiculer des informations tactiques, urgentes, quicollent avec l’actualité : messages de la direction, opérations encours, résultats financiers. Pour augmenter son efficacité, on doit lui associerun système d’alerte, par mail. 19
  • 20. La e-newsletter 20
  • 21. La e-newsletterObjectif : la e-newsletter envoyée par mail est une manière simple et efficaced’entretenir la relation client. La lettre doit mettre au courant le lecteur devotre activité (commerciale par exemple), vos produits, vos services. Elle peutêtre aussi orientée « conseil » en donnant des informations connexes à votremarché (ex : agence immobilière donnant des infos sur les taux de crédit).Contexte : la e-newsletter est un outil qui s’inscrit sur le long terme. Il estdonc important d’établir une politique éditoriale solide et un planning depublication sur l’année.Le taux de lecture moyen pour une newsletter est faible : de 1 à 5 % pour une newsletter adressée au grand public et de 20 à 50 % pour un public ciblé 21
  • 22. La e-newsletterEtapes de création d’une newsletter :  rédiger des articles complets mais bien écrits et dynamiques (qui pourront être mis sur le site web ou l’intranet).  mettre la page e-newsletter en HTML.  envoyer la page e-newsletter en recourant à un outil de diffusion approprié (Sarbacane par exemple).  le jour d’envoi idéal est le jeudi soir pour lecture le vendredi matin. 22
  • 23. Les réseaux sociaux 23
  • 24. Les réseaux sociauxEtude de cas 2Lecture de l’article Media TIC RTBF radio(29.02.12)- Alain Gerlache 24
  • 25. Les réseaux sociauxPréambule : nous avons tous un réseau !Chacun de nous évolue dans un réseau, segmenté en plusieurs sous-réseaux :vie privée (amis, famille,…) ou professionnelle(collègues, clients, fournisseurs,…)Certains sont structurés autour d’intérêts/objectifs COMMUNS :Guildes, corporations (depuis le MoyenAge), fédérations, clubs, associations, groupes politiques,…Les réseaux sociaux, jadis généralistes et orientés grand public proposent desapplications orientées « business » et des réseaux purement professionnelsont vu le jour : LinkedIn, Viadeo, Xing (Turquie, Allemagne,…) 25
  • 26. Les réseaux sociauxDéfinitionWeb 1.0 : site web statique (1.0 : langage HTML).Les internautes CONSULTENT des contenus.Web 2.0 : plateforme collaborative.Les internautes GERENT du contenu. Blogs, réseaux sociaux, etc.Web 3.0 : web à venir 26
  • 27. Les réseaux sociaux 27
  • 28. Les réseaux sociauxLa théorie des six « intermédiaires »(Stanley Milgram – 1967- USA):Il n’existerait que 6 intermédiaires entre 2 personnes sur terre.Pour mettre en place sa théorie du « Petit monde » (Small World), il demanda à unéchantillon aléatoire de 300 Américains de faire parvenir une lettre par voie postale(en 1967, l’Internet n’est pas encore de mise) à un individu au sujet duquel ils avaientquelques informations mais dont ils ne connaissaient pas l’adresse. La règle étant dene transmettre le courrier qu’à une relation proche et de lui demander de l’envoyer audestinataire (on suppose bien sûr que les gens dans la chaîne sont compétents pourdécouvrir le lien entre les deux personnes servant de relais). Bien que trèscontroversée, cette expérience a été à l’origine du principe fondateur des réseauxsociaux actuels !http://www.buschini.com/livre-augmente-reseaux-sociaux-identite-visibilite-et-reputation/ 28
  • 29. Les réseaux sociaux 29
  • 30. Les réseaux sociauxVie privée/vie professionnelle : glissement de l’utilisation privéevers la sphère professionnelle.Connaître ses clients/outil de veille puissant 30
  • 31. Les réseaux sociauxContexte : les réseaux sociaux deviennent un outil de communicationincontournable pour l’entreprise vu la fréquentation exponentielle de ceux-ci(Facebook, My Space, Netlog, LinkedIn, Twitter,…).En Belgique, près de 6 millions de personnes sontconnectées à un réseau social dont 4,5 millions à Facebook.Les pages Facebook sont de plus en plus populaires. Gratuites, ellespermettent de partager vosnouvelles, services, produits, spéciaux, événements, photos et vidéos avec lacommunauté. 31
  • 32. Les réseaux sociauxFiliale de la société américaine Classmates Online Inc, Trombi.com a été lancé en 2000 en France.Ce réseau revendique une place parmi les leaders avec, en 2010, plus de huit millions dinscrits etprès de 200 000 photos de classes publiées. Vous lavez compris, trombi.com est spécialisé dansles retrouvailles danciens élèves.Copains davant, créé en 2001, est géré par Benchmark Group, société française éditrice, entreautres, du "Journal du Net" et de "Linternaute". Présenté comme le premier site de retrouvaillesen France avec plus de douze millions dinscrits, vous y retrouverez vos anciens amis, ancienscollègues et camarades de classe.Créé à Mountainview (Californie) en 2003, LinkedIn est un réseau en ligne qui se définit commeun réseau de connaissances facilitant le dialogue entre professionnels. En 2010, le siterevendique plus de 70 millions de membres issus de 170 secteurs dactivités dans plus de 200pays. 32
