• Like
  • Save
Actualites net n°38_10juin11
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Actualites net n°38_10juin11

on

  • 418 views

 

Statistics

Views

Total Views
418
Views on SlideShare
418
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Actualites net n°38_10juin11 Actualites net n°38_10juin11 Document Transcript

    • La lettre dinformation de lonisep 38 Languedoc-Roussillon semaine du 10 juin 2011 Bac techno : la série STG devient STMG Table des matièresLa série STG (sciences et technologies de la gestion) fait peau neuve. Elle prend le nom de page 2STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) à compter de la rentrée2012. L’application de la réforme en classe de terminale se fera à la rentrée 2013. • L’évolution des offres d’emploi • Novae LR : fédérer et promou- voir les TICUne classe de 1re STG unique • Emplois et salaires : vue d’en-Exit également la classe de 1re STG communication et celle de 1re STG gestion. La réforme sembleprévoit d’unifier ces deux classes en une pour tous les élèves. page 3En classe de terminale, les 4 spécialités de la série ne bougent pas, mais 3 d’entre elles sont • Séminaire ETFERSASO • Journée de l’innovation arti-rebaptisées : «communication et gestion des ressources humaines» devient «ressources sanalehumaines et communication», «comptabilité et • L’année économique et sociale Pour en savoir plusfinance d’entreprise» devient «gestion et finance», 2010 en LR Ministère de l’Education nationaleet «gestion des systèmes d’information» devient http://www.education.gouv.fr/ page 4«systèmes d’information de gestion». • UM2, Strasbourg et dinformation de lonisep Polytech-Les nouveautés de la réforme du lycée sont La lettre nique renforcent leurs liensLanguedoc-Roussillonintroduites dans la série STMG, à savoir : • Le CROUS vous répondl’accompagnement personnalisé, le tutorat, les stages passerelles et de remise à niveau. • Changement d’infographiste à la délégation Bac techno : ce qui change avec la réformePrincipales séries concernées : les séries STI (sciences et technologies industrielles) et STL(sciences et technologies de laboratoire), qui deviennent plus polyvalentes et offriront deplus larges débouchés et une meilleure préparation vers l’enseignement supérieur. Le site de la semaine www.inrap.frCes dernières n’ont en effet pas évolué depuis 1993, alors que les séries STG (sciences et Institut nationaltechnologies de la gestion) et ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) ont de recherchesété rénovées, respectivement en 2005 et 2007. Les nouvelles 1res entreront en application à archéologiquesla rentrée 2011, les terminales en 2012. préventives En France, chaque année, 700 km² sont touchés par des travauxDe nouvelles séries plus équilibrées d’aménagement du territoireLa série STI devient la série STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du (carrières, terrassements, routes etdéveloppement durable). Elle est organisée en 4 spécialités : voies ferrées, bâtiments privés et- architecture et construction publics) entraînant la destruction- énergies et environnement des vestiges que recèle le sous-sol.- innovation technologique et écoconception L’archéologie préventive, en étudiant- systèmes d’information et numérique. environ 20 % de ces surfaces (15 000 hectares en 2005), permet de « sauvegarder par l’étude » lesLa spécialité arts appliqués de la série STI devient le cœur de la nouvelle série Sciences et archives du sol.technologies du design et des arts appliqués. Ainsi, depuis une trentaine d’années,La série STL est réorganisée en 2 spécialités : biotechnologies ; sciences physiques et La lettre dinformation de lonisep des milliers de sites, en milieu urbainchimiques en laboratoire. Languedoc-Roussillon comme en zone rurale, ont été fouillés, étudiés, comparés.Des aménagements interviendront également pour les séries récemment rénovées, STG et La somme des informations issues deST2S. Elles intégreront notamment l’accompagnement personnalisé, le tutorat, les stages ces fouilles a profondément enrichi lade remise à niveau et les stages passerelles. connaissance du passé.La série STG est remplacée par STMG. Source : onisep.fr AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 1
