Actualitesnet n°2 9sept11 (2)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Actualitesnet n°2 9sept11 (2)

on

  • 455 views

 

Statistics

Views

Total Views
455
Views on SlideShare
294
Embed Views
161

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 161

http://www.cdi-bigot.com 161

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Actualitesnet n°2 9sept11 (2) Document Transcript

  • 1. La lettre dinformation de lonisep 02 Languedoc-Roussillon semaine du 9 septembre 2011 Gendarmerie : près de 10 000 postes à pourvoir Table des matièresen 2011 page 2Sous-officiers ou gendarmes adjoints volontaires : la gendarmerie propose près de 10 000postes en 2011. • Le numérique recrute • La France manque d’ingé-Les candidats qui souhaitent postuler peuvent contacter la brigade territoriale la plus nieursproche de chez eux (ou se présenter directement à la brigade). Il est également possible • Nouvelle formation propo-pour les candidats de passer par le Centre d’information et de recrutement (CIR) de leur sée par le Cnam L.-R.région dont les coordonnées sont indiquées dans la rubrique «près de chez vous» du site page 3www.lagendarmerierecrute.fr. Par contre, afin d’être contacté par le CIR, il est nécessaire • L’apprentissage dans le BTPde compléter un formulaire en ligne accessible depuis la rubrique «contact» du site. • Stages en entreprise : desPour en savoir plus, le site vous propose également de consulter les rubriques «carrières» droits mieux garantiset «métiers». • Un DU pour les décrocheurs ou les élèves dedinformation de lonisep bac proA noter : tous les candidats doivent correspondre à un profil médical, vérifié lors d’une La lettrevisite médicale faisant suite à la convocation au centre de sélection et effectuée auprès page 4 Languedoc-Roussillond’un médecin militaire. • Des entreprises cherchentLes métiers de la gendarmerie (unité territoriale, unité de maintien de l’ordre, unité d’in- des CAP en un an Agenttervention, unité motorisée, unité de police judiciaire, unité de prestige, unité spécialisée) : d’entreposage et de messa-http://www.lagendarmerierecrute.fr/Metiers2 geriehttp://www.lagendarmerierecrute.fr/Actus/La-Gendarmerie-recrute Source : service-public.fr AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 Le site de la semaine http://www.ubifrance.fr/formule-vie/ Introduction de « parcours en alternance » en vie-en-bref.htmlclasses de 4e et 3eLe ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative souhaite « diver-sifier les parcours au collège », souligne le dossier de presse de rentrée. « Les élèves peuvententamer un parcours en alternance dès la 4e. Ils peuvent intégrer une nouvelle 3e, dite prépa-pro » qui fait l’objet d’une expérimentation en 2011 « et sera généralisée à la rentrée 2012pour se substituer à terme aux 3e de découverte professionnelle 6 heures ». « Ces parcourspersonnalisés visent à remobiliser les élèves sur les apprentissages du socle commun, en Volontariat international enalternant cours au collège et découverte des métiers et des formations. » entrepriseAvec la troisième prépa-pro, « l’idée n’est pas de remettre en cause le collège unique » ni de Le Volontariat International en Entreprises (V.I.E), instauré par la« favoriser une pré-orientation des élèves », précise Luc Chatel, le ministre à l’occasion de loi du 14 mars 2000, permet auxla conférence de presse de rentrée, jeudi 1er septembre 2011. « Ce que nous menons cette La lettre dinformation de lonisep entreprises françaises de confierannée, c’est une expérimentation - je ne peux pas encore dire combien de collèges y par- à un jeune, homme ou femme, Languedoc-Roussillonticiperont - qui permettra aux élèves d’avoir un emploi du temps différent, avec des visites jusqu’à 28 ans, une missiond’entreprises et une sensibilisation au monde professionnel qui n’existe pas concrètement professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 àdans le collège unique, j’allais dire, de la voie générale. » 24 mois, renouvelable une fois dans cette limite. Ouverture sur le Source : avec l’AEF AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 monde du travail et l’international, le VIE (volontariat international en entreprise) séduit les jeunes. Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 1