  • 33. Les réseaux sociauxLancé en 2004, Viaduc est devenu Viadeo en 2006. Basée à Paris, la société Viadeo est implantéedans de nombreux pays et revendique plus de vingt-cinq millions dinscrits. Il sagit dun réseausocial professionnel qui permet dafficher son CV et de constituer son carnet dadresses endéveloppant son réseau de contacts professionnels.Créé en 2004 pour un usage réservé aux étudiants de Harvard (Cambridge, Massachusetts), puisélargi aux autres universités avant de souvrir à tous en 2006, Facebook a atteint en 2010 le demimilliard dinscrits. Son succès est à la fois dû à la facilité avec laquelle on peut y faire ses premierspas et à la richesse de ses possibilités. Vous pouvez presque tout partager sur Facebook, vosinfos, votre statut, vos centres dintérêt, vos humeurs, des articles, des liens, des photos, desvidéos. Vous pouvez également y créer des groupes de toutes sortes et bien sûr dialoguer enpermanence avec les amis que vous avez invités ou acceptés. Facebook est sans conteste leréseau social leader dans le monde. Des "peoples" du show-biz, de la politique etc. utilisentsouvent Facebook pour leur auto-promotion soit au moyen de leur "page profil" soit au moyende "pages fans" créées pour la circonstance et accessibles à tous. 33
  • 34. Les réseaux sociauxTwitter, créé à San Francisco en 2006, est un outil de microblogging qui permet denvoyer à toutinstant des messages de 140 signes ou "tweets" (gazouillis) à toutes les personnes abonnés àvotre compte ou "followers" (suiveurs). Notez que ces 140 signes suffisent pour donner un lienHTTP vers une ressource plus importante. En 2010, plus de 100 millions dutilisateurs y étaientinscrits dont 1,8 million en France. Twitter est principalement utilisé pour suivre les faits et gestesde personnalités connues ou suivre lactualité en direct grâce aux journalistes et aux médias quipublient sur Twitter.Selon les derniers chiffres du spécialiste français des conversations sur internet Semiocast, ondénombrait 1,1 million de comptes en Belgique au 1er janvier 2012. C’est deux fois plus qu’il y aun an (520.000) et cela représente 0,28 % de la twittosphère mondiale. 34
  • 35. Les réseaux sociauxPartager des informations sur les lieux que vous fréquentez au moment où vous les fréquentezcest ce que permet Gowalla, fondé en 2007 à Austin, Texas. Chaque fois que vous vous rendezquelque part, vous pouvez signaler votre présence, en alertant via un "check-in" partageable surtwitter et Facebook. Vous pouvez dire ce que vous faites ou ce que vous avez préféré manger ouacheter.Basé sur un principe de géolocalisation et de microblogging similaire à celui deGowalla, Foursquare a été créé en 2009 à New York. Notez que, de par leur destination, Gowallaet Foursquare sont utilisables sur iPhone, Android, Windows Mobile, Palm Pre, Blackberry etc.Certains commerces américains accordent des réductions aux internautes qui "check-in" chezeux. Est-ce que cela assurera le succès de ces réseaux ou, au contraire, entraînera unedésaffection si les informations générées sont uniquement motivées par lintérêt de celui qui lesdonne ? Lavenir le dira.Dernier-né, Google + en version de test, accompagné du bouton utilisable seulement par ceux quifont partie du réseau 35Source : Plusaccessible.org/exoweb/exos/exo37.php
  • 36. Les réseaux sociaux 36
  • 37. FBObjectifs : La création dune page FB peut répondre à plusieursobjectifs, càd… Recruter Trouver des prospects/partenaires Faire de la publicité 37
  • 38. FBRecruterCertaines entreprises nhésitent pas à créer une pageentièrement dédiée au RH. Elles y diffusent des annonces destages et demplois. Attention cependant : Facebook nestpas, contrairement à Linkedin, particulièrement orienté vers lesrelations professionnelles,Trouver des prospects et des partenairesEn communiquant sur lactivité de votre entreprise et sesbesoins, vous pouvez aussi trouver des prospects depuisFacebook. Idem pour des partenaires financiers . 38
  • 39. FBFaire de la publicitéEn diffusant largement des informations sur les produits quevous vendez et sur lactualité de votre entreprise... et vous faireconnaître. Si vous en ressentez le besoin, nhésitez pas à créerdeux pages distinctes : lune commerciale et lautre plusinstitutionnelle. 39