    • La lettre dinformation de lonisep 38 Languedoc-Roussillon L’évolution des offres d’emploiLe marché des recrutements : vers une reprise ? L’évolution des offresd’emploi recueillies par Pôle emploi de 2008 à 2010 Repères et analyses études Pôle Emploi, n° 24, Mai 2011, 4 p.Observée à l’aide des offres collectées par Pôle emploi, la crise des recrutements est patente en2009. Les différents types de contrats proposés sont en net repli, mais les CDI sont plusparticulièrement touchés. Ce sont en revanche ces contrats qui bénéficient le plus nettementde l’effet de rattrapage enregistré en 2010. Ce rebond est par ailleurs très différencié selon lessecteurs d’activité, qui avaient été très inégalement touchés en 2009. Sur deux ans, les effetsde la crise se révèlent durables dans les industries non alimentaires, la construction, l’intérim etles transports. Dans d’autres secteurs de l’économie marchande, ses conséquences ont pu êtrecompensées (restauration, commerce automobile, activités immobilières) ou limitées (com-merce de détail alimentaire, centres d’appel, assurances). Pour leur part, les services personnels,l’action sociale et, à un degré moindre, l’administration publique, l’éducation, et la santé ontéchappé à ces conséquences. Plus globalement, la plupart des secteurs épargnés sont ceux quidépendent soit de financements publics, soit d’une consommation des ménages qui a moinsfléchi qu’on aurait pu le craindre.http://www.pole-emploi.org/file/mmlelement/pj/84/ab/db/f0/r_et_a24etudes21602.pdf Source : résumé d’après Nouveautés de la Doc, Carif n°155 AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 La lettre dinformation de lonisep Languedoc-Roussillon Novae LR : fédérer et promouvoir les TICCréée en 2002, NOVAE LR – organisation de professionnels pour la promotion des technologiesde l’information et de la communication OPPTIC – est une association d’entreprises du secteurdes TIC pour le développement des technologies numériques en Languedoc-Roussillon.Un constatà un niveau national et international, la région n’est pas toujours reconnue comme leader despôles TIC forts,à un niveau régional , une grande partie du marché régional des TIC échappe aux entreprises TIC = technologiesPME et TPE régionales, et est captée par des entreprises basées à Paris, Lyon, Toulouse ou d’information et deMarseille, notamment par manque de visibilité des offres de prestation, communication (multimédia,Les entreprises régionales leader des TIC et reconnues à un niveau national et international, ne édition de logiciels, réseauxsont pas toujours connues et reconnues localement (leur marché étant à 80% à l’extérieur de la et télécoms, électronique,région). informatique...)Un objectif : structurer et développer la filière des TICLa démarche d’OPPTIC , initiée durant l’été 2003, vise à redonner ce marché régional aux TPE En Languedoc-Roussillon,du Languedoc-Roussillon, et à développer des pôles d’activités TIC reconnus en affichant les le secteur des TICentreprises TIC leader. représenteDans ce but, de nombreuses actions collectives ont été construites avec la DRIRE, le conseil 3 000 entreprises, 20 000régional de Languedoc-Roussillon, le conseil général de l’Hérault et des partenaires entreprises emplois, 3 milliards d’€ deprivées, pour développer la filière des TIC sur la région. CA consolidés.Ce programme vise à poursuivre le travail d’animation proposé par OPPTIC, mais aussi et avanttout, de mieux identifier les capacités régionales en nouvelles technologies et de structurer,promouvoir et développer la filière des TIC.Ces actions collectives ont été bâties pour induire des bénéfices directs et indirects auxentreprises et aux professionnels des TIC, TPE, ou PME du domaine privé et public.Elles débutent par une phase d’enquête auprès des adhérents d’OPPTIC et de toutes lesentreprises et institutions régionales, pour se doter d’outils permettant d’afficher les forces TICde LR aux principaux donneurs d’ordre et acteurs clés de la région. Source : site AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Emplois et salaires : vue d’ensembleL’Insee, en collaboration avec la Dares, propose avec Emploi et salaires un panorama completet précis de l’emploi et des salaires. Retrouvez ainsi : La crise de 2008-2009 et ses suites : reculmarqué de l’emploi et ralentissement des salaires, puis reprise en 2010, les évolutions del’emploi et des salaires depuis 1990, l’adéquation entre spécialité de formation et emploi, etson impact sur les salaires, les mobilités inter-entreprises choisies et contraintes, les effets deshausses du Smic sur les salaires mensuels, les transformations du paysage social européen de2000 à 2009... http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/sommaire.asp?id=268&nivgeo=0 Source : site AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 2