  • 2. La lettre dinformation de lonisep 02 Languedoc-Roussillon Le numérique recrute« Le numérique, c’est l’industrie du futur, mais aussi le futur de l’industrie », estime le prési- A consulterdent de Syntec numérique, Guy Mamou Mani. À la clé, « 40 000 offres d’emploi en France http://www.syntec-numerique.fr/dont 10 000 créations nettes en 2011 » .S’exprimant sur les « nouveaux métiers de demain » au salon Nouvelles Voies, le très convain-cu président de Syntec numérique, Guy Mamou Mani, regrette que le numérique soit classédans le monde des services alors que, estime-t-il, « le numérique, c’est l’industrie du futur,mais aussi le futur de l’industrie : (…) 400 000 salariés, 40 milliards de chiffres d’affaire,40 000 offres d’emploi en France dont 10 000 créations nettes en 2011 ». Et de poursuivre,« gauche ou droite, toutes les politiques visent à supporter par tous les moyens des emploisindustriels à faible valeur ajoutée alors qu’il faut investir sur l’innovation, source de différen-ciation ».« On ne regarde que les compétences ! »Soulignant la difficulté du secteur numérique à recruter, Guy Mamou Mani tempête : « cheznous, pas d’histoires de CV anonymes et de banlieues, on ne regarde que les compétences ! »,affirme-t-il en soulignant que 18 des derniers 20 recrutés de son entreprise étaient soit issusde l’immigration, soit de nationalité étrangère. Les femmes ? « Nous les accueillons à brasouverts mais elles ne sont que 15 % dans les écoles d’ingénieurs ! », déplore-t-il en déclarantrecruter quasiment 50 % des promotions. Les personnes handicapées ? « Nous sommes taxés La lettre dinformation de lonisepparce que l’on est en dessous des 6 % mais on ne parvient pas à en recruter plus de 1% », Languedoc-Roussillonaffirme-t-il, en assurant ne pas trouver suffisamment de candidats diplômés.Et pourtant, poursuit-il, « il y a dans le numérique une panoplie de métiers qui peuventattirer des jeunes et pas uniquement dans le développement : marketing, consulting, com- INTERNAT D’EXCELLENCEmercial, graphisme, design… », les débouchés ne manquent pas, à condition de se former et,peut-être, d’être jeune : interpellé sur la question des seniors, le président du Syntec numé- L’internat d’excellence derique reconnaît un faible taux d’emploi mais l’explique par l’obsolescence des compétences : Montpellier accueille 285« comprenez qu’il m’est difficile d’embaucher un développeur Cobol quand j’ai besoin d’un élèves du CM2 à la classedéveloppeur J2EE », plaide-t-il en réponse. Typiquement le genre de problématique à régler de première (88 élèves à lapar la formation continue ? rentrée 2010). Cette année, Source : Nicolas Deguerry, orientactuel.centre-inffo.fr AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 32 enseignants dont un professeur des écoles ont La France manque d’ingénieurs été recrutés ainsi que trois« La France manque d’ingénieurs », tel était l’un des leitmotivs de la Semaine de l’ingénieur, CPE, une documentaliste etqui s’est tenue dans toute la France du 23 au 28 mai 2011. Interpellé sur la question par Guy 20 AED. En 2012, 500 élèvesMamou Mani, Tanguy Chatelain, directeur de l’École supérieure d’ingénieurs Léonard de seront accueillis du CM2Vinci (Esilv) confirme : « les écoles d’ingénieurs ne font pas le plein : nous recrutons 27 à à la terminale. Le rectorat28 000 jeunes par an sur un potentiel de 30 000 ». Et d’ajouter, « si on avait une demande encourage le développementplus forte, on pourrait aller bien au-delà ». des échanges de pratiques Source : orientactuel.centre-inffo.fr AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 et de formation entre les établissements Éclair et l’internat d’excellence. Nouvelle formation proposée par le Cnam L.-R. en De nouveaux séminaires devraient poursuivre lesLozère travaux entamés en maiLe Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) du Languedoc-Roussillon, qui propose 2011.des formations diplômantes et certifiantes de bac +1 à bac +5, en centre de formation ou àdistance, via internet, ouvre une formation dédiée aux établissements sanitaires et sociaux : Source : conférence de rentréeInfirmière référente en établissements médicaux et médicosociaux. de Christian Philip, recteur de l’Académie de MontpellierLes personnes intéressées peuvent assister à la réunion d’information collective organisée à http://www.ac-montpellier.fr/sections/Mende jeudi 16 septembre à 17 heures. Il convient d’abord de s’inscrire aujourd’hui, 9 sep- actualite-recteur/conference-pressetembre auprès du service Cnam de la Chambre de commerce et d’industrie de la Lozère, au04 66 49 00 33. Source : CCI de la Lozère AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 2