  • 40. FBEtapes de création d’une page Facebook :  Définir les objectifs liés à la création de cette page.  Définir le contenu (en terme de textes, de photos, d’animations).  Créer la page via Facebook et en déterminer les administrateurs.  Faire une campagne de recrutement de nouveaux fans (via des animations, des jeux concours ou des relais).  Faire vivre la page : la renouveler régulièrement! 40
  • 41. Exercice n°11. Qu’est-ce qu’un réseau social sur Internet ?2. Combien avez-vous d’amis sur Facebook ? A qui envoyez- vous des invitations ? Qui acceptez-vous ?3. Que publiez-vous ?4. A votre avis, comment faut-il configurer les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ?5. Ecrivez vos conseils à vos amis leur expliquant à quoi il faut être attentif. Que faut-il faire ? Ne pas faire ? 41
  • 42. Extrait de : http://www.generation-nt.com/protection-vie-privee-internet-conseil-article-1550351-3.htmlIl est donc des attitudes à avoir pour mener une vie virtuelle sereine, sans tropdinquiétudes. Le risque zéro nexiste pas, mais si au moins linternaute gère de lameilleure façon qui soit sa vie privée et ce quil dévoile de lui-même sur la toile, avecintelligence, un pas est fait vers la sérénité. Il est difficile de rappeler desévidences, mais ce qui à nos yeux semble normal, ne lest peut-être pas aux autres, ouny pensent-ils pas, tout simplement. La liste des "conseils" ci-dessous nest pasexhaustive mais livre quelques pistes...En dire le moins possible sur vousDans le remplissage des formulaires, par exemple, ninformez que les champsobligatoires. Pas la peine dindiquer que vous habitez à Malo si on ne vous le demandepas.Utilisez un pseudo, une adresse mail dédiéeEt soyez créatifs. Le pseudo masque votre réelle identité, ladresse mail nutilise pasvotre vrai nom. Associez aux deux un mot de passe réellement difficile et ne dévoilez àpersonne aucune de ces informations. 42
  • 43. Soyez curieux, cherchez-vousUn bon moyen pour connaître ce quInternet sait de vous et ce qui est facilementaccessible de vous sur la toile est de taper tout simplement votre nom dans un moteurde recherche ou sur un site du genre 123People. Vous serez étonnés de voir lesrésultats, dont les premiers à saligner sont souvent issus de vos différents réseauxsociaux. Mais vous pourrez même trouver votre historique sportif... Comme vous aurezla surprise aussi de découvrir comment sorganise votre anniversaire, dans votre dos. Avous ensuite de supprimer ce qui vous gêne, pas vous-même ou en faisant la demandecomme nous le verrons plus tard. Les homonymes auront plus de chance à noyer lepoisson, en espérant que la personne du même nom ne fasse pas non plus nimportequoi de son côté. Lamalgame est vite arrivé.Usez des options de confidentialitéLes réseaux sociaux vous proposent de masquer au plus grand nombre ce que vousmettez en ligne, dans vos comptes. Parfois longs et fastidieux, les paramétrages nesont pas des plus avenants, mais se révèlent assez utiles. Prenez le temps depersonnaliser ces points, de vérifier ce quun inconnu voit de vous en arrivant sur votreprofil. Usez des groupes, si vous devez absolument accepter dans vos amis descollègues, de la famille, ou des amis denfance avec lesquels vous nentretenez plusspécialement de lien. Surtout, ne laissez pas de téléphone, de mail, réduisez aumaximum les détails sur votre identité. Est-vraiment important de dire où vous habitezou dactivez loption de géolocalisation ? 43
  • 44. Les réseaux sociaux, oui, mais avec intelligenceTournez sept fois sa langue dans sa bouche prévaut aussi pour lescommentaires que vous laissez sur la toile. Exprimer ses opinions en lesargumentant, cest déjà mieux que dinsulter et faire preuve demauvaise foi. On ne dit pas tout et nimporte quoi sur la toile. De mêmepour les photos, les vidéos. La politesse serait de ne pas tagger vosœuvres sans demander la permission aux personnes concernées. Et nepermettre leur accès quà vos proches ou à vos amis communs, pas auxamis damis. Des nuances sont mises en place et par habitude, on nefait pas forcément attention à ce genre de détails, dautant queconsulter son profil sur différentes plates-formes peut donner lieu àdifférents paramétrages. Soyez donc toujours vigilants sur ce point.Tout ceci finalement nest quune question de bon sens. Lattitude àavoir sur Internet reste la même que celle de la vie quotidienne.Certains se lâchent derrière des pseudos, peuvent penser quils sont àlabri, mais rien ne garantit quun jour, une casserole ne ressorte pas. 44
  • 45. 45
  • 46. Exercice n°2: FBCréer une page FB 46
  • 47. 47
  • 48. PINTEREST: http://pinterest.com/ 48