    • La lettre dinformation de lonisep 38 Languedoc-Roussillon Séminaire ETFERSASOLes 20 et 21 juin 2011, se tiendra le 2e séminaire du programme européen Etfersaso Contact : Pierre Jimenez,(Établissement Transfrontalier de Formation et de Recherche Sanitaire et Sociale) financé pierre.jimenez@univ-perp.frpar le fonds FEDER, au Parc Scientifique et Technologique de l’université de Gérone. 04 68 08 18 60 et 06 17 15 79 11Ce séminaire a pour objet de présenter le parcours d’Etfersaso, ainsi que le déroulementet la mise en place de ses différentes activités sur ces deux dernières années.Le 20 juin sera consacré à la session de travail du comité de pilotage du programme.Le 21 juin fera l’objet d’une session ouverte à tous. Quels sont les objectifs de ceprogramme, quel est son fonctionnement ? Comment s’articule-t-il dans l’espacetransfrontalier actuel ? C’est à ces questions que répondront les partenaires duprogramme Etfersaso, les représentants des programmes européens transfrontaliersTransversalis, EICT et Cultur Pro, les spécialistes du domaine sanitaire et social, ainsi queles représentants des gouvernements catalan et français et de la Communauté de Travaildes Pyrénées. Source : communiqué AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Journée de l’innovation artisanale Pour en savoir plusLa 5e Journée de l’innovation artisanale aura lieu mardi 21 juin, dès 16h à Montpellier La lettre dinformation de lonisep SupAgro, autour du thème : Boostez votre entreprise : Gérez la Languedoc-Roussillon http://innovation.cma-languedocroussillon.fr croissance ! Organisée par les Chambres de métiers et de l’artisanat avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, cette manifestation régionale est pour les dirigeants d’entreprise artisanale le moyende rencontrer sur un même lieu d’autres artisans et des conseillers spécialistes de la petiteentreprise et de l’innovation.Au programme : table-ronde ; rencontres d’affaires (20 organismes d’accompagnementau développement d’entreprise présents) ; cérémonie de remise de prix du concoursrégional de l’innovation artisanale « Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2011 » ;exposition photos… Source : communiqué AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 L’année économique et sociale 2010 en L’année économique et sociale 2010 enLanguedoc-Roussillon Languedoc-RoussillonEn 2010, l’activité des entreprises s’est développée en Languedoc-Roussillon, ainsi GESTE LR, Mai 2011, 40 p.qu’au niveau national. L’appareil productif s’est remis en marche. Signes d’une reprise Dossier réalisé par les partenaires dude l’activité et de l’investissement, les ventes de biens intermédiaires et de biens groupement de la statistique publique du Languedoc-Roussillond’équipement ont augmenté. Les crédits d’équipement des entreprises ont progressé.Mais cette évolution n’a pas permis de retrouver le niveau d’avant-crise.Malgré une mobilisation élevée des mesures spécifiques des politiques d’emploi, le regaind’activité des entreprises ne s’est pas traduit par une franche amélioration du marché dutravail. La destruction de 14 000 emplois durant les vingt mois les plus difficiles de la crise,entre avril 2008 et décembre 2009, n’a été que partiellement compensée en 2010.La progression de l’emploi s’est appuyée sur l’intérim, notamment au premier semestre,et les services. La baisse du taux de chômage n’a été que de - 0,4 point après uneaugmentation de + 2,5 points en vingt mois. Le chômage a particulièrement touchéles catégories de population les plus démunies : les demandeurs d’emploi senior etde longue durée. Globalement, la situation des jeunes sur le marché du travail s’estaméliorée, mais pas celle des jeunes qui sortent du système éducatif. Outre ces difficultéspersistantes du marché du travail, les difficultés sociales ont progressé en 2010 enLanguedoc-Roussillon. Le recours aux dispositifs de minima sociaux, notamment au RSA,a fortement augmenté, ce qui témoignerait d’un accroissement de la précarité déjàmarquée dans la région.http://www.insee.fr/fr/insee_regions/languedoc/themes/synthese/syn1103/pdf/syn1103.pdf Source : résumé d’après Nouveautés de la Doc, Carif n°155 AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Languedoc-Roussillon L’information avant l’information 3