  • 3. La lettre dinformation de lonisep 02 Languedoc-Roussillon L’apprentissage dans le BTP http://www.orientation-formation.fr/L- apprentissage-dans-le-BTP.htmlDeux campagnes de communication sur les métiers et l’apprentissage dans le BTP sontorganisées par le CCCA-BTP sous la forme de deux sites :Apprentissage BTPwww.apprentissage-btp.com Emploi des handicapés : le BTPSite dédié à l’apprentissage BTP et destiné en particulier aux entreprises du secteur. On y montre l’exempletrouve toute une série d’information : coordonnées des CFA de notre réseau, y compris le Dans le secteur du bâtiment, lesnom des développeurs de l’apprentissage dont notre réseau bénéficie, formulaire en ligne grands groupes s’impliquent de pluspour permettre aux entreprises qui souhaitent recruter un apprenti d’en faire la demande ou en plus pour favoriser le recrutement et le maintien dans l’emploi desqui souhaitent être contactées par le CFA le plus proche. personnes handicapées. Dossiers à lire :Le choix de l’action http://www.jobintree.com/actualites-www.lechoixdelaction.com emploi/610-handicap-secteur-btp-Ce site, qui a pour cible première les jeunes, présente les métiers et l’apprentissage dans le montre-exemple.html http://www.lemoniteur.fr/BTP (fiches métiers, présentation de l’apprentissage, trouver un CFA, etc.). toute-information > l’emploi des Source : Audrey Coster AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/9sept11 handicapés Stages en entreprise : des droits mieux garantis La lettre dinformation de lonisepLa loi pour le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels a Languedoc-Roussillonété publiée au Journal officiel du vendredi 29 juillet 2011.Ce texte reprend les dispositions de l’accord sur les stages en entreprise et sur l’apprentissageconclu le 7 juin 2011 entre les partenaires sociaux. Plusieurs dispositions concernentl’encadrement des stages en entreprise et les droits des stagiaires (obligations de gratificationdes stagiaires, limitation à 6 mois de la durée des stages dans une même entreprise, principeselon lequel un stage ne doit pas correspondre à un poste de travail permanent...). Le texteprévoit également de rendre possible l’entrée en apprentissage d’un jeune dès lors qu’il auraachevé sa classe de troisième et qu’il atteindra ses 15 ans au cours du 2ème semestre de En savoir plusl’année de signature du contrat d’apprentissage. Loi pour le développement de l’alternance et la sécurisation desPar ailleurs, une carte «Etudiant des métiers» doit être créée pour permettre aux apprentis et aux parcours professionnels :jeunes en contrat de professionnalisation de bénéficier des mêmes avantages que les étudiants. http://www.legifrance.gouv.fr/ Source : service-public.fr AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/09sept11 affichTexte.do;jsessionid=B1482DAE FC0C5B7FFCFA71393BC567EB.tpdjo 13v_3?cidTexte=JORFTEXT00002440 Un DU pour les décrocheurs ou les élèves de bac pro 8887&dateTexte=&oldAction=rechJLes IUT de Brest et Lorient lancent un DU pour les décrocheurs ou les élèves de bac pro qui O&categorieLien=idsouhaitent rejoindre une filière industrielleFaire d’un DU (diplôme universitaire) une passerelle vers l’industrie, c’est la volonté de l’UBO(université de Bretagne-Occidentale) et de l’UBS (université de Bretagne-Sud), qui proposentà compter de la rentrée 2011 le dispositif Defit (diplôme d’études et de formation industrielleet technologique). Ce parcours d’un an, en alternance, prend la forme d’un contrat deprofessionnalisation. « Il s’adresse à des étudiants décrocheurs, et leur donne la chance de La formation leur permetdécouvrir des filières industrielles et les métiers qui existent derrière. Il s’adresse également d’accéder à un niveau enaux titulaires d’un bac pro, qui n’ont pas le niveau pour entrer en IUT », explique à AEF Yvan mathématiques, physiques etLeray, le directeur de l’IUT de Brest. Le projet Defit bénéficie du soutien du fonds A2i (Agir dans les autres enseignementspour l’insertion dans l’industrie), fonds à l’initiative de l’UIMM (Union des industries et métiers fondamentaux leur permettant dede la métallurgie). réussir. Il s’agit d’une sorte de classe passerelle pour les étudiants qui ont obtenu leur bac pro, qui ont prisPour le directeur de l’IUT de