    • La lettre dinformation de lonisep 37 Languedoc-Roussillon L’École Polytechnique, l’université Montpellier 2 etl’université de Strasbourg renforcent leurs liens En savoir plusMardi 7 juin 2011, l’École Polytechnique, l’Université Montpellier 2 et l’Université de Strasbourg Université de Strasbourgont signé en présence de Patrick Hetzel, Directeur Général pour l’Enseignement supérieur et www.unistra.fr École Polytechniquel’insertion professionnelle, un accord de double diplôme articulant leurs formations respectives de www.polytechnique.edulicence, d’ingénieur et de master. Université Montpellier 2 www.univ-montp2.frL’École Polytechnique et les universités Montpellier 2 et Strasbourg veulent ainsi :- construire ensemble une filière attractive sur le plan national et international- favoriser la mobilité des étudiants entre les universités et les grandes écoles- enrichir les parcours de ces étudiants par la pluridisciplinarité Ces accords de double diplôme- accroître la diversité des étudiants dans les trois établissements sont un engagement de long terme des- rapprocher les équipes d’enseignants. trois établissements, qui se veulent à la fois emblématique et fructueux pour marquer une nouvelle étape dans leurCe programme est basé sur une formation combinant une première phase à l’université coopération.Montpellier 2 et de Strasbourg en licence, une deuxième phase à l’École Polytechnique Il marque une avancée importantedans le cycle « Ingénieur Polytechnicien », et une dernière phase à l’université Montpellier dans le décloisonnement universités/2 et à l’université de Strasbourg en 2e année d’un programme de master commun aux deux grandes écoles, dans le brassage et dans laétablissements : diversité des populations étudiantes.- Durant leurs années de licence et de 1ère année de magistère, les étudiants, présélectionnéspar l’université Montpellier 2 et l’université de Strasbourg, suivent des enseignements La lettre dinformation de lonisepcomplémentaires afin d’acquérir les pré-requis du cycle « Ingénieur Polytechnicien », Languedoc-Roussillon- Les étudiants de ces universités qui réussissent le concours d’admission à l’École Polytechniquepar la voie universitaire (modalités spécifiques aux étudiants universitaires) sont ensuite admispar cette école dans son cycle « ingénieur polytechnicien ». Ils suivent, durant 3 ans, leurs études Conjonctureà l’École Polytechnique, dans les mêmes conditions que les élèves polytechniciens admis par lesautres voies, Immobilier : des- Au terme de ces 3 ans, ils terminent le cycle polytechnicien en rejoignant soit la dernière année places à prendrede leur magistère d’origine, soit la 2e année d’un programme Master recherche. pour les jeunesAprès validation de cette année, ils reçoivent les diplômes des institutions partenaires : diplômés.le diplôme de Master ou de Magistère de l’Université de Montpellier 2 ou de Strasbourg et le Plus de 3 000diplôme de l’École Polytechnique. embauches sont prévues dans le secteur immobilier en 2011. Source : communiqué AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 Les activités de promotion, Le CROUS vous répond transaction et gestion des biens recrutent des jeunes diplômés de BTSCentre d’appel téléphonique Montpellier Nîmes Perpignan : pour toutes questions relatives à votre et de master.dossier de bourse et/ou de logement, contactez notre centre d’appel téléphonique du lundi auvendredi de 9H à 12H et de 13h à 16h, au 04 67 41 50 40 - service.dse@crous-montpellier.fr Moins de pharmaciens en 2010. Le nombre des pharmaciens a reculé pour la première fois en Changement d’infographiste à la délégation 2010, reflétant une remise enValérie Duviol a assuré la fonction d’infographiste en remplacement d’Émilie cause «de l’attractivité de laRousseau. Aujourd’hui son contrat arrive à terme. On la remercie pour son profession», selon les conclusionsprofessionnalisme, son adaptabilité et son sens créatif. du recensement annuel de l’OrdreOn lui doit notamment les nouveaux «pictos» d’Onisep plus et autres éléments national des pharmaciens, publiégraphiques qui rendent la lecture de nos publications encore plus lisible. mardi. Le léger recul intervient enÉmilie Rousseau sera de nouveau nous parmi nous dès la rentrée. dépit de l’augmentation du numerusBonne continuation Valérie ! clausus. La profession attire moins qu’auparavant. En cinq ans, le Source : Chantal Sciabbarrasi AN38/SJS/Onisep Languedoc-Roussillon/10juin11 nombre de défaillances d’officines a plus que triplé.Onisep Languedoc-Roussillon : 31 rue de l’Université - CS 39004 - 34064 Montpellier cedex 2Directeur de la publication : Pascal Charvet et par délégation Olivier Brunel - Responsable de la publication : Jean-Marie Quiesse onisep.fr/montpellierRédactrice : Sophie Salvadori - ssalvadori@onisep.fr - 04 99 63 67 78 - Relecture : Chantal SciabbarrasiMaquette : Émilie Rousseau - Date du Dépôt légal : en cours - Numéro de la commission paritaire - N° 1 253 AD - N° ISSN : 1148-0432