Brest, il est difficile d’évaluer le nombre d’étudiants décrocheurs : confiance dans leur filière, et qui« on sait seulement que sur une génération d’étudiants, 50 % seulement obtient une licence. souhaitent aller en IUT, où la paletteQue deviennent les autres ? » Des contacts ont été pris avec les entreprises d’insertion, les des métiers possibles sera plus largemissions locales, les SUIO, les CIO, pour toucher ces décrocheurs. qu’ailleurs.Les étudiants, à l’issue de leur formation, seront titulaires d’un DU et d’un CQPM (certificat dequalification professionnelle de la métallurgie). Source : avec l’AEF AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/9sept11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 3
  • 4. La lettre dinformation de lonisep 02 Languedoc-Roussillon Des entreprises cherchent des CAP en un an Agentd’entreposage et de messagerie Pour en savoir plusCertaines entreprises du Languedoc-Roussillon recherchent des jeunes, filles ou garçons,pour signature d’un contrat d’apprentissage dès maintenant, pour préparer le CAP en Sur le métier :un an Agent d’entreposage et de messagerie. Également appelé agent(e) de distribution http://www.aft-iftim-orientation.com/et de magasinage, agent(e) de magasinage et de messagerie, employé(e) logistique, Sur ces offres, appelez Hélènemagasinier(ière), agent d’entreposage, magasinier(ière) cariste. La formation dure un an et se Verbeque au 04 67 68 69 83fait dans les locaux du centre de formation d’apprentis AFT-IFTIM à Pérols.Le métierBoulons, conserves, verres... quelle que soit la nature des marchandises, l’agentd’entreposage réceptionne les livraisons, les transporte, les stocke et les expédie. Un métiernécessaire qui a su évoluer avec les technologies. Ce métier est ouvert aux filles comme auxgarçons (quelques charges lourdes peuvent parfois être portées).Des postes variésLes CAP AEM sont embauchés dans tout type d’entreprise, pour peu qu’il y ait de l’entrée etde la sortie de marchandises et de la préparation de commandes. Ainsi, un concessionnaireautomobile, une pharmacie, un magasin de bricolage, une papeterie, un fabricant decroquettes pour animaux, un magasin de vente de matériel agricole... : « n’importe quelle La lettre dinformation de lonisepentreprise qui a du stock peut les embaucher. » Hall cariste pour les formations Languedoc-Roussillon« Charger et décharger un camion, étiquetter une palette, rédiger un bon de transport... lestitulaires de ce CAP sont dans l’action, la polyvalence et c’est ça qui leur plait » insiste NicolasSpinelli, pilote des CAP AEM au centre de formation d’apprentis de l’AFT.De plus, avec ce CAP ils sont opérationnels et employables immédiatement. « Au CFA, ilspassent les CACES Cariste et sont mis en situation car la formation est essentiellement axée sur Conjoncturela pratique.» Le CFA possède en effet un magasin école et un hall cariste (voir photos). PrécarisationQualités requises du métier deRigoureux, dynamiques, ponctuels : les candidats au CAP AEM sont également adroits et précis. journalisteIls possèdent aussi le sens de l’anticipation. Pour contrôler les produits, préparer les commandes, L’Observatoire desgérer les stocks... afin de respecter les délais. « Une commande doit partir à l’heure, sinon c’est métiers de la presse publie une étudetoute une chaîne de distribution qui fonctionne mal » précise Nicolas Spinelli. sur les journalistes encartés en 2010. Cet enquête confirme notamment que la féminisation du métier et l’augmentation de la précarité pour les jeunes journalistes. La grande distribution recrute dans les centres-villes Le fort développement des commerces Magasin école de proximité par les grandes (préparation des entreprises de distribution crée des commandes) et Hall emplois de chefs de rayon pour des cariste (stockage de diplômés de bac + 2 et bac + 3. produits). Source : Sophie Salvadori AN02/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/9sept11Onisep Languedoc-Roussillon : 31 rue de l’Université - CS 39004 - 34064 Montpellier cedex 2Directeur de la publication : Pascal Charvet et par délégation Olivier Brunel - Responsable de la publication : Jean-Marie Quiesse onisep.fr/montpellierRédactrice : Sophie Salvadori - ssalvadori@onisep.fr - 04 99 63 67 78 - Relecture : Chantal SciabbarrasiMaquette : Émilie Rousseau - Date du Dépôt légal : en cours - Numéro de la commission paritaire - N° 1 253 AD - N° ISSN : 1148-0432